Revenir en haut
Aller en bas

-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

 

- Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 116 - Points : 634
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Ven 15 Mai 2020 - 16:05 )
Nothing ever stays the same

Une journée de repos, le soleil haut dans un ciel sans nuages et la possibilité de passer un peu de temps avec son petit Lorenzo. Tous les éléments étaient là pour qu’elle puisse passer une journée plutôt détendue et agréable. Certes, il aurait peut-être fallut qu’elle prenne ce temps là pour se reposer vraiment, mais voilà, elle avait eu envie de voir son petit gars. D’ailleurs, sa mère avait été véritablement ravie lorsque Serena l’avait appelé la veille pour lui dire qu’elle viendrait prendre Lorenzo, qu’il dormirait chez elle et que le lendemain elle passerait la journée avec. En effet, même si la mère de Serena était toujours ravie de s’occuper jours après jours de son petit-fils, elle était toujours heureuse que sa fille puisse passer du temps avec. Voilà pourquoi, même lorsqu’elle pouvait se reposer, Serena évitait de le faire et elle faisait en sorte de passer du temps avec Lorenzo. Une façon pour elle de veiller sur son petit garçon, même si elle n’était pas tous les jours là pour lui. Et aussi une façon peut-être de se déculpabiliser en se disant que, de toute façon, dès qu’elle pouvait, elle prenait son temps pour lui. Autant dire que du temps pour elle, il n’en restait plus beaucoup après tout ce qu’elle devait accomplir, mais pour le moment cela ne semblait pas la déranger plus que cela.

Alors voilà, elle avait décidé de préparer une petite sortie avec son petit gars dans le quartier Spagnoli qui était vraiment l’un des plus beaux quartiers de Naples. En tout cas, elle appréciait s’y rendre de temps en temps et aujourd’hui c’était vraiment l’occasion. Après s’être un peu baladés dans les rues du quartier, Serena s’était rendue avec Lorenzo dans un petit parc du quartier dans lequel il y avait des jeux pour enfants de 2 à 5 ans. Et c’est ainsi, après avoir laissé son petit gars sortir de la poussette, Serena s’était mise à le surveiller s’amuser avec les autres enfants. Les jeux étaient adaptés pour son jeune âge et elle ne craignait de ce fait pas qu’il se blesse. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’elle l’amenait ici, et il s’était toujours bien amusé sur les petits toboggans. De longues minutes s’étaient passées, peut-être même déjà une heure en vérité, car elle n’avait plus vraiment la notion du temps, et il fallait bien avouer qu’elle commençait à avoir soif. Alors, Serena sortie une bouteille d’eau de son sac et la porta à ses lèvres tout en se mettant à observer autour d’elle.

C’est alors qu’elle se retrouva nez à nez avec… Luca qui faisait visiblement un tour du parc. Non mais, c’était pas possible, encore lui ? Avec toutes les personnes présentes dans le quartier, il fallait qu’elle se retrouve face à lui. Bon. Visiblement, il l’avait vu, elle l’avait vu, elle ne pouvait pas faire comme si ce n’était pas le cas, bien qu’elle l’aurait voulu. « Bonjour Luca. » Simple, efficace. Avec un peu de chance, il dirait bonjour et partirait sans demander son reste, mais c’était sans compter le… « Mamaaaaaaaaaa ! » Hurlé par un petit garçon qui court vers Serena avant de venir serrer sa jambe avec ses petits bras et se mettre à observer Luca tout en se cachant à moitié. « Mama est qui ? » Effectivement, Lorenzo ne savait pas encore particulièrement bien prononcer les "c", voilà pourquoi un "c'est qui" devenait "est qui". Après tout il n'avait que deux ans... Quoi qu'il en soit, autant dire que Serena n’avait pas du tout prévu que Luca apprenne ainsi l’existence de Lorenzo, en vérité… Elle aurait préféré qu’il ne l’apprenne jamais. Mais bon, c’était un peu tard pour ça. Alors du bout de ses doigts, Serena vient ébouriffer le crâne de son petit gars qui émit un léger rire en se cachant de plus belle, gêné. Et autant dire que Serena, aussi, était gênée.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©'Lay
Messages : 156 - Points : 608
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Nxltt8kD_o
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Ven 15 Mai 2020 - 17:01 )
Nothing ever stays the same

Tenue || La vie pouvait être pleine de surprise et assurément que niveau surprise, Luca n’était pas prêt d’avoir tout vu. Après toutes les péripéties qui s’étaient immiscées dans son existence, il s’était imaginé que plus rien ne pourrait le surprendre désormais… La bonne blague. Alors comment expliquer ses pupilles qui s’étaient dilatées quand, après avoir croisé Serena une nouvelle fois par hasard, un enfant s’était précipité vers elle avant de se cacher derrière ses jambes. « Mama » ? Était-ce vraiment ainsi que ce dernier l’avait appelé ? Bordel… Elle avait un fils ? L’officier n’était pas qu’étonné, il était complètement choqué et il n’avait même pas cherché à le cacher. L’ironie était vraiment folle et si drôle… Quelqu’un là-haut devait réellement s’amuser à les observer ces deux-là et prendre plaisir à les obliger à sa retrouver, simplement pour tester leurs limites. Le silence avait régné en maître pendant de longues minutes que seul le petit garçon avait osé couper mais pas suffisamment pour motiver Luca à parler. Ses lèvres s’étaient entrouvertes, prêtes à parler, sans qu’aucun son n’en sorte… Il avait des tas de questions qui tournoyaient dans sa tête cependant sur l’instant, il ne posa aucune d’entre elles. La vie de son ex-fiancée ne le concernait plus, c’était ce qu’il avait pensé avant d’égarer ses yeux discrètement en direction de l’enfant et qu’un rictus nerveux ne s’échappe de ses lèvres. Parce que sans compter de l’âge que celui-ci paraissait avoir, la ressemblance avec son père était quelque peu évidente et oui, ça le faisait rire. En plus de l’avoir trompé avec son meilleur ami, elle avait eu un enfant avec… Douce et belle ironie, elle était toujours là celle-là et toujours quand on l’attendait le moins. Luca ignorait s’il était censé en rire ou en pleurer, tout ceci n’était qu’une misérable farce et il se demandait jusqu’à quand encore, on avait l’intention de se jouer de lui. Comment cesser de lui en vouloir quand la vie continuait encore et toujours de lui montrer à quel point cette femme s’était moquée de lui ?

Levant un instant ses yeux vers le ciel, il avait ensuite pris une profonde inspiration pour se calmer puis tenter de rester neutre. Dans le fond, ce n’était pas si étonnant, il aurait même pu s’en douter puisqu’il savait très bien ce que Francesco et Serena avaient fait derrière son dos… Le fait qu’elle mette au monde son enfant n’avait rien de surprenant si on analysait l’entièreté de la situation cependant pour le jeune homme, ça restait choquant malgré tout. Puisque c’était une chose en plus qu’il ajoutait à tous les coups bas qu’elle lui avait fait, et s’il avait bien vécu sans elle jusqu’à présent, tout ça le faisait amèrement rire. Qu’est-ce qu’il avait pu être con à cette époque franchement ?! Il le constatait un peu plus à présent. « Je suppose que des félicitations sont aussi de rigueur. » Lui avait-il rétorqué plutôt calmement, non pas sans un léger brin de sarcasme dans sa voix. « Bien qu’elles semblent un peu tardives. » Evidemment qu’il ne pensait aucun de ses mots et que tout ceci n’était que de l’ironie pure et dure. Elle l’avait félicité pour son mariage, il faisait de même.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 116 - Points : 634
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Ven 15 Mai 2020 - 19:26 )
Nothing ever stays the same

Dire que pendant trois ans Serena et Luca ne s’étaient pas du tout vus et voilà qu’en l’espace de quelques semaines elle le croisait plus d’une fois : chez Na Young, au poste de police et maintenant là. Comme s’il avait fallut trois ans pour que le karma vienne toquer à sa porte. Pourtant, elle en avait vécu des choses en trois ans. Rien de bien glorieux, sauf que voilà… En tombant souvent sur Luca, elle n’avait de cesse de se dire que tout avait dérivé à partir du moment où elle avait merdé avec lui. En effet, dès le départ, elle aurait dû l’aimer mieux, enfin, l’aimer tout court… Mais voilà, elle n’arrêtait pas de collecter les regrets à chaque fois qu’elle le recroisait, comment avait-elle pu agir ainsi ? Tout aurait été beaucoup plus simple si elle avait rompu avec lui, si elle avait été honnête, ou alors si elle l’avait aimé. Sauf que voilà, elle avait fait tout ce qu’il ne fallait pas faire et depuis lors, elle s’en mordait les doigts. L’annulation du mariage avait été le coup de grâce pour elle et à partir de là elle avait chuté du piédestal sur lequel Luca l’avait placé depuis leur rencontre. Elle avait été son soleil, mais une fois qu’il avait cessé d’être à ses côtés, elle avait cessé de rayonner tout simplement.

Oui, elle avait vraiment l’impression que le karma avait un drôle de sens de l’humour. Car elle n’avait eu de cesse de faire un travail sur elle et elle avait compris qu’elle avait vraiment mal agit. Bien évidemment, si elle le pouvait elle changerait ce qui s’était produit, sauf qu’elle ne pouvait changer le passé… Elle pouvait juste vivre avec les conséquences. Lorenzo faisait parti de ces conséquences, mais c’était la seule chose qui lui permettait de rester dans le droit chemin. Certes, devoir gérer la grossesse seule cela avait provoqué sa chute, l’arrêt de ses études, mais elle ne regrettait pas du tout maintenant d’avoir son petit Lorenzo. Il était la seule belle chose qu’elle avait faite dans sa vie. Voilà pourquoi elle avait caressé distraitement les cheveux du petit lorsqu’il était arrivé pour enlacer ses jambes. Luca était choqué, cela se voyait, et il avait de quoi l’être… En même temps, si Serena avait pu elle aurait évité une telle rencontre, sauf que le destin semblait vouloir les forcer à se croiser. Alors voilà, elle était là, avec son fils à ses côtés et son ex-fiancé face à elle. Les minutes passaient sans que ni l’un ni l’autre ne parle, sauf Lorenzo qui demandait qui était l’homme. Mais elle ne savait pas comment expliquer cela. Aucun terme ne lui permettait de s’exprimer : un ami ? une connaissance ? un ancien amour ? Non clairement, rien n’allait et tout était atrocement gênant, alors elle garda le silence.

« Je suppose que des félicitations sont aussi de rigueur. » Des félicitations ? Mais de quoi parlait-il ? Félicitations pour la naissance de Lorenzo ? Peut-être… En tout cas, elle n’arrivait pas du tout à voir où il voulait en venir. Alors, elle ne pu s’empêcher de faire une petite moue surprise. « Bien qu’elles semblent un peu tardives. » Elle arqua l’un de ses sourcils, vraiment surprise, où voulait-il en venir ? Mais c’est alors qu’en constatant à quel point ses félicitations ressemblaient étrangement à celles qu’elle-même lui avait dit qu’elle comprit. Et cela la surpris encore plus. Il pensait donc qu’elle devait être mariée ? Gênée, elle porta la main à ses cheveux, aucune bague, les remettant en place, tout en disant avec un petit sourire crispé. « Et bien, les félicitations ne collent pas vraiment au contexte. Enfin, si, pour la naissance de Lorenzo, mais… C’est tout. » Dans le fond, elle n’avait pas spécialement envie de s’étendre sur le sujet, car cela concernait après tout l’ancien meilleur ami de Luca, mais elle se devait quand même de lui dire que non, à l’opposé de lui, elle, elle n’était pas mariée. Elle avait certes un petit garçon, mais elle n’avait pas d’époux, pas de copain, rien. Seule.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©'Lay
Messages : 156 - Points : 608
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Nxltt8kD_o
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Sam 16 Mai 2020 - 10:29 )
Nothing ever stays the same

Tenue || Toute cette situation était tellement ironique que, non, Luca ne savait pas quoi dire en réalité. Il avait l’impression de se prendre une claque en pleine face trois ans plus tard et de plus bel, il ignorait s’il était censé en rire ou en pleurer. Francesco et Serena s’étaient bien moqués de lui à cette époque et à présent, ils avaient même eu un enfant ensemble. Pas besoin d’être mathématicien pour comprendre que ce dernier avait certainement était conçu avant leur mariage et bien qu’il ne pouvait pas en être certain, que cela arrive avant ou peu après, sa réaction serait exactement la même. Il s’agissait là d’une belle face sérieusement. Qu’aurait-fait son ex-fiancé si l’officier n’avait rien découvert puis l’aurait épousé ? Aurait-elle gardé cet enfant en prenant le risque de lui avouer la vérité ou plus dramatique, se serait-elle arrangée pour le faire disparaître ? Certes, il avait conscience que cela ne servait à rien de s’interroger sur des « si », principalement parce que tout cela s’était déroulé il y a trois ans, que tous ces mauvais souvenirs faisaient partie du passé désormais, néanmoins il estimait normal d’être choqué par une telle nouvelle. C’était du n’importe quoi et assurément que, oui, ils devaient bien s’amuser là-haut à mettre autant de bordel dans leur existence.

Bien qu’il l’avait félicité, Luca ne pensait évidemment pas ses mots ; probablement qu’ils auraient été plus sincères si le garçon qui s’était présenté devant ses yeux avait été beaucoup plus jeune. Et non, sur le moment, il n’avait pas songé à éventuel mariage même si dans son esprit une telle chose était également plutôt évidente. Le pourquoi, malgré lui, il n’avait pu s’empêcher d’être surpris à la rétorque de sa vis-à-vis. « Ah, parce qu’en plus vous n’êtes pas mariés ? » Un rictus s’échappa de ses lèvres à ses propos bien qu’en soit ils n’étaient pas obligés de se lier sur le papier pour élever ensemble un enfant. La culture coréenne demandait cela néanmoins ils étaient Italie et chacun faisait ses propres choix après tout. Cependant, ce sourire crispé que lui avait affiché la jeune femme n’était pas passé inaperçu pour autant et n’avait fait qu’accentuer sa curiosité. « Il est où ? » Et par « il », Luca sous-entendait bien évidemment le père de ce garçon. Si sa voix s’était faite moins sèche, le choc de la nouvelle se dissipant doucement, il n’en restait pas moins indifférent lorsqu’il s’adressait à elle. S’il lui posait cette question, c’était simplement parce qu’il voulait connaître le fin mot de l’histoire et comprendre jusqu’à quel niveau on s’était foutu de lui.



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 116 - Points : 634
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Sam 16 Mai 2020 - 19:04 )
Nothing ever stays the same

Serena se sentait vraiment mal à l’aise face à cette situation. En fait, elle était toujours mal à l’aise lorsqu’elle se retrouvait face à Luca depuis qu’ils s’étaient revus. Oui… C’était gênant. Car elle savait qu’il savait. En même temps, cela paraissait tellement évident, Lorenzo était le portrait craché de son père, Francesco. Qui plus est, au vu de l’âge de son petit garçon, n’importe qui pouvait deviner qu’elle était alors déjà enceinte avant le mariage… Ce qui prouvait encore une fois à quel point elle avait été horrible le concernant et déjà qu’elle s’en voulait énormément depuis toute cette histoire, elle ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir d’autant plus aujourd’hui. Après tout, ce n’était pas comme si elle avait voulu la naissance de Lorenzo. Un accident pouvait après tout rapidement arriver et c’était ce qui s’était passé avec Francesco. Sauf que voilà, cela s’était produit alors qu’elle était censée se marier avec Luca et le pire c’était qu’elle avait fait un déni de grossesse et qu’elle l’avait donc découvert bien trop tard pour faire quoi que ce soit. Autant dire que si le mariage avait eu lieu, cela aurait provoqué un véritable drame, car sur le visage de Lorenzo, on pouvait facilement retrouver les traits de Francesco. Elle n’imaginait même pas ce à quoi Luca devait penser à cet instant. Mais qu’importe ce qu’il pensait, elle le méritait.

« Ah, parce qu’en plus vous n’êtes pas mariés ? » « Non. » Le sourire de Serena s’était crispé. Non, ils n’étaient pas mariés, ils n’avaient même pas élevés le petit ensemble, il avait tout simplement fuit ses responsabilités… Après l’avoir dragué, volé à Luca, engrossé, il l’avait largué. Superbe mentalité. Et Serena l’avait d’ailleurs encore au travers de la gorge, même si dans le fond elle se disait qu’elle n’avait pas volé sa situation. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même après tout. « Il est où ? » Bien sûr qu’elle savait de quoi il parlait. Alors Serena baissa son regard vers Lorenzo, s’accroupit devant lui. « Dis mon cœur, tu ne veux pas retourner jouer avec tes amis ? » Et elle lui montra du doigt les jeux qui se tenaient à quelques pas d’eux. « Je te regarde. » Elle déposa alors un baiser sur son front et le petit reparti en direction du parc, ravi. Elle se releva alors, faisant une nouvelle fois face à Luca. « J’ignore où il est, et franchement ça m’importe peu. Il est parti lorsque j'étais à trois mois de grossesse et il n'est jamais revenu. » Elle avait annoncé cela d'une manière assez froide, détachée, peut-être parce qu'elle avait été tellement en colère contre lui que maintenant, elle n'y arrivait juste plus. Elle faisait sa vie et il faisait la sienne. Autrement dit, il n’avait jamais vu son fils. Fils qu’elle observait jouer du coin de l’œil, s’assurant qu’il faisait attention et surtout qu’il restait dans l’air de jeu.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©'Lay
Messages : 156 - Points : 608
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Nxltt8kD_o
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Dim 17 Mai 2020 - 16:15 )
Nothing ever stays the same

Tenue || Jusqu’à présent, Luca ne s’était jamais interrogé sur ce qu’était devenu la relation de Serena et de son ancien meilleur ami, il n’avait pas voulu chercher à savoir puisque ça ne le concernait plus, que ça ne regardait qu’eux. Cependant quand ses yeux s’étaient égarés sur ce petit bout d’homme qui était clairement le fruit de leur union à tous les deux, cela lui avait semblé évident de croire qu’ils étaient toujours ensemble à l’heure actuelle et peut-être même mariés. On ne savait jamais ce que l’avenir nous réservait, c’était vrai, et en trois années, il pouvait s’en passer des choses néanmoins jamais il n’aurait pu imaginer ce que Francesco avait fait. Cette idée ne lui avait même pas traversé l’esprit lorsqu’il l’avait questionné sur un mariage qui n’avait pas eu lieu puisqu’il s’était naturellement dit qu’ils avaient peut-être une autre façon de concevoir les choses et que le concubinage leur suffisait amplement. Il avait compris que quelque chose n’allait pas dans leur relation face à l’expression que lui avait arboré son ex-fiancée toutefois là encore, Luca avait pensé qu’ils s’étaient séparés ou divorcés mais qu’ils continuaient à se voir pour le bien de l’enfant. N’était-ce pas normal de songer ainsi, après tout ? Francesco avait été son ami pendant longtemps donc probablement qu’une part de lui avait eu envie de lui faire confiance, de ne voire que le bien et ce, malgré tout le mal que cet homme lui avait fait, il n’avait pas été en mesure de concevoir le pire. Et pourtant…

Alors que le garçon était retourné jouer sur la demande de sa mère, ses pupilles s’étaient écarquillées sous le choc des révélations de cette dernière. « Pardon ?! » Il toussota, manquant de s’étouffer à cause de la surprise, sans être capable de décrire quel genre d’émotions le parcouraient en ce moment précis. Il aurait dû penser que c’était bien fait pour elle, qu’elle n’avait qu’à pas le tromper avec quelqu’un qui au bout du compte n’en avait apparemment rien à faire d’elle, quelqu’un qui était son meilleur ami en plus de cela, cependant, non, ce n’était pas la première émotion qui avait traversé tout son être. Il s’était retrouvé choqué tout d’abord cependant le choc fut rapidement remplacé par la colère et l’aberration. Parce qu’il ne comprenait pas comment Francesco avait pu se comporter de cette façon, comment il avait pu briser des années d’amitié, ruiner son mariage pour tout foutre en l’air une fois la supercherie découverte. C’était dégueulasse et oui, ça le mettait hors de lui. « Non mais quel connard. » Sa voix s’était montrée si froide qu’elle en aurait étonné plus d’un et pour sûr que l’entendre lui qui était si doux normalement proférer de telles insultes, prouvait à quel point il était furieux. Ses phalanges s’étaient faufilés dans ses cheveux afin de les secouer nerveusement avant de claquer sa langue contre son palet. « Quand tu fais des conneries, tu les assumes au lieu de jouer au con ! » Parce que non, il n’en revenait toujours pas de la lâcheté de son ancien ami, ça le outrait. « Bordel. » Il ne s’adressait même pas à Serena en réalité, il révélait tout haut ce qu’il pensait tout bas, incapable de rester neutre devant une telle situation. C’était du n’importe quoi !




Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 116 - Points : 634
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Lun 18 Mai 2020 - 11:32 )
Nothing ever stays the same

azwy.gifLorsqu’elle avait annoncé assez froidement qu’elle n’avait pas revu Francesco depuis plus de deux ans, elle s’était imaginée nombre de réactions de la part de Luca. Après tout, elle se disait qu’il pouvait très bien être ravi de savoir qu’après ce qu’ils avaient fait ils n’avaient pas eu leur happy ending. N’était-ce pas ce qu’elle-même avait écrit dans son journal intime après tout ? Que les vilains n’avaient jamais d’happy ending ? Si c’était bien ce que Serena avait écrit et de ce fait, elle aurait très bien compris que cela fasse plaisir à Luca d’apprendre cela, mais non, il n’était pas comme ça. Il ne l’avait jamais été.  « Pardon ?! » Visiblement, la nouvelle semblait le choquer, car ses yeux venaient de s’écarquiller. A la limite, c’était une réaction plutôt normal : en l’espace de quelques minutes Luca avait appris que Serena avait un enfant, que cet enfant était celui de Francesco et que ce dernier s’était barré. Autant dire que cela en faisait des informations à digérer. Sauf que voilà, si sa surprise était plutôt une réaction logique et sensée, la suite était loin de l’être. « Non mais quel connard. » Là, ce fut au tour de Serena d’être choquée. Il était vraiment en train d’insulter Francesco alors que de base ils avaient merdés tous les deux ?

Il semblait nerveux et en colère, cela se voyait dans sa manière de remettre ses cheveux en place et de faire claquer sa langue sur son palais.  « Quand tu fais des conneries, tu les assumes au lieu de jouer au con ! » Les yeux de Serena s’écarquillèrent de plus belle, mais d’un autre côté, cela ne la surprenait pas vraiment. Il était comme ça Luca, juste et droit. Voilà pourquoi elle aurait dû se douter qu’il réagirait ainsi, car non, Luca ne pourrait jamais se montrer mauvais envers elle parce qu’elle avait eu un enfant, mais bien être énervé contre le père qui n’avait pas assumé ses responsabilités.  « Bordel. » Oui, il semblait vraiment en colère contre ce dernier. Colère qu’elle, avait dépassé depuis longtemps. Alors la surprise sur son visage disparu et elle fini par hausser les épaules. « C’était compliqué au début,  je ne te le cache pas, mais j’ai envie de te dire, c’est du passé maintenant. Il ne connaîtra tout simplement juste jamais son fils. Lorenzo et moi on s’en sort très bien sans lui. » En vérité, pas vraiment, mais Serena n’avait pas envie de se rendre malade, plus qu’elle ne l’était, à cause du départ de Francesco. Elle émit alors un léger rire nerveux. « D’ailleurs, je suis même pas sûr qu’il sache que j’ai accouché d’un petit garçon et qu’il s’appelle Lorenzo. » Non, Francesco ne savait rien, il n’avait jamais pris aucune nouvelle. Alors elle secoua sa tête avant de poser son regard sur son petit gars qui jouait tranquillement, inconscient du fait que son père n’avait pas voulu de lui.


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©'Lay
Messages : 156 - Points : 608
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Nxltt8kD_o
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Mar 19 Mai 2020 - 15:32 )
Nothing ever stays the same

azwy.gifTenue || Bien sûr que d’un côté, c’était bien fait pour elle ce qui lui était arrivé, ce n’était qu’une gifle qu’elle s’était prise en pleine face pour avoir osé le blesser. Hors, en cet instant, Luca n’était tout bonnement pas capable de réfléchir de cette façon… Parce qu’il était en colère contre son ancien meilleur ami qui avait eu l’audace de tout détruire pour au bout du compte prendre ses jambes à son cou quelques mois plus tard. Cela le outrait de constater à quel point on pouvait être aussi lâche et ne pas assumer ses actes. Francesco avait voulu ce qui était arrivé, il était celui qui en lui piquant sa fiancée savait pertinemment que cela mettrait en péril leur amitié. A quoi s’attendait-il ? Il ne s’en prenait qu’à lui-même pour avoir agi comme le dernier des abrutis – et encore ce terme était bien trop doux pour le définir – c’était de sa faute, entièrement de sa faute et il osait abandonner son enfant ? Qu’il finisse par laisser tomber Serena parce que finalement il se rendait compte que ça ne collait plus, que leurs sentiments divergeaient, Luca aurait peut-être pu le comprendre mais l’abandonner avec un enfant, c’était entièrement différent. Il y avait des responsabilités et c’était son rôle de les assumer, non pas de s’enfuir. Evidemment qu’il était furieux, comment pouvait-il ne pas l’être alors que toute sa vie était partie en fumée à cause de lui ? Et puis même, son fils n’avait pas demandé à payer pour ses erreurs. C’était dégueulasse.

Son regard s’était machinalement égaré vers sa vis-à-vis aux paroles de cette dernière. Elle s’en sortait très bien sans lui ? Était-ce censé le faire rire ? Non parce qu’autant dire que lorsque Serena avait prononcé ses mots, Luca ne s’était pas gêné pour la juger et ce, sans la moindre discrétion. Si cela fonctionnait avec d’autres, sa comédie ne marchait pas avec lui, principalement parce que si elle s’en sortait, elle ne serait pas femme de ménage pour son épouse… Elle ne se mettrait pas dans des états aussi pitoyables que l’autre jour bien qu’il comprenait un peu mieux son attitude maintenant. « S’il est parti, comment veux-tu qu’il sache ? » Connaissant un minimum l’énergumène, s’il avait pris la fuite, il avait dû le faire jusqu’au bout et donc, ne pas chercher à s’intéresser de ce qu’il en était. Et ça l’agaçait encore plus de constater la bêtise de son ancien camarade. « Et par contre, ne viens pas me dire que tu t’en sors, s’il te plaît. » Malgré la simplicité de ses paroles, sa voix était particulièrement dure, sévère également. « Je ne sais pas qui t’essaie de convaincre en disant ça mais ce n’est clairement pas moi. » C’était sûrement elle-même. « Quelqu’un qui s’en sort ne travaillerait pas à se bousiller la santé et surtout pas en faisant de ménage. Je t’ai connu plus téméraire. » Et non, il n’avait pas honte de dire ce qu’il en pensait. Serena pouvait le prendre comme elle le voulait cependant lui ne faisait que révéler la vérité.



Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 116 - Points : 634
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV 2jic
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Mer 20 Mai 2020 - 11:11 )
Nothing ever stays the same

azwy.gifD’une certaine façon, cela faisait quelque peu plaisir à Serena que Luca en veuille à ce point à Francesco pour ce qu’il avait fait. Car en effet, après avoir détruit un couple, un mariage, il avait fini par abandonner la jeune femme alors qu’elle portait son enfant. Un comportement de lâche et de goujat. Donc oui, cela semblait plutôt cohérent qu’il soit en colère contre lui, surtout que Luca était comme ça, n’acceptant pas les injustices, même lorsque l’injustice en question était liée de prêt à la femme qui l’avait brisé… Mais d’un autre côté, elle aurait également préféré qu’il ne s’en mêle pas. En effet, elle avait déjà eu beaucoup du mal à passer à autre chose, encore maintenant elle y repensait avec amertume et de ce fait, devoir reparler de Francesco, de son abandon, du fait que Lorenzo ne connaîtrait jamais son père, c’était dur. Et elle avait beau prétendre à voix haute que tout allait bien, c’était faux. Complètement faux. La preuve, elle n’avait de cesse de se faire du mal, encore et encore, négligeant sa santé physique et mentale et cela, Luca s’en était bien rendu compte lorsqu’elle s’était sentie mal chez les Wang, à deux doigts de faire un malaise. S’il y avait bien une personne qu’elle ne pouvait berner c’était Luca. Il avait toujours su lire en elle et à dire vrai, à cet instant ce n’était pas bien compliqué vu tout ce qu’il avait pu voir ces derniers jours.

« Et par contre, ne viens pas me dire que tu t’en sors, s’il te plaît. » Sans s’en rendre compte, le regard de Serena s’était fait particulièrement noir. « Je ne sais pas qui t’essaie de convaincre en disant ça mais ce n’est clairement pas moi. » Bien sûr qu’elle savait qu’elle ne s’en sortait pas, elle n’avait pas besoin de lui pour le lui rappeler. Mais voilà, elle essayait de se convaincre elle-même, car c’était plus facile de se voiler la face que d’accepter le fait qu’elle sombrait depuis le jour où le mariage avait été annulé. Elle ne parvenait plus à garder sa tête au dessus de l’eau et elle coulait. Elle coulait… Cela venait par vagues et elle était prise dans celles-ci, incapable de s’en sortir, car à chaque fois qu’elle avait un regain d’énergie pour se pousser hors de l’eau, une autre vague venait à la prendre dans son étau, et elle finissait bien vite par sombrer à nouveau.  « Quelqu’un qui s’en sort ne travaillerait pas à se bousiller la santé et surtout pas en faisant de ménage. Je t’ai connu plus téméraire. » Elle secouait la tête, pour finalement souffler à mi-voix. « Tu crois que je ne le sais pas… » Alors, elle se détourna de lui, évitant son regard pour finalement aller s’asseoir sur le banc où elle avait posé tantôt ses affaires et elle prit sa tête entre ses mains. « Non… Je ne suis pas celle que j’ai pu être, j’ai sûrement juste besoin d’entendre quelqu’un me dire que je vais bien… Mais ce n’est pas le cas. » Elle se sentait juste totalement brisée de l’intérieur, les vagues avaient écrasées son cœur pour le disperser dans l’océan. Elle était en miette et à cet instant précis, elle n’avait que faire que Luca l’entende, lui réponde, l’ignore, elle voulait juste remonter le temps. Remonter avant la vague et récupérer les morceaux dispersés de son âme brisée.  


Have nothing but my pride
DOESN'T KEEP ME WARM AT NIGHT
I JUST COLLECTING REGRETS
HOW DID I MAKE SUCH A MESS OF THIS ?
I WASN'T READY TO LOVE YOU

Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©'Lay
Messages : 156 - Points : 608
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Nxltt8kD_o
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le Ven 22 Mai 2020 - 19:19 )
Nothing ever stays the same

azwy.gifTenue || Serena pouvait lui lancer autant de regards noirs qu’elle le souhaitait, Lui n’avait fait que lui rétorquer la vérité ; que ça lui plaise ou non, Luca n’en avait que faire. Il était hors de question de lui mentir rien que pour ses beaux yeux, il n’était pas capable de voir en elle une personne qui s’en sortait et il n’avait pu résister à relever cette réflexion. Probablement que cela aurait été plus judicieux de sa part de l’ignorer, passer son chemin après s’être brièvement énervé contre Francesco, néanmoins il n’en avait pas été capable. Puisque si le comportement de son ancien meilleur ami le mettait hors de lui, le déni de son ex-fiancé ne le rendait pas mieux pour autant. Certes, il se doutait que la jeune femme disait certainement cela pour s’en convaincre, peut-être même pour ne pas lui avouer qu’elle touchait le fond par fierté cependant il était inutile de lui mentir à lui. Evidemment qu’il était facile de deviner sa souffrance aujourd’hui, à quel point elle était misérable, cependant Luca lui avait toujours porté une attention particulière à l’époque. Il n’avait jamais cessé de la soutenir, de l’encourager et d’être le premier à ses côtés lorsque ça n’allait pas. Un autre détail pour lequel Serena mériterait à ce qu’il ne lui accorde pas le moindre intérêt, à ce qu’il soit désagréable avec elle, puisqu’elle était celle qui l’avait délaissé, celle qui lui avait menti et faire croire le monde pour au bout du compte le donner à un autre. Toutefois Luca partait du principe que ce n’était pas parce qu’il lui parlait calmement, ou parce qu’il s’emportait contre l’attitude de Francesco, qu’il oubliait le mal qu’elle lui avait infligé, ni qu’il la pardonnait. Les séquelles qu’elle avait laissé à son cœur ne disparaîtraient pas de sitôt, sa rancœur non plus et certainement que si ça lui faisait plaisir de constater à quel point elle était tombée bas, il y avait cette part de lui qui en était frustré. Parce qu’elle aussi aurait dû être plus forte, elle aurait dû assumer ses erreurs et plutôt que se morfondre sur son sort, elle aurait dû trouver un moyen de s’en sortir. Qu’on ne lui dise pas que c’était plus facile à dire qu’à faire puisque c’était faux, avec de la volonté et de la détermination, rien n’était impossible. Encore plus lorsqu’on était entouré et qu’on avait du soutien, il savait que son ex-fiancée n’était pas seule donc qu’elle n’essaie pas de se moquer de lui puis lui faire avaler des mensonges auxquels il ne croirait jamais.

Un léger soupir, très discret, avait traversé ses lèvres en l’écoutant tandis qu’elle s’installait sur le banc derrière elle. Sérieusement ? Luca aurait préféré qu’on ne lui attribue pas ce rôle là, il aurait préféré ne jamais avoir assisté à cette scène parce que même s’il mourrait d’envie de lui clamer ô combien c’était bien fait pour elle, il avait également conscience à quel point c’était cruel de frapper quelqu’un qui était déjà à terre. Serena avait déjà eu ce qu’elle méritait depuis longtemps, lui balancer une nouvelle claque en pleine face ne le ferait pas se sentir mieux… Et si n’importe qui à sa place l’aurait abandonné ici, lui aurait clamé que ça ne le concernait pas, Luca n’était pas en mesure de l’ignorer. Parce qu’il fut un temps où malgré tout, il avait aimé cette femme, une époque où il aurait tant fait pour elle et que malgré toute son amertume, il ne lui souhaitait pas le pire non plus. C’était assez paradoxale puisqu’une part de lui refusait de la savoir heureuse, une part de lui voulait qu’elle paie pour toujours pour ses actes horribles d’autrefois et à côté, quand il l’observait aussi misérable, ça lui faisait un peu de peine. Même si plus que de la peine, dire qu’il éprouvait de la pitié à son égard serait certainement l’expression la plus juste de ce qu’il ressentait en la regardant. « On ne peut pas te dire que tu vas bien si on voit que ce n’est pas le cas. » Il haussa les épaules alors que sa voix était assez calme. « Après ça ne dépend que de toi et ça tu le sais mieux que personne. » C’était exactement le même genre de paroles qu’il lui rétorquait à l’époque pour qu’elle se reprenne, pour qu’elle fasse ce dont elle rêvait et qu’elle ne baisse pas les bras. « Si tu veux que ça aille bien, c’est à toi de tout faire pour. Evidemment que ce n’est pas facile, rien n’est facile. Seulement ce n’est pas en se morfondant sur son sort qu’on arrivera à quelque chose. » Il fallait se secouer et plus que parler, c’était agir qu’elle devait faire.




Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV Empty
Sujet: Re: Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nothing ever stays the same ⬙ Luca IV -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant