Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 ...
Voir le deal
2.99 €

 

- [terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Serena Cavalletti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Serena Cavalletti
http://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-sa http://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©killing boys - Signa ©Beylin - Gifs ©Tumblr - Aesthetic ©Cattleya
Messages : 150 - Points : 818
[terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I - Page 2 Jso4
Âge : Trente et un ans (21/04/89)
Métier : Bibliothécaire et femme de chambre à mi-temps chez Na Young Wang
[terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I ( le Jeu 8 Oct 2020 - 16:56 )
Should know this could never end well I don't hate you. I couldn't if I wanted to.. Just hate all the hurt that you put me through

Peut-être que Serena aurait-elle dû le laisser ouvrir la porte et sortir une nouvelle fois de sa vie aussi rapidement qu’il avait essayé d’y rentrer quelques minutes plus tôt, mais elle n’avait pas pu résister à l’envie de lui poser toutes ces questions. En effet, elle n’arrivait juste pas à comprendre pourquoi il avait voulu venir la voir trois après, quel était le but de cette démarche. Elle ne comprenait absolument pas sa manière de penser et il fallait bien avouer que cela la rendait un peu folle intérieurement, car il avait réussi à la déboussoler en l’espace de longues minutes alors qu’elle s’était forcée à ne pas penser à lui pendant trois ans. Comme quoi, parfois une seule personne réussi à chambouler de nombreuses choses et il avait réussi par sa simple présence à la déstabiliser et à la faire sortir de ses gongs. A croire qu’il avait véritablement encore une emprise sur elle et c’était très certainement pour cela qu’elle avait eu autant besoin de lui poser ses questions. Oh cela aurait été bien plus simple de le laisser simplement partir, mais il fallait croire que rien ne pouvait rester simple dans la vie de Serena, bien au contraire… Et c’était d’ailleurs ce qui avait le don de rendre folles ses meilleures amies qui ne comprenaient pas vraiment pourquoi elle arrivait toujours à se mettre dans des situations pas possibles. En tout cas, une chose était sûre, c’était qu’elle avait besoin de réponses avant qu’il ne franchisse cette porte, mais d’un autre côté, elle doutait fort qu’il en ait…

Et c’était alors que Francesco s’était stoppé dans son mouvement, gardant sa main sur la poignée mais en lui faisant soudainement face pour ainsi plonger son regard dans le sien. Une nouvelle fois, les émotions au fond de Serena étaient contradictoires. Très certainement parce que pendant longtemps elle avait espéré inconsciemment pouvoir le regarder à nouveau. « Tu veux que je sois honnête ? » « Ce serait mieux en effet. » La voix de Serena était encore un peu cassante, car après tout, elle ne lui avait pas posé ces questions pour qu’il y réponde par un mensonge, sinon elle l’aurait laissé partir encore plus rapidement que là... Donc oui, elle désirait qu’il soit honnête et elle espérait sincèrement que ce serait le cas. Finalement, après s’être appuyé contre la porte, Francesco s’était mis à répondre à ses questions. Il disait vouloir la revoir, peut-être croiser son fils, mais qu’il était juste paumé. Pour tout dire, cela se voyait vraiment qu’il était complètement perdu. Heureusement, cela en faisait deux, puisque elle-même ne savait pas trop sur quel pied danser. En tout cas, ses sourcils s’étaient rapidement froncés lorsqu’il avait osé lui dire qu’il avait cru qu’elle serait mieux sans lui. Alors bien voulu lui rétorquer que c’était totalement débile comme manière de penser, mais il avait eu tôt fait de le dire tout seul.  « Je sais c'est idiot. » Au moins il le reconnaissait et c’était peut-être stupide, mais cela faisait du bien à Serena de l’entendre. D’autant plus sachant que ce n’était clairement pas habituel que Francesco en vienne à reconnaître ses torts et encore moins à dire de ses réflexions qu’elles étaient idiotes, bien au contraire. A croire qu’il avait tout de même un petit peu réfléchi depuis tout ce temps… Et d’ailleurs, la suite la surpris d’autant plus. En effet, il était venu à dire qu’il était le seul fautif, qu’il avait tout bousillé et qu’il ne savait pas comment il pourrait se racheter mais plus que tout il en était même venu à s’insulter de gros con. Non clairement, c’était vraiment surprenant de sa part. « Et je ne veux pas te déstabiliser plus. J'ai assez mis le bordel. » Elle hocha vaguement la tête, car cela, elle ne pouvait que le reconnaître. Il avait effectivement bien mis le bordel dans sa vie et le pire c’était qu’il ne se rendait même pas encore véritablement compte à quel point… Après tout, Francesco ignorait encore qu’elle avait arrêté ses études en droit alors que son avenir était prometteur et tout tracé, qu’elle était partie en dépression, qu’elle faisait des petits boulots pour subvenir à ses besoins et plus que tout, qu’elle en était même venue à avoir des troubles alimentaires.

Non clairement il ignorait encore à quel point il avait véritablement mis le bordel dans sa vie, mais Serena ne voyait juste pas l’intérêt de tout lui annoncer. Il n’avait aucun droit de tout savoir. Alors elle l’observa ouvrir la porte et se diriger vers la sortie. Et sans trop savoir pourquoi, elle en vient à lui dire la seule chose de sa vie qu’elle acceptait qu’il sache : Lorenzo, le nom de leur fils. Enfin de son fils à elle, car il était certes le géniteur, mais il n’avait pas gagné le droit d’être père. « Lorenzo c'est un joli prénom. » Nouveau hochement vague de sa tête, car en même temps, même s’il n’avait pas aimé le prénom cela n’aurait pas changé grand-chose… « Et si on essayait de repartir du bon pied. Pas tout de suite je te laisse le temps d'y réfléchir. Et puis je t'ai assez mis en retard. Mais on pourrait un jour manger un bout ensemble ? Ou boire un verre ? » La proposition surpris énormément Serena qui ne s’était juste pas attendu à ce qu’il veuille qu’ils repartent du bon pied. Non clairement, c’était véritablement une surprise. Tout en elle semblait la pousser à dire que sa proposition il pouvait la mettre là où elle pensait, car elle était encore pleine de colère et de rancune, sauf qu’une toute autre réponse en vient à sortir de ses lèvres. « Oui, pourquoi pas. Je n’y vois pas d’inconvénients. » Enfin si, il y en avait des centaines, des milliers d’inconvénients à ce qu’elle accepte sa proposition, mais voilà c’était sorti tout seul de manière spontanée et elle ne pouvait juste pas revenir dessus. Très certainement que Francesco allait être tout autant surpris qu’elle-même, mais en tout cas, c’était bien là la réponse qu’elle lui avait dit : oui. « Mon numéro n’a pas changé. » Une façon pour elle de lui montrer d’une part qu’il aurait très bien pu lui écrire toutes ces années, et d’autre part qu’il lui faudrait lui écrire, car ce ne serait très certainement pas Serena qui lui enverrait un message en premier pour lui dire qu’elle serait disponible pour manger ou boire un verre… Et puis, c’était aussi un moyen pour elle de voir s’il l’avait conservé ou non, ce fameux numéro.


You have taken all the wind out from my sails
AND I HAVE LOVED YOU JUST THE SAME
AND YOU HAVE BROKEN EVERY SINGLE FUCKING RULE
AND I HAVE LOVED YOU LIKE A FOOL

Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
Francesco Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-viv http://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © endlessly epic (vava) & Lay (crackships)
Messages : 375 - Points : 783
[terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I - Page 2 Tumblr_onna76ERlG1uyd47mo1_500
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
[terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I ( le Dim 11 Oct 2020 - 12:16 )


Serena & Francesco
Encore une fois Francesco venait de gagner le pompon avec son comportement à la con face à Serena. C'est lui qui avait foutu le merdier et il ne savait que rejeter la faute sur les autres sans se remettre en question. Parfois il ferait mieux de se tirer une balle dans la tête que d'agir ainsi. Là il se fout tout le monde à dos, il va se retrouver seul, il lui restera juste son fric pour lui tenir compagnie. Est ce que c'est ce qu'il souhaitait ? Être marié à la femme que ses parents avaient choisi pour lui ? Malheureux et juste riche à millions. Sans réellement pouvoir faire ce qu'il voulait. Enfermé dans un rôle taillé sur mesure mais qui le laissera étriqué et lui mettra des œillères. Non et pourtant c'est tout ce qu'il allait obtenir s'il continuait dans cette voie. Il descendait en enfer et la remonté devenait de plus en plus impossible. Il ne savait que faire du mal et enfoncé des couteaux dans des blessures que lui même avait causé depuis des années. Il n'était qu'un pourri qui ne méritait que le mépris de la part des gens qui l'avaient aimé jadis. Pourquoi avait-il vrillé de la sorte ? Et surtout à quoi cela lui avait servi ? Pas à grand chose. Son cœur était vide et froid et sa vie ressemblait juste à une comédie et il ne maîtrisait rien. On tirait les ficelles pour lui. On écrivait son histoire. Et celle que lui aurait pu écrire il l'avait saccagé et il continuait. Alors il faut qu'il se reprenne. Qu'il fasse face et qu'il voit le bordel qu'il a semé. Les peines et les blessures qu'il a causé. Même s'il n'y aura pas de pardon, ni de retour en arrière. Même s'il devra vivre comme une âme damnée qui ne trouvera jamais le repos. Trop rongée par l'apocalypse qu'il a déclenché. Alors après les baffes, les regards incendiaires, les mots, il se doit de tirer sa révérence. Même si la sienne n'aura rien de royal.

Francesco prend le chemin de la porte. Mais Serena veut comprendre à quoi rythmait cette visite. C'est vrai qu'il a cumulé les boulettes et les débilités. Mais n'a pas réellement fait part de ce qu'il avait sur le cœur. Pudique. Par peur. Par pure enfantillage. Alors il prend le temps de dire ce qu'il a sur le cœur. Toutes ces choses qui encore aujourd'hui parent son existence de doutes et de questionnements. Parce que lui même parfois ne pige pas ce qu'il a cherché à faire. Ce qu'il voulait obtenir. De toute façon là le résultat est minable. Mais il parle, au moins. Peut être que Serena verra ça comme un rattrapage sur le fil du rasoir. Se disant qu'il aurait pu commencer par ça au lieu de balancer ces conneries. Mais bon Francesco est loin d'être parfait, c'est même un homme imparfait qui se sent paumé même encore aujourd'hui. Il aimerait bien pouvoir redevenir cet adolescent insouciant. Mais c'est impossible, et il se doit de faire face à ce qu'il a mis en place. Il se doit d'affronter la colère que Luca, Nolan, Tian, Serena éprouvent contre lui. Comme il se doit de prendre conscience du mal qu'il a causé et qu'il ne fait que rendre plus imposant en réagissant comme il le fait. Ce n'est pas dans son cœur qu'il enfonce le couteau mais dans le cœur de personnes qui lui ont été chères et que le sont encore. Enfin pour lui, même s'il est gauche quand il est en leur compagnie. Les mors sont dits et il récolte en retour le prénom de son fils. Lorenzo. Un prénom qui sonne bien et qui peut être un jour il pourra chérir. Là il n'a aucun droit et Serena lui fait une belle faveur en le lui donnant. Un garçon, un héritier qui s'il n'avait pas fui aurait pu rendre fier ses parents. Après tout une avocate n'aurait pas fait tache dans la famille. Mais là le gamin ne restera qu'un prénom, A t-il son regard bleuté ? Question idiote. Et il ne la posera pas, il n'en a pas le droit. Il n'a aucun droit.

Il est temps pour Francesco de partir. Mais avant comme s'il lançait une bouée à la mer, il propose qu'ils se revoient. Qu'ils essaient de repartir du bon pied. Il se dit que bien entendu il va encore s'en prendre plein la tronche. Que Serena va lui remettre une bonne dose de baffe en lui balançant qu'il ne manque pas de toupet. Il se dit qu'elle va le maudire et le traiter de tous les noms d'oiseaux existants, voir même en inventer. Mais bon il tente se ne sera qu'un coup de massue en plus. Alors il se prépare à recevoir la tempête, le tsunami mais rien. Rien du tout même. Serena accepte. Il reste con sur le coup. Elle lui fait peut être une blague, mais elle ajoute que son numéro de portable n'a pas changé. Cela tombe bien il ne l'a pas effacé. Ne lui demandait pas pourquoi, vu qu'il ne s'en ait pas servir depuis des plombes, mais il l'a gardé. Tout comme les photos qu'il a de la belle et celles où ils sont tous les deux. Comme un couple heureux. « Ok parfait. Je te contacte rapidement. » Le temps qu'il voit son emploie du temps. Faudra aussi qu'il voit avec celui de la belle, entre un enfant et son boulot, elle doit être occupée. Tant bien elle va le faire macérer, détremper, avant de lui dire oui. Ce qui ne serait que le juste retour des choses. « A plus prends soin de toi et de Lorenzo. » Et il part rejoindre sa voiture. Un dernier coup d’œil à la maison et la porte est déjà fermée. Il prend place derrière le volant, la tête déroutée par toutes un tas d'émotions et le cœur pas mal secoué par ses retrouvailles. Une chose est sûre Serena est toujours aussi belle et elle lui fait encore de l'effet. Francesco n'a aucun doute là dessus.  

vmicorum.


Remord

Le mal qui ronge l'âme et le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Should know this could never end well ⬙ FRANCENA I -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2