Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -58%
Ultimate Ears Boom 2 Lite – Enceinte sans Fil ...
Voir le deal
59 €

 

- |Terminé| You had my heart and soul / Banelio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @SCHIZOPHRENIC
Messages : 983 - Points : 2416
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 ImpressiveEducatedGrosbeak-size_restricted
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chomage depuis son licenciement
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 Empty
Sujet: Re: |Terminé| You had my heart and soul / Banelio ( le Dim 12 Avr 2020 - 16:00 )

You had my heart and soul @Ban-Ryu Kim.


A les voir ainsi, on pourrait penser qu’ils ne sont que deux pères amenant leurs enfants au parc. Personne ne pourrait imaginer la tornade de sentiments qui ravage les cœurs et les esprits. Charlie et Mei s’amusent, dans leur petite bulle d’innocence, riant à gorge déployée. Si Ryu et Elio se différencient sur beaucoup de points, il se retrouvent concernant leur rigueur pour protéger leur enfant : ayant chacun eu une enfance difficile, ils veulent le meilleur pour la chair de leur chair. Chacun à leur façon. Elio est probablement plus conciliant que son ami, mais le même amour gronde pour les petits êtres courant devant eux.

Et puis il y a cette étreinte engendrée par l’Italien. Cette preuve qu’ils tiennent toujours l’un à l’autre, étant cependant trop gauche pour le dire ouvertement. Il y a des barrières difficiles à franchir, des mots prononcés qu’on ne peut pas effacer. Alors Elio se contente de serrer son ami d’enfance contre lui, tentant de lui faire comprendre qu’il lui manque. Il n’a plus le droit de le dire à haute voix, il n’a plus le droit de laisser ses doigts caresser la peau tant aimée de l’Asiatique. Et pourtant il se l’autorise, une main qui passe dans la chevelure de Ban-Ryu, vieux reflex qu’il ne peut garder pour lui alors que son cœur s’affole. Elio n’a jamais été doué pour contrôler ses émotions, Ryu en a été des dizaines de fois témoin. Mais aujourd’hui il fait un effort spécial : pour le Coréen. Il ne veut pas l’énerver…Et encore moins le blesser. « J’allais te demander d’emménager ensembles » Il ne sait pas bien pourquoi il le lui avoue. Il a besoin de laisser cet espoir s’envoler pour définitivement pouvoir tirer un trait dessus. Il en avait parlé à Amelia, ils avaient même prévu la pendaison de crémaillère. Elio s’enflamme trop vite la chute n’en est que plus douloureuse.

Les retrouvailles avec Ryu, Elio les a souvent imaginées. Plutôt pessimiste sur la situation, tous les scénarios se terminaient dans des cris et des larmes. Jamais une main était levée sur l’autre, ils ne mangent pas de ce pain-là. Ils ont beau hurler, se disputer, jamais il ne se feraient du mal physiquement. Parce qu’ils en ont eu des engueulades. Mais ils reviennent toujours l’un vers l’autres. Alors encore une fois, incapable de laisser Ryu lui filer entre les doigts…Elio lui demande une nouvelle chance. Le téléphone rendu à son propriétaire, l’Italien pose sa main sur la cuisse de celui qui fait battre son cœur. Tactile, il l’a toujours été. Il tente un baiser sur sa joue, remarque rapidement l’impassibilité sur le visage de l’Asiatique. Comment fait-il ? Comment peut-il garder un visage sans aucune expression alors qu’il peut lire en Elio comme dans un livre ouvert.

Le brun avale sa salive, prêt à abandonner une bonne fois pour toute. Son cœur appartiendra toujours à Ryu, il tentera simplement de combler le manque avec d’autres corps. Il va pour le rassurer, lui dire que ce n’est pas grave : il s’en sortira. Il ne veut pas que son ami s’en fasse pour lui. Mais il capte son regard, se laisse happer par ce dernier sans tenter de s’en détourner. En le voyant s’approcher, il ferme les yeux . Le contact sur ses lèvres l’électrise et son cœur passe à la vitesse supérieure. Il répond au baiser, déposant sa main sur la hanche du Coréen. Il en oublie qu’ils se trouvent à l’extérieur, qu’on peut les voir. Rien ne compte plus à cet instant que la langue de Ryu jouant habilement avec la sienne. Il pourrait y avoir une horde de journalistes les prenant en photo que l’Italien ne bougerait pas. Ce sentiment grisant lui a trop manqué, il est comme un drogué à qui on accorderait finalement une dose. Sa dose de bonheur. La main du PDG contre sa nuque, Elio ne fit pas un mouvement pour se dégager de son étreinte. Au contraire, il laisse quelques doigts passer sous la chemise de son ami pour caresser timidement son épiderme. Et finalement, le contact entre leurs lèvres se rompt. Elio ne se décale pas, ne voulant pas briser ce moment, et pose son front contre celui du brun. Il avale difficilement sa salive, tentant de calmer les pulsations bien trop rapides de son palpitant. Pour la première fois depuis longtemps, parler ne lui semble pas nécessaire. Il lève sa main libre pour la poser avec tendresse sur la joue du Coréen, caressant doucement sa peau de son pouce. Et enfin il se décale pour pouvoir le regarder, non sans briser le contact physique. « Tu me rendra fou Ban-Ryu » Regard tendre et geste doux, comment s’en empêcher quand quelqu’un comme LUI vous offre un tel baiser ?



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





No one's gonna love you like me

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
http://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f http://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin © ealitya
Messages : 522 - Points : 1484
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 VTC9
Âge : 34 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 Empty
Sujet: Re: |Terminé| You had my heart and soul / Banelio ( le Dim 12 Avr 2020 - 17:26 )
Ils allaient qu’ils mettent les choses à plat. Ryu avait été le premier à se plaindre, à dire qu’Elio était seulement capable de gérer les problèmes par SMS. S’il ne mettait pas les pieds dans le plat maintenant : jamais ils ne le feraient. Les non-dits avaient toujours quelque chose de destructeur. Il était hors de question de perdre l’Italien sur un possible malentendu. Alors, il tenta le tout pour le tout et montra le SMS envoyé. Peut-être qu’il ne l’avait pas reçu ? Il en doutait, mais clairement, il ne semblait pas avoir connaissance de ce dernier. Elio n’avait jamais été capable de mentir et Ryu pouvait voir qu’il était sincère. Qu’importe ce qui était arrivé, un immense poids s’enleva de sa poitrine, assez pour qu’il puisse souffler longuement une dernière fois. Il y avait encore de l’espoir donc… Tout n’était pas perdu. Quelle erreur il faisait probablement de se laisser porter par un tel sentiment, mais tant pis. Il se brûlerait les ailes. Il ne savait faire que ça quand il était question d’Elio : pourquoi changer une équipe qui gagne. Il était probablement le seul ici-bas qui puisse le faire plonger : qui peut détruire sa vie en un claquement de doigt. Il laissa son ami poser sa main sur son genou, sans pour autant répondre ou bien le regarder. Une part de lui tentait de rationaliser, de faire la part des choses même : une peine perdue, bien que nécessaire. Il n’était pas le genre d’homme qui se mettait tête baissée dans une situation : il devait toujours peser le pour et le contre quand il était question de sentiments. Si c’était une bagarre, pour sûr qu’il est le premier à se jeter dans la mêlée. Mais là, c’était différent. Radicalement différent. C’est pourquoi, prendre son temps était nécessaire pour lui.

Regardant finalement Elio, il s’approcha de lui pour l’embrasser. Pas de case doucement, le baiser fut immédiatement passionner. Ryu n’était pas connu pour être un homme qui faisait dans la demie-mesure : qu’on se le rappelle. Leurs enfants pouvaient les voir, tant pis. Il ne voulait que savourer cet instant. Sa main dans sa nuque ne laissait pas de place aux doutes, ni à aucune hésitation de sa part. En sentant les doigts de son ami frôler son épiderme : un violent frisson le parcourut alors que le baiser se fit un peu plus langoureux. S’éloignant de l’un et de l’autre, juste assez pour pouvoir poser son front contre le sien, il ferma les yeux sans rien dire. Il savait qu’Elio parlerait pour lui. Il le faisait toujours. Redressant sa tête pour pouvoir le regarder dans les yeux, il lui sourit en coin :

“Emménage avec moi. J’ai acheté un appartement au dernier étage d’un immeuble. Il y a assez de place pour Charlie et toi. Tu peux même avoir ta propre chambre si ça te chante.”
Ryu posa son regard sur ses lèvres une dernière fois avant de s’éloigner : “Tu seras mieux que dans ton hôtel. Et tu devrais laisser Charlie à l’école, avec Mei. T’en fais pas pour les frais, j’irais parler à la directrice ok ?” Il était sérieux. “S’il te plaît…?”


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @SCHIZOPHRENIC
Messages : 983 - Points : 2416
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 ImpressiveEducatedGrosbeak-size_restricted
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chomage depuis son licenciement
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 Empty
Sujet: Re: |Terminé| You had my heart and soul / Banelio ( le Dim 12 Avr 2020 - 18:47 )

You had my heart and soul @Ban-Ryu Kim.


Ce baiser, Elio ne sait pas exactement ce que ça veut dire. Et il pourrait laisser les dizaines de questions ruiner ce moment, mais seule la sensation des lèvres de Ryu contre les siennes lui reste à l’esprit. Le baiser se fait plus passionné quand ses doigts caressent l’épiderme du Coréen. Oh qu’il aimerait le faire sien. Ici, sur ce banc. Envoyer balader la bienséance et arracher les vêtements de Ban-Ryu pour dévorer sa peau de ses lèvres. Pourtant il n’en fait rien, Charlie et Mei sont tout de même dans les parages. Elio se contente de souffler longuement pour calmer la chaleur bien connue qui lui chatouille le bas du ventre. L’Asiatique est tout près, il s’en contente pour le moment. Et même s’il ne peut avoir que cela jusqu’à la fin de sa vie, il l’accepte sans rechigner. Il ne veut juste plus qu’il s’échappe. Il ne veut plus passer de longues nuits en solitaire. La présence de Ryu lui est vitale. Et son petit sourire lui réchauffe le cœur. La suite le surprend, il ne peut pas le cacher.

Son regard se dirige un instant vers les enfants, vérifie qu’ils vont toujours bien. Charlie grimpe sur l’échelle du toboggan, tournant la tête pour inviter Mei à le suivre. Elio doute qu’ils aient même remarqué le rapprochement pourtant fort agréable de leur père. Tant mieux. Les mots de Ryu le ramènent vers la réalité, il réfléchit silencieusement, pèse le pour et le contre. Puis il sourit en entendant le ton de son ami d’enfance. « Ok… » Ils parleront plus en détails de l’école et de l’organisation à l’appartement. Est-ce qu’il lui propose d’emménager le temps de trouver mieux ? Il a tout de même parlé d’avoir sa propre chambre. Elio est quelque peu perdu mais il ne laisse pas les doutes miner son moral. « Tout ce que tu veux » Et il est sérieux.

Le cœur plus léger, attrapant doucement la main du Coréen dans la sienne, Elio réfléchit à la suite des événements. Charlie sera bien mieux dans cet appartement, qu’importe où il se trouve. Puis l’entente entre les deux enfants ne sera jamais un problème. L’Italien hoche la tête en énumérant les prochaines étapes. Il faut qu’il rassemble les affaires qui se trouvent à l’hôtel et amène tout dans le fameux appartement. Il verra une fois sur place dans quelle chambre il atterrit. Si Ryu préfère prendre son temps au lieu de foncer la tête la première il le comprend. Elio continua de regarder les petits avant de serrer légèrement la main de son ami « Je crois qu’on va être heureux » Oui, il voulait y croire. Lui aussi avait le droit au bonheur.


FIN

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





No one's gonna love you like me

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
|Terminé| You had my heart and soul / Banelio - Page 2 Empty
Sujet: Re: |Terminé| You had my heart and soul / Banelio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- |Terminé| You had my heart and soul / Banelio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2