Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -24%
SUPER MARIO 3D WORLD+BOWSER FURY – en ...
Voir le deal
45.49 €

 

- Chantage. ( Luca -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 282 - Points : 867
Chantage. ( Luca - Page 2 TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Mar 7 Juil 2020 - 19:37 )

Pétage de câble.
luca & na young
Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains.

Les émotions en signe de faiblesse, voilà ce qui me fait peur. Mais c'est du à mon éducation, et sur le coup elle est largement incompatible avec la situation. Tout comme la méfiance que j'ai eu envers Luca. Je prends vite conscience que mon mari est un allié et qu'il ne fera rien contre moi. Ces pensées me rassurent, et ce comportement rassurera aussi Charlie, j'ai encore en tête nos mots échangés quand je lui ai dis pour notre mariage. Là tout semble s'apaiser, mes peurs, mes doutes, ma peine. Luca est doux, attendrissant, touchant, attentionné. C'est vrai que je suis surprise, car je ne m'y attendais pas. Si notre mariage est basé au départ sur une histoire d'amour bidon, à cet instant il montre qu'au final les bases peuvent se montrer solides. Qu'on peut sans amour faire attention à l'autre, prendre soin de l'autre.
Alors je me laisse aller entre ses bras, contre son torse. Cette proximité est nullement gênante ou dérangeante, elle devient naturelle au fil des jours. Et le soutien qu'il me porte va au delà de mes espérances. Je ne suis plus seule et les coups durs c'est à deux qu'on va les affronter. Je ne me sens pas mal à l'aise en entrant dans les écuries en tenant par la main mon mari. Je n'éprouve pas de honte à avoir les yeux rougis. Mes larmes ne sont pas répréhensibles, je ne serais nullement jugée. Et je sens à cet instant comme un poids quitter ma poitrine. Comme si la présence de Luca dans ce moment de tristesse profonde ouvrait une porte sur un nouveau moi. Sur une sensibilité que je n'ai jamais laissé paraître.

Combien de temps il s'écoule ? Je l'ignore. Luca est à mes côtés et c'est tout ce qui compte. Je laisse le cheval de mon père partir dans la dignité qu'il mérite. Il a été un bon compagnon, il se doit de trouver le repos dans de bonne condition. Même une fois dans la villa il reste présent, ayant les bons gestes, agissant sans que je lui demande. Il est parfaitement à sa place à mes côtés, dans cette maison. Dans notre maison. Je me sens peiné mais les réactions de mon mari soulage ma peine. Un verre d'eau, un mouchoir, des mots de soutien. Je n'ai pas besoin de plus. Même son sourire donne dans ces circonstances naissance au mien. Et tant pis s'il est faible, il est là. Sur mes lèvres après qu'elles se soient posées sur sa main. Un couple c'est le reflet que l'on renvoie. Un couple pas comme les autres, mais tout autant véridique qu'un couple d'amoureux. Parce que je lis dans son regard toute sa sincérité. Et encore une fois je suis troublée, par les émotions qu'il fait apparaître dans mon être. Par les émotions qu'il me fait découvrir.
Comme si j'étais une fleur qui s'ouvrait à la vie pour la première fois. Pas que ma vie d'avant était fausse, mais plus comme si elle n'avait jamais été complète. Il lui manquait cette part de vraie que Luca apporte. M'apporte. Et les mots tombent et avec eux les pierres qui entouraient mon cœur, mon âme. Après tout à présent il ne me reste que lui. Enfin j'ai bien Charlie, mais il est plus comme un grand frère, tout comme Terrence.

Luca lui donne une autre ampleur à ma vie. Ajoute une couleur à ma palette. Et je ne suis certainement pas au bout de mes surprises, de mes découvertes. Après je sais que je ne suis pas parfaite et si là, à cause du chagrin je suis vulnérable, je peux très bien devenir une peste la prochaine fois. Mais j'apprendrais à faire attention.
« Je te remercie. »
Même si je lui ai déjà dis.
« Je sais que je dois faire des efforts. Parce que je réagis parfois comme une gamine pourrie gâtée. Avec tout ça je ne t'ai même pas demandé comment c'était passé ta journée. »
Trop prise par la lettre anonyme et l'issue fatale du cheval. Je m'essuie les yeux et le nez. Je bois à nouveau un peu d'eau.
« J'ai envie de me détendre. On pourrait allumer le jacuzzi. »
De quoi détendre mes muscles qui sont douloureux à cause des diverses tensions subits.
« On grignotera plus tard. Pour le moment je n'ai pas très faim, j'ai juste envie de me poser et de ne plus penser. »
La journée a été  dure et je veux me vider l'esprit.
« Après si tu as faim tu peux manger avant, le temps que je le mette en route. »
Même s'il ne faudra pas beaucoup de temps pour faire cela.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 250 - Points : 947
Chantage. ( Luca - Page 2 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Jeu 9 Juil 2020 - 14:02 )
Chantage
Na Young & Luca

Quand il avait accepté la demande farfelue de Na Young, Luca avait su dés le départ que rien ne serait simple, qu’ils venaient tous les deux de mondes différents et, qu’au vu des rumeurs qui circulaient sur la jeune femme, leurs personnalités aussi. Il n’avait pas pensé que tout serait beau et parfait entre eux ; au contraire, il s’était dit que cela serait peut-être même compliqué, qu’ils devraient apprendre à se connaître et s’adapter ensemble mais non, il ne s’était pas permis de croire que la vie serait toute rose une fois marié. Voilà pourquoi il ne lui reprochait pas d’être comme elle était et même s’il y avait des risques de disputes à l’avenir, s’ils faisaient chacun des efforts, il n’y avait pas de raison à ce que leur relation ne fonctionne pas. Ils auraient pu se fâcher aujourd’hui, Luca aurait pu se vexer de l’attitude de son épouse toutefois il ne démarrait pas au quart de tour, il était beaucoup plus réfléchi et il avait rapidement compris que quelque chose clochait. Evidemment qu’il n’allait pas abandonner à la moindre impasse, il n’était pas comme ça. La preuve étant qu’à présent le dur moment passé, il était encore auprès de sa femme à tenter de la rassurer puis à la soutenir en se tenant simplement à ses côtés. Il n’y avait pas forcément besoin de faire grand-chose pour réconforter quelqu’un, parfois juste une présence était suffisante et du mieux qu’il le pouvait, il espérait un tant soit peu parvenir à soulager la cavalière.

En silence, il avait répondu à ses mots par un doux sourire, estimant qu’elle n’avait pas besoin de le remercier autant. Hors, il avait conscience que cela ne servait à rien de lui répéter qu’elle n’avait pas à le faire ou que c’était normal, Na Young l’avait certainement compris… Tout comme lui comprenait qu’elle tenait à le remercier parce que si les rôles avaient été inversés, il aurait agi exactement de la même manière. « Ne t’inquiète pas. » L’avait-il rassuré de plus bel dans un léger rire. « Je ne me laisserais pas faire si tu agis de la sorte. » Il avait bien sûr rétorqué ses propos sur le ton de la plaisanterait toutefois c’était malgré tout une façon de lui dire qu’il était prêt à supporter ses crises et qu’il ne la laisserait pas le blesser s’il estimait qu’elle allait trop loin. « Et ma journée s’est bien passée, comme une journée de boulot en fait. » Il haussa les épaules alors qu’en soit, ce n’était pas un mensonge. Même si on le mettait souvent de côté, il s’y était habitué et aimait son travail malgré tout… Il n’attendait pas après ses collègues pour lui donner du boulot, il s’investissait de lui-même, enquêtait de son côté et essayait d’imposer son avis même lorsqu’on ne désirait pas l’avoir. On voulait lui marcher dessus hors si au départ il ne disait rien, prenant sur lui, il commençait de moins en moins à réagir de cette manière. Ce n’était pas facile tous les jours mais il essayait.

Son sourcil s’était arqué à la mention du jacuzzi, n’ayant jamais songé à cette idée et il ignorait encore à cet instant si ça le tentait. Oui, cela lui plaisait et ça l’aiderait également à se détendre toutefois il n’était pas à l’aise quand il s’agissait de se déshabiller devant les autres, et encore plus devant celle qui était sa femme maintenant. Luca n’avait pourtant rien à envier à personne, il n’avait pas à complexer non plus néanmoins c’était plus fort que lui. Contrairement à ce que son apparence pouvait faire croire, il ne se sentait pas bien dans sa peau parce que, tristement, il n’avait pas toujours été ainsi et on s’en était tant moqué par le passé, qu’il avait du mal à s’aimer correctement. « Je n’ai pas particulièrement faim non plus, je te suis. » Avait-il rétorqué posément, acceptant sa proposition au bout du compte, songeant qu’il aviserait une fois sur place. Il n’avait pas envie de laisser Na Young seule alors qu’elle était chamboulée, il ne voulait pas l’offenser non plus et souhaitait même lui faire plaisir. Puis, ce n’était pas comme s’il allait mourir, bien au contraire, ça leur permettrait de partager un nouveau ensemble et d’en apprendre encore et toujours un peu plus sur l’autre.

(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 282 - Points : 867
Chantage. ( Luca - Page 2 TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Ven 24 Juil 2020 - 17:09 )

Pétage de câble.
luca & na young
Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains.

Une fois de retour à la villa, je ne peux m'empêcher de penser à mes réactions à l'arrivé de Luca. J'ai agi comme une idiote me laissant emporter par mes peurs, ma colère et ma peine. Un sacré combo qui aurait pu faire de sacrés dégâts. Mais mon mari es resté et il est encore là. Attentionné, présent et délicat. Les mots que nous avons échangé en prononçant nos vœux de mariage, alors que nous étions que deux inconnus, prennent une couleur et une ampleur bien différentes. Il aurait pu partir et me laisser seule face à ces épreuves. Je l'aurais mérité, vu mes reproches et mes sous entendus. Mais il est resté, m'a réconforté, m'a apaisé et m'a soutenu, comme un mari est censé le faire.
Un mari aimant et attaché à sa femme.
Je me dis que la vie réserve de drôle de surprise, cette attention qu'il m'a offert, sans retenu, prouve qu'il a une belle âme et un cœur pur. Je ne voyais dans cette union que la surface et le fait de ne pas perdre mon héritage. Mais là alors que les larmes roulent encore sur mes joues, alors que mon cœur est lourd, j'en vois la profondeur et l'intensité. Notre lien est particulier. Quelle route prendra t-il ? Je l'ignore encore, mais elle sera belle, j'en ai aucun doute.

Qui en nous voyant, à cet instant, pourrait penser que notre mariage est basé sur une rencontre ? Personne. Qui aurait pu penser que notre mariage n'était pas fait de sentiments ? Personne. Je sais que j'ai des efforts à faire. Que je dois arrêter de jouer à la petite fille riche trop gâtée. Je peux être différente, avoir un cœur. L'offrir sans avoir peur. Enfin pour le moment au moins l'ouvrir, sans méfiance, en toute confiance. Luca ne me jugera. Je peux laisser couler les larmes. Accepter d'être faible. Rire d'une simple blague. Vivre tout simplement. C'est drôle de penser de cette façon, mais Luca m'ouvre les yeux sur un horizon nouveau. En m'épousant il s'est engagé à prendre soin de moi dans le bon comme le mauvais. Et il n'a pas juste signé des papiers, c'est un engagement sincère et vrai. Un engagement dans lequel il s'implique. Et cela me touche, me bouscule aussi, comme ça me perturbe. Peut être parce que c'est nouveau. Peut être parce que trop l'habitude qu'on s’intéresse à moi à cause de mon compte en banque uniquement. Et pas à cause de celle que je suis vraiment et que je cache pour ne renvoyer que l'image que l'on attend de moi.

Je le remercie pour ce temps qu'il m'accorde, pour ses mots, pour ses gestes. Pour moi c'est beaucoup, tellement loin de ce que j'ai reçu jusqu'à présent. En a t-il conscience ? Je m'excuse aussi pour mes réactions.
« Tu me mettras les menottes si je suis trop pénible. »
Je souris à ma réflexion, après tout mon mari est policier. Il pourrait même me mettre derrière les barreaux si je pousse le bouchon trop loin. Enfin je vais vraiment faire attention pour que cet épisode déplacé ne se représente pas. Et quand il répond à ma question sur sa journée, je sens dans son haussement d'épaule comme un peu de lassitude.
« Ta journée aurait-elle manqué d'action ?  Ou d'intérêt ? Ou d'autres choses ? »
Je ne veux pas être trop curieuse, mais après tout je suis sa femme. Je trouve que c'est un juste retour des choses. Je lui propose alors de nous détendre. Sans réellement y réfléchir je lui propose le jacuzzi, je trouve l'idée approprier à la situation. Il aurait fait jour je lui aurais proposer une balade à cheval. Et puis l'eau chaude, le massage des bulles quoi de mieux après ce que nous venons de traverser. Je sens quand même comme un petit malaise.
« Ne t'en fais pas on sera en maillot de bain. »
Mes mots sont dits dans un sourire. Après je ne le force pas, mais Luca non plus n'a pas faim. Et il accepte de me suivre. Je viens lier mes doigts aux siens tout en posant un nouveau baiser sur sa joue. Envie de le câliner à cet instant.
« Tu as déjà essayé, c'est vraiment agréable après une dure journée de se faire masser par des bulles et de l'eau. »

On se dirige vers notre chambre à coucher, je lâche sa main le temps d'aller récupérer et enfiler mon maillot. J'hésite entre un une pièce sage et un deux pièces qui dévoilent un peu plus mes formes. Sans non plus jouer la provocation. Je ne veux nullement mettre Luca dans une situation délicate. Mais je ne dis que porter le une pièce ne serait pas juste, vu qu'il va être torse nu. J'opte pour le deux pièces, constitué d'un haut en bandeau et d'un bas en forme de slip brésilien. Puis je passe par dessus un peignoir et je le rejoins.
« Tu es prêt ? »
Je reprends sa main et on se dirige vers le jacuzzi. Une fois sur place je l'allume et les bulles commencent à monter à la surface. Ma main glisse dans l'eau.
« Il est à bonne température. »
Je défais la ceinture de mon peignoir et le fait glisser, dévoilant mon corps. Puis je m'appuie sur le bord et j'enjambe.
« Aller viens. »
Je m'installe, il est assez grand pour que Luca prenne place sans que nos corps se frôlent. De toute façon on dort ensemble, là l'eau remplace les draps, on est un peu plus dévêtu, c'est tout.
« Tu vas voir cela fait un bien fou. »
Je retrouve plus facilement mon sourire, même si mon cœur est encore lourd de peine. Je pose ma tête contre l'accoudoir prévu à cet effet et je ferme les yeux, me laissant aller à la douce sensation chaude et agréable que les bulles procurent.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 250 - Points : 947
Chantage. ( Luca - Page 2 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Jeu 30 Juil 2020 - 18:21 )
Chantage
Na Young & Luca

Pour sûr que non, Luca ne se laisserait pas faire si sa femme se mettait à dépasser les limites ; il était gentil, serviable et plein de bonnes intentions néanmoins il ne fallait pas en abuser non plus. Il ne s’énervait pas facilement, quand on l’attaquait par le passé, il se défendait cependant il ne sortait jamais réellement les crocs pour autant. Des années s’étaient écoulées depuis son temps à l’école et il ignorait en réalité comment il réagirait désormais. Il n’irait certainement pas jusqu’à se battre toutefois il exprimerait sûrement ce qu’il ressentait et ô combien une telle attitude avait pu le blesser. Il ne l’avait pas fait quand il avait découvert la trahison de son ex-fiancée et du troisième mousquetaire mais c’était différent… Il n’avait pas su trouver où était l’intérêt de les affronter hormis de se ridiculiser et de se faire du mal à lui seul pour des personnes qui n’en valaient finalement pas la peine. Il ne savait pas ce dont l’avenir lui réservait, quel genre de surprises l’attendait en compagnie de sa femme toutefois Luca n’avait pas peur ; il n’aurait guère pu expliquer pourquoi mais il éprouvait cette impression, et ce depuis son premier jour ici, que malgré leurs différences, Na Young et lui pourraient se comprendre. Ils apprenaient chaque jour un peu plus de l’autre et c’était agréable de voir que même s’ils ne se connaissaient pas avant ce mariage, la jeune femme s’intéressait à lui et à ses activités. En trois ans de relation avec Serena, il n’avait jamais vécu ça et c’était autant plaisant que déstabilisant puisque oui, à chaque fois cela lui permettait de s’apercevoir à quel point son histoire avec son ex-fiancée n’avait toujours fonctionné que dans un sens en vérité.

« Je ne pense pas aller jusque là. » Un sourire amusé avait étiré ses lèvres, n’éprouvant aucune idée malsaine à la mention d’une paire de menottes. Si nombreux étaient ceux à considérer cet objet comme un moyen de réaliser certains fantasmes, pour l’officier, elles n’étaient qu’un outil de travail. Il espérait ne pas en arriver au stade où il ait besoin de menotter sa femme pour la calmer ou lui faire comprendre ses erreurs… Avant d’être policier, il était un être-humain comme tout le monde et user de la force pour se faire attendre n’était pas forcément la solution. « Manquée d’action. Mais c’est positif en un sens, ça veut dire qu’il n’y a pas de victimes. » Il lui sourit de plus bel, sincère dans ce qu’il racontait et si l’ambiance n’était pas la meilleure au commissariat, il était habitué à présent. Il faisait de son mieux comme toujours.

Son épouse lui proposa ensuite un moment détente au sein du jacuzzi, une idée qui l’enchantait mais qui le gênait également, Luca n’était pas de ces hommes qui se déshabillaient facilement et vantaient leur corps à tout bout de champs. Il pourrait pourtant, il n’avait rien à envier à quiconque mais c’était plus fort que lui, il lui était difficile d’accepter sa propre valeur. « Je m’en doute bien. » Il ne manquerait plus que ça, qu’ils soient tout nus ! Un léger rire avait traversé la barrière de sa bouche avant qu’il accepte sa proposition, la laissant le trainer après ce doux baiser abandonné sur sa joue. C’était étrange, pas désagréable, simplement étrange puisqu’ils ne se connaissaient pas énormément hors tout semblait si simple et naturel. « C’est la première fois que je vais tester ça. Je n’en ai jamais eu l’occasion. » Et pas vraiment les moyens non plus en soit, cela coûtait cher un jacuzzi.

Alors que la coréenne était partie se changer, l’officier en profita pour faire de même, enfilant un short de bain par-dessus son maillot ainsi qu’un tee-shirt qu’il comptait enlever au dernier moment. « Toujours. » Très vite, ses doigts entremêlés à ceux de la jeune femme, il la suivit jusqu’au jacuzzi, l’observant dans chaque tâche qu’elle entreprenait sans pour autant se déshabiller. Pas encore. Machinalement, son regard avait détaillé discrètement son épouse qui avait enlevé son peignoir, dévoilant ainsi beaucoup plus ses formes habituellement camouflées par ses vêtements. Il n’avait pas soulevé, nullement mal à l’aise à ce propos et une nouvelle esquisse avait bordé ses lèvres, parce que encore une fois, tout paraissait si naturel. C’était comme s’il n’y avait aucun mur entre eux et qu’ils pouvaient profiter de chaque instant ensemble sans avoir à se prendre la tête. Dans un hochement de tête, il avait alors retiré son haut qu’il plia et posa sur une chaise à côté, dévoilant à son tour son torse dénudé et parfaitement sculpté. Un détail qui ne l’empêcha vraisemblablement pas de croiser ses bras autour de sa taille, comme pour se protéger, pour cacher ce qui le mettait mal à l’aise… « L’eau est bonne. » Déclara-t-il tandis qu’il enjambait le bassin également, rejoignant sa femme au côté de laquelle il s’installa, gardant uniquement sa tête et ses bras hors du jacuzzi. « C’est agréable et reposant. Tu as eu une excellente idée. C’est ce qu’il faut après une dure journée. » Il ne le ferait sûrement pas tous les jours mais de temps en temps, pourquoi pas. De plus, c’était une autre façon de partager des moments avec son épouse sans avoir obligatoirement besoin de parler… Même le silence était agréable en cet instant précis.


(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 282 - Points : 867
Chantage. ( Luca - Page 2 TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Dim 2 Aoû 2020 - 17:49 )

Pétage de câble.
luca & na young
Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains.

La tristesse est toujours là, logé dans mon cœur et je sais qu’elle ne va pas se calmer du jour au lendemain. La rage du à la lettre, elle a disparu. Rassurée par les mots de Luca, apaisée par sa présence. Je ne pensais pas que notre complicité se mettrait si vite en place. Que j’apprécierais autant le fait qu’il soit à mes côtés dans un moment difficile. J’ai souvent affronter les épreuves seule, quand elles n'étaient pas adoucies par mes parents. Qui me préservaient, enfin d’une certaine façon. En principe je deviens froide et met tout de suite une barrière entre les personnes concernées et moi. Pensant toujours à tout ce que mes parents m'ont enseigné. Éducation de merde par moment.
Mais Luca est différent. Dans sa façon de m’approcher, de me parler. Il est franc, il ne cherche pas à me blessé, au contraire il me tend la main, libre à moi de l’accepter. Il ne me tourne pas le dos. Et ce mariage bâti sur du vent, me semble à cet instant, bien plus concret que des mariages basés sur les sentiments. En tout cas je me sens parfaitement à mon aise en sa compagnie. Prête à ne pas mettre de barrière et à vraiment être moi-même. Une première. Il prend soin de moi et en retour il est logique que j’en fasse de même. Que je m’intéresse à sa vie, à son métier. Et tout se fait naturellement, sans me forcer, comme si notre complicité datait de bien plus longtemps.
« C’est sûr, je n’y avais pas pensé. Et mon mari ne se met pas en danger en courant après les méchants. »
Je lui rends son sourire, un éclat plus étincelant dans le regard.

La journée et la soirée ont été dures. J’ai envie de me poser, de prendre du temps. J’ai envie de décompresser et de profiter d’un instant détente à Luca. Je ne réfléchis pas au fait que ma proposition met en place un peu plus d’intimité. On partage le même lit, je ne vois donc pas de problème de se retrouver dans un jacuzzi. Même si là nous serons un peu plus dévêtus. Me montrer en maillot ne me dérange pas une seconde. Je ne cherche pas à provoquer. C’est vraiment fait en toute innocence sans penser que cela peut éveiller quoi que se soit. De toute manière pourquoi cela éveillerait quelque chose ?
« Tu vas voir quand tu y auras goûter, tu ne voudras plus t’en passer. »
Je lui fais un clin d’œil.
« Surtout après une grosse journée ou une journée difficile. »
Bien entendu pour ne pas faire naitre de malaise, je mets un peignoir par-dessus mon maillot, Luca lui garde son tee-shirt. Chacun aura l’occasion de découvrir réellement l’autre juste avant de rentrer dans l’eau. Mon peignoir glisse et je ne pénètre dans l’eau, la température est idéale. Je m’installe et sans me montrer intrusive je regarde Luca quitter son haut. Doucement je détaille les courbes qui m’apparaissent pour la première fois. Depuis notre mariage nous sommes restés discrets au moment de nous déshabiller ou de nous habiller. Ce qui est tout à fait normal vu notre situation. Je le trouve beau, des muscles bien dessinés, mais il croise ses bras sur son torse me privant de la vision qu’il m’offrait un peu plus tôt. Il a du en affoler des filles avec un corps pareil. Je le laisse s’installer.
« Je t’avais dis que c’était parfait. »

Luca me rejoint et j'augmente doucement les bulles.
« Comme ça c’est bien, elles ne sont pas trop fortes ? »
Ma jambe frôle la sienne, mais c’est involontaire. Et puis il n'y a rien de grave, cela risque de se produire plusieurs fois durant ce moment de partage.
« Je ne sais pas comment j’aurais géré cette histoire si tu n'avais pas été présent à mes côtés. »
Ma gorge se serre à cette pensée. Qu’est ce que j’aurais fais seule dans cette grande maison ? J’aurais peut être pleurer sur l’épaule de Charlie. Mais il n’y aurait pas eu ce sentiment troublant d’intensité. De complicité. Et cela me plait d’être aux côtés de Luca. De partager de pans de ma vie en sa compagnie.
« Tu es vraiment le premier homme avec qui je vs un moment pareil. Enfin je n'avais jamais reçu de lettre anonyme avant. Après pour les chevaux c'est le premier que je perds alors que mon père n'est plus là. Le sien en plus. »
Aucun homme, à part mon père et Charlie, ne va vu pleurer. Aucun homme ne va vu désarmé de cette façon. Aucun homme non plus n’a eu le loisir de partager un instant jacuzzi.
« Je n’ai jamais ramené de garçon à la maison. Ceux que j’ai fréquenté n’ont jamais plut à mes parents. Ils n'étaient jamais assez bien. Et puis je n’ai pas eu tant de petit ami que ça. J'étais plutôt sage de ce côté là. »
Quelques amants, notamment dans le personnel bossant aux écuries, mais rien de sérieux. Jamais eu l’envie de m’impliquer, de m’ouvrir, d'aimer. Peur de souffrir.  
« Je vis pas mal de première fois avec toi. »
Je me mets à rire, un peu surprise par mes propres mots.
« Enfin je pense que la plus part des femmes mariées vivent pas mal de premières fois avec leurs maris et inversement. Sauf s'ils se connaissent depuis un bail. Nous on a tout à découvrir de l'autre et je trouve cette idée de plus en plus plaisante. »
Et je sais qu’il y en aura beaucoup d’autres de premières fois. Sur le coup je sens même mes joues légèrement s'empourprer. Pourtant je ne pense à rien de mal. Ou du moins c'est ce que je me dis.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 250 - Points : 947
Chantage. ( Luca - Page 2 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Dim 30 Aoû 2020 - 11:14 )
Chantage
Na Young & Luca

Luca avait toujours été ainsi : positif, avenant et le premier à écouter son prochain. Il était celui qui se mettait constamment en arrière, qui se sacrifiait pour le bonheur de ses proches parce que c’était ce qui comptait le plus. Evidemment qu’il avait changé comparé au passé, qu’il mettait indirectement plus de barrière avec les nouvelles personnes qu’il rencontrait et faisait attention dans chaque tâche qu’il entreprenait. Il s’était toujours dit que ce n’était pas grave s’il était celui qu’on blessait du moment que les autres étaient heureux, il le pensait encore aujourd’hui cependant il y avait des limites à ne pas franchir. Il n’était pas une bête de foire, il n’était pas un garçon qu’on prenait quand on avait besoin puis qu’on jetait et piétiner dés qu’il n’avait plus aucune nécessité. Lorsqu’il se donnait à quelqu’un, que cela soit en amour ou en amitié, il se donnait tout entier. Toujours. Une fois qu’on avait sa confiance, il était important de la préserver car elle était plus longue à obtenir que ce qu’on pouvait imaginer et si facile à détruire. Voilà quel genre d’individu était l’officier, il s’ouvrait aux autres volontiers, il leur tendait la main au besoin, il ne les jugeait pas non plus mais si on choisissait de profiter de sa gentillesse, il serait assurément le premier qui tournerait le dos. En ce qui concernait sa femme, c’était la même chose… Bien que leur union n’était pas lié à l’amour, Luca souhaitait s’investir et prendre soin d’elle avec sincérité. Il ignorait si c’était ce que Na Young désirait hors il faisait de son mieux et jusqu’à présent, elle ne lui avait pas laissé de mauvaises impressions ; elle aussi paraissait vouloir essayer que cela fonctionne mais parce qu’ils avaient des personnalités différentes, cela ne pouvait pas être facile tous les jours. A eux deux, ils tentaient et il lui était profondément reconnaissant pour ça. Elle-même lui faisait se rendre compte de tant de chose alors qu’ils apprenaient tout juste à se connaître, elle ne lui paraissait pas mauvaise et plus le temps avançait, plus ce mariage accentuait sa curiosité. Ils avaient beaux venir de milieux entièrement opposés, ils semblaient parfaitement se compléter. C’était incroyable de le constater et le jeune homme peinait à s’y faire, même encore maintenant.

« Exactement. » Un sourire avait naturellement dessiné ses lèvres alors qu’ils parlaient de la journée du lieutenant, journée qui avait été ennuyante mais qui n’était pas forcément négative. Certes, rentrer puis devoir assister à l’euthanasie d’un animal n’avait rien de joyeux néanmoins c’était ainsi qu’était la vie et il ne pouvait malheureusement pas s’arrêtait de vivre. Le temps aiderait son épouse à se remettre de cette perte puis lui serait à ses côtés pour l’accompagner. La jeune femme avait d’ailleurs proposé une excellente idée pour se détendre, profiter du jacuzzi puis passer un autre moment ensemble. Ils apprendraient ainsi un peu plus à se connaître et cette simple idée plaisait au garçon, le pourquoi il n’avait pu qu’acquiescer avant que tous deux n’aillent se changer.

Et si Luca n’était pas gêné à l’idée de voir son épouse en maillot de bain, il l’était plus au fait de dévoiler son propre corps à moitié dénudé. Il n’avait pourtant pas à s’inquiéter, son torse était parfaitement sculpté, rien à voir avec ce qu’il était par le passé, hors c’était difficile pour lui de s’apprécier comme il se devait. Peu importait ce qu’on lui disait, lui était loin de se trouver parfait et c’était la raison pour laquelle, il avait aussitôt caché son corps avec ses bras. Enfin dans le jacuzzi, il s’était rapidement détendu, appréciant les bulles qui lui massaient le dos. « C’est parfait comme ça. » C’était la première fois qu’il testait ce genre de choses, il ne pouvait qu’aimer. Puis ses yeux s’étaient redressés quand sa vis-à-vis repris la parole pour mentionner à nouveau ce qu’il s’était passé plus tôt et à quel point sa présence l’avait rassurée. Luca était resté silencieux, la laissant s’exprimer comme elle le voulait puis l’écoutait avec attention. Tout ce qu’elle lui rétorquait lui mettait du baume au cœur, ça le touchait, le réconfortait et le soulageait de remarquer qu’ils avaient l’air sur la même longueur d’ondes. « Je suis content si ma présence t’a aidée ne serait-ce qu’un peu. Pour moi, c’est normal d’être là. On est marié après tout. » Il lui arbora une nouvelle esquisse, sincère, sur ses dires avant d’enchaîner. « J’aime beaucoup cette idée aussi. Je n’ai pas eu beaucoup de relations non plus et la plus longue que j’ai eu ne s’est pas bien terminée. C’est difficile pour moi de croire en ce genre de choses à nouveau. » Comparé à quelques années en arrière, il arrivait à parler de cette histoire avec plus de recul, sans avoir la sensation de son cœur qui se tordait dans tous les sens et le broyait de l’intérieur. « Mais j’ai l’impression de découvrir de nouvelles choses puis tu m’as l’air d’être quelqu’un de bien. » Peut-être se trompait-il ou se voilait-il encore la face, cependant c’était réellement ce qu’il pensait de sa femme. Elle avait certes son caractère hors elle ne lui paraissait pas mauvaise, pas du tout. Elle devait avoir son lot de blessures comme tout le monde, elle avait été privé de tant de choses, elle avait été éduquée dans un milieu qui ne lui avait pas appris à être libre et plus il passait du temps à ses côtés, plus Luca le remarquait.

(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 282 - Points : 867
Chantage. ( Luca - Page 2 TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Jeu 3 Sep 2020 - 14:30 )

Pétage de câble.
luca & na young
Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains.

Plus on avance dans les jours de notre mariage, plus je me rends compte que j'ai fais le bon choix. Si au départ je voulais garder mes distances. Ne rien laisser paraître. Je baisse peu à peu mes barrières comprenant que même sans avoir l'amour, les serments du mariage pouvaient se mettre en place. Luca est un mari sur lequel je peux compter, dans les bons moments et les épreuves. Je me dis que le hasard et le destin, ce jour  là m'ont été favorables. Un autre aurait certainement pris ses jambes à son cou et aurait fui en voyant la peste que je pouvais être. Lui a aplani les angles saillants et a fait que cette situation pénible et douloureuse devienne plus facile à accepter, à surmonter.
Au fond de moi je trouve ses attentions touchantes. Mon mari atteint doucement mon cœur,  Et je suis conquise et troublée. Son comportement me rassure sur la suite de notre mariage, sans que je me dise qu'on finira amant ou amoureux ou les deux . Pour le moment ce style de pensées n'arrivent pas à mon cerveau. Je suis juste troublée, mais vu ce qu'on vient de traverser qui ne le serait pas.

Maintenant on a plus qu'à profiter de la soirée. De voir le temps filer et laisser la souffrance s'apaiser. Et les inquiétudes s'estomper. Demain sera un jour nouveau, plus doux, plus beau. Là faut juste qu'on  saisisse l'instant et qu'on lui donner une couleur plus tendre. Après qu'il est pris soin de moi, je me dois de lui demander comment c'est passé sa journée. J'ai été une tornade quand il est entré et j'en ai oublié les bonnes manières. Mais je rectifie le tir, heureuse qu'il ne mette pas sa vie en danger. Et nos sourires se font plus naturels, ils chassent les notes de tristesse pour doucement y mettre une forme d'allégresse.
Je trouve qu'avec Luca on a bien mérité un moment de détente. Quoi de mieux qu'un jacuzzi pour oublier tout ce que l'on vient d'encaisser, toutes les tensions que cette journée et ce début de soirée ont provoqué. Nous voilà parti pour nous changer, avec une pudeur du au fait que nous sommes, sur ce terrain là, deux étrangers. Mais une fois en maillot tout est plus facile. Il n'y a rien d 'indécent qui puisse mettre mal à l'aise même si je sens Luca relativement réservé. C'est aussi à cet instant en détaillant un peu plus son corps, que je me rends compte qu'il est vraiment bien foutu. Ses courbes sont bien dessinées. L'homme que j'ai épousé est un homme séduisant et plus que parfait physiquement.

J'essaie de garder mon regard discret quand il glisse sur son torse. Luca a du en émouvoir des filles, ainsi taillé. Puis on se retrouve enfin tous les deux dans l'eau. Je règle les bulles en m'assurant qu'elles sont également a son goût. Je veux vraiment que cet instant soit particulier. D'abord parce qu'il est intime. Et puis après ce qu'on vient de passer, on a bien le droit à moment à nous. Une façon de se découvrir un peu plus. De doucement lever la peau pour découvrir ce que cache le fruit dans lequel on veut croquer. Même si nous n'en sommes pas encore à cet étape et que je ne suis pas sûre qu'un jour on la franchira.
Mais il ne faut jamais dire jamais. La vie peut être surprenante. Je le remercie à nouveau me rendant compte que sa présence a été d'un grand soutien. Je n'ose même pas m'imaginer comment je serais à cet instant si Luca n'avait pas été là. Effondrée sur mon lit à pester contre mon père de ne plus être là, à crier contre la terre entière que les choses sont mal faites. Bon il n'y aurait pas cette histoire de lettre anonyme. Mais je veux oublier tout ça. Et juste profiter des bulles et de mon mari.
« Oui je sais mais c'est un mariage un peu spécial. »
Un arrangement plus qu'un mariage. Et je réponds à son sourire touchée par sa sincérité. Et je me livre un peu plus ouvrant une parenthèse de ma vie que je garde secrète. Ayant toute confiance en l'homme que j'ai épousé, sachant qu'il sera un allié et pas un traite prêt tout pour s'accaparer ma fortune.
« Je comprends. Une femme t'a donc fait souffrir. »
Il est certain que lorsqu'on a une expérience douloureuse en amour, on reste prudent pour la suite. Chat échaudé craint l'eau chaude comme dit le proverbe.
« Moi j'avais tendance à fuir quand je sentais que la relation pouvait déboucher sur un lien plus sérieux. Je voulais profiter de ma jeunesse avant de m’enchaîner à un homme. »  
J'avais envie de vivre ma vie, ma passion du cheval, sans devoir rendre des comptes, sans me préoccuper de fonder une famille. Même si mon comportement allait à l'encontre des idéaux de mes parents.
« La situation que l'on vit me plaît bien. Parce qu'elle me permet de me sentir en sécurité, épaulée, sans avoir à subir les points négatifs que les sentiments peuvent engendrer. »
Parce que l'amour même tout beau tout rose finit par se faner. En passant souvent par les affres de la jalousie, de l'envie, des compromis et bien d'autres encore.
« C'est un bon compromis je trouve. »
Je souris quand Luca me dit que j'ai l'air de quelqu'un de bien.
« J'ai mes bons côtés. Mais t'avoir avec moi me fait voir aussi mes petits travers. Et change ma vision de certaines priorités. Je ne peux pas dire que toutes mes relations sont nés à cause de mon compte en banque. Parce que j'ai rencontré des gens qui m'ont apprécié. »
Je joue avec les bulles que j'essaie d'attraper.
« Mais je sais que certains ne visaient que le poids financier que je pesais. Même s'ils n'ont jamais eu le courage de le dire. Toi au moins tu as été direct et honnête sur ce sujet. Et tu fais ressortir un côté humain que je pensais pas avoir. Je ne sais pas si je suis réellement quelqu'un de bien. Je sais que j'ai de gros défaut et un sale caractère. Mais à ton contact j'ai envie d'être une autre. De voir au delà de l'apparence que je donne. Je t'apprécie beaucoup Luca pour cette chance que tu me donnes de ne pas être que la riche héritière capricieuse que j'ai toujours été. »
Facette mise en place durant toute mon enfance, mon adolescence, ma vie de jeune adulte. Difficile d'être une autre quand la famille et les gens qui nous entourent, nous cantonne dans ce rôle. Et d'un mouvement de main je l'éclabousse en éclatant de rire. Rire qui résonne dans la pièce. C'est quand la dernière fois que j'ai ris de bon cœur, sans y être presque forcée ? Juste par envie.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 250 - Points : 947
Chantage. ( Luca - Page 2 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Jeu 10 Sep 2020 - 10:47 )
Chantage
Na Young & Luca

Bien sûr que leur mariage était spécial puisqu’il n’avait pas été uni par des sentiments amoureux néanmoins pour Luca, ce n’était pas une raison et ça lui paraissait normal de soutenir sa femme dans les bons comme dans les mauvais moments. Il ne l’avait pas épousé pour l’ignorer la seconde d’après, autant ne rien faire dans ces cas là… Certes, Na Young avait eu une bonne raison de l’aborder puis le demander subitement en mariage, hors, lui n’était pas dans cette situation, il n’avait rien à obtenir de cette union. Il avait accepté parce que ce qu’il recherchait était bien moins matérialiste que ce dont désirait sa femme, il ne souhaitait que la stabilité et non pas que pour l’image, mais également parce que c’était ce qui manquait à sa vie. Même s’il ne s’imaginait pas capable de pouvoir aimer quelqu’un sincèrement de plus bel, il avait ses propres valeurs et lui partait du principe qu’une femme, on était censé en prendre soin. La sienne aurait pu l’ignorer, l’envoyer balader et le rejeter à peine les papiers signés toutefois contre toute attente, Na Young s’était ouverte elle aussi, ils avaient été sur la même longueur d’ondes. Peut-être avait-elle d’autres idées derrière la tête, qu’elle le faisait uniquement pour ne pas voir son image brisée – elle lui avait dit après tout qu’ils se devaient de jouer la comédie devant les autres – néanmoins l’officier ne saurait l’expliquer, il n’avait pas l’impression que c’était entièrement le cas. Malgré leurs différences, ils semblaient se compléter et chaque jour, ils en apprenaient toujours un peu plus sur l’autre, ils s’ouvraient, se confiaient puis se soutenaient. Son épouse lui apportait des émotions nouvelles, une étrange attention qu’il n’aurait jamais cru avoir et inconsciemment, elle lui permettait de prendre conscience de la fausseté de sa relation passée. C’était nouveau, oui, et particulièrement agréable d’avoir quelqu’un qui était prêt à nous écouter, à nous encourager puis qui nous accordait une profonde attention. Luca n’avait jamais pensé que cela pouvait être si libérateur et pourtant, sa femme le lui démontrait un peu plus à chaque fois. « Même si c’est un mariage un peu spécial, cela reste un mariage quand même. » Son ton s’était fait un brin amusé sur cette rétorque mais pas moins sincère, alors qu’une douce esquisse venait border ses lèvres.

Et peu de temps après, le jeune homme n’avait pas résisté à lui confier un bout de son histoire passée, sans pour autant rentrer encore dans les détails. Il n’avait pas surenchéri, laissant à son épouse tout le loisir de s’exprimer, sans jamais la lâcher des yeux alors qu’il l’écoutait. « Je comprends cette envie. » Probablement que toute personne était déjà passé par là « Mais en règle générale, les sentiments ne se contrôlent pas. » Lui aussi avait envie de profiter de sa jeunesse, il n’avait pas prévu de rencontrer Serena et en tomber amoureux. S’il avait pu le prévoir, peut-être aurait-il essayé de contourner cet obstacle, cela lui aurait évité bien des souffrances. « Je suis d’accord, ça me plaît également et c’est bien la raison pour laquelle j’ai accepté. » Autant être honnête sur le sujet, de toute manière Na Young savait pertinemment que Luca n’avait pas choisi de l’épouser car elle lui plaisait et encore moins pour l’argent qu’elle pouvait lui offrir.

Un éclat sincère étira ses traits ensuite, l’officier lui confiant qu’à ses yeux, elle lui paraissait être quelqu’un de bien. Il ne la connaissait pas encore assez pour se permettre de dire qu’il savait tout d’elle, hors il pensait ses paroles. Sa femme avait peut-être un mauvais caractère, des défauts comme tout le monde, lui était capable de voir au-delà de ça et il était certain qu’au fond de son âme se cachait une somptueuse personne. « Tu es quelqu’un de bien. » Lui avait-il répété avec franchise, touché en réalité par les mots qu’elle lui avouait et ça lui faisait plaisir d’entendre ouvertement qu’on l’appréciait. Il n’avait jamais eu une profonde confiance en lui et c’était ce genre de réflexion qui lui mettait du baume en cœur, qui l’aidait à se remettre en question puis se dire que lui non plus n’était peut-être pas si mal que ça. « On a tous nos défauts et nos qualités, c’est ce qui nous rend humain après tout. Tu as souvent été entouré par de mauvaises personnes, ceux qui n’en ont qu’après ton argent sont tous des imbéciles, et avec ça, c’est normal de se créer des barrières. » Il ne savait pas grand-chose de la vie des gens riches hors il savait que la plupart était conçu à garder constamment une bonne image, qu’on ne leur apprenait pas les valeurs les plus simples et que de ce fait, il menait une vie bien différente que toute personne normale. Na Young avait grandi entourée de gens qui ne voyaient en elle que la richesse de sa famille, on l’a forgée à être cette femme forte et inatteignable, à garder une image respectable, hors cela ne signifiait pas qu’elle était mauvaise pour autant. Elle n’avait simplement eu personne auprès d’elle pour lui montrer que la vie n’était pas que d’argent et de paillettes. « Et je ne vais pas fuir sous prétexte que tu as un sale caractère. J’ai mes défauts aussi mais en apprenant à se connaître, je pense qu’on ne pourra obtenir que du positif. Tant qu’on se respecte l’un l’autre, c’est le plus important. » Puisque oui, pour mener à succès une relation, il était primordial avant toute chose de se respecter. Le reste suivait naturellement.


(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangLe vin est un puissant lubrifiant social
Na Young Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait- http://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © vmicorum.. (vava + code sig) / redlunds (icons) / lauly (crackship)
Messages : 282 - Points : 867
Chantage. ( Luca - Page 2 TfJmk9p
Âge : 29 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Ven 18 Sep 2020 - 16:35 )

Pétage de câble.
luca & na young
Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l'impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains.

C'est étrange la vie parfois. Elle  nous fait prendre des décisions, dans l'urgence, parce qu'on a pas le choix. Des décisions qui ont la plus part du temps des répercutions. Répercutions qui affectent positivement ou négativement le chemin tout tracé de notre existence. Comme lorsque j'ai décidé de me marier pour sauver mon héritage. Mais je ne pensais pas une seconde que Luca s'investirait de cette façon. Qu'il serait là pour moi comme un époux se doit de l'être pour sa femme. Et cela me touche bien plus que je ne l'aurais pensé. Je sens mon cœur battre avec plus de force. Je sens mon être frissonner. Je sais qu'il est sincère et que ce n'est pas une tentative pour m'amadouer et ensuite me planter un couteau dans le dos. Un autre l'aurait sûrement fait, pensant en priorité au poids de mon compte en banque, plus qu'à ma propre personne. Mais Luca est attentionné, prévenant, doux, patient. Charmant aussi. Séduisant. Je m'égare là, vu qu'entre nous c'est juste un arrangement. Chacun y trouve son compte. Chacun puise dans cette union une part de force, un peu de chaleur humaine. Des moments d'émotions et de confidences. Au final même sans sentiment notre mariage sonne juste et vrai. Et ce fait est loin de me laisser indifférente. Moi qui n'ait jamais réellement pris l'ampleur des sentiments des autres, ni même des miens. Moi qui est toujours jouée sur les apparences pour ne pas faiblir et ne pas être prise au piège. Là je l'avoue, et ce sans aucune crainte, je me laisserais bien submerger par les émotions que cette soirée a créé. Par celles que nous partageons à présent dans le jacuzzi. Ce moment à nous, teinté de confiance et d'une forme de bonheur qui nous est propre. Alors oui notre mariage est spécial, il est même unique. Il chasse cette peur de souffrir en s'impliquant amoureusement. Mais ne nous séduit-il pas sous une autre forme ? Les barrières tombent et les secrets se dévoilent quoi de plus sincère que de voir l'autre se mettre à nu. Au moins au figuré vu que l'on porte tous les deux un maillot de bain. Morceau de tissu qui fait que nos corps restent chastes alors que nos pensées peut être s'égarent. En tout cas les miennes s'égarent. Même si je reste concentré sur la conversation que nous échangeons. Sur ce moment privilégié qui nous lie un peu plus sans que l'on en prenne la véritable mesure.

« En effet mais tu sais quand tu es conditionnée depuis ton enfance par certaines règles et une vision de la vie faussée. Et bien tu peux te jouer des sentiments. Agir ainsi fait parfois souffrir. Mais on met une couche par dessus et on retrouve son sourire. »
En tout cas avec Luca je ne fais pas semblant. Je pourrais jouer la petite fille riche, je tiens ce rôle à la perfection. Mais je n'ai pas envie. J'ai envie pour une fois de profiter de ce que la vie me donne, même si c'est un inconnu choisi au hasard dans la rue.
« On forme une bonne équipe. »
Oui c'est un peu ça, chacun a son poste, chacun tient son rôle. Et nous marquons des points ensemble. Bonne tactique et bonne technique. Le sourire qui se dessine sur le visage de mon mari, comme l'éclat qui pare ses yeux en sont les preuves parfaites. Et mon sourire est tout autant radieux, comme mes yeux ont retrouvé un peu plus de vie. Je me sens rassurer, en sécurité. Que demander de mieux ? Ou de plus ?
« Il faudra que l'on soit toujours sincère l'un envers l'autre. Même si ça doit faire mal. »
D'une certaine façon j'ai vécu dans une bulle ou la réalité de la vie ne m'apparaissait pas si compliquée et complexe. Les angles étaient arrondis, les mauvaises choses éliminées, tuées même dans l’œuf. Pour éviter les drames. Si mon père n'était pas mort ma vie aurait été bien triste, un mariage forcé pour sceller notre fortune, des enfants sûrement non désirés. Là on prend juste ce qu'on a besoin avec Luca et on donne en échange. La balance s'équilibre.
« J'étais un peu entourée de coton ou de papier bulle. Je ne voyais que ce que l'on voulait bien me montrer. Et lorsque je poussais portes on les refermait rapidement sans que j'ai eu le temps de voir au delà. »
Mon enfance pourrait même sonner faux si je reprenais chaque détail.
« La seule chose qui me permettait de voir la vraie vie, c'était l'équitation. En concours je n'ai jamais pu faire semblant et mon père n'a jamais acheté les juges. Je ne lui aurais de toute façon jamais pardonné. Je préférais finir dernière que de finir première et ne pas le mériter. »
C'est pour cette raison que dans ce domaine on s'entendait à merveille. Même lui oubliait son statut d'homme riche et puissant.

« Oui on doit se respecter et ne pas se mentir. Toujours être honnête l'un envers l'autre. Je préfère que tu me dises si quelque chose ne te convient pas. Si mon comportement n'est pas adapté. Même si cela fait mal. Je ne veux pas prendre le risque de briser ce qu'on est en train de créer juste parce que je suis qu'une petite capricieuse. Je me connais je sais que parfois j'aurais des réactions idiotes et qui n'auront pas leurs places. Dis le moi dans ce cas. »
Je me connais, déjà quand il est arrivé j'ai été odieuse, méfiante. Il y aura certainement d'autres occasions. Même si je vais tout faire pour les éviter. Jouer carte sur table et faire de notre mariage quelque chose de fort.
« En tout cas tu es le premier homme qui me fait tant parler et à qui je confie toutes ces choses. »
Je le regarde en me mordant les lèvres.
« En plus j'ai un mari très séduisant. Beaucoup de femmes doivent m'envier. Il va falloir que je te présente officiellement. Parce qu'on a évité la presse, mais bon, vu la lettre, ce sera plus prudent. Je me doute qu'une soirée mondaine ne va pas t'enchanter. Tout comme de porter un costume hors de prix taillé sur mesure. Mais on va devoir le faire. »
Je le regarde presque ennuyée de lui demander un tel sacrifice.
« Ne t'en fais pas, je te préparerais et tu vas parfaitement t'en sortir. Je suis même sûre que tu vas séduire tout le gratin de Naples. »
En attendant il est temps de sortir, en plus mon estomac commence à faire des réclamations, ce qui me fait rire.
« Désolée. Je crois qu'il veut dire qu'il a faim. »
Même si je ne pensais pas avoir de l'appétit après tout ce qui c'était passé. Ce moment avec Luca m'a détendu. Et j'ai beaucoup apprécié notre échange.
« Alors le jacuzzi ça te plaît ? »
Et je me lève pour sortir.

vmicorum.


eclat
d'une nouvelle aube ou les gestes s'accordent, ou les mots résonnent, dessinant un horizon plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Ealitya
Messages : 250 - Points : 947
Chantage. ( Luca - Page 2 4ga6Isf
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le Hier à 18:19 )
Chantage
Na Young & Luca

Luca comprenait tout à fait le point de vue de sa femme, il ne pouvait que comprendre toutefois ça n’enlevait pas que si elle avait sa façon de visualiser les choses, il avait aussi les siennes. Il n’avait pas été élevé dans un tel milieu, s’il avait ses propres idées sur le sujet, il ne savait pas entièrement comment c’était hors il se doutait que cela ne devait pas être facile. Être confectionné dés lé départ à une personne que les autres voudraient qu’on soit et non pas parce qu’on le désirait vraiment, ça devait être frustrant, triste et terriblement solitaire aussi. Porter un masque à longueur de journée, devoir s’adapter à toute situation puis ne jamais salir son image, ça n’avait rien de joyeux. Il n’était pas en mesure de saisir ce style de vie, jamais cela ne lui viendrait à l’esprit d’imposer quoi que ce soit à ses proches ou ses enfants. A chaque fois que Na Young abordait ce sujet, il ne pouvait s’empêcher de compatir, parce que s’il avait souffert quand il était plus jeune, ça n’avait pas dû être facile pour elle non plus. Et ce, même si elle avait tout ce que nombreuses personnes rêveraient d’avoir. Le proverbe disait que l’argent ne faisait pas le bonheur et Luca y croyait complètement. Ce qui rendait les gens heureux, ce n’était pas le nombre d’euros présents sur le compte en banque, mais les belles surprises et les superbes rencontres que la vie réservait. Il y avait des tas de secrets afin de toucher le bonheur du bout des doigts et l’argent n’était aucun d’entre eux.

« On peut se jouer des sentiments mais quand tu aimes sincèrement quelqu’un, ce n’est pas quelque chose que tu maîtrises. » Parce que oui, il y avait ça aussi. Son épouse avait pu mettre les sentiments de côté, probablement car elle n’avait pas encore rencontré cette personne qui lui ferait battre son cœur à en perdre littéralement la tête. Peut-être même que si une telle chose arrivait à l’avenir, elle irait jusqu’à lui demander le divorce pour vivre avec celui qu’elle aimait. On pouvait faire tellement de choses par amour, quand celui-ci était pur et sincère, on lui décrocherait la lune et les étoiles. L’amour était un sentiment beau et agréable, un sentiment que tout le monde devrait connaître ne serait-ce qu’une fois dans sa vie bien que le concernant, il avait eu sa dose. Il n’était pas celui qui avait joué des sentiments, il était ce garçon qu’on avait piétiné et avec qui on s’était simplement amusé. Il avait aimé ce qu’il avait ressenti à cette époque-là, il ne regrettait pas d’être tombé amoureux de Serena hors ça n’enlevait pas le fait qu’il avait perdu trois années de sa vie à aimer une femme qui n’en avait rien à faire de sa personne. Et ça, ça faisait mal. Aujourd’hui, il déclarait ne plus vouloir se démener pour quelqu’un par amour hors comme il venait de le rétorquer, il n’était pas en mesure de savoir ce que l’avenir lui réservait. Peut-être que ça lui retomberait dessus sans qu’il ne le voit arriver, peut-être le fuirait-il par peur de revivre son histoire passée ou peut-être serait-il plus courageux puis l’affronterait fièrement.

Ils discutèrent encore confortablement, bien installé dans le jacuzzi, se confiant l’un l’autre, parlant même de leur relation future, de comment il était primordial qu’ils soient sincères et respectueux. « Je ne suis pas du genre à mentir donc il n’y a pas de souci à avoir là-dessus. » Il avait toujours franc, honnête dans sa façon de voir les choses également alors jamais il ne lui cacherait quoi que ce soit. « Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu’un mensonge qui fait du bien. » C’était sa devise et elle le serait continuellement. En silence, gardant son doux sourire au coin des lèvres, Luca l’écoutait avec attention, hochant la tête parfois afin de lui faire signe qu’il suivait ce qu’elle racontait. « Je le dirais, ne t’en fais pas. Et il en va de même pour toi. Il n’y a que comme ça que cela pourrait fonctionner. » S’ils se taisaient et ne communiquaient pas, les malentendus s’installeraient encore et encore jusqu’à ce que plus rien ne soit réparable puis que leur relation soit gâchée stupidement. Malgré leurs différences, ils semblaient être sur la même longueur d’ondes, et c’était déjà quelque chose de très important. « Je suis heureux de te faire cet effet là. » Il rit doucement sur ses propos alors que sa femme venait de lui avouer qu’il était le premier à qui elle parlait autant, probablement qu’il devrait en être fier. Tout comme ce qu’elle lui déclara ensuite cependant plutôt que le flatter, ça le mettait mal à l’aise et une expression gênée naquit aussitôt sur sa figure avant que sa main n’aille gratter nerveusement sa nuque. Il ne se trouvait pas particulièrement séduisant et il n’y avait rien à envier. « En parler à la presse juste après avoir reçu une telle lettre, je ne sais pas si c’est une bonne idée de faire une annonce officielle. » Oui, il avait préféré ne relever que ce sujet là et pas les compliments que son épouse lui avait faits. « Il vaut mieux que cela se fasse naturellement. » Comme par exemple, être pris au dépourvu dans la rue plutôt qu’une annonce officielle. Il n’était pas contre cette dernière également, néanmoins il estimait que c’était encore une fois montrer qu’ils accordaient une forte attention à cette lettre et ils ne devraient pas. « Et si je dois porter un costume, je le ferais. Je me doute que pour une telle soirée, il faut être bien présentable. » Il rigola de nouveau sur ses dires, détournant ensuite son regard vers le bas, à l’entente d’un petit gargouillement. Un autre détail qui l’amusa légèrement, c’était mignon. « Oui, c’est relaxant. » Il sortit ainsi à son tour avant d’ajouter un « Rentrons, je crois qu’il faut te nourrir. » Amusé, il la taquina avant de la devancer puis prendre la direction de la cuisine. Il n’y avait peut-être pas d’amour entre les deux, ce mariage n’était certes que de convenance hors à les regarder, ils ressemblaient pourtant bel et bien à un couple marié.


(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Chantage. ( Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: Chantage. ( Luca ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Chantage. ( Luca -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2