Revenir en haut
Aller en bas


 

- Alerte sur le net [Charlie] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pasha Sokolov10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Pasha Sokolov
http://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr http://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Messages : 67 - Points : 370
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Alerte sur le net [Charlie] ( le Mer 20 Mai 2020 - 7:25 )
La nuit avait été mauvaise et il ne parlait pas là d'un repos quelconque perturbé par quelques cauchemars. Lorsqu'il dormait, c'était toujours comme une masse où rien, ou très peu de choses pouvaient le tirer. Non, il avait passé sa nuit comme souvent d'ailleurs, sur le net. Son territoire, le domaine où il était roi et où il était plus en sécurité que jamais. Du moins jusqu'à cette nuit où un petit malin avait tenté de le coincer, lui ! Et ça avait été un véritable jeu du chat et de la souris alors qu'on tentait de lui pirater ses informations. Les russes ? A part eux, il ne voyait pas qui aurait pu s'amuser à cela. Ni même pourquoi d'ailleurs. Donc quelqu'un avait retrouvé sa trace numériquement parlant, et cherchait visiblement à via ce biais à le retrouver physiquement parlant. Et ça, ça ne lui plaisait pas du tout ! Même s'il avait réussi par plusieurs tours de passe-passe dont il avait le secret, à lui échapper. Mais il savait déjà que ce n'était que partie remise...
La nuit avait donc été compliquée et plus que jamais, il avait besoin d'un solide petit déjeuner. Quelque chose qui lui remplirait le ventre et lui ferait oublier qu'il n'avait rien avalé depuis plus de dix heures et pas dormi depuis presque 24 heures. Avec une productivité qui frisait  le zéro pointé pour aujourd'hui. Il avait de toute façon eu bien trop à penser pour s'occuper de tâches barbantes au possible.

Malgré l'heure encore matinale, bien que les rues commençaient à s'agiter un peu, son petit café habituel était déjà ouvert. Ce qui étai juste parfait ! Déposant son sac à dos version militaire à ses pieds, il s'installa sur une petite table en terrasse alors qu'il profitait des premiers timides rayons de soleil... L'Italie avait quand même du bon même si le mal du pays était toujours là, ancré dans les replis de son coeur et de ses tripes. A moins que ce ne soit le manque du sourire de Natalia et de ses vannes absolument pas drôles qui ne faisaient rire qu'elle. Et que celles-ci aient pour principal sujet lui-même n'avait strictement rien à voir là-dedans ! Sa sœur n'avait de toute façon jamais eu aucun humour...

Préférant ne pas s'attarder sur le vague à l'âme qui le menaçait, il étala ses jambes devant lui et observa la rue qui s'animait. Huit ans qu'il était planqué ici à vivre la vie d'un type qui n'existait pas et voilà qu'on le retrouvait. Parce qu'on finirait par le retrouver, c'était sûr. Il se savait bon, excellent même, mais pas infaillible. Du moins pas lorsqu'on se retrouvait pourchassé, et d'autant plus lorsqu'on avait aucune existence légale. Si ce n'est celle qu'il s'était lui-même donnée. Et c'était juste... La poisse ! Il était censé faire quoi ? Prendre ses cliques et ses claques et se barrer ? Encore ? Maussade et grimaçant, il soupesait l'idée alors que la serveuse venait lui apporter ses plats avec un sourire amusé, comme quasiment tous les matins. C'est qu'ils étaient peu nombreux à lui réclamer du fromage, de la saucisse avec des tartines de pain complet beurrée et confiturée et du café. Et encore, il faisait l'impasse sur le porridge parce qu'ils ne connaissaient pas ici. Mais ça manquait. Et comme à chaque fois, il n'était pas rare qu'on se retourne sur lui et l'odeur alléchante de la saucisse chaude et juteuse à à peine 8 h du matin. Qu'il attaquait d'ailleurs toujours en premier alors qu'il faisait un charmant sourire à la serveuse qui lui souhaitait un "Bon appétit Pasha !" Et c'était tout de même agréable de voir qu'il y avait des choses qui ne changeaient pas malgré le cataclysme survenu cette nuit...


@Charlie Dagostino
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t7098-charlie-chaque-personne-que-tu-rencontres-cree-un-souvenir-en-toi
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 792 - Points : 1858
Alerte sur le net [Charlie] Giphy
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Lun 25 Mai 2020 - 15:13 )
C’est tôt au matin que Charlie s’est rendu dans le centre de Naples pour aller au rendez-vous mensuel chez son médecin traitant. Il essaie toujours d’avoir la première place pour ne pas à attendre et pour pouvoir retourner au centre équestre à l’heure pour y travailler. L’homme qui le reçoit est toujours très sympathique. Même s’il pose toujours les mêmes questions. En même temps, c’est difficile de changer puisqu’il s’agit toujours de la blessure à sa jambe dont il est question. Non, il n’a pas moins mal et il n’aura probablement jamais moins mal, il doit vivre avec cette douleur. Les médicaments font encore effet mais pour combien de temps ? Surement pas très longtemps. Mordre sur sa chique c’est tout ce qu’il peut faire maintenant. Est-ce qu’il se repose ? Non plus. Il ne ménage pas sa blessure. Il bouge sans cesse, il en a besoin. Il sait que ça n’est pas bon, qu’il doit faire attention, mais ça n’est pas dans ses priorités de le faire. La visite dure plus ou moins une demi-heure. Et le voilà libre à nouveau, avec une ordonnance en plus. Il se rend à la pharmacie du coin et récupère le sac avec son traitement dedans. Un coup d’œil sur sa montre lui indique qu’il a encore du temps. Surtout qu’il n’a pas prévu grand-chose pour cette journée, tout est plutôt en ordre au centre. Pourquoi pas s’autoriser un petit déjeuner.

C’est ainsi qu’il décide de prendre la route vers ce café plutôt sympas où il se rendait souvent autrefois. Quand il arrive à hauteur de l’entrée, il remarque un homme assis à la terrasse. Son visage lui dit quelque chose, et il le fixe durant les quelques pas qui les séparent. « - Hey Pavel. Si je m’attendais à te voir ici… Comment tu vas ? » Un sourire sur les lèvres, il a remis le doigt sur qui il est, l’informaticien que l’armée à vouloir engager pour une mission. Il l’a rencontré que peu de fois, que peu de temps, mais il en a gardé souvenir. Bien sûr, il n’a aucune idée du fait qu’il a changé d’identité, il ne sait pas ce qu’il fait ici. En soit, il ne sait rien de lui, rien de plus que son identité et sa probable profession s’il fait toujours la même depuis le temps. « - Je ne sais pas si tu te souviens de moi. Charlie Dagostino, ancien soldat pour l’armée de terre. On s’est rencontré lors d’une mission délicate. » Après, il ne lui en voudra pas s’il ne se souvient pas, c’était il y a un bon moment. Et c’était dans le stress, dans un moment où c’était compliqué de penser à autre chose que la mission, surtout pour Charlie qui a toujours voulu faire tout pour réussir. « - Je comptais justement me poser ici. Ca te dérange si je me joint à toi ? » Il ne veut pas s’imposer, ça lui fait juste plaisir de revoir un visage connu comme ça. Même si l’armée est derrière lui depuis deux années déjà. Il n’oubliera jamais, c’est impossible.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Pasha Sokolov10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Pasha Sokolov
http://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr http://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Messages : 67 - Points : 370
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Mar 26 Mai 2020 - 7:32 )
Aucune bonne journée ne commençait sans un bon petit-déjeuner. Il verrait les problèmes après, là il s'agissait de manger cette saucisse dont le fumet le faisait saliver. Ça avait toujours été sa politique -une très bonne politique par ailleurs, on réfléchissait toujours beaucoup mieux le ventre plein- et qui fonctionnait généralement plutôt bien. Le problème était certes préoccupant, parce que personne n'aimait avoir les russes sur le dos et encore moins la mafia russe, mais pas assez pour l'empêcher de se restaurer, n'est-ce pas ? Sauf qu'aujourd'hui, c'était un peu plus difficile. C'était des russes qu'il s'agissait. Et il avait passé la nuit à jouer au chat et à la souris avec eux alors  qu'ils fouinaient dans ses données personnelles, et ce n'était pas bon. Définitivement pas bon.

Chassant ça de son esprit parce qu'il était bien déterminé à sauver son petit-déjeuner, il coupa sa saucisse et s'apprêtait à enfin la goûter lorsqu'il lâcha soudainement sa fourchette qui retomba dans son assiette. Les yeux écarquillés, il fixait l'homme lui faisant face alors qu'une seule chose tournait en boucle dans son cerveau rendu vide par la surprise. Pavel... Comme ça, en pleine rue. Par un type sorti de nulle part. Et d'où il connaissait Pavel, lui ?! C'était quoi cette histoire de soldat, d'armée et de mission !? Bon sang, mais d'où ça sortait tout ça ?!

"Assieds-toi. Et je me fiche de savoir qui tu es mais juste une chose. Pavel est mort et il doit le rester parce que sinon c'est moi qui vais y passer. Et j'apprécierais vraiment ne pas avoir des problèmes à cause de toi..." Et on s'en fichait que Pavel soit en réalité disparu et non pas mort. Il n'avait de toute façon pas à réapparaître, et encore moins ici ! Est-ce que c'était menaçant ? Oui, et pas qu'un peu. Il ne plaisantait pas, pas après cette nuit. Et maintenant ça... Comme un second coup de semonce, un deuxième grondement de tonnerre dans un ciel pourtant parfaitement dégagé. Et c'était d'ailleurs ce qui rendait tout cela si angoissant, ne pas savoir d'où les choses provenaient.

Et il était d'ailleurs sûr de ne pas connaitre ce Charlie Dagostino, et il n'avait même jamais travaillé pour l'armée. Lui, ça avait toujours été le centre spatial guyanais où il avait... Et là, la réalisation se fit. C'était avant son embauche  au centre spatial, lorsque tout juste diplômé, on était venu le chercher pour lui proposer un pont d'or contre ses compétences informatiques. Et ouais, il avait fait un truc pour eux et ça avait été même plutôt marrant s'il se rappelait bien. Du moins pour l'ambiance de franche camaraderie et la sensation de faire partie d'une famille avec un soutien sans faille entre ses membres. Des choses qui lui avaient plu. Mais le centre spatial était venu le recruter avec ses navettes et ses fusées... Et ça avait été un rêve de gosse qui se réalisait. Et aujourd'hui, ils en étaient là. Lui, disparu et Charlie... En guère meilleur état que lui, apparemment. "Pasha Sokolov. Toujours informaticien de génie." Et modeste avec ça ! Mais c'était surtout qu'il savait ce qu'il valait. Et il en souriait alors qu'il tendait le bras par-dessus la table pour lui serrer la main. Les explications s'arrêtant à cela alors qu'il enchaînait sur Charlie. "Apparemment, l'armée c'est aussi fini pour toi, non ?" Le regard toujours fixé sur Charlie, il reprit sa fourchette en main  pour enfin manger son bout de saucisse maintenant refroidi.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t7098-charlie-chaque-personne-que-tu-rencontres-cree-un-souvenir-en-toi
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 792 - Points : 1858
Alerte sur le net [Charlie] Giphy
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Ven 5 Juin 2020 - 9:24 )
Le soldat hausse un sourcil quand il reçoit la réponse de ce jeune garçon. « - Je ne sais pas si ce ton me donne très envie de m’asseoir là. » Il est habitué aux menaces mais ça fait deux ans qu’il n’en a plus vraiment reçu alors ça le surprend un peu. Enfin, il ne comprends pas vraiment pourquoi est-ce qu’il use ceci envers lui. Il a plutôt bon souvenir de leur rencontre et des moments qui ont eu lieu il y a quelques années d’ici. « - Il s’est passé quelque chose ? » Dit-il ne pouvant s’empêcher de poser la question malgré tout. Il a conscience que ça ne le regarde certainement pas mais il a envie d’en savoir plus. Pavel est mort ? Des problèmes ? Qui ne voudrait pas savoir la suite en même temps. Dans quel pétrin est-ce qu’il s’est mis pour devoir renoncer à son identité.

Il ne s’arrête pas à ça cependant. Il vient quand même s’asseoir en face de lui. Il pose les yeux sur son assiette quelques secondes. « - Drôle de manière de déjeuner. » Il sourit directement. Bon à l’armée il a mangé un peu de tout mais ça reste quand même surprenant de le voir. Surtout ici, à Naples. Ce n’est pas traditionnel, pas comme en Amérique par exemple. « - Enchanté Pasha. Content de savoir que ton boulot est toujours d’actualité, tu étais plutôt doué. Le centre spatial c’est donc réellement le pied ? » Enfin il imagine que oui. C’est un endroit que tout le monde imagine. Surtout quand on est passionné par les astres, les planètes et ce genre de chose. Charlie aime bien regardé les étoiles mais il n’a jamais cherché plus loin à ce sujet. C’est peut-être un peu trop complexe pour lui. Il approuve d’un signe de tête quand à sa question. « - Bien vu. Ca fait deux ans maintenant. » Il soupire directement. Il est toujours un peu déçu de ne pas avoir pu poursuivre. Même si ça réjouit sa mère de l’avoir en vie et auprès d’elle. Elle remercie d’ailleurs le ciel chaque jour pour le fait qu’il n’ait pas perdu la vie lors de cette attaque. « - Je ne sais pas si tu te souviens de Tiago… Et bah, il m’a sauvé la vie. Au péril de la sienne. J’ai tout de même été blessé à la jambe ce qui m’a empêché de continuer l’armée, mais j’ai beaucoup de chance d’être en vie. » Ca lui met toujours une petite boule dans la gorge d’évoquer son meilleur ami. Mais il a envie de l’honorer et il le fera encore longtemps, surtout auprès des personnes qui l’ont connu. Cet homme restera dans son cœur jusqu’à la fin. Il regrette de ne pas avoir pu faire quelque chose pour lui. Il aurait aimé qu’il ait la même chance que lui d’être encore présent. De pouvoir profiter de sa femme et de son enfant. Il n’a pas choisi ce qui allait arrivé ce jour-là. Mais il ne se laisse pas aller non plus, ce n’est pas son genre. Surtout devant une personne qu’il connait que très peu au final. Il commande pour lui, un petit déjeuner traditionnel quand la serveuse passe par là et qu’il arrive à attirer son attention. Il a une faim de loup, et il faut qu’il arrive à combler celle-ci. « - En tout cas, c’est toujours aussi plaisant de revoir des personnes qu’on a connu. » Enfin, lui le pense en tout cas. Charlie adore retrouver les gens. Il aime les gens.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Pasha Sokolov10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Pasha Sokolov
http://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr http://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Messages : 67 - Points : 370
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Jeu 18 Juin 2020 - 5:00 )
Envie ou pas de s'asseoir, ça serait bien qu'il le fasse parce qu'il avait des choses à lui dire ! Et beaucoup de choses parce que oui, on pouvait dire qu'il s'en était passé des événements en effet, depuis sa "période" armée. Et non, il ne voyait pas le problème avec son petit-déjeuner. Il lui lança d'ailleurs un regard étonné avant de mettre en bouche son bout de saucisse et de s'appliquer à la mâcher consciencieusement dans un geste plein de défi !
Sauf que tout ceci perdit bien vite tout intérêt face à ce qui suivit. Si le centre spatial était le pied ?... Est-ce qu'il devait rire là ? Il en reposa sa fourchette sur son assiette alors qu'il le regardait très sérieusement. Et sans rire. "Non, c'est pas le pied. Pour la simple et bonne raison que j'y suis plus depuis que... La mafia russe a mis la main sur ma sœur. Natalia... Ma jumelle." Avec tout ça, Charlie ne pouvait que comprendre à quel point elle était importante. Bien qu'il y avait fort à parier qu'il en avait aussi beaucoup parlé à l'époque. Et aujourd'hui plus que jamais lorsqu'il pensait au drôle de jeu de chat et de la souris auquel il venait de se livrer sur le net, il s'inquiétait pour elle... parce que de quelque manière dont il retournait tout cela, ce n'était juste pas normal. Il se passait quelque chose, restait à définir quoi. Et si Natalia était en danger ou pas. "Alors après bien des tractations, j'ai réussi à la récupérer mais ça m'a coûté... beaucoup. Mon nom, ma place à l'agence spatiale, mon petit-ami, tout en fait. J'ai dû en quelque sorte mourir pour pouvoir survivre." Tout ce qui faisait la vie de Pavel, sa vie entière... Est-ce qu'il le regrettait ? Non, parce que c'était pour Natalia. Mais ça lui avait tout de même coûté très cher.

Et visiblement, il n'était pas le seul à en avoir bien bavé parce que s'il ne se rappelait plus du nom de Tiago, il se rappelait en revanche très bien du type qui était toujours collé à Charlie. Du moins pour le temps qu'il avait passé avec eux. Et pour le coup, il ne savait pas trop quoi lui dire à part les banalités qui devaient certainement bien le soûler... "Je suis désolé... Vraiment." Et voilà, c'était nul mais c'était aussi tout ce qu'il avait trouvé à dire après un tel récit. Mais c'était surtout sincère, à défaut d'être très original. Chassant le sentiment de malaise à l'idée que ce type qu'il avait connu ne soit plus de ce monde, il tenta maladroitement de bifurquer sur autre chose. "...Et tu t'es reconverti dans quoi ?" Parce qu'il fallait bien vivre de quelque chose. Et que l'armée ne vous préparait pas vraiment à une autre carrière professionnelle sauf peut-être pour ce qui concernait la sécurité, mais encore fallait-il être valide pour cela. Ce qui était loin d'être le cas de Charlie.

Il aurait pu ne pas s'en préoccuper puisqu'il avait déjà bien assez à faire avec ses propres problèmes mais dans un certain sens, ils se ressemblaient un peu, Charlie et lui. Et il soupçonnait même que ce ne soit bien plus qu'il ne le pensait. Et puis bon sang, il avait ressenti à l'époque le sentiment de faire partie d'une sorte de "famille" avec eux et bizarrement, tout ça revenait alors qu'il pensait ce passé enterré et oublié depuis des lustres. Après tout, s'il n'y avait pas eu l'agence spatiale et ses rêves d'étoiles, il serait certainement resté avec eux. "Ouais, et ça fait même bizarre de repenser à tout ça." Et pour la première fois depuis qu'ils avaient commencé à se parler, il en sourit, un sourire quelque peu fataliste mais un sourire tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t7098-charlie-chaque-personne-que-tu-rencontres-cree-un-souvenir-en-toi
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 792 - Points : 1858
Alerte sur le net [Charlie] Giphy
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Lun 6 Juil 2020 - 12:24 )
Ca fait des années qu’il n’a plus vu ce garçon. A l’époque, ils étaient encore deux jeunes hommes. Enfin… Ils le sont toujours mais avec quelques années de plus quand même ne le cachons pas. L’un comme l’autre ont changés, aussi bien physiquement que mentalement. Il ne s’attendait pas à le revoir en réalité. Il ne savait pas qu’il allait venir ici à Naples. Mais il est curieux de savoir ce qu’il est devenu. Tout comme il est curieux de savoir comment il peut manger un repas comme celui-là le matin. Mais cette question restera probablement en suspend un peu plus longtemps. Ce qu’il lui raconte est un peu trop énorme et important que pour s’inquiéter d’un petit déjeuner pas dans les normes. « - Si je m’attendais à ça… » Dit-il en étant sur le cul. La mafia, sa sœur et cette situation qui lui a permit de lui venir en aide. « - Je suis désolé que ta vie et ta carrière aient pris une telle tournure. Tu me semblais tellement prometteur en plus. Mais je pense que j’aurai fait la même chose si un proche c’était retrouvé dans une mauvaise position. » Enfin, d’autant plus qu’il s’agit de sa sœur jumelle. C’est important. Il en déduit en même temps qu’il n’est pas tout à fait en sécurité non plus. Enfin il a changé de nom c’est ce qui le protège le plus. « - Je ne te mettrais pas en danger. Je ne savais pas, je suis désolé d’avoir utilisé ton identité. » Il ne le refera plus, c’est certain. Il sait à quel point ça peut être dangereux. Il en a connu des hommes sous couverture. Il ne connait pas si bien que ça la mafia par contre, il est loin d’avoir envie d’aller fouiner par là. Mais il espère que ce garçon restera tout de même très prudent, bien qu’il soit loin de la Russie maintenant.

Il hausse les épaules à ses mots. Il n’en parle pas plus que ça de son meilleur ami. Cette perte reste encore difficile, d’autant plus qu’il s’est sacrifié pour lui. Il ne s’attendait pas à ce qu’il fasse ça. Il lui manque toujours autant. Mais il a réussi à être fort et continuer de vivre sa vie. Il a envie d’être là pour quelque chose et ne pas avoir la sensation qu’il est partit pour rien. « - Je suis palefrenier dans un centre équestre. Ca peut peut-être te paraître étrange à première vue. Mais c’est un métier qui me plait. Puis je fais de l’équitation là-bas depuis des années. Enfin pour moi c’était juste une évidence. Et je suis bien. » Il n’a pas à se plaindre de sa vie. Il a tout ce qu’il lui faut. Il est paisible et il essaie toujours de tendre la main à qui en a besoin. Il n’a pas changé sur ce point. Il est sans doute plus marqué par la fatigue et le temps qui s’est écoulé. « - C’est vrai, ça fait aussi bizarre. » Il hausse les épaules directement. Mais c’est quand même plaisant. Du point de vue du blond en tout cas. Il continue de manger une fois le petit déjeuner servit. « - Peut-être qu’on peut s’échanger nos numéros. On vit dans la même ville après tout, alors peut-être qu’on pourrait se revoir si ça te dit. Reprendre contact. » Rien d’obligatoire. Mais avoir un ami ça fait toujours plaisir. « - Et si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, tu peux compter sur moi. Ce n’est pas une blessure qui va m’arrêter. » Dit-il avant de se mettre à rire légèrement. Il fait souvent abstraction de cette douleur, il n’a pas envie de s’empêcher de vivre.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Pasha Sokolov10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Pasha Sokolov
http://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr http://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Messages : 67 - Points : 370
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Dim 12 Juil 2020 - 4:24 )
On le taxait généralement de mauvaise foi -très souvent même !- mais là, il lui était difficile de reprocher à Charlie l'usage du seul prénom qu'il lui connaissait. "Tu pouvais pas savoir... Ça m'a surtout fait drôle de l'entendre ! Tous mes proches m'ont toujours appelé Pasha, c'est le diminutif de mon prénom. Alors l'entendre à nouveau comme ça, ça m'a surpris !" Mais surtout, ça faisait remonter de vieux souvenirs qu'il pensait totalement enfouis loin, très loin de sa mémoire. Et alors qu'il levait le regard sur Charlie, il supposa qu'il devait en être exactement de même pour lui... En vérité, il était même étonné de voir que celui-ci se rappelait de lui après tout ce temps parce que lui, dans de telles circonstances, ne l'aurait certainement pas reconnu. Il faut dire que tout vous passait un peu au-dessus de la tête une fois que vous n'aviez plus de réelle existence. Un peu comme si vous viviez à côté des autres sans jamais réellement se mélanger à eux. Mais il supposait que c'était le lot commun de tout usurpateur d'identité ou étonnement les amnésiques, de ce qu'il avait pu en lire sur le net. Sans passé, il était difficile d'ancrer un présent quelque part et même un avenir. Mais on ne pouvait pas dire qu'il avait beaucoup essayé non plus. Ah quoi bon, de toute façon ?
Pour Charlie, la situation était évidemment différente. Palefrenier... Il ne l'aurait jamais deviné ! Mais visiblement, celui-ci semblait plutôt bien avec ça. "C'est très différent de l'armée, c'est sûr... Mais tu sembles avoir trouvé ton bonheur, c'est bien." Mais pour le coup, il était plutôt content d'avoir une saucisse et non un steak de cheval dans son assiette ! "Je savais pas que t'avais la passion des chevaux." D'un autre côté, ils avaient eu bien autre chose à parler lors de cette mission que leurs hobbies personnels. Et s'il devait être tout à fait honnête, Charlie et l'équipe qu'ils avaient constituée à ce moment-là s'était vite effacée devant la tension de chaque lancement de la fusée Ariane et tout le staff de la salle de contrôle... Quelque part, la présence de Charlie face à lui l'obligeait à regarder en arrière, et ce n'était guère brillant. "J'aimerais pouvoir en dire autant. Que je suis bien, mais... Je bosse comme informaticien dans un club, je sais pas si tu connais, le Ruby." Et c'était plutôt ironique lorsqu'on savait qu'il avait sorti sa jumelle de la prostitution pour mieux participer à son niveau, à ce genre d'activité... "En fait, c'est pas le boulot. C'est plus Natalia qui a encore disparu. Elle était en sécurité pourtant et j'ai plus de nouvelles, j'arrive pas à la joindre et... Pourquoi je te raconte tout ça ?!" Il le savait pourquoi. Il était angoissé. Lui, angoissé ! Qui l'aurait cru ?

Il prenait cependant la proposition de Charlie très au sérieux. C'est qu'on ne refusait pas une telle proposition venant d'un ancien marines sachant manier les armes et les situations "délicates" comme personne. Mais pas sans avoir auparavant demandé. "Sinon, t'es avec quelqu'un ? De la famille ? Des gens qui comptent pour toi ?" Parce qu'il n'était pas question d'impliquer des innocents dans ses histoires. Bien que Charlie était innocent mais lui savait dans quoi il s'engageait. Ou du moins pensait le savoir. "Parce que... Disons que pour différentes raisons, je ne veux pas impliquer davantage mon patron dans tout ça. Il m'a déjà pas mal aidé, je lui dois beaucoup. Et je me dis que si je dois déguerpir en quatrième catastrophe, ce serait sympa de pouvoir compter sur quelqu'un. Juste au cas où. Ne serait-ce que pour me trouver un point de chute en attendant que les choses se calment." C'est qu'il n'en oubliait pas qu'on avait tenté de fouiller dans ses données. Et ça, ce n'était pas rassurant.
On pouvait donc dire que la reprise de contact ne se faisait pas à moitié ! Mais il n'était pas non plus du genre à se poser trente-six milles questions sur les choses convenables à faire ou pas. Il avait besoin, on proposait, il acceptait, point. La dernière fois que les choses s'étaient produites ainsi, c'était avec Alvaro et ça avait plutôt bien fonctionné. Il en avait donc sorti son téléphone, prêt à entrer le numéro de Charlie alors qu'il lui donnait le sien tout en continuant à avaler le contenu de son assiette. Visiblement, l'angoisse ne lui coupait pas l'appétit. Mais après tout, il ne voyait pas en quoi se mettre à la diète arrangerait sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t7098-charlie-chaque-personne-que-tu-rencontres-cree-un-souvenir-en-toi
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 792 - Points : 1858
Alerte sur le net [Charlie] Giphy
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Ven 7 Aoû 2020 - 12:11 )
« - Ca peut se comprendre. » Il aurait peut-être mal réagit aussi. Surtout s’il devait se cacher et ne pas être retrouvé. Il connaît que très bien ça. Il ne lui en veut pas plus que ça de toute façon. Il aurait peut-être dû faire preuve d’un peu plus de tact. Après Charlie est toujours assez naturel dans sa manière d’agir. Il ne se pose pas milles et une question, sauf quand il est sur une affaire importante. « - Je suis vraiment heureux dans ce que je fais. Puis je ne suis pas si dépayser que ça, ma famille a toujours vécu en ferme. Enfin, ça permet vraiment d’être posé, au calme. Je ne saurai pas vivre dans la ville. » Avec les bruits constants, ça lui rappellerait beaucoup plus des mauvaises choses. Il se sent plus en sécurité comme ça, puis surtout il n’est pas seul. « - On ne sait pas grands-choses l’un de l’autre au final. » Ils n’ont pas eu le temps de parler plus que ça, on ne peut pas se mentir. Est-ce qu’ils vont pouvoir rattraper le temps perdu ? Pour le moment, il n’en sait rien. Mais ils sont là, ils discutent. « - Je connais de nom oui. Je n’y ai jamais mit les pieds cependant. Ce n’est pas vraiment mon truc. Mais ta vie n’est pas encore terminée, tout peut encore changer.» Charlie écoute le jeune homme. Il entends ses mots. Il fronce les sourcils. « - Ta sœur a disparue ? Elle était avec où et qui ? Tu penses pas que les autorités pourraient faire quelque chose pour toi ? » Il réfléchit un peu. Dommage qu’il ne soit plus dans l’armée. Peut-être que ça aurait pu être une mission. Après, ça ne va pas l’empêcher de venir en aide s’il le peut et comme il le peut.

Il hausse un sourcil. « - J’ai ma mère, c’est tout. C’est avec elle que je vis. Je n’ai personne d’autre dans ma vie. » Il s’est concentré sur lui ces derniers années ainsi que sur le boulot. Avec la difficulté à se refaire après la blessure et la perte de son meilleur ami. Maintenant ça va un peu mieux, mais il vit sa vie comme elle vient. « - Tu peux compter sur moi. J’en connais des endroits. Puis la ferme n’est pas mal non plus. Au cas où. Je ne laisse pas quelqu’un entrer dans le périmètre comme ça en tout cas. Mon père avait fait en sorte qu’on soit toujours en sécurité au ranch. » Il y a des caméras et divers dispositifs. Après il y a des planques aussi en cas de besoin. « - Tu sais qu’en premier lieu, si jamais tu dois à nouveau ‘’disparaître’’ le principal c’est d’être intraçable. Téléphone jetable uniquement, paiement en espèce. Enfin je t’apprends rien au vu de ce que tu m’as dit. » Il ne va pas lui faire un dessin. Après cette situation commence à l’inquiéter. Pour la sécurité du garçon. « - Faudrait essayer d’entrer en contacte avec les personnes qui étaient ou sont avec ta sœur. » Car le fait qu’il n’ait plus de nouvelle ce n’est pas bon. Et il faudrait une entité quand même importante afin d’avoir l’aide nécessaire afin de ne pas se perdre.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Pasha Sokolov10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Pasha Sokolov
http://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr http://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Messages : 67 - Points : 370
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Mar 11 Aoû 2020 - 10:57 )
C'était du sérieux. Parce que Charlie était comme un fantôme de son passé soudainement revenu le hanter et qu'il ne pouvait juste pas l'ignorer. Pas lorsque celui-ci avait connu Pavel et qu'il en savait bien plus sur lui que quiconque sur Pasha. Et sans doute même plus que son patron qui l'avait pourtant sorti des griffes des Russes pour l'amener ici. Ce qui n'était pas peu dire parce que jusqu'à présent il avait toujours pensé que c'était Alvaro qui détenait les secrets de son existence... Alors que lui sache peu de choses sur le nouveau palefrenier était une évidence mais Charlie en savait par la force des choses, énormément sur lui. Et sans doute même trop. Mais ce n'était pas non plus comme s'il pouvait rayer tout son passé -et la mémoire de Charlie avec- d'un coup de baguette magique. D'une façon ou d'une autre, il allait devoir intégrer cette nouvelle donnée dans la vie de Pasha... "Tout dépend de quelle vie tu parles... Celle de Pavel est bel et bien terminée. Il y a des choix dont tu ne peux revenir en arrière." Et dont il n'aurait jamais voulu modifier de toute façon. Pas lorsque cela concernait Natalia. "Quant à Pasha, c'est juste un golem créé de toutes pièces, une coquille vide de vie propre. Aucune plante ne peut vivre sans des racines profondément plantées dans le sol. Changer de nom et effacer une existence entière est facile, ça prend quelques heures tout au plus. Et tu peux créer une nouvelle identité aussi facilement mais pas le terreau qui va avec. Et d'autant plus lorsque tu es en cavale." Et c'était ni plus, ni moins ce qu'il était. Et c'était aussi toute la différence entre Charlie et lui. Charlie avait juste changé de vie, pas d'identité.

Et d'ailleurs, il retrouva bien vite les réflexes de sa jeunesse alors que Charlie était encore un de ses chefs. Il obéit à ce qui sonnait comme un ordre, le plus naturellement du monde sans y penser à deux fois, comme si ce n'était pas sa propre situation qu'il évoquait mais une mission lambda. "J'ai réussi à la tirer d'un trafic de prostitution tenu par des Russes et je l'ai ramené en Estonie chez ma tante. On a une île là-bas, traditionnellement habitée que par des femmes où les hommes ne sont pas les bienvenus. Un genre de prison à ciel ouvert mais au moins, elle était en sécurité. Et moi, j'en ai profité pour disparaître. Mais ma tante est décédée et il n'y a plus trace de Natalia sur l'île..." Il ne lui fallut que le temps de reprendre sa respiration pour décider de tout dévoiler. "J'ai cru la voir ici à Naples mais j'ai jamais réussi à rattraper cette femme pour m'en assurer. Si elle me cherche, elle pourra pas me trouver, elle ne connait pas ma nouvelle identité. Si je me dévoile, les Russes vont me retomber dessus autant pour retrouver leur hacker favori que pour s'assurer que je ne risque pas de dévoiler leurs sales petites affaires, quitte à m'éliminer purement et simplement. Je pourrais la chercher par ses coordonnées bancaires ou téléphoniques mais ce serait fouiller partout et si je peux faire en sorte de ne pas être attrapé, ça risque de créer des alertes telles que ce sera tout sauf discret. Pour l'instant, je suis coincé." Quant aux autorités, l'idée lui fit écarquiller les yeux d'horreur alors qu'il secouait la tête. "Hors de question ! J'en sais trop sur beaucoup trop de monde. Ne pas parler, ce sera me placer comme coupable d'office et parler, ce sera signer mon arrêt de mort. Surtout s'ils commencent à fouiller dans mon passé ! Un type qui débarque de nulle part, sans passé, c'est forcément louche." Et il ne parlait pas là que des Russes, il y avait aussi les trafics du Ruby et de son patron... Et ça, il se garda bien d'en parler.

Mais  s'il avait pensé trouver un appui, ne serait-ce que logistique, avec Charlie, il en fut rapidement déçu. Mais plus que cela, il réalisait que Charlie n'était pas seul, lui. Ce fut en secouant la tête qu'il refusa net son aide. "Tu as ta mère, c'est hors de question ! Je ne l'impliquerais pas là-dedans. Ni même toi d'ailleurs..." Même si c'était un peu tard maintenant pour faire machine arrière. "Tu as ta vie et ta mère. Pas question non plus de t'impliquer toi aussi." Il aurait dû en fait s'inquiéter de cela avant toute chose mais aveuglé par le passif militaire de Charlie, il n'avait juste pas réfléchi. Et d'ailleurs,celui-ci aurait dû commencer par lui dire ça au lieu de lui vanter les mérites de son ranch !
Cherchant à le rassurer, il sortit de son sac son téléphone à clapet datant de Mathusalem et sans accès à internet. "Pour les appels important, intraçable. Et l'autre..." Lui présentant son smartphone tiré de sa poche lui, il poursuivit. "C'est pour ma musique et les trucs sans importance. Et évidemment, aucun réseau sociaux... J'ai quand même de bons restes de ma courte période militaire." Parce qu'aussi peu de temps qu'il avait passé dans les rangs de l'armée, il n'avait pas échappé à la formation de base. Quoique pour la sécurité cybernétique, il aurait pu lui-même donner les cours.

"Je te remercie Charlie mais je sais à quel point c'est important une vie, et il n'est pas question que je bousille la tienne. Tu mérites de vivre tranquille dans ton ranch, je vais trouver une solution. Et je m'en suis toujours sorti jusqu'ici."
Retour à la case départ donc. Mais à choisir, il préférait ça à causer des problèmes aux autres. Après tout, s'il faisait son possible pour tenir son patron éloigné de tout ça, ce n'était certainement pas pour impliquer des gens qu'il avait apprécié par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t7098-charlie-chaque-personne-que-tu-rencontres-cree-un-souvenir-en-toi
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 792 - Points : 1858
Alerte sur le net [Charlie] Giphy
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le Ven 11 Sep 2020 - 12:47 )
Charlie réfléchit en laissant les yeux sur Pavel ou plutôt Pasha actuellement, il va devoir s’y faire. Mais il le fera assez rapidement, surtout si ça engage la sécurité du jeune homme. « - Je suis désolé que tu ais du en arrivé là. » Ce n’est pas génial comme vie, mais c’est la sienne maintenant. Il doit vivre avec, il n’a pas le choix. Il comprends la situation, il n’est pas idiot. « - Il n’y a pas moyens de les coincer ces personnes ? » Enfin probablement que ça serait déjà fait mais on sait jamais. Il a connu plusieurs situations délicates dans sa vie. Il écoute attentivement son histoire. Un réseau de prostitution, il comprends mieux. « - Je t’aurai bien dit d’aller voir jusque là mais si ça n’est pas autorisé aux hommes, ça va être difficile pour moi de rentrer. » Il ne s’y connaît pas dans tout ça. Il a travaillé sur plusieurs choses mais ça pas encore. Elle serait donc venue ici à Naples ? Si cette femme est bien sa sœur en tout cas. Elle aurait fait ce chemin. « - Qu’est-ce qui l’aurait conduit ici ? Si ce n’est l’envie de te retrouver ? Peut-être qu’elle a su s’en tirer. Mais ça n’est pas prudent qu’elle se balade comme ça si vraiment elle est ici. » N’importe qui pourrait tomber sur elle. Et elle retomberait dans ce cercle. Ce n’est pas ce que l’ancien soldat souhaite pour elle. « - Si pas les autorités, un détective privé pourrait peut-être aider à la retrouver ? Je ne pense pas qu’il irait dénoncé quoi que ce soit. » Rien n’est certain. L’argent achète souvent les hommes.

Il grimace à ses mots. « - Laisse moi t’aider. J’ai travaillé sur des affaires dangereuses quand j’étais à l’armée. Des kidnapping au-delà des guerres habituelles. Ne t’en fait pas pour ma vie. » Il n’a pas peur de tout ça. Puis il a eu l’habitude d’être dans l’adrénaline, la peur et le risque. Il n’a plus ça depuis qu’il est en dehors de l’armée. « - Si j’avais pu m’engager dans la police, je l’aurai fait, malheureusement je n’ai pas pu… Mais j’en suis à faire autre chose. Et si je peux t’aider ta sœur ou toi, ça sera sans aucun problème. Je ne suis pas du genre à laisser les autres dans les problèmes quand je sais qu’ils en ont. » Il comprends totalement l’intention de Pasha cependant, mais il n’a pas envie qu’il s’inquiète pour lui. Sa mère comprend elle aussi, elle connait son fils. Elle sait qu’il ne peut pas rester tranquille bien longtemps. Il est comme son père. Il réfléchit un peu avant de finalement inscrire son numéro sur un bout de papier pour lui donner. « - Au cas où. Tu sauras où me joindre en tout cas. Mais mon offre tient toujours. Je suis là si tu as besoin de quoi que ce soit. » Il lui adresse un sourire. Ca l’ennuie un peu de le savoir dans une telle situation sans pouvoir rien y faire. Après, il ne dit pas qu’il changerait grand-chose à son niveau. Mais il peut au moins le protégé, l’aider et lui apporter un endroit s’il en a besoin. « - Puis tu sais, la ferme, parfois c’est pas plus mal. Ca permet de respirer, de profiter de la nature, être en contact avec des animaux. Faire du cheval et aller se balader, ça m’avait beaucoup manquer quand j’ai été absent. » Il ne quitterait cet endroit pour rien au monde, ou presque rien, du moins de manière définitive.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Alerte sur le net [Charlie] Empty
Sujet: Re: Alerte sur le net [Charlie] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Alerte sur le net [Charlie] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant