Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -38%
Disque Dur Externe – WD Elements™ – ...
Voir le deal
49.99 €
-50%
Le deal à ne pas rater :
Echo Flex : contrôle des appareils connectés par commande vocale ...
14.99 € 29.99 €
Voir le deal

 

- [terminé] Athenais | Divine rencontre. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Port de Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © vmicorum..(vava)
Messages : 1032 - Points : 1563
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. QumO
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Jeu 16 Avr - 10:41 )
La mer dans les veines.
Athenais & Virgil

Virgil a beau avoir un appartement en ville, c'est sur la pont de sa goélette qu'il est le mieux. Ayant toujours la sensation du contact avec l'eau même si son bateau est à quai. Sous ses pieds règne le mouvement perpétuel de la mer et c'est apaisant. C'est un besoin dont il ne peut se passer. Il a besoin de cette sensation de bercement pour se sentir bien. Alors dés qu'il est levé, il vient rejoindre le bois cuivré de son navire. Quand il n'y est pas automatiquement car passer la nuit sur sa goélette lui arrive plus souvent qu'il ne le dit. Il éprouve une sécurité qu'il ne ressent pas sur terre. Enfin c'est un homme de la mer et il ne faut pas chercher à comprendre comment fonctionne le pirate. C'est un homme libre et s'il a pris un pied à terre à Naples c'est juste pour faciliter certaines choses. Notamment pour les papiers. Pour les rendez vous avec des personnes qui n'ont pas le pied marin. Parce qu'il en rencontre des humains qui ont le mal de mer juste en regardant l'horizon. Difficile de lutter contre cette peur, c'est comme la peur du vide ou du noir. On ne commande pas ces émotions là. Alors oui son appartement lui sert dans ces rencontres. Parce que quand il reçoit des futurs plongeurs, ou des scientifiques marins, c'est sur le pont du Seas of Legends qu'on lieu les rendez vous. Mais ce matin rien n'est prévu. Il vient juste nettoyer, entretenir, câliner ce bien précieux. Respirer l'air marin. Écouter le clapotis de l'eau contre la coque. Perdre son regard sur l'horizon bleuté et envoûtant. Peut être qu'il entendra le chant d'une sirène. Cette idée comme à chaque fois le fait sourire.

Torse nu et en short que le pirate range des cordages sur le pont. Un bandana sur la tête il s'active en sifflant. Il respire le bonheur. L'équipage part en mer demain pour retourner sur le site dont ils sont en charge. Ils ont pas mal avancé depuis leur première visite. Ils ont délimités les espaces. Vu les priorités. Demain ils commencent à remonter les premières pièces. Pas les plus grosses mais les plus fragiles. Alors tout doit être ok. Dans la journée il sera rejoint par Julian et Jun-Ho toujours volontaires pour passer du temps avec lui et sur le bateau. Même si parfois ces trois là partent dans des délires en jouant les pirates. Ces deux gamins sont comme Virgil des mordus de la mer et de son univers. Il lève les yeux un instant attiré par une lueur. Et là il voit une jeune femme. Une jeune femme habillée en nonne. Il est surpris. C'est une chose rare que de voir une nonne sur les quais. Elle semble perdue. A part qu'elle ne cherche quelqu'un. Le pirate ne fait pas tout de suite le rapprochement avec la demoiselle donc parle quelque fois Jun-Ho, sans même s'en rendre compte. Parce qu'il est bavard le plongeur. Et parfois il en dit plus que ce qu'il voudrait. Le capitaine écoute, ne dit mot, et au fil de son écoute il a bien compris que la belle désirée était une belle inaccessible. Il arrête sa tâche et s'avance vers la passerelle.

La silhouette se fait plus précise. La chevelure et la couleur de peau ramène le jamaïcain à ses racines. Cela sent bon l'exotisme.
« Bonjour vous cherchez quelqu'un ? »
Et c'est quand il s'apprête à monter sur sa passerelle que l'évidence le caresse vraiment. Une nonne belle, jeune avec cette air d'ailleurs. C'est bien la sirène inaccessible dont Jun-Ho parle. Il lui semble même s'il se souvient bien qu'elle porte le prénom d'une déesse. Athéna. Pas certain sur ce coup là. Il franchit la passerelle en deux enjambées.
« Je peux vous aider ? Vous renseigner ? »
Il n'y a pas grand monde à cet heure sur le quai. Ceux qui ont des plaisanciers arrivent souvent plus tard. Et quand ils partent en mer c'est l'équipage qui passe avant pour tout mettre en place. Certains propriétaires ont même un capitaine et ne montent à bord que pour parader. Virgil n'a jamais eu envie d'essayer un de ses voiliers trop modernes. Et encore moins un yacht ou il n'y a plus le plaisir du vent gonflant les voiles. Il se retrouve face à la demoiselle.
« On dirait que vous êtes loin de votre univers. »
Même si le chemin vers Dieu peut passer par tout un tas de route. Mais ces mots ne sont nullement une remarque blessante, juste une évidence car là la belle semble être sortie de son contexte. Ce qui rend l'instant et la vision presque irréelle. Mais belle, il comprend pourquoi Jun-Ho est sous son charme.

vmicorum.


La Mer berceau
de l'âme du marin. Écrin de vie du cœur du pirate. Elle est caresse, elle est tempête. Et jamais elle ne se dévoile totalement.



Dernière édition par Virgil Alwood le Ven 10 Juil - 7:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @art acide
Messages : 458 - Points : 630
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Tumblr_static_3cjyc1hvbfqccgkkocw8o0w8c
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Jeu 16 Avr - 17:16 )
“Sœur Athenais, voici votre nouveau compagnon de chambre. Irvine est arrivée il y a peu, je vous demande de l’aider et de lui montrer les lieux ainsi que nos habitudes.” Dit Levia d’un ton qui se voulait bienveillant, mais qui sonnait faut. Qu’importe, la bonne sœur sourit chaleureusement envers la brunette qui rentrait dans la chambre. Beth avait quitté le couvent il y a peu. De force ou par choix, elle ne le savait pas, pas encore tout du moins, car elle comptait bien avoir le fin mot de cette histoire. Toujours est-il qu’elle avait une nouvelle colocataire et elle allait s’appliquer à ce qu’elle se sente la bienvenue. “Bienvenue sœur Irvine, je m’appelle Athenais et je serais ravie de vous faire le tour.” Elle lui tendit sa main et serra la main de la demoiselle avant de lui montrer le lit et de commencer à lui expliquer les règles du couvent.

Plus tard dans la journée, elle alla faire les courses : contrairement aux autres elle n’avait pas peur de sortir. Elle en avait besoin même. Elle aimait être au contact des autres, Athenais était toujours heureuse d’aider ceux dans le besoin et qui croisaient sa route. Elle ne perdait généralement pas plus de temps que si elle passait son chemin. Chaque occasion était une aubaine pour elle, de montrer l’altruisme de certains et de redonner confiance aux gens dans l’humanité. Madeleine, l’ancienne mère supérieure, avait toujours apprécié cette qualité venant de sa fille de cœur. C’est pour cela qu’elle avait pris soin de toujours la mettre sur le devant de la scène et probablement la raison pour laquelle Levia faisait son possible pour la cantonner entre les murs du couvent. Les courses faites et chargées dans les sacs, elle fit un petit détour par le port pour voir si Jun-Ho était sur le bateau. Elle savait qu’ils devaient repartir demain et voulait le voir avant qu’il parte. Vu qu’elle devait montrer les ficelles du métier à Beth : elle savait d’ores et déjà qu’elle ne pourrait plus le voir aussi souvent. C’est pourquoi elle s’avança vers le port. Il lui fallut de longue minute pour pouvoir poser son pied sur le ponton de bois. Pourtant, elle faisait des efforts. Elle prenait son courage à deux mains : laissant les lanières des sacs lui scier les mains pour qu’elle garde les pieds sur terre. Il n’était pas dur de répéter la belle goélette. Elle avait toujours aimé les vieux bateaux et se souvenaient de toutes les histoires sur ces derniers racontées par son père. Aujourd’hui, elle ne mettait plus les pieds sur ces objets de navigations, mais elle ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant un bateau aussi impressionnant que celui-ci. Elle sursauta en entendant la voix grave d’un homme. Laissant tomber son sac, les pommes sortirent hors du sac et elle se jeta sur elles pour en rattraper le plus possible avant de se rendre compte qu’elle était proche de l’eau alors elle recula vivement et serra les deux pauvres pommes qui avaient put être sauvé.

Gardant ses bras contre elle, tentant de se calmer, elle prit quelques secondes pour articuler : “Non… Non personne…” Elle avala sa salive, regarda les pommes qui flottaient et s’éloignaient déjà. Puis elle se releva et remit les pommes dans le sac avant d’enlever la poussière sur son habit. “Je ne faisais que regarder.” Mensonge. D’ailleurs, elle s’en voulut immédiatement et reprit : “Je… Est-ce que Jun-Ho est là ?” Pourquoi se mentir à elle-même ? Elle le faisait déjà assez au quotidien. “J’allais juste faire des courses, le port n’est pas un gros détour et je sais que vous partez demain en mer. Sachez que mes prières sont avec vous. J’espère que la mer sera clémente.”


jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © vmicorum..(vava)
Messages : 1032 - Points : 1563
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. QumO
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Mer 22 Avr - 8:44 )
La mer dans les veines.
Athenais & Virgil

Virgil prépare tranquillement le départ. Il prend son temps, fait les choses sans se précipiter. Il profite de la solitude vu que lorsque les pirates vont prendre la mer, l'espace va sérieusement se réduire. Même si chacun à sa place, s'ils ne vont pas se pousser au moindre déplacement. Parce que le Seas of Legends reste quand même large, la promiscuité sera bien présente. Il devra même faire attention à sa tasse préférée, il sait que certains de ses pirates aiment la lui piquer. Pas que cet acte déclenche sa colère, même si parfois il lève le ton quand cette erreur arrive. Mais ses hommes d'équipage sont joueurs et ils font parfois cette blague pour titiller leur capitaine. Ils le savent patient et calme, alors ils font tout pour le faire maronner. Dans un esprit bon enfant. Et Virgil se laisse prendre au jeu parfois. Les maudissant en leurs disant qu'ils finiront sur la roue écartelés comme par le passé. Toutes ses pensées le font sourire, mais elles ne l'empêchent pas de bosser. De tirer tout le matériel ce qui se trouve en dessous pour le vérifier, pas question de laisser la moindre chose de côté. Même s'il y aura d'autres vérifications au cours du voyage. Il reste un bout de temps occupé, sans voir le temps passé. Perdu dans le futur voyage qui s'annonce vu le temps, dés plus agréable. Il a le regard fier quand il observe ce qui se trouve autour de lui. Sa goélette détonne au milieu des autres bateau plus actuel. Il se dit qu'ils doivent être bourrés de silicone et de technologie, Alors que le sien est un pur chef d’œuvre de bois, de clou et de patience humaine.

Et même si le regard de Virgil vogue vers d'autres horizons, il se retrouve capturer par une demoiselle. Non une nonne. Une novice peut être. La silhouette et surtout la tenue lui fait penser à la belle dont lui parle Jun-Ho, Elle porte un sac dans chacun main, sacs qui ne semblent relativement lourds pour le gabarie de la jeune femme. Du coup il arrête ce qu'il fait pour s'avancer vers la demoiselle hésitante. A croire qu'elle ne sait pas si oui ou non elle doit s'engager plus loin sur le ponton. Bon le pirate n'est pas sapé comme il se doit, il n'est pas non plus en boxer, mais sa tenue n'est pas sa préoccupation première. C'est plutôt la demoiselle qui semble en difficulté. Par contre il ne pensait pas la surprendre en lui demandant si elle cherchait quelqu'un ou quelque chose. Et il reste un peu con quand il la voit lâcher les sacs. Du coup il accélère le pas, voyant les pommes se faire la malle. Il voit rapidement la peur se glisser dans le regard de la belle. A t-elle peur de lui ? Ou bien a t-elle peur de l'eau ? Il ne cherche pas tout de suite la réponse, ni écoute ce qu'elle répond en retour suite à ses demandes. Il se baisse et envoie rapidement la main dans l'eau pour récupérer les deux naufrageuses.
« Désolé les poissons ces pommes ne sont pas pour vous. »
Il se dit que s'il avait porté des collants et bien vu la rapidité de son geste ils auraient craqué. Et ne lui demandait pas pourquoi à cet instant il passe à des collants. Il se redresse rapidement, tapote son short et tend les pommes à la jeune femme.
« Désolé je ne voulais pas vous effrayer. »
Il lui sourit, parlant avec une voix douce, détonnant peut être face à sa stature.
« Et les yeux sont là pour ça. Pour regarder les merveilles crées. Par les dieux ou par les hommes. »
Son sourire se fait plus large quand la demoiselle lui demande pour son plongeur. 
« Non Jun-Ho n'est pas encore à bord. Il arrivera plus tard. »
Elle lui explique pourquoi elle est passée par le port.
« En effet nous prenons la mer demain. Et merci pour vos prières tous les marins en ont besoin. Mais je manque à tous mes devoirs de capitaine et de pirate. »
Le jamaïcain fait une sorte de révérence.
« Virgil Alwood pirate des temps moderne et propriétaire de la belle goélette que vous voyez à quai. »
D'un geste de la main très distingué il lui présente son trésor, sa fierté. Il a vu son regard, il se doute qu'elle l'a admiré. Qui ne craque pas devant son bateau.
« Le Seas of Legends et moi même serions honorés de vous avoir à bord. Et vous pourriez attendre Jun-Ho si vous avez un peu de temps devant vous. Et j'ai des sacs à bord qui seront bien plus pratiques et bien plus solides que ce que vous avez entre les mains. »
Parce que celui des pommes est foutu et l'autre ne tardera pas à lâcher prise. Virgil lui tend la main pour lui proposer son aide. Récupére le sac encore valide, de la main de la jeune femme. Elle n'aura qu'à se concentrer sur les pommes qu'elle tient serrée contre elle comme si elles étaient des enfants à choyer.  

vmicorum.


La Mer berceau
de l'âme du marin. Écrin de vie du cœur du pirate. Elle est caresse, elle est tempête. Et jamais elle ne se dévoile totalement.



Dernière édition par Virgil Alwood le Sam 2 Mai - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @art acide
Messages : 458 - Points : 630
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Tumblr_static_3cjyc1hvbfqccgkkocw8o0w8c
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Mer 22 Avr - 19:11 )
Athenais hésitait. Devait-elle vraiment s’avancer et en apprendre plus sur le monde dans lequel évoluait Jun-Ho ? S’il n’était pas là, elle allait se couvrir de ridicule, c’était certain et elle n’avait pas envie de ressentir ça. Elle avait déjà assez à porter sur ses épaules pour en plus ajouter ce poids supplémentaire. Sur le point de partir, voilà qu’un homme l’alpague : la surprenant. C’est qu’elle était souvent perdue dans ses pensées Athenais et que bien souvent son cœur subissait des stupeurs. Les pommes s’échappèrent du sac pour rouler sur le ponton. Elle ne mit pas de temps à se jeter à leur poursuite avant de se rendre compte que certaines étaient tombés à l’eau. Sa peur lui fit revenir à la réalité et elle s’éloigna rapidement du bord en serrant les fruits qu’elle avait put sauver contre elle. Tant pis. Il était hors de question qu’elle tente de les récupérer. Penaude, elle se releva et remit les fruits dans les sacs avant d’enlever la poussière de son habit. Et puis, l’homme lui apporta son aide en allant les chercher. Elle récupéra les deux pommes :

“Merci beaucoup.” Elle hocha négativement la tête : “Ce n’est pas vous, je vous rassure.” Elle lui offrit même un sourire : “C’est juste… La mer, l’eau en général.” Athenais vivait ce qu’elle redoutait. Elle se couvrait de ridicule. Alors, elle ment. Pour tenter de garder contenance et ne pas en rajouter une couche. Elle aimait la répartie de l’homme. Son sourire s’étira d’ailleurs. Et puis, elle avoua son mensonge et demanda si Jun-Ho était à bord. Il était le capitaine…? Elle décida de ne pas relever ce détail tout de suite. “Je ne peux pas faire grand chose pour vous aider, c’est la moindre des choses de demander à Dieu de garder un œil sur vous.” Inutile de préciser que dès que le bateau partait, l’angoisse commençait pour elle.

C’est alors qu’il se présenta en faisant une révérence : ce qui amusa sincèrement Athenais qui laissa s’échapper un rire.

“Ah vous êtes le fameux Virgil. Votre moussaillon m’a beaucoup parlé de vous vous savez ?” Et de toutes leurs aventures loin de la terre ferme : à la recherche de trésors enfouis, oubliés.

La suite lui fit perdre son sourire, elle hocha négativement la tête et si risette il y avait sur son visage : elle était plus désolée et crispée qu’autre chose.

“Je vous remercie pour cette invitation, mais… Mais je ne peux pas accepter.” Pourtant, il avait touché un point : elle pouvait attendre Jun-Ho et même pourquoi pas voir où il dormait quand il était en mer. Cela impliquait qu’elle prenne sur elle pour vaincre sa peur des bateaux. Elle n’avait pas remis un pied sur ces derniers depuis qu’on l'a retrouvé. Alors, elle souffla longuement et céda.

Athenais tendit le sac valide à Virgil et récupéra celui abîmé pour le suivre. Il lui fallu quelques secondes au pied de la passerelle pour prendre son courage et mettre un pied sur le métal. Prenant de longues inspirations, elle monta finalement sur le bateau en suivant le capitaine. Le bateau était encore plus beau de près. Son regard s’attardait sur les mats, sur les nœuds qu’elle connaissait. Une fois à bord, elle posa le sac et en tournant sa tête pointa du doigt un cordage :

“Votre nœud de Sylvain est mal fait.” Elle regarda Virgil : “Il ne va pas tenir longtemps.” Oui, elle se souvenait du jargon marin. Elle s’en souvenait parfaitement même. Il lui arrivait dans des moments de stress d’en faire et d’en défaire d’une façon continue. Un automatisme hérité de son père.


jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © vmicorum..(vava)
Messages : 1032 - Points : 1563
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. QumO
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Sam 2 Mai - 8:40 )
La mer dans les veines.
Athenais & Virgil

Virgil quand il est à bord du Seas of Legends se coupe un peu du monde. Il écoute la chanson de l'univers, celle du silence paraît des bruit du clapotis de la mer. Des crépitements de l'air. De la résonance de la vie. Et il oublie tout le reste. Durant quelques secondes il n'y a plus de mensonge, juste une vérité inébranlable qui le caresse jusqu'au plus profond de ses entrailles. La domination de l'humain sur la terre disparaîtrait presque dans ces moments ou il est seul face à l'horizon. Face à la beauté de la vie. Et ces moments là lui sont précieux au pirate, ils sont même toute sa raison de vivre. Même si c'est éphémère. Même s'ils ne durent que le temps d'un battement de cils. Ou d'un souffle. Il donnerait son existence entière pour que ces moments là se prolongent à perte de vue. Mais seraient-ils autant précieux ? Et le jeu qui les entrecoupent n'en vaut-il pas le coup ? Après tout il a une belle vie, faite de surprise, de découverte. Pourquoi vouloir modifier ce qui est daté et écrit depuis tant d'année. Peut être pour expulser une part de peur, une part de doute qui sommeille au fond de son esprit. Enfin la vie n'est pas un rêve, même si à cet instant il se demande si la vision de la belle sur le quai n'en est pas un.

Virgil réagit rapidement. En la voyant il pense à la belle dont lui a parlé Jun-Ho. En un rien de temps il se saisit des pommes qui voulaient se faire la belle. Et les lui rend. Elle semble tremblante la jeune nonne. Pas tout à fait à son aise. Comme si le mouvement de la mer s'emparait de tout son être. Il pense que sa façon d'agir la surprise aussi. Il est spontané le pirate. Et tant bien la rapidité de ses actes a bloqué la jeune femme. Il s'en veut sur le coup et s'en excuse.
« De rien je ne pouvais pas laisser deux naufragés à l'eau sans leurs porter secours. »
Il sourit. Il se veut rassurant. Il se rend compte que son allure et sa tenue ne sont pas peut être pas de mise dans une telle rencontre. Il ne le dit pas mais il trouve le timbre de la voix de la demoiselle divin. C'est ce genre de voix qu'il entend quand les sirènes viennent caresser son âme de leur amour bienfaiteur. Une voix d'ange que tout le ciel doit jalouser vu qu'il n'y a pour le moment que les pauvres mortels qui l'entendent.
« La peur de l'eau ne se commande pas, mais elle peut se surmonter. »
Elle a déjà fait un bout du chemin pour venir voir Jun-Ho et assurer l'équipage d'un soutien en prière, ce que le capitaine remercie. Alors aider d'une main elle pourrait avancer un peu plus et voir arriver le plongeur. Si c'est son désir.
« Et c'est beaucoup croyez moi. Les prières ont toujours aidé et guidé les marins dans les eaux sombres. Et les pirates que nous sommes aimons savoir nos âmes protégées. »
Il ne fait pas de grand discours, mais il aime les beaux mots Virgil. Cela fait parti de son charme. Même si là il ne cherche pas une seconde à charmer.

Révérence faite, le pirate sourit aux mots de la demoiselle.
« En effet je suis ce Virgil là. Jun-Ho parle beaucoup. »
Sous entendu qu'en retour il a entendu parlé de la belle.
« Mais il parle dans des termes des plus appropriés dans votre cas, vous l'aidez beaucoup. »
Et il a bien compris même si les mots n'ont pas été réellement dits, que la demoiselle comptait pour son plongeur. Il l'invite dont tout naturellement à l'attendre à bord.
« Je crois qu'il serait malheureux de vous avoir manqué.  Surtout sachant qu'on va partir en mer. »
Quand un portail s'ouvre sur une possibilité il faut mieux éviter de le laisser se refermer pour ensuite regretter de ne pas l'avoir franchi. Virgil pense que la jeune femme est dans cette situation. Tiraillée entre le fait d'avancer et d'affronter sa peur pour voir Jun-Ho et le fait de refuser et de prendre le risque que de le voir au retour de voyage. Elle a les billets de la suite de sa journée en main. A elle de voir. Mais le jamaïcain est certain que son plongeur serait déçu s'il ne faisait pas tout pour la retenir. Comme lui dire qu'elle aurait besoin d'un sac neuf pour porter ses pommes. Et cela semble marcher.
« Je suis là rien ne peut vous arriver. »
Il saura l'épauler s'il la sent couler. Mais il voit dans son regard la dose de courage dont elle a besoin pour franchir les pas qu'ils restent à faire jusqu'au ponton du Seas of Legends.

Et ils arrivent sans encombre.
« Vous voyez ce n'était pas sorcier. »
Virgil lui sourit, il va pour lui proposer quelque chose à boire quand elle le surprend par sa réflexion. Et surtout par le terme qu'elle emploie. Tout le monde ne connaît pas le mon des nœuds marins, même si de nos jours on peut les trouver sur internet. Mais pas évident de reconnaître.
« En effet il est tordu ce nœud de Sylvain. Vous avez un œil avisé mademoiselle. »
Il lui sourit.
« Au fait je dois dire quoi ma sœur ? Ou je peux garder mademoiselle. Je ne veux surtout pas vous offensez en employant le mauvais terme. »
Il aimerait lui demander son prénom mais dans ce genre de situation c'est toujours délicat. Et même si son plongeur l'a évoqué, il ne veut pas la mettre dans l'embarras. Il récupère la corde et il va pour refaire le nœud correctement. Puis il se ravise.
« Est ce que cela vous direz de le faire ? Ou plutôt de le refaire ? »
Lui qui était, avant cette arrivée surprenante, en train de tout vérifier, il n'avait pas vu cette erreur. Tant bien un de ses hommes d'équipage l'aurait vu avant le largage des amarres. Il lui tend la corde.
« Vous voulez visiter ma goélette ?  Voir où vivent de vrais pirates.  Découvrir leurs secrets et leurs trésors ? »
Après tout elle était à bord autant profiter de l'occasion pour en apprendre un peu plus sur Jun-Ho en découvrant l'endroit où il passe pas mal de temps.

vmicorum.


La Mer berceau
de l'âme du marin. Écrin de vie du cœur du pirate. Elle est caresse, elle est tempête. Et jamais elle ne se dévoile totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @art acide
Messages : 458 - Points : 630
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Tumblr_static_3cjyc1hvbfqccgkkocw8o0w8c
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Dim 3 Mai - 20:03 )
L’acte chevaleresque de l’homme fit sourire Athenais qui était pétrifiée à l’idée de s’approcher autant de l’eau. Elle qui l’adorait pourtant étant enfant. Sa mère devait se batailler pendant des heures pour qu’elle sorte du bain ou bien pour rentrer à la maison quand elles allaient à la mer. Elle était une fille née au bord de l’océan et était faite pour vivre dessus, mais la vie en a décidé autrement. Aujourd’hui, elle était à quai et rien que sa présence sur le ponton était un exploit pour elle. Ces paroles pleins d’espoirs de font pas écho dans son cœur :

“Il y a beaucoup de choses qui ne peuvent pas être surmonté et se forcer à le faire n’est pas forcément une bonne chose. L’Homme a été créé avec des faiblesses : il vaut mieux les embrasser, en être conscient que les nier et prétendre qu’elles n’existent pas.” Enfin, c’était sa façon de penser et elle savait que cela n’était pas forcément vrai. “Dieu sait reconnaître les âmes pures, celles qui méritent de le rejoindre. Ne vous en faites pas.” Son sourire bienveillant avait chassé sa mine anxieuse et terrorisée.

Elle se mit à rougir en l’entendant dire que Jun-Ho parlait beaucoup. Est-ce que cela voulait dire qu’il parlait d’elle ? Non. Ce n’est pas possible. Pensa-t-elle. Il a tellement de belles jeunes femmes dans son entourage, je ne fais pas partie de cette catégorie. Après tout, pourquoi elle pensait à cela ? Athenais avait juré sa vie au Père Éternel, qui était-elle pour demander de l’attention de la part du pirate alors qu’elle-même ne pouvait pas lui donner une telle chose ? Non. Elle devait se faire une raison. Alors pourquoi est-ce que cela était aussi difficile de faire une telle chose ? Rapidement, Virgil confirma que oui, il parlait d’elle.

“Jun-Ho parle de moi…?” Souffla-t-elle, réellement surprise et estomaquée par une telle révélation. Quand il lui proposa de monter sur le navire, son esprit lui hurla de refuser. Pourtant, et pourtant la raison prit le pas sur sa peur. Car le capitaine marquait un bon point : elle avait besoin d’un nouveau sac. Alors, elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter.

Athenais ne releva pas le commentaire de Virgil sur le côté peu sorcier de la chose. Il ne servait à rien de piquer cette réplique. Il pensait bien faire, ne savait pas les maux qui torturaient son âme depuis son enfance. Personne ne le savait, enfin si… Mais très peu de personnes de ce cercle privée étaient encore en vie pour en parler. Sur le bateau, elle observa le cordage et fit un nœud sur le point de céder. Alors, elle le fit remarquer. Évidemment qu’elle avait raison, elle n’avait rien oublié. C’était ça son problème. Il aurait été plus simple pour elle de faire une croix sur les derniers souvenirs de son passé : mais elle n’en était pas capable. C’était tout ce qui lui restait de sa vie avant Naples.

“Ne vous en faites pas, vous pouvez m’appeler comme bon vous semble : il n’y a pas d’offense à utiliser mon prénom, ma situation ou bien mon statut civil.” Elle ne s’offusquerait pas non, sauf s’il l’insultait ou utilisait un jargon irrespectueux, mais elle en doutait. Surprise des deux questions, elle fronça les sourcils. Hésitant quelques secondes, elle restait debout comme une idiote sur le ponton. Puis, elle posa le sac de courses qu’elle tenait contre son corps avant de s’approcher et de défaire le neuf pour commencer à le refaire. “Il ne serait pas raisonnable pour moi de suivre un homme à l’intérieur d’un bateau de la sorte sans d’autres témoins.” Elle sourit tristement : “On cherche déjà à me mettre dehors, je ne veux pas donner de munition à mes potentiels ennemis. Mais je vous remercie de votre proposition, sincèrement.” Athenais releva ses yeux pour lui sourire avant de reporter son attention sur la corde.

Instinctivement et rapidement, elle refit le nœud et le serra correctement. Vérifiant qu’il tenait bien, elle se redressa :

“C’est comme le vélo, cela ne s’oublie pas.” Prise d’un moment de nostalgie, elle continua : “Mon père était pécheur, à dire vrai… Tous les hommes de ma famille l’étaient. J’ai été élevée sur un bateau.” Et cela lui manquait. En étant sur the Sea of Legends, elle réalisait au combien tout cela était grisant.


jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © vmicorum..(vava)
Messages : 1032 - Points : 1563
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. QumO
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Ven 15 Mai - 10:36 )
La mer dans les veines.
Athenais & Virgil

Porter secours aux belles en détresse cela fait parti du panache du pirate. Virgil est loin de ressembler au capitaine Crochet, il n'attaque pas des indiens, il ne fait pas finir sur la planche les enfants perdus. Il est loin d'être un criminel comme les corsaires ou les flibustiers du passé.  Il est un pirate certes et il le revendique haut et fort. Mais il reste avant tout un homme courtois, prêt à aider toutes les belles sirènes qui se présentent dans son sillage. Sans bien entendu chercher à leurs faire ombrage. Il court, il est vrai, après la perle rare, le bijou qui rendra sa vie encore plus fabuleuse. Il ne perd pas espoir de ce côté là. Il croit en la citation comme quoi tout le monde trouve chaussure à son pied. Il sait que ce n'est pas la belle déstabilisée sur le quai qui ornera son trésor. Mais il sait que cette belle est précieuse pour un des hommes de son équipage, alors il se doit d'agir en tant que gentleman. Bien entendu il agit sans la brusquer.
« Je suis d'accord avec vous, il ne faut pas forcer. Mais je pense que parfois il suffit d'une attention pour aider à donner des ailes. Et je suis parfaitement conscient de mes faiblesses, mais elles peuvent devenir une force si on les respectent. »
Et Virgil sourit à la suite de ses paroles. Lui qui prend la mer souvent sait que de la haut on veille pour que son bateau arrive à bon port. Il respecte chaque religion, ne trouvant qu'aucune ne soit plus mauvaise que l'autre. Et il apprécie les mots de la demoiselle. Il n'y a jamais trop de prière pour un marin.

Virgil a du nez pour certaines choses. Et même si Jun-Ho ne s'étale pas non plus sur sa vie privée, il a bien senti que la demoiselle avait marqué par bien des points son existence.
« Disons qu'il évoque le bien que vous lui faites. Vous éclairez son cœur et son âme. »
Et il comprend pourquoi le pirate. Sans parler de beauté physique, la belle apaise au premier regard. Elle dégage une sensation de bien être. Une paix intérieure. Alors évident de comprendre ce qu'elle apporte par son soutien à son plongeur. Après il a senti le trouble dans la voix de Jun-Ho, mais il m'en parlera pas, ne voulant nullement la mettre à mal. Et il lui propose tout naturellement de monter à bord. De pousser la porte du monde dans lequel Jun-Ho vit, le découvrir pourrait permettre à la demoiselle d'en apprendre plus. Et puis il y a une évidence vu l'état des sacs elle ne pourra pas ramener toutes ses courses. Et elle se décide à le suivre. Une fois à bord Virgil se retrouve surpris quand elle remarque un problème sur un des nœuds marins. Comment elle peut connaître le terme technique ? Peut être que le milieu de la navigation l'intéresse ? Après il n'y a pas besoin d'être scientifique pour s'intéresser à un panda. Ou astrologue pour s'intéresser au ciel. Alors pourquoi une sœur ne pourrait pas être au courant des noms de nœuds marins. Peut être que Jun-Ho les lui a fait découvrir ? En tout cas il est très agréablement surpris.
« Alors j'aimerais bien vous appeler par votre prénom si vous me le permettez. »
Bien plus agréable que de l'appeler ma sœur. Il lui propose sans arrières pensées de visiter la goélette.
« Désolé je suis idiot, je n'ai pas pensé à ce genre de chose. Je ne connais pas tout l'almanach des règles de votre mode de vie. »
Ce qu'elle lui dit ensuite l'attriste un peu.
« En effet évitons d'apporter de l'eau au moulin. Mais c'est bien dommage qu'on vous prive de ce genre d'action. Certaines de vos libertés sont donc entravées. »
Un peu comme si on mettait un pilote dans un avion et qu'il n'est pas d'aéroport pour décoller. Ou que l'on donnait une épée mal affilé à un mousquetaire pour se défendre. La vie est injuste.

« Est ce que je peux au moins vous offrir quelque chose à boire ? »
Virgil lui tend au même moment la corde pour qu'elle arrange le nœud. Elle a remarqué l'erreur il veut voir comme elle la corrige. Cela l'intrigue. Et il comprend mieux quand la demoiselle lui dit que son père était pêcheur et qu'elle a été élevée sur un bateau.
« Je vois cela explique le savoir faire. Parce que vous m'avez vraiment surpris. Agréablement je dois dire. Je ne m'y attendais pas. »
Puis il réalise, elle lui a dit avoir peur de l'eau. Incompatible avec le fait qu'elle ait été élevée sur un bateau.
« La peur de l'eau vous vient d'un choc émotionnel alors ? »
Pas d'autre façon de voir la chose.
« Enfin je ne veux pas être curieux. Jun-Ho sait pour votre peur et votre passé de fille de la mer ? »
Lui qui se sent plus à son aise en mer que sur la terre, en mourrait si un jour un événement lui donner la peur de l'eau. Il ne pourrait pas vivre loin de l'étendue bleu. Il ne pourrait pas vivre sans naviguer. Sans plonger. Il se dit que pour la demoiselle cette peur doit être compliqué à gérer. Reste à savoir si elle est surmontable pour aller au delà du simple fait de monter sur le pont d'un bateau.

vmicorum.


La Mer berceau
de l'âme du marin. Écrin de vie du cœur du pirate. Elle est caresse, elle est tempête. Et jamais elle ne se dévoile totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @art acide
Messages : 458 - Points : 630
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Tumblr_static_3cjyc1hvbfqccgkkocw8o0w8c
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Jeu 21 Mai - 19:22 )
Athenais ne répondit rien concernant les faiblesses. Elle en avait beaucoup et n’aimait pas forcément en parler. Non pas qu’elle en avait honte, elle ne voulait juste pas que cela soit utiliser contre elle. Elle avait vu la bassesse des créations du Père Éternel et elles étaient tout sauf belles sur bien des points. Heureusement, quand elle se sentait défaillir, elle pouvait toujours compter sur Dieu pour l’écouter et l’aider. Elle n’avait jamais l’impression d’être seule grâce à lui. Sa foi était à toute épreuve et c’est probablement ce qui lui a permis de vivre après le traumatisme. Un suicide qui avait pour toujours entaché son amour les grandes étendues d’eau salée. Jun-Ho passait son temps sur cette mer tantôt calme, tantôt déchaînée et elle priait toujours pour qu’il revienne à bon port : auprès d’elle. Quand bien même ces pensées étaient interdites : elle ne pouvait pas s’empêcher.

“Si je peux aider…” Elle sourit, mais ses joues roses trahissaient sans peine au combien elle était heureuse d’entendre de la part d’un autre que Jun-Ho l’appréciait en un sens. Même si rien ne pouvait se passer entre eux : elle était juste heureuse d’avoir la chance de profiter de sa présence. Elle ne demandait rien de plus.

Monter à bord du navire est une douce tentation que sa peur réfrène bien malgré elle. Elle en avait envie oui, mais est-ce que mettre le pied sur les planches de bois allait la projeter des années en arrière ? Certes, la modernité du bateau de son père tranchait avec la goélette, mais elle n’était pas remonté sur un quelconque navire depuis : alors elle ne savait pas. La bienveillance et la douceur de Virgil eurent raison des dernières barrières. Suivant le capitaine, elle appréhendait malgré elle.

“Faites, il n’y a pas de soucis.”

Athenais n’avait pas l’habitude qu’on l’appelle par son prénom en dehors du couvent, cela lui faisait toujours plaisir cependant. Elle ne pouvait malheureusement pas concéder à la visite du bateau. Elle ne voulait pas que certaines paires d’yeux rapportent à la Mère Supérieure ses agissements. Elle marchait déjà sur un fil tendu.

“Ne vous excusez pas, vous ne pouviez pas savoir.” Elle lui sourit doucement : “Merci de votre proposition, vraiment.” Athenais ne voulait surtout pas qu’il se sente mal d’avoir agi … Normalement. Disons-le. “Je ne pense pas que le mot entravé est le mot. J’ai choisi cette vie, aussi certainement qu’il y a des “contraintes” dans votre métier : dédier sa vie à Dieu à des réglementations. Ce n’est pas si différent d’un autre travail.” Hochant la tête, elle répondit : “Pourrais-je avoir un verre d’eau s’il vous plaît ?”

Et quand il lui tendit la corde, elle ne mit pas de temps à l’attraper pour en faire un nœud. Ce qu’elle fait en s’assurant bien qu’il était sécurisé tout en expliquant que son père était pêcheur. Athenais ne parlait pas de ce passé sanglant, dramatique. Elle préférait le garder pour elle et ne pas voir dans les yeux des autres cette lueur de désolation. Elle ne s’apitoyait jamais sur son sort. Elle sourit, pas peu fière d’avoir surpris un capitaine de bateau. Pourtant, la suite fit disparaître en quelques secondes la risette. Elle avala sa salive et hocha négativement la tête pour répondre à la deuxième question.

“Non, il ne le sait pas. Je n’en parle pas.”
Elle laissa ses doigts courir sur le bois. Elle hésita, laissa le silence s’installer et puis tout en mettant sa main à plat pour caresser la rambarde, elle souffla : “Mon père s’est suicidé sur son bateau, sans savoir que je m’étais cachée dedans pour lui faire une surprise. C’est moi qui l’ait trouvé. J’ai tenté de naviguer sur le bateau vers la cote, mais j’étais trop petite…” Et elle avait été trop choquée pour faire quoique ce soit. “Quand on a trouvé le bateau, j’ai été ramenée à Naples et … Je ne suis jamais repartie.” Elle chassa d’un geste quelques larmes qui avaient coulées avant de retrouver son sourire : “Désolée, je ne voulais pas vous accabler de cette confession.” Elle était sincèrement désolée, oui. Elle releva ses yeux vers lui : “J’en parle rarement, mais je suppose qu’en tant que Capitaine : vous êtes plus à même de garder un secret. De fille de marin à un autre Marin.”



jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © vmicorum..(vava)
Messages : 1032 - Points : 1563
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. QumO
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Mar 2 Juin - 22:48 )
La mer dans les veines.
Athenais & Virgil

C'est avec plaisir que Virgil propose à la jeune nonne de monter sur le Seas of Legends. Elle pourra y attendre Jun-Ho si elle le souhaite et il est sur que son pirate sera heureux de voir la jeune femme. Il en parle de temps à autre, laissant parfois sa langue se délier un peu plus. Et dans ces moments là il est facile de sentir que le jeune marin apprécie la jeune femme. En tout bien tout honneur vu son rang. Mais il sait que l'aide et la présence de la demoiselle aide Jun-Ho et pour le capitaine c'est tout ce qu'il compte vu ce qu'il a traversé. La peur vaincu la belle se pose sur le pont. Virgil lui laisse le temps de regarder autour d'elle et de se sentir à son aise. De laisser son corps gérer le léger mouvement que la mer donne à la goélette. C'est comme être bercé. Mais quand la peur est là même un petit mouvement de ce genre peut la faire surgir.
« Alors je vous appellerais Athenais si vous me le permettez et vous pourrez m'appeler Virgil. »
Toujours courtois et classe dans sa voix. Le pirate n'a de pirate que le nom qu'il se donne. C'est un homme qui connaît les règles du savoir vivre, même si là il ne pense pas à celle que la vie de nonne met en place pour la demoiselle. Il s'excuse se sentant confus de cette méprise. Il aurait tellement aimé lui faire visiter son bijou et l'endroit dans lequel Jun-Ho vit quand ils sont en mer. Elle leurs accorde ses prières, logique qu'elle voit jusqu'où les marins les emportent.
« Une prochaine fois peut être. Ce n'est que partie remise. »
Qui sait ce que réserve l'avenir. Tant bien même Dieu ne le sait pas lui même. Alors lui simple mortel amoureux de la mer comment pourrait-il savoir ?

« En effet tout métier à ses règles. Mais les vôtres ne doivent pas être évidente à vivre tous les jours. Je dois faire attention à la sécurité de mon équipe, de mes passagers quand j'en ai. Je dois vérifier les tenues de plongé et si un accident arrive je serais responsable. Mais je peux aller où je veux. Je suis libre et je me sens libre et encore plus en mer. »

Le capitaine stoppe un instant, réfléchit sur la suite de ses paroles. Et il se lance avec de la douceur dans la voix.
« Mais vos règles, sans vouloir vous offensez ou vous offusquez, vous prive d'une part de liberté. N'est ce pas ?  Enfin je suppose que ce choix de vie est mûrement réfléchi. »
Il espère ne pas être allé trop loin. Mais il a du mal avec le fait que si Dieu met sa confiance dans celle qui le choisisse pour guide, il met des réserves et les prive des beautés de la vie. Il est croyant comme tout bon marin. Mais il serait pour assouplir la part de cette vie austère. Surtout que la demoiselle est jeune et qu'elle a le monde à voir. Ou du moins les merveilles que Naples lui offre.

« Pas de souci je vais vous chercher ça. »
Virgil disparaît quelques minutes le temps d'aller chercher une bouteille d'eau fraîche et deux verres. Il les remplit et en tend un à la demoiselle. Et vu qu'elle remarque l'erreur du nœud, ce qui surprend le pirate, il la lui donne pour qu'elle refasse le nœud correctement. Et c'est très intrigant de voir comme Athenais est à son aise avec ce nœud. Cela rend le jamaïcain curieux. Elle lui dévoile qu'elle est une fille de marin et bien sur Jun-Ho ne connaît pas ce détail.
« D'accord je ne dirais rien à ce sujet alors. Vous avez ma parole. »
Si le pirate a des défauts il ne brisait jamais une promesse. Plutôt mourir que de le faire. Un silence s'installe et il comprend qu'elle porte le poids de son passé. Et doucement elle se laisse aller. Il l'écoute sentant dans sa voix combien la douleur était encore bien présente et pesante. Et ce que la jeune femme lui livre lui serre le cœur.
« Je suis vraiment désolé, cela a du être une épreuve terrible. J'ose même pas imaginer votre panique à cette vision. »
Il voudrait la prendre dans ses bras pour la réconforter mais vu ce qu'elle lui a dit il garde ses distances ne voulant pas la mettre mal à l'aise. Et puis c'est une nonne et lui un homme. Les gens pourraient penser n'importe quoi. Même s'il n'a aucune arrière pensée.
« Vous avez ma parole je garderais le secret. Je mourrais avec. »
Le code d'honneur des pirates, des hommes de mer, et des capitaines encore plus.
« Enfin en tant que fille de marin si vous avez besoin de quoi que se soit. Je serais là. N'hésitez pas. »
Il voudrait faire plus Virgil, mais elle sait qu'il est là aussi à présent au cas ou. En tout cas il comprend mieux son plongeur, la belle est d'une douceur des plus intense. Son cœur porte une lourde peine et elle en retour apaise le cœur blessé des gens qu'elle croise. Il trouve cela admirable le pirate.

vmicorum.


La Mer berceau
de l'âme du marin. Écrin de vie du cœur du pirate. Elle est caresse, elle est tempête. Et jamais elle ne se dévoile totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Athenais Spiliotis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Athenais Spiliotis
http://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commence http://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @art acide
Messages : 458 - Points : 630
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Tumblr_static_3cjyc1hvbfqccgkkocw8o0w8c
Âge : 31 ans
Métier : Sans travail.
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le Jeu 4 Juin - 19:05 )
Virgil, en voilà un joli prénom. Pensa-t-elle sans avoir le courage de faire un tel compliment face à cet homme qui en imposait de par la carrure, aussi par la prestance. Pour sûr qu’elle se sentait toute petite comparée à lui. “Si Dieu le veut, alors je visiterai un jour ce bateau qui est magnifique de l’extérieur. Je me doute que l’intérieur doive être tout aussi beau.” Il fallait rendre à César ce qui était à César et la goélette était à l’image de son propriétaire. Jun-Ho lui avait de toute façon décrit les lieux et elle se les était imaginé. Alors, la réalité pouvait attendre : elle vagabonderait en attendant dans son imagination.

Parlant des contraintes, il est vrai que sa vie monastique n’était pas des plus faciles. Elle aimait cependant croire qu’elles formaient toute une famille avec au centre l’amour du Père Éternel. Elle évitait de parler ainsi, d’expliquer son quotidien de la sorte de peur qu’on la prenne pour une illuminée. Ses réflexions, elle se les gardait pour elle. Cela valait mieux. Virgil expliquait les aléas de son travail avant d’ajouter également qu’il était libre d’aller où bon lui semblait. Certes. Elle sourit en l’entendant dire qu’elle ne voulait pas l’offenser, mais qu’il n’était pas d’accord.

“La liberté est une question de point de vue. Je ne suis peut-être pas libre de mes mouvements, mais je reste tout de même libre de pensée ce que je veux.” Elle sourit : “Et je pense que c’est la plus belle des libertés.” Elle évitera soigneusement de raconter ses états-d’âmes, ni même le tiraillement incessant dans son esprit entre sa foi et ses sentiments naissants pour Jun-Ho. Athenais n’avait pas de comptes à rendre. Sauf à son confesseur et à Dieu. “C’est aussi ça d’être libre, c’est d’avoir le luxe de se priver de mouvements pour ce qui nous semble juste. Je reste convaincue que si Dieu a mené la Mère Supérieur à moi, m’a mené aux portes du couvent, c’est qu’il voulait que j’en fasse ma maison.” Athenais savait que ces paroles n’étaient peut-être pas compréhensibles par quelqu’un d’athée ou bien d’une religion différente, mais elle ne s’en offusquait pas non. Chacun pouvait penser ce qu’il voulait. Tant qu’on n'essayait pas de la convaincre que la façon de vivre des autres était meilleure que la sienne.

Acceptant un verre d’eau, elle le laissa s’éclipser et en profita pour regarder le cordage. C’est là où elle remarqua une erreur dans un nœud. Un problème qu’elle signala au Capitain. Elle savait que cela pouvait être important et s’en voudrait si quelque chose arrivait. Même de bénin. Ne se faisant pas prier pour le refaire, elle s’attela à la tâche : se souvenant immédiatement des gestes à effectuer. Cela la vit sourire. Depuis combien de temps elle n’avait pas fait cela …? La nouvelle Mère Supérieure lui avait interdit de jouer avec des cordes quand elle était en méditation. Donc depuis des mois.

En montant sur le bateau, elle ne s’attendait pas à se confier de la sorte. Parler du suicide de son père, de la mort de sa mère mettait de l’huile sur le feu. C’était comme ouvrir la Boîte de Pandore. L’ouvrir était une chose, la refermée était une autre. Pourtant, elle se sent presque pousser de le faire. Virgil était un capitaine de bateau : il saurait tenir sa langue et puis… Il fallait avouer que l’instant était grisant pour la petite fille qui avait survécu à tant de choses sur un navire. Expliquant donc d’où vient le traumatisme de la mer, sa peur de monter sur un paquebot quelconque : elle hocha la tête quand il disait ne pas oser imaginer. Athenais ne sentait pas le besoin de rajouter une couche;

“Merci beaucoup.” Elle retrouva un semblant de sourire : “Mais n’allez surtout pas mourir maintenant hm ? Votre équipage à besoin de vous.” La bonne sœur voulait terminer sur une note plus joyeuse : histoire de ne pas se laisser tirer vers le bas plus que de raison. Rebondir, il le fallait toujours. Dieu lui donnait la force d’avancer et d’accepter ce qu’elle avait vu étant enfant : elle devait profiter de cette allégresse. “C’est adorable de votre part, je n’hésiterai pas.” Qui sait ce que l’avenir lui réservait ? Au final, elle avait bien fait de se confier au pirate.

Elle but son verre d’eau avant de demander : “Vous êtes certains que je peux vous emprunter un sac de marin ? Je vous le rapporterai, c’est promis.” Quand ? Elle ne le sait pas. “Cela sera une bonne excuse pour revenir vous voir et remonter sur votre bateau."


jamais je n'avouerais
J'avais pourtant appris la leçon, mon cœur connaissait la chanson. Mais tout vacille accroche toi ma fille : t'as le cœur trop fragile évite les idylles. ▬ Hercules + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé]  Athenais | Divine rencontre. Empty
Sujet: Re: [terminé] Athenais | Divine rencontre. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Athenais | Divine rencontre. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Port de Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant