Revenir en haut
Aller en bas


 

- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 576 - Points : 1350
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 6 Juil 2020 - 11:30 )
Alexis approuve d’un signe de tête. « - En effet oui, c’est très bien. » Il n’en dit pas plus à ce sujet. Il ne voit plus vraiment sa sœur depuis qu’il est sortit de prison. Il se contente de surveiller de loin et rien de plus. Il a un peu honte de ce qu’il a fait, d’où il a terminé. De lui avoir fait perdre des moyens de vivre correctement à ce moment là. Depuis, il s’est reprit en main correctement mais il lui laisse du temps pour elle. Afin qu’elle vive sa vie et qu’elle soit heureuse. Il a l ‘impression de lui porter malheur. Il n’a pas spécialement envie de parler de toute ces choses maintenant de toute façon. Il aura bien le temps de le faire auprès de sa psychologue. Il se concentre sur Milo, content de passer du temps avec lui à nouveau. Dans de meilleures circonstances que cette tempête après tout. Il laisse les yeux sur le plus jeune, un sourire sur les lèvres. Il prends plaisir à faire ça. Il le drague un peu c’est vrai. Il lui plait beaucoup. Il ne va pas le cacher. « - Pour toi carrément. Je me demande ce que tu vas pouvoir faire avec. » Il lui fait un clin d’œil avant de se mettre à rire. « - Tu vas tomber amoureux aussi. » Il dit ça comme si c’était grave, mais ça ne l’est aucunement pour lui, bien au contraire. En tout cas, il l’a laissé faire puisque ça ne lui pose pas de problème.

L’arrivée de client le fait retrouver pied à terre. Il doit faire son service avant d’avoir des problèmes avec sa patronne. Et il s’y met sérieusement. Il va d’un client à l’autre, fait ce qu’on lui dit. Il regarde de temps en temps vers le beau brun pour voir ce qu’il fait. Il se réjouit déjà de pouvoir terminer le boulot pour profiter un peu plus. Il revient un instant vers lui après un bon bout de temps. « - Tu peux en prendre encore un je pense. Et après, on y va. » Il lui sert d’ailleurs lui-même. Il pose un baiser contre sa joue tout doucement, avant de continuer finalement. Il se mord légèrement la lèvre, puis essaie de ne plus penser et se concentrer, ça ira bien plus vite. Son service arrive finalement à son terme. « - Je reviens de suite. » Dit-il en retournant au vestiaire. Il retire son tablier ainsi que sa casquette. Il reprends ses affaires rapidement pour pouvoir rejoindre Milo finalement. « - Je suis là. On peut y aller. » Il l’attends, puis sort avec lui en dehors du café. Il continue son chemin pour pouvoir retourner jusqu’à son véhicule. « - Tu as déjà fait de la moto ? Ou tu as peut-être ton véhicule à toi ? » Il ne sait pas trop comment il est venu jusque là. Quoi que… Non il vit par ici, qu’est-ce qu’il est bête. « - Où as-tu envies que je t’emmène ? Qu’est-ce que tu as envie de manger ? Tu veux venir chez moi ? Ou on va chez-toi ? » Trop de question probablement, mais il a envie de lui faire plaisir. C’est important pour lui. Il lui tend quand même un second casque pour voir s’il veut monter avec lui ou non.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 832 - Points : 1716
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 13 Juil 2020 - 6:26 )
Assurément, c'était un jeu dangereux auquel il jouait. Parce que les photos n'étaient rien, ou pas grand chose. Mais tomber amoureux ?! Ce n'était ni désiré, ni souhaitable... Mais avait-il vraiment le choix ? Ce n'était pas comme si vous pouviez y faire grand-chose lorsque ça vous tombait dessus, et il était le premier à le savoir. A part fuir, peut-être. Et cela faisait des années qu'il fuyait ça comme la Peste. Et là, qu'il arrêtait de courir, tout redevenait compliqué. "Parce que tu crois que je pourrais... tomber amoureux ?" Il avait plongé son regard amusé camouflant mal un certain malaise dans celui d'Alexis, le mettant clairement au défi de répondre à cela. Un jeu de plus, du moins c'était ainsi qu'il voulait le prendre, parce que c'était plus facile de faire les choses ainsi. Mais il en haussa cependant les épaules dans un geste d'indifférence qu'il était pourtant loin de ressentir. "Ce que je sais, c'est que les sentiments c'est compliqué et jouer avec le feu, ça brûle... Et que ça fait mal. Alors... On va éviter ?" Mais Alexis avait raison sur ce point, si c'était si facile, ça se saurait ! Sans doute qu'il aurait dû rajouter pourquoi il devait rester raisonnable parce qu'il n'avait vraiment pas besoin de rendre tout ça plus compliqué que ça ne l'était déjà ! Mais... Là, clairement tout de suite, il n'en avait aucune envie.
Et il savait très bien pourquoi alors qu'il suivait Alexis du regard au lieu de se concentrer sur son propre travail. Sa mère lui aurait certainement parlé de fuite là encore, et elle aurait certainement eu raison. Une chose était sûre, il était encore bien parti pour tout bousiller de tous les côtés. Finalement plonger dans son travail lui sembla préférable à cette prise de tête sans fin sur une peur bien trop ancrée en lui. Et la manière totalement contre-productive qu'il avait de la gérer.

Et il y réussit plutôt bien jusqu'à ce qu'il finisse par lever son regard à la recherche d'Alexis toujours à papillonner entre les tables et les commandes. Se commandant alors un autre café, il ne s'était par contre pas du tout attendu au "bonus" que lui accorda Alexis. "...Mais comment veux-tu que je résiste à ça ?!" Parce que ce petit bisou déposé avec tant de douceur sur sa joue avait été aussi inattendu qu'incroyablement sensuel... Bien trop sensuel pour son propre bien... Pour le coup, il passa le reste du temps à siroter à petites gorgées son café tout en suivant du regard Alexis qui terminait son service. Et ça, sans la moindre discrétion. Sauf qu'en filigrane dans son esprit, il s'évertuait à rejeter le plus loin possible tous les questionnements sur ce qu'il faisait et où tout ceci risquait de l'entraîner. Lui... et Alexis.

Chose qu'il parvenait étonnamment bien à faire sous le feu de ses questions, ce qui le fit rire alors qu'il récupérait le casque intégral. "J'ai déjà fait, il y a très longtemps. Mais c'était sympa et je suis tout prêt à renouveler l'expérience." Pour le reste, il en haussa simplement les épaules avant de placer sa sacoche contenant son appareil en bandoulière sur son épaule. "Du moment que je n'ai pas besoin de piquer les carottes de Gremlins pour mon repas, tout me va ! Et... Chez toi ?" Et c'était dit presque timidement puisqu'il n'était pas sans savoir à quel point Alexis pouvait être secret, alors se voir proposer d'aller chez lui était comme pouvoir ouvrir ses cadeaux de Noël avant Noël ! Et il avait toujours été du genre curieux !

Enfilant le casque, il monta sur la moto derrière Alexis pour se retrouver les cuisses collées aux siennes et le torse contre son dos alors qu'il passait ses bras autour de sa taille... C'est qu'il en avait oublié à quel point on se touchait sur une moto...


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 576 - Points : 1350
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mer 9 Sep 2020 - 11:22 )
Alexis sourit légèrement à sa question. Il réfléchit à la manière de répondre à celle-ci, puis se contente de hausser les épaules simplement. « - On va dire que c’est une chose que j’aimerai possiblement… Mais que je sais impossible. » Pourquoi est-ce qu’il tomberait amoureux de lui après tout ? Il y a mieux ailleurs. Bien plus sécurisant, moins cons, moins dangereux. Le jeune homme a l’habitude de toute façon. Il retient des choses positives depuis leur rencontre et ce qui se continue là maintenant. Mais il se fait de faux espoirs et il sait qu’il va devoir vivre avec, même si il n’en a pas vraiment envie. Il verra bien. « - A vrai dire, je n’ai jamais vraiment aimé. De cette manière. Mais je sais que ça fait mal parfois, je l’ai vu du côté de mon meilleur ami et ses relations. Mais je pense que les sentiments du cœur ne se contrôle pas dans le fond, même si on essaie de le faire. » Et c’est ce qu’il fera en tout cas. On va éviter ouais. C’est facile de le dire. Est-ce que ça sera facile de le faire…

La journée se poursuit, il fait juste une pause pour pouvoir venir auprès de Milo, le servir à nouveau et voir si tout va bien. « - Oh mais le but n’est pas de le faire… Enfin, si c’est ce qu’on avait dit, pardon. » Dit-il en lui adresse un sourire innocent avant de repartir faire son travail. La tête un peu ailleurs, mais il se concentre un minimum pour ne pas faire de bêtise surtout devant les yeux de ses collègues, de sa patronne et de ce garçon.

La moto sera très bien. Et tant mieux, ça le laissera un peu plus de temps encore. Il lui laisse le casque et met le sien. Puis il écoute ses réponses concernant où et quoi et il approuve. « - Ca me va. On va chez-moi. Normalement, mon colocataire n’est pas présent. » Au vu de l’heure certainement pas. Puis il est occupé ailleurs. Il n’a pas spécialement envie d’être dérangé en plus. Une fois installé et Milo également, il démarre sans plus attendre. La moto ça a quand même beaucoup de positif. C’est agréable. Et même s’il devrait arrêter de penser comme ça, il ne peut s’en empêcher.

Les voilà arriver après quelques minutes. Il laisse la moto dans le garage de l’immeuble sans oublier de la sécurisé. « - Suis-moi. » Il lui fait un signe de tête. Puis remonte les étages pour attendre l’appartement qu’il occupe pour le moment. Il ouvre la porte rapidement et laisse entrer son invité. Il se débarrasse de ses affaires, puis se dirige vers la cuisine. « - J’ai appris à faire des carbonaras il y a peu, je peux t’en faire si tu veux. Et je peux aussi te servir à boire. Autre chose que du café, j’imagine que tu en as eu ta dose. » Dit-il avant de rire doucement. « - Ou tu veux que je te fasse visiter. Enfin la plupart des pièces c’est de mon coloc, ce qui est de moi c’est la chambre. » Il n’a rien touché à la décoration. C’est assez sobre, blanc, noire, gris. C’est pas mal, c’est plutôt confortable.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 832 - Points : 1716
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Dim 20 Sep 2020 - 10:20 )
A partir de quand un jeu arrêtait d'être un jeu et devenait sérieux ? Parce qu'ils en étaient assurément là. Et c'était... Compliqué. Alexis, c'était le coup de coeur, une pure folie qui vous faisait tourner la tête, et cette impression qu'il pourrait glisser à tout moment. Et il ne voulait pas lui faire du mal, tout comme il ne voulait pas non plus se faire du mal. Et il aurait certainement fallu pour cela abandonner, rentrer chez soi et se contenter des carottes de Gremlins. Mais entre ce qu'il aurait dû faire et ce qu'il avait envie de faire, il y avait tout un monde. Parce que c'était comme présenter un bonbon à un enfant en lui signifiant que s'il le prenait, il serait puni. Bah, il y avait de fortes chances pour qu'il le prenne quand même.
Mais à choisir, il aurait préféré rester dans le registre du jeu sans conséquence. A juste apprécier le moment passé ensemble, et garder pour soi comme un trésor enfoui tout ce qui aurait dépassé cette limite. Mais les choses n'étaient jamais si simples, il était le premier à le savoir. "C'est mieux comme ça, crois-moi." Au moins, il n'aurait plus à craindre de décevoir Alexis puisque c'était déjà en train de se faire... "Généralement, je fuis. Et quand je ne le fais pas, ça se termine toujours très mal parce que... Je finis systématiquement par tout foutre en l'air ?" Et malgré la forme interrogative, c'était bien plus une affirmation qu'autre chose.

Il y avait donc de la gêne teintée d'excuses dans le regard qu'il leva vers Alexis alors qu'il ne désirait que retrouver un terrain moins glissant pour tous les deux. Il finit cependant par retrouver pied -et cela malgré le bisou qui le fit littéralement fondre- et se retrouver à la fin du service d'Alexis avec un casque intégral dans les mains pour une virée en moto... Des années qu'il n'était pas monté derrière quelqu'un et pourtant, il retrouva instantanément toutes les sensations qui l'avaient tant grisé lors de sa première balade. Au point de regretter que celle-ci soit si courte alors qu'il serait bien resté davantage à juste profiter de la vitesse et du dos d'Alexis qu'il collait par la force des choses.

Se trouvant à le suivre jusqu'à son appartement, il se montra autant intéressé par ce colocataire absent que par ce qu'il pouvait voir du lieu de vie d'Alexis. "Et vous vous êtes connus comment avec ton colocataire ?" Parce que de ce qu'il avait compris lors de son "naufrage" à la salle des fêtes aménagée en dortoir, Alexis avait connu la rue, au moins pour une courte période. Cet appartement ne pouvait donc être qu'une bonne chose pour lui. Et d'autant plus si quelqu'un était là pour s'assurer que tout allait bien pour lui.

Déposant son sac, il le suivit jusqu'à la cuisine avant de sourire à sa remarque sur le café. "Oh mais le café, c'est no limit ! C'est la vie, le café." Même si pour le moment, ce n'était pas sa tasse de café qui lui importait. Parce qu'il lui fallait apparemment choisir le programme, et si les carbonara lui disaient bien, il n'allait pas non plus refuser une visite des lieux, histoire d'assouvir sa curiosité. "Commençons par la visite alors et on verra la suite après ?"


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 576 - Points : 1350
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Dim 20 Sep 2020 - 14:10 )
Alexis soupire doucement en maintenant les yeux sur Milo. « - Je ne suis pas la meilleure des personnes n’ont plus. J’ai beaucoup déçu, même si je n’ai jamais rien promis. » Et il parle surtout des femmes. Il y en a qui ont cru en des possibilités alors qu’il n’y en a jamais eu. Personne n’a réussi à faire la différence à ses yeux jusqu’ici. « - Personne n’est parfait de toute façon. Et je crois que c’est aussi ce qui m’attire chez toi. Tu n’es pas comme les autres. Et c’est mieux. » Il se fiche de se qui s’est passé avant. Il lui a expliqué les choses. Et alors ? Il est mal placé pour juger de manière négative les choix des autres. Par contre, il n’a pas pour habitude de mentir sauf quand il s’agit de sauver sa vie. Il est franc et il dit les choses comme elles lui viennent. « - Je ne sais pas si tu as un pouvoir un truc comme ça. En tout cas tu es très très fort. Comme je l’ai dit il y a pas longtemps à un ami. Peut-être que j’aime ça me faire du mal. Question d’habitude. Enfin soit, sujet clos. » Dit-il en lui faisant un clin d’œil. Il sait aussi être très fort et résistant. Il fera avec.

Il va éviter de foutre tout en l’air ce soir quand même. Il veut pouvoir lui offrir un repas correcte et un agréable moment. Faire comme si de rien était semble être une solution tout à fait raisonnable. Il ne laissera pas son invité partir sans qu’il ait fait ce pourquoi il est venu. Sa question le prends un peu au dépourvu. « - Il m’a sauvé la vie. Il y a 10 ans d’ici. Et il m’a sauvé de la rue, il y a quelques mois encore… » On peut dire que Sandro a toujours été là quand il le fallait. Et pourtant, il a toujours essayé de le tenir éloigner de ses problèmes. Il regarde Milo un long moment avant de reprendre directement. « - Je pourrai même te raconté la vérité. Parce que tu es toi. Ce n’est pourtant pas dans mes habitudes de parler de mon histoire. » Il ne parle pas de lui. Après tout, il a toujours un nom différent de celui d’origine. « - Après, je n’ai pas envie d’attirer de la pitié non plus. Je préfère qu’on me voit comme un connard sans cœur. » Dit-il en se posant contre l’armoire de la cuisine. Et quand il lui dit qu’un nouveau café ne le dérangerait pas. Il fait simplement couler celui-ci. Il sera prêt pour plus tard si jamais. « - Va pour la visite dans ce cas. » Il vient lui prendre la main légèrement, pour lui montrer les pièces de l’appartement. Il a vu la cuisine. Il lui montre donc le salon et la terrasse qui lui est rattaché. La vue est pas si mal d’ailleurs. Il lui montre la salle de bain. Passage rapide, ce n’est pas l’endroit le plus intéressant. Il évite le passage dans la chambre d’Alessandro, ça ne lui plairait pas du tout. Il termine donc par sa chambre. « - C’est minimaliste je sais mais suffisant. Il y a ma guitare. C’est tout ce qui compte. » Dit-il calmement, il a vraiment fait en sorte de la garder celle-ci. Il a fait une décoration plutôt sombre. En réalité, il y a des choses de son passé qui lui reste. Comme être dans la pénombre. Un endroit pas trop chauffé non plus. Où il n’y a pas trop de quoi parler de lui. Il y a juste une photo de sa sœur. La seule qu’il a. Et qui est vieille d’il y a plus de cinq ans. Il y a un sac également au cas où il devrait partir rapidement car il est prêt à tout. « - Tu connais l’histoire de la maison numéro 9 à Fuorigrotta ? » Il relève les yeux vers lui un instant.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 832 - Points : 1716
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 21 Sep 2020 - 8:17 )
Clairement non, il n'était pas parfait. Là-dessus, il ne pouvait pas donner tort à Alexis. Mais qu'on puisse l'aimer pour ses défauts, c'était pour le moins original ! Mais ce n'était pas si étonnant de la part d'Alexis en fait. Bon sang, c'était décidément pas comme ça qu'il allait se montrer raisonnable... Pas alors qu'Alexis avait un discours qu'il aurait pu lui-même tenir. Parce que oui, il y avait bien quelque chose de l'ordre de se faire du mal dans tout cela. Et sans qu'il ait pour autant envie d'y mettre un terme... Mais ce ne serait pas la première fois qu'il se sentirait sur la même longueur d'ondes que lui. Et lorsque celui-ci assura que le sujet était désormais clos, il ne pouvait que s'en féliciter. Parce que c'était le mieux, en effet... Il suffisait juste de s'accrocher à cette idée.
Alors que dans le même temps, il sautait à pieds joints dans la vie d'Alexis. Et avec un vrai intérêt parce qu'il avait bien compris qu'Alexis n'était pas du genre à étaler sa vie aux yeux de tous. Et alors qu'il aurait dû en toute logique respecter ça... Il voulait en apprendre davantage sur lui.

Et s'il ne voyait pas en quoi le fait qu'il était lui pouvait permettre à Alexis de s'ouvrir à lui, il ne s'en plaignait pas ! Il alla même jusqu'à le questionner sur ce colocataire qui avait de quoi intriguer. Et comme il l'avait pressenti, celui-ci semblait être important pour Alexis, et était pour le moins une figure récurrente dans sa vie. Il ne posa cependant pas davantage de questions, c'était après tout à lui de décider ce qu'il voulait lui dire ou pas. Tout juste se permit-il une réponse à ce qu'il jugeait totalement faux. "S'il y en a un qui dois faire pitié, c'est surtout moi... Et tu n'es pas un connard sans coeur, je ne me sentirais pas si confortable à tes côtés si c'était le cas." Et il ne se serait certainement pas endormi contre lui lors de leur rencontre dans ce gymnase transformé en dortoir géant. Et tout comme là-bas où il avait été trop malade pour réfléchir, il comptait bien prendre les informations comme un Petit Poucet qui ramasserait des cailloux un à un, chacun d'eux lui donnant l'impression d'être un cadeau inestimable.

Un peu comme cette visite improvisée alors que plus que les pièces visitées, c'était sur les doigts attachés aux siens que son esprit focalisait. Et sur cette dernière pièce -parce qu'elle ne pouvait être que la dernière visitée- alors qu'Alexis le guidait vers celle-ci. Et celui-ci aurait bien pu les mener en enfer qu'il aurait suivi de la même façon.
Il ne savait pas à quoi il s'était attendu mais il n'y avait en effet pas grand-chose à voir dans cette chambre. Ou plutôt, il y avait bien trop à deviner, rien que par ses couleurs sombres, sa température presque fraîche et son vide hormis les quelques objets entreposés là. Pourquoi avait-il l'impression d'entrer dans une cave ?... Et si Alexis mit l'accent sur sa guitare, il y avait aussi une seule et unique photo, visiblement ancienne, qui se tenait là elle aussi. Et qui questionnait.

Mais ce fut Alexis qui lui posa une question tout en accrochant son regard. Question qui le laissa déconcerté alors qu'il secouait doucement la tête. "Non... Mais je veux bien que tu me racontes l'histoire de cette maison." L'histoire d'Alexis ? Sans nul doute.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 576 - Points : 1350
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 21 Sep 2020 - 17:44 )
Alexis n’est pas certain qu’il va pouvoir faire comme si de rien était et passer à autre chose. Mais il n’est pas obligé de faire subir les choses non plus à Milo. Il ne le mérite pas. Puis quand tu apprécies une personne, tu essaies quand même de faire attention à elle. Autant faire les choses bien. Ou du mieux possible en tout cas. Il a invité Milo a venir là. Dans un endroit un peu plus privé d’ailleurs, même si ça n’est pas réellement chez lui en réalité. Il est juste colocataire. Mais pour le moment ça lui suffit, ça lui permet de vivre en sécurité. Mais en l’incluent un peu plus dans sa vie, il lui montre en même temps qu’il lui fait confiance. Il ne fait pas la même chose avec tout le monde. C’est même très rare qu’il en arrive à ce point. Est-ce qu’il finira par regretter ? Il n’en sait rien. Mais pour le moment, il fonce tête baissée. « - Tu ne fais pas pitié. Pas du tout, dis pas ça. Ne te rabaisse pas, tu es très bien comme tu es. » Il a bien comprit que c’est difficile pour lui. Il lui a fait comprendre lors de ce moment dans le gymnase. Mais il ne le voit pas comme lui se voit en tout cas. Sinon lui non plus ne serait pas là. Il n’aurait même pas chercher plus loin.

Il s’occupe de lui faire la visite de l’appartement. Il n’est pas énormément grand mais il est très bien comme ça. Il y a de la place assez pour tout le monde. C’est mieux que rien de toute façon. Il le laisse voir sa chambre également. Bon, il n’est pas fan à cette idée puisque c’est peut-être un peu étrange à l’intérieur. Mais il se serait quand même poser des questions s’il avait évité de lui montrer. Et il ne veut pas non plus lui cacher qui il est. Lui mentir. Bien qu’hésitant, il se dit qu’en parler, enfin, pourrait peut-être aussi faire du bien. « - Ok. Mais j’espère que j’aurai droit à un câlin après ça quand même. » Il rit nerveusement. « - Ou alors tu vas partir en courant… Ou tu ne me croira pas c’est tout à fait possible. Enfin, j’ai encore des preuves sur moi.. » Il lève les yeux une fois de plus sur le jeune homme avant de bouger finalement. Il va prendre un article de journal dans son tiroir avant de finalement le lui tendre. « - Je ne l’ai jamais lu. Parce que… J’ai appris à lire il n’y a pas longtemps. » C’est un article qui parle de l’arrestation de ses parents. De son histoire en bref. Enfin le genre d’article qui est fait pour vendre sans vraiment ce soucier des personnes derrières. Il prends une longue inspiration avant de reprendre directement. « - Je suis né Melnikov, mais j’ai changé de nom après l’apparition de cet article. Je n’avais pas envie d’être vu comme le fils du monstre… » Même s’il l’est. Il n’avait pas envie d’être une bête de foire. C’était pas son but. « - J’ai jamais visité cette maison réellement. Ou alors vite fait. Un coup d’œil comme ça quand il me laissait plus de temps. Les gens disent que c’est la maison du diable. Un homme, mon géniteur, psychopathe-pédophile, a séquestrer ses deux enfants dans la cave de celle-ci. J’y suis resté 21 ans. » Il évite son regard, il n’a pas tellement envie de ça. Il se pose juste sur l’appui de fenêtre. Il regarde vers l’extérieur un instant. « - J’ai eu le droit de sortir. D’aller un peu à l’école. Mais pas assez, pas longtemps. Il a trouvé une excuse pour que je n’y retourne pas. Et puis quand ma sœur est née, je me suis occupé d’elle comme je le pouvais, car il ne s’y est intéressé que quand elle a eu 6-7 ans… Et ma mère n’était pas autorisée à descendre. » Il indique la photo d’ailleurs pour lui indiquer que c’est d’elle dont il parle, sa sœur. « - Elle n’est jamais sortie. J’ai essayé de faire en sorte qu’il s’en prenne le moins possible à elle. Mais c’était… Compliqué, pas toujours possible. Elle a été abusée et battue tout comme moi. » Il soupire avant de reprendre. « - Mon géniteur voulait que je travaille dans son bar. Pour avoir un employé sans devoir le payer. Et il y avait Sandro. Mon colocataire. Il a remarqué que quelque chose n’allait pas. J’ai nié pendant longtemps. Puis j’ai finalement craqué. J’ai dis tout. Et on a mit un plan en place. Il devait venir manger à la maison. Et il l’a fait. Il a réussi à nous faire sortir. Et on a pu enfin quitter cet enfer. On a été porté plainte et ils se sont fait arrêté. Puis j’ai essayé de m’en sortir. Et de pouvoir faire vivre ma sœur correctement. Je suis tombé dans le deal de drogue… Et je me suis fait arrêté. J’ai passé 5 ans en prison et j’ai plus revu ma sœur, je m’en suis éloigné. Et je suis sortit il y a un an maintenant. J’essaie d’être quelqu’un de bien maintenant.. Et je te promet que ces affiches, c’est pas vrai. J’ai rien fait cette fois. »




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 832 - Points : 1716
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mar 22 Sep 2020 - 9:00 )
Alexis avait beau dire, lui savait ce qu'il en était. Il était après tout le mieux placé pour connaitre ses manquements, ses failles et ses petites lâchetés quotidiennes avec lesquelles il composait. Mais il devait bien avouer qu'il était difficile d'argumenter face à ce ton qui n'aurait visiblement toléré aucune objection. Et qui rendait les affirmations d'Alexis presque véridiques. Il finit donc par en sourire, se convaincant qu'il ne faisait pas grand mal s'il faisait semblant de le croire pour quelques instants.
D'autant qu'il y eut rapidement bien plus important. A commencer par une promesse qu'il se jurait de tenir. "Tu auras tous les câlins que tu voudras, je te le promets. Et je partirai pas." Quant aux preuves, il préférait le croire sur parole plutôt que de se dire qu'il y en avait à même le corps d'Alexis. Parce qu'il n'y avait pas trente-six moyens de cumuler des preuves sur soi et il n'en aimait tout simplement pas l'idée.

Tout comme il n'aimait pas l'idée qu'Alexis ait pu précieusement conserver cet article de journal qu'il prit en main, mais que pour n'en survoler que le titre des yeux avant de se recentrer sur Alexis. "Je ne le lirai pas non plus, et d'autant plus si toi tu ne l'as pas lu." Parce que c'était son histoire qu'il voulait entendre, pas celle d'un journaliste qui avait certainement bien plus brodé que simplement relaté les faits. Et tant pis si Alexis tronquait l'histoire ou la romançait. C'était à lui de décider ce qu'il voulait lui dire de son histoire, de la même façon qu'il lui avait dévoilé des petits bouts de sa vie, que ce soit par la visite de cet appartement ou de sa chambre si dépouillée qu'elle en devenait paradoxalement incroyablement personnelle.

Et il l'écouta, les images s'imprimant dans son esprit alors qu'il réalisait tout le chemin qu'Alexis était parvenu à faire seul. Ca lui avait pris des années mais il était parvenu à s'enfuir, lui et sa sœur. Il ne savait pas lire, il avait appris à le faire. Il avait vécu toute son enfance enfermé dans une cave, il menait maintenant une vie normale avec un emploi et partageant un appartement avec un ami. Et il ne doutait pas qu'il finirait par retrouver sa sœur, cette photo qu'il gardait apparemment aussi précieusement que sa guitare en était la preuve... "Tu retrouveras ta sœur un jour, c'est sûr. T'es pas arrivé jusqu'ici pour t'arrêter en si bon chemin." Surtout pour quelque chose d'aussi important qu'une sœur qu'il avait toujours protégée. Et pour cela, il l'enviait un peu vu le délitement de sa propre famille...

En tout cas, l'histoire qu'il lui révélait ne semblait ni tronquée, ni romancée ! "Je t'ai promis des câlins, tu en veux toujours ?" Il s'approchait tranquillement de lui pour lui laisser la possibilité de refuser s'il ne le souhaitait plus alors que plongeant son regard dans le sien, il lui dit simplement. "Je te crois. Sois sûr de ça, je te crois." Et il le croyait pour tout. Pour son histoire, pour le calvaire qu'il avait vécu, pour sa volonté à ne plus tomber dans des trafics, et pour ces affiches... Même si pour celles-ci, il ne s'était en vérité jamais posé la question. "Pour les affiches, je pensais à une recherche de témoin dans un accident ou un truc du genre. Tu sais, comme quand tu ramènes à la police un portefeuille avec une fortune dedans et qu'on te recherche ensuite parce qu'on veut te donner une récompense pour ton geste... En tout cas, je ne pensais pas que c'était dans le but de t'incriminer dans un délit ou dans un crime. Je suis trop naïf ?" Naïf ou plus sûrement un bon citoyen qui avait du mal à envisager les choses sous l'angle d'un criminel !
Il y avait une légende urbaine qui disait que les propriétaires d'animaux ressemblaient à leur animal de compagnie... Lui avait un lapin. Ceci expliquait peut-être cela. Mais au moins, ce n'était pas un poisson rouge ! On se consolait comme on pouvait. Peut-être qu'un jour, il aurait un Labrador ou un Husky abandonné devant sa porte avec l'écriteau "Adopte-moi".


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 576 - Points : 1350
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mer 23 Sep 2020 - 16:51 )
Alexis lève les yeux sur le beau brun. Il est donc prêt à l’entendre. Il ne savait pas ce que ça donnerait quand il s’est lancé dedans. Mais il a quand même prit le risque. Il ne lui donne pas de détails non plus. Il n’a pas envie de lui mettre d’horribles images dans la tête. C’est bien assez qu’elles soient toujours dans celle d’Alexis. Ces imagines qui l’empêche de dormir tranquillement. Qui l’empêche d’être complètement tranquille. Qui le pousse à consommer pour essayer d’oublier. Il a repris l’article calmement, posant les yeux sur celui-ci quelques secondes, avant de finalement le poser sur le côté. Il ne se sent pas super bien. Tous ces souvenirs encore bien présent. Les dire à haute voix c’est étrange. Ca fait longtemps qu’il n’a plus rien dit. Même pas à son psychologue. Il est toujours persuadé qu’il ne lui sert pas à grand-chose. Il est quand même étonné de le voir encore là. Qu’il reste, malgré son histoire. Malgré qu’il lui ait dit pour la prison. Pour ce qu’il a fait de mal. « - Un jour. Mais pas maintenant. Je sais plus ou moins où elle est. Mais elle est mieux sans moi. Je n’ai pas été à la hauteur. Je l’ai pas protégé assez quand on était là-bas. Puis une fois dehors je n’ai pas été meilleur puisqu’elle a perdu beaucoup à cause de mon arrestation. Je ne veux plus mettre du négatif dans sa vie. » Il essaie de tenir Lexy loin pour le moment. Jusqu’à ce qu’il soit certain de ne pas tout foutre en l’air encore une fois.

Il hoche la tête quand il lui demande pour le câlin. « - Oui je le veux toujours. » Dit-il calmement. Il laisse pas beaucoup de monde l’approcher, surtout les hommes. Il n’aime pas qu’on le touche de trop. Mais c’est différent ici. Du moins c’est ce qu’il ressent. Il passe calmement les bras autour du plus jeune en faisant attention à lui. Il n’a pas souvent connu ça les câlins. Mais ça fait un bien fou. Il soupire d’aise fermant les yeux quelques secondes. Il se mit à rire doucement quand il entends ses mots. Au moins, ça l’aide un peu à se détendre. « - Oui. Un peu au moins.. J’aimerai bien que ça soit pour ça en tout cas, ça serait une bonne chose. » Il lève les yeux sur lui calmement avant de secouer la tête légèrement. Il est adorable. Son avis ne change pas du tout. « - Je ne pense pas que ça soit des affiches de la police. Le numéro ne correspond pas à ceux qu’ils utilisent. Je pense que c’est autre chose. Je ne sais pas encore quoi. Mais je trouverai. » En tout cas, il sait qu’il n’a rien fait. Il sait que si on le trouve entrain de faire quoi que ce soit, il se retrouve en prison puisqu’il est encore en sursit. « - Je vais pouvoir te faire les pates du coup. » Dit-il en lui ayant quand même dit qu’ils allaient pouvoir manger quelque chose ensemble.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 832 - Points : 1716
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 25 Sep 2020 - 8:36 )
C'était compliqué de ne pas tout mélanger. Il était le premier à savoir que les relations familiales étaient souvent compliquées et que beaucoup préféraient mettre de la distance avec leurs proches. Et ça, il pouvait le comprendre. Mais de ce qu'en disait Alexis, le problème était tout autre. Il n'avait pas été à la hauteur avec sa sœur, du moins c'état le sentiment qu'il en avait, et se le reprochait suffisamment pour s'interdire de l'approcher à nouveau. Mais elle, qu'en pensait-elle ? "Et ta sœur, elle en dit quoi ? Elle t'a reproché quelque chose ?... Parce que peut-être qu'elle trouve que tu as fait du mieux que tu as pu ? Et peut-être qu'elle préférerait t'avoir dans sa vie plutôt que de se retrouver seule ? Tu lui as demandé ce qu'elle préférait ?" Et il savait de quoi il parlait. Il savait même exactement de quoi il parlait !
S'étant rapproché d'Alexis, il s'était collé à lui tout en passant ses bras derrière sa taille. Et là, la tête contre son épaule et certain que celui-ci ne pouvait pas voir son visage, il avait poursuivit d'une voix étouffée. "J'aurais voulu que ma sœur reste avec moi même si on s'entendaient pas beaucoup. Et j'ai fait le fier avec mon demi-frère en clamant que je ne voulais rien de mon père, ni même de lui mais... C'était pas vrai. Il passait son temps à me dire qu'il valait mieux pour moi que je reste loin d'eux alors j'ai fait comme si je m'en moquais mais c'était faux. Et maintenant, ils m'ont éjecté de leur vie et... Je reste avec le sentiment que j'ai encore tout raté. Ne fais pas la même erreur Alexis, parce qu'on ne peut pas revenir en arrière après." Il n'avait plus que sa mère aujourd'hui, et il appréhendait le jour où ce lien finirait lui aussi par casser.

Il lui avait cependant promis tous les câlins qu'il voulait alors il resta là à juste profiter lui aussi du moment, parce qu'il y avait quelque chose d'infiniment agréable à être dans les bras d'Alexis. Sans doute même trop agréable... Et il parvint même à le faire rire alors qu'il avouait être peut-être un peu naïf. Bon d'accord, beaucoup naïf même si lui considérait comme normal de rendre un portefeuille qui ne vous appartenait pas !

Par contre la suite avait de quoi inquiéter. Parce que pour faire de telles affiches, il fallait que la personne qui se trouve derrière ait une vraie volonté de nuire. Et là, il ne voyait que deux possibilités. Un des anciens contacts d'Alexis quant à des problèmes de deal ou... Son père. Enfin, si on pouvait appeler ça un père. Parce que de ce qu'il lui en avait dit, il avait été arrêté. Oui, mais après ?
Seulement... Il n'osa pas poser la question. Si Alexis n'avait pas été plus loin dans ses explications, c'est qu'il ne voulait pas lui parler de la suite qu'avait eue toute cette affaire. Et il ne se sentait pas non plus de lire l'article qu'il lui avait donné. Il attendrait juste qu'il lui en parle, un jour peut-être. En tout cas, il n'aimait pas non plus toute cette histoire d'affiches à l'effigie d'Alexis. "Fais juste attention à toi, d'accord ? Parce que ça ne me plait pas non plus toute cette histoire... Et je ne voudrais pas que ça tourne mal pour toi." Et pour le coup, il se rendait compte à quel point il avait pu être ridicule avec son histoire de portefeuille perdu, et ce n'était guère étonnant qu'Alexis ait pu en rire...

"Va pour les pâtes ! J'ai hâte de goûter tes talents culinaires." Alléger l'atmosphère ne pouvait pas faire de mal, et ce fut presque à regrets qu'il se décolla d'Alexis pour le suivre jusqu'à la cuisine.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant