Revenir en haut
Aller en bas

-34%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
66 € 100 €
Voir le deal

 

- Exquise surprise. (Stella) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Zoo di Napoli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © Unicorn (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1405 - Points : 2775
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Tumblr_ozmvhxyFd01wivd1lo6_250
Âge : 32 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Exquise surprise. (Stella) ( le Mer 13 Mai 2020 - 9:52 )
Why resist the temptation ?
stella & declan


Je pourrais crier à qui veut l'entendre : « Superbe journée, magnifique journée même. » Parce que j'avais à côté de moi la belle à la crinière rousse. Une belle qu'il valait mieux caresser dans le sens du poil si on ne voulait pas être manger tout cru. Quoique l'idée me plaît assez. Tant que c'est Stella qui me dévore, je n'y verrais pas d'inconvénient. Faudra juste que je reste loin de la cage de ses fauves. Parce que je me rends bien compte qu'elle serait capable d'y pousser ceux qui lui chercheront des noises. Et je risque de garder ce fait pour moi, comme ça si un employé veut tenter sa chance et qu'il s'y prenne mal : ouste dans la cage aux lions. Trois ou quatre coups de dents et l'emmerdeur sera effacé. Et cet idée me convient parfaitement. Parce que je ne compte pas dire à tous les mecs Stella attention pas touche chasse gardée, alors que la belle peut se défendre toute seule. En tout cas je passe un bon moment en sa compagnie, tout en ayant l'esprit à la tâche, vu que je lui fais faire le tour du zoo. On en profite aussi pour se découvrir un peu plus. Je parle même de l'Irlande terre de mon enfance, bien précieux ancré dans mon cœur et qui me manque. Et sur laquelle j'ai peur de retourner, par crainte de prendre mon passé en pleine gueule. Comme un boomerang. Et puis il y a aussi tous les mauvais souvenirs encore plus ancrés que mon amour pour ma patrie. Ce sont eux qui m'empêchent de vraiment y revenir. Vu comme ils emprisonnent ma vie ici, là bas se serait quoi ? Un manque total d'oxygène. Une envie plus grande de crever. Mais Stella a raison dans ce qu'elle dit, le problème avec moi c'est trouver la personne qui acceptera le monstre qui partage mon être et qui sort dés que l'envie le caresse. Qui ne préserve rien, même pas la douceur que pourrait me donner une compagne. « Le souci c'est que lorsque le passé est lourd, il se mélange au présent. Et rend les choses encore plus difficiles. Il y a des actes que même avec la meilleure volonté au monde on ne peut effacer. Et trouver la bonne personne est ardue. » J'ai cru la trouver mais il semble que je me sois planté. Enfin une autre viendra peut être un jour sauver mon âme de fou dangereux.

La discussion revient sur les fauves qui appartenaient au cirque de Stella avant de venir au zoo. J'avais déjà senti combien ils comptaient pour la belle, mais là c'est encore pire quand j'accepte qu'elle me montre ce qu'elle leurs fait faire. Je me doute que c'est beaucoup de travail. Beaucoup de confiance. Une confiance sans limite bien plus forte qu'entre deux personnes. Parce que le danger est plus grand, plus présent. Ils restent des bêtes sauvage qui peuvent nous anéantir d'un coup de griffe ou de croc. Et même si dans certaines occasions ils ressemblent à de véritables peluches et ils n'en sont pas. Il n'y a qu'à voir leurs réactions quand les gamins font du chahut prés de leurs cages. Je suis sur qu'ils aimeraient tous les bouffer pour avoir la paix. « Certains font attention mais la plus part sont surexcités. »  Je me mets à rire à sa remarque. « En principe on a pas trop à faire à eux. Cela arrive parfois qu'on les recadre quand on les voit faire les cons. Mais ils sont accompagnés du coup c'est plus à ces personnes là que revient la tâche.» Même si j'ai vu des profs perdre le contrôle face à la cohue mais c'est assez rare. « Tu me rassures là. » Je pose ma main sur mon cœur et je souffle comme si ses mots venaient de me lever un poids de la poitrine. Le reste de la journée se passe sans encombre, avec une élève aussi attentive c'est facile et plaisant. Une fois le boulot fini, on passe au vestiaire. Je suis aux anges rien qu'à l'idée de passer une partie de la soirée avec la rouquine et qui sait peut être la nuit. Là faudra voir une fois chez elle. « Se contenter de peu est parfois très agréable. » Je ne cherche pas à savoir si c'est pour une raison financière ou son style de vie. Mais je me doute vu ce qu'elle m'a dit qu'elle a du avoir des moments difficiles et qu'elle en a encore. Je comprends car quand j'ai quitté l'Irlande je n'avais rien et j'ai du passer des nuits à la belle étoile et me contenter de peu. On s'arrête faire quelques courses, histoire de ne manquer de rien. « Je pense qu'on est bon. » Et on passe à la caisse où elle me laisse payer. De toute manière je trouvais cela dés plus logique. « Il y aura du coup une prochaine fois. Cela me convient. » Entendre qu'on a pas encore entamé cette soirée et que déjà elle pense à la prochaine m'enchante.

Et nous voilà parti. Stella n'accepte même pas mon aide pour porter son vélo. Bon il n'y a pas beaucoup de marche  mais j'aurais pu le faire. « Sacré sportive. » Alors qu'on monte un mec descend, on le salue sans se douter de quoi que se soit. Mais arrivé au palier, problème. La porte de l'appartement de la rousse est ouverte. Sans que je ne puisse réaliser le vélo tombe à terre et la belle redescend les marches à grande vitesse jurant dans son trajet. Je lui emboîte le pas. Comprenant que le mec croisé serait peut être l'auteur des faits. « Putain quel salopard. Tu as eu le temps de relever le numéro de la plaque ? » Je la regarde et tourne ma tête pour voir s'il y a des témoins. « La voiture était sombre. Une américaine je pense vu sa coupe. » J'essaie de réfléchir aux petits détails, ils pourraient permettre aux flics de remonter la piste. « Le mec il avait une cicatrice sur la joue. Attends nous on montait lui descendait .. » Je réfléchis. « La joue gauche. Il semblait boiter aussi. Faut appeler les flics et surtout rien toucher au cas ou il est laisser des empreintes. Tu as des trucs de valeurs dans ton appart ? » J'en oublie même l'idée du repas, essayant de me rappeler au maximum des détails. Essayant de me rappeler la gueule de l'enfoiré car s'il croise ma route je saurais lui faire regretter l'escape dans l'appartement de Stella.


vmicorum. / avengedinchains & Electric Soul


Espoir
Doucement laisser les blessures se cicatriser. Et voir la lumière au bout du sombre tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©bella ciao
Je suis absent-e :
Messages : 477 - Points : 1047
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Source
Âge : 32 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Exquise surprise. (Stella) ( le Jeu 14 Mai 2020 - 19:34 )
Stella n’arrivait toujours pas à croire qu’elle travaillait dans un zoo, qu’elle faisait enfin un travail qui lui plaisait. Mieux encore, qu’elle allait pouvoir voir tous les jours ces félins qui ont marqué son enfance et qui ont fait d’elle en un sens la femme qu’elle est aujourd’hui. Après avoir essuyé beaucoup de déceptions ces derniers temps : cette journée était la bouffée d’air frais qui lui manquait et qui lui donnait espoir que oui, il y avait des jours meilleurs qui l’attendaient. Il fallait juste ne pas s’y attendre. Quelque chose qui lui convenait parfaitement. Après tout, cela était comme une vie de nomade n’est-ce pas ? Ce quotidien qui lui manquait tant et pour lequel un jour elle quitterait sa vie de sédentaire. Avec un cirque derrière elle, pourquoi pas ? Tout était possible. Declan ne semblait pas avoir eu une vie facile, comme en témoignait son commentaire sur sa terre natale, puis celle annonçant qu’un passé lourd empoisonnait le présent.

“Certes, j’en conviens, mais au fond… Soit tu te laisses tirer vers le bas par tout ça, soit tu utilises ça comme un tremplin. Attention, hein, je ne dis pas que ce n’est pas permis de se laisser abattre, au contraire, c’est presque nécessaire. Pourtant, il faut toujours savoir trouver le temps pour se laisser la chance de guérir.” Stella faisait son possible pour ne pas sombrer et si elle échouait ces derniers temps : elle comptait bien utiliser son nouveau travail comme une échelle vers un bonheur bien mérité.

Demandant si elle pourrait lui montrer les tours appris aux tigresses et aux lions : elle trépignait d’impatience de rentrer dans leur cage et de les serrer contre elle. Un geste évidemment imprudent : quand vous ne connaissiez pas les animaux. Mais Stella les avait nourris au biberon et il n’y avait qu’à voir leur réaction quand ils pouvaient la sentir pour voir qu’ils ne l’avaient pas oublié.

“Et ça apprendra la leçon à certain c’est moi qui te le dis. Cela ne ferait pas de mal de leur mettre du plomb dans la tête !” Stella n’aimait pas les enfants et elle ne s’en était jamais caché. Sa pire hantise était de tomber enceinte. Heureusement que son attirance pour les femmes la rayait pour le coup de la liste des grossesses surprises. “Oh boy je te laisserai probablement faire dans ce cas, car je n’aurais pas du tout la diplomatie pour être courtoise avec ces morveux !” Pour être poli. Pas question de jurer à tout bout de champ lors de son premier jour de travail. Elle devait donner l’image d’une femme aimable non ?

La journée terminée et une fois les vêtements de travail troquer pour ceux civils, Stella retrouva Declan dehors et hocha la tête en l’entendant dire que les petits plaisirs étaient agréable.

“Nécessaire même ! Si tu mets la barre trop haute dans les gestes du quotidien : tu ne seras jamais heureux et tu n’arriveras à rien.” C’était sa philosophie tout du moins.

Ils s’arrêtèrent pour acheter de quoi étayer les ramens, il faut dire qu’elle n’avait rien de plus chez elle, Stella n’eut aucune hésitation à dire que la prochaine fois : elle paierait les courses. Impliquant par là-même occasion qu’ils allaient se revoir en dehors du travail. Et pourquoi pas après tout ? Ils s’entendaient bien et elle appréciait sa compagnie. Une chose rare avec un homme en dehors du cirque. Arrivée à son immeuble, elle réalisa bien rapidement la supercherie qui venait de se passer et n’eut pas le temps de rattraper le connard que déjà il avait pris la poudre d’escampette. Jurant, tapant du pieds, elle avait envie de hurler. Mais elle devait garder un certain sans froid. Malheureusement. Bien trop tête en l’air pour se souvenir de quoique ce soit, cela n’était pas le cas de Declan qui se souvenait de presque tout. Elle l’arrêta en levant sa main :

“Te fatigue pas, ils ne feront rien.”
Elle remonta les petites marches de l’immeuble et retourna dans l’appartement. “Je les ai déjà appelé pour qu’ils m’aident avec le SDF qui squattaient chez moi : ils n’ont rien fait. Ils sont payés à rien foutre.” Et ça la dégoûtait. Elle fit le tour : “Heureusement que la plupart des meubles étaient déjà déplacés, mais surtout toutes les affaires du cirque. Y’a juste mon pieu et mon PC qui ont disparu, mais tout est mis en ligne alors je n’ai rien perdu pour le coup.” Stella regarda dans les placards, réalisa qu’ils avaient même pris la bouffe : “Ah les saliguauds.” Elle souffla longuement : “Bon bah on n'a plus rien à manger.” Elle souffla : “Tu as des trucs chez toi ?” Parce que dans son nouvel appartement, elle n’avait que quelques meubles et par là elle voulait dire seulement un canapé défoncé et des cartons.


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © Unicorn (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1405 - Points : 2775
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Tumblr_ozmvhxyFd01wivd1lo6_250
Âge : 32 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Exquise surprise. (Stella) ( le Mer 20 Mai 2020 - 14:07 )
Why resist the temptation ?
stella & declan


Partagé ce moment avec Stella, me fait du bien. Mon quotidien avec elle à mes côtés sera bien meilleur. J'aime mon métier et le partager avec la rouquine le rend encore plus agréable. Surtout que l'on arrive à discuter sans problème, de tout et de rien. Je me confie même sur la douleur de mon passé, sans tout dévoiler. Mais en montrant que même si j'aime beaucoup Naples et l'Italie, le pays de mes origines me manque profondément. Je prends l'ampleur de ce manque à chaque fois que j'y pense, même si j'en parle peu et avec peu de personne. Sauf avec mon cousin quand on se voit autour d'une bière et une table de billard. D'ailleurs il y a un petit moment qu'on a pas fait une partie. Mais il a sa vie et j'ai la mienne. « Oui je sais, mais il y a des blessures qui sont difficiles à utiliser comme tremplin. Guérir j'aimerais mais ce que j'aimerais surtout c'est oublié. » Oublié l'affront, la honte, la souffrance, le déshonneur, les retombés, les répercutions. J'en ai parlé avec Demetrio, mais tout reste compliqué dans ma tête. Avec l'horrible sensation que jamais je ne guérirais de cette plaie béante et suppurante. Même quand je prends la vie du bon côté, il y a toujours une part de moi qui vient me rappeler que je ne suis qu'un enfant brisé, un homme perdu.

Mais autant se concentrer sur quelque chose de plus joyeux comme de parler des tours que peuvent faire les fauves et que je pourrais avoir la chance de voir. Je remarque bien que la belle rouquine a hâte de retrouver ses bébés. Mais même s'ils la connaissent on se doit d'être prudent au moment d'entrer dans la cage. Ils restent des bêtes sauvages, et la moindre faiblesse pourrait précipiter notre perte. Et le sujet enfants qui foutent le bordel fait passer Stella du calme à la tempête. Les marmots ont intérêt de bien se tenir face à la demoiselle sinon ils pourraient fort le regretter. « Je suis d'accord avec toi faut pas se laisser marcher sur les pieds surtout par des mômes. » Je manque de m'étouffer quand elle me répond qu'elle me laissera gérer si il le fallait. « Parce que tu crois que moi j'aurais la diplomatie face à ces insolents. J'aurais sûrement envie de les tuer, tout comme toi. » Je ne suis pas spécialement patient et si en plus le gamin est irrespectueux je risque fort de lui sortir tout mon vocabulaire de Baudelaire. Et il est gratiné quand je sors le grand jeu. « A nous deux on devrait bien arriver à les dresser s'ils foutent le bordel. » Vu le caractère de Stella et le mien les gamins prendraient leurs jambes à leurs cous et fuiraient sans se retourner. Mais pour aujourd'hui pas de monstre, tout c'est bien passé. Maintenant c'est le moment de souffler et de profiter de la soirée.

Et nous voilà partis. Courses faites et payées, on se retrouve vite à monter les escaliers. Stella me prouve combien elle est sportive. Mais une fois devant la porte elle a une drôle de surprise. Celle-ci a été forcé et c'est certainement le connard qui descendait quand on montait qui est à l'origine du cambriolage. La belle descend en premier et je la suis rapidement prés à frapper le mec si on le chope. Je vois la rouquine en rage alors que j'essaie d'avoir un vision du connard qui c'est barré. Comme je visionne la voiture. Pratique d'avoir une mémoire photographique, avec ces petits détails les flics pourront peut être trouver des pistes. Mais la belle ne semble pas du même avis. « Un SDF a squatté chez toi ? Appelle moi si ce genre de chose se  reproduit je t'en débarrasserais et je te jure qu'il n'aura pas envie de revenir. » C'est sur qu'une personne qui a goûté à mes poings n'a pas envie de remettre le couvert. « Après là avec les renseignements et la liste de ce qu'il a pu te voler il y a matière à ouvrir un dossier. » Il est vrai que les flics sont parfois fainéants sur ce genre d'histoire. Mais là aussi s'il le faut je pourrais secouer un peu les puces. Tout en restant courtois bien sur, pas envie de me retrouver derrière les barreaux. « Tu es en train de déménager ?? Un PC selon ce qu'il contient cela reste chiant quand même si tu as tout mis en ligne. » Vu que l'on se sert de plus en plus de ce genre de matériel et souvent il contient toute notre vie, des photos, des dossiers et bien d'autre chose. Se le faire piquer peut vraiment emmerder. « Ton pieu tu vas dormir comment ce soir ? » Et cerise sur le gâteau ils ont pris la bouffe. « Alors là ils ont faire jouer aux cons. Te vider le frigo pas cool. » Je soupire et je me mets à la place de la belle. Moi aussi cela me ferait chier si on venait foutre le bordel chez moi et tout me piquer. « J'ai un frigo plein, du coup largement de quoi manger pour nous deux. Et j'ai aussi un canapé lit si cela te tente. » Proposer ne coûte rien. « Et tu peux squatter un peu si cela t'arrange. J'ai de la place et tout le confort. » Au moins le temps que Stella s'installe et retombe sur ses pieds. Je regarde la porte pour voir si je peux la bidouiller pour qu'elle ferme correctement même si là il n'y a plus grand chose à prendre.


vmicorum. / avengedinchains & Electric Soul


Espoir
Doucement laisser les blessures se cicatriser. Et voir la lumière au bout du sombre tunnel.


Dernière édition par Declan O'Reilly le Ven 22 Mai 2020 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©bella ciao
Je suis absent-e :
Messages : 477 - Points : 1047
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Source
Âge : 32 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Exquise surprise. (Stella) ( le Ven 22 Mai 2020 - 18:19 )
Stella était contente au fond de voir que Declan ne partageait pas son amour pour les enfants. Cela lui mettait toujours du baume au cœur de savoir qu’elle n’était pas… Bizarre sur le sujet. Ce n’est pas un crime de ne pas vouloir, ni de ne pas aimer les enfants et elle était toujours soulagée d’entendre qu’elle n’était pas un cas à part. La société demandait tellement aux femmes d’être mère : que celles qui ne le pouvaient ou ne le voulaient pas étaient presque condamnées. Une situation plus de dégoûtante à ses yeux, des propos qui lui donnent de la fierté à ne pas faire partie de ces moutons. Elle revendique donc cette opinion, même si cela chiffonne les gens. Au fond, elle aimait susciter l’indignation chez les autres : cela était toujours rigolo pour elle d’assister à des scènes où certains se refusaient à être dans le tort.

“On sera complice, je garde tes arrières seulement si tu gardes les miens.” Dit-elle en ponctuant sa phrase d’un clin d’œil entendu. Pourquoi se priver d’une telle occasion d’avoir un camarade pour faire mille et une ânerie le cas échéant ?

Le reste de la journée passa bien trop vite au goût de Stella qui adorait déjà son travail et elle ne faisait que commencer ! Il lui tardait déjà d’être au lendemain où elle pourrait à nouveau apprendre des choses sur les animaux et puis - pour ne pas dire surtout - elle pourrait passer du temps avec les fauves qu’elle a vu grandir. Les courses dans le sac, les voilà à se diriger vers son appartement qui se voit le sujet d’une scène cocasse. Même dans un drama on n'aurait pas fait mieux ! Non seulement elle avait tenu la porte d'un cambrioleur, mais en plus elle réalisait que c’était bien la seconde fois qu’on lui faisait un coup à l’envers.

“Nah je peux me débrouiller toute seule.”
Évidemment qu’elle n’allait pas affirmer avoir besoin d’un homme. Stella ne mangeait pas de ce pain-là. Pas du tout. Elle hocha négativement la tête pour arrêter Declan : “Tu crois vraiment qu’ils vont se bouger le cul pour un lit, un ordinateur ?” Elle avait perdu foi dans les autorités oui. Stella hocha la tête : “J’ai pris le risque de me faire bouffer par les créanciers, mais bon… Avec le nouveau Taff : ça devrait aller. Je peux me permettre plus grand.” Elle hésita, puis continua : “Je me fais une raison que… Moi aussi, j’ai le droit d’être heureuse et de vivre.” Un concept étrange pour une femme qui avait passé sa vie d’adulte à essuyer échecs amoureux et à éponger les dettes.

Stella souffla longuement, joignant ses mains derrière sa nuque et en révulsant sa tête en arrière : il avait posé une bonne question. Elle va dormir où ce soir. Elle alla répondre qu’elle trouverait bien, mais la proposition de Declan la surpris. Elle redressa sa tête et le regarda avec des grands yeux :

“Tu sais que je pourrais être le genre psychopathe hein ? Genre tout cela est une mise en scène et en réalité, je veux juste te cambrioler ?” Dit-elle d’un ton sérieux avant de rire. “Je déconne va.” Elle regarda le logement une pièce : “Ce n’est que des choses matérielles. C’est pas important.” Elle était sincère. “Je prends ta proposition pour ce soir.” Son ventre gargouilla bruyamment : “Je le dois à mon estomac vide. Mais tu me laisseras cuisiner la prochaine fois promis ?”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Exquise surprise. (Stella) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Exquise surprise. (Stella) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Exquise surprise. (Stella) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Zoo di Napoli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2