Revenir en haut
Aller en bas


 

- Cracher son venin. // Noa -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @Ealitya.
Messages : 520 - Points : 1301
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Lun 20 Avr 2020 - 8:31 )
Stella faisait face à des sentiments tellement contradictoires. Oui, elle était heureuse de le revoir. Non, elle ne lui pardonnerait pas aussi facilement. Même si tout son cœur voulait se jeter dans ses bras, se lover contre lui et prétendre qu’un Dieu quelconque est derrière tout ça : elle n’en faisait rien. Son cerveau se refusait à voir ce retour comme un bon augure. Quelque chose l’arrêtait. Ce n’émit pas de la fierté, juste un esprit blessé par les abandons successifs. Il ne fallait pas croire que cette carapace de répondant, sarcasme et parfois insulte était épaisse. Ce système de défense était tout ce qui lui restait pour se préserver d’un monde qui, plusieurs fois, lui a témoigner tant de méchanceté. Alors, non, elle ne pouvait pas se laisser aller et dire au combien Noa lui a manqué. Ni faire preuve de miséricorde en lui accordant grâce. Stella se le refusait. Cet endroit ne lui convenait plus. Elle était là pour boire, pour s’amuser : pas pour régler les comptes du passé. Voulant que cet endroit reste sujet à ce genre de soirée, elle se leva et sortit pour aller dans une pizzeria : non sans avoir fait un doigt d’honneur à celui qui venait probablement de ruiner sa soirée.

Dehors, elle s’alluma une cigarette et en proposa une à Noa. Elle tira longuement dessus après lui avoir posé la question de quand il comptait l’abandonner à nouveau. “Je ne crois que ce que je vois.” Répliqua-t-elle avant de commencer à manger, mettant également ses mains dans ses poches : gardant le bâton de nicotine fermement entre ses lèvres.

Le silence s’était installé durant tout le trajet et ce n’était pas un mal pour Stella qui en profitait pour rassembler ses pensées. Devant la boutique, elle sortit sa main droite de sa poche pour reprendre la cigarette. Regardant autour d’eux, elle ne vit qu’au dernier moment la main de Noa et si son premier mouvement fut un de recul, elle s’arrêta pour le laisser faire. Et ce sourire. Bon sang qu’il est doué le saligaud. Jura-t-elle pour elle-même. Elle termina son cancer avant d’aller l’écraser dans le pot à la disposition des clients et puis elle rentra sans rien répondre à Noa. Elle pointa du menton une table au fond de la salle et le serveur leur fit signe d’y aller. Elle enleva sa veste, l’accrocha derrière sa chaise avant de s’installer.

“Maintenant qu’on est que tous les deux. J’ai le droit de savoir ce qui t’a fait partir ?” Elle posa sa tête sur son poing fermé, les coudes sur la table : cela ne la dérangeait pas. “C’est une femme ? Elle est bonne au moins ?” Parce que maintenant, dans l’esprit de Stella, cela ne pouvait être que ça. Et si c’était le cas : elle avait des questions à ce sujet. “Si tu veux qu’on retrouve ce qu’on avait, il va falloir que tu passes à la casserole Esperanza. Parle et on regarde un film chez moi ce soir.”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Mar 28 Avr 2020 - 21:40 )

**
Noa était anxieux et ravi d'être présent à la fois. Oui, il était ravi de pouvoir la revoir après tout ce temps. Les cheveux roux, ses yeux d'un vert incroyable, sa silhouette fine et sa petite voix douce. Mais, il était également stressé. Et si leur relation était complètement fichue. Il ferait quoi ? Parce que même s'il ne voulait pas lâcher l'affaire, il n'allait pas l' harceler toute sa vie non plus. Non, il tenterait à plusieurs reprises. Mais si elle se ferme comme une huître et qu'elle ne voudrait plus jamais lui parler ? Il ne voulait pas penser à cette possibilité. Non, il avait été dépourvu de sa présence pendant cinq longues années, il ne voulait pas prolonger sa peine. Mais cela ne tenait pas que de lui. La rousse était dans ses droits d'être en colère. D'un côté, elle avait totalement raison de le faire ramer ce soir. Ils ne sont pas de simple ami. Ils sont beaucoup plus que cela et depuis leur enfance. Ils ont grandi ensemble, ils ont vécu des tas d'expérience ensemble. Jusqu'à ce que Noa gâche tout en partant pour se marier avec une femme. Il l'avait fait pour elle et pourtant, il l'a fait encore plus souffrir. C'était tout bonnement horrible pour lui.

Ils étaient désormais dans la rue, la cigarette en bouche. Un silence s'était installé entre eux. Comme s'ils avaient besoin d'un moment de calme. Ils arrivent devant la pizzeria. Noa se tourne et se risque à un contact physique. Un court instant, mais tellement agréable pour lui. Ils rentrent ensuite dans le restaurant et s'installent à une table au fond. Le bouclé retire sa veste. L'odeur de la pizzeria lui donner envie d'un dévoré une sur-le-champs. Son regard se pose ensuite sur sa jeune amie. Elle lui demande encore des explications. Il se pince légèrement la lèvre inférieure en descendant son regard. Elle lui explique que s'il lui disait la vérité alors ils pourraient passer la soirée ensemble. C'était tellement plaisant comme idée. Mais était-elle sérieuse ou essayait-elle de le prendre par les sentiments. Soudain, le bouclé sent un malaise monté en lui. Le serveur vient leur déposer un pichet d'eau avec des verres. Noa le prend et sert un verre pour lui et l'autre pour la jeune rousse. Il boit une gorgée avant d'hocher doucement la tête. « En effet, je suis parti pour une femme. » Autant lui dévoiler une moitié de vérité parce que l'excuse du travail ne pouvait pas marcher. Il monte son regard sur elle malgré qu'il était légèrement gêné. « Nous sommes partis en voyage, puis nous avons décidé de se marier. » Il continue sur sa lancée essayant de réfléchir aux propos qu'il allait sortir à la magnifique rousse. « Elle avait les moyens de voyager alors c'est ce qu'on a fait. Mais ma relation avec elle était compliquée, ce n'était pas sain du tout. » Ouais, une relation plus que toxique avec une vieille dingue. « J'ai demandé le divorce, mais ça n'a pas été facile. » Il prend de nouveau son verre pour prendre une gorgée. « C'est la vérité. »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @Ealitya.
Messages : 520 - Points : 1301
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Mer 29 Avr 2020 - 23:24 )
Elle n’arrivait toujours pas à croire que Noa se trouvait devant elle, qu’il lui suffisait d’éteindre son bras pour le toucher et juste quelques pas pour se retrouver dans ses bras. Il lui avait terriblement manqué. Mais la fierté de Stella, mélangée à la colère et la rancune, ne l’entendait pas de cette oreille et empêchait tout geste affectif envers l’homme qui était assis à la même table. Ne supportant plus cet endroit, elle se leva : prétextant avoir faim. Ce qui était vrai et une fois sortit, avec une cigarette dans sa bouche : les nerfs se calmèrent. Elle pouvait enfin respirer. Le silence entre eux ne la dérangeait absolument pas. Elle avançait à ses côtés, rassemblant ses idées et ses pensées sur ce qui allait suivre. Elle, qui adorait manger avec lui redoutait cette nouvelle confrontation. Stella avait peur qu’il continue de lui mentir. Pourtant, elle voulait savoir. Même si la vérité pouvait la blesser, elle s’en moquait. Devant le restaurant, elle ne s’attendait pas à ce qu’il caresse la joue. Elle ne s’attendait pas non plus à ce que son corps accepte ce geste, mais les faits étaient là. Elle n’avait pas bougé. Écrasant son bâton en cancer, elle suivit Noa à l’intérieur avant d’aller s’installer à une table. Loin du regard des autres. Tant pis s’ils mettaient plus de temps à être servi, elle ne voulait pas : ni être dérangée, ni être écoutée.

Revenant à l’assaut, elle n’était pas décidée à le laisser filer aussi rapidement. Stella avait le droit de savoir ce qui l’avait tenu aussi éloigné d’elle, mais encore plus de savoir la raison qui l’avait poussé au silence comme si elle n’était rien d’autre qu’une simple amie qu’on peut abandonner sur le bas-côté comme une merde. Elle trouva alors la combine. Si jamais il lui disait la vérité, il pouvait venir voir un film chez elle. Le serveur imposa le silence, elle laissa Noa remplir les deux verres avant de prendre le sien et de le vider cul-sec. Elle avait lâché la bombe, avait demandé si cela était à cause d’une femme. Elle ne fut pas surprise d’entendre que oui, elle avait vu juste. Stella ne comprenait pas pourquoi son cœur se serrait de la sorte. Pourquoi ça la rendait malade. Après tout… Il devait être heureux avec la personne qu’il souhaitait.

Pourtant, le reste place son cœur au bord des lèvres. Marié. Il avait été marié. Et elle n’avait pas été invitée. Ni n’avait été son témoin. Pourquoi est-ce que son cœur se serra un peu plus en imaginant la scène ? Pourquoi est-ce qu’elle avait envie de se lever et de renverser la table avant de partir comme une furie ? Pourquoi est-ce qu’elle restait là à le regarder : la mâchoire serrée et le regard noir.

“Une relation pas saine hein ?”
Elle souffla longuement, baissa le regard pour remarquer que ses poings étaient serrés, alors elle se força à les détendre. “Le principal c’est que tu t’en sois sorti.” Et c’était vrai au fond. “S’il n’y avait que ça, tu aurais dû nous appeler et on t’aurait débarrassé d’elle.” La troupe était fidèle aux uns et aux autres alors cela n’aurait pas été un problème.

Le serveur revenait à leur table, elle commanda une bière et une pizza quatre fromages, laissa Noa commander avant de laisser le serveur s’éloigner. Une fois assez éloignée, elle posa ses coudes sur la table :

“Elle était bonne au moins ?”
Stella qui ne faisait jamais dans la dentelle se força à sourire pour cacher sa peine : “Au moins, tu as eu une relation stable. Même si ce n'était pas ‘sain’. Je n'ai pas été fichue de rester avec quelqu’un. Elles sont toutes parties. Sans jamais se retourner.” Megara, Moira et son autre belle rousse qui lui avait fait tourné la tête. “À croire que toi et moi, on est pas sous la bonne étoile pour les relations hein ?”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Mar 23 Juin 2020 - 5:28 )

**
Le bouclé ne voulait pas lui parler de cette femme, mais il était coincé dans son excuse bidon disant que c'est à cause du travail s'il était parti si longtemps. Bien évidemment, la rousse n'était absolument pas dupe. Oui, elle avait bien senti qu'il mentait, de toute façon, elle a toujours été douée pour savoir s'il disait la vérité ou non. Elle le connaissait par cœur, elle connaissait ses mimiques et surtout sa personnalité. Malgré que ça semble logique, s'il serait parti pour le travail alors pourquoi n'avait-il pas donné de nouvelle ? C'était vraiment une excuse bidon. Mais il n'aimait pas parler de son mariage et de son ex-femme pour une autre raison. Il avait l'impression d'avoir remplacé la rousse. Genre, il n'a pas donné de nouvelle parce qu'il était marié avec une autre. Alors qu'il n'a jamais ressenti un pourcent de sentiments envers cette dernière. Le bouclé a toujours été fidèle envers ses sentiments envers Stella. Il a essayé pourtant, il ne cessait de se dire qu'il avait un pénis et que la rousse n'aimait que les vagins. Mais il restait toujours autant amoureux d'elle comme si c'était une malédiction. Oui, être fou amoureux d'une femme qui n'aime pas les hommes.

Le jeune homme préféré rester évasif sur sa relation avec son ex-femme, de toute façon, il n'y avait pas grand chose à dire. Mis à part qu'il était obligé de prendre ces fabuleuses pilules bleues afin de coucher avec elle. Et que même lorsqu'il prenait ses petits cachets, il pensait toujours à la rousse lors de l'acte avec cette dernière. Peut-être que c'est un vrai connard, mais il s'en moque. Apparemment, il est prêt à tout par amour et il venait de le prouver. Malheureusement, il ne pouvait pas en parler parce que c'était juste impossible. « Elle m'a cassé les couilles, mais je m'en suis sorti. Mais je ne doute pas de vos compétences à faire fuir une personne. » Il émet un léger rire en descendant son regard sur la table. « Tu es belle, tu es jeune, tu as le temps de trouver la personne qui voudrait être avec toi sans jamais se retourner et qui prendra plaisir à se lever à tes côtés les matins. » Est-ce qu'il pensait à lui-même ? Bien évidemment. « Tant que je suis né sous la même étoile que la tienne, le reste je m'en fiche complètement. » Est-ce que c'était nié ? Complètement, mais peu importe.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @Ealitya.
Messages : 520 - Points : 1301
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Jeu 25 Juin 2020 - 19:57 )
Elle n’en démordrait pas, elle aurait le fin mot de cette histoire. Stella voulait savoir ce qui avait bien put tenir éloigner Noa d’elle toutes ces années, ou plutôt : qui ? Est-ce qu’elle était belle ? Est-ce qu’elle l’avait rendu heureux au moins ? Cela ne pouvait être qu’une femme… À moins qu’il est changé de bord ? Rapidement, il confirme son premier instinct : sa femme. Il avait été marié et elle n’en avait rien su ? Ni les autres d’ailleurs, ils lui auraient dit sinon. Pourquoi est-ce que ça lui faisait mal de l’imaginer avec une autre ? Elle ne devrait pas, ils étaient comme frère et sœur. Ils n’étaient pas liés par le sang, mais cela n’était pas important. Ils connaissaient tout de l’un et de l’autre, pouvaient s’avoir mutuellement quand l’autre mentait : c’est bien pour ça qu’elle avait été surprise qu’il ait le courage de lui raconter un bobard. Pour ne pas dire l’affront. Ils avaient passé depuis longtemps ce stade.

“On ne l’aurait pas seulement fait fuir, on l’aurait enterré quelque part.” Oh oui, il n’y avait pas de doutes à avoir. “Tu sais bien que j’étriperai, quiconque te fait du mal hein ? Ca changera jamais.” Même si cela était la dernière chose qu’elle faisait. Stella était loyale en amitié et son affection pour Noa n’avait d’égale que ses jours sur terre.

Stella se confia alors que sa propre vie amoureuse, se désolant de ne pas trouver chaussure à son pied. Est-ce qu’il était si dur de trouver quelqu’un ? Elle semblait plaire aux hommes : pourquoi elle ne pouvait pas plaire aux femmes ? Un long soupire traversa ses lèvres avant de prendre une gorgée de son eau.

“Et au pire, on finira vieux ensemble dans une roulotte, c’était ça le deal non ?” Elle retrouva son sourire : “Moi avec mon caractère encore plus merdique et toi avec ton calme Olympien. On pourrait avoir des animaux aussi dans la nature et notre potager… Cela ne serait pas trop mal.” Mourir seule, elle n’était pas obligée de suivre cette voie-là si jamais Noa et elle n’avaient personnes dans leur vie.

En l’entendant affirmer vouloir être sous la même étoile, qu’importent les problèmes, elle se mit à rougir comme une tomate et se racla plusieurs fois la gorge. Depuis quand un compliment de sa part lui faisait cet effet ? Reprenant plusieurs lampées d’alcool, elle reposa son verre :

“Toujours aussi charmeur à ce que je vois.”
Elle ferma son poing pour poser sa tête dessus : “Peut-être que je devrais prendre des leçons de drague avec toi.”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Sam 27 Juin 2020 - 18:41 )

**
C'était presque irréelle de se retrouver en face d'elle après tout ce temps. Mais elle lui avait tellement manqué, c'était complètement dingue l'attachement qu'il pouvait avoir envers elle. Il n'allait pas la comparer à sa sœur en vue des sentiments qu'il éprouve envers elle, mais c'était tellement intense. C'était comme si elle était la moitié de lui. Lorsqu'il était loin d'elle, il sentait que quelque chose lui manquait. Et lorsqu'elle était près de lui, il sentait qu'elle comblait le vide qu'il ressentait au plus profond de lui. L'amour n'est pas toujours beau et il peut être douloureux. L'envie de venir poser ses lèvres contre les siennes et de poser ses mains contre le corps de la rousse est également très présente en lui, mais il ne peut pas, même s'il en meurt d'envie. Et oui, c'est douloureux de voir d'autre personne pouvoir l'embrasser et partager des moments intimes dont tu es complètement interdit.

« Je ne doute pas de vos capacités, mais c'est terminé et c'est le plus important, je pense. » Il se racle doucement la gorge en entendant les propos de la belle rousse lui disant qu'elle étriperait tous ceux qui viendraient lui faire du mal. « Sache que c'est réciproque. Je veux étriper toutes les personnes qui te font du mal. Malheureusement, je ne peux pas le faire sur moi-même, mais je tenterai de me rattraperai. Je t'ai retrouvé et je veux que tu saches que je ne compte pas te laisser tranquille. Pardonne-moi, mais tu m'auras sans doute sur le dos. » Il monte son regard brun sur la rousse.

Et puis la demoiselle reprend la parole et commence à raconter leur futur vie à deux. En entendant les propos de la demoiselle, un sourire se fait naître sur les lèvres du bouclé. Cette idée, étant bien plus que plaisante. Envisager une futur vie à deux, vivre dans une maison et ouvrir une ferme avec des animaux. C'était plutôt pas mal. Il hoche légèrement la tête. « Je signe où ? » Il lâche un léger rire en secouant la tête.

« Je suis nul en drague, je pense que mes petites bouclettes aident beaucoup. » Il hausse doucement des épaules. Il n'a jamais vraiment parlé aux filles, en fait, elles venaient toutes seules.
« On prend les pizzas à emporter ? » Lance le bouclé en regardant la demoiselle.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @Ealitya.
Messages : 520 - Points : 1301
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Lun 29 Juin 2020 - 22:55 )
Retrouver Noa apportait son lot de sentiments contradictoire. Elle était encore en colère contre lui et apprendre qu’il s’était marié sans lui dire avait de quoi mettre de l’huile sur le feu de sa rage. Pourtant, elle réalisait amèrement qu’il était bien important pour elle. Toujours une pièce maîtresse dans sa vie. Il lui avait manqué. Elle n’avait pas forcément réalisé, ou plutôt embrassé cette idée qu’il y avait bel et bien un vide quand il n’était pas autour. Rien que le fait de le savoir dans la ville lui plaisait alors que ce n’était pas grand chose au fond. Elle n’avait pas besoin de le voir tous les jours, constamment, juste de temps en temps. Oui, il fut une vie où ils vivaient presque devant la caravane de l’autre, où ils passaient des heures et des heures ensemble. Le bon vieux temps. Comme Stella l’appelait. Des instants révolus, qui ne reviendront jamais : ils devaient maintenant se faire à ce quotidien de sédentaire qui les éloignait par la force des choses. Pourtant, certaines ne changeront jamais : comme la loyauté des uns et des autres. Alors oui, ils auraient tué une femme sans hésitation si elle avait fait du mal à l’un d’entre eux.

“Ah fais gaffe je pourrais te prendre au mot et te donner une liste de noms qui ont causé la ruine de notre héritage.” Et elle était longue. Stella payait encore les conséquences de ce drame familial. Elle ne pouvait pas s’empêcher de faire une réflexion : “Je peux aussi te faire une liste des châtiments que tu peux t’infliger si tu es intéressé.” Le clin d’œil qui suivit laissait place à des idées peut-être une chouilla pervers, mais Stella n’avait jamais caché son appétit pour les plaisirs de la chair et cela sous toutes ses formes.

Ce n’est pas comme si Noa ne le savait pas. Il savait tout d’elle et elle espérait savoir tout de lui, même s’il lui avait prouvé en quelques mots qu’au fond : elle ne connaissait rien de lui. De ce nouveau Noa tout du moins, car l’ancien elle le connaissait par cœur. Comme elle le montrait en réitérant leur souhait de finir leur vie ensemble si ni l’un, ni l’autre n’a trouvé chaussure à leur pied.

“Attends encore quelques années que toi et moi on est réellement plus de chance de trouver quelqu’un.” Elle termina son verre : “Je crois que mes cheveux roux n’aident pas alors.” Il y avait tant de légendes sur cette couleur de cheveux. Noa rappela alors la promesse : “Deal, mais tu choisis le film. J’en ai quelques-uns encore, qu’on ne m’a pas volé. Puis ça te donnera l’occasion de voir mon nouvel appartement. J’ai plus mon studio merdique.”

Elle fit signe au serveur et l’informa que les pizzas seraient à emporter. Elle regarda Noa :

“Je te préviens par contre… J’ai plus d’alcool, tu veux qu’on s’arrête pour en acheter ou on se prend ici pour qu'on passe comme plus posh que l’on est ?” Elle sourit : “Enfin tu choisis, c’est toi qui payes.” Elle rigola : “Ca peut aider à te donner mon pardon de me nourrir et de fournir de l’alcool.”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Ven 24 Juil 2020 - 2:44 )

**
Est-ce que Noa était à l'aise avec l'idée de parler de son soi-disant mariage ? Absolument pas. Surtout qu'il voulait qu'une chose : Oublier. Oui, ce n'était pas une bonne expérience. En réalité, il ne savait même plus s'il voulait se marier réellement parce qu'au final, lorsqu'il s'agit du divorce ton ex conjoint peu vraiment te foutre dans la merde et c'est vraiment horrible de s'en sortir. Mais Noa avait réussi avec une très belle somme en plus de cela. Mais il le méritait après tout, son ex femme étant vraiment.. Il n'a même pas de mots pour la décrire. Mais désormais, elle le dégoûte du plus haut point. C'était différent avec Stella. C'était une femme bien, elle était tellement parfaite pour lui. Elle était belle, elle avait un sourire incroyable, elle était marrante, elle faisait des choses complètement dingue, mais ça faisait partie d'elle. Elle était agréable, aimante, compatissante, gentille. Enfin, Noa pourrait lui trouver des tonnes de compliments. En même temps, il était toujours aussi fou d'elle après toutes ces années. Apparemment, l'amour rend aveugle n'est-ce pas ? Pourtant, il avait l'impression de toujours voir très bien ce qu'elle était et il aimait beaucoup cela. Il l'aimait tout simplement.

Le jeune homme écoute les propos de la magnifique rousse lui disant qu'elle pouvait lui donner des prénoms ainsi que des châtiments. Le brun le prend à la rigolade avant de lui dire. « Écoute, tu n'as qu'à me balancer les prénoms et leur châtiment, je m'en chargerai de l'écrire dans mon death note. » Il finit par sourire et lui adresse un clin d'œil tout en gardant son regard brun sur la magnifique rousse.

Mais il n'avait pas envie de rester dans ce restaurant surtout que la belle rousse lui a promis de l'inviter chez elle pour regarder un film s'il disait la vérité et c'était beaucoup mieux de se trouver en vraie tête-à-tête avec elle plutôt que d'être dans un endroit public. « Il faut croire que tu préfères les blondes à un bouclé incroyablement beau et viril. » Il disait cela sur le ton de la plaisanterie et pourtant, c'était la triste réalité pour ce jeune homme aussi amoureux d'une femme qui se considère comme étant une lesbienne accomplit. « Tes cheveux roux sont très beaux. Les femmes rousses n'ont plus cette image qu'avant. Et je frapperais toutes les personnes qui parlent mal de tes cheveux, ça ne changera jamais. » Il secoue doucement la tête. Il n'a jamais été bagarreur mais, pour la rousse c'était différent.

Il entend les propos de la belle et hoche doucement la tête, il va au comptoir et choisit deux bonnes bouteilles avant d'attraper les pizzas et de payer. Il remercie le personnel avant de se diriger vers la belle. « Pizza et alcool, on peut y aller. » Dit-il en regardant sa belle amie.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @Ealitya.
Messages : 520 - Points : 1301
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le Mar 28 Juil 2020 - 21:24 )
“Tu sais que c’est comme Beetlejuice ce genre de promesse : si tu le dis trois fois, je te prendrai au mot et tu risques de ne pas apprécier.” Dit-elle en rigolant. Stella se ferait une joie de se laisser protéger par Noa… L’espace de quelques instants. Elle était bien trop indépendante pour se laisser protéger comme une demoiselle en détresse. “N’empêche que si je dis ton nom : tu n’es pas dans la merde Esperenza !"

Non ayant dit la vérité, Stella devait maintenant honorer l’autre partie de son marché et donc emmener l’ancien artiste chez elle. Un deal était un deal et elle n’était pas du genre à briser sa parole. Avant cela, cependant, elle imposa que son ami paye. Cela était pour toutes les années où ils n’ont pas pu commander de la nourriture et passer des soirées ensemble.

“Même pas vrai ! Je préfère les brunes.” Et c’était vrai en plus, ou les rousses comme elle. “Si jamais je veux tenter un mec beau et viril : tu sais bien que je t’appellerai.” Cela n’était même pas un mensonge qui plus est. Stella avait confiance en Noa et si jamais elle devait choisir un compagnon masculin : il serait sous les traits de ce beau Quidam qui faisait tomber toutes les filles quand ils étaient jeunes. “Regarde-moi ce beau Prince Charmant… Tssss je n’arrive toujours pas à comprendre comment tu es encore célibataire !” Une autre vérité.

Le suivant du regard, elle attendit quelques secondes avant de se lever à son tour pour l’attendre à la porte. Stella lui ouvrit la porte avant de l’aider à porter les boissons.

“Tu sais comment me parler.” Elle lui fit signe de la suivre et se dirigea vers l’appartement qu’elle avait enfin réussis à aménager à son goût.

En ouvrant la porte, puis en allumant la lumière : elle dévoila à Noa le petit coin de paradis qu’elle avait réussi à se faire. Utilisant de vieilles affiches du cirque, des annonces dans les villes dans toutes les langues, mais aussi de vieux vinyles accrochés au mur pour créer une atmosphère hétéroclite, mais tellement à son image. Elle posa ses clés sur l’îlot qui séparait la cuisine à moitié ouverte sur le salon et posa les bouteilles avant de sortir deux verres à bière. Non, elle n’avait pas de verre à vin :

“Tu veux regarder quoi comme film ?” Demanda-t-elle finalement. “On se fait un classique ? Un truc qu’on a déjà vu un zillion de fois ou on tente la nouveauté ?”


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Cracher son venin. // Noa - Page 2 Empty
Sujet: Re: Cracher son venin. // Noa ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Cracher son venin. // Noa -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2