Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

 

- Le retour du monstre •• Libre -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 454 - Points : 877
Le retour du monstre •• Libre Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
Le retour du monstre •• Libre Empty
Sujet: Le retour du monstre •• Libre ( le Ven 22 Mai 2020 - 22:23 )
Alexis était au café quand un couple de vieille personne discutait de l’actualité avec un journal devant eux. Il ne s’en préoccupe pas plus que ça en réalité. Il fait son service. Mais quand il entend River Melnikov, il perd contenance, faisant tomber le plateau qu’il avait dans les mains. Bien sûr le bruit attire les regards de tout le monde sur lui. Il essaie de reprendre contenance. De ramasser tout, il essaie de se dépêcher et se faire même une vilaine entaille à la main. Il grimace fermant les doigts. Tant pis pour ça. Il prend sur lui, il a connu pire comme blessure. Il ramène tout pour que son collègue s’occupe de faire un changement. Il s’excuse auprès des clients, demande le journal pour pouvoir lire lui-même les lignes concernant son géniteur. Son cœur s’emballe sans plus attendre quand il lit qu’il a été libéré de prison. Il est donc à présent dans les rues, dans celle de Naples. Il ne peut sans doute pas partir à sa guise, il est sans doute surveillé mais la peur le gagne plus vite qu’il ne pensait. Lui qui disait à Milo il n’y a pas longtemps qu’il est fort, il ne l’est pas tant que ça. Il a la peur bleue de son père. « - Alexis, qu’est-ce que tu fous ? Bouge. Tu devrais aller te faire soigner la main. » Son collègue le sort de ses pensées. Il regarde sa main, la douleur est un peu plus forte. Il se remet enfin à bouger, allant juste chercher de quoi bander sa main dans la pharmacie du café. Il l’enroule de manière vulgaire. Juste pour que le sang cesse de couler partout. Puis il prend ses affaires et quitte l’établissement, sans rien dire, sans un mot. Il ne peut pas rester là. Cette situation le rend complètement parano. Il pourrait être n’importe où. Savoir où il travaille, savoir où il vit, connaître sa nouvelle identité. Il pourrait se pointer devant lui et se venger. Ou reprendre ses activités bien qu’Alexis ne soit plus un enfant, il ne doit plus l’intéressé à ce niveau-là. Il pensait se rendre à l’hôpital au départ, mais non. Trop de monde, trop risquer. Dans sa tête, il doit juste se cacher, il ne doit pas se montrer. Il a du mal à réfléchir. Alors que c’est pourtant si simple. Il lui suffisait d’aller demander une ordonnance de restriction, d’aller voir la police, et de continuer de vivre sa vie. Il n’a rien prit, pas de drogue. Il a bu certes mais de manière modérée. C’est juste la peur, l’angoisse. Il ne sait même pas où est sa sœur, il ne peut pas la protéger comme il le voudrait. L’homme fort qu’il essaie d’être n’est plus. Il est le petit garçon de la cave. Il a envoyé un message pour dire à Alessandro qu’il ne rentrerait pas ce soir. Lui indiquant même de faire attention à lui. Après tout, lui aussi risque gros dans l’histoire. Il connait River. C’est dans le quartier Spagnoli qu’il trouve refuge. Il y allait souvent avant, pour toute sorte de chose pas forcément légale. Il souhaite juste se cacher. Rien que ça. Il est tard maintenant, puisqu’il a tourné longuement dans les rues. Il s’est posé dans une ruelle, son arme proche de lui. On ne sait jamais après tout, il doit pouvoir se défendre. Il a entendu de léger grondement en plus de toute cette histoire, il a vu des objets tomber. Il ne sait pas trop ce qui se passe à Naples en ce moment, tout ce qui l’inquiète c’est d’être retrouvé par son monstre de père. De plus, il a compris que le coup des affiches, ça vient de lui, uniquement de lui.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Le retour du monstre •• Libre -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut