Revenir en haut
Aller en bas


 

- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 25 Sep 2020 - 19:02 )
Alexis se mord légèrement la lèvre quand il entends ses mots. Il secoue la tête légèrement avant de lui répondre. « - Je ne sais pas ce qu’elle en pense. Je ne lui ai jamais demandé son avis en réalité. Je lui ai interdit de venir me voir en prison. Et c’est comme ça qu’on s’est éloigné. Enfin que je l’ai éloignée en tout cas. Je sais qu’elle va bien car j’ai demandé à mon meilleur ami de me tenir au courant. » Il n’a jamais réfléchit comme ça en tout cas. Il a toujours pensé à sa manière. Il pensait juste la protéger de lui. Des mauvaises ondes qu’il peut avoir autour de lui. Il l’écoute. Il lui avait déjà un peu parler de sa famille. Et de cette situation un peu délicate. Il fait une grimace et serre ses bras un peu plus fortement autour du corps de Milo. Il caresse légèrement son dos. « - Tu es sûr qu’il n’y a pas de retour en arrière ? On a tous droit à une seconde chance non ? Les personnes prennent des décisions puis grandissent ensuite et changent. » Il trouve ça triste qu’une mauvaise décision, qu’un choix, puisse être inchangé. Les histoires de famille, c’est tellement compliqué au final. Mais il n’a pas spécialement envie de voir Milo triste. « - Je vais y réfléchir pour ma sœur. » Il va voir ce qu’il peut faire en tout cas. C’est vrai qu’elle lui manque beaucoup. Mais il a besoin d’un peu plus de temps encore. Il soupire d’aise, profitant de passer un bon moment.

Il a des doutes sur ces affiches. Il pense savoir de qui ça vient. Et ça ne le réjouit pas du tout, bien au contraire. Ca l’angoisse. Mais il n’a pas envie de le montrer pour le moment. Il n’est pas encore sur à ce moment-là. Autant garder son calme le plus possible après tout. Il est inutile d’être paranos. Mais ça ne le réjouit pas du tout tout ça. Que ça soit d’une manière ou d’une autre, ça lui apportera des problèmes, il en est presque certain. Il hoche la tête doucement. « - Oui ne t’en fait pas pour moi. Ca va aller. Je vais me débrouiller. » Dit-il pour le rassurer. Il n’a pas envie de l’inquiéter plus que ça. Bon après tout ce qu’il a pu lui dire aujourd’hui c’est peut-être pas aussi évident que ça mais bon. Dans tout les cas, il essaie de se détendre un peu. Il ne veut pas rester fixer sur ça. Et il est content de ne pas être seul en ce moment même. Ca lui évite de faire n’importe quoi. Il sourit doucement. « - Je suis sur que tu as hâte de gouter le seul plat que je sais faire. » Il sourit en laissant les yeux sur lui pour l’observe quelques secondes. Il se redresse ensuite pour pouvoir sortir de la chambre.

Il retourne à la cuisine. Il s’occupe finalement du café, lui servant une tasse. « - Tient petit cœur. Tu peux prendre ce qui te fais plaisir. » Il bouge ensuite pour pouvoir sortir les ingrédients dont il a besoin. Ca ne prends pas trop longtemps de toute façon. C’est ce qui est bien avec les pâtes. Il prends un moment pour mettre un fond de musique avant de reprendre ce qu’il a commencé. « - C’est quoi ton plat préféré normalement ? » Il peut en profiter pour en apprendre un peu plus sur lui aussi. Même si ce sont des détails bien sûr. Mais ça l’intéresse vraiment. « - J’espère que tu n’as pas d’allergie dans les ingrédients que j’emploi. » Il s’inquiète finalement.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 28 Sep 2020 - 8:19 )
Dans sa famille, ça avait toujours été sa mère qui avait eu la faculté de décrypter les autres. Il n'avait d'ailleurs jamais compris qu'elle ne se soit pas rendu compte d'elle-même qu'il était homosexuel. Sans doute parce qu'elle ne voulait pas le voir... Ce qui ne présageait rien de bon pour son coming-out. Toujours est-il qu'il était plutôt content d'avoir réussi au moins ça. Parce que même si Alexis ne changeait pas d'optique dans l'immédiat vis-à-vis de sa sœur, la petite graine du doute avait été semée. Et peut-être qu'en la laissant grandir, Alexis allait voir les choses autrement ? Il l'espérait en tout cas ! Et il aurait eu des tas de questions à lui poser à ce sujet, à commencer par le prénom de cette sœur si chérie qu'il préférait s'en éloigner, mais il ne s'en sentait pas le droit. Pas encore du moins. Mais ça viendrait, parce qu'il se sentait bien trop à son aise avec Alexis pour conserver encore longtemps ses appréhensions devant les jugements qu'il pourrait porter sur lui.
D'autant qu'il se retrouvait à évoquer sa propre situation. Est-ce que les choses pourraient s'arranger ? Clairement, non. Il était sans doute souvent un peu trop naïf pour son propre bien, mais là il n'y avait aucune question à se poser tant les choses avaient été évidentes. "Non, j'ai été considéré dès le départ comme un cheveu sur la soupe. On ne m'attendait pas et ils n'avaient aucune envie de m'inclure dans leur vie. J'étais... indésirable." Et revenir là-dessus était compliqué. "Ils étaient juste soulagés que je ne me sois pas accroché, et à quoi bon de toute façon s'ils ne voulaient pas de moi." Et ça se résumait juste à ça. En fait, toute sa vie se résumait à voir les autres lui tourner le dos. Sans doute par sa faute d'ailleurs, même si là il ne voyait pas quel aurait été son crime si ce n'est celui d'être né.

Que ce soit autant par la sœur d'Alexis que par sa propre famille, le sujet n'avait rien de particulièrement réjouissant. Et la suite ne le fut guère davantage parce que malgré le silence d'Alexis, ou peut-être justement à cause de celui-ci, il était au contraire facile de s'inquiéter ! Même s'il ne doutait pas qu'Alexis soit à même de se débrouiller. Après tout, celui-ci ne l'avait pas attendu pour le faire ! Mais lui allait s'inquiéter, c'était sûr. Il garda cependant cela pour lui estimant qu'il n'avait pas besoin d'en rajouter sur les épaules d'Alexis. L'idée du repas fut donc plus que bienvenue !

Répondant à son sourire, il le suivit jusqu'à la cuisine où ils furent accueillis par l'arôme du café, qu'il accepta bien volontiers. Pour relever un regard amusé sur Alexis, autant par le petit surnom utilisé que par la question qu'il trouva bien embarrassante. Et pour cause, ce n'était pas tant le plat qui était en soi compliqué que surtout la façon de le lui servir... "En fait, ce n'est pas un plat en particulier que j'aime mais la façon dont c'est servi. Ma mère n'avait pas vraiment le temps de cuisiner tous les jours alors elle faisait des plats version familiale pour nous les réchauffer. Et ça, plusieurs fois. Ma sœur détestait ça parce que ça en devenait tout sec et même cramé sur les bords, mais moi j'adorais ça. Plus c'était réchauffé et meilleur c'était. Surtout les lasagnes et les spaghetti en sauce..." Des plats italiens tout simple donc et qui pouvaient être réchauffés, parfois plusieurs jours de suite.

"Et toi, qu'est-ce que tu aimes ?... Et je ne suis allergique à rien." Ceci précisé, il déposa sa tasse sur le plan de travail pour demander. "Besoin d'aide ? Ou tu préfères que je mette la table ?" Parce qu'il n'était évidemment pas question de se faire servir comme un petit prince. C'est qu'il avait reçu une bonne éducation malgré les plats réchauffés qui avaient tant déplus à sa sœur.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 28 Sep 2020 - 17:07 )
La famille… C’est quand même bien triste. Les gens disent que ça devrait être le premier soutien dans une vie mais ils ne pensent pas que ça peut être aussi ce qui détruit une vie. Tout le monde n’a pas la même chose. En voilà encore une fois la preuve. « - C’est dommage pour eux. Moi je suis très content que tu sois né en tout cas. » Et il est très content d’avoir fait sa rencontre. Même si c’était dans une situation particulière. C’était peut-être même encore mieux d’ailleurs. « - On ne peut pas choisir pour les autres. Mais heureusement, il y a des personnes qui sont quand même là. Tu as ta maman. Et je suis sûr qu’il y a des personnes autour de toi qui t’aime. Et si notre famille n’est pas présente, on peut se construire notre propre famille. Avec ces personnes qui nous acceptes sans conditions. » Il sait que Milo doit être triste bien sûr. C’est compréhensible. Il y a toujours des miracles mais après c’est pas facile d’y croire. Alexis a accepté de ne pas avoir une famille, si ce n’est sa sœur. Il n’a pas eu le choix. Puis faire partie d’une famille de psychopathe c’est pas du tout quelque chose qui lui faisait envie de toute façon. Il a d’ailleurs peur d’avoir hériter de ces gênes.

De retour dans la cuisine, il peut enfin servir son café à Milo. Et il peut aussi commencer à préparer le repas qu’il lui a promis. Ca lui permet de passer un peu plus de temps avec lui, de lui parler et d’en apprendre plus sur lui. Et il est très attentif à sa réponse. Il est quand même surprit. « - Je comprends, j’ai toujours préféré les pâtes bolognese quand elles étaient réchauffées. Même si ça n’est pas courant c’est vrai. Et je suis désolé de ne pas pouvoir t’en offrir comme repas. Mais j’espère que ça te plaira quand même. » Ce n’était pas prévu à la base. Et puis, il essaie de faire quelque chose de bien quand même. Car il est vraiment nul en cuisine normalement, même si ça ne se voit peut-être pas comme ça. « - J’ai goûté une fois la cuisine espagnole. La paella est un plat que j’adore. Mais je n’en mange pas beaucoup. Car je ne sais pas cuisiner. Habituellement je me contente de ce qu’on sait réchauffé ou commander. » Il se mord la lèvre en regardant un instant vers Milo. « - Mais je ne suis pas difficile. Bien que je n’aime pas spécialement les légumes. Mais j’ai appris à manger de tout. Puisque je devais me contenter de ce que j’avais. » Et il s’estime à présent plutôt chanceux de pouvoir choisir ce qu’il veut manger. Et surtout de pouvoir manger à sa faim. « - Je veux bien pour la table. Les assiettes sont dans l’armoire à ta droite. Les couverts dans le tiroir en dessus. Et dans le frigo il y a du fromage s’il faut. » Dit-il calmement en regardant aux pâtes en même temps qu’il s’occupe de finaliser la sauce. « - Tu veux boire quelque chose de spéciale ? » Alexis réfléchit un instant. Il aurait bien fait ça tout seul. Mais il veut quand même le laisser faire, au moins ça l'occupe. Il ne sait pas ce qui aurait été mieux de faire. Mais c'est trop tard de toute façon.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Jeu 8 Oct 2020 - 8:20 )
Comment ne pas craquer ? Alors qu'Alexis lui disait ça avec un tel naturel... Il s'était souvent demandé si l'annonce de sa venue n'avait été qu'un prétexte pour justifier la lâcheté de son père, et il avait appris dans sa courte plongée dans la vie et le milieu huppé de celui-ci que oui. Il n'en restait pas moins que son père, en le prenant comme excuse pour fuir la famille qu'il s'était construite et en le rendant responsable de ce départ, l'avait détruit plus sûrement que n'importe quoi d'autre. Et pourtant, Alexis avait raison lorsqu'il lui disait qu'il n'avait pas à se plaindre. Il avait eu sa mère là pour lui et elle était devenue tellement importante qu'il craignait de se montrer à elle tel qu'il était, par peur de la voir se détourner de lui. Il fallait croire que la lâcheté était un des traits communs des hommes de sa famille. "J'aime ta conception des choses. De se dire que quoi qu'on pourrait faire, on serait toujours aimé de la même façon. Mais les gens ont des aspirations bien souvent contraires aux nôtres... Le jour où ma mère apprendra que jamais je ne me marierai avec une femme, ce sera compliqué. J'aimerais pouvoir me dire que ça ne changera rien mais je ne suis pas naïf à ce point." Grimaçant, il haussa les épaules dans un geste d'indifférence totalement feint. "Peut-être qu'elle ne me rejettera pas totalement. Je l'espère mais... Ce ne sera de toute façon plus pareil." Et de cela, il en était persuadé. Ce n'est pas que sa mère était contre l'homosexualité parce qu'elle était ouverte là-dessus, mais pas pour son fils. Et sa volonté à vouloir à toutes fins le "caser" parce qu'il arrivait à la trentaine, parce qu'il était temps pour lui de se poser, parce que c'était pour son bien pour ne pas qu'il soit malheureux, et il ne savait encore combien d'autres arguments de ce genre, en étaient bien la preuve. "...Il y a toujours des conditions. Toujours." Et il devait bien avouer avoir la sale manie de ne jamais répondre à ce qui était attendu. Et de décevoir.

Arrivé dans la cuisine, la discussion pris un tour beaucoup plus léger autour de ce qu'il aimait manger. Et si c'était sans doute un peu original, c'était par contre pas du tout compliqué de ressortir des restes de la veille pour les faire réchauffer. "Oh mais tu sais, on faisait réchauffer les carbo aussi ! Donc ça ira très bien. Et vu que c'est toi qui me les prépare, ce sera encore meilleur." Surtout en sachant que sans Alexis et son invitation providentielle, il aurait dû se contenter des carottes de Gremlins ! Le repas ne pourrait donc que lui sembler comme le plus merveilleux des mets jamais mangés.
Ce fut la mention de la paëlla qui le figea. Pas pour la paëlla elle-même mais parce qu'il réalisait soudainement tous les points communs que pouvait avoir Alexis avec Juan. Deux musiciens, guitaristes, aux côtés un peu bohème et se battant contre leur propre peur pour pouvoir construire leur futur... Et il y avait définitivement quelque chose de dérangeant dans cette idée... Suffisamment pour qu'il se détourne vivement vers l'armoire afin de mettre la table et reprendre comme si de rien n'était. "J'avoue, la paëlla c'est pas mauvais du tout..." Et c'était pas lui qui allait dire le contraire ! Mais là, il préférait ne pas trop s'attarder sur tout ce qui aurait pu être de près ou de loin, espagnol. "De l'eau, si tu as ? Même du robinet, c'est bien !" Parce qu'après tout, s'il n'avait lui jamais connu la faim -Dieu merci !- il avait par contre toujours été élevé très simplement, avec sa mère devant subvenir seule aux besoins de ses deux enfants. Et il y avait certaines habitudes qui malgré les années, ne disparaissaient pas.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mer 14 Oct 2020 - 14:52 )
Alexis l’écoute attentivement avant de hocher la tête. « - Oui, c’est sûr aussi qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais d’un côté c’est beaucoup mieux. Car ça voudrait dire qu’on plairait à n’importe qui. Et ça n’est pas très utile si tu veux mon avis. » Il préfère être détesté par un grand nombre de personnes et aimer que par les celles qui sont réellement sincère. Et qui mérite de faire partie de sa vie. Il sait très bien qu’il y a bien des choses sur lesquelles il pourrait être jugé. « - Par exemple toi. Tu m’as vu le premier jour, revenir avec un sans-abri. Avec une fiole d’alcool à la main. Avec des idées derrières la tête. Et tu m’as pas rejeté. Tu es même là aujourd’hui. Tu t’es pas arrêté aux apparences. Et heureusement pour moi. » Il a l’habitude de voir les gens partir. Et il comprend tout à fait. Il n’est pas toujours de bonne compagnie. Il exagère parfois. Mais il le faut aussi exprès. C’est une manière de faire le tri dans les personnes qu’il fréquentent. Du côté de Milo, il n’y a pas que ça. Il semblerait qu’il ait peur que sa mère l’abandonne. « - C’est sûr qu’apprendre que son enfant est gay, ça peut être difficile au départ. Les parents, enfin les bons parents, imaginent leurs enfants dans un mariage traditionnel, avec des enfants. Et quand ça change des habitudes, ça peut être compliquer pour eux. Mais il faut juste le temps d’encaisser et de s’adapter. Puis après ça passe. Enfin, pas toujours, mais il faut toujours espérer que ça soit le cas. De toute façon tu ne peux pas être quelqu’un que tu n’es pas. Pas définitivement. Sinon tu en seras malheureux. » Car c’est déjà arriver à bien des personnes. Pour ça, lui a de la chance. Il n’a de compte à rendre à personne. Il n’a pas de parent. « - Je sais. » Il fait une petite grimace. Il a raison mais il faut faire avec.

Et il se concentre sur le repas. Essayant de préparer quelque chose de bon et de bien une fois dans sa vie. « - Et bien, je te laisserai reprendre si tu veux. Comme ça tu penseras à moi. » Il se mit à rire légèrement avant de hausser les épaules. Enfin, pour qu’il ait envie de reprendre, il faut d’abords que ça soit mangeable bien sûr. Mais il n’a rien mit de mauvais là-dedans. Et il profite du sujet de la cuisine pour apprendre des choses sur Milo. Pour en dire un peu sur lui aussi. Enfin, rien de secret dans ses goûts de toute façon. « - Bien sûr que non ce n’est pas mauvais. » Il le regarde un instant avant de secouer la tête. Il sort une bouteille d’eau du frigo pour pouvoir servir deux verres. Inutile de prendre celle du robinet s’il en a une bonne ailleurs. Il pose les verres sur la table simplement pour ensuite ranger la bouteille. Il réfléchit avant de s’asseoir sur le plan de travail. « - Plus qu’à attendre que les pâtes soient prêtes, ça ne devrait pas tarder. » Il regarde d’ailleurs un instant vers la plaque de cuisson. Puis revient sur Milo. « - Tu vas faire quoi après ? » Il lui demande par curiosité. Et il réfléchit en même temps. « - Grimlins doit profiter de ses carottes maintenant que son maître n’a plus l’idée de lui en voler. » Il sourit amusé en pensant au lapin.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Jeu 15 Oct 2020 - 9:36 )
Plaire à tout le monde était certainement quelque chose qui lui aurait convenu à lui ! Vivre dans un monde où vous sauriez que vous êtes aimé par tout le monde, quoi que vous fassiez, devait certainement être très reposant pour l'esprit. Plus d'incertitudes, plus de craintes de mal faire ou de ne pas correspondre à ce qui était attendu, juste être totalement soi-même et sans s'inquiéter de cela... Ca devait définitivement ressembler au Paradis ! Il tiqua donc aux propose d'Alexis alors qu'il murmurait plus pour lui-même que pour celui-ci. "Moi, j'aimerais bien..." Pour cependant rapidement sourire face aux souvenirs qui refluaient dans sa mémoire. "Eh bien, j'étais malade et de ce que je me souviens, je recherchais surtout une épaule sur laquelle me plaindre et trouver un minimum de réconfort. Mais... J'aurais pas été contre si tu avais tenté quelque chose. Bien que tu serais tombé malade toi aussi..." Avant qu'une idée ne le frappe soudainement et qu'il en fixe Alexis, le regard quelque peu choqué. "Attends... On était dans un gymnase bourré de monde. Tu pouvais pas... faire quoi que ce soit, n'est-ce pas ?" Alors que son imagination un peu trop fertile pour son propre bien, lui faisait arrondir son regard qui se demandait clairement si Alexis aurait été capable de faire... ça.

Préférant ne pas s'attarder sur cette question, il se concentra sur le reste. Sa mère... Et il en soupira profondément de fatigue avant d'admettre une vérité qu'il ne pouvait plus repousser. "Il va falloir que je lui en parle. Parce que là, j'ai tout son amour mais pour une image de moi qui n'existe que dans sa tête. Toute notre relation est... fausse. Basée sur un mensonge." Et c'était bien la première fois qu'il le verbalisait de façon si forte, au point que les conséquences de ce coming-out lui semblaient bien moins importantes que le fait de se révéler à ses yeux tel qu'il était. Alors que cette réalisation lui donnait le tournis mais étonnement sans cette crainte qui le prenait à chaque fois aux tripes. Enfin, pour le moment parce qu'il ne doutait pas que cela viendrait une fois qu'il serait face à elle. Mais pour le moment, ce fut surtout à la table de cuisson qu'il se rapprocha. Se positionnant à côté d'Alexis pour regarder à son tour le contenu des casseroles -de la sauce surtout- il sourit à l'idée de pouvoir en ramener, et les faire réchauffer. "Oh, mais je dis pas non ! Et je penserai à toi, tu peux être sûr de ça..." Ce qui ne serait pas bien difficile. Bien moins difficile en tout cas que de repenser à cette paëlla dont il avait préféré éviter le sujet. Pour le regretter rapidement au vu de l'attitude d'Alexis. "...Et si tu m'expliquais pourquoi tu secoues la tête ? Et en quoi je... te déçois." Il marchait sur des œufs n'étant pas sûr d'avoir réellement envie de savoir ce qu'Alexis avait à lui reprocher. Mais s'il devait parler à sa mère, il supposait qu'il pouvait bien commencer par se confronter à la déception d'Alexis.

Et ce n'était clairement pas simple, au point d'en hausser les épaules à sa question suivante parce qu'elle importait peu en comparaison. "J'en sais rien... Mais il va falloir que je vois au problème avec mon banquier. Je ne comprends pas, depuis que j'ai changé de conseiller, c'est juste la galère pour tout. D'habitude je laisse passer les petites choses mais là, je ne vais pas avoir le choix que d'aller le voir..." Et ce n'était pas tant d'aller le voir que de réclamer qu'on étudie sa situation qui posait problème. mais une nouvelle fois, il chassa ça dans un recoin de son esprit pour juste sourire à la mention de Gremlins et de ses carottes. "Oh, je suis sûr qu'il doit te bénir pour ce repas !" Même si les carottes n'étaient vraiment pas sa tasse de thé, légume qu'il mangeait généralement plus par obligation qu'autre chose.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Sam 17 Oct 2020 - 13:11 )
Alexis regarde Milo un instant. Une vision différente par rapport à ce sujet bien évidemment. « - Je peux comprendre aussi. » Dit-il simplement en réponse à ça. Ce qui fait la différence c’est sans doute l’importance qu’ils portent au jugement des autres. Alexis n’a pas été élevé normalement, il n’a que très peu connu l’école et les divers systèmes de communauté. Et le jugement des autres sur sa personne l’importe pas tellement. C’est parfois plus facile d’être détester qu’aimer. Mais il est plutôt content que Milo l’apprécie. Et il sourit en le revoyant cette soirée-là. Il s’en souvient très bien qu’il était malade. Et c’est pour ça qu’il a évité de faire n’importe quoi. Il déteste être malade alors s’il peut éviter d’en arriver là. Mais c’est la suite qui le fait rire. « - Il y a avait des couvertures. L’emplacement choisit était plutôt tranquille. Avec de la discrétion ça aurait pu totalement le faire. Il faut savoir prendre des risques de temps en temps. » Bien sûr qu’il l’aurait fait. Ca n’aurait pas été si dérangeant que ça. Après tout, il en a connu d’autre. Surtout en prison. C’est pas le meilleur endroit pour avoir de l’intimité. Et quand tu y restes plusieurs années, il y a des besoins que tu dois quand même assouvir. Et avec Terrence, ils se sont aidés mutuellement.

Il a bien compris qu’avoir des relations sexuelles en publique est contraire aux règles de la vie en société, il n’est pas stupide non plus. Comme il comprend un peu plus chaque jour la complexité des rapports humains. Comme cette peur qu’à Milo par rapport à sa mère et les révélations qu’il doit lui faire. « - Je sais que je ne l’a connais que de manière professionnelle. Mais ta mère me semble être une femme censée. Je ne comprendrai pas si ça se passait mal. » Après tout avec son métier, elle est bien placée. Et il n’a pas envie que ça se passe mal en réalité. Par pour un fait. « - Et si jamais tu as besoin d’un soutien morale, pour te soutenir et te donner du courage lorsque tu auras décidé de lui parler. Tu peux compter sur moi. » Bon entre temps, il va devoir apprendre à se taire et ne pas faire de commentaire peut importe la réaction de sa mère. Il n’a pas envie de créer des tentions qui seraient inutiles. C’est surtout pour Milo qu’il veut être présent.
Et il est content qu’il accepte de reprendre de quoi manger. Content de pouvoir lui faire plaisir avec si peu de chose. Il regarde vers les pâtes calmement. Puis il est surprit par la question. Car il n’a pas remarquer que ça pouvait être mal prit. « - Tu ne me déçois en rien. Tu n’avais juste pas l’air très convaincu en disant aimé la paëlla. Mais je me suis dit que ça n’était pas important de poser la question. Rien de grave. » Il n’y a pas de raison pour qu’il le déçoive après tout. Il n’a rien fait de mal.

Il l’écoute parler de ses problèmes de banque. « - Oui, tu es dans une position délicate en ne pouvant pas utiliser ta carte. » Heureusement qu’ils se sont croisés d’ailleurs. Il n’aurait pas aimé qu’il se contente des carottes de Grimlins. « - Pour être honnête avec toi, je n’y connais rien dans le domaine bancaire. C’est mon colocataire qui a fait les démarches pour que je puisse avoir une carte. Mais peut-être que tu vas devoir encore changer de conseiller. » C’est délicat de dire qu’il ne sait pas certaine chose. Mais il ne va pas faire semblant non plus. Et il ne s’est pas encore intéressé à tout ça. Depuis qu’il commence à savoir lire, il s’informe plus dans des livres psychologiques qu’autre chose. « - J’espère que ça va s’arranger pour toi. » Il sourit avant de rire encore une fois par rapport à son lapin finalement. « - J’en suis sûr. » Il se mord la lèvre en laissant son regard poser sur Milo plus longuement.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 19 Oct 2020 - 9:35 )
Les différences entre Alexis et lui étaient certainement bien plus nombreuses que cette vision qu'ils avaient des autres et de l'amour qu'ils aimeraient en attendre. Mais aussi différents qu'ils soient, il y avait une forme de compréhension, et même une acceptation de ce qu'ils étaient sans nul jugement. Et c'était le genre de chose qui vous faisait vous sentir bien, et vous donnait le sentiment d'être à votre place. Il en sourit avant que celui-ci ne se fasse plus taquin, et qu'il préférait ne pas tenir compte de ses joues qui commençaient à chauffer. "...Ca aurait pu être intéressant, en effet." De quoi donc lui faire regretter le fait d'avoir été malade alors qu'il évitait de croiser le regard d'Alexis, tout en maudissant son imagination bien trop fertile. "Hum... On doit pas s'ennuyer avec toi !" Et il était clairement temps de passer à autre chose !

La transition fut donc abrupte puisqu'il n'aurait jamais pensé passer d'une relation sexuelle dans un lieu public à... sa mère, mais elle eut l'avantage de lui faire reprendre une coloration normale. Et de chasser les images indécentes de son cerveau pour les remplacer par d'autres nettement moins plaisantes, il fallait bien l'avouer. "Tu sais... je crois qu'il faut différencier la psychothérapeute de la mère de famille. Et d'autant plus qu'il ne lui reste plus que moi au niveau de sa famille. Et même si elle reste très ouverte sur la souffrance des gens, elle n'en reste pas moins dans sa vie privée une fervente catholique pratiquante..." Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait fait la balance entre les points positifs et ceux nettement plus négatifs qui pourraient entrer en ligne de compte dans le jugement de sa mère. Et il y en avait beaucoup ! Et qui parfois entraient dans les deux catégories, positif comme négatif, comme le fait d'être son fils unique. Ce qui compliquait d'autant plus les choses...
Souriant avec reconnaissance à Alexis pour sa proposition, il secoua cependant la tête. "Je te remercie mais... Je crois que je dois gérer ça seul. Et il est plus que temps que je m'affirme face à elle, comme l'homme que je suis." Il était intimement persuadé que ce devait être à lui, et à lui seul, de faire ce coming-out face à la dernière personne -et la plus importante !- qui ne le savait pas encore. Et que c'était absolument nécessaire s'il voulait parvenir à avancer dans sa vie. "Par contre si ça devait mal se passer, je ne dis pas que je ne ferai pas appel à toi pour venir pleurer sur ton épaule..." Parce que se faire rejeter par sa propre mère... Après que son père l'ait pris pour excuse pour abandonner sa famille... Il n'était vraiment pas sûr qu'il parviendrait à surmonter cela. "Mais bon, on verra !" Ou comment tenter de mettre un petit peu d'enthousiasme -qu'il était loin de ressentir- dans tout cela.

Il ne lui en fallait en fait pas davantage pour que toutes ses insécurités ressortent, avec d'autant plus de force que les sujets sensibles s'égrainaient les uns à la suite des autres. Parce qu'il devait aussi voir son problème bancaire, Alexis avait raison, il ne pourrait pas rester indéfiniment sans carte. "Changer de conseiller serait sans doute la meilleure chose qu'il pourrait m'arriver ! Je ne suis pas du genre à porter des jugements sur les autres mais lui, je ne sais pas mais je n'aime pas la façon qu'il a de s'adresser à moi. Tu sais, avec insistance et de façon trop... polie ? Mielleuse ? Le pire c'est que je suis horrible avec lui parce que je ne peux rien lui reprocher..." Et c'était compliqué de mettre à porte-à-faux quelqu'un qui ne vous avait rien fait. Et pourtant, c'était plus fort que lui, il n'arrivait juste pas à se faire à ce type. Peut-être parce qu'il n'avait que des problèmes depuis qu'il s'occupait de son compte ?... Il en haussa les épaules pour chasser son sentiment de malaise à se montrer si injuste envers cet homme qui ne lui avait rien fait. "En tout cas, j'ai hâte que tous mes problèmes bancaires se résolvent et qu'on en parle plus. Et t'inquiète pas, tu apprendras vite ! Toi, t'es juste censé faire les demandes et remplir les documents que ton conseiller te fournit. Pour le reste, c'est lui qui gère. Ah, et ne pas être dans le rouge à la fin du mois aussi. Ils aiment pas ça !" Il lui aurait bien proposé son aide mais aller réclamer était juste la chose qu'il avait bien du mal à faire. Ce fut donc véritablement gêné qu'il le lui avoua. "Je t'aurais bien proposé mon aide mais vu ma propre situation, je pense que ton colocataire s'en sortira bien mieux que moi..." Il lui souriait, désolé que sa phobie sociale puisse l'handicaper autant alors qu'il aurait pourtant vraiment voulu aider Alexis.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 23 Oct 2020 - 16:00 )
Le jeune homme sourit en posant les yeux sur Milo. « Une autre fois peut-être. » Il hausse les épaules calmement. Milo n’était pas en forme ce soir-là, et il ne lui en veut pas. D’un côté, il le remercie presque puisque ça ne serait peut-être pas la même chose. Puis un sourire amusé se forme sur ses lèvres quand il entend sa remarque. « - Parfois je suis un peu trop excessif. Mais je suis comme je suis. » Il hausse les épaules simplement. On l’accepte ou ne l’accepte pas. Après, il est vrai qu’il lui arrive d’abuser et de le faire exprès. Mais autant garder une petite part de mystère sur la personne qu’il est.

Se concentrer sur Milo est plus important. Et Alexis est bien conscient que la personne ne fait pas le psychiatre et l’inverse également. Mais le mot catholique le fait tiquer directement. « - La religion… Je comprends un peu mieux. » C’est toujours le problème. Et il comprend mieux le fait que ça soit compliqué pour lui de dire la vérité à sa mère. Avec toutes les idées qui circulent sur le fait d’être homosexuel dans ce monde. « - J’espère vraiment que son amour pour toi est bien plus fort que sa foi en ces conneries… Pardon si mes mots sont durs mais je trouve ça ridicule. » Même s’il respecte les croyances des autres. Il ne comprend pas qu’on puisse rejeter une partie de la population juste pour une simple histoire d’attirance. D’autant plus que c’est dans la religion qu’on entend souvent parler de pédophilie et où c’est tenu au silence. Il trouve ça assez hypocrite. C’est sans aucun doute qu’il pensera à lui en tout cas. C’est difficile et le vois. « - Je serai donc là pour t’offrir mon épaule et mes bras également. » Il lui sourit directement passant la main contre son épaule.

Il se redresse ensuite. « - Attention à toi. » Dit-il calmement, alors qu’il arrête la cuisson des pâtes pour pouvoir ensuite retirer l’eau. Tout en maintenant son attention sur ce qu’il lui dit. « - Ouais, tu as un peu l’impression d’être prit pour un idiot. Alors que au fond… C’est lui qui semble plus l’être. Ou alors tu lui as tapé dans l’œil. Au point d’en oublier de faire son boulot correctement. » Il sait que sa situation n’a rien de drôle. Mais il essaie de s’imaginer le type via ce qu’il vient de lui dire. Et il imagine les entretiens que ça doit être. Rien de très agréable. Il espère vraiment qu’il pourra récupérer sa carte au plus vite, histoire d’être tranquille et ne pas avoir du stress inutile en plus. Il en a besoin au quotidien. « - Ne pas être dans le rouge… J’avoue que je ne vais jamais voir ce qu’il reste. Il faudrait peut-être y penser. » Il espère quand même ne pas y être. Mais il ne pense pas que ça soit le cas. Il ne dépense pas tellement. Enfin… Ouais, vaut mieux pas s’étendre sur ce sujet. « - T’en fait pas. Je pense que tu auras d’autre occasion de me venir en aide. » Malheureusement. Il a l’impression d’être débile ou de passer pour un débile. Les gens jugent souvent sans savoir.
En tout cas, il termine avec les pâtes et se permet de les servir sans plus attendre. « - On va enfin pouvoir se mettre à table. » Dit-il calmement. Il vérifie encore une fois qu’il ne manque rien. Avant de se poser simplement. Il croise les doigts pour que ça lui plaise encore une fois. « - Bon appétit. » Dit-il en levant les yeux sur lui avec un sourire. Puis il prend ses couverts afin de commencer à manger.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 3 Empty
Sujet: Re: Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3