Revenir en haut
Aller en bas


 

- The end of an era. // Elena -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ishbel Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
Faceclaim : Natalie Portman @jenesaispas + bone_echo
Messages : 369 - Points : 1184
The end of an era. // Elena 200
Âge : 35 ans
Métier : Femme au foyer, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: The end of an era. // Elena ( le Dim 31 Mai 2020 - 17:00 )
Ishbel avait enfilé son tailleur ce matin. Noir, avec des escarpins vernis : elle portait encore quelques ecchymoses par-ci, par-là, mais son corps se remettait petit à petit des mauvais traitements qui ont fait partit de son quotidien pendant trop longtemps. Il n’est pas facile de quitter une vie, un homme qu’elle connaissait depuis des années et qui n’avait pas toujours été celui qu’il était ces derniers mois. Elle ne savait pas trop, en réalité, s’il n’avait pas été toujours comme ça. Si elle avait décidé de ne rien voir dans l’espoir d’être heureuse : de trouver d’une façon ou d’une autre le bonheur. Parce qu’elle estimait y avoir le droit et c’est bien pour cela qu’elle avait pris son courage à deux mains pour demander le divorce. Si au début Sergio n’avait pas fait de vague, il s’est avéré rapidement que sa fierté d’homme est été bien plus touchée qu'Ishbel le pensait. Alors, ils devaient maintenant aller au tribunal, nettoyer leur linge en public en quelque sorte. Car l’ancienne avocate ne voulait pas se défiler, elle ne voulait pas le laisser gagner. Alors, même si elle était terrorisée : elle se faisait violence pour faire bonne figure. Après toutes ces procédures, elle pourrait redevenir avocate et retrouver la passion qui l’animait dans ses jeunes années. Ishbel avait déjà trouvé une place dans un cabinet, pourtant, pour son propre jugement de divorce : elle avait demandé à un ami de longue date de la représenter. C’est qu’elle savait que ses moyens allaient se perdre dans la peur de le revoir, car oui, elle était maintenant terrorisée part lui. Réellement. Elle n’avait d’ailleurs pas remis les pieds dans la villa qu’elle avait d'ores et déjà accepter de lui laisser tout comme les deux voitures. Elle s’en moquait, au fond, tout ce qu’elle voulait c’était d’en finir et d’être enfin libre.

Elle sortit de sa chambre, laissa un mot à Cisco pour le prévenir avant de sortir. Elle aurait très bien pu rester chez sa mère par alliance, mais elle se refusait d’être un poids et puis elle estimait que son frère avait encore le droit de payer pour ses longs mois de silence. Ishbel lui reparlait, mais cela ne voulait pas dire qu’elle lui pardonnait non. Il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin ! Elle attrapa son thermos mug de café et sortit en serrant son attaché de caisse avec la copie de tous les papiers que son avocat avait. Il y avait des rapports qu’elle trouvait humiliant avec des photos des blessures principalement et elle redoutait déjà de les voir être présentées. Pourtant, elle n’avait pas le choix. Il était trop tard pour faire marche arrière.

L’ancienne avocate devait retrouver son ami devant le palais de Justice, toujours en avance, elle se posa sur un banc et attendit patiemment de le voir arriver. Au bout d’une dizaine de minutes, elle regarda sa montre : soudainement inquiète de ne toujours pas le voir. Elle sortit son portable pour l’appeler et il l’informa paniquer qu’il ne pourrait pas venir aujourd’hui, car il était malade. Se sentant soudainement bien plus fébrile, elle paniqua légèrement. Il la rassura tant bien que mal sur le fait qu’il avait envoyé une remplaçante qui allait l’aider à obtenir gain de cause. Ishbel souffla longuement, elle n’avait pas le choix. Elle aurait aimé être prévenue avant pour se préparer. Elle n’avait pas envie de devoir tout ré expliquer à une inconnue puis devoir refaire le même speech une fois devant le juge. Elle n’avait cependant pas d’autres solutions. Alors, elle raccrocha et regarda la photo envoyer par son ami.

Elena Bellini.

Ishbel rangea le téléphone et attendit donc cette demoiselle. En la voyant s’approcher, elle prit son courage à deux mains et se leva pour aller à sa rencontre. Stressée, sur les nerfs, elle tendit sa main :

“B-onj-our.” Oui, elle n’avait pas fumé donc ses bégaiements étaient bel et bien présents. De toute façon, ils l’auraient été même sans drogue dans son système. “Elen-a ?” Elle tenta de lui offrir un petit sourire, elle ne savait pas s’il serait concluant. “V-ous av-ez lu le do-ssier ? V-ous av-ez des qu-esti-ons ?"


FEAR
- Tu mens souvent ? - Qu’est ce que tu appelles « souvent » ? - Suffisamment pour être traitée de menteuse.. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Mar 2 Juin 2020 - 19:41 )
Cette semaine avait été remplie en rebondissements, que ce soit au niveau professionnel ou au niveau personnel. Entre le fait que j'apprenais que j'allais devenir tata, l'organisation de la future baby shower et enfin un ancien client qui devient nul autre que mon petit copain, on pourrait dire que j'aurai pas chômé. Côté professionnel justement, je devais être dans une espèce de période trop bizarre. Déjà on m'avait nommée avocate d'office pour une personne liée à une affaire dont s'occupait une amie, pas des situation les plus évidentes. Bref je pensais avoir mon compte, mais non, on est jamais au bout de nos surprises.

Quand on est une jeune avocate, il faut s'attendre à devoir remplacer au pied levé. Je détestais ça, car ça ne me donnait pas le temps de bien regarder le dossier, et je pouvais avoir l'air d'une parfaite débutante dans ce genre de condition. Certes j'étais une jeune avocate, mais je me débattais dans cette mer de requins pour montrer ce que je valais. J'avais directement rendez-vous avec la jeune femme au Palais de Justice pour ensuite notre rendez-vous au tribunal. Dans la précipitation j'en avais oublié le dossier, je détestais ce genre de situation. je me précipitais alors pour aller le récupérer et foncer au Palais. J'espérais sincèrement que la demoiselle ne m'ait pas attendue trop longtemps. Une fois sur place, je remerciais mon collègue de m'avoir joint la photo de la cliente au dossier, je la repérais assez facilement et allait alors me présenter à elle une fois que j'avais repris mon souffle

"Madame Tejeiro? Je suis Maître Bellini, je remplace mon collègue"

La demoiselle bégayait quant à me dire les choses et à me poser les quelques questions qu'elle pouvait avoir , je lui souriais alors

"J'ai pu rapidement lire ce dont il est question. Ne vous inquiétez pas, on va tout faire pour vous libérer de cette situation. On peut demander une injonction d'éloignement pour votre mari pour que vous vous sentiez en sécurité, qu'en dites-vous?"

Il était maintenant de mon devoir de la mettre en confiance et la rassurer, on n'avait pas beaucoup de temps avant l'audience et je lui soufflais alors

"Calmez-vous, ça va bien se passer, ne vous inquiétez pas."


On avait quand même un système judiciaire bien fait alors il fallait qu'elle se calme, je ne savais pas encore si ce bégaiement était dû au stress, ou s'il était naturel pour elle de bégayer. Je la trouvais bien habillée et c'était déjà un bon point. J'attendais donc patiemment sa réponse tout en lui montrant que ça irait et que j'étais à son écoute
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
Faceclaim : Natalie Portman @jenesaispas + bone_echo
Messages : 369 - Points : 1184
The end of an era. // Elena 200
Âge : 35 ans
Métier : Femme au foyer, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Mer 3 Juin 2020 - 19:36 )
Devant cette jeune avocate, Ishbel se jeta de parler de son âge : elle devait ravaler sa haine et colère Tejeiro pour son mari. La demoiselle qui s’approchait était là pour l’aider et s’assurer que le divorce se passe bien. La dernière fois qu’elle voulait : cela était de faire durer encore et encore cette situation. Chaque seconde qu’elle passait dans cet entre-deux lui donnait envie de rebrousser chemin et de se jeter dans les bras de cet homme. À nouveau. Ishbel savait que cela ne serait absolument pas judicieux, elle devait se faire violence et résister. Être forte là où dans le passé, elle ne l’avait pas été. Faisant son possible pour paraître détendu : elle ne savait pas si cela allait marcher ou non. Tant pis. Au moins elle essayait et dans sa situation cela était mieux que rien.

“Je ne de-mand-e pa-s t-ant. Je ve-ux ju-st-e en fi-nir.” Les biens financiers ? Ce n’était pas important. “Je ne ve-ux même pa-s de son ar-gent.” Sa liberté serait suffisante, sa santé également et la disparition des ecchymoses sur son corps. Elle était une femme simple au fond. Elle chercha dans son attaché de caisse et tendit un dossier : “Si ja-mais…” Elle avala sa salive. “Ce sont les ra-dios ainsi qu-e les com-pte-s rend-us médi-cau-x.”

Et dire qu’elle comptait reprendre le barreau après le procès : redevenir avocat. Soit elle allait devoir continuer de fumer ou bien d’aller au bout de ses traumatismes datant de l’enfance. Dans tous les cas, la partie n’allait pas être gagnée : aussi certainement qu’elle n’était pas encore certaine de pouvoir se sortir de ce mariage même si en soit une procédure de divorce était simple.


FEAR
- Tu mens souvent ? - Qu’est ce que tu appelles « souvent » ? - Suffisamment pour être traitée de menteuse.. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Jeu 4 Juin 2020 - 0:00 )
Il était clair que cette affaire n'allait pas être une simple ballade aux Bermudes. Pour peu que je savais de l'affaire, j'en connaissais au moins l'essentiel. Cette jeune femme se faisait frapper par son mari, et rien que ça, ça donnait envie de lui donner un bon coup de botte. Je pouvais tout à fait la comprendre. Il n'y a pas de prix que l'on puisse mettre sur la liberté dans ce genre de situation, par contre il était hors de question qu'on laisse son mari y échapper ainsi. Il n'allait pas s'en sortir aussi facilement.
Alors qu'on discutait avec ma cliente, celle-ci me passait alors les radios. Je les découvrais avec horreur, je haussais un sourcil, bien sûr, en droit on apprend à faire face à ce genre de situation, mais en tant que femme ça restait choquant.

"Il va le payer cher. Excusez-moi pour la question, mais est-ce que c'est cette relation qui vous fait bégayer?"


Ma question risquait certainement de froisser la jeune femme, mais j'avais besoin de comprendre, et surtout je pourrais l'utiliser face aux jurés . Je comprenais aussi que j'allais naviguer à vue mais j'étais très professionnelle ou en tout cas me considérait comme telle. Ne serait-ce qu'en tant que femme, il était absolument impensable de ne rien faire. Je sentais malgré tout que ma cliente pouvait être au bord de tout annuler. Dieu seul sait qu'il aurait été normal que Ishbel prenne peur. On avait déjà vu des cas, où tellement emprise par cet univers de violence, qu'elles ne connaissaient que ça .

"On y va alors"

J'emboîtais le pas vers le tribunal, il était grand temps de passer à l'action, je regardais les radios, en colère que dans la société du 21e siècle, ce genre de choses soient encore possibles. Il me fallait maintenant relier ma plaidoirie avec les éléments récents, il était clair qu'on ne manquait pas de preuves contre le mari de ma cliente, restait à espérer qu'il ne se pointerait pas pour tenter de la déstabiliser.

"On pourra tout à fait lui faire payer des dommages et intérêts, il n'y a aucune raison"


Soufflais-je alors déterminée, alors qu'on se dirigeait vers la salle d'audience, ça allait être bientôt à nous
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
Faceclaim : Natalie Portman @jenesaispas + bone_echo
Messages : 369 - Points : 1184
The end of an era. // Elena 200
Âge : 35 ans
Métier : Femme au foyer, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Sam 6 Juin 2020 - 10:52 )
Ishbel donna les dossiers avant de s’enserrer de ses bras. Elle aurait dû demander à Cisco de venir au final, mais elle aurait été inquiète de sa réaction quand il aurait vu Sergio. Elle ne voulait pas tenter le diable : ce dernier n’avait jamais besoin d’une bonne raison pour sortir du placard. Perdue dans ses pensées, le regard dans le vide, c’est la question d’Elena qui la fit sortir de ses pensées. Elle avait également entendu avant son avocate dire qu’il allait payer. Sa détermination la fit un peu sourire malgré elle : lui rappelant ses premières affaires au barreau, quand elle exerçait.

“Non.” Probablement qu’elle devrait commencer à parler et au moins si cela était à un avocat : le secret professionnel serait de mise. Pourtant, Ishbel se les refusait. Peut-être quand tout cela sera terminé, quand elle n’aura pas cette épée au-dessus de sa tête : elle parlerait. Elle se soignerait. “Ce n’est pa-s à cau-se d-e lui.” Sergio avait même aidé pendant à temps à ce qu’elle aille mieux. C’est là tout le paroxysme de leur relation. “Il m’a ét-é infi-dè-le à cau-se de m-on frè-r-e do-nt j’ai pr-is soin p-end-ant des mois.” Elle baissa la tête : “Et qu-e je ne suis pas fé-con-de.” Un sujet lourd, qui la peinait, mais elle avait accepté cette idée. Adopter était une solution, mais elle n’avait pas le coeur d’attendre encore des années et d’essuyer les déceptions.

Suivant son avocate, elle termina son café et le jeta dans la poubelle avant de rentrer. Elle aimait ces lieux solennels. Grands et terriblement… Reposant. Ishbel aimait y venir quand elle était étudiante : même si cela était pour lire un livre ou bien pour préparer sa thèse. Jamais elle n’avait pensé être elle-même devant un juge : sur le banc des victimes. Un frisson la parcourut et chaque pas qui la rapprochait du bureau la faisait pâlir un peu plus. Le fait qu’Elena parle de dommages et intérêts l’arrêta dans sa marche.

“Je…” Elle passa sa langue sur ses lèvres devenues maintenant trop sèches. “Je ve-ux ju-st-e en fi-nir.” Point final. “Je ne de-mand-e ri-en d-e plus.”

Et puis elle reprit la marche : cela allait être bientôt à elle. Dans le couloir, il y avait déjà Sergio et son avocat. Son mari se leva, sourit à Ishbel qui fuyait son regard comme la peste.

“Bel… Je suis désolé pour tout ce que je t’ai fait. Est-ce qu’on a vraiment besoin de passer par un divorce ? Je sais que tu m’aimes encore et… Je t’aime, Ishbel Tejeiro. Je t’aime tellement.” Mais ces mots laissèrent de marbre Ishbel qui s’installa loin de lui. “Tu m’ignores maintenant hein ?!” Sa voix avait monté d’un ton, l’avocat de Sergio se leva à son tour et posa sa main sur son bras pour le calmer et le forcer à s’asseoir. “Je voulais la jouer à l’amiable, mais soit. Je ne te laisserais rien, tu m’entends ? Rien !” Et après avoir fait volé la poubelle à l’autre bout du couloir - la faisant sursauter - il se réinstalle en grommelant des injures à son encontre.

Tremblante, tétanisée, presque instinctivement elle chercha la main de cette inconnue qui allait la représenter. Et puis, elle chuchota pour son avocat :

“Pr-enons lui t-out.” Puisqu’il agissait ainsi.


FEAR
- Tu mens souvent ? - Qu’est ce que tu appelles « souvent » ? - Suffisamment pour être traitée de menteuse.. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Lun 8 Juin 2020 - 12:31 )
Dans mon travail d’avocate j’étais un peu comme un chien avec son os, je ne lâchais pas l’affaire tant que je n’avais pas ce que je voulais. Bien sûr je ferai ce que ma cliente demande mais j’espérais la faire changer d’avis. Aux informations qu’elle venait de me donner je soufflais

« oh je suis vraiment désolée ... mais dites-moi, il portait la main sur vous parce que vous n’êtes pas féconde? »

Ça pouvait être tout à fait possible , après tout un homme déçu que sa femme ne fasse pas une partie de son travail conjugal, ou en tout cas attendu par la société , pourrait tout à fait laisser exprimer sa colère par ce biais-là. Mais non seulement il la battait, mais en plus il était allé voir ailleurs. Décidément cet homme avait tout pour plaire

« et est-ce que vous savez s’il se conduisait comme ça avec l’autre personne ? »

Autant recueillir le plus de témoignages possibles pour le faire mettre au frais comme on dit.
Alors qu’on rentrait dans le palais de justice, non loin de la salle d’audience il y avait un homme qui attendait, tes certainement son mari et ce qui vint ensuite ne fit que confirmer mon hypothèse. Je haussais un sourcil à ses paroles. Elles étaient plus pleine de haine et même de désespoir que d’amour comme il le clamait.
Je regardais son avocat un peu étonnée , il aurait mieux fait de lui dire de se taire, mais la jeune femme me chuchotais ensuite à l’oreille qu’elle souhait se battre bec et ongle.
Surtout qu’il y avait plusieurs témoins là qui avaient vu son accès de colère quand il avait fait valser la poubelle. De plus les injures qu’il lançait à l’encontre de la cliente ne ferait qu’aider ma plaidoirie.
Parfait, je remerciais presque son mari de s’être conduit comme un imbecile à quelques minutes de l’audience .
Une fois assises je déposais sur la table le dossier ainsi que les images fournies par la cliente. Le jury pris place et le jure entra alors qu’on se relevait . Une foins tout le monde assis et l’affaire énoncée je déclarais alors

« Monsieur le Juge, mesdames messieurs les jurés, je démontrerai que ma cliente mérite mieux dans sa relation que ce qu’elle vit, je prouverai que son mari n’a non seulement porté la main sur elle et en plus l’a trompée, je vous montrerai qu’il ne peut pas s’en tirer avec de belles paroles. Nous ferons également témoigner des personnes qui ont vu ses accès de colère jusqu’à il y a quelques minutes avant l’audience »

Une fois mon ouverture faite je laissais la place à mon collègue qui faisait la sienne prétextant alors qu’on faisait perdre du temps à la cours avec un ménage qui les concerne pas que chacun fait comme bon lui semble
Tandis qu’il parlait je chuchotais à ma cliente

« vous seriez prête à témoigner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
Faceclaim : Natalie Portman @jenesaispas + bone_echo
Messages : 369 - Points : 1184
The end of an era. // Elena 200
Âge : 35 ans
Métier : Femme au foyer, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Mar 9 Juin 2020 - 19:31 )
“Je ne sais pa-s vr-aim-ent…” Et c’était vrai. “Ce-la de-vai-t êtr-e une rai-son.”

Après tout, elle n’avait jamais cherché à savoir pourquoi il s’acharnait sur elle de la sorte. Ishbel avait des torts, mais celui d’avoir été infidèle ou une mauvaise épouse n’en faisaient pas partit. Il est vrai qu’elle a mis en avant sa famille, pour ne pas dire Cisco avant Sergio pendant de longs mois. Pourtant, ce n’est pas comme si elle ne l’avait pas prévenu. Elle était comme ça et ne comptait pas changer. Même si Cisco lui chiait dans les bottes.

Quand Elena demanda s’il se comportait violemment avec d’autres personnes, elle hocha négativement la tête. Elle ne savait pas à dire vrai. Elle n’avait jamais demandé, ni n’avait souhaité rencontrer ces putains.

“J’aimerai-s pou-vo-ir vous aid-ez, m-ais je ne sais pa-s.” Ishbel avait toujours eu peur de creuser dans la vie privée de son mari : ne sachant pas ce qu’elle allait bien pouvoir découvrir au milieu des mensonges. Il y avait de quoi avoir peur.

Avant de rentrer dans la salle d’audience, Sergio décida de faire une scène. Pourtant, il devait savoir en tant qu’avocat que faire cela en présence de témoins : cela était du pain béni pour sa femme. Il semblerait que la colère ait eu raison du bon sens que cet homme pouvait avoir. Clairement. Il y avait de quoi se réjouir d’une telle scène, mais au fond : cela ne faisait que briser son cœur de voir un homme de sa trempe être aussi … Pathétique. Ishbel réalisa en cet instant qu’il n’y avait plus d’amour dans son cœur pour lui : juste de la peur et du dédain. Deux sentiments qui combinés ensemble faisaient un combo explosif. Quand ce fut leur tour, elle se leva et rentra. Doucement, elle s’installa à la table dédiée aux deux jeunes femmes. Elle connaissait le processus. Pourtant, elle laissait une chance à Elena de briller. Laissant le parti de son mari commencé, Ishbel releva enfin ses yeux vers la jeune avocate et hocha la tête.

“Je cr-ois…” Elle le devait, elle le savait pourtant, elle tremblait de tout son corps et le regard perçant de son mari n’aidait pas. Quand ce fut à son tour, elle se racla la gorge, se leva et prit une longue inspiration avant de témoigner. Répondant aux questions de l’avocat de son mari habillement. Au fur et à mesure des réponses, son bégaiement disparu pour laisser place à une voix claire et distincte. Une fois les questions terminées, elle se réinstalla et se remit à trembler comme une feuille.


FEAR
- Tu mens souvent ? - Qu’est ce que tu appelles « souvent » ? - Suffisamment pour être traitée de menteuse.. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Jeu 11 Juin 2020 - 23:37 )
On faisait nos plaidoiries chacun notre tour. Mais ce qui s'était passé avant la séance allait jouer en ma faveur, mais c'était comme un coup de bluff au poker, je n'allais pas dévoiler cet atout tout de suite. Je hochais la tête de droite à gauche à la révélation de ma cliente. Décidément certains hommes étaient de véritable pourritures. Et toutes les femmes qui étaient dans ces situations n'avaient pas forcément le courage de s'adresser à un avocat... J'avais la chance de pouvoir changer la vie d'une de ces femmes aujourd'hui.
Ishbel n'avait pas l'air de bien connaître son mari en fin de compte, au vu de leur relation je comprenais parfaitement qu'elle voulu se tenir éloignée de lui le plus possible. Autant physiquement qu'émotionnellement parlant. Ce type de personnage va chercher souvent ailleurs, mais là je n'avais pas eu le temps de faire ces recherches-là, il fallait donc que je me contente de ce que j'avais sous la main.
Lors de ma plaidoirie je faisais passer dans les pièces à convictions les fameuses radios que m'avait donnée la jeune femme. On avait la chance d'être devant une juge qui serait forcément plus sensible à cette histoire qu'un juge macho. Enfin, cette audience semblait être de notre côté. J'avais convaincu une personne qui avait vu l'accès de colère du mari avant l'audience, de témoigner.

"Madame le juge, vous avez désormais les pièces à conviction sous les yeux. Juste avant l'audience, le mari de ma cliente a eu un accès de colère alors que juste avant il jurait son amour pour elle. Dites-moi si ces traces de violences sont le signe de l'amour? De plus il l'a menacée de la laisser sans rien alors que ma cliente possède également ses biens durement gagnés. Nous allons donc écouter le témoignage de la personne en question"

J'appelais le témoin qui annonçait alors son identité, et qui très rapidement était passé à l'essentiel en racontant les faits et gestes du mari. Je savais pertinemment que la partie adverse aurait le droit à un contre-interrogatoire, mais j'avais déjà dans l'idée que ses arguments ne seraient pas suffisant. Tout ce que l'avocat avait trouvé à dire c'est * ne trouvez-vous pas humain d'avoir des accès de colère et qu'on n'envoie pas un homme en prison pour ça. * Je roulais des yeux. Heureusement la juge n'était pas dupe et Ishbel acceptait également de témoigner, on avait toutes les chances de notre côté. Ainsi je l'interrogeais sur toutes les fois où son mari avait eu le malheur de la battre ou même de la menacer. J'étais douce dans mes questions et lui disait à chaque fois de prendre son temps pour y répondre. D'une il n'était pas évident de parler de tout ça en règle générale, mais en audience ça l'était d'autant moins, même si là c'était à huit clos, il y avait les jurés, la cour et nous, pas de public, donc déjà ça facilitait les choses.

"Pouvez-vous nous dire depuis combien de temps ça dure? Est-ce que votre mari a bafoué d'autres lois de la vie conjugale?"


Bon un moyen un peu maladroit de demander s'il l'avait trompée. Si on pouvait rajouter des choses à son chef d'accusation déjà lourd, on pourrait demander encore plus de dommages et intérêt. J'étais partie pour lui faire payer plein pot.
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
Faceclaim : Natalie Portman @jenesaispas + bone_echo
Messages : 369 - Points : 1184
The end of an era. // Elena 200
Âge : 35 ans
Métier : Femme au foyer, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Sam 20 Juin 2020 - 14:44 )
HJ:
 

Le procès commençait et depuis le début Ishbel avait l’impression d’avoir le cœur au bord des lèvres. Elle se sentait malade, elle ne se sentait pas à son aide alors que cet endroit était là où elle s’était toujours sentie vivante. Aujourd’hui, elle voulait s’enterrer six pieds sous terre. Heureusement, il n’y avait pas de personnes extérieures autour d’eux sans quoi, elle serait encore moins à son aise si une telle chose était possible. L’ancien avocat ne savait pas les noms des prétendantes de son mari non, encore moins celle de ses concubines. Elle préférait rester dans l’ignorance que d’embrasser des vérités qui lui feraient plus de mal, que de bien. Les pièces à convictions montrant les abus physiques tournaient maintenant dans la salle et elle ne put s’empêcher de s’enlacer comme pour se protéger et cacher ce corps maintenant dévoilé aux yeux de tous. Un aspect humiliant, bien que nécessaire. Levant ses yeux vers Sergio, le petit sourire et l’insistance dans son regard lui glaça le sang : comment avait-elle pu rester avec cet homme aussi longtemps…?

Se levant pour répondre aux questions de son avocate, elle fit son possible pour garder son sang-froid et son esprit rationnel. Une chose difficile, qui triturait ses intestins malgré la douceur d’Elena dans ses questions. Encore une fois, cela était une route obligatoire si elle voulait se libérer pour toujours de ce mari violent. Elle n’avait pas le choix.

“Cela v-a f-air-e un an et de-mi mainte-nant qu-e les cou-ps sont phy-siqu-es. Avant ce-la, il y av-ait eu de-s sé-vi-ces mo-ra-les et…” Elle mord sa lèvre : “Des tro-mpe-ries.” Avalant sa salive, elle avait honte… Tellement honte. Sergio se leva, la pointa du doigt : “Ce n’est pas ma faute si tu ne peux pas porter d’enfant. T’es inféconde, inutile et aussi rigide au lit qu’un manche à balai au lit ! Et tu ne sais même pas parler correctement.” Son avocat lui ordonna de s’asseoir alors que des larmes montaient à ses yeux. C’était humiliant pour elle.

Les sourires désolés des jurés la blessèrent encore plus. Où était la dignité de Tejeiro ? Où était le feu dans son sang ? Il s'était éteint par la force des coups et des blessures données par son mari qui bientôt, elle l'espérait, ne le soit plus.


FEAR
- Tu mens souvent ? - Qu’est ce que tu appelles « souvent » ? - Suffisamment pour être traitée de menteuse.. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le Mar 23 Juin 2020 - 23:19 )
HJ: t'inquiètes pas ça arrive^^

***

La séance battait son plein, et il me semblait que désormais j'avais tout dit de ce qui était en mon pouvoir pour mettre le jury et la juge de mon côté. L'avocat de la partie adverse n'était pas très fin,  il n'avait pas dû répéter avec son client, car tout ce que je pouvais observer desservait totalement le mari de ma cliente. C'était tant mieux pour nous.
A mon plus grand soulagement, Ishbel acceptait de témoignait, j'osais à peine imaginer à quel point il était difficile pour elle de parler de tout ça, et ne plus se laisser charmer par son mari, mais la demoiselle semblait avoir retrouver sa force et ce malgré son bégaiement.
A la fin de son témoignage la juge demanda à moi et l'avocat adverse de faire une conclusion avant que les jurés ne se retirent. Je me levais alors en disant alors

"Je demande que soit prononcé le divorce de ces deux personnes, et que monsieur soit  non seulement obligé de verser des dommages et intérêts, mais aussi qu'il fasse de la prison, ça lui apprendra à frapper sa femme..."


L'avocat adverse balbutia quelque chose comme il avait tous les droits de faire ce qu'il voulait dans son ménage. Je roulais des yeux, décidement ce mec était mal tomber et il le paierait cher. Après nos conclusions, le jury se retirait pour délibérer et ma cliente revenait à mes côtés

"Ca va? Vous vous en êtes très bien tirée, vous pouvez être fière de vous, c'est bientôt fini. Si vous le souhaitez je demanderai également une demande d'éloignement, ainsi il ne pourra plus du tout vous approcher, ni vous embêter, qu'en dites-vous?"


Je souhaitais sincèrement que toute cette période soit dans le passé de la jeune femme et que celle-ci puisse enfin reprendre une vie digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
The end of an era. // Elena Empty
Sujet: Re: The end of an era. // Elena ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- The end of an era. // Elena -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant