Revenir en haut
Aller en bas


 

- Serena || cheers to that -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 417 - Points : 723
Serena || cheers to that Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Serena || cheers to that ( le Dim 3 Mai 2020 - 20:19 )
Une semaine s’était écoulée sans que Tea n’ait de tâche importante à accomplir. Ca commençait à l’user. Elle savait bien qu’elle avait encore des choses à prouver avant que Demetrio ne lui fasse confiance à nouveau. Il avait de toute façon raison, après son comportement de la dernière fois, c’était déjà un miracle qu’il ne l’ait pas renvoyée sur le champ. Même si parfois dans la colère, elle se demandait si ça n’aurait pas été meilleur que de subir l’humiliation de voir l’autre pimbêche lui voler son boulot, la jeune femme essayait de relativiser comme elle le pouvait. Et surtout, elle la sabotait comme elle le devait. Oui, mettre des battons dans les roues de cette pétasse était devenue pour Tea plus qu’un passe temps, c’était un besoin pour elle d’assurer sa place auprès de Demetrio. Toutes les semaines, la jeune brune avait une nouvelle idée pour rendre le travail de sa collègue un peu plus difficile, mais ça commençait à faire beaucoup et elle constatait qu’elle était toujours là. Assise à la table avec un verre de vin posé juste devant elle, Tea rayait sur son petit carnet les mensonges et les conneries qu’elle avait déjà exécuté pour saboter l’autre là. Elle lui avait déjà fait croire que Demetrio aimait qu’on l’appelle « Mon Seigneur » en faisant la référence à chaque fois qu’elle sortait de la pièce. Elle lui avait également dit qu’elle devait toujours avoir sur elle des cornichons parce que pendant les grosses séances de travail c’était tout ce qu’il consommait et qu’elle ne voulait pas voir ce que ça donnait lorsque personne n’en avait à lui proposer. La semaine dernière elle lui avait même dit qu’un voyage en Chine se préparait et qu’elle serait la traductrice officielle. Elle l’avait vu dans les couloirs en train d’essayer d’apprendre le mandarin et bien qu’amusant pour elle, Tea attendait que ses manigances portent ses fruits. D’un côté, c’était triste également. Elle se demandait à quel point cette fille avait besoin de ce travail pour ne poser presque aucune question, s’exécutant à chaque fois que Tea lui portait une directive qui venait directement de Demetrio. Si pendant un court instant elle se disait qu’il serait peut-être temps pour elle de s’arrêter, voir le visage de cette pimbêche donnait un regain d’énergie à Tea qui se creusait un peu plus les méninges pour rendre sa vie impossible. Un sourire mauvais au coin des lèvres, elle marqua au crayon sur son carnet qu’elle devait trouver un moyen pour se procurer les identifiants de cette dernière pour accéder à sa boîte de mails professionnels. Elle ne savait pas encore pourquoi exactement, mais ça pourrait lui être utile pour plus tard.

Dans un soupir, elle porta son verre à ses lèvres pour prendre une gorgée de son vin en attendant que Serena ne fasse son apparition. Elle avait hâte de lui raconter sa semaine pas intéressante avant de s’intéresser à celle de son amie. Pour l’occasion, la jeune femme avait décidé de mettre en place cette tradition de verre hebdomadaire, qui consistait à se donner rendez-vous dans un bar – peu importe lequel – au moins une fois par semaine pour prendre un verre, se détendre et passer un moment entre filles. Elle en avait besoin. Et quelque chose lui disait que Serena en avait également besoin. L’œil sur son téléphone qui trônait juste à côté de son verre, elle vérifiait qu’elle n’avait raté aucun message de son amie. Au même moment, une silhouette qu’elle aurait pu reconnaître entre mille se dessina au loin, alors qu’un sourire étirait doucement les lèvres de Tea. « Tu en as mis du temps ! » Lâcha la jeune femme qui se levait déjà pour aller prendre Serena dans ses bras et la saluer chaleureusement.


    hopeless
    There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ? △ Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins.  
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 135 - Points : 734
Serena || cheers to that 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Lun 4 Mai 2020 - 11:00 )
Cheers to that

Une semaine déjà s’était passée depuis le dernier verre hebdomadaire avec Tea. Il fallait bien avouer que Serena appréciait vraiment que cette dernière ait mis en place une telle tradition. Ainsi, cela les poussait véritablement à se voir une fois par semaine autour d’un verre dans un bar au hasard. Car dans le fond, Serena savait pertinemment que s’il n’y avait pas eu cette tradition peut-être se seraient-elles vus beaucoup moins toutes les deux. Pas que Serena ne voulait pas la voir, bien au contraire, elle adorait passer du temps avec Tea et ce, depuis qu’elles sont devenues amies au lycée ! Non c’était surtout qu’elle avait tendance à se dire qu’elle n’avait le temps de rien. Avec les deux boulots qu’elle enchaînait, le fait de s’occuper parfois de son petit Lorenzo lorsque sa mère ne pouvait pas, forcément elle avait l’impression que ses semaines lui passaient sous le nez. Au moins avec cette tradition, Serena ne pouvait pas se débiner et dans le fond c’était parfait ! Au moins pouvait-elle se dire qu’une fois par semaine elle prenait le temps. Du temps pour elle, mais surtout du temps avec Tea et cela comptait sincèrement à ses yeux. Après tout, elles n’étaient pas amies depuis le lycée pour rien.

Sauf que voilà, Serena était en retard. Encore une fois… Il fallait bien avouer que lorsqu’il s’agissait du travail, cette dernière était particulièrement ponctuelle, mais lorsque c’était pour voir des amies, beaucoup moins. En fait, elle se laissait rapidement avoir par le temps. Aujourd’hui, encore plus que d’habitude, car elle avait rapidement dû passer chez sa mère après le travail pour pouvoir garder un peu Lorenzo. Dans le fond, cela lui faisait plaisir de passer du temps avec lui, et elle savait qu’il faudrait peut-être qu’elle en passe encore plus, mais là encore… Il n’y avait pas assez d’heure dans une journée. Et elle savait également que sa propre mère jouait bien mieux le rôle de maman qu’elle-même. Après tout, au moins avec sa grand-mère avait-il une présence constante, Serena aurait été aux abonnées absentes. C’était mieux pour lui, tout du moins, c’était ce qu’elle se persuadait à chaque fois qu’elle quitté la maison de sa mère en lui disant au revoir.

Ainsi, avec tous ses allers-retours entre le boulot, puis la maison de sa mère, et maintenant son appartement à elle, et bien… Elle se retrouvait en retard. Rapidement, elle se prit une douche, enfila une petite robe noire, releva ses cheveux en un chignon coiffé décoiffé et après une petit trait d’eyeliner décida qu’elle était prête. De toute façon, elle n’avait pas le temps de faire plus d’efforts, Tea devait déjà l’attendre. Et c’est ainsi que Serena quitta son appartement, faisant claquer ses talons dans les escaliers avant de se mettre à marcher d’un bon pas dans les rues du centre ville pour finalement arriver au San Calisto, le lieu de rendez-vous. Forcément, Tea était déjà là, et cette dernière la repéra dès son entrée dans le bar. « Tu en as mis du temps ! » Serena lui rendit son étreinte avant de lui faire un petit sourire gêné accompagné d’excuses. « Désolée, vraiment, j’ai dû aller chez ma mère juste après le boulot et j’ai pas vu le temps passé. Je voulais t’envoyer un message pour te prévenir, mais j’avais même pas le temps de faire ça. Mais c’est bon, je suis là ! » Serena attrapa ainsi le bras de son amie pour l’entraîner vers la table où elle l’avait vu être installée tantôt. En même temps, elle faisait signe au serveur de lui apporter le même verre de vin. « Oups, je vois que tu as déjà bien commencé. Tu m’attends depuis longtemps, non ? » Nouvelle mine désolée de la part de Serena, qui la regardait comme le chat potté, pour finalement retrouver son sourire et lui demander. « Alors, comment s’est passé ta journée, ta semaine ? »  


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 417 - Points : 723
Serena || cheers to that Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Ven 22 Mai 2020 - 20:21 )
En voyant la silhouette de son amie se dessiner au loin,  un sourire fendit les lèvres de Tea qui avait déjà sauté sur ses deux pieds pour aller accueillir la jeune femme la moitié du chemin. Sans plus de cérémonie, elle prit cette dernière dans ses bras pour la saluer et surtout, pour l’obliger à se poser. Les deux femmes se connaissaient depuis des années et quand bien même on avait déjà fait la réflexion à la brunette qu’elle devrait prendre le temps de se poser, son rythme de vie n’était rien comparé à celui que menait Serena. D’ailleurs, il était sur le point de ralentir de façon conséquente d’ici quelques temps si elle ne faisait rien pour sauvegarder sa seule source de revenue et le seul moyen qu’elle ait trouvé pour venir en aide à sa sœur dont les soins médicaux mettaient encore ses parents sur la paille par moments. Replaçant une de ses mèches derrière son oreille, Tea chassa cette pensée et préféra adresser un mince sourire à son amie non sans lui lancer une petite phrase. Lorsque cette dernière se confondit en excuse, elle lâcha un petit rire avant de planter son regard dans le sien. « Ne t’inquiète pas, ce n’est rien. » C’était suffisant. Elle s’imaginait bien qu’elle ne faisait pas exprès d’être en retard à chaque fois qu’elles se donnaient rendez-vous quelque part. C’était devenu presque une boutade entre elles, et pour les rares fois où Serena arrivait à l’heure ou même en avance, Tea ne ratait jamais une occasion de faire remarquer que la terre allait sûrement bientôt sombrer. Oui, pour plaisanter elle disait souvent que sa ponctualité était un signe de la fin de l’humanité. « Respire. » Pendant un court instant, la main posé sur le bras de son amie, elle prit une profonde respiration pour l’inciter à en faire de même et arriver à la calmer. Avec la même énergie et le même petit rire qu’elle lâcha pour mettre à l’aise la jeune maman, Tea se laissa guider à la table à laquelle elle était assise quelques minutes plus tôt. Devant son verre de vin déjà entamé, elle lâcha un autre petit rire pour répondre à la brunette. « Aucune idée, le temps ne passe pas de la même façon avec un verre de vin. Puis j’avais soif, et ça m’hydrate mieux qu’un verre d’eau. » Epaules haussées, elle montra la chaise d’en face à Serena pour l’inviter à s’installer. Elle n’avait pas envie qu’elle se sente mal d’avoir loupé l’heure du rendez-vous. Tant qu’elle était présente c’était l’essentiel pour Tea. Elle avait vraiment besoin de son amie en ce moment, et elle n’ignorait pas les complications dans la vie de cette dernière, qu’elle puisse lui accorder ne serait-ce que quelques heures pour boire un verre relevait déjà du miracle.

Une fois l’atmosphère détendue, les deux femmes installées et Serena qui posa la fameuse question de savoir comment s’était passée sa semaine, Tea vida le fond de son verre avant de pousser un soupir. Elle ne savait même pas comment répondre à cette question. Elle pourrait très bien inventer pour éviter de parler de sujets fâcheux ou même éviter d’inquiéter Serena, mais à quoi bon… De plus, si elle ne pouvait pas le dire à son amie, à qui le dirait-elle ? Nino ? Il serait trop réjoui de la nouvelle. Enfin, réjoui peut-être pas, mais vu toutes les réflexions faites précédemment, elle doutait qu’il puisse comprendre son ressenti. « Disons que… » Commença Tea qui levait déjà la main pour interpeller un serveur afin de passer une nouvelle commande. « Je risque de perdre mon travail. Ca relève du miracle que ce ne soit pas déjà le cas à vraie dire. » Soupir. « J’ai passé ma semaine à comploter contre quelqu’un et tout ça, en prenant le risque de perdre mon emploi. » Oui, Tea était idiote. « Et toi ? Ta semaine ? Comment va ta mère, et ton fils ? » Basculer la conversation sur autre chose que sur elle, une technique qui connaissait bien la jeune femme.


    hopeless
    There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ? △ Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins.  
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 135 - Points : 734
Serena || cheers to that 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Sam 23 Mai 2020 - 21:42 )
Cheers to that

Comme à son habitude, Serena était arrivée en retard et il fallait bien avouer que c’était lorsqu’elle arrivait à l’heure que cela devenait inquiétant. Bon, étant donné que c’était bien rare que ce cas de figure arrive, il était donc évident que Tea ne semblait pas particulièrement surprise de la voir arrivée avec plusieurs minutes de retard. Comme on le dit, les mauvaises habitudes ont la vie dure.  En tout cas, elle s’était excusée, exprimant avec rapidité les raisons de son manque de ponctualité. Mais en vérité… Elle avait de toute façon toujours une excuse pour ses retards. Aujourd’hui c’était le fait d’être allée voir sa mère juste après le travail et qu’elle n’avait pas vu le temps passer. La semaine dernière c’était parce qu’elle s’était retrouvée bloquée dans les bouchons. Et la semaine suivant encore une autre excuse. Le pire c’était qu’elle ne le faisait même pas exprès, elle avait juste perdue la notion du temps depuis trois ans, depuis que sa vie était partie dans une direction qu’elle n’aurait pu imaginer. Oui, elle était totalement déréglée, mais heureusement son amie ne semblait pas lui en tenir rigueur. « Respire. » Et Tea avait posé sa main sur son bras pour ensuite l’inciter à prendre une profonde respiration. Et c’est ce qu’elle fit, non sans faire une petite moue avant. Inspiration. Expiration. Il fallait croire que Tea connaissait vraiment bien Serena et sa tendance à vivre toujours à 200 à l’heure. Le calme, ce n’était pas fait pour elle, mais pour Tea elle avait fait un effort.

« Aucune idée, le temps ne passe pas de la même façon avec un verre de vin. Puis j’avais soif, et ça m’hydrate mieux qu’un verre d’eau. » « Amen ! » Un petit rire s’échappa des lèvres de Serena qui était totalement d’accord avec les propos de son amie. Elle ne savait pas ce qu’elle ferait si elle ne pouvait pas boire son verre de vin quotidien. Certes, ce n’était pas bon de prendre de telles habitudes, mais clairement, elle n’en avait cure et personne n’oserait la contredire là-dessus, car elle pourrait mordre si elle ne buvait pas son verre de rouge du soir. En tout cas, cela lui faisait un bien fou de se retrouver devant son amie, hormis leurs réunions hebdomadaire, elles ne se voyaient pas beaucoup en dehors, alors forcément, elle chérissait les moments où elle pouvait la voir. C’est donc dans un large sourire qu’elle lui demanda comment s’était passée sa semaine. « Disons que… » Serena arqua l’un de ses sourcils, visiblement, sa semaine n’avait pas dû être particulièrement plaisante. Elles étaient deux…  « Je risque de perdre mon travail. Ca relève du miracle que ce ne soit pas déjà le cas à vraie dire. » Cette fois-ci, les lèvres de Serena se mirent en forme de « o », surprise qu’elle en vienne à penser cela. Elle s’apprêtait à lui demander ce qui s’était passé lorsque Tea poursuivit les explications. « J’ai passé ma semaine à comploter contre quelqu’un et tout ça, en prenant le risque de perdre mon emploi. Et toi ? Ta semaine ? Comment va ta mère, et ton fils ? » Elle pensait sincèrement l’avoir comme ça ? En détournant la conversation ?

« Avant que je te parle de ma semaine... » Qui était véritablement horrible, mais elle préféra le laisser pour le moment sous silence. « Je veux des informations complémentaires. Tu t’es mise à comploter contre qui ? Enfin je veux dire, un vrai vrai complot en mode coups bas et tutti quanti ? Ton patron s’en est rendu compte ? » Oui oui, Serena avait beaucoup de questions, mais heureusement, le serveur arriva alors avec les deux verres de vin. Solution miracle pour les semaines merdiques. Alors Serena leva son verre en direction de Tea dès l’instant où le serveur s’était éloigné. « Aux semaines merdiques. » Sous-entendu, Serena aussi n’en avait pas passé une terrible. « Enfin, ma mère et mon fils vont très bien, heureusement, mais il faut bien avouer qu’en dehors de cela, ma semaine était une véritable cata. » Voyant déjà que Tea comptait poser des questions, Serena l’avait de suite arrêté. « Tatata. D’abord je veux tout savoir de ce complot et après tu auras droit au récit de mes débâcles hebdomadaires. » Après tout, Serena n’allait pas Tea s’en tirer à s’y bon compte, maintenant qu’elle avait dit cela, elle désirait tout savoir.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 417 - Points : 723
Serena || cheers to that Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Mer 27 Mai 2020 - 18:35 )
Elle n’aurait peut-être pas dû commencer par ça. Son moral venait d’en prendre un goût face à l’éventualité de perdre son travail. Elle le savait de toute façon que vu son comportement de la dernière, cela serait inévitable. Et si elle aurait dû réfléchir avant de mettre en péril sa stabilité financière, Tea n’était juste pas assez futée pour penser aussi loin et anticiper les conséquences de ses actes. Dans un soupir tandis qu’elle interpellait le serveur en tentant de changer de sujet, la jeune femme essayait de chasser ces pensées de sa tête, mais c’était sans compter sur Serena qui ne lui laissait même pas l’occasion de souffler un peu. « C’est… un peu ça, oui. » Lorsque son amie le disait à voix haute, elle se rendait de plus en plus compte à quel point elle avait été immature avec sa collègue qui allait bientôt être sa remplaçante. Mais à sa décharge, en plus de l’avoir laissé sans supervision, on lui avait accordé bien trop de temps libre pour mettre tout ça en place. Si elle n’avait pas été mise sur la touche, jamais elle n’aurait agit de la sorte. Avant même de pouvoir poursuivre, le serveur leur apporta leurs verres sans même prendre la peine de leur demander ce qu’elles prendraient, tellement elles étaient des habituées. Les moments où elles se retrouvaient pour faire le point sur leur vie respective, ne s’attardait en général pas autant sur Tea. Il fallait croire que pour une fois les choses allaient être différentes. « Aux semaines merdiques… » Souffla la jeune femme qui leva son verre à son tour pour trinquer. « Et à ce vin qui ne nous laisse jamais tomber. » Jamais. Un petit rire accompagnant sa phrase, elle fit tinter son verre contre celui de Serena avant de le porter à ses lèvres pour en prendre une gorgée. « Cata, c’est-à-… » Elle n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que déjà, Serena revenait à la charge. Evitant son regard, elle fit tourner lentement son verre entre ses doigts l’air de réfléchir. Elle avait juste envie d’éviter le sujet et de ne pas en parler. Déjà parce qu’elle était embarrassée de son comportement, mais surtout parce qu’elle voudrait passer une soirée sans avoir à se soucier de cet aspect de sa vie. Mais face à une Serena déterminée, elle savait que cette dernière ne la lâcherait pas tant qu’elle ne lui aurait pas tout dit. Dans un soupir, elle se pencha pour récupérer le carnet dans lequel elle gardait une trace de tous ses complots et qu’elle avait rangé lorsque la jeune brune était arrivée. « Tu vois ça… c’est toutes les idées que j’ai eu et que j’ai exécuté pour mettre ma remplaçante sur la touche. » Si un sourire en coin pouvait laisser deviner une certaine fierté dans ce qu’elle avait accompli, le regard de Tea trahissait la honte et la déception. Elle lui tendit à la jeune femme pour qu’elle y jette un coup d’œil. « Daté. Classé. Avec un code couleur. » Elle avait fait ça avec beaucoup de minutie. Le système était simple, du moins pour Tea. Et tout y était. Vraiment tout. La date à laquelle elle a eu l’idée de donner un titre à Demetrio jusqu’à sa mise en application en soufflant à sa collègue qu’il l’aimait qu’on l’appelle ainsi. Même chose pour les nourritures étranges qu’elle avait convaincu cette dernière que leur patron adorait. « Au début c’était amusant, mais maintenant… » Ca l’était beaucoup moins. « A ma décharge, si elle n’était pas aussi crédule, on n’en serait pas là. » Elle-même n’y croyait pas, ce pourquoi elle se cacha presque derrière son verre qu’elle porta à sa bouche pour en avaler une gorgée. « Je la déteste. Elle et sa perfection à exécuter les ordres mieux que moi. » Pestait-elle, le regard dans le vide en sentant son poing se serrer. Elle le défit en croisant le regard de Serena. « Enfin on verra bien où ça nous mène hein. Allez, toi ta cata. Il s’est passé quoi cette semaine ? »


    hopeless
    There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ? △ Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins.  
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 135 - Points : 734
Serena || cheers to that 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Dim 31 Mai 2020 - 12:30 )
Cheers to that


Serena avait bien remarqué que le sujet semblait profondément troubler son amie et que le moral de cette dernière ne semblait pas être au beau fixe, mais en même temps, elle se disait qu’elle devait très certainement avoir besoin d’en parler. Et puis bon, au vu de la curiosité de Serena, cela aurait été impossible que cette dernière laisse couler l’information. Bien au contraire. Elle avait envie de savoir ce qu’elle avait bien pu faire pour risquer de perdre son travail. Connaissant Tea, cette dernière avait dû être vraiment particulièrement imaginative, mais elle ne s’imaginait pas encore à quel point. Alors elle leva son verre pour trinquer aux semaines merdiques et au vin qui ne les laissait pas tomber. Effectivement, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle ferait s’il n’y avait pas ces merveilleux rouges pour la soutenir. Et elle dégusta sa gorgée avant de se lancer dans son questionnaire, coupant par la même occasion Tea qui semblait vouloir en apprendre plus sur la semaine catastrophique de Serena. Il fallait bien avouer qu’à elles deux elles faisaient bien la paire !

C’est alors que Tea sortit, tout en soupirant, un petit carnet. Alors Serena arqua un sourcil, curieuse de savoir en quoi ce carnet pouvait être en lien avec ce qui s’était produit au courant de la semaine de son amie.  « Tu vois ça… c’est toutes les idées que j’ai eu et que j’ai exécuté pour mettre ma remplaçante sur la touche. » Maintenant, Serena comprenait mieux en quoi le carnet était en lien avec sa semaine. Il s’agissait donc de son plan d’action pour évincer sa collègue. « Daté. Classé. Avec un code couleur. » Tout en feuilletant le carnet, Serena se mit à hocher la tête en ayant par moment un petit sourire amusé au vu de certaines des idées mis en œuvre par Tea. Certes, ce n’était peut-être pas bien, mais en même temps, il fallait avouer qu’elle était particulièrement imaginative. « Au moins on ne peut pas te reprocher de ne pas être organisée. » Et elle lui fit un petit clin d’œil avant de rendre le carnet à Tea. Après tout, cette dernière savait pertinemment que ce n’était pas Serena qui lui jetterait la première pierre, car clairement… Elle n’était pas spécialement immaculée non plus.

« Au début c’était amusant, mais maintenant… A ma décharge, si elle n’était pas aussi crédule, on n’en serait pas là. » Serena fit une petite moue en l’entendant dire cette excuse, car elles savaient toutes les deux très bien que crédule ou non, elle aurait tout de même continué dans sa lancée. Mais bon, elle ne le releva pas à haute voix, car vu comme son amie se cachait derrière son verre, il semblerait qu’elle ne se croyait pas elle-même. Alors à son tour, Serena porta son verre à ses lèvres tout en écoutant son ami.  « Je la déteste. Elle et sa perfection à exécuter les ordres mieux que moi. » Un petit sourire venait se poser sur les lèvres de la brune. « Je comprends, c’est toujours compliqué de voir quelqu’un qui semble parfait en tout point. Mais peut-être vaudrait-il mieux dans ce cas là en faire une alliée plutôt qu’une ennemie ? » Elle marqua un temps d’arrêt avant d’ajouter. « Surtout que tu es arrivée là où tu es grâce à ta détermination, ton mérite et ton sens du travail, je pense que tu n’as rien à craindre d’une petite nouvelle. » Après tout, elle était assistante de direction, ce n’était pas rien.  

« Enfin on verra bien où ça nous mène hein. Allez, toi ta cata. Il s’est passé quoi cette semaine ? » Lorsque Tea lança le sujet, Serena piqua un far, les joues bien rouges et elle porta alors son verre à ses lèvres avant de se lancer. Elle avait besoin de courage. « Et bien, j’ai revu Luca. » Son ex fiancé qu’elle avait trompé avec son meilleur ami… Tea était au courant de l’histoire depuis le début et de ce fait, savoir que Serena l’avait recroisé après trois ans de silence, cela faisait un choc. « Il est maintenant accessoirement mon patron, puisqu’il a épousé ma boss, Na Young. Jusque là, c’est une petite cata… Sauf que ça ne s’arrête pas là. » Oh que non, loin de là. « J’ai également eu la chance de recroiser sa mère il y a plusieurs jours, elle m’a giflé, on s’est battues et on s’est retrouvées au poste de police. Tu te souviens que Luca est officier de police ? Eh ben… » Elle n’avait pas besoin d’ajouter que c’était lui qui avait du s’occuper de l’histoire. Petite moue de la part de Serena avant qu’elle ne boive encore un bon coup de vin. « Et il est maintenant au courant que j’ai eu un fils avec Francesco et que ce dernier m’a abandonné comme un mouchoir usagé… Voilà voilà… Une semaine bien catastrophique. » Et après avoir raconté tout cela, elle ne pu s’empêcher de pouffer de rire. Elle avait clairement besoin de décompresser.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 417 - Points : 723
Serena || cheers to that Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le Dim 16 Aoû 2020 - 22:45 )
De son organisation pour pourrir la vie de sa nouvelle collègue, elle n’en était pas peu fière. D’ailleurs, Tea savait qu’elle avait passé plus de temps à planifier ses coups bas qu’à faire son boulot. A sa décharge, on ne lui confiait que les tâches pénibles à cause de son manque de sérieux qui lui vaudrait presque un licenciement. Encore aujourd’hui elle se demandait ce qui avait pu lui passer par la tête pour assommer cette pauvre femme. Elle ne pouvait même pas dire qu’elle avait agit sous le coup de la panique tant elle s’était montrée calme. Elle avait juste évalué les dangers et avait voulu se débarrasser d’elle le plus rapidement possible. Tout ça, sous le regard désapprobateur de son patron. Qui serait bientôt son ancien patron vu la vitesse à laquelle allaient les choses. Dans un soupir, elle porta juste son verre à ses lèvres pour en prendre une gorgée, elle préférait boire pour oublier sa semaine chaotique. « C’est trop tard. Elle me déteste et moi aussi. Je le sais en plus qu’elle joue aux pétasses parfaites pour s’attirer les faveurs de Demetrio et me faire mal voir auprès de lui. » En même temps, ce n’était pas très compliqué en prenant en compte le comportement de la jeune femme. Mais toujours est-il qu’elle blâmait la nouvelle arrivée plutôt que de se remettre en question. « En plus, j’ai jamais dit que j’avais envie d’elle comme alliée. J’aime pas sa tête. » Ca avait au moins le mérite d’être clair. Tea ne savait pas faire semblant et lorsqu’une personne ne lui plaisait pas, elle ne passait jamais par quatre chemins pour exprimer ça.

Dans une ultime tentative de changer de sujet, elle reporta son attention sur son amie. Elle aussi avait passé une semaine chaotique et elle voulait en entendre plus. Déjà parce que c’était son amie et qu’elle voulait l’épauler autant qu’elle le pouvait, mais surtout parce qu’elle connaissait Serena… Elle avait beau l’adorer et pourrait littéralement prendre une balle pour elle – lorsque Tea aimait, en amour ou en amitié elle ne faisait pas semblant – elle avait toujours connu la brunette avec une vie beaucoup plus catastrophique que la sienne. Peu importe ce qui se passait dans sa vie, elle était à peu près sûre qu’il se passait pire du côté de chez Serena. Et quelque part, ça la consolait de savoir qu’il y avait pire ailleurs. Elle ne le lui dirait pas, mais c’était ce qu’elle pensait secrètement. « Oh. » Lâcha Tea qui était sur le point de prendre une nouvelle gorgée de son verre. Elle le reposa, comprenant qu’elle devrait sûrement être sobre pour écouter cette mésaventure. Mais plus elle l’écoutait et plus les sourcils de la jeune femme se fronçait. « Euh… » Lâcha Tea entre deux phrases qui n’était pas certaine de savoir comment réagir face à toutes ces informations qu’elle lui sortait. Elle était à la fois fascinée et indignée par ce qu’elle entendait. « Attends, pause. » Alors qu’elle détachait son regard de son amie, elle fit signe au serveur pour qu’il leur apporte à nouveau du vin. « Apportez-nous une bouteille ça ira plus vite. » Lança-t-elle au jeune homme qui s’était approché avant de tourner les talons. « Il va nous falloir un peu plus de vin ma douce. » Sa voix se voulait attendrissante alors qu’elle vacillait encore avec l’indignation qui ne l’avait pas quitté. « Tout d’abord… tu t’es battue avec la mère de Luca ? » Elle ne revenait même pas de sa question. « Je suis contente que tu te sois défendue. Un peu sonnée que tu te sois tapée dessus avec une vieille dame. Et même déçue que tu ne m’aies pas appelé en renfort. » Elle le reconnaissait, elle aurait voulu être là. « Et c’est devenu ton patron ? Mais comment ça ? » Elle ne comprenait plus rien et se demandait même si elle avait bien entendu. Alors qu’elle regardait le fond de son verre qu’elle faisait doucement tourner entrer ses mains, elle poussa un soupir. « Est-ce que ça va… ? » Elle osait poser la question même si elle se doutait de sa réponse. « Tu veux qu’on aille lancer des œufs pourris sur la maison de la mère de Luca ? Je sais où on peut en trouver… » Elle plaisantait à moitié malgré la malice dans sa voix. « Qu’est-ce qu’il a dit à propos de ton fils ? »


    hopeless
    There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ? △ Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Serena || cheers to that Empty
Sujet: Re: Serena || cheers to that ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Serena || cheers to that -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut