Revenir en haut
Aller en bas

-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

 

- It's a good day to be happy. ft Juan Velasco -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @hedgekey
Messages : 27 - Points : 83
clin d'oeil
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le Ven 22 Mai 2020 - 17:46 )
It's a good day to be happy

1b2o.gifTenue || Faire un travail indépendant a des avantages et des inconvénients. La styliste a beau adorer ce qu’elle faisait, ça n’empêche pas qu’elle soit exténuée au bout d’une quinzaine de jour à travailler d’arrache-pied. Cette période était d’ailleurs plus difficile que d’autres, du moins, la plus difficile de l’année jusqu’à présent. ça avait d’abord commencé par une cliente exigeante mais surtout chiante. Vous voyez le genre de cliente qui demande quelque chose, ensuite elle le change 300 fois alors que le patron était tout fait (et donc doit être refait 300 fois), sans parler des tissus qu’elle a dû acheter et qui n’ont pas servi à quelque chose puisqu’elle a changé les couleurs et les textures ? C’était ce genre de clientes qui avait beaucoup de fric, qui allait sûrement donner une bonne pub à Zaphira et donc qu’il fallait traiter comme une reine. Ce n’était pas trop le genre de Zaphira de se plier en quatre pour une personne riche pourrie gâtée mais le boulot c’est le boulot, ça lui apprend de prendre sur elle et gérer tout type de personne finalement.

Ensuite, elle a découvert pour l’histoire de sa meilleure amie et ses mésaventures avec son ex. C’était parti pour une soirée fun histoire de relâcher la pression mais non, la nouvelle l’a mise dans tous ses états, elle a fini par boire pour avoir une gueule de bois le lendemain qu’elle n’assumait pas et une journée loin d’être productive. Cependant, ça ne s’arrêtait pas là, ça aurait été trop beau… En revenant des courses, elle avait devant elle un Luca qu’elle n’avait à aucun moment prévu de voir. Elle le connaissait depuis la nuit des temps, mais ils n’ont jamais eu de réelles conversations si ce n’est pour lui montrer comment dire bonjour, bonne nuit et je t’aime en coréen. Phrases qu’elle a fini par oublié depuis … Mais encore une fois, le karma semblait avoir une dent contre elle. Le frigo ne marchait plus. Quelle misère ! Quelle infortune ! Quelle … ! Elle abandonnait et finit par s’asseoir à même le parterre de la cuisine, s’en foutant éperdument de la présence de l’asiatique en l’empêchant
d’aider (puisqu’elle ne voulait rien à voir avec lui, encore moins lui en être redevable pour quelques choses) et attendant impatiemment l’arrivé de son autre BFF pour la sauver.

Mais Zaphira savait être positive et changer d’état d’esprit du tac au tac. Par exemple, une petit message de la part de Juan pouvait la transformer d’une fille sauvage capable de tout casser en une fille mignonne tellement il puait d’amour et de gentillesse. Et c’était le cas, il l’avait invité pour cette fin de semaine. Une sortie qui promettait un vrai relâchement de pression cette fois, une bonne compagnie avec qui elle s’entendait très bien, et un homme romantique, doux et gentil sans que ça ne soit sérieux. Que demander de plus ? Rien ! A part peut-être une nouvelle palette de fard à paupière, elle en avait abusé avec la dernière et elle remettait toujours au lendemain l’achat. La styliste claqua sa langue contre le palais avant de se maquiller légèrement, en mettant un peu de crayon noir, un peu de mascara, du fard à joue pour se donner des couleurs, l’anti-cerne et le fond de teint évidemment -la base- pour cacher sa mauvaise mine, et un rouge à lèvres rouge cerise qui lui allait au teint. Elle se coiffa aussi simplement que son maquillage et enfila sa tenue cousue il y avait quelques temps en tissu récupérable qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de mettre, c’était la tenue parfaite pour le printemps italien. Elle embrassa enfin Haley avant de lui piquer les clés de sa voiture pour aller au lieu de rendez-vous.

« Salut chat ! » disait-elle en le voyant arriver, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Juan VelascoToujours frais après un litre de café
Juan Velasco
https://www.ciao-vecchio.com/t5823-jusqu-a-la-mise-a-mort-juan https://www.ciao-vecchio.com/t5850-a-la-pointe-de-l-epee-juan
Faceclaim : Ryan Guzman ©..Mashed Woods (vava)
Messages : 935 - Points : 1760
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Tumblr_pjmo4mOO6V1qk88rvo2_250
Âge : 32 ans né le 18/12/1988 à Séville Espagne
Métier : Torero est plus précisement Matador. Celui qui tue le toro.
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: Re: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le Lun 25 Mai 2020 - 17:23 )

Tendre soirée
Zaphira & Juan
Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs, et les bons moments en souvenirs inoubliables.


Je passe une mauvaise nuit, torturé entre le visage de Milo et de Ezio. Jouant avec l'un et plus l'autre. Partagé entre réalité pour Milo et rêve pour Ezio. Je ne suis levé plusieurs fois sans faire de bruit pour ne pas réveiller mon ami qui dormait dans sa chambre. J'ai bu quelques verres d'eau. J'ai essayé de lire. Avant de finir par prendre un cachet pour pouvoir m'endormir en paix. Cachets qui m'ont été prescrits après mon accident. Je les ai arrêté récemment. Je ne fais presque plus de cauchemars Ma cicatrice est moins douloureuse. Moralement je ne sens mieux, sauf quand mon cerveau fait n'importe quoi. J'ai même failli sortir courir, mais pas raisonnable comme idée. Alors après avoir bu et avaler un cachet j'ai  plongé dans les bras de Morphée. La nuit était bien avancé, et quand je me suis réveillé la journée était entamée. Je mis un petit moment à revenir à la surface, complètement dans le jazz. Tout semble embrumé dans mon cerveau. Une bonne douche s'impose pour me mettre d’aplomb Je me doute au silence que Ezio est déjà parti bosser. Je regarde ma montre il est pratiquement quinze heures. « Bordel journée foutue. » Une fois douché, et vêtu je file vers la cuisine. Mon estomac fait des siennes.

Sur la table un mot était posé. Ezio ne rentrera pas après ses cours, il est invité à une fête. Je peux le rejoindre, mais quand je lis où a lieu la soirée je pense que ce n'est pas une bonne idée. La demoiselle le drague et il pourrait bien se passer un petit truc entre eux. Pas envie de le voir succomber. Je lui envoie un SMS pour qu'il ne m'attende pas. L'esprit encore perturbé par ma nuit, j'ai besoin d'un café.  J'attrape un mug, celui que m'a offert Ezio pour mes trente ans. J'y tiens beaucoup, il est trop chouette en forme de cœur avec marque "best friend' et mon prénom. Mais je suis encore confus dans ma tête. Le sourire de Milo effacé par celui de Ezio ou bien l'inverse. Du coup je pose mal mon mug sur le plan de travail. Ou alors c'est mon coude qui le touche au moment ou je me prépare mon café. Je l'ignore. Je  vois le mug tomber au ralenti mais je n'ai pas le reflex de le rattraper. J'entends juste le bruit fracassant contre le sol. « NON. Mais quel con. » Je rage contre moi même, mais je ne peux que constater les dégâts. Les morceaux de céramique sont répartis sur le sol. La nuit a été minable et voilà que la journée s'annonce déplorable. Je file récupérer de quoi nettoyer. Et à regret je jette les débris à la poubelle. « Pauvre mug je t'aimais bien. » Ezio va certainement râler.

Mais je me ressaisis, pas question de me laisser abattre. Je sais que si je reste enfermé je vais devenir fou et broyer du noir. Alors j'envoie un SMS à Zaphira. Lui proposant de passer le reste de la journée et la soirée avec moi. C'est une jeune femme adorable et on s'entend très bien. Rien de sérieux entre nous, juste une amitié avec quelques petits plus ce qui nous permet de passer d'agréable moment tous les deux. Sans prise de tête, sans rien se promettre. Juste pour le fun et le plaisir. Et la belle est emballée par l'idée. Du coup je lui propose de nous retrouver sur la place des rues du centre. Et on verra de là sur quel programme on part. Je file me changer. Un jean clair et une chemise bleu marine que je laisse légèrement ouverte. Je récupère mon étui à guitare, pas question de passer une soirée sans mon instrument. Je chope le bus et en un rien de temps je suis sur place. Et je repère rapidement Zaphira, très joliment vêtue. D'ailleurs à sa hauteur je la siffle. « Salut beauté. » Je l'attrape par la main et je la fais tourner pour l'admirer. Je l'enlace, l'embrasse. « Je suis vraiment content que tu es accepté. » Mes yeux sont peut être encore cernés de ma nuit agitée, mais un large sourire éclaire mon visage. « Tu veux qu'on se balade un peu ou tu veux qu'on s'installe à une terrasse de café avant d'aller manger un morceau ? » Qu'importe du moment qu'on est ensemble.

vmicorum.


L'amitié
ne connaît ni feinte ni déguisement, tout y est sincère, tout part du cœur.  
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @hedgekey
Messages : 27 - Points : 83
clin d'oeil
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: Re: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le Dim 7 Juin 2020 - 13:36 )
It's a good day to be happy

1b2o.gifZaphira avait rencontré Juan par le pur des hasards, elle ne se rappelait d’ailleurs pas de cette fameuse rencontre, sûrement qu’elle était bourrée pour s’en rappeler correctement. Cependant, elle avait trouvé son numéro de téléphone dans sa poche le lendemain d’une soirée et directe comme elle est, elle n’avait pas hésité à l’appeler pour voir qui c’est. Au fil de la conversation, les deux se sont rendus comptes qu’ils étaient fait pour s’entendre et après quelques échanges, ils n’avaient pas hésités à se voir une deuxième fois dans la vraie vie tout en étant sobre. C’était d’ailleurs un jeune homme très beau et très craquant, le genre de mec idéal pour la jeune femme, un apollon qu’elle n’aurait jamais cru rencontrer dans sa vie et mieux encore, ni elle ni lui n’étaient prêt à commencer quelque chose de sérieux bien au contraire. Ils ont eu ces moments de plaisir de la chair mais pas le genre de coup d’un soir, Juan était un romantique et surtout, quelqu’un de respectueux qui prenait le temps de connaître ses partenaires… en bref, la force des choses a fait qu’ils deviennent plus que de simples coups de soir, c’est le genre de mec avec lequel elle peut oublier ses misères ou au contraire, les partager avec lui, s’amuser et en même temps lui donner un câlin pour le réconforter après un récit touchant.

« Bien évidemment que j’accepte ! Tu m’avais manqué en plus, ça fait longtemps qu’on ne s’était pas vu. » En effet, ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas passé un moment avec ses amis en dehors des Totally Spies, pas qu’elle se plaignait de leur compagnie, mais changer d’environnement de temps à autre faisait aussi beaucoup de bien. Elle l'enlaça avant de l’embrasser à son tour, signe affectueux qui faisait beaucoup de bien au moral au fond, de rencontrer la mâchoire masculine. « J’aimerai bien me dégourdir les jambes, j’ai l’impression de passer ma vie assise devant mes patrons et ma machine. » Naples était une très belle ville, elle enlaça le bras de son compagnon du soir avant de commencer à marcher comme une enfant, prenant l’initiative de le diriger, elle avait envie, non, elle avait besoin de voir la mer et c’est donc sans surprise qu’elle se dirigea vers le port avec pour projet d’aller faire un tour à la plage plus tard dans la soirée, après avoir manger.

« Comment vas-tu ? Tu n’as pas l’air d’avoir bonne mine. » Elle ne connaissait pas le musicien tant bien que ça mais assez pour dire qu’il est dans le meilleur de ses états où non, et ce jour là, il ne l’était sûrement pas bien qu’il essayait sans doute de cacher ce qui le tourmentait. Elle déposa sa tête sur son épaule tout en marchant tranquillement, elle était de nature tactile de toute façon et il avait fini par le comprendre. Elle s’en fichait au fond si on les prenait pour un couple ou non, elle n’était pas encore assez connu sur les réseaux sociaux pour qu’on la reconnaisse dans la rue.
La discussion était fluide entre les deux, ils se perdaient tantôt à la vue du paysage et tantôt ils rigolaient ensemble pour des futilités, elle ne pouvait s’empêcher de penser que tout était tellement facile avec cet homme… Mais une certaine amertume vient lui briser l’ambiance, lui rappelant son histoire de gamine qu’elle n’a jamais pu oublier et à cause de laquelle elle n’a jamais pu laisser son coeur aimer vraiment un homme, mais elle balaya rapidement ses idées d’un geste de la main avant de se tourner vers Juan. « ça te dit qu’on s’installe ici ? Tu aimes le poisson ? Ils font de la bonne nourriture par ici, et on a plutôt une jolie vue. »
Revenir en haut Aller en bas
Juan VelascoToujours frais après un litre de café
Juan Velasco
https://www.ciao-vecchio.com/t5823-jusqu-a-la-mise-a-mort-juan https://www.ciao-vecchio.com/t5850-a-la-pointe-de-l-epee-juan
Faceclaim : Ryan Guzman ©..Mashed Woods (vava)
Messages : 935 - Points : 1760
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Tumblr_pjmo4mOO6V1qk88rvo2_250
Âge : 32 ans né le 18/12/1988 à Séville Espagne
Métier : Torero est plus précisement Matador. Celui qui tue le toro.
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: Re: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le Mer 17 Juin 2020 - 10:59 )

Tendre soirée
Zaphira & Juan
Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs, et les bons moments en souvenirs inoubliables.


Retrouver Zaphira est toujours un réel plaisir pour moi. Que cela soit pour quelques heures à bavarder, pour une soirée à partager, ou pour une nuit à se tenir éveiller. Tout est simple avec la belle, pas de prise de tête, on s'apprécie et on savoure les instants passés tous les deux, sans se soucier du lendemain. Elle est douce et à l'écoute, avec elle je me sens bien. Elle est le style de partenaire qui sait tenir tous les rôles, celui de l'amie, celui de la confidente et celui de l'amante. Le combo parfait. Notre relation est basée sur la confiance et le respect. Tout se fait naturellement. On est bien ensemble c'est le plus important. Alors dés qu'on le peut on se retrouve et on se laisse porter par nos envies, sans brusquer l'autre. Et puis j'avoue que sa compagnie me fera le plus grand bien, je me sens un peu perdu en ce moment. Ballotter sans ménagement par les soupirs de mon cœur, ce qu'il aimerait, ce qui serait  le plus logique. Troubles incessants qui me mettent en vrac et qui m'aspirent dans un tourbillon dont je ne vois le fond. Indécis entre vivre une réalité avec Mio ou poursuivre un rêve avec Ezio. En tout cas être avec Zaphira pour la soirée sera des plus agréable, et ce bonheur est partagé, en plus il y a un bout de temps que l'on ne s'était pas vu. « Je suis content de savoir que je t'ai manqué. » Petit clin d’œil et petit sourire en coin. Je suis le charmeur. « Et tu m'as manqué aussi la belle. » Les jours passent trop vite et avec eux les heures qui défilent sans que je ne puisse les arrêter.

« Alors marchons, cela me fera du bien aussi. »
Même si je ne passe pas mon temps assis. J'ai commencé à reprendre sérieusement mes entraînements pour me remettre en condition physique tout en étant prudent. Il faut que je refasse la musculature de ma paroi abdominale. Cela reste complexe. Mon docteur m'a bien précisé de ne pas trop forcé. De toute façon sur certains exercices je n'ai pas la force. Pas encore du moins. A part que cela soit ma tête qui fasse un blocage et qui m'empêche de vraiment me remettre dans le bain. Car si je reprends des forces le retour à Séville se fera plus évident. Et sur ce point là je ne suis pas encore sûr de vouloir rentrer.  Et c'est avec la main de Zaphira  entourée autour de mon bras que l'on prend la direction du port. « Je vais bien. Je me remets dans le bain. » Moins de cauchemars la nuit, ce qui me permet d'être plus en forme sur mes journées. Même si cette nuit c'est d'autres pensées troublantes qui m'ont empêché de dormir. « J'ai mangé pas mal de carottes ces jours derniers d'où mon teint bonne mine. » Et je me mets à rire. « Non les choses se remettent doucement en place. Et je me sens capable de bouger plus. Et toi ça va ? Beaucoup de boulot à ce que j'ai compris. » Je la laisse se lover contre moi, souriant aux pensées qui pourraient effleurer ceux qui nous croisent. Mais je me moque de ce que pense les gens, du moment qu'on est bien tous les deux, les autres ont s'en fiche. « Le coin me semble sympa et comme tu le dis on a une belle vue. J'adore le poisson. Alors tout est parfait. » On s'installe à une table en terrasse vu sur l'horizon bleutée. Mais mes yeux se concentrent sur la demoiselle à mes côtés. Elle est belle Zaphira. Son sourire me donne envie de la croquer. Et son regard est si doux. « Alors qu'est ce que tu as fais de beau ces dernières semaines. A part bosser ? » A t-elle fait de nouvelles rencontres ? A t-elle eu un contrat extraordinaire pour faire une robe unique et magnifique ?

vmicorum.


L'amitié
ne connaît ni feinte ni déguisement, tout y est sincère, tout part du cœur.  
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @hedgekey
Messages : 27 - Points : 83
clin d'oeil
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: Re: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le Mar 7 Juil 2020 - 14:15 )
It's a good day to be happy

1b2o.gifLa condition de Juan marquait Zaphira plus qu’autre chose. Elle n’était pas spécialement sportive mais se doutait bien que ça a dû être vraiment horrible pour lui de vivre une expérience comme celle-ci, consacrer sa vie à quelque chose puis du jour au lendemain se rendre compte que non, nous ne sommes pas éternels, nous ne sommes pas si fort qu’on le prétend et qu’avec toute notre bonne volonté, il y aura toujours des imprévus qui viennent s’immiscer dans nos vies et nous n’avons ni le choix ni le pouvoir de les détourner.
Mais il allait bien, du moins, il se remettait en selle petit à petit et ça rassurait la styliste. C’était une personne qui poussait toujours les autres vers le haut comme on l’a fait avec elle, et elle ne cesserait de les encourager et de se surpasser parce-qu’au fond, elle croyait que rien ne pouvait être plus bon qu’un mental solide, comment on disait dans son pays d’origine, le chiant est plus fort que le méchant, un dicton qui n’a aucun sens une fois traduit, mais qui voulait dire en gros que quelqu’un qui ne se lasse jamais de quelque chose est plus fort qu’une personne méchante.

« Tant mieux si tout se remet en place, tiens bon hein. » sa phrase se suivit d’une légère tape à l’épaule, elle ne voulait pas montrer de la pitié ou autre, mais c’était sa manière à elle de montrer son soutien et il ne semblait pas dérangé. « Moi je vais biiiien. Beaucoup de boulot en effet, mais j’aime ce que je fais même si ça n’en a pas souvent l’air. » ce n’était pas le moment de se plaindre, elle voulait se changer les idées surtout en sortant avec Juan.
Ils s’installèrent enfin et ne put s’empêcher de rougir légèrement face au regard de l’apollon devant elle. Elle ne s’y habituerait jamais à ses petits gestes attentionnés et ses regards… « Je n’ai pas fait grand chose honnêtement, c’est un peu la routine. » La routine oui, elle pensait surtout des journées catastrophiques qui lui ont plombé le moral et empêché d’être proactive, mais ce n’était pas plus mal, elle se doutait bien que le repos était important aussi. « J’essaie de prendre un peu de temps pour moi, j’aimerai bien prendre des vacances en fait. »
Le serveur était là avec les plats, elle le remercia avant de se remettre bien droite décidée à manger, elle n’avait rien pris pratiquement de la journée. « Bon appétit ! » se précipita-t-elle de dire avant de prendre une première bouchée et de bien la déguster comme une enfant. « C’est si bon ! Quoi de bon de ton côté sinon ? Tu as de nouveaux projets ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
It's a good day to be happy. ft Juan Velasco Empty
Sujet: Re: It's a good day to be happy. ft Juan Velasco ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- It's a good day to be happy. ft Juan Velasco -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut