Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Aspirateur sans fil Dyson V10 + accessoires à ...
Voir le deal
399 €

 

- (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Mer 15 Avr 2020 - 11:47 )

Peindre en mille couleurs la chambre d'enfant.
TOBIAS & SAFIYA



Les jours passent. Et le ventre de Safiya s'arrondit. Un petit ballon se dessine sous ses vêtements. Et elle ne se prive pas de le mettre en valeur, choisissant ses tenues avec soin. Arthur pousse comme un champignon et ce fait a été confirmé lors de la dernière échographie. Ce qui a permis aux parents d'envisager quelques achats et de prévoir la décoration définitive de la chambre qui va abriter leur trésor le plus précieux. Il bouge aussi pas mal le petit monstre, ce qui prouve sa bonne santé, sa vivacité. Ses mouvements donnent au ventre de la belle des airs de vagues perpétuelles. Des vagues qui se succèdent plus forte à certaine heure qu'à d'autre. Une petite mer agitée qu'elle caresse avec douceur. Chaque petit coup a droit à une tendresse particulière de la main de la future maman. Elle partage ces petites tempêtes avec Tobias dés qu'il est présent à la maison. Le couple parle aussi au bébé, lui présentant le monde, ses origines, sa famille. Ils lui font écouter de la musique calme quand Arthur s'agite un peu plus. Lui faisant découvrir plusieurs styles. Tout est bon pour que le futur bébé se sente aimé, se sache attendu avec un peu plus d'impatience chaque jour. Même si Safiya et Tobias laissent la nature suivre son cours. Ne voulant rien précipiter, même si l'envie de le serrer contre eux se fait grandissante. En tout cas chaque instant est magique, ce qui donne au regard sombre de la belle un éclat dés plus lumineux. Elle est heureuse et ce petit être qui grandit dans son ventre décuple son bonheur. Et puis voir Tobias si fier de ce chef d’œuvre construit à deux dans le plus pur amour, augmente aussi cet amour non mensurable.

Et aujourd'hui le couple compte s'attaquer à la décoration de la chambre de leur futur roi. Ils ont posé sur papier pas mal d'idée, voulant que cette décoration unisse encore une fois leurs univers, leurs croyances, leur amour. Un brin de folie sera certainement amené par Syjad qui a proposé son aide. Et Safiya n'a pas dit non, elle sait parfaitement que rester longtemps debout est compliqué vu que cela tire au niveau de ses reins. Comme cette aide elle se sentira moins coupable de ne pas tout faire. Et Tobias sera vraiment bien secondé, et ne se fatiguera pas de trop. Entre ce qu'il fait à la maison et son boulot au musée. Car il redouble d'effort le futur papa, pour satisfaire sa belle, accomplissant sans se plaindre toutes les tâches. Sans oublier d'honorer sa femme, car l'appétit sexuel de l'égyptienne est toujours autant vorace, voir même plus. Les hormones carburent à plein régime, l'envie de joute charnelle est bien présente. Et ce n'est pas son ventre qui va l'empêcher de profiter de son homme de bien des façons, toutes plus agréables les unes que les autres. Et puis cela plaît à Arthur de sentir ses parents comblés. Mais pour le moment c'est boulot et elle essayera de rester sage pour que la décoration ne finissent pas en un instant de perdition. Elle regarde les dernières exquises. « Du coup on part sur cette idée mon amour ? Pour les couleurs tu les vois plus soutenues ou plus claires ? » La chambre est bien lumineuse ils peuvent se permettre quelques tons sombres. Elle essaie d'imaginer ce que cela donnerait sur les murs. « Je pense que  nos dessins donneront un rendu vraiment beau un fois posés sur les murs. » Elle a qu'une hâte commencer.  

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Mer 15 Avr 2020 - 18:53 )
Tobias passait le plus clair de son temps libre à prendre soin de Safiya et à parler à Arthur. Tantôt en anglais, tantôt en hébreux : ce pauvre petit aura tellement de langues à apprendre de ses parents. Un bien pour un mal, ils allaient devoir se mettre d’accord sur seulement deux en priorités, mais cela ne sera pas difficile. Ce petit être avait le temps d’apprendre la langue de ses ancêtres que cela soit de son côté ou bien celui de sa maman. À chaque occasion, il caressait le ventre de sa belle dans l’espoir de le sentir bouger. Il était fasciné par le vendre rond de Safiya et délaissait même les documentaires à la télé pour pouvoir le regarder. Cela est dire au combien il comptait sur l’arrivée de ce petit homme. Il était aux anges. Il avait encore des peurs, il faisait encore des cauchemars sur divers scénarios où rien ne se passerait comme prévu. En général, cependant, il relativisait et trouvait la force de profiter de ces quelques mois de bonheur avant qu’Arthur pointe le bout de son nez. Ils défilaient si vite… Tobias ne voyait pas le temps passer depuis leur mariage. Bientôt, cela fera un an qu’ils sont mari et femme. Cela lui semblait si loin et à la fois si proche. Des sensations étranges, grisantes, qu’il n’avait jamais ressenti auparavant. C’était les joies d’avoir Safiya dans sa vie : il ne savait pas dans quelle aventure, il allait s’embarquer. Leurs parents, familles, respectives étaient aux anges à l'arriver du bébé et Tobias savait déjà qu’ils risquaient tous de débarquer à un moment pour rencontrer le petit. Cela serait un plaisir de tous les recevoir. C’est probablement parce qu’il sait que leur temps devra être partagé que Tobias se faisait de plus en plus gourmand avec Safiya. Il satisfaisait tous ses désirs, les prévoyaient même : prenant des initiatives qui lui plaisait en vu de ses gémissements et de son sourire constant sur ses lèvres.

Dans la chambre du futur prince, aujourd’hui ils s’attaquaient aux murs et à la décoration. Les objets achetés et offerts par leur famille rejoindraient plus tard la pièce une fois qu’elle sera terminée. Les croquis dans les mains, Tobias était au milieu de la pièce et regardait le premier mur : “Je pense oui. J’ai préparé les pochoirs pour faire les pyramides et l’oasis. Puis aussi quelques colonnes romaines pour rappeler Pompei.” Il montrait au fur et à mesure ce qu’il avait préparé : “Au niveau des couleurs on a le bleu, l’ocre, un peu de rouge aussi. J’ai commandé plus de couleurs, mais elles ne sont pas encore arrivé. Je vais commencer par faire quelques coups de crayon sur les murs comme ça on se rendra mieux compte. Tu en penses quoi ?” Il reposa les croquis sur la petite table de camping qu’ils avaient installé et attrapa un masque qu’il mit autour de la bouche de Safiya : non sans l’avoir embrassé avant. “Je ne voudrais pas que tu respires des particules qui peuvent être dangereux pour vous.” Et cela n’était pas négociable. “Tu es certaine que tu veux aider ? Tu peux te reposer Love et je m’occupe du plus gros. tu pourras venir dessiner tous les petits détails comme tu sais si bien le faire.”




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Sam 18 Avr 2020 - 17:07 )

Peindre en mille couleurs la chambre d'enfant.
TOBIAS & SAFIYA



La vie en rose. C'est ainsi que Safiya voit sa vie depuis qu'elle l'a uni à celle de Tobias. Tout est doux et posé. Et même si parfois elle voit dans le regard de son homme des ombres, elle fait tout pour les chasser. Par des baisers. Par des caresses. Par des mots tendres. Elle ne veut pas une seule pensée sombre. Parce que tout ce qu'ils vivent depuis presque un an est plus que parfait. Et elle ne veut pas que les doutes ou les peurs viennent ternir leur bonheur. Chaque instant est précieux et il ne doit se décliner qu'en seconde de joie. Elle ne veut entendre que les tintements des rires. Et s'il y a des larmes elles aussi se doivent de n'être que de joie. Ils ont chèrement gagner le droit à ne voir que du soleil dans leur ciel bleu. Alors elle reste positive et n'envoie que de bonnes ondes à l'homme qui l'accompagne sur ce merveilleux chemin qui les mène vers la paternité et la maternité. Même si maintenant elle pourrait dire qu'elle voit sa vie en bleu vu que c'est un petit garçon qu'elle porte dans ses entrailles. Et ce chérubin tant désiré à besoin d'un nid douillet pour se poser. Et si le couple a pas mal d'idées il va falloir à présent les faire naître sur les murs de la chambre. Puis leurs donner vie en les mariant avec de splendides couleurs. Rien ne sera laisser au hasard tout est choisi avec goût et amour. Et il y a un peu de travail mais ce n'est pas ce qui va faire peur aux futurs parents.

Alors les voilà tous les deux côte à côte essayant de visualiser les dessins. De passer du papier sur la surface plâtrée. Tobias a déjà prévu du matériel. Et Safiya l'écoute alors qu'avec ses mots il donne vie à l'histoire des racines de leur petit ange. Elle visualise sans problème. Pense même que l'oasis pourrait ressembler à celle où elle a amené Tobias lors de leur toute première rencontre. « Notre enfant va voyager à peine il va poser ses yeux sur les murs de sa chambre. Avec en plus les meubles et les objets cela rendra merveilleusement bien. » Elle sourit, heureuse de cette instant. Elle n'est pas la seule à être heureuse Arthur danse dans son ventre. « Notre fils est aussi très emballé. » Elle répond au baiser et se laisse mettre le masque. De toute façon son mari la mettrait illico presto dehors de la chambre si elle ne l'acceptait pas. « Promis je ne l'enlèverais. Même pas pour t'embrasser. » Acte dont elle a du mal à se passer. Safiya caresse de ses doigts la joue de son homme. Ses yeux sont un peu cernés. « Ne force pas trop non plus. D'accord. Arthur a besoin d'un papa en forme. Et moi j'ai besoin de mon mari. » Elle sait qu'il se met en quatre pour elle. Mais il faut qu'il se ménage également. Sa main glisse sur la hanche de son époux. Elle reste sage l'égyptienne. Encore une fois Tobias s'assure qu'elle n'est pas fatiguée. « J'ai le fauteuil juste là. Arthur et moi on veut te tenir compagnie. Et je ne forcerais pas. Si je me sens fatiguée promis j'irais m'allonger. » Elle prend sa main et la pose sur son ventre., des petits coups viennent faire échos au geste.  « On va très bien mon amour. » Même si les coups se font de plus en plus présents et intenses, dans l'ensemble la mère est en grande forme. Surtout que les nausées des premiers mois se sont estompées. « Et puis j'aime admirer mon homme en plein travail. Je vais fantasmer. » Il faut bien qu'elle soit un peu provocatrice. Tentatrice. Même enceinte elle offre à Tobias un corps sensuelle, elle ne se prive pas de tenue sexy. Elle veut rester une femme fatale même en devenant mère. Charmer son homme est une de ses passions. « Et toi tu pourras fantasmer en retour si tu le souhaites. » Elle lui fait un clin d’œil, puis regarde les couleurs, cherchant à les associer et à voir où elle pourrait les poser. Elle ne se précipite pas. Puis elle s'installe sur le fauteuil, elle l'a positionné de façon à pouvoir observer Tobias à l’œuvre. Difficile d'ignorer sa passion quand elle le voit commencer à dessiner. Tout comme son amour pour ce qu'il est en train de faire. Elle le trouve touchant dans sa posture alors qu'il tient son crayon le mâchouillant entre ses dents. Elle le trouve adorable dans sa façon de faire et de mesurer l'espace pour que tout reste cohérent. Elle le trouve séduisant quand sa main commence à marquer de noir le mur devant lui. Alors elle prend une feuille blanche et commence à le dessiner. Elle s'applique, même si ce n'est pas dans ses habitudes de crayonner des portraits. Elle se dit qu'il pourrait trouver sa place dans la chambre de leur enfant. Et puis Tobias est si beau à cet instant. Si libre. Si apaisé. Si inspiré. De le voir ainsi emplit son cœur d'allégresse. « Il est beau ton papa, n'est ce pas Arthur ? J'espère que tu auras ses yeux. » Ses beaux yeux verts la couleur de l'espérance.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Sam 18 Avr 2020 - 19:22 )
Tobias avait hâte de rencontrer Arthur, de lui montrer les beautés de ce monde pour les atrocités soient moins lourdes à porter. Il voulait que leur enfant soit l’espoir qu’il manque à beaucoup : il voulait que ce dernier fasse partie d’une génération qui connaît les erreurs du passé pour qu’ils ne les refassent pas. L’Historien avait besoin de croire que c’étaient les bébés qui naissaient maintenant qui changerait le monde alors que leurs aînés ont échoués. Il avait cessé de regarder les informations, ne voulait pas stresser un peu plus et voir la décadence d’une société qui s’effondre. Il devait être fort, il ne pouvait plus être faible et se laisser aller. Safiya et maintenant Arthur comptaient sur lui. Alors, il serait le père de famille par excellence. Raoul continuait de l’entraîner pour faire de lui un homme qui - lorsqu’il se regarde dans le mur - est fier de ce qu’il voit. De la confiance en soit, voilà ce qu’il manquait à Tobias qui devait faire encore plus d’efforts, car le petit être qui allait devoir être entier pour le petit naître qui grandissait dans le corps de son épouse. Cette idée le faisait sourire. Il n'avait jamais imaginé qu'un jour il serait aussi fasciné par la grossesse. À dire vrai, il se moquait des autres grossesses : seule celle de sa femme l’intéressait.

“J’espère bien, il faut lui donner le goût du voyage si on veut l’embarquer dans nos expéditions. J’ai commandé un porte-bébé confortable pour lui. Hors de question qu’on soit ce genre de parents qui laissent leur enfant derrière eux. Je veux qu’il soit avec nous.” Il sourit : “Qu’il découvre et évolue au gré de nos voyages.” N’y avait-il pas de plus belles éducations ? C’est ce que sa mère avait fait avec lui et il ne s’en était jamais plein. “C’est parce qu’il est déjà d’accord avec son papa.” Dit-il en rigolant en caressant le ventre de sa femme.

Avant de peindre, il entreprit de mettre le masque autour du visage de Safiya non sans l’avoir embrassé avant. Il embrassa son front :

“Ne t’en fais pas donc pas, j’ai de l’énergie à revendre et je veux que tout soit parfait pour quand le petit homme arrive. J’aimerais que tout soit terminé quand il va arriver : qu’il n’est plus qu’à rentrer dans la chambre.” Tobias tenait à ce que tout soit en ordre avant arriver du nouveau-né, qu’ils aient même le temps d’aérer la chambre et s’assurer qu’il n’est plus une particule toxique dans l’air bien qu’il avait acheté de la peinture spéciale. “Et comme ça tu pourras me dire si quelque chose ne te convient pas.” Mais ils avaient assez parlé de détails pour que Tobias ne soit pas plus inquiété que cela. Il glissa ses mains sur ses hanches en souriant : “Profite donc et prends l’habitude. Je ne compte pas m’arrêter à la naissance de notre fils.” Cela sonnait si bien en bouche.

Safiya avait toujours son appétit de tigresse que l’historien comblait dès qu’elle en avait envie. Sa carrure avait changé et il prenait de plus en plus confiance en lui. Assez pour satisfaire sa femme sur commande. Il ne se plaignait pas, loin de là, il aimait sa belle et n’échangerait sa place pour rien au monde. Il la regarda s’installer avant de commencer à poser les premiers calques puis à peindre. Quelques pochoirs aidaient de temps à autre pour des formes plus compliqués, mais il se débrouillait plutôt bien. Minutieux, il mesurait tout et ne faisait rien au hasard. Hors de questions de faire une erreur. Perdu dans ses pensées, dans son esprit : il semblait comme absent de la réalité. En seulement deux heures : il avait presque terminé le bas du premier pan de murs. Il se releva, essuya son front avant de se tourner vers sa femme :

“Tu en penses quoi ? Ca te plaît ?” Il sourit doucement : “Pause thé ?” Il s’approcha pour embrasser son front : “Arthur aime ce que maman voit ?” Il se pencha pour embrasser le ventre rond de Safiya puis de s’accroupir pour poser sa tête dessus : “Ca va être prêt pour quand tu arrives petit prince, je te le promets.” Il embrassa à nouveau le ventre de sa femme avant de prendre le dessein entre ses mains : “Toujours aussi douée…” Il sourit : “Ca me rappelle les premiers croquis que j’ai vu de toi sous cette tente. Sans la crème que tu m’as donnée : j’aurais perdu l’usage de mes oreilles.”




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Ven 24 Avr 2020 - 10:17 )

Peindre en mille couleurs la chambre d'enfant.
TOBIAS & SAFIYA



Chaque jour qui passe est un jour qui rapproche Safiya de la naissance de son fils. Elle est parfois impatiente de cet instant, languissant de tenir dans ses bras ce petit être. Fruit de l'amour entre Tobias et elle. Et parfois elle espère que le temps passe moins vite pour savourer des moments comme celui là. La préparation cette merveilleuse venue et la construction du nid. Ou bien d'autres, notamment ceux ou le bébé bouge et donne vie à son ventre arrondi. Et puis ceux qu'elle passe en famille. Tout va si vite. Elle fait de son mieux pour mémoriser chaque seconde de ces neufs mois de grossesse. Pas question d'en perdre une miette. Comme pas question d'oublier le regard de Tobias quand il parle d'Arthur. Quand il vient frôler de ses doigts ou de ses lèvres l'écrin de vie. Il est tellement heureux et fier. Elle n'a jamais douté qu'il serait un bon père. Elle sait qu'il y aura toujours dans un coin ses peurs et ses démons. Ils ne seront jamais loin et ils pourront revenir à la moindre étincelles. Tout comme les siennes. Mais l'égyptienne a vu la force de son mari grandir. Tant physiquement que moralement. Elle sait qu'il a de l'amour à revendre dans son cœur et qu'Arthur en sera couvert sans la moindre retenue. Comme elle en est couverte depuis qu'ils se sont dévoilés leurs sentiments. Alors elle a toute confiance. Et là en le regardant s'affairer dans la chambre du futur bébé, elle se sent sereine et prête à affronter toutes les tempêtes.

La décoration du château de leur petit roi a été choisie avec soin. Rien n'est laissé au hasard. Et si à peine né il va voyager dans sa chambre, Tobias compte également lui faire partager cette passion dés son plus jeune âge. Pas question d'avoir l'enfant loin d'eux. « Se sont les grands parents qui vont râler. Parce qu'ils ont du commencer à faire des plans pour garder Arthur quand on partirait vadrouiller. » Elle lui sourit. Elle sait que ses parents comme sa belle-mère ne s'offusqueront nullement de la décision de prendre leurs fils avec eux. Bien au contraire ils en seront ravis, quelle meilleure éducation que la découverte du monde. « Je vais me retrouver avec deux hommes contre moi. Cela ne va pas être juste. » L'égyptienne sait déjà que la complicité père fils sera grande, et elle s'en réjouit. Et Arthur s'exprime à sa manière. Alors qu'ils échangent un baiser avant de mettre en place les règles de sécurité. Même si les produits sont très peu nocifs, Tobias ne veut prendre aucun risque. Sous les recommandations de Safiya le futur papa est prêt à se mettre à la tache. « Les séances de sport avec Raoul te font vraiment du bien. J'ai un vrai Musclor à la maison maintenant. » Elle le taquine mais il est évident que cette activité apporte à son mari que des ondes positives. « Et tout sera prêt et parfait, ne t'en fais pas. » Ils partagent une étreinte. Parce qu'ils ont aussi ce besoin de contact. Surtout que la belle est toujours autant en demande. Mais son mari sait la combler dans tous les domaines. Et elle s'est rendue compte qu'Arthur était très réceptif à l'amour de ses parents, à leurs moments de complicité tout comme à leurs joutes charnelles. « Je ne compte pas non plus m'arrêter après la naissance de notre fils. » Une caresse plus coquine. Elle le regarde amoureusement. Quand elle repense à leurs parcours et qu'elle en voit une des finalités, elle se dit qu'au fond la vie est un beau cadeau. Cet enfant efface de son amour, déjà immense, toutes les douleurs même les plus profondes. Et puis elle prend place dans le coin opposé à son mari pour l'observer en toute tranquillité.

Safiya profite de ce moment pour immortalisé Tobias en pleine création. Et même si pendant qu'il dessine elle le sent s'évader, elle sait que son cœur et ses pensées sont dans cette chambre. Parfois selon comment glisse son regard, quelques idées coquines viennent la traverser. Ce qui la fait frissonner et active les mouvements d'Arthur. Elle sourit et continue son dessin. Et le futur père avance vite, elle ne l’interrompt pas le laissant dans son inspiration. De toute manière il maîtrise. Aucune erreur pour le moment. Tout s'harmonise. Puis il s'arrête, il est en sueur. « C'est impressionnant. Je trouvais le motif tellement beau sur les pages mais là sur le mur il prend une toute autre dimension. On se sent transporter. Et il n'y a pas encore les couleurs. Oui je crois que tu as bien besoin d'une pause thé et puis elle est largement méritée. » Il s'approche du fauteuil posant un baiser sur le front de la belle. Sans oublier de demander l'avis de son fils et de le gratifier aussi d'un baiser. « Donne lui en un pour moi. » C'est un des avantages que Tobias a sur Safiya. Il peut embrasser son ventre à longueur de journée s'il le souhaite. Elle peut juste le caresser ou y déposer un baiser du bout de ses doigts. Elle glisse sa main dans les cheveux de son homme alors que sa tête est posée sur son ventre. Il parle à son fils lui promettant que tout serait prêt à son arrivé. « Il n'a aucun doute là dessus. Il est déjà fier de son père. Arthur t'aime tellement je le sens dans mon ventre. Il est si réactif à ta voix, à ton touché. C'est émouvant. » C'est indescriptible ce qu'elle éprouve, elle est troublée, parce que les moments partagés sont toujours intenses. Tobias récupère son dessin. « Je n'ai pas pu résister. Tu m'inspires et Arthur me donne tant de force. » Elle sourit aux souvenirs que les mots de son homme éveillent. Leur rencontre avait été magique. « Et il aurait été dommage de les perdre. Elles sont si mignonnes tes oreilles. J'adore les croquer. » Elle tend la main pour qu'il l'aide à se relever. « Les fauteuils c'est bien mais pas toujours évident d'en sortir. » Elle en profite pour se retrouver dans les bras de son mari. Elle soulève le masque et elle vient mordiller une des oreilles. Avant de rire. « Tu sers le thé faut que j'aille au petit coin. » Le désavantage de la grossesse, plus bébé grandit et plus la vessie réclame à se vider. Et Safiya se doute que cela sera pire sur le dernier trimestre. Elle s'échappe dont quelques minutes. Puis revient. Elle reste sur le pas de la porte pour admirer le dessin sous un autre angle. « Une fois fini le résultat donnera un bon rendu à peine on passera la porte. Il va faire des envieux notre fils avec une chambre pareille. » Mais rien n'est trop beau pour ce petit prince à venir. Pour ce futur roi. Il ne sera pas non plus pourri gâté, ils lui apprendront les principes de la vie, le respect, la bienveillance, l'amour, le partage, et bien d'autres encore. Elle récupère la tasse de thé, se laissant en premier enivrer par l'odeur qu'il s'en dégage. « Tu sais une fois qu'Arthur sera né. On pourrait voir pour redécorer notre chambre. La repeindre pour lui donner aussi cet air d'évasion. Tu en dis quoi ? » Bon ce ne sera pas pour tout de suite ou juste après la naissance, mais l'ambiance de la chambre d'Arthur donne des idées à Safiya pour leur chambre conjugale.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Sam 25 Avr 2020 - 16:17 )
“Ils l’auront et profiteront de lui, mais pouvoir voyager avec notre enfant est ce que j’ai toujours souhaité.” Il sourit : “Ne t’en fais pas, ils ne seront pas longtemps en colère contre nous.” Ils ne pouvaient pas les blâmer de vouloir passer du temps avec leur fils après tout. Il rigola doucement : “Ne t’en fais pas donc pas, Arthur sera un fifils à maman j’en suis certain.” S’il tenait de son père : pour sûr que sa mère allait être la meilleure chose au monde.

Le sport qu’il faisait avec Raoul aidait le corps, mais aussi l’esprit de Tobias à guérir. Il en avait besoin en vue des traumatismes qui étaient tapis dans son esprit au quotidien. Lui qui ne croyait pas au bien fait des exercices physiques réalisait avec surprise qu’à nouveau, il avait tort. Comme quoi… Heureusement que son côté humble l’empêchait de prendre la mouche. Son esprit aimait avoir tort, car cela lui permettait d’apprendre de nouvelles choses. De plus, Safiya semblait apprécier la façon dont son corps se transformait, alors cela était un bonus.

Tobias s’applique, ne laisse aucun détail au hasard : il sait que ce sont les petites choses qui feront de ce mur une réussite. Il voulait que tout soit parfait, à défaut de pouvoir contrôler autre chose. Impuissant, il l’était quand il était question de la grossesse de sa femme. Safiya était la seule à pouvoir créer la vie, lui ne pouvait qu’admirer son courage, la façon dont ce corps change : au combien elle devient belle un peu plus chaque jour. Il ne pensait pas que cela soit possible, mais comme depuis leur première rencontre : elle semblait prendre un malin plaisir à lui prouver qu’il a tort. De la meilleure des façons, il n’était pas à plaindre et refuserait de faire une telle chose. Après ce qui lui semblait être une seule heure de travail, il se redressa pour regarder ce qu’il avait fait en souriant. Demandant à la future maman son opinion : il fut heureux de voir qu’elle aimait ce qu’elle voyait. L’heure bien avancée, une pause s’imposait. S’approchant de sa femme et de son fils, il prit le temps de lui parler, d’embrasser ce ventre arrondi. Safiya lui parla alors du bébé et de ce qu’elle ressentait. Il redressa sa tête pour lui offrir un beau sourire :

“Je suis heureux alors s’il se sent bien. Je suis jaloux que tu puisses autant le sentir.” Il rigola doucement : “J’aimerais être un hypocampe pour le porter un peu et comme ça je prends les derniers mois et t’évite de souffrir.” Serait-il en mesure de voir à nouveau Safiya souffrir ? Telle était la question. Il ne savait pas à dire vrai. Même si c’est pour donner la vie : Tobias avait peur de paniquer. Pourtant, il saurait être fort, parce que contrairement à la dernière fois : elle souffrait pour quelque chose qu’ils attendaient avec impatience. Leur fils.

Il admira le dessin de Safiya en souriant : se remémorant la première fois où il avait vu le coup de crayon de sa belle. Des années de cela. Qui aurait cru qu’ils finiraient mariés avec un bébé en route ? Certainement pas lui. Ils en avaient fait du chemin et pour le mieux. Il aida sa compagne à se lever en prenant soin d’aller à son rythme histoire que sa tête ne tourne pas. Il la serra contre lui et sourit quand elle mordit son oreille. Tobias la laissa s’éloigner et alla préparer le thé comme demander ainsi que des fruits de saison qu’il disposa sur une assiette avant d’apporter le tout dans le salon pour les poser sur la table basse. Quand il entend sa femme lui parler, il contourna le canapé pour la regarder amoureusement.

“Qui sait, on a trouvé une reconversion si jamais ils nous virent au musée.” Dit-il en rigolant à cette idée. Tobias alla chercher la tasse de Safiya pour lui donner : “Viens donc t’asseoir.” Même s’il avait lu dans le livre de grossesse de Safiya qu’être debout peut être bénéfique aussi. “C’est une bonne idée oui, tu avais déjà des idées de couleurs ?” Demanda-t-il en allant s’installer sur le canapé avant de prendre son thé : “Si on a le temps, on peut le faire avant son arrivée. J’ai vu avec Leandro et je vais poser deux semaines après la naissance d’Arthur pour pouvoir m’occuper de vous deux.” C’était la moindre des choses. “Si je continue comme ça, je dirais que la semaine prochaine ça sera finit. Pas besoin de mettre une seconde couche : ça va faire trop sinon. Je préfère que les couleurs restent légères, pastels. C’est une chambre d’enfant après tout.”

Tobias prit plusieurs gorgées de son thé avant de prendre une fraise du jardin de sa tante : “Cela me fait penser, au travail ils veulent organiser une baby shower, ils m’ont demandé quand tu es libre : tu pourras envoyer un message à Tamara pour lui confirmer quand tu veux faire ça ?"




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Ven 1 Mai 2020 - 9:53 )

Peindre en mille couleurs la chambre d'enfant.
TOBIAS & SAFIYA



Arthur est le centre de leur conversation, le centre de leurs futurs projets. Pas question pour Tobias d'avoir son fils loin de lui, même dans ses voyages. Il veut le voir découvrir le monde à ses côtés. Les grands-parents pourront en profiter certes, mais il ne veut pas se priver d'un tel privilège. Pour le couple, voyager c'est comme respirer, et l'envie de découvrir d'autres lieux ne s'est jamais tarie, malgré les blessures, malgré les années. Elle est toujours aussi forte et vorace. Et ils espèrent qu'Arthur suivra leurs pas même s'il trace une autre route que la leur. Qu'il appréciera comme eux de voir divers paysages, divers horizons, diverses cultures. Il a déjà la chance par le métissage de l'union de ses parents d'être bercé par des histoires différentes. Une bonne base pour l'inciter en grandissant à pousser plus loin les expériences, à s'enrichir un peu plus de l'âme et du cœur de la terre et des gens qui la peuplent. «  Ce n'est pas moi qui vais t'empêcher de réaliser ce souhait. J'ai autant envie que toi qu'il voit le monde à nos côtés. » Ils sont l'un comme l'autre rôder à la tâche, ils seront parfaitement gérer leur enfant dans le cadre d'un voyage. Et Safiya se met à sourire quand son mari lui dit que leur enfant sera un fils à maman. « On verra tout ce que je sais c'est qu'il sera aimé et choyé par nous deux. Et que cet amour sera partagé. » Vu comme Arthur réagit aux gestes et au son de la voix, elle sait que l'enfant sera attaché à son père autant qu'il le sera à sa mère. Et en plus de l'amour pour les voyages le père et le fils pourront peut être partagé l'amour du sport. Car Tobias c'est laissé prendre au jeu et si au départ il était un peu réticent au fait de se muscler, il apprécie de plus en plus. Et Safiya aussi même doublement, elle ne peut que constater l'effet positif sur le corps et l'esprit de son mari. Il semble plus apaisé. Et avec l'arrivé du bébé c'est un fait non négligeable. Parce qu'un enfant c'est du stress en plus. Mais tout va bien se passer, ils seront l'un comme l'autre de merveilleux parents. La vie ne viendra nullement abîmer cette part de bonheur.

Tobias se met au travail, s'appliquant sur ce qu'il exécute comme à son habitude et c'est un perfectionniste l'historien. Safiya surveille installée sur son fauteuil. Admirant un peu plus les traits de la silhouette de son homme. Elle l'aime tellement et ce n'est pas que son cœur qui parle. Son corps aussi aspire à cet amour qui la trouble quand son homme glisse ses lèvres ou ses doigts sur sa peau. Son esprit aussi en se perdant dans la douceur de celui de Tobias. Il est vrai qu'ils savent parfaitement ne faire qu'un. Une unité véritable qui demande chaque jour sa dose d'amour. Et cet amour unique et intense a donné ce fruit qui doucement grandit. Elle ne voit pas le temps passer alors que sur la feuille blanche comme sur le mur, les traits se font plus précis et offre une vision dés plus délicate. Et lorsque Tobias s'approche de Safiya c'est pour partagé un moment de complicité, un moment de tendresse. Faisant adorablement participer Arthur, qui ne refuse aucune attention. Il en réclame d'autres même. Il est gourmand de l'amour de ses parents avant même sa venue au monde. Mais comment un enfant ne pourrait-il pas être en demande de ce lien symbole d'une union parfaite ? L'égyptienne ne peut s'empêcher de sourire, puis de rire aux mots de son mari. « Faut bien qu'on est un petit avantage pour ses neuf mois de travail. » Ce que ressent une femme enceinte lorsque son enfant bouge est difficile à expliquer. C'est un ressenti profond et unique qui envahit le corps de surprises. C'est presque magique. « C'est là qu'on se rend compte que la nature est bien faite. Un homme hippocampe ou un homme kangourou. A étudier. » Elle l'embrasse avec douceur. « Et ne t'inquiète pas pour la souffrance mon cœur. Celle là sera la meilleure de toutes. Elle sera positive et pleine de promesse d'amour. » Elle le rassure sur ce point car elle voit dans son regard combien l'idée de la voir souffrir l'affecte. Que cela le renvoie au passé. Mais cette souffrance sera belle et leurs donnera la plus sublime des récompenses. Arthur. « Tout va bien se passer. » Et puis après qu'il ait admiré le dessin Tobias aide sa femme à se lever. Il y a des impératifs au fur et à mesure que la grossesse avance.

Safiya le retrouve dans le salon. « Et se serait une très belle reconversion. » Elle récupère sa tasse et s'installe aux côtés de Tobias sur le canapé. « Pas spécialement même si j'imaginais un lever de soleil sur le mur en face de notre lit. Reste à savoir sur quel horizon on fait lever ou même coucher notre soleil ? En tout cas j'aimerais des couleurs douces. » Et le projet de peintre les murs de leur chambre emballe Tobias vu sa réaction. « Oui on peut déjà travailler sur les idées et voir le temps qui nous reste. Et puis on pourra demander aussi à Syjad, il ne nous refuse jamais son aide. Oui il faut bien deux semaines, les enfants grandissent si vite. Et tu poses des jours avant ou pas ? » Parce que même si elle aura ses parents pour l'épauler, c'est avec son mari qu'elle veut partager chaque seconde des dernières semaines.  « Et comme ça la chambre aura bien le temps de s'aérer. Je pense aussi que vu la qualité de la peinture une couche suffira. » Elle se régale de son thé et des douceurs posées sur la table. « Les fraises sont un vrai régal. Juteuses et sucrés à point.  Alliage parfait avec le thé. » Tobias en profite pour lui parler de l'idée de ses collègues qui veulent organiser une baby shower. « Mon emploi du temps est super chargé. » Elle se met à rire. « Mais je devrais trouver sans problème une place entre les visites médicales et mes temps de repos. J'enverrais un mail à Tamara pour voir ce qui les arrange vu que j'ai toutes les dates de mes futurs rendez vous. » Oui la vie de Safiya est planifiée du moins en ce qui concerne le suivi de sa grossesse. Le reste du temps elle le passe chez elle et même si elle sort pour se dégourdir les jambes, faire quelques courses ou du lèche vitrine, il ne devrait pas y avoir de problème pour trouver une date. « Je verrais dans ce cas pour dire à Syjad et à Magda de venir aussi. » Elle finit tranquillement sa tasse de thé. « Et pour toi futur papa ils te préparent quelque chose tes collègues ? » Parce qu'il est vrai que dans ce genre d’événement on fête surtout la maman mais le papa fait quand sa part de boulot. « Et il va également falloir voir pour le parrain et la marraine. » Ils en ont un peu parlé mais ne se sont pas réellement arrêter sur leurs choix définitif.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.


Dernière édition par Safiya Rahotep Spilsbury le Lun 11 Mai 2020 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Dim 3 Mai 2020 - 20:41 )
Tobias sourit à l’idée d’emmener leur fils en voyage. Pour sûr qu’il allait être traîné partout. Après tout, cela sera dans ses gênes et si cela ne l’était pas : il pouvait compter sur ses parents pour lui insuffler le goût du voyage. Jamais il ne sera forcé, mais jusqu’à un certain âge il allait devoir suivre. Cela leur laissait quelques belles années devant eux. Enfin, chaque chose en son temps. Ils avaient encore beaucoup de chose à faire avant arriver d’Arthur. Safiya devait prendre soin d’elle et mener à terme cette grossesse qui pouvait être risquée à son âge. Il en était conscient, il le savait et cela le terrorisait encore plus. L’idée de la perdre lui donnait envie de vomir. Il essayait de ne pas le faire : changeant la direction de ses pensées quand le négatif pointait son nez. Et quand cela ne fonctionnait pas, il lui restait toujours la possibilité de caresser le vendre de sa femme et de l’embrasser tendrement pour chasser ses soucis. Elle était son meilleur remède et l’enfant qu’ils allaient avoir le serait également. Le nez dans la peinture, dans le travail, il laissa son esprit voyager. Tout comme lorsqu'il faisait ses recherches, son cerveau marchait à une vitesse plus soutenue : lui permettant d’avancer sur ses recherches également ayant le temps de penser à d’autres théories tandis que ses mains étaient occupées. Un moment de paix, propice à la création. Après quelques heures de travail, il se redressa pour regarder l’œuvre avant de demander l’opinion de la maman et du concerné. C’est qu’il allait être dans cette chambre plus qu’eux alors autant qu’il apprécie. La réponse ne se fit pas attendre et il savoura cette communication avec son fils.

“C’est pas faux.” Les mamans avaient ce lien avec le bébé que les pères devaient attendre. Tobias était patient heureusement, il savait prendre son mal en patience. “Un mix des deux, pourquoi se contenter d’un animal hein ?” Tobias rigola doucement, même si rapidement ses inquiétudes revinrent au grand galop. “Je serais comme Orphé, je viendrai te chercher dans le royaume d’Hardés si jamais tu venais à me quitter.” Et il l’embrassa une dernière fois avant de l’aider à se relever.

Parlant de reconversion, il avait pris sous de tout préparer pour que Safiya n’est plus qu’à mettre les pieds sous la table basse et son divin corps sur le canapé. Elle semblait avoir des envies de refaire tout l’appartement et Tobias n’y voyait pas d’inconvénient, ils devaient juste trouver les bonnes couleurs et le sujet. Il prit note dans un coin de sa tête :

“Je vais voir ce qui me vient à l’esprit hm ? Sans vouloir trop en faire, je pense qu’on aura le temps.” Être occupé l’empêcherait de stresser, cela ne serait pas une mauvaise chose. Un esprit comme le sien avait rarement besoin d’invitation ou de beaucoup de choses pour dériver sur des sujets bien plus noirs et triste.? “Syjad à l’air d’être déjà bien occupé avec Louise et son père. J’ai entendu le tien en parler la dernière fois.” Il reprit une fraise. “J’ai déjà essayé, plusieurs personnes ont déjà posé leur congé. Il faut que je vois avec Leandro ou même directement avec nos collègues. Avec l’été qui arrive, je crois qu’il faudra revoir les expositions.” Et cela allait demander du travail, entre les autorisations des autres musées pour avoir des objets et les recherches autour de ces derniers : Tobias avait toujours du pain sur la planche. Mais il ne changerait son travail pour rien au monde cela était certain.

En parlant du musée, ils voulaient organiser une après-midi douceur avec la future maman. Tobias avait promis de transmettre le message à Safiya. Il n’était pas question pour lui de prendre une décision en son nom. Il ne ferait jamais ça. Sauf si sa vie était en danger évidemment. Il se joignit à son rire alors qu’elle disait avoir un emploi du temps chargé. Rire, qu’il arrêta en prenant une gorgée de son thé.

“Cela serait une excellente idée ! Je suis certain que Syjad et Magda seront plus qu’heureux de participer à l’événement.” Il hocha négativement la tête : “Ils m’ont proposé oui, mais je préfère juste rester dans la salle de repos avec un bon café à parler de nos recherches si jamais on fait quelque chose.” Il sourit et replaça une mèche de cheveux derrière l’oreille de Safiya : “De nous deux, tu es celle qui mérite toutes les attentions.” Lui, au fond, ne servait plus à rien dans la conception de l’enfant. “Je pensais qu’on pourrait prendre Syjad et Magda. Tu en penses quoi ?"

Tobias posa sa tasse pour pouvoir prendre Safiya dans ses bras et la serrer doucement contre lui.

"On aurait jamais dû s'arrêter, j'ai plus envie de bouger. On se regarde un documentaire ? On reprends demain ?"




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Lun 11 Mai 2020 - 16:26 )

Peindre en mille couleurs la chambre d'enfant.
TOBIAS & SAFIYA



Les futurs parents se projettent, pensant déjà à ce qu'ils vont pouvoir apporter à Arthur. A ce qu'ils vont lui faire découvrir comme l'amour du voyage, l'envie de découverte de la terre et des gens qui la peuplent. Ils ont le temps encore, mais ils savent très bien que l'enfant sera très tôt emporter dans leurs périples. Qu'il partagera leurs quotidiens de baroudeur et de chercheur. Sans prendre de risque bien sur. Pas question de mettre ce petit ange en danger, ni de lui imposer des choses quand il sera en âge de donner son avis. Mais ils savent déjà les horizons qu'ils feront découvrir à leurs fils en premier. Ceux dans lesquels leurs racines sont plantés et qui a présent coulent dans les veines du petit prince. Cette discussion les enchante, alors que Tobias se prépare sous l’œil amoureux de Safiya à s'attaquer à la chambre de leurs fils. Écrire l'histoire sur les murs qui vont entourés le chérubin. Il aime cette idée Arthur, il le montre par son agitation qui rend l'instant magique et touchant. Et la belle égyptienne fait tout son possible pour que chaque mouvement du fœtus soit partagé par le futur papa. Elle n'a jamais été égoïste durant sa grossesse. Dés qu'elle a senti le fruit de leur amour bouger, elle l'a dit. Même si elle le ressent plus que son époux, elle aime le faire participer à ces moments intenses et indescriptibles. Le petit avantage pour tous les inconvénients qu'offre une grossesse. Même si Safiya ne voit que le positif dans cette magnifique aventure. Les nausées, le maux de dos, la vessie comprimée, les examens plus contraignants, rien de tout cela n'entame sa joie de devenir mère. Ou ne lui pèse.

Safiya et Tobias cherchent même comment l'homme pourrait partager la grossesse de sa femme. Certains animaux le font. « Je t'imagine bien avec une poche. » Et elle se met à rire aussi. « Mais pour le moment on va garder cet avantage juste pour nous. » Elle caresse son ventre en parlant. Tout en rassurant son homme qui regrette de ne pas pouvoir partager la douleur de l'enfantement. Elle n'y a pas encore vraiment pensé, savourant chaque seconde. Mais vu que la douleur engendrera la vie, elle saura l'endurer et l'accepter. Elle a encaissé bien plus horribles souffrances et par pure connerie humaine. « Je sais que tu en serais capable. Mais je ne compte pas te quitter. » Parce qu'elle aussi serait prête à se battre contre les anges et les démons si le destin venait à couper trop tôt le fil de sa vie. De voir la chambre devenir si vivante sous les coups de peinture de Tobias, donne des idées à Safiya. Bien sur partir dans cette optique serait du travail, mais elle a envie de changement la belle. Elle retrouve son homme au salon pour savourer une pause sucrée bien méritée. Elle parle de ses idées pour leur chambre à coucher. « Je pense surtout que tu veux t'occuper l'esprit un maximum pour ne pas te laisser emporter par des angoisses. » Elle connaît son mari et elle sait que plus le jour de l'accouchement arrivera plus il va devoir rester concentrer sur des choses positives pour ne pas plonger dans des méandres obscurs. Elle sait aussi où trouver une paire de mains supplémentaire. « Oui mon oncle est plus têtu qu'un âne sur ce point là. Heureusement que mon père est plus cool pour ce genre de chose. Mais je sais qu'il sera content de mettre la main à la pâte. »  Si Tobias pouvait avoir quelques jours de repos se serait pas négligeable non plus. « De toute façon une fois Arthur né je compte bien me remettre dans le bain, même en restant à la maison. Je pourrais gérer certaines choses avec l'ordinateur, ce qui pourra te soulager. Et devrait te donner du temps. Un bébé dort beaucoup. Je mettrais ces moments à profit. » Il est vrai que là elle est assez prudente parce qu'elle ne veut prendre aucun risque. Mais une fois Arthur venu au monde, elle s'investira à nouveau dans son métier parce que cela lui manque. Comme elle s'investira dans les tâches ménagères pour épauler un peu plus son mari. « Même si j'y donne le sein, je tirerais mon lait pour que tu puisses toi aussi le nourrir. Je me sentirais égoïste si tu ne pouvais pas lui donner de biberon. » Elle sait combien pour les parents ce moment est important et se doit d'être partagé.

Tobias fait ensuite part de l'idée que les collègues du musée ont eu. « Je pense aussi. Du coup je verrais rapidement avec eux leurs disponibilité. Pour mettre cette idée en place. » Safiya pose sa tasse sur la table basse et vient doucement embrasser son mari. « Toujours aussi absorbé par ton travail. Tu verras que lorsque Arthur sera là il absorbera bien plus ton attention. Je risque même de devenir jalouse. » Elle sourit pas sérieuse sur le fait d'être jalouse des moments père fils. « Dans ce cas je te préparerais un moment spécial ou je prendrais bien soin de toi. » Et vu le regard qu'elle pose sur son mari, l'historien doit bien se douter de quelle attention sa belle parle. « Même avec mon ventre rond je sais être très tentatrice. » D'ailleurs quand elle se regarde dans un miroir elle trouve que la grossesse lui va à ravir. « Est ce que mon mari me trouve toujours autant séduisante et désirable ? » Puis ils parlent du choix du parrain et de la marraine. Il est encore plus important que le choix des témoins de mariage. « C'est une très bonne idée et je ne pense pas m'avancer en disant qu'ils seraient plus que ravis. » Amoureusement Safiya se blottit contre Tobias. « Tu as bien travaillé pour aujourd'hui, tu peux souffler. Oui si tu veux. Ou je peux te faire un massage. » Elle pose un baiser contre sa joue. « Te masser les épaules et le dos. J'ai acheté des huiles essentielle pour me masser les jambes et les pieds. Je ne m'en suis pas encore servi vu que j'ai fini d'abord celles que j'avais. Si cela te tente je suis partante. Faut bien que je dorlote mon mari. Et le père de mon fils. Si je ne prends pas soin de toi, notre petit prince va me faire des misères. » Elle dit cela dans un ton léger. Elle n'avait aucune arrière pensée, juste envie de choyer son homme avec douceur et amour. Et Arthur semble être d'accord avec sa maman sur le fait qu'ils doivent prendre soin du futur papa.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le Mar 12 Mai 2020 - 19:17 )
C’est ce qu’il aimait le plus dans leur conversation : leur habilité de passer d’un sujet à l’autre avec une facilité déconcertante. Et puis, ils pouvaient parler de tout et de rien. Surtout de choses qui relevaient presque de la fantaisie. Il rigola doucement en entendant Safiya dire qu’il l’imaginait avec une poche. Cela serait mignon, mais il est vrai que pour l’instant : les hommes devaient laisser aux femmes le privilège de créer la vie. Il se contenterait de se faire esclave du moindre de ses désirs comme il n’avait cessé de le montrer depuis le début de la grossesse. Il n’y avait pas que des avantages à la conception d’un enfant et Tobias redoutait le moment où il entendrait Safiya hurler de douleur. Oui, il avait lu les livres et les témoignages. Il ne pourrait jamais savoir, mais si cela était possible : il pendrait toute la douleur pour lui.

Il n’était pas encore question de l’accouchement ou bien des problèmes qui pouvaient arriver dans les prochains mois. Tobias préférait se concentrer sur les projets à réaliser, comme ceux de leur chambre puisque sa belle semblait vouloir refaire la décoration de cette pièce. Cela ne serait pas une mauvaise chose : commencer sur de nouvelles fondations dans un cadre différent. L’appartement n’avait pas beaucoup changé depuis des années et il était temps que sa femme mette la touche féminine entre toutes les objets historiques et les livres du logement. Perspicace, Safiya mit le doigt sur l’importance pour lui de rester occuper. Oui. Raoul lui avait conseillé de ne pas rester à rien faire : sans quoi il se laisserait happer par le spleen.

“Je t’apporterai les recherches et je garderai Arthur pendant que tu vas voir les nouvelles collections avant qu’elles ne soient exposées. J’ai déjà prévu de mettre un parc dans mon bureau comme ça : il pourra être avec nous-même quand tu auras repris le travail et au moins on sera rassuré de le savoir tout près. Ma mère faisait la même chose avec moi et regarde, ça m’a réussit.” Tobias avait presque été élevé dans le musée d’histoire naturelle de Londres oui.

Tobias caressa le ventre de sa femme quand elle parla de tirer son lait pour qu’il puisse donner le biberon. Il hocha la tête : déjà ému à l’idée de prendre soin d’Arthur comme ça. Les jours passaient, le ventre grandissait, mais l’homme de lettres n’avait pas l’impression d’être encore un père. Prenant une gorgée de son thé, il laissa encore sa main quelques instants avant de la retirer en lui parlant de la baby shower.

“S’il est aussi doué que sa maman pour me distraire et me faire lever la tête d’un livre… Je ne vais arriver à rien avec vous deux dans ma vie.” Dit-il pour plaisanter, il n’était pas sérieux évidemment. “Je le ferai dormir en lui parlant de mes recherches. Cela me fera réviser en même temps.”

Le regard que lui lança Safiya était sans équivoque : les projets qu’elle avait pour lui n’avaient rien de bien sage. Et il aimait ça. Les montées d’hormones la rendait encore plus gourmande et il ne disait pas non pour toutes ces joutes. Au contraire. Tobias avait maintenant l’assurance de pouvoir prendre à bras-le-corps ces vagues de désir qui les assaillaient souvent.

“Oh je n’ai jamais douté de tes capacités à me faire perdre la tête tu sais ? Tu es bien trop douée en la matière pour me laisser insensible.” Tobias posa sa tasse pour pouvoir encercler le visage de Safiya et l’embrasser : “En voilà une question facile à répondre…” Souffla-t-il en l’embrassant à nouveau avec un peu plus de fougue pour répondre.

Il s’éloigna et reprit un fruit. Le parraine et la marraine civique devait être choisie. Il avait déjà une idée en tête et c’est presque naturellement que les prénoms de Magda et de Syjad sortirent de sa bouche. Ils étaient tous les deux responsables et prendraient bien soin d’Arthur au cas où il arriverait quelque chose à ses parents. Si Safiya leur faisait confiance, cela était suffisant pour Tobias. Ouvrant ses bras pour réceptionner sa belle, il proposa de ne pas reprendre le travail, mais de se caler devant un documentaire. L’idée du massage était intéressante, très intéressante même. Probablement car cela créait des idées dans son esprit. Safiya l’avait corrompu.

“Et si tu me laissais te faire un message des pieds plutôt hm ? Je sais que tu adores et tu sais que je suis douée dans ce domaine.” Il embrassa délicatement ses cheveux en la serrant un peu plus contre lui. “Sur Disney Plus ils ont fait trois épisodes sur la tombe de Toutankhamon. Et le dernier est sur les momies des deux enfants trouvés. Cela te tente ?”




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) Préparation du royaume. feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Préparation du royaume. feat Tobias -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant