Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

 

- une heureuse nouvelle (augusto 01) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @odistole
Messages : 961 - Points : 611
une heureuse nouvelle (augusto 01) - Page 2 Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
une heureuse nouvelle (augusto 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: une heureuse nouvelle (augusto 01) ( le Mer 4 Nov 2020 - 21:45 )


une heureuse nouvelle.
☾☾ - (Tergusto #1)




Les deux amis échangent avec complicité sur l’avenir qui s’annonce joyeux pour son ami. Ils plaisantent de bon cœur et une part du pilote envie jalousement son ami. Sans doute parce que le pilote a toujours aspiré à avoir une famille à son tour. Très attaché à la notion de famille, il s’agit d’un de ses plus chers projets et il a manqué de le réaliser aux côtés d’Ignazio si la vie n’en avait pas décidé autrement. Aujourd’hui, il se sent plus seul que jamais, solitaire dans la vie comme au plus profond de son âme. Il sait que ce n’est pas sain, mais quelles armes dispose-t-il pour aller à l’encontre de cette réalité ? Il l’ignore totalement. Ce n’est pas simple pour lui de l’avouer. Rien ne l’est depuis qu’il a ôté la vie à cette jeune femme sous un manque de vigilance. Il ne parvient plus à voir la vie sous le même angle qu’auparavant avec cette soif de vivre qui le rendait si solaire au sein de son entourage. Il a parfaitement conscience qu’Augusto a raison dans ses propos. Il n’est pas assez imbu de sa personne pour refuser une main tendue. Au contraire, elle le touche au plus profond de son être. « Pourquoi pas. Je serai ravi de passer une soirée en votre compagnie. » Il lui indique avec sincérité, car il apprécie son ami tout comme sa belle. Seulement la raison de son manque d’intérêt pour autrui puise toute son essence dans le manque qui l’habite de l’absence d’Ignazio. Cet aveu s’échappe de ses lèvres sans crier garde comme une forme de cri du cœur. Il s’en rend compte après coup et il s’en veut. Simplement parce qu’il n’a aucun droit de ressentir ce manque. Il est celui qui décidé de mettre un terme à cette histoire d’amour. A la question de son ami, il ne peut pas contenir un soupir de fendre son âme. « Non. Ce serait injuste de ma part. Il a sans doute refait sa vie comme je le souhaitais pour lui. Réapparaitre dans sa vie ne ferait que nous faire du mal. Je sais qu’il m’en veut, qu’il a attendu que je revienne sur ma décision. Je me dois de lui laisser toutes les chances d’être de nouveau heureux sans moi. » Il indique d’une voix morne alors qu’il joue avec sa fourchette dans la nourriture. Il n’y a rien de chevaleresque dans sa démarche. Il considère que c’est le moindre respect qu’il lui doit pour toute la peine qu’il lui a infligé. Cette même peine qui a disloqué son cœur dans sa poitrine et l’a laissé vide de toute vie durant des mois. C’est le lourd fardeau qu’il doit porter. Il doit juste espérer que la vie va lui sourire de nouveau et que peut-être Ignazio deviendra un doux souvenir, celui de son premier amour. Il a envie d’y croire même si la réalité du quotidien tient à l’enchainer à ces souvenirs des jours heureux qui ne seront plus. Il s’efforce de reprendre le contrôle de ses émotions et vient découvrir le délicieux plat de son ami. Il y parvient suffisamment pour se montrer taquin à l’attention de son ami qui saisit la perche tendue. Un rire s’épanche hors de leurs lippes. Ils agissent comme des gamins et cela fait du bien. Cela le détend, chasse légèrement ce nuage épais qui stagne au-dessus de sa tête. Il regagne rapidement son sérieux pour lui transmettre son réel ressenti. Il se montre sincère dans ces compliments et ils semblent avoir leur petit effet sur son ami qui les accepte avec humilité. Il est satisfait d’apprendre que ce genre de mets va faire partie de la carte traiteur de son ami. Cela le conforte dans son idée de mettre le nom de son ami sur la table des futurs candidats traiteurs de l’écurie. Il est persuadé qu’avec de tels mets, il remportera l’appel de prix haut la main. Il n’y a pas meilleure qualité/prix que celle de son ami. Il lui offre un sourire, savoure la chaleur de cette étreinte alors qu’il se contente de lui taper amicalement le dos. Les mots n’ont pas besoin d’être prononcé pour qu’il sache qu’il pensait le moindre de ses propos. Leur amitié est fraternelle depuis des années, mais il est bon de l’entendre comme il a été heureux lorsque pour la première fois de son existence, Jack a accepté de le présenter comme son frère. Ce sont des moments importants dans l’existence de l’ex-pilote. « Si jamais tu as besoin d’aide pour trouver un autre endroit, tu me contacte, d’accord ? J’ai un bon carnet d’adresse, je veux que tu sois accompagné par le meilleur. » Il lui déclare avec fermeté. « Mais effectivement dans l’immédiat, Vera et ta future princesse doivent être ta priorité. » Il lui indique dans un sourire alors qu’il vient poursuivre sa dégustation, appréciant ces quelques instants de silence pour réellement profiter des saveurs des portions proposés même si ses pensées sombres demandent qu’à l’assaillir de nouveau.


Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © morgana (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 5766 - Points : 10364
une heureuse nouvelle (augusto 01) - Page 2 EJcLbSIX_o
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
une heureuse nouvelle (augusto 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: une heureuse nouvelle (augusto 01) ( le Mar 10 Nov 2020 - 19:18 )
Moment entre hommesfeat Terrence
Gus sait que Terry est heureux pour lui. Que le fait qu'il lui annonce qu'il va avoir une fille avec Vera remplit son cœur de bonheur. Mais il voit aussi cette faille profonde qui irrigue son regard bleu, lui faisant perdre sa brillance. Il ne veut pas enfoncer le clou, car il se sait que ce n'est pas la solution. Mais voir son ami ainsi le secoue intérieurement, il voudrait faire plus. Retrouver le Terry du passé, mais là vie l'a abîmé et ce sera difficile. Il ne veut pas le voir couler, se laisser emporter par une vague trop puissante et lâche prise. Déjà qu'il ne tient que par un fil fragile à son existence. Il se doit de le booster, de mettre un peu de paillettes dans sa vie trop terme. Mettre des petits bouts de bonheur sur sa route. Semer des petits cailloux qui le guideraient en cas de perdition. Des petites lumières pour qu'il retrouve son phare si la tempête de sa vie devient trop imposante. En espérant qu'il trouve un jour la paix et qu'elle se glisse à nouveau dans son cœur. Tout le monde fait des erreurs, Terry a payé la sienne bien cher, il temps que la roue tourne et qu'il sorte du tunnel.

Alors il lui propose une soirée en compagnie de Vera, tous les trois autour de bons petits plats que le cuisinier aura préparer avec amour. Une parenthèse pour qu'il souffle et qu'il sache qu'il est soutenu coûte que coûte. « Parfait je vais voir avec ma douce pour organiser tout ça rapidement. » Avant que son petit ventre ne devienne trop imposant. Et cela fera du bien au couple aussi de recevoir, de quoi sortir un peu de la routine boulot et préparation naissance. Même si Terry reste discret sur certaines phases de sa vie, il se laisse aller sur Ignazio, certainement sans s'en rendre compte. Plus parce qu'il lui manque et que le trou dans son cœur, laissé par leur séparation, pèse à cet instant plus lourd. Gus se doute de sa souffrance, il les a vu suffisamment tous les deux pour avoir saisi l'essence même de leur amour. Il a souvent vu le musicien traîner comme une âme en peine sur le parking de la prison espérant que son ex acceptera de le voir. Cette histoire a déchiré le cœur du cuisinier impuissant face au choix de son ami. Et sur lequel il n'est jamais revenu pour ne pas gâcher la vie de son petit ami. Alors il se montre plus présent pour lui à cet instant ou tout semble difficile, un peu comme si le monde de l'ancien pilote s'effondrait encore. « Alors tu te dois de faire de même Terry. Or j'ai la sensation que tu t'accroches à cet amour comme on s'accroche à un fantôme. Et je sais de quoi je parle, vu comme je me suis accroché à mon jumeau. Toi aussi tu as le droit d'être heureux. Tu le mérites autant que Ignazio. Arrête de te laisser dépérir. » Il parle avec douceur. Il voudrait pouvoir faire plus, effacer sa douleur, apaiser son cœur, mais il n'a pas les armes Gus. Il peut juste le soutenir à chaque seconde, lui tendre la main, et l'aider à se relever s'il chute. Mais est ce assez vu l'état dans lequel il est ? Cela lui fait faire du souci. Parce que même s'il ne lui dit pas, il pense qu'il est au bord du gouffre et qu'il pourrait faire une connerie malgré le soutien de ceux qui l'aiment.

Enfin Gus sort ce qu'il a préparé et le propose à la dégustation. Il sait que Terry est un grand gourmand et un fin palais. Il espère que d'aiguiser ses papilles à diverses saveurs, lui fera oublier un peu tout son désarroi. Même si c'est une goutte d'eau dans l'océan de tous les problèmes qui assaillent l'esprit du pilote. Mais encore une fois il fait avec ses armes, celles qu'il maîtrise et qui en principe marche. Mais il semble que Terry se laisse happer, que la forteresse de sa solitude se brise un peu pour que Gus puisse distiller ce petit bonheur aux saveurs diverses. C'est une petite victoire que de l'entendre rire. Un rire franc et vrai. Du coup ils partent dans une discussion cuisine, Gus dévoile son projet traiteur. Et bien sur son ami saisit l'opportunité et éclaire un chemin encore un peu sombre. Parce qu'il rêve de se lancer, de se développer le cuisinier, mais maintenant qu'il va avoir un enfant, il se doit de rester prudent, de tout étudier. Bien sur Vera l'épaule, le pousse, elle lui donne des ailes et l'encourage. Mais il ne veut pas se planter. Et puis il y a ses parents, il doit continuer dans sa lancé pour qu'ils soient toujours fiers. Cela rattrape un peu les années de galères qu'il leurs a fait endurer après la mort de son frère. En tout cas un instant les nuages gris se déchirent et laissent la place à cette amitié sincère. Leurs regards s'éclairent et l'espoir née qu'importe le temps qu'il dure, il est là et c'est tout ce que voulait Gus. « Merci c'est sympa, je reviendrais vers toi quand les choses se mettront en place. Je ne veux rien précipité. De un parce que oui là j'ai une autre priorité. De deux parce que je veux faire les choses correctement. » Gus ressert leurs verres. Et regarde Terry en train de savourer ce qu'il a cuisiné. Ce moment le touche. Ils ont tous les deux tellement endurés, la vie ne les a pas préservé. Mais Gus n'y serait pas arrivé sans le soutien de Terry. C'est bien plus qu'un ami, c'est un frère de cœur. Et après les plats salés, il sort les desserts, une ribambelles de verrines et de petites préparations également décorées. « Tiens une dose de douceur, dans ce monde de brute cela fait du bien. » Il lui explique ce qu'il a fait, une déclinaison du Tiramisu, des Panna Cotta, des Saboyon, divers biscuits aux saveurs italiennes, avec en plus un assortiment de fruits de saison et de glace fait maison.



L'AVENIR

s'écrit à trois à présent.
Revenir en haut Aller en bas
 
- une heureuse nouvelle (augusto 01) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2