Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -20%
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super ...
Voir le deal
11.99 €
-55%
Le deal à ne pas rater :
-90€ sur les baskets Nike Air max 270 React
72.47 € 159.99 €
Voir le deal

 

- (terminé) Kinder surprise. // Augusto -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @Tik Tok
Messages : 1548 - Points : 2568
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Lun 11 Mai 2020 - 21:28 )
“Vous êtes enceinte, Signora Venezzio, félicitation.”

Les mots tournaient encore et encore dans sa tête. Comment elle avait pu passer à côté des premiers signes de la grossesse ? Ce n’est pas comme si elle n’avait jamais porté un enfant… Pourquoi son corps avait caché ce fait ? Était-ce pour ne pas effrayer Augusto ? Pour prendre leur temps…? Mais cela ne pouvait pas ça, car dans quatre mois maintenant : ils allaient être parent. Ils avaient caressé l’idée autour d’un dîner avant de s’aimer encore et encore, mais là n’était pas la question. Était-ce trop tôt ? Allaient-ils trop vite ? Vera avait peur. Elle était terrorisée et elle n’arrivait pas à se rationaliser. Comme si son corps était soudainement soulagé : elle avait maintenant un ventre bien arrondi. Qu’allait-elle dire à son compagnon ? Qu’allait-il faire ? Allait-il partir et la laisser en plan ? Mille et un scénario se bousculaient dans son esprit alors qu’elle envoya un sms à Augusto lui disant de venir à l’hôpital la chercher. Même si elle le voulait et le pouvait : elle ne lui cacherait pas cette vérité. Elle voulait lui donner toutes les cartes en main avant de faire quoique ce soit. Jamais elle ne l’obligerait à faire partie de la vie de l’enfant qui grandissait au chaud dans ses entrailles.

Il était en chemin, cela lui laissait du temps pour trouver une façon de lui annoncer : bien qu’il verrait par lui-même.

On lui avait dit que la chimio et les nombreux traitements avaient pu affecter sa fertilité. Elle s’était donc fait une raison : poussant dans les extrêmes cette possibilité pour ne pas avoir d’espoir. La médecine avait tort. Car aujourd’hui, elle portait un petit être en elle. Assise dans la salle d’attente, elle caressait son ventre en s’excusant tout bas de ne pas savoir sa présence en elle plus tôt. Heureusement qu’elle ne fumait pas et ne buvait que très peu. Vera avait peur malgré tout que cela est empoisonné le fœtus. Le docteur, par gentillesse, avait fait joué de ses contacts pour lui trouver un rendez-vous dans la journée à l’hôpital pour un test complet. Elle devait attendre une heure, mais ce n’était pas un problème. Le temps que Gus arrive et il sera probablement l’heure d’aller rencontrer leur enfant. Oui, il était le père : Vera n’avait aucun autre homme dans sa vie et elle serait prête à faire le test de paternité si jamais Augusto remettait en cause sa loyauté à son égard.

La cantatrice regarda son portable, répondit à son aimé que oui, elle était encore dans la salle d’attente et attendit : le coeur tambourinant contre sa poitrine. Elle était enceinte… Ils allaient avoir un bébé. Vera pouvait déjà sentir les larmes lui monter aux yeux, mais elle se retenait. Elle ne devait pas pleurer, pas encore. Lorsqu’elle releva la tête, elle croisa le regard affolé de Gus. Elle l’avait inquiété probablement, mais elle ne voulait pas lui annoncer ça par téléphone. Vera se leva et coinça son manteau devant elle pour cacher son ventre.

“Hey… Merci d’être venu me chercher.” Elle lui sourit doucement : “Assis-toi, je dois te dire quelque chose.” Elle lui fit signe de s’installer, prit une longue inspiration : “Les résultats de la prise de sang sont excellents, je n’ai plus de cellules cancérigène, mais… Ils ont trouvé autre chose.” Elle avala sa salive, leva ses mains : “Ne panique pas… D’accord ?” Et puis, elle posa le manteau à côté d’Augusto dévoilant son ventre sous sa robe à rayure blanc et bleu. “Je suis enceinte…” Et puis comme si ce n’était pas évident : “De toi.” Paniquée, elle leva à nouveau ses mains : “Je… Je ne le savais pas, je te le promets."


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise


Dernière édition par Vera Venezzio le Sam 1 Aoû 2020 - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5489 - Points : 9928
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_inline_p3e4ln8nNn1qlt39u_250
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Mar 12 Mai 2020 - 18:03 )
1 + 1 = 2 Non 1 + 1 = 3feat Vera
Gus aurait aimé accompagné Vera à son rendez vous médical. Il sait que c'est juste un bilan, pour s'assurer que le cancer ne pointe pas à nouveau son nez, mais il angoisse un peu. Il essaie de s'occuper l'esprit en préparant les ingrédients des plats qui seront servis à midi. En même temps il échange des SMS avec sa belle. A moitié rassuré il continue sa tâche, tout en tentant Vera par ses diverses préparations. Pas question qu'elle rentre chez elle le ventre vide. Et puis les parents du cuisinier seront là à midi et avoir Vera à leur table les raviraient. Ils pourront parler de projet, notamment du fait que le nouveau couple a prévu d'aménager ensemble. Même si pour le moment ils ne savent pas trop quel toit ils mettront sur leurs têtes. Mais Gus est pas mal sollicité au niveau de la trattoria. Depuis son retour de croisière il a beaucoup plus de travail. Le bouche a oreille a bien marché et en plus de faire le plein à tous les services, il a pas mal de commande au niveau traiteur. Si cela continue il va devoir prendre du personnel supplémentaire. Voir même pour pousser les murs. Mais il verra toutes ces idées plus tard. Là il a vraiment l'esprit occupé par sa compagne, qui attend dans le parc les résultats de sa prise de sang. Et si le temps passe vite au restaurant, il semble passer au ralenti pour les nouvelles au niveau de Vera. Ses parents qui arrivent plus tôt lui apportent leurs soutiens. Lui disant que la cantatrice c'était bien battu jusqu'à présent et qu'il n'y avait aucun risque que ce fait change. Du coup voyant leurs fils un peu préoccupé, ils mettent la main à la patte sans hésiter. Et puis le père Rinaldi a du mal à garder ses mains dans les poches alors que la cuisine résonne de saveurs et chante de bruits de casseroles. Du coup le brun se sent un peu plus apaisé.

Ils sont en plein service quand il reçoit un nouvel SMS. Il manque même de lâcher son téléphone dans la casserole de sauce tomate quand il lit le message. Son père le regarde avec insistance. « Vera veut que j'aille la chercher. Elle m'attend dans la salle d'attente. » Il passe fébrilement la main dans ses cheveux, d'un coup il pense au pire. La salle est pleine et la cuisine est en plein rush. Il se sent mal. Mais il ne peut laisser sa belle seule. Pas dans ce cas. Pas si tout va mal. « Putain. » Tout le monde comprend rapidement que l’inquiétude est à son comble pour Gus. Et en un rien de temps il se retrouve avec son tablier quitté, ses clés et ses papiers en main. Ses parents le mettent presque dehors et tous lui demandent de les tenir au courant. « Promis je vous envoie un message dés que je sais. » Parce que pour le moment il ne peut qu'imaginer, en plus la belle ne répond pas. Ce serait vraiment un sale coup du destin s'il venait à rebalancer le cancer dans le sublime corps de sa belle. Il se dépêche et grille même un feu. « Et merde. » Puis il râle parce qu'il ne trouve pas une place de parking du premier coup. Il avertit Vera de son arrivée, certain qu'elle languit qu'il soit là. Il va sûrement la trouver en pleurs. Ou complètement à plat. Et Winston il va vouloir rentrer s'il sait. Il va devenir fou à se poser toutes ses questions. Il fonce et manque même de tamponner un couple.

Gus se retient de courir, mais il arrive affoler dans la salle d'attente. Il voit Vera et s'avance rapidement vers elle alors qu'elle se lève. Il l'a prend dans ses bras, ne faisant pas gaffe au manteau. Ne faisant gaffe à rien. Son cœur bat à tout rompre et sa tête va exploser. « Tu vas bien ? Tout va bien ? Dis moi. » Il est prêt à tout entendre et à l'épauler dans cette nouvelle épreuve. « Tu n'as pas à me dire merci Vera. J'aurais du t'accompagner. J'aurais du être là. » Il la serre contre lui, il ne veut pas la perdre. Pas maintenant. Ni jamais d'ailleurs. « Oui désolé je t'écoute. » Il s'assoit à ses côtés gardant une main dans la sienne. Impatient de savoir. Tremblant aux premiers mots de la belle. Là Gus ne comprend pas. La prise de sang est excellente plus de cellules cancérigène mais ils ont trouvé autre chose. Et il ne doit pas paniquer. Comment ne pas paniquer ? D'ailleurs il panique à fond là. « Ils ont trouvé quoi ? » Qu'est ce qu'il peut y avoir pire que le cancer ? Il n'est pas médecin, mais ….

Non il ne panique pas du tout …

Il risque juste de manquer d'oxygène. Il voit le geste de Vera. Il entend ses mots. Mais il bugge. Il reste sur off. Sans mots. Heureusement qu'il est assis, sinon il serait tombé le cul par terre. « Attends tu vas avoir un bébé ? » Il en a les larmes aux yeux. Lui qui voyait le pire voilà que sa compagne lui annonce qu'elle attend un enfant. « Je sais qu'il est de moi. » Tout à fait logique et naturelle sa réponse. Ils sont ensemble depuis la croisière, il ne mettra jamais en doute la fidélité de Vera. Ce qu'il comprend moins c'est le fait qu'elle lui dise qu'elle ne le savait pas. « Une grossesse ne se voit pas sur le premier mois. » Bon il n'est pas un grand spécialiste mais il se dit qu'il faut au moins un mois pour réaliser. Et vu qu'ils ne font pas spécialement attention, tout est possible. « J'ai pensé au pire mon cœur et là .. et là tu m'annonces qu'on va avoir un bébé dans quoi sept, huit mois ?? » Parce qu'il la voit enceinte de quelques semaines à peine. Il l'attrape pour la serrer contre lui et l'embrasser. « J'ai eu tellement peur. » Alors entendre que Vera est enceinte est plus un soulagement qu'autre chose pour Gus. « J'ai foutu la trouille à tout le restaurant tellement j'ai flippé. » D'ailleurs son cœur peine à se calmer. Mais là il bat à cause de cette nouvelle sans qu'il réalise réellement que dans quelques mois il va être père.« Je n'arrive pas à y croire. » Mais il préfère cette grossesse surprise qu'une mauvaise nouvelle.



L'AVENIR

s'écrit dans la vie qui grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @Tik Tok
Messages : 1548 - Points : 2568
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Mer 13 Mai 2020 - 18:48 )
Elle n’aurait probablement pas dû envoyer ce genre de SMS, encore moins ne pas le rassurer quand il lui a demandé si tout allait bien. Vera était juste… Désemparée. Elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire d’ailleurs. Les mots lui manquaient. Elle-même ne savait pas si cela était une bonne ou une mauvaise nouvelle. N’était-ce pas trop tôt dans leur relation ? Est-ce qu’elle était prête à être mère de nouveau ? Oui, elle voulait un enfant depuis presque un an maintenant, c’était pour cette raison qu’Alessio et elle s’étaient séparé d’ailleurs. Mais maintenant devant le fait accomplis, elle ne savait pas comment réagir. Des envies de pleurer, de rire, de hurler la prenait par vague. Son visage impassible, fixer sur un point devant elle, n’était clairement pas la réflexion du conflit intérieur qui se faisait en elle. Vera n’avait plus qu’à attendre. Quoi ? Elle ne pouvait pas avorter même si Gus refusait cet enfant… Est-ce que cela allait sonner le glas de leur relation ? C’est trop tôt. Se répétait-elle avant de souffler longuement en attrapant son visage entre ses mains. Tremblante, elle avait peur, si peur. Elle ne voulait pas perdre Augusto et ne pourrait jamais se résigner à abandonner son enfant. Déjà qu’ils n’étaient pas marié avec le cuisinier…

En relevant sa tête pour guetter l'arrivée de Gus qui ne saurait pas tarder, elle attrapa son manteau pour cacher son ventre : ne voulant pas jeter la bombe tout de suite. Elle voulait le préparer, s’assurer que le terrain était fécond à une telle chose. Il y avait-il une bonne façon de l’annoncer de toute façon ? Pour Winston, elle avait juste dit à son mari qu’elle était enceinte. Ce dernier l’avait félicité avant de partir voir une de ses prostitués dont il était friand. Vera avait toujours imaginé l’annonce de sa seconde grossesse différent. Peut-être quelque chose de romantique, avec des bougies et un bon repas… Pas comme ce qu’elle s’apprêtait à faire.

Souriant en sentant ses bras autour d’elle, elle ferma ses yeux et savoura l’étreinte. Comme il lui avait manqué alors que cela faisait quelques heures qu’ils s’étaient quittés. “Ce n’était qu’une visite de contrôle, la dernière.” Sa présence n’était pas nécessaire, sans quoi elle lui aurait dit. Pourtant, elle l’avait quand même fait venir alors au final elle aurait mieux fait de lui demander de l'accompagner Si seulement elle aurait put deviner. “Je vais bien, tout va bien.”

Et puis elle lui fit signe de s’asseoir. Doucement, elle répéta le fait que ça allait bien, mais qu’ils avaient trouvés autre chose dans ses analyses. Quelque chose qui allait changer leur vie. Elle fit tomber le manteau pour découvrir son ventre bien rond. Vera avait été surprise de voir au combien s’était allé vite. Comme si son corps relâchait enfin la pression. Quand Gus lui demanda si elle attendait un bébé, elle hocha la tête.

“Notre bébé… Oui.” D’ailleurs, elle se sentit obligée de souligner qu’il était de lui. Elle avait été fidèle à Augusto. Elle ne voulait que lui de toute façon. Les joues charnelles n’avaient jamais été un moteur dans sa vie de femme. Elle sourit tristement en fronçant les sourcils quand il parlait des premiers mois. “Gus… Ca va faire cinq mois que je suis enceinte.” Encore une fois, cela semblait si ridicule. “Je suis désolée… Je n’aurai pas dû t’inquiéter, mais je ne voulais pas te le dire au téléphone, je ne voulais pas te l’apprendre comme ça.” Elle souffla et posa ses mains sur son ventre. Elle se sentait coupable et pouvait déjà sentir les larmes montées à ses yeux. Elle répondit au baiser, tremblant à nouveau. “Je sais… Moi non plus. Le docteur pense que mon cerveau a supprimé tous les signes de la grossesse. Sans la prise de sang, je serais allée à terme sans avoir une seule visite de contrôle. Il a réussi à me trouver un rendez-vous...” Elle regarda sa montre : “Dans dix minutes pour faire une échographie et voir si tout va bien.” Elle s’installa sur le siège en soufflant : “Je sais que … Que ce n’est pas prévu, que c’est même trop tôt, mais…” Mais quoi ? “Je…” Elle se mordit férocement la lèvre inférieure : “Mais je suis heureuse quand même."


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5489 - Points : 9928
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_inline_p3e4ln8nNn1qlt39u_250
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Lun 18 Mai 2020 - 9:16 )
1 + 1 = 2 Non 1 + 1 = 3feat Vera
C'est inquiet que Gus rentre dans l'hôpital. Depuis le SMS de Vera, il tourne et retourne dans sa tête tous les scénarios possibles. Si sa belle lui a demandé de venir le chercher c'est que forcément il y a eu une tuile aux résultats. Il a vu par quoi elle est passée. Il l'a récupéré quelques fois après les séances de chimio pour lui mettre du baume au cœur. Il a vu aussi combien cette situation a affecté Winston. La croisière a été une façon d'apaiser leurs cœurs et leurs âmes. Et puis tout allait si bien depuis leurs retours. Il ne pouvait supporter l'idée que de nouveau cette maladie s'en prenne à la femme qu'il aime. Ils ont des projets, une vie à construire ensemble. Un foyer à créer. Non Gus n'acceptera pas le verdict, ils méritent mieux que de revivre l'enfer qu'ils ont traversé. Alors quand il retrouve Vera dans la salle d'attente c'est avec une boule dans les tripes. Une angoisse dans chaque parcelle de son être. Il est terrifié, il enlace sa belle en  attente de tout. Et surtout du pire, parce qu'il ne pense pas un instant que là c'est le meilleur qu'elle veut lui annoncer même si ce meilleur va être des plus surprenant. Parce qu'il a pensé à tout sauf à ce qui se prépare dans les entrailles de Vera.

La cantatrice le rassure, mais sa fébrilité reste là posée sur son cœur. Il lui faut du temps pour réaliser que tout va bien. Que c'était juste une visite de contrôle, la dernière. Ce qui signifie que le cancer est vaincu, terrassé par la plus forte de femme. Sa femme. Même s'il ne lui a pas passé la bague au doigt. Elle est sa compagne, sa destinée, celle qui un jour portera ses enfants. Et maintenant qu'il est rassuré il se dit que cette idée de devenir père va pouvoir se concrétiser. Pas tout de suite ils ont le temps. Ils veulent en profiter un peu. Mais dans le futur oui ils pourront devenir parents. Gus la regarde dans les yeux pour être certain que rien d'autre ne se dessine à l'horizon. Mais il semble que si au final. Alors il s'assoit ne comprenant pas pourquoi. Vera va bien. Tout va bien. Qu'a t-elle a lui annoncé encore ? Parce qu'il sent qu'au fond quelque chose la tracasse. Et elle abat les cartes. Elle va avoir un bébé. Ils vont avoir un bébé. Les yeux du cuisinier se posent sur le ventre de sa belle. Il voit l'arrondi. Pourtant jusqu'à présent il n'a pas vu le corps de Vera changé. Et il la regarde souvent. Il l'a vu nue cette nuit encore. Rien ne l'a frappé comme ça le frappe maintenant. Il pose sa main dessus cet arrondi. « Comment c'est possible ? » Les mystères de la nature. « On va avoir un bébé. » Et le ventre de sa belle le prouve.

Gus reste quand même surpris. Il ne pensait pas qu'une grossesse se voyait si tôt. Bon ce n'est pas un expert et il ne passe pas son temps à mesurer les ventres des femmes enceintes. Mais là. « On dirait qu'il a poussé dans la matinée. » Ce qui le fait sourire. Avant d'écarquiller les yeux quand Vera lui fait part qu'elle est enceinte de cinq mois. « Cinq mois !! » Là il reste sur le cul. La nature est vraiment étrange parfois. Pourquoi n'ont-ils rien vu avant ? Qu'il n'y a pas eu de signes ? Gonflement de la poitrine, nausées et bien d'autres. « Oui je comprends. Tu as bien fais. Pas grave pour le souci, j'ai pris quelques cheveux blancs en avance. » Il est heureux mais il a du mal encore à réaliser. Et encore plus à se mettre dans le crâne que leur bébé va arriver dans quatre. Déjà que neuf mois c'est parfois trop courts pour tout gérer. Alors quatre. En tout cas il sait qu'il va y en avoir qui vont être aux anges, comme ses parents. « Alors là je serais restée encore plus con. Au moins on a un peu de temps pour s'y faire. Même si c'est court. Je vais être papa. Je n'arrive pas à réaliser. » Il a envie de pleurer et de rire. C'est si soudain, même si le sujet avait été abordé. Vera lui explique la raison de ce déni de grossesse. « Le cerveau restera un mystère pour la nuit des temps je pense. Peut être qu'il a fait cela pour te protéger aussi. Mais à présent tu peux te détendre. Je suis là et je ne compte pas m'en aller. » Il lui sourit. Et il vient doucement l'embrasser. « J'ai été tellement surpris que je n'ai peut être pas eu la réaction que tu attendais. » Puis Vera lui parle de l'examen qu'elle va pouvoir passer. Une façon de s'assurer que tout va bien. «  Non ce n'est pas trop tôt. On est deux adultes et on sait ce qu'on veut. Le destin nous permet de fonder une famille. C'est tout ce qu'il faut voir. On va y arriver. On n'est pas à la rue, j'ai un bon métier. Tout va bien se passer. Et mes parents vont être aux anges. » En ce moment ils doivent attendre inquiets l'appel de leur fils. « Je pensais juste pouvoir profiter de ma femme encore quelques temps seul. » Gus passe une nouvelle fois sa main sur le ventre de Vera. « Mais j'apprendrais à la partager. Et je suis vraiment heureux Vera. Faut juste que je réalise. » Oui et cela prend un peu de temps. Peut être avec l'échographie il sera plus apte à voir cette réalité. A prendre conscience que dans quatre mois il sera père.



L'AVENIR

s'écrit dans la vie qui grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @Tik Tok
Messages : 1548 - Points : 2568
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Jeu 21 Mai 2020 - 20:24 )
Dieu la punirait certainement pour n’avoir pas rassuré son aimé, mais très franchement ? Elle ne s’était pas réellement rendu compte de l’état dans lequel serait Augusto en lisant ses messages : elle-même étant dans un état similaire. Ce n’était pas le fait d’être mère à nouveau qui lui faisait peur. Elle été terrorisée à l’idée d’avoir empoisonné son bébé à cause des verres de vin bus. Quel genre de mère faisait une telle chose ? Le genre indigne. Et puis il y avait aussi cette fameuse question qui la taraudait : est-ce qu’Augusto allait prendre les jambes à son cou ? Après tout… Oui ils avaient parlé d’avoir un bébé, mais cela n’était pas tout de suite. Ils n’avaient même pas encore emménagé ensemble. Tremblante, le cœur au bord des lèvres, elle se leva immédiatement en voyant son aimé et entreprit immédiatement de le rassurer. Après tout… Cela était une bonne nouvelle. Elle devait se raccrocher à cette idée. La grenade lancée, explosée, elle attendit le jugement. Elle posa sa main sur celle de Gus et commença à expliquer. Elle aussi était tombée de haut. Ce n'est pas comme si cela était sa première grossesse. Vera jouait cartes sur table, ne cachant rien à son aimé.

"C'est un peu ça." Dit-elle en souriant enfin, car soulagée qu'il accepte cet enfant.

Évidemment cela allait prendre du temps à accepter. Si la nouvelle était soudaine pour Gus : elle n'arrivait toujours pas à s'y faire alors qu'elle avait le ventre rond et portait l'enfant.

"Je suis certain que tu seras encore plus craquante avec des cheveux poivre et sel." Elle passa sa main dans ses cheveux en disant cela d'ailleurs.

Elle hocha la tête : elle aurait été probablement encore plus confus que lui devant le fait accomplis. Au moins… Ils avaient un peu de temps pour se préparer, probablement pas assez… Heureusement que Vera n’avait probablement pas perdu la main avec les nourrissons. Elle saurait guider Gus. Elle ne se faisait pas de soucis sur le fait qu’il serait un excellent père. Elle le savait. La cantatrice avala sa salive, caressant la joue de son aimé avec l’espoir d’apaiser ses maux. C’était si étrange… De penser que dans quelques mois ils allaient être trois. En quelques mots, il met du baume sur son cœur et elle sourit en l’entendant affirmer qu’il serait là. Elle s’approcha d’ailleurs pour venir l’embrasser :

“Ta réaction est parfaite, légitime même : je ne m’en suis toujours pas remise et j’ai eu un peu plus de temps pour me préparer alors tu sais…” Ils allaient devoir se faire à cette idée. Doucement, mais sûrement. L’examen terminait probablement de lui faire réaliser. Voir le bébé, entendre son cœur… Elle était fébrile à cette idée. Tous ses examens, pour Winston elle les avait faits seule. Mais Gus allait être là. Elle n’allait pas être seule. “Oui, tout va bien se passer… Je le sais.” Et son sourire se fit plus franc. Elle baissa la tête pour regarder le geste tendre sur son ventre : “Prends tout le temps que tu veux et ne t’en fais pas : je saurais te montrer et prendre du temps pour nous.” Elle l’embrassa à nouveau plusieurs fois.

“Veronica Venezzio ?”
Elle redressa sa tête et se leva. La future maman attrapa la main de Gus : “Tu es prêt à rencontrer ton bébé …?” Demanda-t-elle émue, se prenant des hormones plein la figure : ses yeux étaient déjà humides.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5489 - Points : 9928
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_inline_p3e4ln8nNn1qlt39u_250
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Lun 25 Mai 2020 - 15:00 )
1 + 1 = 2 Non 1 + 1 = 3feat Vera
Gus a flippé comme un malade quand il a reçu les SMS de Vera. Il a pensé à tout un tas de choses plus négatives les autres que les autres. Se disant que la belle ne méritait pas de souffrir encore. Elle avait assez donné. Il avait réfléchi à des issues impossibles. Mais il n'a pas pensé qu'au final c'était une bonne nouvelle que sa cantatrice allait lui annoncer. C'est une idée qui ne l'a même pas effleuré l'espace d'une seconde. Comment il aurait pu se douter que les résultats de la prise de sang décèleraient la trace d'une grossesse ? Rien ne se voyait. Enfin jusqu'à cet instant ou ses yeux se posent sur le ventre arrondi de sa compagne. C'est sur il ne s'y attendait pas. Mais il préfère cette grossesse surprise que le retour du cancer. Après tout ils ont parlé d'enfant il y a peu. Même si là cette nouvelle vie arrive comme un cheveux sur la langue. Mais faut savoir prendre les cadeaux que mère nature nous offre.

Alors oui il est heureux Gus, même s'il ne saute pas partout, même si là il est encore sous le choc. Et que dans sa tête tout se bouscule et encore plus quand il apprend que Vera est enceinte de cinq mois. S'il n'avait pas été assis il aurait fini le cul au sol. Bon sang c'est certain que là fallait un temps pour se remettre. Oui il est heureux et son cœur joue la chamade même si ses yeux ne se gorgent pas encore de larmes. Il est secoué Gus, mais Vera est en pleine forme alors il s'adaptera avec cette nouvelle vie qui grandit dans le ventre de sa belle. Et même si les choses ne sont pas faites dans l'ordre. S'ils vont avoir peu de temps pour mettre en place cette nouvelle vie, ils y arriveront. Quitte à prendre quelques cheveux blancs de plus. « Je ne suis pas trop pressé d'en prendre davantage. Même si l'envie de voir si tu me trouverais toujours craquant est tentante. Plus tard ils arrivent mieux sait. » Il attrape la main qu'elle passe dans ses cheveux pour l'embrasser avec tendresse. Ils allaient être parents.

Gus la rassure, il sera là, il n'est pas mec à se tirer. Il aime Vera et former une famille avec elle c'est tout ce qu'il veut. Le rôle de père arrive plus vite que prévu mais pas grave. Ils sauront faire face. « On se rejouera la scène plus romantique plus tard. Je ferais celui qui est étonné par la nouvelle. » Il se met à rire. Imaginant combien sa vie, leur vie allait changer avec cette arrivée. Il comptait se rattraper et l'accompagner dans la suite de la route avant la naissance. Pour Vera ce n'était pas son premier, mais pour le cuisinier il avait tout à découvrir des joies de la paternité. Sa main vient caresser le ventre, touché en sachant ce qu'il renferme à présent. « Je sais. On s'aime suffisamment pour parvenir à gérer cette surprise. » Ils échangent quelques baisers avant que le nom de Vera soit appelé. Le cœur de Gus se met à battre plus fort en liant ses doigts à ceux de la cantatrice. Ils allaient découvrir leur bébé. « Oui je suis prêt et toi ? » Il la regarde amoureusement avant de lui emboîter le pas jusqu'à la salle d'examen.

Le médecin qui les reçoit les salue et puis il fait installer Vera sur la table. Gus s'assoit juste à côté. Presque timide. Il regarde l'écran qui pour le moment est noir. Il n'ose pas parler et écoute tout ce qui est dit. Dans sa tête c'est encore un peu la panique. Faut qu'il se fasse à l'idée. Il sourit à sa belle et lui prend la main. Le gel mis sur le ventre, l'examen peut commencer. Et si au départ il ne voit pas grand chose, petit à petit se dessine les contours d'une silhouette. Une tête. Un corps. Des jambes. Des bras. Il semble bien complet ce petit être. Ce qui fait monter les larmes aux yeux de cuisinier car il réalise. Il réalise que le petit être qui grandit dans le ventre de Vera est leur bébé. Il est ému par tant de beauté. Cela le touche profondément. Il ne s'attendait pas ce matin en se levant devenir père dans la journée. « Il est déjà tout formé. » Il le voit bouger ce qui le fait sourire. « Est ce qu'on peut savoir si c'est un garçon ou une fille ? Ou c'est trop tôt ? » Pas qu'il souhaite savoir le sexe surtout si Vera ne le souhaite pas. Il est juste curieux.



L'AVENIR

s'écrit dans la vie qui grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @Tik Tok
Messages : 1548 - Points : 2568
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Mar 26 Mai 2020 - 18:56 )
Il n’y a pas de meilleure façon d’annoncer une grosse de cinq mois à des parents qui n’en ont pas la moindre idée. Le docteur avait été … Dur dans ses mots dans le sens où il n’était pas passé par quatre-chemins et au fond : tant mieux. Vera était tombée sur les fesses et il était clair que Gus était encore sous le choc également. Demain ne serait probablement pas plus facile. Ils allaient avoir un bébé… Elle portait le fruit d’un amour sincère cette fois-ci et non des relations charnelles imposées, violentes. Cela était si… Magique ! Elle se sentait tellement heureuse en cet instant : encore plus depuis qu’elle a compris que Gus était tout aussi heureux bien que mille et une question devaient s’entrechoquer dans son esprit; Quoi de plus normal. Vera allait être là pour lui, pour l’aider à devenir papa. Après tout, cela ne s’apprend pas dans les livres et les humains ne sont pas prédisposés à être parent : ils apprennent sur le tas. Comme tout le monde. Ils avaient quelques mois pour se préparer, mais cela était mieux que rien.

“Oh mon Gus… Tu sais bien que même chauve je te trouverai toujours aussi beau.” Dit-elle sincèrement. Il n’avait pas de soucis à avoir de ce côté-là. Vera donnait l’impression d’être une femme matérialiste, mais elle ne l’avait été qu’un certain temps dans son adolescence. “On fera ça.” Elle le couvait littéralement du regard. “J’ai hâte de voir tes talents d’acteur : je suis certain que tu vas être parfait dans le rôle du nouveau père qui apprend la nouvelle.” Elle rigola doucement, son cœur battait à tout rompt et tout un tas de sensations ravageaient son esprit, mais elle mettait cela sur les émotions que générait cet instant.

Regardant la main d’Augusto caresser son ventre, elle sourit : attendrie par cet échange. Cela était… Si beau. Jamais son mari n’avait fait ça pour Winston. Elle hocha la tête en l’entendant affirmer qu’ils arriveraient à surmonter cela. Chaque baiser qu’il lui offrit trouva sa réponse. Coupée par le docteur, elle lui demanda s’il était prêt. Vera ne l’était probablement pas, mais elle se leva et suivit le docteur. Une multitude de sentiments l’envahirent. Cela lui rappelait de bon… Et de mauvais souvenirs. Elle avait été seule lors de la première échographie de Winston, mais cette fois-ci : le papa était là. Et cela lui donnait envie de pleurer. Elle n’était pas du genre émotive pourtant, mais elle se prenait des hormones en pleine face. Cela n’aidait pas.

“Vous avez dû apprendre la nouvelle, félicitations.” Dit le docteur en souriant. “Voyons voir comme ce bébé se porte. - J’ai bu quelques verres de vin, je n’ai pas fumé, mais est-ce que l’alcool peut avoir un impact sur le bébé ? Je ne savais pas… Je ne savais pas que j’étais enceinte.” Elle se sentait obligée de se répéter : pour ne pas qu’on pense qu’elle était une mère inconsciente. “Ne vous en faites pas, je suis certain que ça va aller. Certes, ce n’est pas conseiller de boire ou de fumer durant la grossesse, mais si vous n’avez pas bu plus que de raison tous les soirs : ça devrait aller. On va voir ça hm ? Détendez-vous.” Et il commença l’examen.

Rapidement, le bébé apparu et il mesura l’enfant. Elle serra la main de Gus et se tourna pour regarder, pour voir sa réaction. Le docteur expliqua ce qu’ils voyaient et confirma rapidement que le bébé avait grandi normalement : que tout allait bien. Le cœur se fit entendre et se mordit la lèvre pour ne pas fondre en larmes. Elle se contenta de poser sa tête sur l’épaule de son compagnon.

“Il a encore quelques mois pour grandir, mais oui au moins vous ne devez pas vous approcher pour voir le bébé sur l’écran.” Le docteur rigola doucement, Vera se joignit à eux : faisant bouger le bébé. “Il n’est pas trop tôt pour savoir le sexe du bébé.” Il regarda l’écran, sourit : “Je peux vous le dire maintenant si vous le voulez.” Vera regarda Augusto, avala sa salive : “Je ne sais pas pour toi, mais… Je crois que j’ai assez eu de surprise pour l’année à venir. Tu en penses quoi…? On demande ?” Elle le voulait, mais elle ne le ferait pas si Augusto voulait la surprise. “Cela sera peut-être plus facile à faire accepter à notre entourage ? Rendre la chose concrète ? Bien que mon ventre va parler pour lui-même."


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5489 - Points : 9928
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_inline_p3e4ln8nNn1qlt39u_250
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Dim 31 Mai 2020 - 11:25 )
1 + 1 = 2 Non 1 + 1 = 3feat Vera
Gus reste sous le choc. Faut dire que l'annonce est des surprenante et à aucun moment il ne s'est douté de quoi que se soit. Mais il préfère cette annonce de grossesse surprise à un éventuel retour du cancer. Ils feront face à l'enfant à naître, même s'il va leurs rester peu de mois pour tout mettre en place. Ils n'auraient pas fait face à une récidive de la maladie. Alors oui Gus est sur le cul, sous le choc, mais il est heureux, très heureux. Lui qui voyait le pire va être père dans quelques mois. Dans quatre mois pour être exact vu que Vera est enceinte de cinq mois. Il a encore du mal à réaliser, pourtant le petit ventre rond est bien là pour lui montrer qu'il ne rêve pas. Ce petit ventre rond qu'il touche avec tendresse et émotion. Parce que oui au fond de son cœur tout un tas de sensations nouvelles s'éveillent. Il lui faudra du temps pour assimiler cet état de fait, tout comme à sa douce, mais tout devrait bien se passer. Ils vont assurer, même si le souci lui donne quelques cheveux blancs en prime. « Si tu me trouves beau même chauve alors je peux prendre quelques cheveux blancs. » Il lui sourit. Elle est tellement belle sa douce, sa promise, la mère de son enfant. Cette réalité lui plaît. Il va avoir sa propre famille. Et vu que cette superbe annonce a un peu été faite sur le pouce, le cuisinier propose de la rejouer dans les règles de l'air. « Et je suis sûr que toi tu seras parfaite dans le rôle de la femme qui annonce cette nouvelle comme si je ne le savais pas. On va se filmer pour pouvoir en rigoler plus tard. » Et en disant ses mots Gus pense à la tête que vont faire ses parents quand il va le leurs dire. Il pense aux échanges qu'il avait eu avec eux face au fait que s'il faisait sa vie avec un homme il ne pourrait pas avoir d'enfant à lui. Il se souvient de la tristesse dans leurs regards, bien sur les Rinaldi avaient accepter son choix de vie. Ils avaient d'autres enfants et pourraient sans souci être grands parents. Mais ils avaient été peinés pour leur fils. Quand il leurs a dit pour Vera et lui, les sourires ont envahi leurs visages, même s'ils auraient accepté un homme. Alors là il sait que cela va être une explosion d'amour.

Les gestes se font naturellement et si le médecin n'était pas venu les interrompre Gus aurait certainement laissé sa main encore sur la rondeur du ventre de Vera. Ils le suivent pour se rendre à la salle d'examen, première échographie. Il se met de côté pour ne pas gêner tout en surveiller d'un œil amoureux sa belle qui s'installe sur la table. Son regard se concentre sur l'écran qui s'allume et dévoile le miracle de la vie. Il sent l'angoisse de Vera quand elle parle des verres de vin qu'elle a bu. Mais le médecin la rassure après tout elle n'a rien fait de mal, surtout qu'elle ne savait pas. Il garde la main de la cantatrice dans la sienne. « Tout va bien se passer. » Lui aussi la rassure, espérant que leur dernier repas un peu alcoolisé n'a pas eu d'impact sur le fœtus qui apparaît. C'est sur que là la vision est parfaite, ce n'est pas une crevette comme on peut voir lors de la première échographie. Ils n'ont pas eu cette chance, mais là les futurs parents peuvent observer que le bébé est entier. Et c'est émouvant de voir ce petit être bouger, respirer, s'ouvrir à la vie bien en sécurité dans le ventre de sa mère. « Il est parfait. » Rien ne manque, ni un doigt, ni un orteil. « Tu vas vu son nez on dirait le tien. » Déjà Gus lui trouve des ressemblances alors que son regard s'embrume face à l'émotion qu'il éprouve. Il serre un peu plus la main de Vera avant de l'embrasser contre sa tempe. « C'est notre bébé. » Il le voit mais il a encore du mal à croire que c'est vrai. Est ce un garçon ? Est ce une fille ? Gus se pose la question et le médecin peut leurs répondre s'ils le souhaitent. Il a envie de savoir lui aussi, et puis comme le dit Vera, vu qu'ils ont moins de temps pour préparer son arrivé cela sera plus facile. « Je veux savoir aussi. Tout sera plus évident à mettre en place surtout vu le temps qui reste. » Ils se tournent dont vers le médecin qui vient doucement chercher le bon angle pour que les futurs parents visualisent. « En tout cas il bouge pas mal. » Et puis le secret se dévoile. C'est une fille. « Une fille on va avoir une fille. » Sûr le coup Gus en devient gaga. Il en sauterait presque de joie. « Winston va avoir une petite sœur. » Et il embrasse Vera avec fougue oubliant la présence du médecin. Mais il est ivre de bonheur le cuisinier. « Tu nous a fais une fille. Tu es la meilleure ma chérie. Je t'aime. » Il a même les larmes aux yeux. Gus est un homme heureux.



L'AVENIR

s'écrit dans la vie qui grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @Tik Tok
Messages : 1548 - Points : 2568
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Lun 1 Juin 2020 - 20:03 )
Vera était aux anges, elle réalisait ce qui allait leur arriver. Oui, la liste des choses à faire maintenant était vertigineuse, mais ils allaient avoir le soutien de tellement de personnes. Et puis… Si tout n’était pas parfait, tant pis. Ce bébé allait être aimé et ils avaient tous les deux de bons salaires pour qu’il ne manque rien. Cela allait bien se passer. Elle voulait y croire. Parce qu’elle voulait continuer d’espérer que la vie lui souriait enfin. Admirant, couvant du regard son compagnon, pour sûr qu’elle aimerait Augusto qu’importe ses changements physiques. Elle passait probablement pour une femme matérialiste, mais elle ne l’était pas plus que cela. Surtout pas quand il était question des personnes qui l’entouraient.

“Oh oui bonne idée et on pourra montrer ça au bébé.” Elle accompagnait cela par un rire. La montagne russe des sentiments pouvaient commencer.

Au même titre que l’examen, car rapidement le médecin vient les chercher. Ils n’avaient pas eu le temps de se remettre de leurs émotions que déjà on leur donnait un peu plus. Ils allaient rencontrer cet enfant et peut-être savoir le sexe de ce bébé surprise. Mais quelle surprise ! Certes, l’angoisse est présente concernant la consommation d’alcool, mais le docteur trouve rapidement les mots pour la rassurer : lui permettant de souffler un peu. Oui… Elle devait s’accrocher au fait qu’elle ne savait pas pour sa grossesse. Sans quoi, jamais elle n’aurait bu. Regardant attentivement l’écran, son regard ne tarde pas à s’embrumer. Plus rapidement qu’elle le voudrait d’ailleurs. Elle doit les chasser rapidement avec sa main libre.

“Tu crois ?” Elle rigola doucement : faisant bouger le nourrisson. “Oui… Notre bébé.” Et cela sonnait sien bien.

Savoir si c’est une fille ou un garçon était la prochaine étape, Vera opta pour savoir : en ayant assez des surprises. Alors, elle attendit le verdict en retenant sa respiration. Bien qu’elle serait heureuse dans les deux cas, c’est bien une petite fille qu’elle aimerait. Comme ça : elle aurait les deux. Et puis, le médecin trouve ensemble le bon angle. C’était une petite fleur. Une petite poupée, une jolie princesse qui allait faire tourner la tête de son papa. Elle rigola de joie et répondit au baiser en encerclant son visage entre ses mains. Des larmes de joies inondaient son visage.

“Tu vas tellement tourner en bourrique avec nous.” Elle continua de vivre et lui vola plusieurs baisers. “On est deux dans l’histoire. Il faut te remercier aussi : tu es celui qui donne le x ou le y.” Dit-elle en le regardant amoureusement : “Je t’aime tellement plus… Tellement plus.” Vera l’embrassa fougueusement à nouveau.

Le docteur souriait en les regardant, il imprima l’échographie et leur fit écouter les battements du cœur.

“Je vais également vous faire un enregistrement. Vous pourrez le partager comme ça.” Il nota les mensurations et toutes les informations dans le dossier. “Oh Gus écoute…” Ce moment était si magique : “Je suis si heureuse.” Oui, maintenant que la surprise était passée : elle pouvait savourer cet instant. “Je vous revois dans un mois. Vu que votre grossesse vient d’être découverte, je vais vous faire un suivis plus régulier.” Vera hocha la tête. “Merci docteur.” Elle attrapa les mouchoirs donnés par le médecin avant de s’essuyer le ventre. “Il va falloir annoncer tout ça à tes parents… Et à Winston !"


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5489 - Points : 9928
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Tumblr_inline_p3e4ln8nNn1qlt39u_250
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le Ven 12 Juin 2020 - 18:12 )
1 + 1 = 2 Non 1 + 1 = 3feat Vera
Le choc de l'annonce maintenant passé, Gus réalise. Il va être père. Il y a souvent pensé par le passé. Mais il avait toujours l'angoisse de trouver la bonne compagne avec qui faire un enfant. Et le cuisinier n'a pas été chanceux en conquête féminine, il s'était fait presque à la raison qu'il n'aurait pas cette chance. Et encore plus quand il c'est mis en couple avec son ex ami d'enfance. Mais c'était sans compter sur le destin et le fait que la belle Vera revienne dans sa vie embarquant avec elle le cœur du brun. Et là en plus voilà qu'ils allaient avoir un enfant. Certains diront qu'ils ont mis la charrue avant les bœufs. Mais la vie sur ce coup là a choisi pour eux. Et au final il est heureux. Tout comme Vera qui est prête à l'aimer avec des cheveux blancs voir même chauve. De quoi le rassurer, il peut plonger à fond dans le rôle de père qui va arriver plus vite que la normale. Mais il s'adaptera et il apprendra. Et il sait que la cantatrice sera là à chaque pas pour l'aiguiller. Elle a déjà de l'expérience dans ce domaine. Et Gus compte bien revivre cet instant de l'annonce et même la filmer. De quoi faire des souvenirs qui pourront plus tard être montré au chérubin. « Oui on va filmer chaque étape importante à partir de maintenant. Comme ça tout le monde pourra partager ces merveilleux moments. » Il pense à Winston qui n'est pas avec eux, ainsi il pourra voir évoluer son futur petit frère ou sa future petite sœur.

Et il est temps pour les amoureux d'aller à la rencontre de ce petit être qui s'est niché dans les entrailles de Vera. La première échographie, même si la grossesse est bien entamée, va être un moment d'émotion. Gus se demande même comment il va réagir. Va t-il être ému aux larmes ? Les doutes sont un peu là mais ils s'effacent vite sous les paroles du médecin, alors que la petite crevette se dévoile et montre déjà toute son énergie. Le cuisinier est sous le charme. Leur bébé. Il sourit comme un idiot en disant ses mots. Il couve aussi sa belle du regard, attendri par son émotion. Qui augmente la sienne. Lui qui joue les forts, craque devant ce tableau plein de tendresse. Tout va bien, bébé est entier. Reste juste à voir si ce sera il ou elle. Et le verdict tombe c'est une petite puce qui va venir rejoindre le couple dans quatre mois. Winston va avoir une petite sœur. Cette annonce enchante le cuisinier. Une fille quoi de mieux pour un père ? Une princesse de plus à la maison. « C'est sur là je vais me sentir en infériorité. Heureusement qu'il y a Winston qui viendra de temps à autre faire équilibrer la balance. » Ils se mettent à rire et échangent des baisers tendres. « Et il semble que j'ai bien choisi pour le x ou le y. » Le couple en oublie même le médecin, tout à leur bonheur, ils sont dans leur bulle.

Et l'émotion se fait encore plus forte quand les battements du petit cœur se fait entendre. C'est même très impressionnant la vitesse. « C'est normal que cela soit si rapide ? » Un petit questionnement de la part de Gus, surpris et ému par ce bruit merveilleux. Mais le médecin le rassure en lui disant que c'est tout à fait normal. Il retrouve vite le sourire. Le rendez vous se termine, avec un enregistrement à faire entendre aux proches et des photos à montrer. Le docteur fixe le futur rendez vous qui sera dans un mois et Gus le note dans l'agenda de son téléphone. Pas question de laisser Vera y venir toute seule. Cet enfant ils l'ont fait tout les deux, même s'ils n'en étaient pas conscients jusqu'à aujourd'hui. Alors il sera là à chaque rencontre prévue pour le suivi de la grossesse. Lui aussi remercie le médecin pendant que la belle essuie son ventre. « Oui on va surprendre tout le monde. Mes parents vont avoir comme moi un ascenseur d'émotions. » Car il est certain que les parents Rinaldi ne vont pas se douter une seconde de cette annonce. Ils ont en plus vu partir Gus super angoissé et doivent être en train de compter les minutes. Ils saluent le médecin et sortent du cabinet. « Si on m'avait dit ce matin en me levant que j'allais devenir père dans la journée, j'aurais éclaté de rire. » Vu qu'ils sont tout seul il attrape Vera et l'embrasse avec fougue serrant son corps contre le sien. Fébrile en sentant le ventre arrondi contre lui. « Tu m'offres le plus beau des cadeaux. » Et une nouvelle fois sa main effleure avec douceur et amour le ventre de sa compagne. Le cuisinier regarde son téléphone qu'il avait mis en silencieux et il y a des SMS ainsi que des messages de sa mère qui se fait du souci de ne pas avoir de nouvelles. « Il y en a qui sont inquiets. » Et il lui montre son portable. « Je voudrais t'enlever là. Te garder que pour moi. Le temps de vraiment réaliser. Mais on va devoir passer par la trattoria pour rassurer tout le monde. Et officialiser cette nouvelle. Mes parents futurs grands parents ils vont ouvrir le champagne.» Gus l'embrasse à nouveau. « Je suis vraiment heureux. » Et son bonheur illumine son visage.



L'AVENIR

s'écrit dans la vie qui grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) Kinder surprise. // Augusto Empty
Sujet: Re: (terminé) Kinder surprise. // Augusto ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Kinder surprise. // Augusto -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant