Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -38%
Aspirateur robot connecté iRobot Roomba 692
Voir le deal
249 €

 

- [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 284 - Points : 1051
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Jeu 30 Avr 2020 - 16:56 )



The beginning of a new life  



Tenue || Pour un premier jour d’emménagement, il était plutôt fort en émotion. Luca ne s’était pas attendu à retrouver son ex-fiancée dans sa nouvelle maison et encore moins que cette dernière y serait pour faire le ménage. Evidemment que ça l’avait perturbé autant que ça l’avait oppressé à cause de tous ces mauvais souvenirs que Serena lui rappelait. Il n’avait pas le choix que de faire avec puis il se disait que malgré tout, aujourd’hui, il avait un avantage… La jeune femme avait largement de quoi se moquer de lui à l’époque parce qu’elle se croyait sur un piédestal, parce qu’elle avait tout et qu’elle l’avait vraisemblablement pour acquis. Les rôles étaient désormais inversés et même si Luca gardait une faible estime de lui-même, il n’était pas assez stupide pour penser que sa valeur était plus pitoyable que la sienne. Pas du tout. Il lui avait fallu un peu de temps pour se remettre de ses émotions et calmer son cœur qui s’agitait dans tout le sens à cause de l’angoisse que ces retrouvailles avaient provoqué. Il n’avait pas à se tracasser ni à se torturer… Sa vie, il l’avait parfaitement vécu jusqu’à présent et il ne devait pas se laisser influencer par le retour d’un fantôme du passé dans son existence. Il refusait de lui donner de quoi jubiler ni de lui faire voir que par sa faute, quelque chose s’était cassée en lui et que malgré les années qui s’étaient effacées, il n’avait jamais été en mesure de panser certaines plaies. Evidemment qu’il n’éprouvait plus aucun sentiment à son égard, qu’il était parvenu à passer au-dessus de leur trahison puis la ranger dans un coin très loin de son esprit… Là n’était pas le problème. Les cicatrices encore présentes le visaient lui-même, l’homme qu’il était autrefois et celui qu’il essayait d’être aujourd’hui sans parvenir à observer son reflet dans le miroir puis voir quelle bonne personne il était en réalité. Non, il ne se laissait pas abattre et il faisait de son mieux pour lutter contre ses mauvaises pensées cependant malheureusement, ça ne se réalisait pas en un claquement de doigts.

Ne souhaitant plus songer à cela, Luca avait rejoint les employés qui avaient déposé ses bagages dans sa chambre et après avoir discuté quelques instants avec eux, ces derniers s’en étaient allés, le laissant prendre ses marques tranquillement. En premier lieu, il avait exploré la pièce du regard, une pièce qui à elle seule devait faire le double de son appartement à Spagnoli ; une nouvelle fois le jeune homme constater à quel point il n’était pas du même monde que sa femme… Ce n’était pas forcément une critique mais oui, une simple constatation.
Plutôt que rester à traîner, il avait ouvert sa valise de manière pour prendre de nouveaux vêtement de façon à troquer son costume pour des habits beaucoup plus confortables : Un jean clair, un tee-shirt ainsi qu’un sweat noir, et une paire de basket. Il n’avait jamais été une personne superficielle et préférait les choses simples et discrètes. Hors, avant toute chose, Luca avait tout d’abord souhaité prendre une douche bien chaude et se prélasser sous l’eau afin de décompresser. La salle de bain également était d’ailleurs d’une immensité sans pareille et il savait d’avance qu’il peinerait à s’y faire néanmoins il essayait de ne pas trop s’attarder sur ce genre de détails.

Enfin douché et habillé, le garçon n’avait pas voulu s’embêter à remettre ses lentilles et les avait, de ce fait, remplacés par une paire de lunette qu’il avait délicatement posé devant ses yeux. Ce n’était qu’ensuite qu’il était descendu pour partir se promener à l’extérieur puis faire une visite des lieux… Il n’y avait rien de mieux pour lui changer les idées que l’air frais et la nature et s’il devait bien compter un avantage sur son déménagement, c’était bien les hectares de terrain qui se trouvaient à l’extérieur. Il s’y perdrait pendant des heures sans se soucier du reste puis profiterait de la beauté de la nature qui se dessinerait devant ses yeux. Lorsqu’il croisait certains employés, il les saluait poliment puis parfois il s’arrêtait pour converser en leur compagnie, parler de tout et de rien et juste rigoler. Luca était du genre sociable et il ne jugeait jamais quelqu’un sur son statut donc c’était un plaisir d’être entouré de plein de personnes puis de pouvoir échanger avec eux.

A trop se balader, il en avait perdu la notion du temps et si ça pouvait être péjoratif pour certains, lui trouvait cela tellement agréable. Toutefois, au vue du soleil qui commençait à perdre de son intensité, il s’était motivé à rentrer à l’intérieur, se disant que son épouse était peut-être même rentré. Ce qui n’était vraisemblablement pas le cas quand il s’était arrêté près des portes pour discuter avec deux employés de maison et qui lui avaient glissé l’information. Luca aurait pu les laisser, s’en aller vaquer à d’autres occupations néanmoins il était resté en leur compagnie puis paraissait avoir une conversation des plus intéressantes. Ce n’était que quelques temps plus tard qu’une voiture se gara non loin d’eux et que son épouse en sortit dignement… Attiré par le bruit, le jeune homme avait détourné son attention en sa direction puis en la repérant enfin, il l’avait salué d’un signe de main. « Ca a été ? » L’avait-il questionné naturellement et chaleureusement. Ils s’étaient déjà croisés plus tôt dans la journée mais s’étaient séparés puisque Na Young avait d’autres choses à faire. Par politesse, mais aussi parce qu’elle lui avait demandé de jouer le jeu, il s’adressait à elle comme s’ils étaient très complices avec l’autre alors qu’en vérité, ce n’était que la deuxième fois qu’ils se voyaient.


CODAGE PAR AMATIS



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 289 - Points : 893
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Ven 1 Mai 2020 - 13:04 )

Apprentissage du mariage
luca & na young
La vie de couple, c'est devenu de la gestion d'entreprise ; on veut qu'il y ait de l'amour dedans et je me demande si ce n'est pas une pièce qui vient d'un autre puzzle.

J'ai encore du mal à croire que je me suis mariée. Que j'ai fais ce geste sur un coup de tête. Un coup de tête calculé certes, mais un coup de tête. A présent je cours un peu partout pour que cette nouvelle devienne officielle. Pas mal de paperasse à récupérer, papiers sur lesquels Luca devra apposer sa signature pour facilité le bon fonctionnement des choses. Je ne m'attendais pas à ce que se soit si complexe. Mais il est vrai qu'il y a pas mal d'argent en jeu. Tout comme des intérêts financiers par rapport au haras vu la cotation de certains chevaux, rien ne doit être fait au hasard.
Alors je cours et je fais mon possible pour aller vite.
J'aurais aimé accompagner Luca vu qu'il emménage aujourd'hui, mais j'ai du le laisser après notre séance photos. Séance d'ailleurs qui a été des plus parfaite, mon mari a très bien joué le jeu. Je l'ai plutôt bien choisi au final. Et le rendu de nos deux silhouettes côte à côte avec dans le regard cette pointe d'amour fictif a enchanté le photographe. Il y a cru ce qui m'a pas mal rassuré. Même si je sais qu'il va y avoir encore des épreuves et qu'on ne devra à aucun moment relâcher notre vigilance. On doit continuer à jouer cette comédie, le temps que la mayonnaise prenne. Le temps que les questions sur la rapidité de l'acte s'estompent en nous voyant fou amoureux et heureux.
Je saurais donner le change et il me semble que Luca aussi.
J'espère que pour lui tout se passe bien à la villa, qu'il trouve un peu ses marques et que le personnel ne l’enquiquine pas. Je sais que certains seront ravis d'en apprendre plus sur notre rencontre. Sur notre coup de foudre. Mais avant faut qu'on mette au point toute notre histoire. Parce que par manque de temps on a pas eu le loisir de voir les détails de toute cette farce.

Du coup je fais de mon mieux pour rentrer au plus vite. J'ai déjà averti par message le personnel. Les cuisiniers doivent nous préparer un délicieux repas, qu'on est plus qu'à réchauffer. Et tout le monde doit être parti ou sur le point de parti quand je rentre. Pas envie d'avoir des oreilles qui traînent, même si j'ai demandé à Luca de prendre son rôle à cœur. Enfin mille questions passent dans ma tête. Et en même temps je signe des papiers que je dois lire de la première page à la dernière et les dossiers sont assez conséquents. Mais petit à petit j'avance et règle toutes les paperasses logique dans ce genre de situation. J'ai enfin mon héritage et mon droit de regard comme de véto sur tout ce qui touche au haras, aux contrats et au domaine.
C'est une grande victoire et un soulagement.
Je mets tous les papiers dans une sacoche, Luca va devoir faire marcher son poignet ce soir. Parce que je compte bien ramener tout cela au plus vite. Pour certains la présence de mon mari sera nécessaire. Du coup je prends les rendez vous. Je le mettrais au parfum sur ce qu'il devra dire ou ne pas dire. La moindre petite gaffe pourrait bien mettre mon plan en péril. Et je ne le souhaite pas, alors que là il est en bonne voie de réussite. Je peux enfin souffler et retrouver ma voiture pour rentrer.

Avant de démarrer je jette un coup d’œil dans le rétroviseur. J'arrache un peu mon maquillage et mes cheveux. Je veux donner une image parfaite du bonheur. Je souris à mon reflet et rend mon regard plus doux. Je m’entraîne un peu car face à Luca faudra qu'il n'y ait que l'amour qui paraisse et pas la supercherie d'un mariage vite envoyé. Mais je prends vite le plis de ce regard niais et de ce sourire qui ne veut pas se réduire. L'illusion sera des plus réaliste. Je démarre enfin ma voiture et je file vers l'extérieur de Naples. Languissant de retrouver le calme du domaine.
Après une journée pareille ce ne sera pas de trop.
J'avoue que j'ai également envie d'une bonne douche, de me changer et d'aller avec mon mari voir mes chevaux. C'est l'endroit où je me détends le plus après une journée bien remplie. Je remonte doucement l'allée. Et je me gare. Luca est là et il semble papoter avec le personnel. Pourvu que tout aille bien. Après va falloir que je lui dise de ne pas trop faire ami ami avec ceux qui travaillent pour nous. Au pire avec Charlie, d'ailleurs je m'attends à en prendre plein les oreilles de sa part. Et il faudra qu'on soit très bons joueurs car il pourrait déceler la blague. Vu depuis le temps qu'il me connaît.
Mais chaque chose en son temps.
D'abord penser à notre première soirée en tête à tête. Bien entendu à peine je vois Luca me regarder je souris de toutes mes dents. Je suis amoureuse. Très amoureuse même. Je sors de ma voiture avec classe, en tailleur jupe et en talons aiguilles pas question de trop ouvrir les jambes. Je répond à son geste de la main.
« Fatiguant mais ça a été dans l'ensemble . Et toi ? Tu as fais un peu le tour ? »
Et je m'avance je salue mon personnel. C'est assez froid et direct. Je ne suis pas du genre à m'étaler. Je remarque le port de lunettes mais je ne dis rien, pas question de faire l'étonnée. Même si je le suis, je suis censée savoir que mon mari utilise des lentilles dans le monde et met des lunettes une fois tranquille chez lui. Chez nous. Je pose ma main sur son épaule. Mais pas de baiser, pas de familiarité devant les employés.
« Tu me donnes quelques minutes je vais me doucher et me changer. »
Je le regarde langoureusement.
« Et on ira faire un tour au haras. »
Vu mon ton cela sous entend que Luca est au courant de cette habitude.
« Vous pourrez disposer si vous avez terminé, monsieur Wang et moi même passons la soirée en tête à tête. »
Et pas question de chercher des excuses pour traîner.


« Je me dépêche. »
Petit sourire et clin d’œil en prime.
Direction ma chambre et ma salle de bain. Je remarque que Luca a rangé quelques affaires. Parfait. Je m'occuperais de sa garde robe plus tard. Même s'il m'a dit qu'il n'avait besoin de rien. Quand nous saurons ensemble il ne faudra aucune faute de goût. Et pas de lunette sur le nez, pas qu'il n'est pas charmant avec, c'est juste que sans il fait plus homme. Plus mature, plus sexy aussi. J'aime l'image qu'il renvoie de l'homme sûr de lui. Douche rapide et j'enfile un jean, un chemisier que je noue à la taille, une paire de bottes et un gilet. Je retourne Luca qui dit au revoir.
« Nous voilà tous les deux à présent. »
Je passe mon bras autour du sien, au cas ou il reste encore quelques traînards dans les environs. Je l'ai tutoyé d'entré alors je n'ai aucun problème à continuer. Et on commence à marcher.
« Alors comment c'est passé ton arrivé. Pas trop compliqué ? Personne ne t'a posé de problèmes ou des questions ? »
Je me renseigne comme ça si certains ont fait les curieux ou si ils ont causé des soucis, je pourrais rapidement pallier à tout cela. Même si mon personnel est trié sur le volet. Même si certains sont là depuis des années on n'est jamais trop prudent. Et encore plus avec l'argent mis en jeu par ce mariage fictif.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.


Dernière édition par Na Young Wang le Ven 1 Mai 2020 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 284 - Points : 1051
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Ven 1 Mai 2020 - 15:00 )



The beginning of a new life  



Tenue || On pourrait croire que pour un garçon aussi honnête et aussi chaleureux que lui, jouer la comédie était quelque chose de difficile cependant en vérité, ce n’était pas si compliqué que cela. Parce que même si sa plus grande histoire d’amour s’était mal terminée, il avait connu ce sentiment, il savait ce que c’était que de donner sans rien attendre forcément en retour et surtout, parce que c’était de toute façon dans sa nature d’être attentionnée envers les personnes qui l’entouraient. Lui ne souhaitait pas en faire trop, il souhaitait garder une partie de lui-même puis s’il commençait à surjouer, cela finirait par se ressentir ; ce serait stupide. Selon lui, il n’y avait même pas besoin de faire semblant, parce qu’il préférait la sincérité à tout le reste cependant il avait très bien compris que pour sa femme, c’était important pour l’image qu’elle donnait mais également pour cette clause qui avait été apposée dans le testament. Peut-être n’aurait-elle pas pu obtenir tous ces biens qui lui appartenaient s’ils avaient laissé éclater la vérité au grand jour… Donc même s’il préférait la sincérité, ça ne le dérangeait pas plus que ça d’interpréter un rôle afin que tous croient à un amour incroyable entre eux deux. Du moment qu’ils étaient honnêtes avec eux-mêmes et qu’ils savaient ce qu’ils voulaient, le reste n’avait pas d’importance.

En l’absence de son épouse, Luca en avait profité pour se balader, pour découvrir un peu plus les lieux bien qu’il se doutait ne pas avoir tout vu, puis ensuite il s’était arrêté discuter avec certains employés. Il ne s’était pas soucié de son nouveau statut ni du fait que ce dernier était censé être beaucoup plus inférieur que lui à cet instant… Certes, il s’était marié à une riche héritière toutefois il restait fidèle à l’homme qu’il était ; le luxe ne l’attirait pas, il n’était pas friands de toutes ces révérences… Les strass et les paillettes, ce n’était pas son monde et ça ne le serait jamais, Luca était loin d’être superficiel. Un détail qui avait bien dû se remarquer avec la tenue qu’il portait à présent d’ailleurs.

Une douce esquisse s’était formée sur ses lèvres tandis que sa femme quittait son véhicule et qu’il la saluait chaleureusement. « Oui, je me suis promené dehors. Il y a largement de quoi faire. » Et certainement que si l’heure n’avait pas autant avancé, il serait encore en train de marcher puis d’observer des alentours. « Ça marche, prends ton temps. » Luca n’avait pas tant besoin que ça de jouer la comédie puisqu’il était un garçon avenant de nature. C’était vrai qu’il n’agissait pas ainsi avec des inconnus néanmoins Na Young n’était plus une étrangère désormais, c’était sa femme et ça lui paraissait tout à fait normal d’en prendre soin.

A l’ordre que la cavalière donna, Luca ne s’interposa pas, sachant qu’il n’avait pas son mot à dire là-dessus puis que ce serait mal vu de la contredire devant ces hommes. Hors, en l’attendant, il était resté à l’extérieur à discuter quelques minutes avant de les saluer puis de retrouver sa femme plusieurs instants plus tard. « Tout s’est bien passé. » Lui avait-il répliqué en souriant, ne s’embarrassant pas de la proximité qui les liait – après s’être donné à fond pour la séance photo, cela aurait été idiot de se gêner de si peu maintenant – et ne mentionnant pas non plus ses retrouvailles avec Serena. « Je les trouve tous sympathiques et polis. Je n’ai pas eu de problèmes, je m’adapte facilement en règle générale. » Certes, pas tout le temps toutefois parce qu’il ne perdait jamais espoir et faisait toujours en sorte de donner le meilleur de lui-même, il finissait toujours par s’adapter. Si les autres n’étaient pas capable de se faire à présence, ce n’était pas grave, lui savait se gérer tout seul et s’enfermer dans sa bulle si besoin est. « Et toi ? Ça n’a pas été trop compliqué ? » Elle lui avait dit être fatiguée, elle devrait penser à se reposer et profiter de son temps libre pour se détendre.  


CODAGE PAR AMATIS



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 289 - Points : 893
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Sam 2 Mai 2020 - 18:37 )

Apprentissage du mariage
luca & na young
La vie de couple, c'est devenu de la gestion d'entreprise ; on veut qu'il y ait de l'amour dedans et je me demande si ce n'est pas une pièce qui vient d'un autre puzzle.

Alors que je conduis en direction du domaine, je jette un coup d’œil sur le siège passager. La sacoche remplie de papiers à signer est posée dessus. J'ai encore un peu de mal à croire qu'une fois la signature de Luca apposé, tout sera à moi. Je ne peux m'empêcher de sourire en me disant qu'au final ce mariage est passé crème. Personne n'a ouvert de grands yeux lorsque j'ai dévoilé ce fait. Mon avocat n'a pas tiqué, comme si c'était naturel tout à fait normal. La preuve il a réitéré plusieurs fois ses félicitations pour cette formidable nouvelle. Les divers financiers avec lesquels je travaille à présent, ont eux aussi eu des mots agréables. Me souhaitant des tonnes de bonheur. Je m'attends même à recevoir des cadeaux, même si j'ai fermement mis un non sur les diverses propositions. Rétorquant que je me suis mariée par amour et pas pour les cadeaux. Et puis je me manque de rien et pas envie non plus d'avoir des vases à ne plus savoir qu'en faire, ou de la vaisselles moches.
Je ne pensais pas que se serait aussi simple à faire avaler.
J'avais tellement peur qu'on renifle l'embrouille, qu'on me dise que c'était une chose impossible. Impensable vu l'image que j'ai toujours donné. Mais non pas du tout, au contraire tout le monde à l'air heureux pour moi. Peut être moins pour mon mari, vu qu'il a épousé une vraie chipie. Ce qui me fait sourire. C'est chouette que les gens soient cons parfois et ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez. Pas que je voulais être ennuyée dans ce projet qui est quand même la pièce maîtresse de la continuité de ma vie d'héritière.  J'avoue que je préfère que personne ne cherche à creuser. Je me rends compte qu'il suffit d'un sourire, d'une histoire d'amour en guimauve bien ficelée pour que toutes les portes s'ouvrent.

J'arrive au domaine et vu que mon mari est en compagnie du personnel, je rentre dans mon jeu d'épouse comme si j'enfilais un vêtement. Bien plus à mon aise que je l'aurais pensé. Peut être est ce du au fait que je ne connais rien de Luca. Et que s'il vient à me juger cela ne me touchera pas. Je le salue en retour notant clairement son changement de style. C'est amusant comme une paire de lunettes, une tenue décontractée changent la donne. Luca semble un autre homme, presque vulnérable. Mais je ne relève pas, certaines choses ne devront se dire qu'en privé.
« Oui on a un magnifique terrain de jeu. Si tu veux tout voir faudra le faire à cheval ou en jeep. Mais à cheval cela permet de mieux admirer la beauté des lieux. »
Car le domaine n'est pas simplement fait de grandes étendues d'herbes vertes. Il y a aussi des arbres, un lac ou il est agréable de pique niquer l'été. Même si la villa possède une piscine. Un petit échange se met en place naturellement, comme si déjà Luca connaissait les codes. Je suis étonnée par son aisance, surtout devant mon personnel.
« Je n'ai pas envie de te faire trop attendre. » Impatience dans la voix.
Tu es parfaite Na Young. Et tu as épousé l'homme parfait. Du moins pour le moment Luca fait un sans faute. Même si j'ai tiqué sur le coup des lunettes. Et la tenue. Au passage je signifie à mon personnel qu'il peut rentrer. Pas la peine qu'ils restent dans la propriété s'ils n'ont plus rien à faire. Ils seraient bien capable de me facturer les heures de parlotte.

Je reviens rapidement, mon mari est seul, ce qui me met à l'aise, même si je fais preuve de complicité au cas nous soyons observé. Tout marche sur des roulettes pas la peine de prendre le risque de tout voir partir en vrille en gardant nos distances.
« Tant mieux alors. J'étais vraiment embêtée de te laisser rentrer seul mais je ne pouvais pas repousser mes rendez vous. »
Je suis étonnée par ses paroles sur mes employés. Pas que je ne les pense pas sympathiques et polis, c'est juste que j'ai toujours mis de la distance entre eux et moi. Sauf avec les garçons d'écurie, mais c'était plus dans ma jeunesse.
« Mon père m'a toujours dit de rester froide et distante. Mais je suis contente si tout se passe bien. N'hésite pas s'ils dépassent les limites de leurs rôles. Faut penser que tu es au même titre que moi leur patron à présent. »
Je parle tranquillement, je sais qu'il va falloir un temps d'adaptation à tout le monde. Mais je veux que tout se passe bien, pour que la comédie se déroule sans encombre. Être trop sèche ou trop exigeante dés le départ pourrait froisser Luca. Et ce n'est pas le but. Je ne peux plus faire marcher arrière et je ne veux pas d'un divorce sur les bras à cause d'un mauvais départ. Faut que je lui laisse le temps.
« Disons que discuter paperasses est loin d'être amusant  mais c'est le revers de la médaille. Ce domaine doit être gérer correctement. Il y a beaucoup d'enjeux financiers, mais aussi émotionnels. J'ai vu grandir les chevaux et j'ai même nourrir certains poulains au biberon, notamment mon étalon. Alors je veux le meilleur pour eux. Même si certains seront vendus et partiront en Espagne, ou en Autriche dans de grandes écoles équestres. Tu aimes faire du cheval ? »
Je le regarde, espérant au fond de moi, un oui. Sans trop savoir pourquoi, juste parce que ce serait agréable de partager quelque chose même en ne se connaissant pas. Et puis je reviens sur sa tenue alors que le haras s'approche.
« Du coup tu portais des lentilles le jour de notre mariage ? »
Cela me fait sourire. Même si c'était un moment non traditionnel, mon mariage a été un moment amusant. J'ai vraiment du passer pour une folle ce jour là. Du coup je réalise que j'ai laissé les papiers dans la voiture.
« Fais moi penser en remontant de prendre la sacoche que j'ai laissé dans la voiture. Mon avocat m'a donné des tas de papiers que tu as à signer. Mais on a toute la soirée. En plus le repas est prêt on aura plus qu'à le faire réchauffer. Le chef cuisinier m'a dit qu'il nous avait fait un vrai festin. J'espère que tu n'as pas d'allergies ou que tu n'es pas végétarien. Enfin si besoin on donnera les consignes en cuisine. Personnellement j'aime les choses simples niveau plats. »
Dés que Chul me repère il arrive au galop, il a l'habitude que je vienne le rentrer dans son box après ma journée. Je lâche le bras de mon mari, l'étalon, vient mettre son museau contre ma main. C'est un Frison, un cheval à la robe exclusivement noire.
« Bonsoir mon tout beau. Tu vas bien. »
Je l'embrasse sur le haut du museau alors que mes mains glissent dans sa crinière.
« Je te présente Luca. Va falloir que tu t'y habitues car il va m'accompagner tous les jours  à présent. »
Puis je me tourne vers mon mari.
« Tu veux le caresser ? »
S'il venait à avoir peur des chevaux se serait assez embêtant. Vu qu'ils tiennent une grande place dans ma vie.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 284 - Points : 1051
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Sam 2 Mai 2020 - 20:24 )



The beginning of a new life  



Tenue || L’idée de découvrir tout le domaine à cheval lui plaisait énormément rien qu’à l’imaginer parce que ça rendait la visite encore plus agréable. Luca n’avait rien contre le fait de marcher, il adorait ça, cependant lui qui appréciait la nature et les animaux, pour sûr qu’en se promenant d’une telle façon, il serait servi. Le seul problème était qu’au contraire de sa femme, il n’était pas un professionnel avec les chevaux et s’il en avait déjà monté par le passé, il était jeune et ce n’était que lors de balades découvertes. Hors, il n’était pas contre de le découvrir à un autre niveau… Il était avide d’apprendre et il s’avérait être plutôt sportif aussi, tout comme le danger ne l’effrayait pas le moins du monde ; ce serait le comble pour un officier de police, en effet. D’un point de vue extérieur, le jeune homme pouvait paraître stupide, trop innocent et dans son monde, néanmoins au bout du compte personne ne les connaissait réellement en dehors de ses proches. C’était vrai qu’il était trop gentil, qu’il était généreux puis préférait donner plutôt que recevoir, cependant il avait également sa force de caractère. S’il ne l’exprimait pas toujours extérieurement, il la prenait sur lui et ne montrait pas ô combien de simples mots avaient pu le blesser… Plutôt qu’être négatif, il essayait d’apprendre de ses propres erreurs, de se forger à l’aide des expériences vécues puis d’aller de l’avant, peu importait ce qui le retenait derrière. C’était pareil dans tout, même dans son métier. Evidemment que ça faisait peur, évidemment qu’il n’avait pas envie de mourir et qu’il préférait vivre toutefois il partait du principe qu’on n’avait qu’une seule vie et que ce n’était pas en angoissant d’une chose qui n’était pas encore arrivée qu’il parviendrait à quoi que ce soit.

C’était avec une esquisse chaleureuse au bord des lèvres que le jeune homme avait répondu à son épouse d’un simple « Je vois. » alors que ses yeux s’étaient perdus un instant sur le vaste terrain qu’ils venaient de mentionner. « Fais vite alors. » Il rît doucement de ses paroles, néanmoins si Na Young risquait de prendre cela comme une part de son jeu, ce n’était pas le cas… Il était simplement amusé par l’effort que sa femme faisait pour paraître en parfaite épouse et selon lui, c’était assez drôle.

Lorsque la demoiselle revint auprès de lui plusieurs longues minutes plus tard, Luca était désormais seul et n’avait pas effacé ce doux éclat qui étirait ses traits. Afin de la rassurer, il avait secoué sa tête tout en lui rétorquant de ne pas s’en faire, ce n’était pas grave s’il était rentré seul. Puis en soit, ça lui avait permis de faire le tour, il avait réellement apprécié. « Je trouve ça triste de devoir être froid et distant avec les autres. Je ne sais pas faire ça. » Sûrement que d’une certaine façon, l’enfance de Na Young avait dû être assez solitaire. Parce que vivre tout en fuyant les autres, sans avoir de réelles attaches et devoir se contenter de faux-semblants, il n’y avait rien de plaisant à ça. « Et j’y penserais pour les employés. » Même s’il savait qu’il ne serait jamais en mesure de les commander, il était plus apte à leur proposer un coup de main que le contraire.

Tout en marchant, le policier lui a finalement renvoyé sa question, souhaitant savoir si ça s’était bien passé pour elle car elle lui avait déclaré être épuisée. Ses lèvres avaient naturellement dessiné un sourire alors qu’il l’écoutait lui conter quelques anecdotes sur le haras… C’était une belle histoire et ça le touchait. Lui qui était également volontaire dans un refuge, il en voyait des choses qui l’émouvait et qu’il n’était pas en mesure d’oublier. A ses yeux, les animaux avaient autant d’importance que les êtres-humains, il ne leur souhaitait que du bien donc évidemment que ce que lui racontait Na Young atteignait sincèrement son cœur. « Je n’en ai pas fait beaucoup dans ma vie mais oui, j’aime bien. » Et non, il n’avait pas peur de tomber ou de se faire mal ; comme il l’avait songé plus tôt, il ne désirait pas penser à tout ça, préférant profiter de l’instant présent. « Mais je te comprends. Tu les as vu grandir, tu as passé toute ton enfance avec eux, c’est normal que tu y tiennes. » Ils lui appartenaient et bien qu’il n’avait jamais parlé de ceci à haute voix, il trouvait cela cruel de la part de son père d’avoir mis une telle cause dans le testament de sa fille. « Oui, je porte souvent des lentilles. Sauf si je suis vraiment fatigué ou à la maison. » Parce qu’il n’avait aucune raison d’être un minimum présentable chez lui et qu’il aimait être à l’aise.

La mention des papiers à signer le fit grimacer intérieurement, il détestait la paperasse et en traitait malheureusement beaucoup au travail entre les rapports qu’il devait rédiger, les dépositions ou ce que ses collègues lui demandaient de s’occuper sans se soucier de son avis. « Je ne suis pas compliqué non plus, je mange de tout. » Du moment que ce n’était pas un repas gastronomique, ça lui convenait ; il n’était pas forcément un gros mangeur néanmoins il avait besoin de force et trois petits morceaux de viandes qui se battaient en duel, ce n’était clairement pas pour lui. Leur discussion fut couper par l’arrivée d’un cheval au galop et Luca se retrouva surpris, mais aussi émerveillé, par la beauté de ce dernier. Il était magnifique. Et la scène qui se dessinait devant lui l’était tout autant. « Pourquoi pas. » Pas besoin d’être expert dans les chevaux pour savoir qu’il fallait se montrer délicat et ne faire aucun geste brusque. La raison pour laquelle il tendit sa main très lentement, dans une douceur incroyable avant de se poser sur la tête de l’animal, le choyant avec tendresse. « Enchanté, mon beau. » Avait-il rétorqué à son tour calmement, le sourire aux lèvres. « Il s’appelle comment ? » Cette question fut bien sûr adressé à son épouse vers qui il se tourna sans cesser les caresses qu’il offrait au cheval. L’atmosphère qui régnait en ces lieux était agréable, Luca n’aurait su exactement comment la décrire hors il se sentait apaisé.



CODAGE PAR AMATIS



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 289 - Points : 893
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Dim 3 Mai 2020 - 19:23 )

Apprentissage du mariage
luca & na young
La vie de couple, c'est devenu de la gestion d'entreprise ; on veut qu'il y ait de l'amour dedans et je me demande si ce n'est pas une pièce qui vient d'un autre puzzle.

J'essaie de me doucher et de me changer le plus rapidement possible. Légèrement pressée de retrouver Luca. Non mais c'est n'importe quoi d'avoir envie d'être avec lui. On se connaît à peine. Rectification on ne se connaît pas. Pourtant l'idée de lui faire découvrir mon monde m'enchante. Et active mon palpitant d'un rythme différent. Faut pas que cette idée de mariage me tourne la tête. Tout n'est qu'une comédie. Et cette comédie doit de le rester. Enfin je peux un peu jouer le jeu et me montrer sympa pour le moment. On aura sûrement des tas d'occasions de se prendre la tête. Plus tard. De finir chacun de notre côté. Parce qu'on appréciera pas ce qu'aura décider l'autre. Ce bordel se passe dans les vrais mariages. Alors dans un fondé sur un mensonge, cela doit être pire. Et puis au fond pourquoi Luca à dit oui. En plus il va falloir que j'y pose tout plein de questions. Je ne sais même pas dans quoi il travaille. Si le jour du mariage il m'a fait penser à un chef d'entreprise, un homme d'affaire, un mec aisé. Là avec ses lunettes et sa tenue, je le verrais plus comme un secrétaire, ou un instituteur. Enfin c'est le jour et la nuit. J'en serais plus quand je lui demanderais car les hypothèses sont multiples et tant bien je suis complètement à côté de la plaque. Toutes mes réflexions ne m'empêchent pas d'avoir envie de lui faire découvrir les richesses de ce lieu que j'affectionne et qui représente tellement pour moi. Et quand je parle de richesses, je ne parle pas de celles que l'on trouve à l'intérieur de notre villa. Ou celles que je porte tous les jours sur moi. Je parle de celles qui font tomber la carapace de la petite héritière que je suis. Carapace qui se dresse sur tous les fronts et qui se baisse quand je suis à cheval. Libre de toutes chaînes. Je regarde le paysage qui s'offre à mon regard et je me dis que jamais je ne voudrais perdre ce lieu merveilleux. Mais cette faiblesse je le garde profondément cachée. Au moins personne ne peut m'atteindre. Rester froide, garder mes distances et la meilleure des choses à faire. Et Luca fera comme les autres il s'y habituera.

Et mon bras vient s'enrouler autour de celui de Luca. Cela se fait naturellement. Et je ne cherche pas à freiner cet élan. Peut être que c'est du a son sourire. Sourire qui semble ne pas pouvoir quitter ses lèvres. J'en profite pour lui parler de son comportement avec les employés. Mon éducation a été stricte et je ne fais jamais ami ami avec les personnes qui travaillent pour moi. Les mots que je leurs accorde sont juste nécessaire au bon fonctionnement de la maison et du haras. Rien de plus. Après je ne me montre pas outrée par sa façon d'agir, Luca doit prendre ses marques. S'habituer à cette nouvelle vie. Et à son titre de patron. Je me demande s'il a du personnel ou s'il est en charge d'une équipe. Et tout plein d'autre chose. Mais on a toute la soirée pour ces questions là.
« Tu ne gardes jamais tes distances avec les gens. Remarque tu as bien épousée une inconnue. »
Et je me mets à rire.
« Mais fait comme tu te sens à ton aise. Du moment qu'ils ne dépassent pas les limites. Qu'ils restent à la place. Et qu'ils font leurs boulots. Je devrais m'y faire. »
Et je saurais mettre le haut là de part et d'autre si je vois que cela dérape un peu. Je saurais être vigilante pour que rien ne parte en vrille, pour le reste il va falloir que j'apprenne à faire confiance à l'homme qui tient le rôle de mon mari. C'est ce que j'ai fais au fond quand je lui ai demandé de m'épouser alors je dois juste continuer.

J'apprécie que Luca me demande comment c'est terminé ma journée. Il est vrai que cela a été moins agréable que la séance photos que nous avons partagé. Je lui donne aussi quelques précisions sur le domaine et ce qui a motivé mon mariage. Je joue sur la partie émotion, parce que je sais qu'au fond de moi perdre le haras aurait été très difficile à vivre. Bon perdre la villa et mon compte en banque aussi. Mais sur l'instant je ne parle que de cet héritage.  
« Si tu as les base c'est déjà bien. Tu pourras t'entraîner dans le manège avant de faire une vraie sortie avec moi. De toute façon si je ne suis pas là il y aura toujours quelqu'un pour te donner des conseils. Notamment Charlie. Il sait très bien monter. »
Mais je ne rebondis pas sur la suite peut être un peu touchée parce qu'il dit. J'ai toujours été plus proche de mes chevaux que de mes amis. A eux je pouvais tout leurs dire, jamais ils ne le répétaient, jamais ils ne me jugeaient. Je n'ai jamais trouvé une personne réellement de confiance pour partager mes petits secrets. Mais bon je le vis bien. J'en profite pour faire une remarque sur ses lunettes.
« Je vois. Cela te change tu as l'air plus innocent. »
Et je souris.
« Pas que tu fasses coupable de quoi que se soit sans. Faudra que je m'habitue à avoir un mari qui porte des lentilles dans le monde et des lunettes quand il est à la maison. »
Rien de bien compliqué du moment qu'il les met au moment de nos sorties et  quand on recevra du monde. Parce que oui il y aura des dîners à la maison. Il faudra en faire un d'ailleurs pour que je le présente au cercle des gens qui m'entourent. Mes amis en quelque sorte. J'évoque rapidement les papiers.  Je parle aussi cuisine, au cas ou Luca ait des soucis d'allergies. Il faudrait presque que l'on note tout ce qui doit être mis au point pour éviter qu'on s'embrouille.
« Alors c'est parfait. Le chef cuisinier devrait s'en sortir et ne pas avoir à trop changer ses habitudes. Moi j'adore les petits déjeuners qu'il prépare. Il fait comme des brunchs, surtout ceux des weekends. On peut choisir du salé ou du sucré ou manger des deux. »

On arrive et Chul me repère rapidement, crinière au vent il vient vers moi. Cherchant les caresses. Je présente Luca et je lui propose de le caresser. Je vois dans sa façon de faire qu'il est respectueux des bêtes. Un bon point en sa faveur. Car je ne supporterais pas que l'on maltraite mes chevaux.
« Il s'appelle Chul ce qui veut dire robuste, résistant en coréen. Il avait à peine deux jours quand sa mère est morte d'une hémorragie. Mon père a cru le perdre. Il refusait de se nourrir. Il m'avait promis pour mes vingt ans un cadeau extraordinaire. Je lui ai demandé de me donner Chul. Il est né quelques jours avant.»
J'étais même présence le jour ou il a pointé le bout de son museau. Il était déjà fier même en tenant à peine sur ses pattes.
« Pour mon père c'était perdu d'avance. J'ai réussi là ou tout le monde avait échoué. Je passais mes nuits dans son box pour le calmer, le réchauffer. On est devenu champion de concours équestre ensemble. Personne d'autre que moi le monte. C'est ma plus belle réussite. »
Et la manière donc j'en parle le montre. Ouvre même peut être une porte sur ma faiblesse.
« C'est un Frison un cheval à la robe exclusivement noire. Ceux qu'on élève ici, on ne les vend pas, ma grand-mère est tombée amoureuse de cette race. Alors mon grand-père lui en a offert un et ils sont devenus nos montures. Il faudra que tu en choisisses un tradition oblige mon cher mari. Les Haflingers et les Lipizzans sont destinés à la vente. »
On avance le long de la clôture et au niveau de la barrière j'ouvre la clôture pour faire sortir Chul qui vient me bousculer pour s'amuser d'un mouvement de tête.
« Je te monterais demain mon grand. »
Et le cheval me suit comme le ferait un chien.
« Faudra aussi que tu me donnes ton emploi du temps professionnel. Comme ça on verra quand on pourra faire du cheval ensemble. Au fait tu bosses dans quoi ? »
Parce que ce point là aussi est inconnu. Chul marche à mes côtés. Je pousse la grand porte qui ouvre les écuries.
« Tu y es entré tout à l'heure ou pas ? »
Mon Frison rentre et avance tout seul s'arrêtant devant son box. Il est le dernier à être enfermé. Les autres chevaux ont déjà pris leurs places.
« Voici toutes mes merveilles. Tout à droite tu as tous les Lipizzans. A gauche les Haflingers. Et puis sur les derniers box les Frison. »
Le bâtiment s'étend sur une belle longueur.
« Quand j'ai une journée libre je passe les saluer tous un par un. Même si les palefreniers s'en occupent très bien j'aime m'assurer qu'ils vont bien. L'écurie est mon refuge. Alors si tu ne sais pas où me trouver tu saurais où chercher. »
Je laisse à Luca de regarder plus en détail. Devant chaque poste est inscrit le nom de cheval, ses caractéristiques, sa lignée et pour où il est destiné. Et certains sont même côté en bourse. Une vraie caverne d'Ali Baba.  

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 284 - Points : 1051
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Mar 5 Mai 2020 - 9:44 )



The beginning of a new life  



Tenue || Luca était comme ça, il n’aimait pas mettre des distances avec les autres et du mieux qu’il le pouvait, il essayait de s’entendre avec ceux qui l’entouraient. Parce qu’il n’aimait pas la solitude, parce qu’il l’avait connu bien trop de fois et qu’inconsciemment, il cherchait de l’attention autour de lui. Si on le rejetait, il n’insistait pas cependant si on l’acceptait, alors il persistait à sourire chaleureusement puis sociabiliser. Il n’y avait rien de plus revigorant qu’avoir des personnes qui nous écoutaient, nous soutenaient et se plaisaient en notre compagnie. C’était pour cela que Luca se disait que la vie de sa femme avait dû être bien triste… Lui avait toujours eu de fidèles amis sur qui comptaient et ce, depuis sa plus tendre enfance. Même si on se moquait de lui à l’école, si on le critiquait, il avait toujours un pied à terre quelque part et des camarades avec qui se changeaient les idées. Nayana et Jun Ho n’avaient jamais quitté son existence ; il n’avait même pas besoin de les voir pour savoir que si ça n’allait pas, ils étaient là. Ils étaient un peu sa deuxième famille et s’il avait eu des périodes difficiles en tant qu’adolescent, ne pas être seul était ce qui lui avait permis à garder la tête haute. Il avait des parents aimants, des amis sur qui comptaient et ces derniers n’avaient jamais cessé d’exister puisque plus tard, il avait rencontré ces deux meilleurs amis. L’un ne faisait peut-être plus partie de son existence désormais cependant l’autre était toujours présent à ses côtés. Et sans cette immense famille auprès de lui, Luca n’aurait probablement jamais pu devenir l’homme qu’il était aujourd’hui.

« Parce qu’il faut bien un peu de folie pour pimenter une vie. » Avait-il finalement déclaré à sa femme dans un léger rire. Certes, à ses yeux, il s’agissait d’un acte auquel il avait sérieusement réfléchi avant d’accepter et il en était arrivé à la conclusion que ce n’était pas une si mauvaise idée, toutefois cela restait une folie malgré tout. Hors, lui qui ne songeait plus à l’amour, il ne pensait pas plus que ça à vouloir se marier une nouvelle fois donc la proposition de Na Young s’était avérée être la bienvenue. Un mariage pour la convenance et non pas pour les sentiments de l’un et de l’autre, c’était parfait. Bien sûr que non, Luca n’avait pas l’intention de la négliger pour autant, il comptait sincèrement en prendre soin et essayer d’être un mari exemplaire cependant il savait tout ne serait pas forcément facile. « D’accord. » C’était tout ce qu’il avait trouvé à dire, non pas sans acquiescer d’un léger hochement de tête. Ils discutèrent ensuite brièvement du reste de la journée que la jeune femme avait passé avant de changer pour le sujet équitation… Avec l’environnement dans lequel ils se trouvaient, cela aurait été étonnant de ne pas en parler. « Je ferais de mon mieux alors. » De nouveau, il rît doucement, curieux d’apprendre même s’il ne savait pas s’il pourrait y consacrer beaucoup de temps.

Lui-même touché par la petite histoire racontée par son épouse, Luca n’avait pas pu s’empêcher de faire un commentaire, capable de comprendre à quel point ces animaux étaient précieux pour la jeune femme. Tous ces moments qu’il passait avec les chiens et les chats au refuge, il lui était irremplaçable et créait dans son esprit des souvenirs inoubliables… Il pouvait donc facilement se mettre à la place de Na Young et deviner ô combien cet endroit était cher à ses yeux. « On me le dit souvent mais les lunettes ne changent pas qui je suis. » Pas du tout. Et à son tour, il lui sourit également alors que la cavalière l’avait interrogé sur ses lentilles. D’un nouvel hochement de tête, Luca acquiesça quand elle lui parla des repas préparés par le chef cuisinier bien que… « Je ne mange pas souvent de petits déjeuners » Parce qu’il n’en avait malheureusement pas le temps. « Mais je n’en doute pas une seconde. »

Après avoir marché de longues minutes, ils s’étaient enfin arrêtés lorsqu’un cheval était venu en sa direction, le jeune homme ne refusant pas à l’idée de le caresser. Et tout en le choyant avec tendresse, il écoutait les nouvelles anecdotes que lui offraient sa femme sans l’interrompre ; une tendre esquisse s’était dessinée sur ses lèvres au fur et à mesure que Na Young parlait. C’était une belle histoire et très touchante. « Hein ? » S’était-il étonné néanmoins lorsqu’elle lui expliqua qu’il devrait en choisir un. « Tu veux me donner un cheval ? » Non pas qu’il était contre l’idée, loin de là, cependant il savait ô combien il était difficile de se procurer à cause de l’argent que cela coûtait et jamais il n’aurait imaginé pouvoir avoir le sien un jour. Il avait l’impression d’abuser et de profiter parce que ce n’était pas lui d’acheter avec l’argent des autres seulement s’il s’agissait d’une tradition, il pensait également que ce n’était pas respectueux de refuser.

Son regard rivé sur les deux de temps à autre, Luca avançait à leur côté sans jamais éteindre l’éclat qui décorait son visage puis Na Young le questionna sur son métier. Ah. C’était vrai qu’elle ne le savait pas, ce qui rendait la situation assez drôle alors qu’ils étaient mari et femme. « Je travaille dans la police. » Elle qui l’avait qualifié d’innocent quelques instants plus tôt ne s’attendait probablement pas à ce qu’il effectue un tel métier. « Je suis officier. » Oui, cela pouvait paraître classe comme ça parce que quand on regardait les séries télévisées, les officiers étaient ces lieutenants qui enquêtaient, qui passaient leur temps à courir après les criminels et les enfermaient derrière les barreaux. Luca le faisait aussi bien sûr toutefois il était plus souvent celui à qui on donnait les missions qu’on souhaitait se débarrasser et rien que pour cela, son partenaire ne le portait pas énormément dans son cœur. Mais ce n’était pas grave, il le vivait bien et ne se laissait pas abattre. Un jour, il parviendrait par leur prouver que tous avaient tort de ne pas lui faire confiance et que lui avait raison. « Donc mon emploi du temps, je ne le connais jamais vraiment, il change souvent. » Particulièrement lorsqu'une grosse enquête arrivait, contraint d'étudier au maximum chaque cas et de se démener au plus vite pour attraper un coupable, cela l'obligeait à rentrer tard, voire même pas du tout.

Une fois devant les écuries, le garçon les observa un instant avant de secouer la tête dans un « non. » pou répondre à sa question. S’il les avait repéré, il n’avait pas eu le temps d’y rentrer à cause de l’heure qui avait tourné trop vite et lui qui avait perdu son temps à rêvasser. Hochant la tête aux explications de sa femme, le sourire aux lèvres, il s’avançait puis contemplait chaque cheval présent dans la pièce… Ils étaient tous magnifiques et lui avait l’impression de s’être perdu dans un univers digne d’un conte de fée ; puisque jamais, ô grand jamais, il n’aurait pensé vivre dans un tel endroit. « Hum. Je le saurais. » Avait-il rétorqué tandis qu’il marchait puis prêtait attention à chaque détail, à chaque cheval, les caressant doucement les uns après les autres. « Mais je comprends que cela soit ton refuge. C’est relaxant. » Plus encore. « Et les animaux sont la meilleure compagnie quand on veut se poser en paix et voir personne. » Ils rassurent à leur façon et lorsqu’on ne souhaite qu’une oreille attentive, oui, ce genre de lieu est parfait pour s’y réfugier puis se laisser aller.


CODAGE PAR AMATIS



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 289 - Points : 893
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Jeu 7 Mai 2020 - 10:38 )

Apprentissage du mariage
luca & na young
La vie de couple, c'est devenu de la gestion d'entreprise ; on veut qu'il y ait de l'amour dedans et je me demande si ce n'est pas une pièce qui vient d'un autre puzzle.

Je me rends compte en discutant avec Luca, que l'on n'a pas la même vision des choses. Que l'on a pas la même éducation. Je dirais même qu'on est à l'opposé l'un de l'autre dans notre manière d'agir ou de penser. Nous allons devoir apprendre ensemble à savoir manier habillement nos réactions pour que l'entente marche. Je comprends que l'on puisse être différent, on a tous une personnalité unique guidée et forgée par tous ce que nous avons vécu avant. Au final je n'ai jugé mon choix que sur une apparence. Et ce jour là l'apparence m'a envoyé une image positive de l'homme qui se trouve à mon bras. Pas qu'elle soit négative à cet instant. C'est juste qu'il va falloir que l'on s'apprivoise. Chacun devra y mettre du sien et s'adapter pour que notre couple marche. Pour que l'image que l'on va renvoyer soit des plus véridiques.  
Une illusion parfaite d'un couple amoureux et heureux.
Je sais que rien ne sera simple. Qu'il y aura des moments de doute et de colère. Je sais que pour Luca ce changement est encore plus énorme que pour moi. Après tout je n'ai perdu aucun de mes points de repère. Je suis restée dans mon élément, alors que lui a été plus ou moins arraché du sien. Et assez brutalement. Bien sur il était d'accord. Mais je ne peux pas lui tenir rigueur sur ses propos. Je peux juste, pour le moment, lui donner les pistes à suivre. Je verrais avec le temps s'il arrive à s'en accommoder. Ou s'il faut rectifier le tir. Sans que cette rectification ne fasse éclater en mille morceaux ce mensonge. Parce que je ne sais pas trop ce qui se passerait si on venait à divorcer. Est ce que tout serait caduque ? Est ce que  je me retrouverais à nouveau au pied du mur ? Un mariage bateau cela suffit. Même si ce geste va mettre du piment dans nos vies comme le dit Luca. Je lui souris quand il me dit qu'il fera de son mieux par rapport à mes directives.
« J'en suis certaine. »
Pour le moment je suis sereine et positive. Espérons que ces sensations continueront.

Puis on parle de cheval. Un de mes sujets favoris. Je suis heureuse de savoir que Luca a déjà monté. Pouvoir partager des activités est un des ciments du couple. Et peut être même que cette activité permettra d'apaiser les tensions futures. En tout cas pour moi, monter est le meilleur moyen de me calmer. Je fais ensuite allusion à ses lunettes. Première observation faite en rentrant. Difficile d'y passer à côté.
« C'est sur c'est juste une question de pratique. C'est peut être moins fatiguant pour les yeux. »
Je le regarde, il sourit. Le dessin de ses lèvres est vraiment agréable. Vu que rien n'a été établi avant le jour du mariage, facteur inconnu oblige, je profite de l'instant pour en apprendre plus.
« Pourtant c'est le repas le plus important de la journée. Il ne faut jamais partir le ventre vide. Là tu auras peut être le temps vu que tu auras juste à mettre les pieds sous a table. »
Surtout si les cuisines sont averties de l'heure de son départ de la maison. On arrive enfin au niveau des écuries et Chul comme à son habitude vient nous rejoindre. On le caresse et je lui fais part de la tradition. Luca va avoir son cheval. Ce qui l'étonne et qui me fait rire. Pas un rire moqueur. C'est sur sa façon de faire. Un vrai gamin devant une vitrine de jouet de luxe.
« Oui c'est la tradition. A vrai dire il y a un Frison qui a été réservé à sa naissance à mon futur mari. »
Elle lève les yeux au ciel. Vu que le cheval à déjà cinq ans, l'idée du mariage hantait mon père depuis un bout de temps. Remarque vu son caractère il a du y penser à peine j'ai pointé le bout de mon nez.
« C'est un bel étalon âgé de cinq ans répondant au nom de Sung ce qui veut dire successeur en coréen.»
Tout un symbole quand on sait pour qui il a été choisi.
« Je te le montrerais. Il est adorable et assez calme. Il attend patiemment son cavalier. En plus vu que tu as fais de l'équitation et que tu aimes bien se serait bête de t'en passer. »
C'est sûr que sur ce coup là j'ai de la chance.

« Officier de police. Génial. »
Là aussi j'ai de la chance.
« Je vais vraiment me sentir en sécurité. »
Même si de ce côté là, j'étais bien protégée, entre les alarmes, les hommes de sécurité. Mais avoir un mari policier cela me rend fière.
« Tu as déjà arrêté des méchants ? » Une pointe de curiosité se glisse dans ma voix.
C'est à mon tour de me sentir comme une gamine devant une vitrine de jouets, ou alors devant sa série préférée. Prête à retenir son souffle face au suspens envoûtant.
« Tu es le flic gentil ou le flic méchant ? Tu sais comme dans les films. Mais peut être que tu dois garder le silence ? »
Je me dis que je vais avoir des récits héroïques. Des arrestations pleine d'action. Peut être même que Luca risque sa vie tous les jours. Ces idées agitent mon cœur.
« Vais-je devoir m’inquiéter pour la vie de mon cher mari ? »
Mes mots sont dits avec douceur et pas mal de sincérité.
« Et pour l'emploi du temps je ferais avec. De toute façon le mien tourne autour de la gestion du domaine. Je suis souvent ici et quand je vais en ville c'est pour tout ce qui concerne la paperasses. Même si parfois les acheteurs viennent au haras. Toutes les ventes se vont en présence d'avocats. Alors je m'adapterais au tien pour qu'on passe du temps ensemble. »
Pour bien montrer à quel point on s'aime et on est un couple uni et complice.

Nous rentrons dans les écuries vu que Luca ne les a pas visité. Ma deuxième demeure, celle qui touche réellement mon cœur de petite fille gâtée pourrie. Ici je suis une autre, je baisse la garde. Aucun jugement n'étant porté. Et c'est encore mieux quand il n'y a personne, comme à cette heure ou le personnel est rentré. Je lui donne rapidement les pistes. Si mon mari veut en savoir plus, je détaillerais plus en profondeur au fil des jours. Pas la peine de lui noyer la tête tout de suite.
« C'est vrai qu'ici je me sens dans une autre monde. Il n'y a pas de pression et je n'ai pas besoin de paraître. Je peux être juste moi. Pas la riche héritière de la  famille Rim. »
C'est parfois pesant, même si je n'échangerais ma place avec personne. Parce que les avantages sont nombreux, mais il y a également une bonne part de désavantages. Qui mal gérés peuvent foutre en l'air toutes les bonnes choses acquises. Après quelques caresses supplémentaires, je m'occupe de faire entrer Chul dans son box.  
« Viens je te montre le tien. Il est trois box plus bas. »
Et après avoir refermer le box de mon étalon on continue pour rejoindre celui du cheval de Luca. A peine il nous attend il s'approche.   
« Sung je te présente Luca. Tu es à lui maintenant. Luca voici Sung ton étalon. »
Sa crinière est joliment tressée, sa robe brille et donne même des reflets bleutés. Il a l’œil vif et il se laisse caresser.
« Tu pourras le monter quand tu le désires, ou juste aller le promener en longue. Là dans cette partie fermée tu as toutes les selles et les brides. Sung a déjà son mord et ses harnachement personnel. Pour éviter d'abîmer les bouches des chevaux, mon grand-père a fait créer des mords exprès. Faudra juste que tu vois pour la selle. Si tu veux on essayera de prévoir un moment tous les deux avant la fin de la semaine pour mettre tout ça correctement au point. »
Puis il est temps pour nous de remonter vers la villa pour aller voir ce que le chef à concocter tout en continuant à parler.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 284 - Points : 1051
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Lun 11 Mai 2020 - 17:02 )



The beginning of a new life  



Tenue || Luca lui-même ne savait pas où le mènerait ce mariage, si cela serait positif ou négatif néanmoins il préférait ne pas trop s’interroger sur le sujet, puis là-dessus également, il promettait de faire de son mieux. Il ne connaissait pas Na Young à proprement parler, il ne la connaissait que par ce qu’en disait les rumeurs, que par ce qu’il avait pu lire ou entendre, et il avait conscience qu’ils ne venaient pas du même monde. Est-ce que ça l’effrayait ? Pas vraiment. Parce qu’il savait à quoi s’attendre et qu’il se doutait que tout ne serait pas aussi parfait qu’aujourd’hui, que son épouse et lui-même avaient très certainement deux personnalités bien distinctes puis que ça ferait sûrement des étincelles. Hors, qu’est-ce qui disait que ce serait obligatoirement péjoratif ? Leurs différences pouvaient devenir une force s’ils apprenaient à se connaître, à se comprendre et se respecter. Luca ignorait ce qu’en pensait sa femme cependant lui avait la sincère intention d’être quelqu’un de bien pour elle, d’être une personne sur qui elle pourrait s’appuyer au besoin, une oreille attentive mais également quelqu’un avec qui elle pourrait rire et se détendre si elle le désirait. Pour le moment, tout semblait bien se passer, Na Young avait l’air heureuse et paraissait prendre plaisir à lui parler de sa passion tandis que lui était sincèrement ravi de l’écouter. Il appréciait ce qu’elle lui contait, ça le touchait autant que ça l’intéressait… Luca était un garçon cultivé qui aimait toujours apprendre et découvrir des tas de choses et voilà qu’avec son épouse, il aurait certainement bien plus qu’une opportunité pour connaître l’univers des chevaux. Probablement même que des anecdotes à propos de ces animaux, elle devait en avoir des tas et il avait hâte de toutes les entendre.

La jeune femme lui avait soulevé ensuite la paire de lunette qu’il portait et parce qu’il ne s’en était jamais caché, le garçon lui avait naturellement répondu. Si désormais il mettait plus souvent des lentilles afin de paraître plus présentable, il se sentait quand même plus à l’aise et plus confortable avec ses lunettes. Cela le fatiguait moins et ça lui demandait aussi moins d’entretien hors tout cela n’étaient que des détails, disons que ça faisait partie de lui tout simplement. « Exactement. » Puis avec ou sans sa paire devant ses yeux, ça ne changeait pas qui il était. Luca restait fidèle à lui-même, toujours. « Je verrais mais en règle général, je pars directement après être habillé. » Il se prenait une barre de céréales qu’il mangeait en route histoire de ne pas avoir l’estomac vide non plus toutefois il n’avait jamais réellement pris le temps de glisser ses pieds sous la table. Qui savait, peut-être que cela aussi finirait par changer s’il avait quelqu’un avec qui le partageait et qui lui donnait envie de moins se presser qu’à l’origine. Il l’avait déjà fait par le passé toutefois il n’avait pas eu d’autres choix d’accepter, plus tard, que ce genre de moment n’avait plu qu’à lui et une part de lui ne souhaitait pas retomber dans ce cercle vicieux. Evidemment que le passé et le présent étaient deux époques complètement différentes, puis qu’en se mariant, il avait accepté de n’être lié qu’à une seule et même personne, une personne qu’il se devait de chérir et pour qui il devait faire des efforts s’il désirait que ça marche un minimum. « J’essaierais de ne pas me laisser déborder pour qu’on puisse manger ensemble de temps en temps. » Et il lui sourit sur ses paroles, souhaitant lui faire comprendre qu’il n’était pas fermé puis qu’il essayait.

La conversation revint naturellement sur les chevaux ensuite alors qu’ils arrivaient au niveau des écuries et que Na Young lui avait présenté son bel étalon. Apprendre que lui-même aurait le sien l’avait évidemment étonné puisque si d’un côté il était heureux de cette idée, l’autre avait l’impression d’en abuser et d’en profiter… Il ne voulait pas être perçu de cette manière puisqu’il était loin d’être ce genre d’individu qui ne jurait que par l’argent. « Oh. Waouh. » Avait été son unique réaction, encore trop perturbé mais également intrigué de savoir à quoi ressemblait ce fameux frison qui lui appartiendrait. Luca l’admettait, peu importait ce que lui réservait l’avenir, il était quand même chanceux d’être tombé sur cette femme ce jour-là. Il était certain que nombreux étaient ceux qui rêveraient d’être à sa place bien que nombreux étaient également ceux qui auraient fait cela juste pour le luxe là où lui s’était marié pour la stabilité. A y repenser, toute cette histoire était vraiment incroyable. « C’est vrai. Du coup j’ai hâte de le rencontrer. » Sincèrement et il ne la remercierait jamais assez pour ça. Lui qui était un véritable amoureux des bêtes, Na Young le lui servait sur un plateau d’argent, c’était comme un rêve éveillé.

Une esquisse amusée se dessina sur ses lèvres en la voyant apparemment ravi d’apprendre que son mari travaillait dans la police et aussi étonnant que cela puisse paraître, il lui était reconnaissant d’agir de cette façon. Quand il en parlait avec Serena à l’époque, c’était à peine si celle-ci s’intéressait à ce qu’il lui racontait et lorsqu’il observait sa femme, celle-ci lui offrait toute son attention, elle lui montrait toute sa curiosité mais également sa fierté. Ils ne se connaissaient pas et elle lui accordait bien plus d’intérêt qu’une personne qu’il avait côtoyé et aimé pendant trois longues années. Et cela lui permettait de se rendre compte toujours un peu plus à quel point il avait pu être idiot et naïf. « Quelques-uns, oui, c’est mon métier. » Un léger rire s’échappa sur ses dires, se retrouvant surpris de prendre plaisir à en parler. Certes, il n’était pas forcément celui qui les avait arrêté, c’était son équipe, cependant ça revenait au même. Il n’abandonnait pas et faisait de son mieux pour s’imposer. Il y avait des fois où il parvenait à se faire entendre et où on lui accordait un peu plus d’attention que d’habitude hors malheureusement, ce genre de moments n’arrivait pas souvent. « Tant que je ne te donne pas des informations confidentielles, je peux en parler. » Son père lui avait souvent conté ses enquêtes même s’il n’en avait pas réellement le droit, il omettait tout simplement les informations les plus importantes et ne mentionnant jamais les noms non plus. Hors, Luca était son fils, donc c’était différent, il ne parlait pas de ça à n’importe qui. « Mais je ne suis ni gentil ni méchant. Disons que je suis juste ? » C’était ce qui comptait le plus pour lui de faire régner l’ordre et la justice. S’il doutait sur quelque chose, il enquêtait jusqu’à ce que ce doute ne s’efface de son esprit, refusant catégoriquement d’envoyant un innocent derrière les barreaux et de laisser un criminel courir dehors. « Je vais faire attention et prendre soin de moi pour que tu n’es pas trop à t’inquiéter. » Là encore, le simple fait qu’elle lui mentionne lui mettait sincèrement du baume au cœur parce que ça lui donnait l’impression qu’il existait, qu’il n’était pas juste un homme à ses yeux mais bel et bien quelqu’un envers qui elle éprouvait de l’intérêt.

« C’est parfait comme ça alors. De toute façon, je te préviendrais si j’ai un empêchement ou si je dois rentrer tard. » Hors si ça la dérangeait, il arrêterait néanmoins à ses yeux, s’ils souhaitaient avoir une bonne relation, il était important de se dire les choses. Lui avait toujours visualisé les choses de cette manière et malgré l’échec de sa relation précédente, il n’avait pas envie de changer sa façon d’agir là-dessus. Principalement parce que parler avec son épouse lui laissait croire qu’elle était peut-être différente, qu’elle aussi avait envie de faire des efforts pour le bien de leur union donc Luca souhaitait sincèrement faire au mieux également. Le sourire aux lèvres, il l’avait alors suivi à l’intérieur des écuries, prêtant un profond intérêt pour chaque cheval qu’il croisait. « Je comprends. Et c’est important d’avoir un endroit où tu peux être toi-même. » Ses mains choyant soigneusement la crinière d’un étalon, il le salua d’une voix suave tandis qu’il acquiesçait aux paroles de sa femme, ayant hâte de rencontrer ce frison dont elle lui avait parlé. « Enchanté, mon beau. » Sung n’était pas que beau, il était magnifique. Et il était à lui. Non, Le jeune homme n’en revenait toujours pas et sûrement qu’il lui ferait beaucoup de temps pour accepter cette réalité.

Dans une douceur incroyable, il lui tendit la main afin de le caresser et de laisser l’animal s’habituer à lui. « Je veux bien. Je serais plus rassuré si je suis avec toi la première fois. Je n’ai fait que quelques balades, je ne m’y connais pas énormément. » Un rire gêné s’échappa de ses lèvres sans qu’il ne cesse de câliner tendrement le cheval avec attention. « Puis cela nous permettra de passer un peu plus de temps ensemble comme ça. » Histoire de se découvrir encore et toujours, de s’apprivoiser l’un l’autre lentement mais sûrement.


CODAGE PAR AMATIS



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 289 - Points : 893
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le Jeu 14 Mai 2020 - 19:30 )

Apprentissage du mariage
luca & na young
La vie de couple, c'est devenu de la gestion d'entreprise ; on veut qu'il y ait de l'amour dedans et je me demande si ce n'est pas une pièce qui vient d'un autre puzzle.

La vie à deux j'y ais mis les pieds en plein dedans le 18 avril. Je vais apprendre chaque jour à vivre avec Luca. A le découvrir au travers de nos petits moments partagés. Il n'y a pas eu de répétition avant. Il n'y a pas eu de possibilité de faire connaissance, Il n'y a pas eu d'occasion pour savoir si on avait des points en commun. Pour savoir si on était compatible. J'y vais à l'aveugle. Je dois lui faire confiance, comme il doit me faire confiance, même si notre mariage est une grosse blague. Si on veut donner le change et qu'aucun doute ne se glisse dans l'esprit des gens, faut que l'on soit raccord. Alors cette petite promenade je la mets à profit, tout en découvrant que j'éprouve l'envie d'en savoir plus sur mon mari.
Cela m'étonne un peu, voir beaucoup.
Pas trop mon style de m'impliquer dans une relation alors là qu'elle est fictive c'est encore plus surprenant. Je n'avais pas dans l'idée de faire des efforts pour donner une couleur réelle et naturelle à cet union mensongère. Mais je me laisse porter. Remarquant même des détails comme le port de lunettes. Son changement de style vestimentaire. Ce qui ne change rien au charme que Luca dégage. Je parle de nos futurs petits déjeuners essayant de trouver des solutions pour les partager. Ou même les autres repas de la journée. Sa compagnie est des plus agréable. Moi qui pensais jouer l'indifférente voilà que je m'implique. Et il en fait de même. C'est vraiment étrange quand même que je m'attache à ce genre de détail. Que je n'y attarde aussi. Quand je réagis de la sorte c'est que la personne compte un minimum. Et les gens qui comptent pour moi sont rares. En plus Luca reste un inconnu.

Mais je trouve l'instant plaisant. Alors sans user d'artifice, je laisse la peste chiante que la plupart des personnes connaissent et détestent, de côté. Et cela me fait du bien. Je ne surjoue pas. Tout vient sans ce que je force. A croire que Luca me rend différente. Cette idée me fait sourire. Je sens sa surprise quand je lui parle de l'étalon.
« Et oui faut bien quelques avantages à être mon mari. »
Je me retiens de rajouter qu'il y aura des désavantages aussi, mais Luca les verra bien assez tôt. Pas la peine de mettre une note négative dans ce moment positif. Je connais mon caractère et je sais que je peux être insupportable quand on n'énerve ou qu'on me dit comment faire les choses . Ou que mes décisions ne sont pas du tout adéquate avec la situation. Ce qui me ravit c'est qu'il aime les chevaux et qu'il a fait de l'équitation. Au final le hasard sur certains points à bien fait les choses. Je ne sais pas comment j'aurais justifié d'avoir choisi par amour un homme n'aimant pas les chevaux ou refusant de les monter. Cela me lève un sacré poids de la poitrine, même si quand je lui ai proposé l'idée, je n'ai pas pensé à ces petits détails.
« Et je pense qu'il a hâte aussi. Depuis qu'on lui chante les louanges de l'homme qu'un jour j'épouserais et qui aurait la chance de le monter.  Tu imagines il commence à trouver le temps long le pauvre. »
J'entends encore les discours de mon père devant le box. Détaillant presque le caractère et les qualités de son futur gendre. Là il n'aura pas la chance de connaître l'un ou l'autre. Quoiqu'en entendant le métier de Luca, je me dis que mon père doit moins se retourner dans sa tombe. Un mari officier de police, voilà que ma personne se sent d'un coup bien plus en sécurité. Cette annonce ajoute un plus à notre couple. Même si je n'abuserais pas de ce fait. En tout cas je me sens fière que Luca fasse ce métier et je me fais curieuse. Voulant tout savoir, enfin tout ce que mon mari peut dévoiler.
« Tu aurais vraiment plu à mon père au final. Parce qu'il a toujours été droit avec la loi alors voir sa fille mariée à un officier de police, il aurait beaucoup aimé. »
Même si je lui en veux d'avoir mis cette clause à son testament, on peut sentir l'émotion dans ma voix lorsque j'en parle. Il avait ses défauts, mais il était mon père et je me souviens du regard que parfois il posait sur moi. Surtout quand je montais. Ou que je ramenais de bonnes notes.
« C'est parfait alors je vais adorer écouter tes exploits. Ils seront bien plus intéressants que les comptes rendus de mes journées ou je suis plus à gérer des coups de fil, à signer des papiers, à rencontrer des acheteurs. Voir certains de mes chevaux partir même dans de grande école est toujours compliqué pour moi. Enfin il y a aussi des moments magnifiques comme assister à une naissance, voir un poulain faire ses premiers pas. Ou juste voir les chevaux en liberté dans le domaine. Je ne pourrais vraiment pas vivre loin de tout ça. »
Au final je me rends compte que mon héritage n'est pas qu'une question d'argent. Mais vu ma nature c'est tout ce que les gens penseront.

Je pose un baiser sur sa joue, soufflant juste.
« Merci. »
Quand Luca me dit qu'il fera attention à lui et qu'il me préviendra s'il rentre tard. Il y a t-il besoin de plus. Et pas la peine non plus de trop se laisser emporter par la sentimentalité. Après tout Luca n'est rien pour moi, juste un moyen d'obtenir ce qui me serait passé sous le nez si je ne l'avais pas épousé. On rentre dans les écuries et je lui parle rapidement des lieux. Je lui ferais visiter plus en profondeur quand on aura une journée à nous. Mais je ne me cache pas que ce lieu me permet d'être moi même. Dans ce cadre je laisse à la porte mon caractère de merde, mon caractère de capricieuse et ce depuis toujours. Je ne sais pas comment cela c'est fait mais du plus loin que je me souviens, ici a été un refuge. Comme une porte vers un autre moi. Puis vient le grand moment ou Luca se trouve face à Sung son étalon. Je fais les présentations dans les règles de l'art. Et je reste en retrait pour qu'ils s'habituent l'un à l'autre. Je souris de voir de la douceur dans les gestes de mon mari.
« Je te ferais découvrir le domaine. Tu verras comme c'est agréable. On pourra même partir une journée en prévoyant un pique nique. Sung apprendra aussi comme ça, car il a juste été débourré. Personne ne l'a monté, il travaillait à la longe dans le manège. On lui a appris à supporter une selle avec un sac dessus pour qu'il est la sensation de poids. Mais mon père ne voulait pas qu'il soit monté. Il tenait à que le premier cavalier soit son successeur. Alors comme toi il découvrira le domaine. Cela va être vraiment génial. Et puis maintenant je pourrais faire de longue balade en bonne compagnie. »
Même si je chercherais des moments d'évasion. J'aime aussi faire du cheval en compagnie d'un cavalier. Je monte parfois avec Cleo ou Charlie. Mais là avec Luca se sera encore différent.
« N'hésite pas à passer ici quand tu en as envie. C'est chez toi Luca à présent. »
Je le regarde.
« Enfin chez nous.  On remonte mon cher mari je commence à avoir faim. On pourra se prendre un petit apéritif sur la terrasse côté piscine. Tu as vu la piscine au moins ? »
La baie vitrée de notre chambre donne dessus. Mais tant bien il n'y a pas fait attention trop pris les nouvelles choses. Et on rejoint la villa toujours bras dessus bras dessous.
« Sinon tu aimes quoi dans la vie ? Tu as des frères et sœurs ? Moi je suis fille unique et mes parents sont morts tous les deux. Et toi ? »
Est ce que je vais avoir des beaux parents à rencontrer ? Luca a t-il parler de son mariage autour de lui ? Je sais qu'on ne pourra pas tout se dire se soir mais je veux essayer d'en apprendre un maximum.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé]  beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ Empty
Sujet: Re: [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] beginning of a new life || Ft. Na Young ♥ -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant