Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -72%
TD® Lot de 12 Pièces de bandes de ...
Voir le deal
19 €

 

- [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud @Pretty Girl + littlewolf
Messages : 758 - Points : 778
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Lun 25 Mai 2020 - 12:41 )
En entendant Safiya parler ainsi de Tobias, il ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Est-ce que Louise était la version féminine du mari de sa cousine ? Est-ce que lui aussi pouvait caresser l’espoir d’avoir une vie aussi belle qu’elle avait ? Syjad savait qu’elle méritait ce quotidien idyllique. Elle qui avait tant souffert dans le passé, elle devait maintenant prendre soin d’elle et la vie lui souriait. Clairement. Une chose qui le ravissait. Lui qui aurait aimé pour tuer de ses propres mains ceux qui ont osé abîmés pour toujours le corps de sa mère d'adoption. Arthur était au cœur des préoccupation même si pour le traducteur celle qui portait l’enfant était importante. En réalité, il ne le dirait pas ouvertement, mais il avait peur de la perdre. Égoïstement…

Il aurait préféré parler du petit être qui grandissait en Safiya, mais ils avaient à parler de choses plus sérieuses : réellement moins plaisante. Ce n’était pas faute d’avoir essayé d’éviter le sujet, mais il allait inévitablement arriver sur le tapis. Que Syjad le veuille ou non, son père semble vouloir rallier d’autres membres de sa famille à cette stupide cause de mariage arrangé. Cette idée le dégoûtait et lui donnait des envies de hurler.

“L’espoir hein…?” Oui, c’est vrai que cela avait dû être l’espoir qui l’a aidé dans ce foutu désert. “Je me dis qu’il va trouver un moyen de tout ruiner si je continue à lui tenir tête de la sorte. Je m’en fou de moi, je commence juste à avoir peur qu’il s’en prenne à Louise tu sais ? Je lui ai demandé de la rencontrer, car je suis certain qu’il va l’adorer, mais il refuse catégorique de voir cette “blanche”.” Il fit les guillemets avec ses doigts et la grimace sur son visage ne laissait pas de place au doute : il avait détesté ce surnom et lui avait d’ailleurs hurlé dessus en arabe. “J’espère que tu as raison… Je ne sais pas ce que je ferai si je ne peux pas être avec Louise. Des fois… Je me dis qu’elle fait vraiment ressortir le meilleur de moi-même tu sais ?”

Le regard pétillant, ses joues roses : même un aveugle pourrait sentir l’amour qu’il porte pour Louise. Une vie sans elle n’en ait pas une. Maintenant qu’elle est dans son quotidien : il ne pouvait plus s’en passer et il savait que ce sentiment ne partirait pas si facilement. Il s’accrocherait à ce dernier comme la peste sur les miséreux. Le front contre la table, il soupira longuement en se permettant de baisser un peu les bras. Juste assez pour pouvoir laisser le loisir à Safiya de lui ébouriffer les cheveux.

“J’ai pas envie qu’elle décide de me quitter pour simplifier ma vie…” Il redressa sa tête pour poser son menton contre la table : “Elle est si douce, si gentille qu’elle serait capable d’une telle chose tu sais ?” Louise pourrait très bien le faire en effet, il ne doutait pas de son altruisme. “C’est une bonne idée… Je suis certain qu’elle sera ravie de vous revoir avec Tobias.” Syjad se redressa et reprit sa tasse de thé entre ses mains : “Oh mais…” Il souffla longuement : “Je ne veux pas vous apporter des problèmes.” Il était sincère oui.

Une pâtisserie dans la main, il espérait que le sucre enlève cette impression d’avoir le cœur au bord des lèvres. Une sensation guère plaisante. Il changea de sujet pour parler de l’appartement que Louise avait dans le collimateur. Il n’était pas loin de chez sa cousine et de chez Tobias : ce qui était parfait pour profiter de bébé Arthur. Pour sûr qu’il ne faudrait pas lui demander deux fois pour prendre soin du petit bout.

“Oh ? J’espère qu’il pensera quand même à partager hein ? Si ce n’est pas avec nous, au moins avec toi.” Dit-il pour la taquiner sachant que le couple allait être des parents formidables. Il ne s’en faisait absolument pas sur le sujet.

Il la laissa partir, continuant de manger et de boire son thé avant de remplir à nouveau leur tasse. Ils avaient besoin de force et de douceurs. En la voyant revenir, il se dandina sur sa chaise et tendit sa main pour voir l’échographie :

“On le voit se dessiner… Regarde on peut voir ses petits doigts et tout… Oh la la la mais c’est bien trop mignon.” Et là. Les battements du cœur se font entendre et Syjad plaqua sa main contre sa bouche : “C’est… C’est son cœur hein qu’on entend ?” Il en avait des frissons, des larmes aux yeux. Il sortit son portable et actionna l’enregistrement vocal. “Je veux le faire écouter à Louise ce soir…” Pour sûr qu’il allait tout lui raconter. “J’arrive pas à y croire que tout ça… Ca doit dans ton ventre. C’est juste fou… Incroyable ! C’est de la magie !”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Mer 27 Mai 2020 - 9:55 )

Tonton tornade rentre en jeu.
SYJAD & SAFIYA



Safiya parle sans détour de ce qui la lie à Tobias. De leur amour, si vrai, si beau, si pur. Elle n'a pas oublié ce que la vie lui a fait endurer. Ce qu'elle leurs a fait endurer. Mais pour le moment elle ne pense qu'au meilleur. Elle ne voit que le meilleur. Et Arthur est la pierre principale de cette nouvelle équation. Elle est consciente que son arrivé n'effacera pas tout. Mais cet enfant est la preuve vivante tout comme son couple, qu'on peut être heureux même quand la vie s'est acharnée à détruire. Et elle souhaite que Syjad aussi trouve cette force, cet espoir de croire que même quand tout semble noir, il reste toujours une lueur. Lueur qui peut être ravivée à tout moment et ainsi illuminé le ciel. Parce qu'on passe tous par des épreuves plus difficiles les unes que les autres, douloureuses aussi. Mais quand on trouve l'amour quand on croque dans ce fruit, il nourrit notre être tout entier. Toutes les barrières peuvent tomber. Tous les combats peuvent être menés. Même ceux que l'on pense perdu d'avance. Et le combat de Syjad face à son père pour lui faire accepter Louise va être compliqué. Ils le savent tous les deux. Il va falloir employer des trésors d’ingéniosité pour obtenir gain de cause. L'égyptienne assure à son cousin son soutient, tout comme il a celui de ses parents. Ils formeront un bloc et feront front. En essayant d'ouvrir les yeux à un être borné qui ne voit que par les traditions ancestrales. Quitte à faire souffrir la chair de sa chair.  

Safiya sent Syjad malheureux, blessé par cette situation. Il semble qu'un sacrifice va devoir se faire pour que le problème se règle. « C'est sur que de lui tenir tête va finir par lui faire péter un câble. Parfois faut lâcher prise pour que les gens se rendent compte de leurs erreurs. Peut être l'ignorer. Ne plus donner de nouvelles durant quelque temps. Pour voir si tu lui manques, s'il revient vers toi. Pour lui faire comprendre que c'est ce qui l'attend s'il s'entête à vouloir te marier avec la femme qu'il a choisi. On peut faire pareil de notre côté, pour lui faire passer un message. Lui faire entendre qu'on est de ton côté. Pas du sien. Qu'il va tout perdre s'il continue dans cette voie. L'ignorance, le silence pourrait lui peser, le faire souffrir et tant bien lui ouvrir les yeux. » Parfois il faut savoir se détourner du chemin le plus facile et en prendre un plus ardu pour avoir satisfaction. Il est certain que cette voie sera douloureuse, mais si au bout ils réussissent la souffrance s'apaisera. « Oui je sais. Toby me dit pareil. Mais c'est l'amour il nous rend meilleur et nous pousse à ouvrir davantage nos ailes. Et ce n'est que le début de votre histoire. » Une histoire d'amour qui débute mais qui ne passe pas inaperçu. Syjad respire ce sentiment et il se dégage de tout son être. Petit moment de flottement ou l'égyptienne sent son cousin emporté par tous les tracas que cette situation enclenche. Elle le comprend, c'est pesant mais pas question de se laisser aller ou de jeter l'éponge avant d'avoir livré le vrai combat. L'amour quand il est vrai et pur mérite que l'on se batte, quitte à y laisser quelques plumes. « Arrête de penser négatif Nour. Louise ne va pas te quitter. Et on va trouver une solution. » Safiya sait très bien qu'on est prêt à tout par amour même au pire. Mais pas question dans ce cas d'en arriver là. « Et on sera heureux de la revoir et de vous avoir. Ne t'en fais pas pour ça, les problèmes ne font pas le poids face à nous. » Et elle se met à rire. Parce qu'à cet instant elle veut juste voir son cousin heureux. En tout cas l'idée d'avoir le jeune couple d'amoureux pas loin de chez elle l'enchante. Elle imagine très bien toutes les situations qui pourront donner lieu à des moments ensemble. Et encore plus avec l'arrivé d'Arthur.

D'ailleurs Safiya parle des plans de Tobias qui compte profiter de son fils à chaque seconde. « Bien sur qu'il va partager. Sinon je le prive du fait de donner la tété à son fils. » Et elle se met à rire aussi. « Vu que je vais lui donner le sein j'aurais un argument de poids. Enfin si c'est possible. » Le verdict ne tombera qu'à la naissance. Elle sait qu’allaiter n'est pas gagné. Faut qu'elle est assez de lait et à son âge, rien n'est assuré. « Enfin j'aimerais bien au moins sur les premiers mois pouvoir le faire. Pour renforcer le lien. Mais je suis prête à tirer mon lait pour que tout le monde profite de ce moment. » Parce qu'elle se doute que si Syjad à l'occasion de donner le biberon à Arthur, il ne dira pas non. Et pour rendre l'instant plus doux elle va chercher les derniers examens. « Tu as vu comme il est tout parfait. Et je peux t'assurer qu'il bougeait, un vrai petit diable. » Elle est même encore émue en parlant. Et le bruit du cœur l'attendrit un peu plus. « Oui c'est son cœur. C'est fou comme il est rapide. » Elle sourit à ses mots alors qu'il enregistre les battements pour les faire écouter à Louise. « Il est vrai que la nature est bien faite. Deux graines semées avec amour et voilà le résultat. Quand on regarde les premières écho et puis celle là tu te dis en effet que c'est magique. » D'ailleurs elle a fait faire des clichés en plus et compte monter un petit cadre pour ses parents, la mère de Tobias et Syjad avec l'évolution des échographie et pour finir une photo prise à la naissance. Une petite attention. « Et il en reste encore une par sécurité. Pour voir s'il se place bien. Dans la logique je devrais accoucher normalement. Mais le gynéco prévoit au cas ou il faudrait faire une césarienne. Mais ne t'inquiète pas tout va bien se passer. » Safiya rassure Syjad tout comme elle rassure Tobias sur ce point. Elle sait que l'un comme l'autre angoisse à l'idée de la voir souffrir, de la perdre. Mais au fond d'elle une petite voix lui dit que rien ne va arriver. Juste un peu plus de bonheur au moment de la délivrance.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud @Pretty Girl + littlewolf
Messages : 758 - Points : 778
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Jeu 28 Mai 2020 - 20:10 )
Syjad avait toujours admiré sa cousine, la voir s’épanouir dans une relation si belle l’avait presque rendu jaloux. À l’époque où il n’avait pas encore Louise : il s’était sincèrement demandé si l’histoire de Safiya était un cas unique. À aucun moment, il ne s’était imaginé que cela serait son père qui ferait office de barrière : empêchant de voir probablement le bonheur qui se dessinait sur le visage de son fils quand il parlait de la jolie blonde. Seul un aveugle ne remarquerait pas au combien, il était heureux à ses côtés. Il ne voulait qu’elle. Il ne pensait qu’à elle. Toutes celles qui sont passées avant ne pouvait pas atteindre la cheville de la belle. Si seulement son père acceptait de la rencontrer : alors tout pourrait s’arranger assurément. Louise savait séduire, elle savait plaire : comment ne pas tomber sous le charme de ce visage qui semblait être fait en porcelaine. Syjad n’a pas besoin de dire à la future maman que cette situation le pèse : elle le connaissait assez pour le comprendre par elle-même.

“Ca va faire déjà une semaine que je ne lui parle plus, mais c’est difficile vu que je dois lui rendre souvent des traductions…” Souffla-t-il. “Je ne voudrai pas que cela t’attirer des ennuis.” Même si pour le coup : le fait d’avoir sa nièce qui ne lui adresse plus la parole ferait un peu plus pencher la balance de son côté. “De toute façon… Je crois qu’il sait au fond qu’il va tout perdre si jamais il n’accepte pas le fait que je ne me marierais jamais avec celle qu’il veut. Il sait que je peux avoir une tête de con. Je tiens de lui assurément.” Il n’avait pas connu sa mère alors il ne savait pas, mais on avait toujours dit à Syjad qu’il était le portrait cracher de son père. Il sourit en écoutant Safiya. Oui. Ils allaient être ensemble. Pourtant, rapidement les doutes l’assaillirent de nouveau et il souffla à nouveau tout son spleen. “Je… Je suppose que tu as raison.” Oui. Il devait avoir confiance en Safiya à défaut de faire confiance à la vie. “On est de la mauvaise herbe qui résiste à tout, il semblerait oui.” Et cela n’était pas une mauvaise chose. “Je lui demanderai quand elle est libre alors et on s’organisera un repas.” De quoi laisser à Louise la chance de charmer un peu plus son entourage.

Écoutant les plans de Tobias pour profiter de son fils, il sourit et ne peut s’empêcher de la taquiner.

“J’imagine bien la scène ! Vous avez la chance d’être aussi belle : on ne peut pas vous résister.” Parce que pour sûr qu’il ne serait pas en mesure de refuser quoique ce soit à Louise. Dans la mesure du raisonnable, cela allait de soit. En l’entendant dire qu’elle allait tirer le lait, il fronça les sourcils : “Fais moi penser à te coudre un costume de vache.” Dit-il en rigolant pour la taquiner évidemment. Jamais il n’oserait faire ça. “Vous pensez lui donner quand même du lait en poudre si jamais tu ne peux pas donner le sein ? Vous avez pensé à des alternatives végétales ?” Non pas qu’il voulait convaincre sa cousine, mais il s’était renseigné déjà. “Ils font maintenant des équivalents et cela évite beaucoup d’allergies, de problèmes de digestions aussi selon les études. Je te les enverrai si tu veux.” Pourquoi pas après tout ? C’était aux nouvelles générations qu’il fallait montrer les bons gestes. S’il pouvait instruire son petit cousin avec une conscience : tant mieux. Pourtant, il n’irait pas contre l’avis de Safiya : cela était évident.

Le moment était venu de le revoir, mais surtout d’entendre les battements de son cœur. Ému, le grand sensible qu’il était ne mit pas de temps à avoir les larmes aux yeux tout en s’extasiant en voyant l’échographie et en écoutant le son. Cela était si… Étrange. De penser que Safiya portait en elle un petit être qui grandissait et avait un petit cœur qui battait fort. Il ne tarda pas à sortir son téléphone pour enregistrer tout ça et pouvoir le partager avec Louise qui serait probablement aux anges également.


“Ah oui hein, mieux vaut ne pas prendre de risque.” Il sourit en relevant ses yeux vers la future maman qui semblait briller. “J’espère qu’ils ne devront pas en arriver là… Mais il faut avant tout penser à ce qui est le moins dangereux. Tu as une date pour l’accouchement ? Une estimation ?”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Jeu 4 Juin 2020 - 17:23 )

Tonton tornade rentre en jeu.
SYJAD & SAFIYA



Safiya voit très bien que la situation blesse Syjad. Comment son père peut-il se mettre en travers du bonheur de son fils ? Juste parce que Louise ne rentre pas dans les codes d'une religion ou d'une image. Elle trouve les réactions de son oncle déplacées et disproportionnées. Pourquoi priver Syjad d'une vie épanouie et faite d'amour ? Garder le silence. Rompre le contact pas certain que ce soit la meilleure des solutions. Mais c'est une façon comme une autre de le faire réagir. Même si dans le cas de son cousin c'est délicat. « Si tu veux tu peux me donner les traductions et je lui ferais passer. Ou sinon si elles sont écrites tu lui envoies par mail. Sans un mot. » Oui un peu diabolique l'égyptienne, enfin surtout prête à tout pour son cousin d'amour.  « Et  ne t'inquiète pas pour moi. » Elle sait très bien que si elle joue l'indifférente cela va l'impacter également. Et la belle même enceinte compte bien enfoncer le clou pour bien faire passer le message.  « Et on va le lui faire comprendre encore plus en lui en ajoutant une bonne couche. Tu vas voir qu'en se retrouvant avec toute la famille sur le dos, il ne va plus voir les choses de la même façon. Parfois faut tailler dans le vif pour faire pencher la balance. Et je n'ai pas froid aux yeux et il le sait. Il va vite se retrouver face à un bloc de glace style iceberg à faire couler le Titanic.  Et tu tiens beaucoup de ta mère. » Elle lui sourit tout en le rassurant. Elle a peu connu sa tante mais suffisamment pour savoir que Syjad avait hérité de sa douceur et de sa bienveillance.

En tout cas Safiya ne baissera pas les bras. Et c'est ensemble et uni qu'ils affronteront cette épreuve et qu'ils vaincront. Syjad et Louise ont droit au bonheur et l'égyptienne se battra pour qu'ils l'obtiennent. « Non ce n'est pas je suppose. C'est sûr que j'ai raison. Oui on est solide dans la famille. » Du genre indestructible. « Parfait j'ai hâte. » Arthur revient bien vite dans la discussion tout comme les plans de Tobias pour capturer son fils le maximum de temps. Cela fait toujours sourire Safiya quand elle y pense ou quand elle en parle. Mais la belle compte bien avoir aussi sa part de câlins et elle est prête à mettre des stratégies en place pour obtenir sa dose de tendresse maternelle. « C'est sur que nous résister est impossible. Vous n'êtes que de pauvres mortels. Nous des déesses. » Et elle se met à éclater de rire. Rire renforcer par la remarque de Syjad après qu'elle lui est dit qu'elle tirerait son lait pour que les joies du biberon soient partagées. « Je préfère une tenue de petite biquette. » Elle réussit à aligner ses mots entre ses fous rires. Mais elle a été élevée au milieu des chèvres de leur grand père alors logique pour elle. Et ses fous rires font bouger son ventre. « Arthur apprécie le costume de biquette. » Du coup la discussion se concentre sur les bons ingrédients pour nourrir le futur petit prince. « Oui on a pensé au lait en poudre, on a aborder le sujet avec le gynéco. Mais je n'ai pas pensé au lait végétal. Je serais ravie de jeter un coup d’œil sur ce que tu as trouvé. Je pense que Tobias aussi serait partant sur ce style de lait.  » Le bien être de leur enfant passant en priorité. Ni l'un ni l'autre se sont fermés sur une alimentation équilibrée et avec un apport végétal. Du moment qu'Arthur à tout ce qu'il faut pour grandir dans les bonnes conditions c'est tout ce qui importe.

Puis Safiya va récupérer l'échographie et l'enregistrement des battements de cœur du bébé. Petit moment d'émotion pour le cousin et la cousine. Elle sent Syjad ému et cela émeut d'avantage la future maman. C'est touchant de voir ses yeux se tapisser de larmes de bonheur, de le voir sortir son téléphone pour faire écouter le battement à Louise. Elle lui précise qu'il y aura encore une échographie, elle sait qu'il stresse pour elle, tout comme Tobias. Elle se doute que son père aussi, elle a hâte de le voir pour le rassurer autrement que par appel visio. « J'espère aussi car je veux être pleinement en forme après sa naissance. Et puis Tobias ne pourrait pas assister à son arrivé. Mais vu que tout se passe bien pour le moment, je ne vois pas pourquoi cela ne continuerait pas. » Elle est très positive à ce sujet, persuadée que rien ne viendra perturber cet événement important. « Au départ il avait été calculé fin mai, début juin. La dernière date posée c'est le onze juin. Mais comme m'a dit le gynéco il peut arriver le vingt cinq mai. Du coup on prépare tout pour que début mai tout soit ok. Pas question d'être pris au dépourvu. » Le couple ne se presse pas, mais ils ont établi un calendrier pour mettre à plat tout ce qu'ils ont à faire. La chambre, la valise, les achats importants, qui resteront au magasin jusqu'à la naissance. De ce côté là Safiya est un peu superstitieuse. « Ne t'en fais pas on sera paré le moment voulu. Même si je me doute que certains sont pressés que le petit Arthur montre son nez.  Enfin pour le moment il est bien là au chaud. »  Et elle passe sa main sur son ventre en souriant. Elle est certaine qu'il va rester là jusqu'au bon moment.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud @Pretty Girl + littlewolf
Messages : 758 - Points : 778
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Dim 7 Juin 2020 - 19:02 )
“Oui… Oui c’est vrai tu as raison.” Quand il était question de son père, il semblait perdre pied et sa capacité, à réfléchir ne fonctionnait plus. Syjad voulait, devait briller aux yeux de son père. Pourquoi ? N’importe quel psy serait intéressé de l’avoir sur son canapé probablement. Lui, ne voulait pas comprendre. Il savait juste que l’avis de son père comptait. Pourtant, il était prêt à lui tourner le dos. Parce Safiya avait raison : il devait être arrêté et ne pas se mettre en travers de son bonheur. Louise était bien trop importante pour lui. Plus les jours passaient et plus il avait besoin d’elle. Un peu comme Tobias pour Safiya. Lui, qui avait toujours voulu ce genre de relation, en vivait une et cela le mettait dans une joie que même la noirceur et la fermeture d’esprit de son père n’arriverait pas à détruire. Il se battrait pour elle. Qu’importe le prix à payer pour cela. Comme Safiya le disait si bien : il avait la famille derrière lui. Heureusement. Seul, il aurait probablement abandonné et il aurait résigné.

Syjad ne dit rien concernant sa maman. Il ne l’avait pas connu, pourtant, on lui disait qu’il ressemblait à elle constamment. Cela le touchait en plein cœur à chaque fois, il décidait juste d’ignorer ces faits. Heureusement, dans son malheur, il était le plus chanceux, car il possédait dans sa vie Safiya. Il changea le sujet, Arthur était l’avenir, le centre des préoccupations et jamais cela ne changerait. Il protégerait cet enfant avec sa vie s’il le devait. Le monde était un endroit dangereux et ce petit bout de chou ne faisait que rentrer dedans. Il pourrait toujours compter sur lui, comme il pourrait compter sur ses parents. Il allait être bien entourer ce petit. Cela était certain.

“Une piquette, ce sera alors, je vais me mettre au travail dès que je rentre. J’ai déjà tes mensurations du mariage.” Il eut un sourire en coin : “Ca va t’aller comme un charme, tu verras.” Syjad la taquinait évidemment, mais cela serait si drôle. Il pouvait déjà entendre sa tante lui dire d’arrêter ces enfantillages. Mais au fond, être un grand enfant était bien le seul avantage d’être adulte. Comme un bon signe, Arthur semblait être d’accord avec sa maman et l’idée du costume. “Tu vois ? Lui et moi, on s’entend déjà bien.” Et il n’en était pas peu fier. Cela lui permettait d’oublier tous les récents tourments. En buvant son thé, il émit l’hypothèse d’utiliser du lait végétal, pourquoi après ? Plusieurs études en parlaient. “Sweet je t’enverrai tout ça alors. Tu pourras vérifier avec ton médecin aussi.” Car jamais il ne mettrait en danger Safiya ou bien le bébé.

L’échographie, les battements de cœur… Cela fut trop pour le traducteur dont les yeux se remplirent de larmes bien malgré lui. Il était ému. Si heureux. Il prend soin d’enregistrer le tout, de prendre une photo du petit Arthur pour montrer et faire écouter tout ça à sa belle. Il était convaincu qu’elle serait tout aussi aux anges que lui.

“S’il y a bien une personne qui peut survivre à tout, c’est bien toi et tu le sais.” Il étendit son bras pour poser sa main sur la sienne : “Et tu auras des gens qui t’aiment à tes côtés à chaque pas que tu fais.” Il pointa du menton son ventre : “A chaque pas qu’il fait.”

Il demanda si une date avait donné pour la naissance, son sourire se fit un peu plus tendre. Cela allait être bientôt, dans quelques semaines. Syjad regarda Safiya : “Avec Louise, on attend une réponse de la part d’un appartement à quelques rues d’ici. On va pouvoir être proche de vous et être là si vous avez besoin.” Il termina son thé, resservit une tasse et reprit une douceur : “Vous avez fait une liste de choses dont vous avez besoin ? Qu’on contribue ? Je ne voudrais pas acheter quelque chose que vous avez déjà ou qui ne vous serait pas utile."


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le Mar 9 Juin 2020 - 19:07 )

Tonton tornade rentre en jeu.
SYJAD & SAFIYA



Safiya booste Syjad, elle ne veut pas qu'il baisse les bras. Son père ils en viendront tous à bout en se serrant les coudes. Quand il verra qu'autour de lui toute sa famille le lâche et soutient son fils, il étudiera la question. Se rendra compte qu'un mariage imposé n'est pas le meilleur à faire et que s'il s'entête il perdra tout le monde. Safiya est une femme douce et aimante mais elle peut devenir froide et distante si on touche au bonheur de son petit Nour. Son oncle risque fort d'avoir affaire à un iceberg s'il ne revoit pas son plan. De plus Louise est parfaite et ils forment un très joli couple, de plus le bonheur se lit dans le regard du jeune homme, tout comme les sentiments qu'il éprouve. Elle n'a aucun doute sur le lien qui unit son cousin à la jolie blonde. Et la belle est capable de l'enfoncer tous les jours dans la tête de Syjad comme quoi il mérite le bonheur. Et que c'est avec Louise qu'est sa vie. Elle est du genre tenace l'égyptienne. Et si le gamin pense qu'il ressemble à son père, sa cousine lui rappelle qu'il tient aussi de sa mère. Mais elle n'insiste pas ne voulant pas remuer le couteau dans la plaie. Préférant se concentrer sur le positif, ce qui va leurs donner le sourire et illuminer leurs regards.

Arthur devient le centre de leur moment de partage. Et il participe pleinement à la discussion vu qu'il s'agite dans le ventre de sa maman. Et les mots s’enchaînent comme des petits arcs en ciel, comme des petites étoiles. Dans la cuisine ne règne que la joie de ces deux êtres qui s'aiment profondément. Et quand vient le sujet de l’allaitement, le délire prend vite une allure de ferme entre le déguisement de vache proposé par Syjad et le déguisement de chèvre voulu par Safiya. Et elle éclate de rire quand il lui dit qu'il se mettra au travail dés qu'il rentre. « Faudra peut être que tu prévois un peu plus large qu'au mariage. Même si je compte bien perdre mon petit ventre il se pourrait qu'au départ il me tienne compagnie. » Elle essaie de voir à quoi elle pourrait bien ressembler avec une tenue de biquette sur le dos. « Et comme couleur prévoit blanc et noir. Papi en avait une qui s’appelait Capricieuse. J'adorais y courir après. » Et les souvenirs de son enfance viennent caresser son esprit. Elle espère qu'Arthur connaîtra les mêmes joies. « Oui je sens qu'à tes côtés il va apprendre de belles choses. » Voix un peut moqueuse. « Surtout à faire des bêtises, mais c'est aussi l'avantage de l'enfance. Tant bien il va te faire devenir chèvre. » Et là le rire de Safiya éclate encore plus. « Je le vois la semaine prochaine, je lui en parlerais. » Comme elle en parlera à Tobias quand il rentrera ce soir. Elle a hâte de voir le dossier que va lui envoyer Syjad.

Pour ajouter une touche de douceur et de tendresse à ce moment, ils écoutent les battements de cœur d'Arthur. De quoi donner de nouvelles larmes à la future maman et d'émouvoir aussi le futur cousin, qui jouera plus le rôle de tonton. « Oui avec Tobias on est des survivors. » Elle serre les doigts de la main que Syjad pose sur la sienne. « Je sais que je suis entourée d'amour et je sais qu'Arthur le sera aussi. » Puis ils parlent de la date de la naissance qui sera un peu aussi fixé par monsieur bébé. Il pourrait avoir envie d'arriver un peu plus tôt, pas trop non plus car il est bien au chaud dans le ventre de sa mère. Du moment qu'Arthur arrive en pleine forme et entier, si c'est quelques jours avant ou après la date fixée. Safiya s'en moque un peu. Tout est prêt et tout le monde languit de pouvoir le serrer dans ses bras. « Parfait on va avoir des babys sitters à porter de main. » Elle lui fait un clin d’œil, car le couple n'a pas fait un enfant pour le confier sans arrêt. Mais un soir de temps en temps pour retrouver leur intimité ce ne sera pas de refus. « On a noté quelques articles et des idées chez Babys. Certaines choses peuvent se commander sur internet. Nous on a bloqué le principal. Il y a une cagnotte tu verses ce que tu veux ou tu bloques ce qui te plaît. » Safiya file un instant dans le salon et revient avec le dossier maternité. « Tiens tu as tout de noté, le site, les affaires choisis et les idées. Mais ne fait pas des folies non plus. » Elle connaît Syjad, elle sait qu'il pourrait faire péter son compte en banque pour le bambin. Du coup ils se mettent à regarder le magazine, et puis le site du magasin tout en continuant à parler d'Arthur et de toute la joie qu'il va apporter le jour de sa naissance et tous les jours qui suivront cette sublime date. L'instant se colore de toute la tendresse qu'ils partagent avec en lien le petit être qui attend patiemment que l'heure de sa sortie soit venue.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Le calme avant la tempête. // Safiya -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2