Revenir en haut
Aller en bas

-47%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique Mi Electric Scooter Essential de Xiaomi
240 € 450 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -23%
Console PC Engine CoreGrafx mini
Voir le deal
84.40 €

 

- [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 654 - Points : 1622
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Dim 1 Nov 2020 - 0:32 )
Milo ne semble pas être contre ce peut-être. Et Alexis en est plutôt satisfait. Bien qu’il n’est plus sûr d’avoir envie qu’il soit juste un simple coup d’un soir. Parce qu’il n’a pas pour habitude de revoir les personnes avec qui il couche qu’une seule fois. Et surtout, il ne fait preuve d’aucune douceur avec elle. Car il refuse que qui que ce soit le touche sans qu’il ne l’ait décidé. Et il lui est déjà arrivé d’être violent avec des personnes ayant essayés de le faire. Mais le jeune photographe ici présent, ce n’est pas la même chose. Surtout après ses confidences et le câlin qu’il a accepté ensuite. Alors il verra bien ce qu’il adviendra. « - Mh, je ne sais pas. » Dit-il en haussant les épaules après sa question. Puis il ne préfère pas s’étendre sur cette question et il garde ainsi un peu de mystère en lui. Il est sans doute inutile de tout lui dire maintenant de toute façon.

Et il l’écoute toujours, attentivement. « - La vie ne semble pas avoir été tendre avec elle. » En tout cas, elle n’a pas pu réalisé son rêve de famille. C’est vrai que c’est triste pour elle mais elle a quand même eu ses enfants. Elle a un fils très bien. « - Tu n’es pas et tu ne seras pas une déception. » Il dit ça mais il n’en sait rien en réalité. Il ne sait pas comment sa mère réagira. Il ne sait pas ce qu’elle en pensera. Il aimerait bien que ça se passe bien pour Milo car son sourire et bien plus beau que des larmes. « - Il n’y a pas spécialement de femme pour se marié et avoir des enfants. Enfin… Il faut une femme pour le créer bien sûr mais à terme ça n’empêche pas à deux hommes d’être père d’un enfant. » Bien sûr ça ne respecte pas les traditions catholiques. Et ça, ils ne peuvent pas y faire grand-chose. Il se mord la lèvre en observant le visage de Milo attentivement. « - Je peux comprendre. Et j’espère que ça n’arrivera pas, qu’elle ne te laissera pas tomber. » Il lui sourit doucement, il aimerait bien pouvoir faire plus, dire plus. Mais il ne sait pas. Après il pourra toujours essayer de la convaincre ou de la raisonner si elle réagit mal. C’est possible mais peut-être pas faisable. En tout cas, comme il lui a dit, il lui apportera tout le réconfort dont il aura besoin.

Il s’occupe de terminer de préparer les pâtes. Il se mit à rire ensuite quand il entends les mots de Milo par rapport à son conseiller. « - Désolé, je sais que ça n’est pas drôle pour toi. Mais ça me fait rire la façon dont tu en parles. » En plus, il est certain que Milo est trop poli pour lui dire quoi que ce soit. En tout cas il imagine, il n’est pas sûr de ça. Il pourrait être surprit. Il acceptera son aide s’il en a besoin. « - T’en fait pas, demander ça je sais faire. » Dit-il en souriant en coin. « - Tu fais beaucoup attention aux jugements des autres. Pas vrai ?» Du moins c’est ce qu’il a remarqué. Et ce n’est pas non plus un reproche, il est comme il est de toute façon. Puis son anecdote avec sa cousine le fait directement sourire. « - J’aurai bien aimé la rencontré. » Dit-il sincèrement. Il comprend son embarra face à ces situations. Mais il se trouve l’être aussi en ce moment même. « - En fait… Tu vas vraiment finir par me fuir. Mais bon je ne vais pas mentir. Il m’arrive de faire des choses comme ça. Quand je parlais d’être excessif ça n’était pas seulement en rapport avec le sexe. » Puis il est très impulsif aussi. Il agit plus vite qu’il ne réfléchit. « - Mais ne t’en fait pas, j’essaierai de ne pas te mettre dans l’embarra. » Il lui adresse un petit sourire. Essayer c’est bien le mot, il ne peut pas vraiment prévoir ce qu’il peut se passer.

Il faut vraiment qu’il arrive à se canaliser correctement. Il essaie de cacher un peu tout ses défauts. Sans mentir non plus. Juste, c’est mieux de ne pas tout montrer, même si ça risque d’être difficile sur le long terme. En tout cas, il profite de ce moment et du repas tranquillement. Et il prend le compliment de Milo. « - Merci, ça me fait vraiment très plaisir que ça te plaise. Je suis rassuré. » Et il rigole un peu en même temps. Il est vraiment content de voir que le repas est bien et puis d’avoir pu le lui offrir en fait. C’est bien la première fois que ça lui arrive ce genre de chose. Lui aussi aime beaucoup. Il mange son assiette sans problème.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 862 - Points : 1938
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Dim 1 Nov 2020 - 7:11 )
Sans surprise, il n'obtint pas de réponse à sa question. Mais il ne chercha pas non plus à pousser Alexis dans ses retranchements. Après tout, c'était quelque chose de très personnel et il était normal qu'il ne souhaite pas partager cela avec lui.
Mais lui parla de sa mère. Des attentes de celle-ci quant à ses enfants et le fait qu'ils n'avaient su ni sa sœur, et encore moins lui-même répondre à celles-ci. "Je crois que je suis déjà une déception... Elle avait été jusqu'à m'inscrire à un bal organisé pour la Saint-Valentin ! Je... Je lui dois la vérité. Au moins pour mon homosexualité, parce que j'en suis pas encore à l'enfant !" Et avant la prochaine Saint-Valentin parce qu'elle serait bien capable la prochaine fois de lui organiser une cérémonie de fiançailles avec la première fille qui passerait devant sa fenêtre. Et s'il aurait voulu pouvoir répondre au sourire d'Alexis, il en grimaça de façon quelque peu incertaine alors qu'il haussait les épaules. "J'espère oui, que ça se passera bien." Et c'était tout ce qu'il pouvait souhaiter.

Mais au milieu de toute cette atmosphère déprimante, il parvint tout de même à faire rire Alexis. En parlant de son conseiller clientèle. Moche comme un pou et sans la moindre conversation. Mais bon, il faisait avec ce qu'il avait ! "Mais je t'assure qu'il est vraiment comme ça. Et oui, je... Je veux plus qu'on vienne me reprocher des choses. Je suis loin d'être parfait, je le sais bien mais... Je veux pouvoir croire qu'on m'apprécie malgré tout." Bien sûr que le regard des autres avait de l'importance. Il se jugeait par rapport à ça ! Et il enviait tellement les personnes qui pouvaient s'en défaire, lui ne pouvait juste pas. Et en cela, comme en beaucoup d'autres choses, il avait été le négatif argentique de sa cousine. "C'est dommage, elle n'est plus là. Les femmes de ma famille ont toujours eu une ambition plus grande que ce que Naples leur permettait. Je crois que j'ai de la chance de ne pas être né femme parce que moi, j'aime beaucoup cette ville. Elle m'a permis de faire mes plus belles photos... et les rencontres les plus intéressantes." Tout en parlant, il avait plongé son regard dans celui d'Alexis alors qu'il poursuivait sur un sourire. "Aucune chance pour que je te fuis." Et son ton était sans appel. Il n'était pas question de fuir Alexis. Il se sentait bien avec lui et il appréciait sa compagnie.

Mais si la suite l'intrigua parce qu'il avait bien du mal à imaginer Alexis renverser un milkshake sur la tête de quelqu'un, ce fut une toute autre question qui franchit ses lèvres. "Comment peut-on être excessif au niveau du sexe ?!" Oui, il en revenait encore à ça. Parce que s'il y avait bien un domaine où on était censé vivre les choses sans se poser de questions, c'était bien celui-là ! Est-ce qu'on pouvait seulement parler d'excès dans ce qui restait tout de même un total lâcher-prise ? "C'est le seul moment où tu ne te poses aucune question et toi, tu passes ton temps à craindre d'être trop excessif ? Mais comment tu fais pour lâcher prise et être juste dans le ressenti ?" Bon, c'était sans doute un peu bizarre de parler de cela devant un plat de pâtes mais ça l'interpellait. D'autant que c'était la seconde fois en même pas cinq minutes qu'Alexis évoquait ce qu'il considérait apparemment comme un gros problème.
Il appréciait néanmoins la prévenance d'Alexis envers lui et l'en remercia avec un sourire reconnaissant. "Oh, c'est gentil ça, je te remercie ! Moira ne prenait pas tant de précautions, elle s'en moquait un peu... Totalement, en fait. J'étais obligé à chaque rencontre de changer de café parce qu'on se faisait systématiquement repérer..." Ce qui ne l'empêchait pas de la retrouver à chaque fois avec plaisir. Et elle lui manquait...

Elle, mais pas sa cuisine parce que ça avait toujours été une catastrophe, quoi qu'elle lui cuisinait ! Ce qui était loin d'être le cas des carbo d'Alexis qui était tout à fait mangeables. Même très bonnes ! Ce fut donc aussi étonné qu'amusé qu'il accueillit son soulagement. "Tu n'avais pas à t'inquiéter, tu sais... Si elles n'avaient pas été bonnes, j'en aurais ri et je t'aurais appelé Moira ! Elle était nulle en cuisine. Mais ça m'empêchait pas de l'adorer. Sauf quand elle me mettait la honte, je voulais lui hurler dessus mais on finissait toujours par en rire." Secouant la tête pour chasser les souvenirs, il pointa la casserole de sa fourchette pour affirmer. "Mais je vais en prendre pour les faire réchauffer chez moi ! Et je pourrais même t'inviter à mon tour. Ma mère tenait toujours à ce qu'on renvoie les invitations lorsque j'étais invité gamin, et j'ai gardé de très bon restes de son éducation." Il lui sourit alors qu'il demandait. "Si ça te dit ?"


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 654 - Points : 1622
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Dim 1 Nov 2020 - 13:58 )
Alexis est quand même assez triste par rapport à cette histoire avec la maman de Milo. « - J’aimerai bien pouvoir faire plus ou te dire plus. Mais malheureusement ce n’est pas trop possible. » Et il est désolé de ça. Il ne peut que l’écouter, l’entendre. Et espérer que ça se passera correctement par la suite. Sa mère semble vouloir le mettre avec quelqu’un pour qu’il commence sa vie. C’est sûr qu’il est peut-être temps de lui dire la vérité avant qu’elle ne cherche à le mettre avec quelqu’un et que ça ne lui plaise pas. Mais il sourit quand même intérieurement d’imaginer Milo dans un bal pour la saint-valentin. Certainement que ça ne serait pas vers les femmes qu’il se serait tourné de toute façon. Alors ça n’aurait servi qu’à moitié à sa mère.

Mais il espère quand même qu’il va pouvoir penser un peu à autre chose et se détendre. Il n’est pas encore au moment de le dire et il risque de se faire du mal à vouloir trop y réfléchir. Et parler de ce conseiller est bien plus léger quand même. Il espère qu’il en sera vite débarrasser pour quelqu’un de bien plus professionnel. « - Personne n’est parfait. Et seul les personnes qui t’acceptent tel que tu es compte. » Ce sont les pensées d’Alexis. Il comprend que les autres ne pensent pas de la même manière. Mais pour lui, les personnes qui jugent et ne l’acceptent pas ne sont juste pas dignes de faire partie de sa vie. Il n’a pas besoin de personnes fausses autour de lui, il ne supporte pas ça du tout. « - Elle ne revient pas pendant les vacances de temps en temps ? » Demande t-il en pensant à la cousine de Milo. Il y a de quoi s’amuser avec elle en tout cas. Et ça lui fait plaisir d’entendre ses prochains mots. Surtout qu’ils sont sincères. « - Le principal c’est qu’elles soient heureuses dans ce qu’elles font. » Si elles peuvent poursuivre leurs rêves et parvenir à les réaliser, c’est tout en leur honneur. Mais c’est tout de même dommage qu’elles ne soient pas auprès de leurs proches aussi.

Il rit doucement quand il entend le retour de la question à 1 millions. Et pour être honnête, il ne sait même pas comment y répondre. « - Excessif, c’est peut-être pas le bon mot. J’ai encore un peu de mal parfois à dire les choses. » Il ne sait pas vraiment en faites. « - Lâcher prise… Non. » Il secoue directement la tête avant de reprendre. « - Au-delà de ne pas avoir peur d’avoir des relations sexuelles en publique. J’ai un rapport au sexe un peu… Déformé par ce que j’ai pu vivre. » Et il est un peu mal à l’aise de parler de tout ça. Mais il doit quand même pouvoir lui expliquer les choses. « - Je ne veux pas rentrer dans les détails. Mais avant mes 21 ans. Tout ce que j’ai connu c’est ce que me faisais mon père et la violence de ses gestes. Et j’ai longtemps pensé que le sexe était associé à la violence et la dominance. » Il baisse les yeux légèrement, en jouant avec son couvert. « - La première fois que j’ai pu avoir une relation sexuelle, réelle, j’ai reproduis ce que j’ai appris… Et je le regrette car j’ai fait du mal à ce garçon qui n’a rien demandé. Je suis même étonné qu’il n’ait pas porté plainte. Et en voyant sa réaction, son mal être, je me suis posé des questions. Et j’ai compris grâce au psy, grâce à mon meilleur ami que c’était pas ça. » Il s’arrête encore une fois dans ses mots mais reprend tout aussi rapidement. « - Bien sûr je n’ai plus refait ça. Mais je vais droit au but. Je suis juste dans l’acte. Je refuse qu’on me touche, qu’on m’embrasse ou qu’on soit actif avec moi. Et je ne suis pas tendre avec ceux qui essaie quand même… Je n’ai jamais eu de rapport avec des sentiments derrières, je n’ai jamais été en couple. Et je vais plus vers les femmes pour du sexe sans lendemain car je sais que je ferai pas de bêtises. Je ne veux pas faire de mal mais des fois je réagis mal. Puis des fois, j’ai juste peur d’avoir hérité des gênes de psychopathes. » Ce sont des choses assez intime qu’il vient de lui dire. Après peut-être qu’il se méfiera un peu plus de savoir ça.

En tout cas, il continue de manger, comme si de rien était. « - Au moins ça t’a fait découvrir plusieurs café. » Dit-il d’un tond un peu plus détendu et amusé. Il sait que s’il reste sur les pensées de son passé, ça ne va pas aller. Et il n’a pas envie d’en arriver là. « - Bah voyons ». Il se mit à rire directement avant de reprendre. « - Non mais je t’assure tu as de la chance que mon coloc m’ait donné une bonne recette. Je l’a donnerai à ta cousine si jamais j’ai l’occasion de la rencontrer un jour. » En espérant qu’elle soit capable de la refaire en tout cas. Il soupire d’aise, en terminant de manger son assiette. Il pose ses couverts en écoutant attentivement. « - Bien sûr, avec plaisir. Je viendrais donc avec plaisir. » Dit-il avec le sourire aux lèvres. Il pourra peut-être en découvrir un peu plus sur lui.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 862 - Points : 1938
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mar 3 Nov 2020 - 9:33 )
Alexis avait raison. Il avait beau s'inquiéter tant qu'il le voulait, ce n'était pas ce qui allait changer quoi que ce soit. Du moins tant qu'il ne prendrait pas son courage à deux mains pour confronter sa mère à ce qu'il était, et non l'image qu'elle avait de lui. Il allait donc faire et sa vie allait s'en trouver drastiquement changée. En bien ou en mal. En bien, il l'espérait. Sa mère n'avait plus que lui maintenant et aussi bête que cela puisse paraître, la seule chose à laquelle il pensait à cet instant, était à ses packs d'eau et de lait dont il faisait régulièrement le plein dans ses placards. Ce qui était totalement idiot puisque sa mère n'allait pas réagir à l'annonce de son homosexualité en fonction de ses packs d'eau et de lait ! Il pouvait parfois être très pitoyable. "Je ne parierai pas sur un retour de ma sœur mais j'espère que j'aurais des nouvelles de ma cousine, oui. Quant à ma mère, on est très proche, j'espère que ça jouera en ma faveur..." Très pitoyable donc, même si c'était toujours mieux que le transport des courses "lourdes".

Mais tout ceci n'eut rapidement plus d'importance. Alexis s'ouvrait à lui en expliquant son "excessivité" qu'il avait un peu de mal à comprendre. Et s'il sourit à la mention des relation sexuelles en public qui ne semblait pas perturber Alexis, il réalisa bien vite où pouvait se situer le problème. Il n'y avait pas à se voiler la face, vu les conditions de vie des enfants Moreno, il était évident qu'Alexis et sa sœur avaient été violés à de nombreuses reprises, et pendant de longues années par leur père. Il était donc en effet normal qu'Alexis ait reproduit ce qu'il avait toujours connu... A savoir, le viol. Mais de sa propre expérience, Alexis semblait aussi mélanger beaucoup de choses. "Alexis, le viol ce n'est pas de la dominance. C'est prendre ce qu'on veut par la force sans se préoccuper de son ou sa partenaire. La dominance, du moins de ce que j'en ai connu, c'est au contraire être dans le contrôle et pour qu'il y ait contrôle, il faut avoir toute son attention posée sur ce qu'on contrôle. Comme un musicien avec son instrument cherchant à en tirer des notes bien précises." Alexis étant musicien, il supposait que la comparaison devait lui parler. Parce que c'était encore le meilleur exemple qu'il pouvait trouver. "Le violeur c'est la rock star qui casse une guitare à grands coups à la fin de son spectacle juste parce que ça le met en extase de détruire un instrument valant des milliers d'euros. Le dominant verra au contraire son instrument comme la chose la plus précieuse au monde parce qu'il aura millimètre par millimètre tiré sur les cordes à la façon exacte qu'il aura voulu. Et l'extase, il la trouvera lorsque la guitare se pliera d'elle-même à ses doigts pour tirer les sons exacts qu'il en attendait. Mais pour ça, faut-il encore que la guitare accepte de se plier..." Et c'était généralement là que venaient les trésors de manipulation et de séduction déployés pour vous faire tout accepter. Chose dont il ne s'était d'ailleurs pas plaint à l'époque. Et c'était d'ailleurs bizarre de repenser à tout ça alors qu'il n'avait eu à ce moment-là aucune idée de tout ce qui s'était joué. Il avait vécu les choses sans se poser la moindre question, et forcément le retour du bâton avait été dur à encaisser. Sans doute qu'aujourd'hui, il ferait les choses autrement... "Et puis la domination, c'est surtout une relation de totale confiance en l'autre, chose qui ne se donne pas comme ça, et ça ne rime pas forcément avec sexe brutal. Ca peut aussi parfois être quelque chose de très doux. Tout comme faire le sexe de façon brutale n'est pas forcément un viol... Parfois c'est juste une expression de la passion amoureuse !" Et il en sourit avec un air mutin parce qu'il était le premier à se montrer souvent passionné !
Il y avait en tout cas de quoi être perdu, surtout si on avait subit comme Alexis de telles violences. Et qu'on se posait un milliard de questions à ce sujet. "En tout cas, tu n'es pas un psychopathe. D'après ma mère, si tu parviens à prendre assez de recul pour te demander si tu l'es, c'est que tu ne l'es pas. Il paraît que les psychopathes ne se posent pas de questions sur ce qu'ils sont." Et là-dessus, il avait tendance à faire confiance à sa mère. Après tout, elle était la première à savoir de quoi elle parlait vu son métier. Mais surtout il espérait que sa parole puisse avoir assez de poids pour rassurer Alexis.

Il n'aurait jamais imaginé un jour parler de tout cela en mangeant des pâtes à la carbo ! Mais il y avait quelque chose qui se tenait entre la confidence et la discussion simple et naturelle, à évoquer tout ça au milieu d'autres sujets aussi embarrassants mais bien plus anodins. Beaucoup plus anodins. "Oui beaucoup de cafés, dont certains que je ne voudrais pas avoir à y remettre les pieds !" Bien que c'était sans doute lui qui faisait une montagne, d'événements qui avaient sans doute pour la plupart été oubliés depuis longtemps. Mais lui s'en rappelait encore ! "Si un jour Moira repasse par Naples, je te la présenterais. Et en me débrouillant pour que ça se passe chez moi, je pense que c'est encore le mieux." Bien que c'était surtout Moira qui avait exigé qu'ils se rencontrent à l'extérieur pour le sortir et le "dépoussiérer" de sa boutique. Mais avant ça, et un possible retour incertain de Moira, il allait rendre l'invitation à Alexis. Comme quoi parfois, les conventions sociales avaient du bon et il en souriait heureux à l'idée d'avoir une bonne raison pour revoir Alexis.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 654 - Points : 1622
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Mer 4 Nov 2020 - 18:22 )
Alexis sourit légèrement. « - Il faut rester positif. » Dit-il calmement. Il ne voit pas quoi dire de plus. Malheureusement, ils ne peuvent pas savoir comment les choses se passeront finalement. Mais il faut qu’il le fasse, qu’il lui dise, car il se sentira toujours mal aussi non. Toujours dans la crainte de savoir comment elle pourrait réagir. Et ça serait vraiment dommage qu’elle l’apprenne autrement que par Milo en plus de ça. Les gens se font souvent beaucoup plus de soucis qu’ils ne le devraient, alors il espère que ça sera le cas pour Milo. Qu’au final, tout ira bien et qu’il pourra toujours avoir sa maman à ses côtés car ça se voit que c’est très important pour lui. Il croisera les doigts très fort pour lui.

En tout cas, quitte à mettre les pieds dans des choses difficiles et à se confier entièrement, autant y aller jusqu’au bout. Bien qu’au départ, il n’était pas du tout partir pour ça. Il n’a pas envie de faire peur à Milo avec toutes ces histoires. Mais il lui a dit qu’il ne fuirait pas. Il le croit. Puis maintenant que les choses sont dites, il ne peut pas retourner en arrière de toute façon. Il écoute ses mots attentivement. En essayant de bien comprendre également. Et c’est sûr qu’en comparant les choses avec la musique, c’est bien plus facile pour lui. « - Le viol c’est… C’était aussi une punition quand il y avait un truc qui n’allait pas. » Et il a longtemps cru que c’était quelque chose de normale. Avant de comprendre que non. D’une manière ou d’une autre c’était de toute façon douloureux autant physiquement que psychologiquement. Ca l’est encore aujourd’hui mais il refuse que les images lui reviennent à l’instant. Il réfléchit à ce qu’il vient de lui dire. « - Alors je suis dans la dominance. Enfin, je n’ai jamais forcé qui que ce soit à avoir des relations avec moi. Ils étaient tous consentant. Après peut-être aussi qu’ils s’attendaient à autre chose. Il y a aucune passion non plus. » Encore moins amoureuse, puisqu’il n’a jamais avant ça eu cette chance de pouvoir avoir ça. « - Je veux juste que ça soit rapide et sans préliminaire. Et je n’ai jamais eu assez confiance en quelqu’un pour me laisser dominer ou encore faire les choses bien, me laisser vraiment aller. Même si j’aime bien séduire, j’aime bien joué avec ça. En dominant je sais que je peux contrôler la personne et je sais qu’elle ne me touchera pas. Et plus c’est rapide et moins il y a de risque. Et ça évite aux gens de s’attacher à moi pour rien aussi… ». Il soupire doucement en levant les yeux au ciel. C’est déjà arriver à une jeune femme d’espérer plus que ça. Et il n’a pas su lui donner et elle en a été blessée. Il l’avait pourtant prévenue de ne pas s’attacher à lui. Il veut éviter d’avoir l’impression d’être abusé encore une fois. En réalité, il a juste peur. Et puis il évite de revoir ces personnes, au moins ça évite tout jugement et les questions. Mais il retient ce qu’il lui a dit. Et ça lui permet aussi d’apprendre des choses. Il en apprends toujours de nouvelles. Et c’est vrai qu’il n’a jamais fait la différence. Il a toujours vu la dominance comme quelque chose de mal. Vouloir prendre le dessus sur l’autre pour lui montrer qui est supérieur. C’est ridicule maintenant qu’il y pense. Et il sourit légèrement quand il lui dit qu’il n’est probablement pas psychopathe. « - C’est rassurant. » C’est vrai qu’il n’aurait peut-être pas de conscience s’il l’était.

En même temps, il essaie de terminer son assiette avant que son appétit ne disparaisse. Et l’entendre parler de sa cousine, de sa manière de faire, ça le détend un peu. Ca lui permet de penser à des choses qui peuvent l’amuser un peu plus. « - Ca m’ira totalement. Il n’y aura pas de scandale comme ça. » Dit-il en lui faisant un petit clin d’œil. Il en sera vraiment ravi. Ca ne serait que marrant. Mais en sa compagnie ça sera peut-être un peu plus dur d’essayer de ne pas mettre Milo mal à l’aise. Enfin en tout cas, il est vraiment content à l’idée de pouvoir le revoir encore une fois.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 862 - Points : 1938
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Jeu 5 Nov 2020 - 8:23 )
Sans doute qu'il aurait mieux valu que ce soit sa mère qui lui parle de tout cela. Lui... N'était sans doute pas le plus adapté dans ce rôle puisqu'il s'était lui aussi construit sur sa propre expérience. Et s'il ne savait pas quelle part réelle cette relation avait eu dans sa façon d'être et d'aborder sa sexualité, il avait cependant eu la chance d'avoir d'autres relations à côté de celle-ci. Des relations plus "normales" avec d'autres attentes, qu'il n'avait d'ailleurs pas toujours su remplir au moment où il le fallait, et d'autres qu'il avait carrément fuit parce que la dominance pouvait facilement glisser vers tout un tas d'autres pratiques qu'il refusait en bloc. Mais comme souvent dans la sexualité, tout se jouait là. Dans les limites de son ou sa partenaires. "Le viol, c'est un meurtre psychique. C'est pour ça que c'est jugé en cour d'Assise comme pour n'importe quel meurtre." C'était une évidence mais parfois rappeler les bases ne pouvait pas faire de mal. Surtout lorsque celles-ci vous avaient construit. "Il faudrait que tu parles de tout cela avec ma mère parce que moi, j'ai ma propre expérience qui biaise ma façon de voir les choses. C'était ma première vraie relation alors je suppose que je me suis moi aussi construit dessus mais je sais que j'étais bien avec ça parce que c'était basé sur la confiance, que même s'il décidait, c'est moi qui en définitive posait les limites. Même si par la suite, j'ai traversé un long désert sentimental où j'ai moi aussi fait ce genre de rencontre qui te mène dans une chambre d'hôtel pour une heure ou deux. Sans aucun sentiment, ni autre partage que celui de l'instant présent." Mais ce n'était pas non plus ses plus beaux souvenirs, loin de là même ! Est-ce qu'il était donc le plus à même de donner des conseils à Alexis ? Il en doutait mais ça ne l'empêcha pas, un peu gêné tout de même, de le faire malgré tout. "Mais je pense que... Qu'il faudrait que tu tombes amoureux pour appréhender les choses de manière différente. Même si je sais que ça vient pas comme ça !" Ou bien, ça venait beaucoup trop à la fois !

Mais il y avait tout de même des choses positives au milieu de tout ça, qui le firent d'ailleurs sourire avec douceur. Parce que oui, Alexis n'était apparemment pas un psychopathe, s'il s'en tenait à la définition de sa mère. Et c'était en effet, rassurant. Parce qu'il avait bien l'intention de le revoir, avec ou sans sa cousine ! "J'ai quand même du mal à m'imaginer te voir faire un scandale... Moira quand tu la voyais, elle était tellement électrique et insensée, que tu savais qu'elle allait forcément faire quelque chose qui finirait par attirer tous les regards sur elle, et donc forcément sur toi. Mais toi, tu me sembles bien plus raisonnable." Et c'était un vrai compliment. Parce que renverser un milkshake sur la tête d'une serveuse, et volontairement en plus !, qui faisait ça ?! Hormis sa cousine, bien sûr... Pour cependant rapidement modérer son affirmation alors qu'il prenait en compte un élément pourtant essentiel. "Enfin, je ne t'ai jamais vu saoul non plus !" Et s'il le disait avec un sourire amusé, ça restait une façon comme une autre pour aborder un autre problème, si Alexis souhaitait en parler. Parce qu'il ne s'agissait évidemment pas de lui mettre la pression sur quoi que ce soit mais juste de s'ouvrir l'un et l'autre sur des sujets qui les touchaient de près.

Et puisqu'ils en étaient là, il lui semblait essentiel de lui assurer que... tout irait bien. Qu'il ne porterait pas de jugement, ni sur lui, ni sur ses actes. Et pour l'alcool, peut-être plus encore que pour le reste. Parce que si Moira s'était toujours moquée comme de l'an 40 de ce que l'on pouvait penser d'elle, il n'arrivait juste pas à associer Alexis à Moira. "Tu sais, je le disais à Moira mais elle refusait de m'écouter mais elle aussi avait un problème avec l'acool. Elle buvait trop, et trop souvent surtout. Et elle faisait n'importe quoi après. Comme envoyer des photos d'elle nue à son patron ! Et je me suis retrouvé je ne sais comment à photographier ma cousine nue pour lui montrer ce que c'était des belles photos ! C'était..." De la folie, juste quelque chose de complètement fou lorsqu'il y pensait. Il en haussa les épaules quelque peu fataliste avant de reprendre. "Mais je l'ai jamais rejetée. Et... Je ne te rejetterai pas non plus. Ni ne porterai de jugement ou irai divulguer quoi que ce soit. Si je te parle des photos de Moira, c'est qu'elle me les a données pour en faire ce que bon me semblait ! Je suppose qu'après son patron, je représentais pas grand-chose... En fait, je ne t'oblige pas à me parler, juste sens-toi libre de le faire si tu le souhaites. Et sois sûr que je n'utiliserai pas ça contre toi." Et il termina son assiette histoire d'occuper sa bouche et s'empêcher ainsi de dire davantage de bêtises.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 654 - Points : 1622
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Jeu 5 Nov 2020 - 12:33 )
Alexis hoche doucement la tête. « - Malheureusement, ils sont libérés 10 ans après pour bonne conduite. » Triste réalité de la justice. Il aurait aimé que ça ne soit pas réel mais ça l’est bel et bien. Intégré un psychopathe à la société à nouveau… Comme si ça ne pouvait pas faire de dégâts. Mais il y a toujours le bénéfice du doute. La deuxième chance. Grand bien leur face. « - Je lui en parlerai oui. Avec le temps. » Il a besoin de lui faire un peu plus confiance pour aller dans les sujets plus intimes. Mais il parle, petit à petit. Et il espère que ces séances se passeront mieux qu’avec son ancien psychologue. Peut-être que parler avec une femme sera plus facile que de parler avec un homme aussi. Il verra à ce moment-là. « - Ce professeur est ta première relation ? » Il lève les yeux sur lui. Il écoute ses mots attentivement, en hochant un petit peu la tête. « - Si tu te sentais bien c’est déjà bien. » Il était consentant en tout cas. Après il lui dit ça alors qu’il n’y connait pas grand-chose. Mais le principal c’est qu’il ne l’ait pas mal vécu. Il le fixe quelques instants quand il lui parle de tomber amoureux. Il sourit légèrement avant de hausser les épaules. « - Il faut surtout que ça soit réciproque. » C’est probablement ça le plus difficile à faire. Mais après ça arrivera peut-être un jour. Il verra bien de toute façon.

Il essaie d’imaginer Moira au travers des mots de Milo. « - On n’a sans doute pas le même caractère. Même si sans nul doute je la suivrai dans ses délires. » Il hausse les épaules doucement. Il trouverait ça plutôt drôle en réalité. Puis ça permet de se lâcher des fois. Même si ça n’est pas toujours joyeux pour les autres. « - Mh… Pas toujours. Je suis très impulsif. » Il réfléchit quelques instants avant de finalement reprendre. « - Par exemple. Si dans ce gymnase, quelqu’un aurait dit ou fait quelque chose envers mon ami. J’aurai fait scandale. » Car les sans-abris ont droit aussi d’être en sécurité. Et même s’il n’avait pas une odeur agréable sur lui, il avait tout à fait le droit d’être là. Il a juste pas les mêmes chances dans la vie. « - Et je n’ai pas spécialement besoin d’être saoul pour ça. Même si quand je le suis ça peut être deux fois pire c’est sûr. Mais je suis connu des services de police et pas que pour mon passé.» Il hausse les épaules doucement. Ils sont toujours sur son dos aussi, même quand il fait rien. Il faut dire qu’il n’a jamais été très sympas avec eux. Il a un petit problème avec l’autorité de manière générale. Il n’aime pas qu’on lui dise quoi faire, il a tendance à faire tout le contraire sinon.

Et il pensait aborder l’alcool comme quelque chose normale. Mais il n’en est pas le cas de Milo. « - Et moi qui pensait pouvoir faire semblant… Bien sûr que tu n’as pas oublié la fiole. » Il soupire doucement en comprenant bien l’image qu’il peut renvoyer. Ca ne joue pas en sa faveur en tout cas. « - Ca n’a pas dû être drôle pour elle de s’en rendre compte. Ni d’en avoir de possible conséquence. Je ne sais pas ce que ça a donné ? » Il sait bien que parfois ça complique bien la vie d’en arriver là. Il sourit légèrement avant de se mordre la lèvre. « - Je bois. Tout le temps. Tous les jours. Mais pas jusqu’à être saoul. Si je le suis c’est que je vais vraiment mal. » Il sait quand s’arrêter en tout cas. Puis son corps a tellement l’habitude maintenant. « - Et je ne vais pas te mentir. Je fume un joint avant de m’endormir. Tout ça m’aide à dormir. Si je ne le fais pas mes cauchemars m’empêchent de me reposer. Et je n’ai aucune envie de prendre des médicaments. » S’il doit tout dire, autant qu’il le fasse maintenant. Comme ça c’est fait. Il n’a plus rien à lui cacher de toute façon. « - Et au-delà du côté pratique. Un serveur avec les mains qui tremblent ça ne le fait pas du tout. Tant que je ne fais de mal qu’à moi-même ça va. » Dit-il en haussant les épaules. Il se lève finalement pour pouvoir débarrasser la table quand ils ont terminés tous les deux.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 862 - Points : 1938
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Lun 9 Nov 2020 - 10:15 )
Libéré 10 ans après... Il savait que ce genre de choses arrivaient. Par la télé, les journaux, et toutes les histoires qu'on pouvait entendre partout. Mais là il s'agissait de celle d'Alexis et de sa sœur, et du monstre qui leur avait servit de père. Ce n'était pas juste une histoire racontée ayant touchée des inconnus à une époque et un lieu indéterminés. C'était bel et bien réel, et c'était surtout effrayant. "Tu as fait 5 ans de prison et ça fait un an que tu es sorti... Et combien de temps tu as dealé avant qu'on ne t'attrape ?" Il avait l'impression d'égrainer les années une à une comme le temps se serait écoulé d'un sablier. "...Et il reste combien ?" Il ne pensait pas avoir besoin de préciser de quoi il parlait. Cela faisait déjà six ans et si l'on comptait raisonnablement une année ou deux de deal avant d'être arrêté et jugé -et peut-être même davantage d'ailleurs !- on arrivait facilement à 8 ou 9 ans... Dieu ! Alexis avait toutes les raisons de noyer ses angoisses dans l'alcool. La question qui suivit était elle aussi dans la continuité logique du raisonnement. "Tu vas faire quoi ?" Mais est-ce que Alexis pouvait seulement faire quelque chose ? Si son père ayant fait sa peine se trouvait libéré, on ne pouvait en fait pas faire grand chose. Et c'était un regard soudainement inquiet qu'il levait vers lui.

D'autant qu'il avait bien compris qu'Alexis était du genre à gérer ses problèmes seul. Et que sa mère allait avoir du travail à faire pour le mettre en confiance ! Et s'il en sourit, il ne fit cependant pas la moindre remarque là-dessus alors qu'il avouait, un peu gêné tout de même. "Oui, ma toute première. J'étais du genre très timide et... On peut dire qu'il m'a mis le grappin dessus. Clairement. Il paraît que j'étais un bonbon ! En fait, je suppose que cette relation a beaucoup influé sur ma manière de faire les choses. Comme le fait que ça a guérit quelque peu ma timidité à ce niveau-là." Et c'était peu de le dire ! Et tout ça avait d'ailleurs très mal fini.
Mais là, c'était Alexis qui avait besoin d'être rassuré. Et d'une façon finalement très facile à faire. "T'es quelqu'un de bien Alexis. Tu finiras par trouver quelqu'un qui te verras toi, tel que tu es. Pour preuve, si j'arrive à le faire, il n'y a pas de raison pour que d'autres n'y parviennent pas." Et cela malgré les délires, l'impulsivité, l'alcool, les cauchemars dissipés à coups de fumettes, et surtout "le cauchemar" qui risquait bien de réapparaître dans sa vie à un moment ou à un autre. Parce qu'il n'était pas assez naïf pour croire que cet homme n'allait pas chercher à se venger de ses années d'emprisonnement... "Après tout, tu as largement mérité le droit d'être heureux. Même si j'ai bien conscience que c'est pas si facile." Et d'autant moins avec ce passé qui risquait à tout moment de faire à nouveau irruption dans sa vie...

"Pour Moira, elle ne voulait pas voir les choses. J'essayais de lui dire, de lui faire remarquer qu'il y avait des choses qui n'allaient pas mais c'était comme si elle ne m'entendait pas. Alors que je suis sûr qu'elle devait plus ou moins le savoir. Juste... Elle se mentait à elle-même ?" C'était du moins l'idée qu'il en avait toujours eu, un peu comme les personnes souffrant d'obésité qui se refusait à se regarder dans un miroir ou les claustrophobes qui évitaient les ascenseurs. "J'avais peur de mal faire en insistant ou en m'opposant, je voulais pas lui faire davantage de mal alors... Je la laissais faire et je courrais la voir dès qu'elle m'appelait au secours. Je lui faisais la leçon à chaque fois mais ça ne servait pas à grand chose. Elle en riait et trouvait toujours le moyen de faire un truc qui me faisait réagir sur tout autre chose." Il n'en était pas spécialement fier mais comme il n'était pas question d'en parler à sa mère, il avait fait au mieux. "Je peux sans doute pas t'aider à grand chose mais j'ai mon appartement si un jour tu as besoin de t'y réfugier pour une raison x ou y. Et tu peux m'appeler quand tu veux ! Pour n'importe quoi. Je serai là." Et ça sonnait comme une promesse même si en vérité, il était désolé de ne pas pouvoir l'aider plus... Au moins sur ses problèmes, puisqu'il se leva rapidement à la suite d'Alexis avec l'intention évidente de l'aider à faire la vaisselle.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 654 - Points : 1622
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 13 Nov 2020 - 16:11 )
Alexis lève les yeux vers Milo un peu surpris par sa question. « - Ce n’est pas comparable. Je n’ai tué personne, je n’ai violé personne. J’ai juste venu de la drogue. » Dit-il calmement en haussant un sourcil. Enfin c’est tout de même un délit, il le sait que c’est interdit de le faire. Mais comparé à ce qu’a pu faire son père, c’est un bien grand mal. D’ailleurs, sa mère doit être sortie de prison elle aussi. Mais il n’a eu aucune nouvelle de celle-ci. Il ne sait pas ce qu’elle est devenue. « - Je dirai un peu plus d’un an avant qu’on ne me dénonce et qu’ils me choppent. » Dit-il en repensant à cette époque. Il a été bête de choisir la facilité. Mais ça lui permettait de pouvoir offrir plus à sa sœur et à lui qu’un métier de serveur. Maintenant, il est redevenu à nouveau serveur et il fait bien sûr avec. Il ne retombera pas dans le deal de drogue. « - Il me reste 4 ans avec ce joli bracelet de cheville. 4 années de rendez-vous psy, 4 années de rendez-vous avec mon agent. Et où je dois me tenir tranquille au risque de retourner là pour finir ma peine. » Et c’est difficile pour lui. Normalement il ne doit pas boire, ni prendre de drogue. Il doit rusé pour que ça passe sans qu’il ne se fasse prendre. Et il doit éviter au mieux la police car ça serait bête de retomber pour outrage à agent. Il réfléchit avant de hausser les épaules. « - Si c’est lui qui a mit ses affiches. Je vais disparaître. Simplement pour qu’il ne me retrouve pas. » Plus facile à dire qu’à faire. Mais il le fera malgré tout.

Et il est conscient que ça va être difficile à gérer. Qu’il va devoir être intelligent. Mais au pire, s’il retourne en prison, il ne pourra pas le toucher. Seulement il ne veut pas en arriver là car il n’est pas le seul en danger. Il y a sa sœur et il y a aussi son ami. Mais il écoute plutôt ce qu’il lui dit. « - Toutes les rencontres que l’ont fait ont une influence c’est sûr. » Mais il pense quand même que cet homme, dont il lui parle a abusé de lui. Et il n’aimerait pas l’avoir en face de lui. Il aurait bien trop envie de lui faire payer. Même si ses agissement semblaient plus subtils. Milo aurait mérité de connaître mieux. Mais il ne juge pas les choix du garçon devant lui, ni ce qu’il a fait. Et les mots qu’il lui dit le font sourire finalement. « - Mais toi tu es exceptionnel. » Tout simplement. Il l’est aux yeux d’Alexis en tout cas. Il n’a rien avoir avec les autres. Il est bien au-dessus. Peu de personne sont capable de voir qui il est vraiment. Capable de le faire se livrer entièrement. Par contre, le fait d’être heureux, il aimerait bien mais il n’est pas certain. Le bonheur n’a jamais voulu de lui. Comme il l’a dit, ce n’est pas facile non. Il s’attend toujours au pire. Puis tant que ces images restent dans sa tête, il y aura toujours une part sombre en lui. Dont il ne sait comment s’en séparer.

C’était pas un sujet qu’il pensait aborder l’alcool. Et pourtant, ça fait partie de son quotidien. Peut-être que d’entendre l’histoire de Moira aide aussi en quelque sorte. « - C’est difficile d’aider une personne dépendante. Surtout si elle refuse de voir la vérité. Car elle fait parfois mal. Et tu ne peux pas obliger une personne à arrêter, ça doit être sa décision. Mais intervenir au mieux pour éviter qu’elle se mette en danger oui. Essayez aussi. Tu as fait au mieux.» Il réfléchit un peu. Sa cousine doit avoir des choses en elle qui ne vont pas. Pour ne pas réussir à se débarrasser de ce qu’elle pense l’aider à tenir. Tout comme Alexis le pense aussi. « - Puis, l’arrête d’alcool peut avoir plus de conséquences négatives qu’on le pense. Sur le corps surtout.. C’est pour ça qu’il faut être bien suivit pour le faire. Plus tu continues et plus ça te détruit. » Et il en a bien conscience. Il s’est renseigné sur le sujet, dans la mesure du possible bien sûr. Mais il a pas franchit le cap de se dire d’arrêter. Il n’a pas trouvé le courage, ni la motivation. Et il déteste prendre des médicaments en plus de ça. Il hausse doucement les épaules. Milo ne le sait pas, mais il fait déjà beaucoup rien que par sa présence. « - Merci, c’est aimable. Je n’oublie pas. » Il laisse les yeux vers lui, avant de partir pour débarrasser la table. Puis il fait coulé l’eau pour pouvoir faire la vaisselle rapidement. « - Tu n’es pas obligé tu sais, tu es mon invité. » Dit-il directement en le voyant faire. Il ne veut juste pas subir les foudre du colocataire en laissant les choses traînées. Puis il aime bien quand tout est bien propre aussi. Et comme il n’y a pas grand-chose c’est rapide. Il prend même le temps de mettre le reste des pâtes dans une boite pour que Milo puisse le prendre quand il retournera.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 862 - Points : 1938
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le Ven 20 Nov 2020 - 9:12 )
Ce n'était pas ce qu'il avait voulu. Il s'était mal exprimé et il le regrettait parce qu'il n'avait jamais demandé à ce que Alexis se justifie ainsi. Surtout pas ! Les mots se bousculèrent donc dans sa bouche alors que plus désolé que jamais, il tentait de corriger ses propos. "Je suis désolé Alexis, ce n'était vraiment pas ce que je voulais dire ! Ce n'était pas pour toi que je comptais les années mais pour ton père... Et si tu as besoin de disparaitre, mon appartement t'es ouvert ! Il en pensera jamais à venir te trouver au-dessus d'une boutique de photographe." Ca lui semblait même être la plaque idéale en attendant de trouver une solution pérenne. Il ne voulait pas en tout cas voir celui-ci quitter Naples comme avait pu le faire sa sœur ou sa cousine, surtout si ce n'était pas par choix. "Je t'assure que tu peux venir n'importe quand. Je te cacherais et on trouvera une solution." Ca faisait sans doute très enfantin dit comme ça mais c'est que pour un peu, il se serait bien vu résistant, aux heures les plus sombres de la seconde guerre mondiale. Mais il n'en restait pas moins qu'il trouvait l'idée particulièrement bonne. Comment son père pourrait-il se douter qu'Alexis ait pu trouver refuge chez lui ? Alors que sans cette tempête, leurs routes ne se seraient sans doute jamais croisées...

De là à dire qu'il était exceptionnel, non il ne le pensait pas. Il sourit cependant au compliment alors qu'il secouait doucement la tête devant ce qu'il pensait ne pas mériter. Après tout, s'il avait été si exceptionnel que cela, son propre père en premier lieu serait resté avec sa famille ou au moins l'aurait intégré à la sienne lorsqu'il l'avait retrouvé. Alors qu'à la place, il s'était juste éloigné de lui sans un mot alors qu'il aurait préféré une explosion, de la colère, une demande de justification, n'importe quoi mais quelque chose ! Mais visiblement, il n'avait même pas mérité cela alors pour le exceptionnel, il pouvait repasser. "C'est juste dommage que mon père ne m'ait pas vu avec ton regard alors... Mais je pense que tu es bien plus exceptionnel que moi, tu as réussi à survivre à tout ça ! Alors que je ne suis même pas sûr que je pourrais survivre à la prison, je ferais certainement une proie idéale..." Etre un bon citoyen n'était clairement pas une option pour lui.

Par contre, la vision que pouvait avoir Alexis sur sa dépendance à l'alcool l'intéressait, et sa cousine semblait être l'intermédiaire parfait pour cela. Mais s'il avait à de nombreuses reprises tenté d'ouvrir les yeux à Moira, il ne se sentait pas de pousser Alexis à quoi que ce soit. Sans doute parce que celui-ci savait déjà qu'il avait un problème avec l'alcool, et qui était-il finalement pour porter le moindre jugement là-dessus ? Alexis avait raison, ce devait être un choix personnel et non pour contenter quelqu'un... Moira avait visiblement encore un long chemin à faire devant elle. Quant à Alexis... Il ne pouvait pas faire grand chose pour l'aider si ce n'est être là lorsque celui-ci le lui demanderait. Ce qu'il comptait bien faire !

Bien que pour le moment, il s'agissait surtout de faire la vaisselle. Ou plutôt d'essuyer la vaisselle pour sa part. "Ma mère serait capable de me tuer si elle devait apprendre que je n'applique pas l'éducation qu'elle m'a inculqué ! Et puis, je vais pas te laisser faire la vaisselle tout seul... Sans compter que ça me fait plaisir de faire les choses avec toi." Et à son ton beaucoup plus doux, c'était cet argument-là qui avait sa préférence sur tous les autres. Et alors même que la vaisselle fut rapidement faite et qu'il se retrouva avec une boite contenant ses pâtes dans les mains... "Merci pour mon prochain repas... Et il faudra qu'on se revoit pour que je puisse te la rendre. Parce qu'une boite plastique, c'est toujours utile et ça peut vite manquer lorsqu'il nous en manque une !" Une excuse comme une autre, et guère convaincante en plus, mais il comptait bien autant profiter de ce repas qu'Alexis lui avait fait que de toutes les excuses qu'il pourrait trouver pour revoir Alexis. Et tant pis si son sourire était un peu trop marqué et son regard trop pétillant à cette idée.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo  - Page 4 Empty
Sujet: Re: [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Il y a des gens que tu rencontres une fois, et que tu n'oublies jamais •• Milo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant