Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
The Legend of Zelda : Breath of the Wild – Jeu ...
Voir le deal
46.34 €

 

- (terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ela Tresca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ela Tresca
http://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine http://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Messages : 770 - Points : 1501
(terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie  - Page 2 Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 29 ans
Métier : Assistante attachée de presse
(terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie ( le Mer 22 Avr 2020 - 22:57 )
Avec une certaine malice dans le regard, Ela posa la question dont la réponse était sûrement la plus attendue. Ella avait hâte du jour où son amie quitterait ces murs. Cet endroit n’était pas fait pour Athenais et la jeune femme attendait juste le moment où elle s’en rendrait compte. Elle était beaucoup trop bien pour ces vipères qui lui rendaient la vie impossible et qui n’attendaient qu’un faux irréversible pour la renvoyer. Certes, la présence d’Ela n’aidait pas. Elle était bruyante, avec des cases en moins et laissait toutes les bonnes manières à adopter sur le seuil de sa porte avant de venir retrouver sa meilleure amie. Mais dans sa bonté sans limite, il ne se passerait pas un seul moment où elle ne ferait pas comprendre à Athenais qu’au-delà de ces murs qui l’effrayaient tant, une personne l’attendait. « Ca tu n’en sais rien. » Souffla Ela sur un ton détaché. « Tu te mets des barrières. » Un soupir traversa les lèvres de la brunette, remettant une mèche de ses cheveux en place. C’était la peur qui parlait. Celle d’un monde inconnu difficile à apprivoiser. Celle d’un rejet. Celle d’une mécanique du cœur qui prenait déjà trop de place. « Parfois il faut savoir prendre des risques… » Et elle savait de quoi elle parlait. Presque tous les week-ends d’Ela étaient rythmés par la poudre blanche qu’elle consommait avec moins d’appréhension que les premières fois. Et pour faire passer tout ça, elle s’hydratait à l’alcool. Elle était bien sûr consciente de tous les risques qu’elle prenait en menant une telle vie, elle était également au courant des risques qu’elle courrait. Flirtant un peu plus avec l’addiction, parfois elle se disait qu’elle était tombée bien bas. Ce n’était pas la vie qu’on lui aurait prédit. Pourtant c’était celle qu’elle menait, parce que c’était dans ces moments-là qu’elle se sentait la plus libre. Et elle trouvait ça dommage que son amie se coupe les ailes de son plein gré à cause de la peur qui lui collait à la peau.

« Cinq seulement ? Hum. » L’air sérieux, elle s’égara un court instant dans ses pensées. Les places étant limitées, elle ne pouvait pas mettre n’importe quoi dessus. Et surtout, elle devait trouver des idées que son amie ne serait pas en mesure de refuser. Elle avait bien envie d’établir une règle disant qu’à partir du moment où c’est sur la liste, c’est officiel et elles doivent le faire. Mais elle ne voulait pas abuser. Pas trop, du moins. Peut-être qu’Ela pourrait convaincre son amie de marcher jusqu’au Pôle Nord depuis Naples en faisant du stop. C’était une idée  mignonne, déjà épuisante, mais moins dangereuses que les autres qui lui venaient à l’esprit. Le temps des aux revoir arriva à une telle vitesse, qu’une vague de tristesse submergea Ela qui avait repris très vite le bras de son amie pour ne pas avoir à la laisser. Elle détestait l’idée de passer sa soirée toute seule, à tourner en rond dans la ville. Elle savait que dès qu’elle sortirait de ce couvent elle allait tout faire pour retourner à cette vie de débauche et se rendre dans un bar, et ensuite… Aucune idée. Peut-être qu’elle rencontrerait son inconnu pour qu’une fois de plus, ils s’envolent vers les étoiles sur les ailes de la poudre blanche qu’ils consommaient à deux. Autrement, elle trouverait quoi faire. Rajouté à ça qu’elle n’avait pas envie de laisser Athenais entre les griffes de ces sorcières. « Tu as sûrement raison. » Un autre soupir. Une petite moue contrariée sur le visage, elle regarda une dernière fois autour d’elle, comme à la recherche d’une idée brillante, mais rien. Elle se résigna. Elle ne devait attirer plus d’ennuies à Athenais. Pas aujourd’hui du moins. Le pas lourd, elle tourna le talon pour entraîner sa meilleure amie jusqu’au grillage pour qu’elle la raccompagne, le bras passé autour du sien. Dans un soupir, elle se retourna vers la nonne avec tout de même un mince sourire au coin des lèvres. « Tu m’as manquée. » Souffla-t-elle. « Et tu vas me manquer encore d’ailleurs. » Petit rire, avant de reprendre un visage sérieux. Se rappelant de quelque chose qu’elle avait emmené exprès pour son amie, elle fronça les sourcils avant de chercher dans le fond de son sac. Au bout de plusieurs longues secondes, elle en sortit une Bible qu’elle tendit à la jeune femme. « Tiens, c’est pour toi. » C’était une Bible spéciale. Elle se doutait bien qu’Athenais en avait déjà une et que ce n’était pas qui manquait dans un tel endroit. Mais la couverture de cette Bible était rigide et c’était un exemplaire qu’elle avait trouvé en faisant les boutiques chez un antiquaire. A première vue, c’était un livre normal. Lorsqu’on l’ouvrait par contre… Ela avait découpé les pages pour pouvoir y cacher une flasque avec de la vodka dedans. « Tu penseras à moi quand t’auras un coup de mou. » Un clin d’œil, un petit rire pour ponctuer sa phrase, et la brunette était déjà dans les bras de sa meilleure amie pour la saluer une dernière fois.


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @labonairs
Messages : 420 - Points : 536
(terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie  - Page 2 OVj1cqF
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
(terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie ( le Jeu 23 Avr 2020 - 18:52 )
Athenais n’en savait rien. Ela avait raison, comme sur beaucoup de sujet. Elle n’avait aucune idée de ce qui l’attendait si jamais elle sortait des murs du couvent. Avait-elle envie d’essayer ? Oui, bien sûr que oui. Avait-elle le courage ? Non, elle ne l’avait pas. Embrasser l’inconnu de la sorte, se jeter dans le vide en espérant y trouver un filet ou bien que la chute ne soit pas difficile : ce sont des choses qui ne ressemblaient pas à Athenais. Elle était une personne réfléchie qui pesait le pour et le contre avant de faire quoique ce soit. Et c’est bien souvent ce genre de personnes qui passent à côté d’occasion en or, ou dans le pire des cas de leur vie complète.

“Oui, tu as raison Ela. Je suis mon propre ennemi en un sens.” Elle sourit tristement : “Au moins, j’en suis consciente, c’est déjà pas mal tu ne penses pas ?” Athenais voulait terminer sur une note un temps - soit peu - plus joyeuse. “J’ai trop peur du feu pour m’en approcher. Je ne dis pas jamais, mais pour l’instant… Je ne peux pas.” Parce que même si elle avait peur, elle ne fermait jamais les portes aux possibilités qui s’ouvraient à elle au cours de sa vie.

Donnant la liste à son amie, elle précisa le nombre de place qu’elle avait en rabe. Cinq, ce n’était pas beaucoup certes, mais Athenais savait ainsi qu’elle aurait le meilleur de toutes ses idées. Et puis, qui sait ce qui se passera une fois terminer : il faudra très certainement en recréer une avec de nouvelles envies. Le temps s’écoula bien trop rapidement et un rapide coup d’oeil au temps la fit revenir sur terre. Elles n’avaient pas eu le temps de parler comme Athenais l’aurait voulu. Elle chassa cette idée de sa tête : préférant se concentrer sur ce qu’elles avaient pu faire. Parler de l’avenir, d’une possible vie. Cela était déjà pas mal. Son bras sous celui d’Ela, la bonne sœur posa sa main sur la sienne dans un geste doux et réconfortant. L’idée émise par son amie la fit rire, mais elle savait que jamais elle ne supporterait les longs sermons et messes en tout genre.

“Moi aussi.” Elle lui offrit son plus beau sourire : “Je ne pourrais jamais te remercier assez de ton soutien, de ta présence.” Elle était sincère Athenais, incapable de mentir plus que de raison. Encore moins à sa meilleure amie. Surprise, elle prit la Bible en souriant. “Oh Ela, elle est magnifique.” Elle admira la couverture, caressa les écritures en or. Elle ouvrit l’ouvrage et un fou rire s’empara d’elle avant qu’elle ne le referme. “Je verrais pour en verser un peu dans le calice du vin que le curé boit.” Elle lui fit un clin d’œil, ne sachant pas si elle serait capable de faire une telle chose, mais qui sait. “Je la garderais toujours sur moi. Je la connais par cœur de toute façon, personne ne se doutera de rien.” Une façon de rendre son quotidien moins morose.

Athenais la serra le plus possible contre elle. Elle ferma les yeux pour s’imprégner de sa chaleur, de son odeur avant de s’éloigner et de la regarder une dernière fois avant qu’elle ne la quitte. Ce fut elle qui tourna les talons en premier, sachant pertinemment que si elle restait plus longtemps : jamais elle ne la laisserait partir.


jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Athenais || Vouer ses nuits à l'assasymphonie -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2