Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

 

- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 11 Mai 2020 - 22:34 )
Une cigarette dans la main, le regard devant lui, Alexis se balade dans les rues du centre en espérant trouver l’inspiration par une belle balade. Il y a sans doute mieux comme paysage mais il ne voulait pas trop s’éloigner de son lieu de travail puisqu’il doit s’y rendre dans quelques heures. Enfin si les horaires ne changent pas en tout cas. La musique lui manque, il n’a plus de temps pour jouer, pourtant c’est une de ses plus grandes passions. Il aimerait pouvoir s’y remettre, il y pense encore et encore. Rien ne lui vient. Peut-être qu’il lui manque ce petit quelque chose qui changerait tout. Alors il marche tranquillement dans les rues, regardant les vitrines. Et il allait tracer son chemin quand il voit quelque chose qui l’intrigue. Alors il fait marche arrière et plante son regard sur une vitrine. Et il voit sa tête, en gros plan sur un avis de recherche. « - Non mais… Ils sont sérieux ou quoi ? » Il hausse un sourcil et arrache le document de là. Il plisse les yeux. S’il sait un peu mieux écrire, lire il y travaille encore. Mais il comprend en grande ligne que ça n’est pas bon. Et puis le sigle de la police associer à son image, il n’aime pas ça du tout. C’est une erreur, c’est certain. Il n’a plus rien fait de mal. Si ce n’est fumé et voir. Et si sa patronne tombe dessus ? Il souffle un bon coup, essayant de ne pas s’énerver, ça ne sert à rien. Il prend sa fiole pour pouvoir boire une gorgée.

Il s’apprêtait à poursuivre son chemin quand ses yeux se posèrent sur le jeune garçon de la dernière fois. Milo. Il l’a trouvé attendrissant et bien sûr qu’il n’a pas oublié son pyjama et son lapin. Ni même ce qu’il a pu lui dire. C’est un garçon plaisant. Et honnêtement, il n’a pas eu envie d’être froid et distant avec lui, bien au contraire. Il en oublie sa mauvaise humeur en réalité. Il a juste envie d’aller le voir. Alors, il se rends vers lui, un sourire sur les lèvres. Il attend qu’il termine de faire ce qu’il a à faire, qu’il puisse lui accorder son attention. Puis une fois fait, il vient à sa rencontre. « - Salut beau garçon. » Son sourire se fait plus grand. Et puisqu’il n’a pas eu de mal à venir vers lui la première fois, Alexis s’avance un peu plus juste pour pouvoir le prendre dans ses bras quelques secondes et l’étreindre. « - Je suis content de te revoir. Comment tu vas ? » Il n’a plus l’air malade en tout cas, ce qui est une bonne chose. Et heureusement, ça serait embêtant pour lui qu’il le soit sans cesse. Il réfléchit un instant, puis repense à ce document qu’il tient dans sa main. Il le chiffonne directement pour pouvoir le jeter à la poubelle. C’est sans doute loin d’être le seul, mais s’il peut éviter que Milo le voie pour un criminel hautement rechercher ça l’arrangerait quand même pas mal. Il fait donc comme si de rien était. Pour le moment en tout cas.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 780 - Points : 1386
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Jeu 14 Mai 2020 - 3:37 )
S'il y avait bien une chose qu'il savait faire, c'était photographier sa ville ! Et ça tombait très bien puisqu'il avait répondu à un appel d'offre pour une agence touristique. Un travail rapide et facile à faire alors qu'il faisait le tour des plus beaux monuments et des impasses secrètes tout en y ajoutant quelques touches "gastronomie" et "nature". Et pour cela, rien de mieux que les parcs ! On était donc bien loin des photos de fiançailles de Diana et de son père dont il n'avait d'ailleurs plus eu de nouvelles depuis celles-ci, chose dont il ne se plaignait pas ! Une parenthèse de sa vie qu'il espérait définitivement refermée alors qu'il reprenait sa petite routine loin de ce monde certes opulent mais pour le peu qu'il en avait vu, assez glauque. Et pourtant, alors qu'il aurait dû s'en satisfaire, il ne faisait qu'y penser. Ou plutôt, se torturer l'esprit avec toute cette histoire. Comme il le faisait actuellement -et une fois de plus- alors qu'il prenait en photo une vue d'ensemble du parc verdoyant avec quelques promeneurs -en s'arrangeant pour qu'ils ne soient pas identifiables- profitant du soleil napolitain. Peut-être pas aussi tranquillement qu'ils l'auraient fait quelques jours auparavant puisque dernièrement la terre grondait sous leurs pieds et que c'était sur toutes les lèvres mais tant que ça n'apparaissait pas sur les photos, c'était bien tout ce qu'il demandait !
Le cliché pris, il allait se détourner lorsqu'il tomba nez à nez avec Alexis qui vint l'étreindre apparemment heureux de le revoir. Tout comme il l'était lui-même puisqu'il avait quelque chose d'important à lui faire savoir. "Oh, bonjour Alexis, je suis content de te voir moi aussi ! Tu sais qu'il y a des avis de recherche te concernant placardés un peu partout en ville ? Ça semble assez important..." Voilà, sa bonne action du jour était faite et ce fut comme soulagé d'avoir pu faire passer le message qu'il reprit, de façon nettement moins empressée. "Je comptais te laisser un message ce soir sur ton téléphone pour te le dire si tu n'avais pas vu mais... " Un regard plus tard sur l'affiche que celui-ci tenait en main avant qu'il ne la froisse, il poursuivit d'un ton plus gêné. "Apparemment, tu as déjà vu."

Il ne posa bien sûr aucune question, et encore moins maintenant qu'Alexis avait froissé l'affiche, mais tout cela avait de quoi être intriguant. Il en suivit une sorte de long silence embarrassé alors qu'il tentait de faire oublier son intervention visiblement malvenue. "Et je vais bien ! Bien mieux en tout cas, et aucun arbre n'est finalement tombé sur mon immeuble, ce qui est bien aussi... Et j'ai parlé à mon père ! Enfin, parlé... Je l'ai vu mais lui ne m'a pas adressé un mot." Pourquoi racontait-il tout ça ? Il ne pouvait même pas cette fois-ci invoquer la maladie ou une quelconque fièvre... Il était vrai qu'il y pensait souvent -tout le temps- mais tout de même, Alexis était bien gentil de l'écouter ainsi. Il en eut un petit rire aussi embarrassé que désespéré alors qu'il s'excusait. "Désolé, je passe mon temps à te raconter ma vie alors que je ne t'ai même pas demandé comment tu allais...

Quant au "beau garçon" qui lui avait fait automatiquement pensé au "beau gosse" de Juan, il avait préféré ne pas relever ne sachant juste pas comment y réagir. Parce que ça lui faisait définitivement trop penser à Juan ! Juan et la folie des sens et des corps qui se mêlaient un peu trop dans son esprit au "Je vais finir par tomber amoureux si tu continues attention." d'Alexis... Se secouant, il opta pour se préoccuper de tout autre chose. "Ma mère est très respectueuse du secret professionnel alors je ne sais même pas si tu as été la voir, bien que rien ne t'y obligeait ! Je t'ai juste donné son numéro au cas où tu aurais été intéressé, ce n'était en rien une obligation..." C'était désespérant, comme s'il ne pouvait pas lui demander directement ! Mais non, c'était bien trop personnel, et compliqué, pour qu'il se permette de le faire... Alors il tournait autour du pot d'une façon si grossière qu'il s'en serait presque senti honteux.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 18 Mai 2020 - 13:04 )
S’ils avaient été dans un dessin animé, on aurait pu voir la goûte de sueur sur son front après qu’il ait entendu les mots du plus jeune. Lui qui voulait faire en sorte qu’il ne sache et ne voit rien de ces affiches est prit au dépourvu puisque Milo sait déjà. Bien sûr, il n’est ni idiot, ni aveugle. Pourquoi est-ce qu’il a pu penser qu’il n’aurait pas vu de lui-même les choses, surtout en le voyant traîner dans ce quartier. Il masse légèrement sa nuque. « - Et moi qui pensait pouvoir faire en sorte que tu n’en saches rien. Mais j’apprécie beaucoup l’intention de venir m’en parler, je retiens. » Dit-il dans un premier temps puis ne tarde pas à reprendre puisqu’il ressent le besoin de s’expliquer. « - Je n’ai rien fait, je t’assure. Je ne comprends pas pourquoi ces affiches… Peut-être une blague ? Ou ils se sont trompés. Je n’ai plus rien fait de mal… Surtout que je risque bien trop à faire dans l’illégalité maintenant. » Il ne veut pas lui faire peur et il ne veut pas non plus qu’il pense qu’il a fait quelque chose. Il consomme de la drogue uniquement, et de la drogue douce en plus. De l’herbe, ça n’est pas grand-chose. Il boit certes mais il se comporte correctement malgré tout. Puis il repense à cette soirée dans la boite, avec ce gars qui lui a foutu de la drogue dans les mains sans qu’il ne demande rien. Peut-être que ça vient de là ? Il faudrait qu’il s’en assure auprès de quelqu’un, mais ne sachant pas encore qui, il fait impasse sur cette histoire.

Il écoute avec attention les nouvelles qu’il reçoit. Il se rappel des confidences qu’il lui a faites quand ils étaient coincés ensemble dans cette salle commune. « - Je suis ravi que tu te portes mieux. » Ca se voit d’ailleurs, il a une jolie mine. Et il est tout aussi adorable, si pas plus. Mais ça, il se garde bien de le dire, il n’a pas envie que cette discussion soit plus embarrassante encore. « - Alors il est revenu ? C’est peut-être une bonne chose. Vous ne vous êtes pas encore parler mais peut-être que ça viendra ? Ce n’est donc pas totalement perdu ? » Après, il a été abandonné par son père de ce qu’il se souvient, situation donc un peu délicate. Ca prend du temps de réparer les choses, d’apprendre à connaître l’autre. Mais il prend ça pour une bonne nouvelle en tout cas. Sans même qu’il y ait un pas réel. « - Ca ne me dérange pas, je t’écoute. » Comme il l’a fait la première fois. Il trouve toujours Milo très intéressant et son histoire semble l’être tout autant. Puis s’il lui parle ça veut dire qu’il a confiance et ça lui fait plaisir qu’une personne n’ait pas peur de lui, ou de lui dire des choses. « - Heureusement qu’elle sait garder les secrets. Ca serait embarrassant qu’elle t’ai raconté tout ce que je lui ai raconté. » Surtout qu’il a du lui parler des choses qui font mal. De son père, de la cave, de ses conditions de vies à l’époque. La base, qui lui fait toujours aussi mal actuellement et qu’il continue de noyer dans l’alcool. « - Je vais bien. J’ai un boulot. J’ai un logement. J’ai appris à lire et écrire. Bon… Il y a encore des choses qui sont difficiles mais je me débrouille. J’ai juste un peu perdu l’inspiration pour la musique et j’espère qu’elle va revenir assez rapidement car c’est bien triste. » Dit-il en pensant à tout ça en même temps. Il en a sans doute un peu trop dit lui aussi cette fois. Il ne se confie pas autant habituellement. Mais il n’est plus si complexé par le fait de ne pas savoir lire et écrire puisqu’il a appris et continue d’apprendre avec ses proches. « - Je n’ai pas encore arrêté mes vices par contre. Mais je continue de contrôler la situation. » Dit-il en ayant toujours sa fiole d’alcool sur lui. Car les tremblement du au manque ne serait pas tolérable et même gênant pour le boulot ou ses activités.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 780 - Points : 1386
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mar 19 Mai 2020 - 7:28 )
Pourquoi les gens oubliaient-ils toujours qu'il était photographe ? Et que donc, il savait observer les choses... Bien sûr qu'il les avait vues ces affichettes ! Il y en avait partout, à croire qu'Alexis était devenu le nouveau Al Capone de Naples ! "Tu devrais peut-être aller voir directement à la police ce qui se passe ? Ce serait sans doute le plus simple..."Réflexion et comportement de bon citoyen qui n'avait jamais eu maille à partir avec la police et n'imaginant pas que les choses puissent mal se passer. Mais il n'insista pas là-dessus alors que lui-même avait tant de choses à raconter.
Déjà, il n'était plus malade, ce qui était un bon point. Et il avait tellement raconté sa vie le soir de la tempête qu'il trouvait normal de le tenir informé des derniers événements. Même si dit ainsi, ça pouvait semblé positif alors que pas du tout. "Non, il n'est pas revenu. C'est sa future femme qui... Ma future belle-mère ?" En toute logique. Et il en écarquillait des yeux alors qu'il ne réalisait que maintenant qu'Adriano ne serait pas le seul à avoir Diana comme belle-mère... "Oui enfin, elle m'a retrouvé pour faire pression sur mon père et mon demi-frère pour... Je ne sais même pas pourquoi ! Une vague histoire de conserver sa place de ce que j'ai réussi à comprendre. Mais c'est juste une famille de cinglés. L'argent monte trop vite à la tête de certains, ça c'est sûr." Parce qu'il n'était toujours pas question pour lui de côtoyer les Rocca. Pas s'il pouvait l'éviter en tout cas. "De toute façon, mon père s'est détourné de moi sans m'adresser la moindre parole, ça veut tout dire ! Et puis... je ne veux pas blesser ma mère avec toute cette histoire. C'est du passé pour elle et c'est aussi bien que ça le reste." Et c'était quelque part plus facile de ne se préoccuper que du ressenti qu'aurait sa mère face à tout cela que ce qu'il avait lui-même vécu. C'est qu'il avait déjà assez à faire entre sa future... belle-mère -l'idée était toujours aussi dérangeante, surtout au vu de l'amour incommensurable régnant, et c'était bien sûr ironique, entre elle et son père !- et l'iceberg qui lui servait de demi-frère, pour se préoccuper de ce père se détournant de lui. Du moins, c'est ce à quoi il voulait se raccrocher.

Donc sa mère... Qui s'occupait des problèmes d'addiction d'Alexis et vraiment, il s'en félicitait. "Tu verras, hormis le fait qu'elle cherche désespérément à me marier pour que je lui donne enfin des petits-enfants, elle est géniale. Et si tu as un souci, quel qu'il soit, tu peux lui en parler. Ou à moi." Et il lui sourit avec douceur parce que celui-ci s'ouvrait à lui en lui avouant des choses qu'il n'aurait jamais imaginées. Ne pas savoir lire ou écrire ?! Mais où avait-il passé son enfance ? Il aurait bien voulu réagir à cela mais il trouva plus sage de garder ses réactions pour lui alors qu'il prenait juste acte de ce que lui disait Alexis. Parce qu'il n'était juste pas question de le faire fuir ! "J'aimerais bien t'écouter jouer un de ces jours... J'ai toujours pensé que les personnes qui savaient jouer d'un instrument avaient quelque chose de plus... Comme un don que n'aurait pas le commun des mortels, moi par exemple !" Il plaisantait mais il était surtout sincère. "En tout cas, j'aime bien comment tu prends les choses. Tu donnes une impression de maîtrise malgré tes difficultés, ce qui est très rassurant. Mais j'ai déjà dû te le dire, non ?" Très loin donc de ce qu'il était lui capable de faire avec ses propres problèmes !

"Je te proposerais bien d'aller prendre un café quelque part mais j'ai été retirer du liquide tout à l'heure et je sais pas ce qui s'est passé mais la machine est devenue complètement folle en disant que je n'avais pas assez d'argent sur mon compte. J'ai refais un essai et là, elle a avalé ma carte. En plus la banque était fermée, bien sûr ! Du coup, j'ai plus de carte, ni d'argent et je vais devoir me contenter ce soir des carottes de Gremlins..." C'était ça ou aller frapper à la porte de la charmante vieille dame qui lui servait de voisine dont il descendait les poubelles lorsqu'il le pouvait. Mais aller demander... Mouais, Gremlins allait partager ses carottes, il n'allait donc pas mourir de faim ! Quant à aller voir sa mère, il ne se sentait juste pas prêt de parler petite-amie qu'il n'aurait jamais. "Pourquoi j'ai l'impression qu'il n'y a qu'à moi que ça arrive ce genre de chose ?" Et il préférait en plaisanter même si ça n'arrangeait pas son problème. Parce qu'il aurait bien voulu pouvoir se donner l'occasion de discuter davantage avec Alexis.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 22 Mai 2020 - 21:41 )
Alexis hausse un sourcil directement quand il entend les mots de Milo mais se souvient que celui-ci ne connaît pas encore son dégoût envers la police. Il ne lui a pas encore tout dit de lui. Peut-être est-ce pour ça qu’il est encore entrain de lui parler en ce moment. « - J’en parlerai à mon meilleur ami plus tard, il est inspecteur. » Dit-il en lui adressant un sourire. Erio lui indiquera probablement pourquoi des affiches de lui se retrouvent placardée dans toute la ville. Il est limite mal à l’aise de se promener dans les rues comme ça, en sachant que les gens risquent de le dévisager. En se rappelant ce détail, il remet assez vite sa paire de lunette de soleil sur son nez, histoire d’être un peu plus discret. Est-ce que ça serait vraiment suffisant ? Il en doute, mais c’est toujours mieux que rien. « - Donc, la future femme de ton père, veut faire pression sur son futur époux ? » Il demande, pour être sûr de bien comprendre. Quelle histoire encore, c’est étrange tout ça. « - C’est une tireuse d’argent ? » Une vipère, enfin une femme qui en veut aux hommes riches. Il soupire doucement quand il entend le reste. « - Je suis désolé pour toi. J’aurai aimé qu’il en soit autrement. » Milo semble mérité le bonheur. Et surtout que son père se préoccupe de lui. L’homme ne le connaît pas s’il a bien retenu son histoire. Il est parti avant qu’il ne naisse. Après ce n’est pas une excuse pour ne pas s’intéressé à son fils. Mais Alexis n’ayant pas eu de modèle parental ne sait pas vraiment ce que c’est d’avoir un père. Il sait juste le mal que ça fait de ne pas en avoir, ou pas un bon en tout cas.

Il se mit à rire. « - Oui, elle a été adorable avec moi. » Dit-il en voyant la femme en même temps qu’il parle d’elle. Elle est agréable. Alors qu’Alexis ne l’est pas toujours. Surtout quand il s’agit de parler de lui. Ca le met tellement mal de faire revenir les souvenirs et les souffrances du passé. Il ne sait pas quand il ira enfin mieux. Mais encore une fois, les médicaments, il ne les prend pas. Il préfère fumer, ça le calme et ça l’aide, tout comme la boisson. Les médicaments, il n’aime pas ça. Il n’a pas souvenir que ça l’aidait beaucoup quand il a essayé. Il n’a pas envie d’avoir une autre personnalité. Il lui a dit une chose qui le gêne depuis longtemps. Il ne fuit toujours bon. Ca fait sourire Alexis, sans même qu’il ne s’en rend compte. Ca lui fait vraiment plaisir de ne pas se sentir rejeter. Il l’écoute et c’est plutôt satisfaisant. « - Je te ferai écouter dans ce cas. » Il aime toujours autant jouer, il faut juste qu’il retrouve la même envie qu’avant. Il espère que ça reviendra rapidement. Il sourit doucement. « - A force de recevoir des coups on devient plus fort. Le temps m’a permis de rester sur pieds. Et de faire face à toutes les mauvaises choses qui peuvent me tomber dessus. » Il dit ça comme une métaphore, mais c’est plus que ça. Cependant, il n’est pas encore prêt à parler de ça. C’est très bien dit de cette façon-là.

En parlant de malchance, on dirait que ça n’est pas vraiment le jour de Milo non plus. Il hausse un sourcil directement suite à son récit. Il réfléchit. « - Et bien… Je te propose de rester avec un soi-disant rechercher par la police. Je dois travailler au café quelques heures. Mais tu es libre d’y venir. Je mettrais tes consommations sur mon compte. Puis tu verras, l’endroit est vintage. Artistique aussi, toi qui est photographe. Il y a une place pour les artistes, aussi bien musicaux que dessins. C’est un coin vraiment sympa. Puis après, tu rentres avec moi. Ou je rentre avec toi. Et on se mange quelque chose. T’es coincé avec moi. » Dit-il en souriant un peu plus. « - Ou alors, j’évite le café, on va faire des courses et on rentre quelque part avant que je ne me fasse arrêter par la police. » Bien qu’il ne sait pas comment il va pouvoir expliquer cette situation à sa patronne.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 780 - Points : 1386
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Sam 30 Mai 2020 - 5:53 )
Rassuré par le fait qu'Alexis allait voir au problème de cet avis de recherche, il passa rapidement à autre chose et évoqua sa "famille" retrouvée. Pour aussitôt s'en plaindre. "Une croqueuse de diamant et elle ne s'en cache pas. Je n'ai toujours pas compris pourquoi mon père reste fiancé avec elle en sachant pertinemment ce qu'il en est. Apparemment d'après mon frère, leur monde ne serait pas régi par la même logique que la nôtre." C'était bien la peine d'être si riche pour finalement se retrouver coincé avec une femme telle que Diana... "Enfin, c'est leur problème. Le peu que j'en ai vu m'a plus donné envie de fuir qu'autre chose." Mais on ne pouvait pas dire qu'il en était déprimé pour autant. Déçu, peut-être un peu mais en vérité, cela faisait des années qu'il se préparait à quelque chose dans ce goût-là. Il aurait juste voulu pouvoir être agréablement surpris... Ce qui n'avait pas été le cas. "Mais je ne me plains pas, j'ai eu ma mère qui a toujours été là pour moi. Et il y en a certainement beaucoup qui aurait voulu avoir ma chance..." A commencer sans doute par Alexis. Qui de nos jours apprenait à lire et à écrire à l'âge adulte ? Ou qui devenait plus fort sous les coups ? Parce qu'il doutait que c'était à prendre au figuré... Pas quelqu'un qui aurait eu une enfance normale en tout cas. Et s'il posait un regard songeur sur Alexis, il préféra garder pour lui ses hypothèses ne voulant pas le mettre mal à l'aise.

Pourtant il y réfléchissait et se retrouva à rapidement grimacer. "Je pense que dans ton cas, je me serais juste écroulé. Je me suis toujours demandé à quoi pouvait bien se raccrocher les gens qui menaient des vies difficiles..." Des vies à mille lieues de la sienne... Un peu comme celle de Paco par exemple où on savait que ce genre de chose pouvait exister mais qu'on n'imaginait pourtant pas. Et il ne pouvait que se féliciter d'avoir dirigé Alexis vers sa mère, il était persuadé qu'elle saurait mieux que personne lui apporter l'aide et l'écoute dont il aurait besoin.
Même si pour le moment, c'était surtout Alexis qui l'écoutait parler de ses petits malheurs ! Et il n'aurait jamais pensé se retrouver un jour sans avoir le moindre centime en poche, au point de ne même pas pouvoir s'acheter à manger. Mais il fallait croire qu'il cumulait après avoir dormi dans une salle des fêtes transformée en dortoir commun, toujours avec Alexis d'ailleurs ! Mais il n'était évidemment pas question qu'il chamboule toute la vie de celui-ci ou pire encore, qu'il le mette en porte-à-faux avec son employeur. "Hors de question que tu ne te présentes pas à ton travail ! C'est bien trop important." Et c'était non négociable. Pour rapidement sourire, amusé par la formulation d'Alexis. "Puisque je suis coincé avec toi, et que je n'ai pas le choix, je vais t'accompagner. Et qui sait, en négociant les choses avec ton patron, peut-être qu'il acceptera que je prenne une ou deux photos de son établissement pour le faire apparaître dans un guide touristique de la ville contre un ou deux cafés offerts ?" Une publicité quasi-gratuite et à bon compte lorsqu'on savait que ce guide serait ensuite entre les mains de bon nombre de touristes. Et c'était surtout le genre de petit établissement qu'il recherchait de par son côté décalé qui se démarquait du tourisme de masse... Il n'allait donc certainement pas refuser l'offre d'Alexis ! Et d'autant plus s'il pouvait par cette opportunité lui offrir une sorte de bonification à son travail. "J'ai hâte de voir à quoi ça ressemble ! Donc tu fais tes heures et moi je boucle mon reportage photo. Et après, vu que je suis coincé avec toi, on fera comme tu voudras." Parce que tout lui semblait préférable aux carottes de Gremlins.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mar 2 Juin 2020 - 22:23 )
Alexis voit tout a fait le genre de femme qu’il décrit. Le genre qui se fiche pas mal des conséquences et qui ne cherche que à assouvir ses envies d’argent. Il approuve. « - Peut-être qu’il a quelque chose à en tirer lui aussi. Mais qu’il ne préfère pas en parler. Ou alors il est juste… Un peu idiot. » Dit-il pour trouver des mots assez gentils sans qu’il ne le soit vraiment. Il a comme envie de bien paraître pour une fois. Ca change quand même pas mal la donne. Il ne donne pas cette hypothèse pour justifier quoi que ce soit d’ailleurs, c’est juste une idée. L’homme fait ce qu’il veut après tout, s’il a envie de tout perdre pour une femme comme ça, c’est son histoire. C’est juste dommage que les enfants en payent les conséquences. Et il pense à Milo en particulier. Les autres, il ne les connait pas. Et il a beau dire qu’il s’en fout d’être ignorer de la sorte, Alexis n’y croit pas tellement. Il doit y avoir de la déception au fond de lui et donc de la tristesse. Peut-être qu’il se trompe mais il n’en parlerait pas sinon. Mais il a raison par rapport à sa mère. « - Tu as de la chance de l’avoir ça c’est sûr. Tu as totalement raison. » Le jeune homme aurait aimé que sa mère l’aime, qu’elle l’aise et le sorte de cet enfer. Elle n’a jamais rien fait pour lui. Elle faisait juste le minimum et encore… Il lui en veut énormément. Et il n’est pas prêt de pardonner quoi que ce soit, du moins pour le moment. Elle est sortie de prison probablement, il n’a pas eu de nouvelle de sa part. Il ne sait pas où elle en est et il n’a pas cherché à connaître l’information maintenant qu’il a repris une vie un peu plus normale.

Le jeune homme parle sans en dire trop. Sans trop de donner des détails. Il apprécie Milo et il n’a pas envie de lui donner des raisons de le fuir. Pas avec son histoire en tout cas. Il doit continuer d’être prudent au plus possible. Il se mord la lèvre. « - Une personne. Parfois, il suffit d’une personne pour se donner l’envie de se battre. » Cette personne ça a été sa sœur. Il devait prendre soin d’elle, il devait s’en occuper et essayer de lui faire vivre une vie meilleure. Il ne le pouvait pas toujours, il a souvent échoué, mais il essayait jusqu’à ce que ses limites. Il n’aura jamais été assez bien selon lui. Mais cette tristesse, cette noirceur, il les garde pour lui. Il noie tout ça dans l’alcool, c’est plus facile à ses yeux que de vivre avec. Il se dit fort mais il ne l’est pas tant que ça. Mais il a appris que montrer ses faiblesses n’est pas bon pour sa protection. Sa sœur continue d’être son moteur aujourd’hui, même s’ils se voient beaucoup moins. Il sera là pour elle quand elle en aura besoin. Elle sera toujours son étoile et sa priorité dans la vie. Mais pour le moment, c’est plutôt la situation de Milo qui est délicate. Il se retrouve sans rien par malchance sans doute. Et forcément, le garçon ne le laissera pas ainsi. Puis s’il peut passer plus de temps à ses côtés, il sautera sur l’occasion sans attendre. Et il est ravi de l’entendre accepter de passer du temps avec lui. Même s’il l’oblige à se rendre au boulot. Bon en même temps, c’est la meilleure solution. Il ne peut pas se permettre de perdre son emploi maintenant. « - Je trouve que c’est une bonne idée ! Une super offre en plus. Je pense que ça pourrait l’intéressée. » D’autant plus que Poppy est une patronne remarquable. Et elle est assez ouverte d’esprit, c’est donc pour ça qu’il pense qu’elle sera pour. Puis essayer de faire venir de la nouvelle clientèle n’est que positif pour les affaires. « - Ca marche. Allons-y alors, avant que je ne sois en retard. » Il lui fait un clin d’œil. Puis se met en route. Ils n’y sont pas bien loin, c’est à quelques pas de là.

Il regarde de temps en temps vers Milo pour voir si tout est bon puis rendre dans le café quand ils arrivent devant. Il n’est pas tout à fait à l’aise, il a peur que les affiches lui jouent un mauvais tour. Mais il sait aussi qu’il n’a rien fait du tout. Il salue ses collègues. « - Installes-toi, j’arrive. » Il s’éclipse un instant, le temps d’aller poser ses affaires à l’arrière. Il invite Poppy à venir pour parler à Milo en lui résumant un peu les choses. Il met une casquette sur la tête, pour peut-être être moins reconnu, avant de revenir pour se mettre au service. « - Je te sers quoi ? » Il demande au garçon directement pour qu’il ne reste pas sans rien, il n’a pas envie qu’il s’ennuie en l’attendant.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 780 - Points : 1386
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mar 9 Juin 2020 - 7:56 )
Quoi que son père faisait avec Diana, il savait deux choses. C'est que son frère avait certainement raison lorsqu'il affirmait que celui-ci l'épouserait quoi qu'il puisse se passer, même si lui n'en comprenait pas les raisons. Et surtout, c'est que malgré qu'il s'en défende haut et fort, la place -qu'il n'avait d'ailleurs pas- dans cette famille le tracassait bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Parce qu'il aurait dû en toute logique oublier les Rocca une bonne fois pour toute. Sauf qu'apparemment, ce n'était pas si simple... "Une réputation ? La peur du scandale ? Je ne vois que ça parce que je ne pense pas qu'on puisse dire que Rocca père soit un idiot. Pas avec la fortune qu'il a." Et dont sa mère n'avait jamais reçu le moindre centimes pour les élever. Il y aurait de quoi en effet créer un beau scandale s'il se faisait soudainement connaitre comme son fils illégitime. Mais ça blesserait certainement aussi sa mère, et ça il n'en était juste hors de question. Il en sourit d'ailleurs à Alexis qui approuvait ses propos au sujet de sa mère.

Pour s'intéresser bien vite à ce qu'il lui disait à son sujet. Il savait que ses confidences sur lui-même étaient rares et donc d'autant plus précieuses. Et là, vu la réserve avec laquelle il parlait de cette personne, il pouvait sans mal deviner à quel point celle-ci devait être importante pour lui. "Je trouve ça bien que tu aies quelqu'un de si important dans ta vie... Tu sais, je ne t'obligerais pas à me parler mais si tu désires le faire, sois sûr que je ne te jugerais pas." Il supposait qu'Alexis l'avait déjà compris lorsqu'ils avaient discuté dans le gymnase mais ça lui semblait important de le lui redire, comme une possibilité qu'il lui offrait s'il le souhaitait. Parce qu'il n'était évidemment pas question de se montrer intrusif, préférant de loin l'idée qu'Alexis puisse lui faire confiance. Il lui fit d'ailleurs un sourire rassurant voulant lui prouver qu'il ne lui tenait pas rigueur de sa réserve envers lui. D'autant qu'il s'estimait chanceux d'être retombé sur lui un peu par hasard au coin d'une rue. Et même si les circonstances n'étaient pas en sa faveur puisqu'il se serait retrouvé à pratiquement mendier un café s'il n'avait eu cette commande pour un dépliant touristique. Et les touristes adoraient le café italien, c'était bien connu !
L'idée sembla en tout cas enthousiasmer Alexis et il en sourit d'autant plus alors qu'il en plaisantait. "J'espère que c'est l'idée de passer du temps avec moi qui te rend si enthousiaste, plus que la promotion du café où tu travailles ou même l'idée de plaire à ton patron !" Bien qu'il pourrait presque comprendre la dernière supposition. S'il n'était pas son propre patron, il ne doutait pas qu'il vivrait un enfer au quotidien à toujours se demander en permanence si ses photos convenaient. Pour tomber en dépression au moindre refus de l'une d'entre elle... Il se rappelait encore assez comment il avait été traumatisé de perdre suite à l'inondation de sa boutique, les clichés d'un de ses clients.

Il ne s'était cependant pas attendu à arriver devant le café de Poppy. Ce même café où un soir de fermeture, ils avaient trouvé -ou plutôt celle-ci avait trouvé- un nourrisson dans la poubelle. Et comment ils avaient galérer en attendant que les secours viennent le prendre en charge ! "Oh mais je connais ce café ! J'y suis déjà venu un soir et j'ai même accusé ta patronne de vouloir se débarrasser de son nouveau-né en le jetant dans sa poubelle. Alors que non, elle ne faisait que le récupérer... Ça a été une soirée épique parce que ça ne semblait pas être d'une extrême urgence pour les secours et on a dû gérer les choses comme on pouvait le temps qu'ils arrivent enfin. Et clairement, je ne suis pas doué du tout avec les enfants." Mais pas au point de les laisser croupir dans une poubelle !

Le café n'avait pas changé si ce n'est qu'il n'y avait plus le calendrier de l'avent, ni les décorations de Noël... S'installant à une table, il sortait son appareil de sa sacoche lorsqu'il vit Poppy venir vers lui et lui proposer toute sa réserve de café s'il le souhaitait ! Ce qui le fit doucement rire alors qu'ils se remémoraient ce qui avait été une soirée de pure horreur pour chacun d'eux. "Un café, ou deux, ça ira. Et quelques photos..." Il commença d'ailleurs par la prendre elle en photo dans un plan large où l'ambiance intimiste et chaleureuse du lieu était mis en avant. Avant de la libérer pour mieux se tourner vers Alexis qu'il photographia à son tour. "Allez, fais cheese... Et sympa, la casquette ! Ça te va plutôt bien." Une fois le cliché -plus resserré sur le serveur cette fois-ci- pris et satisfait du résultat, il en pris une seconde juste pour le plaisir alors qu'il commandait. "Un café s'il-te-plait. Et j'ai même le droit de vider la réserve, mais j'ai peur que ça fasse un peu trop." Avant de demander, plus par acquis de conscience qu'autre chose. "Ça ne te dérange pas d’apparaître sur le guide ? C'est pour le côté séduction afin d'attirer les jolies touristes..." Et s'il souriait, il n'y avait par contre aucune trace de plaisanterie quelconque dans son ton. Parce qu'il lui fallait un atout "charme" pour présenter l'établissement, et autre que les œuvres exposées ou l'ambiance générale. Et puis, les Italiens étaient réputés pour avoir la cote auprès des étrangères, non ?


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 15 Juin 2020 - 17:42 )
Alexis soupire doucement. « - Je vois. Cet homme est spécial en tout cas. Mais disons que c’est sa vie. » Lui seul en est maître. Et s’il a envie de rester avec cette femme, personne ne pourra réellement l’empêcher de le faire. Bien que certains croient pouvoir contrôler la vie des autres. Quoi que… Si on y réfléchit bien, c’est possible. Avec beaucoup de pouvoir, avec des menaces… Mais c’est peut-être pas utiles de penser aux pires situations dans ce cas. Le père de Milo veut peut-être juste ce donner l’image d’un homme marié et heureux. C’est ce que font les gens riches habituellement. Il n’en sait rien, il n’en fréquente généralement pas. Mais il aimerait bien que ce garçon en fasse de lui puisse connaître une fin heureuse. Qu’il y ait un peu de magie dans tout ça. Dommage que ça n’existe que dans les films ce genre de chose.

Alexis parle pas de lui, son passé est sombre. Et il ne peut normalement pas dire des choses aussi confidentiel surtout après avoir changer d’identité. Il est loin de ce douter à ce moment là que sa vie prendrait un tournant désastreux dans les jours à venir. Tout était bien trop beau pour que ça continue, Alexis n’a pas un Karma positif généralement. Puis les mots de Milo l’oblige à réagir sans même savoir pourquoi au fond. « - Il s’agit de ma sœur en réalité. Ca n’a rien de sentimentale. Enfin si… Mais pas de la même manière. » Dit-il avant de sourire légèrement. Il vient vraiment de se justifier oui. Et en plus de ça, il a l’impression de s’enfoncer. Milo doit s’en foutre totalement de ça. Et Alexis s’enfonce lui-même dans un truc qui va être compliqué. Il faut dire qu’il a beaucoup pensé à Milo depuis la dernière fois. Ce qui est complètement stupide de sa part sans aucun doute. « - Bien sûr que c’est pour passer du temps avec toi. Je ne me réjouis pas du malheur des autres mais c’est avantageux pour moi alors… » Il s’enfonce un peu plus encore oui. Il a pas l’habitude de se censurer. Il devrait pourtant le faire. Pour ce garçon et pour toutes autres raisons. Mais en même temps se priver de vivre c’est tout aussi mal.

Mais il va devoir travailler, ça passera donc peut-être mieux. Il va pouvoir se concentrer sur les clients. Être efficace le plus possible. Mais il est un peu surprit par l’histoire que lui compte Milo. « - Oh. Drôle d’histoire. J’imagine bien que ça n’a pas du être facile. Mais c’est en tout cas une très bonne action ! Vous ne risquez pas d’oublier votre rencontre en tout cas. » L’enfant a pu être aidé en tout cas. Et Alexis trouve ça formidable. Puis le fait qu’il connaisse Poppy c’est pas plus mal. Sa patronne est adorable. Elle a accepté de le prendre alors qu’il a un casier. Il apprécie beaucoup la jeune femme. Et il est ravi de pouvoir venir travailler là. Il ne penser pas aimer autant cet endroit avant ça. Il lui fait cadeau de son plus beau sourire pour la photo. « - Content que mon style te plaise. » Il se mit à rire directement. « - Non ça va. Pas de soucis. Tant que j’attire aussi les beaux garçons. » Il laisse les yeux sur Milo avant de lui faire un clin d’œil. Puis il se redresse ensuite pour pouvoir commencer réellement son service et servir les clients qui le demandent. Ca lui fait plaisir de ne pas être seul pour une fois, même s’il discute avec les clients autrement.  




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 780 - Points : 1386
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 22 Juin 2020 - 19:41 )
Alexis était comme le Petit Poucet, il laissait tomber les informations comme des petits cailloux qu'il fallait attraper au vol une à une. Une chasse aux trésors donc, où les surprises venaient peu à peu compléter le puzzle qu'il était. Et ce "jeu" l'amusait beaucoup ! Donc celui-ci avait une sœur à laquelle il semblait tenir beaucoup... "C'est bien que tu sois proche de ta sœur." Et il ne doutait pas que celui-ci puisse être très protecteur envers elle, bien plus que lui-même ne l'avait été avec sa propre sœur. Surtout parce que c'était elle qui petits, avait tenu ce rôle envers lui. En grandissant, elle n'avait plus pensé qu'à partir comme si lui et sa mère, Naples et l'Italie toute entière étaient devenus une gêne pour elle... Alors oui, c'était une bonne chose qu'Alexis puisse avoir sa sœur là pour lui.

Et chose non négligeable, que celui-ci puisse apprécier sa compagnie ! Et c'était quelque chose qui ensoleillait sa journée malgré toutes ses galères bancaires. Il n'aurait pas été jusqu'à dire que c'était une bonne chose -il ne fallait tout de même pas exagérer, il avait tout de même son compte dans le rouge !- mais ça lui donnait au moins l'excuse de passer davantage de temps avec lui. Peut-être même qu'avec un peu de chance, il parviendrait à l'écouter jouer qui sait ? Et dans le café de Poppy, comme quoi le monde était parfois petit... Quant à faire la promotion d'un établissement dans ce guide touristique, autant que ce soit en effet celui de la jeune femme qui soit ainsi mis en avant. Et puisqu'il connaissait déjà les lieux, les photos furent rapidement prises jusqu'à celle de l'atout "charme" des lieux. Parce que contrairement à ce que son ton amusé laissait paraître, c'était très sérieux. Alexis allait avoir sa tête sur tous les guides touristiques de Naples... Il s'était donc attendu à beaucoup de choses comme réponse allant des commentaires sur une soudaine célébrité à la prestation de possibles royalties, sur lesquels il aurait enchaîné sur le même ton mais avec tout autant de sérieux. Mais ce ne fut pas du tout cela qui se produisit.
Il ne sut pas ce qui le stoppa, si ce fut la mention des beaux garçons, le regard appuyé sur sa personne ou le clin d’œil... Sans doute même les trois en même temps ! Parce que c'était comme une porte qui venait de s'ouvrir sur... autre chose. Une porte qui se serait ouverte devant lui sur un lieu empli de fête et de musique alors qu'il marchait tranquillement dans une rue calme et vide... Mais s'il se figea, ce ne fut que le temps d'intégrer ces nouvelles informations avant de lui sourire à son tour d'un petit sourire en coin mi-amusé, mi-charmeur, et de prendre une autre photo de lui. "Celle-ci, elle sera pour moi." Bien que la précédente était aussi pour lui mais là, il le lui disait ce qui faisait toute la différence. Et avec toujours un petit sourire très satisfait.

Le laissant aller s'occuper des autres clients, il sorti de sa besace le dossier du guide touristique avec tous les désidératas à remplir et commença à mettre en forme son travail, du moins sur papier. L'ébauche photo serait faite par la suite lorsqu'il rentrerait chez lui. Donc il avait du boulot ! Assez du moins pour s'occuper les deux prochaines heures à un rythme intensif. Encore fallait-il le trouver ce rythme, chose guère évidente avec Alexis qui papillonnait de table en table et dont il suivait les pérégrinations du coin de l’œil. Bien trop occupé à se répéter en boucle ce qu'il venait de se passer, il n'était absolument pas concentré sur le format des photos ou l'agencement de celles-ci sur la maquette. A part bizarrement celles du café qui avaient déjà trouvé leur place... Et à bien y regarder, il faisait n'importe quoi, il le savait.
Mais il appréciait bien Alexis et il était clairement intrigué par lui... Assez pour vouloir en savoir davantage sur son sujet et ne pas chercher à se poser plus de questions. Il cessa donc de le pister du regard, même si oublier ce qu'il venait de se passer était un peu plus compliqué, et but son café avant de plonger dans son travail histoire d'avancer tout de même un minimum. Ce ne fut qu'un long moment après qu'il reprit conscience de son environnement alors qu'il se frottait la nuque et que par automatisme il cherchait Alexis du regard. Avant de lui sourire et de se questionner sur l'heure qu'il était. "Je continue à vider les réserves de café de Poppy ?" Parce que lui avait finalement bien avancé et qu'il risquait bien maintenant de plus jouer à la groupie qu'autre chose. Et d'ailleurs, il en rangea son dossier alors qu'il s'installait plus confortablement sur sa banquette.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant