Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
– 50% sur les baskets Nike Air Max Dia
60 € 120 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -52%
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
28.78 €

 

- (terminé) I'll not let you go. // Terrence -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 815 - Points : 2283
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Mar 2 Juin 2020 - 19:40 )
Un pas à la fois. Une chose devait être réglée avant une autre. Il avait terminé de ranger les affaires de Mia, avait montré les efforts fait à Ebba. Jack pensait être sur la bonne voie. Il faisait des efforts, il se battait. Sa façon. Lentement, mais sûrement. On ne pouvait pas attendre de lui qu’il arrive à passer à autre chose aussi facilement. Comment vivre après un tel drama ? Comment vouloir continuer de respirer alors que la chair de votre sang avait été massacrée de la sorte ? Qu’elle était morte seule aux mains d’un homme qui n’avait pas assez souffert selon le docteur. Cela était une autre histoire. Une qui n’en parlait pas avec son frère. Ils avaient partagé ça, Terrence et lui avaient probablement commis l’impardonnable, mais il ne regrettait pas. Cela les avait soudées, leur avait permis de se retrouver définitivement. Cela ne lui avait pas ramené Mia, mais cela lui avait permis de se sentir moins… Impuissant. Une douce illusion qui le confortait lors de ses longues insomnies où il fumait et buvait trop. Aujourd’hui, cependant, il avait l’effort de ne pas boire une seule goutte d’alcool. Il avait rasé sa barbe et bien peigné ses cheveux. Il y avait une réunion importante aux bureaux de Ferrari et Terrence l’avait invité. Il avait pris les rênes de l’entreprise durant l’emprisonnement de son frère qui les avait reprises à sa sortie. Pourtant, il n’était pas loin quand le PDG lui demandait.

Saluant la secrétaire de son frère, la même que son père, il prit appuie sur le comptoir et flirta ouvertement avec elle. C’était une femme d’un âge assez avancé : on pouvait voir dans sa jeunesse qu’elle avait été belle. Jack avait toujours pris le temps de bavarder ave celle et plus jeune acceptait les friandises qu’elle lui donnait en cachette en attendant que son père adoptif en ait terminé avec Terrence. C’étaient bien les seuls bons moments qu’il avait ici. Jack quitta la secrétaire quand elle lui fit signe de rentrer dans la salle de réunion. Il s’installa au fond de la salle et suivit attentivement les discussions. En réalité, il décrocha rapidement. Un seul regard sur son frère lui avait permis de se rendre compte que quelque chose n’allait pas. En le voyant pâlir, il se leva et courut pour le rattraper juste à temps.

“Appeler une ambulance.” Car il savait la maladie qui avait touché Terrence plus jeune.

À l’hôpital, il s’assura que son frère était entre de bonnes mains et resta à son chevet le temps qu’il se réveille. En le voyant ouvrir les yeux, il souffla de soulagement :

“Tu as de la chance que je ne sois pas cardiaque.” Il se redressa et posa sa main sur son avant-bras : “Tu es à l’hôpital. Tu as fait un malaise.” Il était inquiet, cela se voyait.


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 874 - Points : 489
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Dim 14 Juin 2020 - 16:50 )


I'll not let you go.
☾☾ - (Jackrence #1)



Ses muscles sont tendus et endoloris depuis quelques jours par le manque conséquent de sommeil qui s’accumule. Il a beau avoir pris une journée de repos la semaine précédente qui lui a fait du bien au moral, la réalité demeure que les démons de son esprit sont encore bien présents et hantent son esprit lorsque la nuit tombe et qu’il est plongé dans sa solitude. Malgré la sensation déplaisante de nausées qui accompagnent ses pas depuis son réveil, il ne peut pas s’octroyer une pause. La réunion qui a lieu en cette fin de matinée est essentielle. Ils doivent recevoir les résultats de l’enquête interne sur l’ensemble des collaborateurs. Une investigation qui a été nécessaire en vue de la catastrophe qu’ils ont pu éviter de justesse. Il leur faut être plus que tout vigilants et s’efforcer de garder ces nouvelles découvertes technologiques que pour eux. C’est essentiel s’ils désirent s’ouvrir une chance pour la prochaine saison. L’esprit résolument occupé, il arpente les couloirs des bureaux pour rejoindre ses bureaux sans prêter attention à son environnement. La sensation d’oppression de son costume l’oblige à se faire de sa veste qu’il dispose sur son bras. Au détour d’un couloir, il percute l’échine d’un de ses nouveaux assistants qui tenait un café à sa main. Le visage mortifié du jeune homme, la sensation humide qui vient imprégner le tissu de sa chemise lui fait comprendre ce qu’il vient se passer. « Je vous prie de m’excuser, Monsieur Delaney. » Il sent l’angoisse habiter les traits du jeune homme qui débute dans l’écurie depuis quelques semaines. « Ce n’est rien. Je ne regardais pas où j’allais. Ne vous en faites pas, va. » Il lui indique en venant doucement lui donner une petite tape dans l’épaule pour tenter de décroitre la tension qu’il a sentie dévorer ce corps encore jeune et frêle. Ce n’est qu’une chemise. Ces petits tracas du quotidien lui passent au-dessus de la tête alors qu’ils auraient pu le faire grogner par le passé. « On se retrouve en réunion. À tout à l’heure. » Il conclut en venant reprendre sa route comme si de rien n’était. Un regard vers sa chemise lui indique que même sa veste ne lui permettra pas de camoufler la tâche de caféine. Fort heureusement, le PDG garde une chemise dans son bureau pour les jours où il fait trop chaud et qu’un change et nécessaire. Une fois arrivé dans son bureau, il tronque sa chemise par une autre qui ne s’accorde que très peu avec le reste de son costume, mais c’est comme ça. Il met la chemise immaculée dans un sachet qu’il amène. « Bonjour, Giulia, vous serait-il possible d’envoyer cette chemise au pressing ? Je vous remercie. » Il lui indique en lui remettant la chemise avant de rejoindre son bureau et préparer cette réunion à laquelle il espère bien que Jack viendra.

Quelques heures plus tard, la réunion commence. Il donne la parole aux différentes personnes de confiance qu’il a chargées de cette affaire. Cette sensation de nausée s’accentue, rendant sa sensibilité plus profonde aux odeurs ambiantes. Ses muscles l’élancent et il a du mal à se concentrer. Il s’efforce de comprendre les documents qui lui sont remis, mais les mots lui échappent, s’embrouillent dans son esprit. L’arrivée de Jack dans la pièce lui permet de s’extirper de sa léthargie quelques minutes. Il s’exprime, pose des questions et se lève même pour essayer d’obtenir des réponses à certaines interrogations qui ombragent son esprit, mais il ne saurait expliquer ce qu’il s’est passé réellement au moment où sa vision s’est embrouillée, entraînant son corps dans un malaise auquel il ne peut s’arracher. Ce trou noir qu’il expérimente de plus en plus dernièrement finit par le libérer au bout d’une durée qu’il ne saurait déterminer. Ses prunelles réagissent, son ouïe également aux sons des appareils médicaux qu’il connait résolument par cœur, car ils ont fait partie intégrale d’une partie de son enfance. Un grognement finit par s’extirper de sa gorge, un bruit d’animal qui se réveille d’un sommeil déplaisant. Ses prunelles finissent par papillonner, s’acclimatent à la luminosité de la pièce et lui permettent d’identifier Jack, présent à son chevet. Ses premiers mots le font grogner de manière imperceptible. « Désolé, Fratellino. » Il murmure dans une voix rauque. Il a besoin de quelques minutes pour reprendre réellement ses esprits et remettre en fonctionnement son organisme. Il déglutit avant de se redresser quelque peu sur le lit pour tenter d’attraper le pichet d’eau. La sensation de soif est si intense qu’il pourrait tuer pour s’abreuver. « Je sentais que ce n’était pas la grande forme ce matin, mais rien que je ne pouvais gérer. » Il indique dans un ton détaché. « Ils t’ont dit quelque chose ? » Il questionne, puisque Jack est la personne à contacter s’il lui arrivait quelque chose de grave. Il voudrait savoir ce qu’il sait pour savoir jusqu’où il doit s’expliquer. Lui ont-ils indiqué qu’il avait eu d’autres malaises dernièrement et qu’il avait dû passer des examens à ce sujet ? Est-ce qu’ils ont évoqué leur crainte que la leucémie puisse éventuellement être de retour ? Il voudrait lui épargner l’inquiétude tant il n’en a pas la certitude, mais peut-être que le corps médical l’a devancé. « Je crois que cette histoire d’espionnage technologique me travaille plus que je ne le voudrai. » Il conclut alors qu’il porte fébrilement son verre jusqu’à ses lèvres pour boire plusieurs petites gorgées d’eau.

/


Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 815 - Points : 2283
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Lun 15 Juin 2020 - 21:57 )
Jack laissait son frère gérer ces réunions maintenant. Il avait fait son possible pour tenir bon durant son emprisonnement et heureusement qu’il avait pu sortir plus tôt, lors du décès de Mia pour reprendre définitivement les rênes : il n’aurait pas été en mesure de prendre soin de l’écurie dans l’état où il avait été. Encore aujourd’hui, cela était difficile. Notamment, la nuit, quand il fermait les yeux et se lovait dans les bras de Morphée : quand cette entité traîtresse lui montrait des souvenirs du passé, des moments heureux avec Mia. Sa chère et tendre Mia qui plus jamais ne rigolera devant lui ou ne s’endormira dans le creux de ses bras. Il était révolu ce temps et Jack détestait cette sensation. Assis, attendant calmement de pouvoir soutenir Terrence en cas de besoin : il ne s’attendait pas à le faire littéralement. Dans tous les sens du terme !

À l’hôpital, il attend patiemment que son frère se réveille. Il connaissait le jargon, il connaissait les médicaments qui étaient dans sa perfusion. Pourtant, il n’avait rien demandé, ni dit aux infirmières et aux docteurs. Parce qu’il voulait l’entendre de la bouche même du patient. Parce qu’ils n’étaient pas des étrangers. Jack s’inquiétait pour Terrence, il faisait partie de sa famille même si les Orphelins en étaient une autre branche. Il garderait toujours dans son cœur une place spéciale pour lui. Cet homme qui avait fait tous les efforts du monde pour ne pas se laisser distancer par un frère tellement chiant et con. Un imbécile qui mettait des distances entre eux sans raisons. Enfin si. Une seule pour tout dire. Leur père.

“Ils ne m’ont rien dit non. Je voulais l’entendre de ta bouche.” Jack se leva pour lui servir un verre d’eau, qu’il lui tendit doucement avant de s’asseoir sur le lit cette fois-ci pour être au plus proche de Terrence. “Tu vas me dire ce qui se passe hm ?” Il souffla : “M’oblige pas à regarder ton dossier.” Oh il se doutait cependant que ce n’était pas bon signe. Et si son frère retombait gravement malade ? “Si c’est ce que je pense… Il va falloir que tu refasses des examens, Terrence et que tu prennes soin de toi."


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 874 - Points : 489
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Mar 30 Juin 2020 - 23:06 )


I'll not let you go.
☾☾ - (Jackrence #1)



Il ne peut pas revenir en arrière, ni même feindre l’ignorance. Jack n’est pas assez idiot pour se faire duper par le PDG qu’il connait résolument par cœur. Il n’avait pas pour ambition de lui masquer la vérité, mais il ne voulait pas l’inquiéter outre mesure. Il sait pertinemment que son frère est encore ébranlé par le décès de leur petit ange. Lui-même est résolument troublé par le destin funèbre que sa filleule a subit à cause d’une ordure. Ce qu’ils ont fait reste ancré dans sa mémoire, subtil mélange entre sentiment de justice et de culpabilité. Une culpabilité résolument différente de celle qu’il ressent à l’égard de cette jeune femme et de cet homme qu’il a privé d’une personne chère, sans parler d’un brillant avenir. Contrairement à celle-ci, elle ne le met pas à genoux au moment où il laisse ses pensées vagabonder. Elle est juste une sensation désagréable qui se révèle à l’instant où les images de cette nuit s’imprime dans ses rétines. Jamais il ne pourra regretter ce qu’ils ont fait. Cet homme méritait de crever contrairement à cette jeune femme. Ce n’est nullement comparable. Il se contente de hocher la tête aux propos de son frère. Il essaye de détendre l’atmosphère et donner un autre sens à son malaise, mais Jack ne se laisse résolument pas avoir par ses duperies. Terrence s’empare du verre que son frère lui tend pour le porter délicatement à ses lèvres. Le geste nécessite toute sa concentration et il lui est impossible de faire ou de penser à deux choses à la fois. Il laisse la saveur rafraîchissante de l’eau se diluer sur son palais, hydrater son organisme qu’il sent pâteux. Il vient délicatement reposer le verre sur la table de chevet lorsque la menace tombe. Le ton se veut léger, mais autoritaire. Il serait résolument plus simple de lui laisser voir son dossier médical directement, mais il a conscience que Jack a besoin de l’entendre le dire à haute voix pour prendre réellement conscience de la situation actuelle. L’enfer recommence. Il devrait plutôt se demande quand s’est-il terminé depuis ce pathétique jour où toute sa vie a basculé alors que tout lui souriait. Un soupir s’extirpe hors de ses lippes alors qu’il vient reposer son dos contre l’oreiller du lit. « J’en refais déjà, Jack. Le premier malaise remonte à quelques semaines. J’étais chez moi, seul et c’est mon chauffeur qui m’a retrouvé quelques heures après. J’ai été transféré à l’hôpital où on m’a fait une série de test. On a mit ça sous le coup de la fatigue, car je dos peu à cause du boulot. » mais pas que. Parce que quand je ferme les yeux, je revois constamment les dernières secondes avant l’accident où les traits de cette femme et de cet homme dont j’ai bouleversé l’existence. Cette culpabilité me dévore l’âme, mais que puis-je faire contre cela ? Sa pudeur l’empêche de l’exprimer clairement, mais sans doute que son frère le sait tout au fond de lui que ce n’est pas que le travail qui l’accule dans une fatigue profonde. « Je consomme parfois du cannabis pour m’aider à dormir. J’en consomme peu, mais ils regardent également cette piste. » Il indique sans lâcher du regard son frère avant de venir glisser une menotte dans sa nuque. « Je suis en train de passer des tests plus poussés. Je crains malheureusement que la piste d’une rechute n’est pas a écarté. » Il lui indique simplement de la manière la plus détachée qu’il soit même si cette idée lui fout une trouille royale. L’idée de reprendre les traitements médicamenteux et les chimiothérapies ne l’enchantent absolument pas. Surtout qu’il n’a plus le corps d’un jeune enfant et que les chances que des greffes fonctionnent s’amoindrissent. Rien ne joue en sa faveur. Il faut croire que la vie a décidé d’être chienne, mais je ne peux pas m’en plaindre. Je suis vivant. Enfin pour le moment.



Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 815 - Points : 2283
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Sam 4 Juil 2020 - 19:12 )
Il avait assez passé de temps à mentir, à cacher des choses à son frère pendant quelque temps que Jack n’était pas forcément le mieux placé pour faire la “morale” à Terrence. Pourtant, ce n’est pas comme s’il ne pouvait pas savoir le possible mal qui rongeait son frère d’adoption. Il lui suffisait de lire son dossier, il lui suffisait de juste réfléchir un peu. La santé fragile de l’homme qui était allongé avait toujours été un souci pour ses seconds parents. En devenant Docteur, il avait voulu aider Terrence au fond. Comprendre le corps humain et les maladies qu’il peut subir pour mieux guérir celui qui avait toujours été important : là dans un coin près des Orphelins. C’est lui qui avait donné un toit saint sur sa tête et qui lui avait donné un semblant de figure paternelle et maternelle. Un échec dans le premier cas, une réussite dans le second, car Jack avait réellement trouvé une maman comme on en trouve que peu dans le monde. Et cela avait probablement contribué à cette partie douce et calme qui tenait bon malgré les caprices de la vie à son égard.

L’idée que Terrence soit à nouveau malade faisait trembler les bases encore fragiles de sa vie sans Mia. Et s’il perdait un de ses frères de cœur ? Et si… Et si l’homme qui avait toujours fait les premiers pas n’arrivaient plus à les faire, car il aurait passé l’arme à gauche ? Cette idée glace le sang de Jack qui ne peut s’empêcher de s’inquiéter un peu plus. À peine le patient réveillé qu’il commença à l’interroger. N’étant pas tortionnaire, il l’aida et lui tendit un verre d’eau. Il n’y avait pas de contre-indication pour ça. Il l’aida même à reposer le verre en attendant sa réponse. Il ne sortirait pas sans savoir. De gré, ou de force. Le travail seulement ?

“Je ne suis pas un lapin de six semaines, Terrence. Qu’est-ce qui te perturbe aussi ?” Il voulait savoir pour pouvoir l’aider, il ne pourrait rien faire s’il n’avait pas toutes les cartes en main. “Avec ton passé médical, ils auraient dû faire les premiers tests tout de suite.” Grogna-t-il, agacé qu’on n’est pas pris soin de son frère. “Le cannabis ne fait pas ce genre de crises.” Il croisa ses bras : “Je vais devoir revenir dans le monde des vivants et prendre soin de toi ça veut dire.” Quitter la morgue pour retourner auprès des patients en vie. Assis près de Terrence, Jack posa sa main sur la sienne. “Ça va aller, je suis là. Je vais m’assurer que des docteurs compétents prennent soin de toi : même si je dois les faire venir d’Amérique, tu m’entends ?” Il lui sourit doucement : “Tu veux venir t’installer chez moi un peu ? Que je garde un œil sur toi ? Sinon, je pose mes affaires chez toi, tu n’es pas seul."


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 874 - Points : 489
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Mar 7 Juil 2020 - 18:25 )


I'll not let you go.
☾☾ - (Jackrence #1)



Terrence s’efforce de dédramatiser la situation. Il ne la dilue pas. Il s’efforce d’être le plus honnête possible pour fournir des éléments de compréhension à celui qu’il considère comme un frère. Il est sa famille et on ne ment pas à ses proches. Il ne l’a jamais fait et ne le fera jamais. Cela ne l’empêche pas pour autant de conserver sa réserve naturelle. Il désire garder ses démons secrets pour ne pas en faire porter le poids à son frère. Il a déjà assez de démons qui obscurcissent ses pensées au quotidien, d’autant plus désormais qu’il doit vivre avec le deuil de leur tendre et douce Mia. Les images de cette nuit demeurent ancrées dans sa mémoire même s’il se ferme hermétiquement à tout ce qu’il s’est passé. Sans doute parce qu’il ne veut pas ressentir ce léger sentiment de culpabilité qui n’a rien de similaire à celui qu’il éprouve pour cette femme qui arrive à le plier en deux sous la douleur. Les paroles de son frère l’arrachent de ses réflexions. Il garde le silence à sa question, ne parvenant pas à expier ses émotions qui le rendent à fleur de peau et rendent ses nuits si torturées. Son regard vient s’ancrer à celui de son ami, lui demandant indirectement s’il lui pose véritablement la question, lui qui connait tout de son existence. Tu as la réponse et tu le sais, Fratellino. Concernant sa prise en charge, il sait pertinemment que son frère a raison. Sans doute a-t-il préféré nier l’évidence en brouillant les pistes. La fatigue chronique indue par sa culpabilité est réelle et ce, depuis des années. Cela lui arrivait parfois de sombrer dans l’inconscience lorsqu’elle était trop conséquente pour maintenir son corps debout. Pourtant, il sait tout au fond de lui que cet épuisement qui enserre son être de ces griffes acérées est différent. Il ne veut juste pas faire face à la possible réalité et à l’enfer que cette vérité pourrait lui faire endurer de nouveau. Son état de santé est pris très à cœur par son frère, qui lui fait entrevoir qu’il va prendre en main son dossier. Jack est résolument la seule personne en qui il a une totale confiance. Cet être est unique aux yeux du pilote, et ce, depuis leur enfance. Son premier véritable ami, celui qu’il a chéri plus que tout pour en faire un frère, acceptant ses états d’humeur en ne lui laissant peu de possibilités de s’échapper, de le laisser derrière lui. La donne semble changer. Jack semble désormais déterminé à veiller sur lui et Terrence ne ressent aucune envie de l’en empêcher. Si ses inquiétudes sont fondées, il sait qu’il aura besoin de soutien et notamment de Jack à ses côtés. Terrence s’efforce de conserver un rythme de respiration lent et contrôlé, mais il sent l’inquiétude ramper dans ses veines. « OK. » Il se contente de murmure dans un signe d’assentiment alors qu’il vient se laisser tomber de nouveau sur les oreillers. « Si ça ne te dérange pas de venir chez moi, je préfèrerai, mais ne te sens pas obligé, Jack. Je peux gérer. » Il adopte une attitude détachée, mais il serait résolument heureux d’avoir son frère à ses côtés. C’était si naturel de l’avoir à ses côtés que sa présence pourrait lui permettre de se sentir moins seul au quotidien. Seulement, il ne veut pas qu’il se force à le faire, ni même qu’il mette son existence de côté. Encore aujourd’hui, Terrence a du mal avec l’idée qu’on puisse se mettre en quatre pour lui et ce, même si de son côté, il a toujours fait passer ses proches avant lui. Après tout, il est resté en GP2 durant toutes ces années pour pouvoir gérer l’écurie. Ce qu’une place en F1 ne lui aurait pas permis de faire, même avec les meilleurs des aménagements.



Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 815 - Points : 2283
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Dim 2 Aoû 2020 - 19:27 )
Jack ne laisserait pas Terrence faire face à nouveau à tout cela. Il en était hors de questions. Ils restaient là : l’un pour l’autre et c’était tout ce qui comptait. Il s’en voulait déjà assez d’avoir détesté son frère d’adoption pendant toutes ces années, il ne voulait pas en remettre une bouche. Alors, il ne passa pas par Quatre Chemins et mit les pieds dans le plat. Autant appeler un chat, un chat. Est-ce que oui ou non il avait une rechute ? Qu’est-ce qui tracassait autant l’esprit de Terrence ? Cela ne pouvait pas seulement être le travail, est-ce qu’il regrettait de l’avoir accompagné pour se venger du mécréant qui s’en ait prit à Mia ? Jack en avait encore des cauchemars, mais il ne le regrettait pas, il ne le regretterait jamais même. Une enflure de moins sur terre, la justice américaine - celle du monde entier - était bien trop douce pour les pédophiles. Ils n’avaient rien à faire sur cette terre et un qui était mort était une bénédiction pour l’Humanité. Si Terrence avait des remords Jack se ferait un plaisir de lui rappeler pourquoi ce mal était nécessaire. Aucun parent ne devrait avoir à perdre son enfant. C’était leur job de passer ce deuil, pas à leurs géniteurs.

Sous le silence de son frère de cœur, il continue et demande si c’est sa santé. Il ne tarde pas à le deviner : encore une fois il n’était pas né de la dernière pluie. Il n’y avait qu’à voir ce qu’il y avait dans sa perfusion pour confirmer les craintes de Jack. Qu’importe. Ils avaient surmonté la maladie la dernière fois, cette fois-ci ne sera pas différente ! Une occasion pour le docteur de prouver qu’il pouvait prendre soin de son aîné. Comme il aurait dû le faire toutes ces années au lieu de s’entêter à le considérer comme un ennemi. Jack ne referait pas la même erreur. Il hocha la tête, déterminé à ce que Terrence se laisse faire.

“Je vais aller faire mon sac et quand je m’installerai chez toi.” C’était décidé. “De toute façon… L’appartement, je le supporte de moins en moins.” Il devait faire quelque chose pour rendre l’endroit attrayant, peut-être demander à Ebba d’emménager avec lui ? “Je vais m’assurer que tu manges bien et que tu prennes bien tes médicaments.” Avoir un docteur à son chevet, c’était mieux qu’une infirmière : bien qu’elles soient bien souvent plus compétentes qu’eux.

Jack posa sa main sur celle de son frère :

“Tu disais que tu fumais du cannabis… Pour quelle raison ? Tu sais que tu peux tout me dire hein ?” Il était inquiet, cela se voyait.


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 874 - Points : 489
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Ven 7 Aoû 2020 - 16:58 )


I'll not let you go.
☾☾ - (Jackrence #1)



L’idée de partager de nouveau son quotidien avec son frère est apaisante. Elle le séduit inexorablement. Une proposition que son frère accepte, ce qui ne fait qu’alléger un poids dans sa poitrine. « Super. Cela nous rappellera l’époque où nous étions colocataires, Fratellino. » Il sourit légèrement à sa remarque, se rappelant ses années où Jack s’efforçait de le maintenir à bonne distance sans y parvenir réellement. Son regard se teinte de ces bons souvenirs alors qu’il le plonge dans celui de son ami. « Je crains que nous devions établir de règles de communauté surtout depuis que monsieur fricote avec une mystérieuse demoiselle. » Il le taquine gentiment pour détendre l’atmosphère. Il est résolument enchanté que son frère d’adoption ait accepté sa proposition. Sa présence lui sera bénéfique, car il pourra se plonger dans des discussions lorsqu’il sera présent dans la demeure. Ce qui lui permettra de maintenir loin ses fantômes et ses cauchemars pour quelques heures. Il ne se fait pas d’illusions : ils ne disparaitront pas. Au moins, il pourra les contenir quelques heures et peut être que le cannabis lui permettra de soulager ses tourments et de lui permettre de dormir quelques heures. « OK, Fratellino. » Il déclare simplement pour la prise des médicaments avant d’ajouter : « Tant qu’on est sûr de rien concernant ma possible rechute, tâchons de ne pas en parler à Mamma. Pas besoin de l’inquiéter inutilement. Elle a déjà assez à gérer de son côté. D’accord ? » Il indique en venant reposer son dos contre les oreillers. Leur mère est malade et lutte contre son propre cancer, quel coup dur se serait pour elle d’apprendre que son fils ainé retombe dans l’anémie chronique, elle qui s’est efforcée durant tant d’années de l’aider à se battre contre sa pathologie ? Il n’ose l’imaginer. Sans doute qu’elle le vivrait mal et elle n’a pas besoin de ce genre de coups durs s’il peut lui épargner. Elle a déjà assez souffert au cours de son existence. Le contact de la menotte de Jack contre la sienne est apaisant. Il a un pouvoir décontractant sur ses nerfs qui sont moins à fleur de peau. Sa question est légitime alors il ne s’en formalise pas. Son inquiétude est perceptible et il aurait aimé l’en épargner, mais quand on aime ses proches, l’angoisse fait partie du lot. On aimerait les protéger de tout, mais malheureusement on ne peut que s’assurer d’être là, de veiller leurs arrières sans être sûr de rien. Terrence l’a vécu avec son frère, mais également avec son père, sa mère et Ignazio. L’impuissance est malheureusement une donnée à prendre en compte face aux fléaux qui atteignent les âmes aimées. « Je sais… » Il soupire dans une voix troublée. « Pour une multitude de raisons malheureusement, mais c’est surtout lié à l’accident. Depuis que j’ai vu le visage de cette jeune fille à la télé, elle ne quitte pas mes pensées. Je sais que c’était un accident. Je n’arrête pas de me le dire. Ma psychologue aussi essaye de m’en convaincre, mais je n’y arrive pas à m’y faire. Je ne m’y ferai jamais, je le crains. » Il évoque la jeune femme que l’accident a tuée, mais il ne fait pas mention de cet homme dont il a dévasté le destin et qui est encore en train de vivre avec des séquelles à cause de lui. Tout l’argent du monde ne pourra remplacer les pertes qu’il a dû encaisser et malheureusement Terrence est bien trop empathique pour se dédouaner de tant de douleur. Alors, il se doit de vivre avec et trouver les meilleurs catalyseurs pour éviter qu’il ne sombre dans une dépression profonde.



Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 815 - Points : 2283
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Sam 8 Aoû 2020 - 22:59 )
Jack sourit, se veut rassurant, mais l’inquiétude ronge son cœur de cadet. Et si Terrence n’y arrivait pas cette fois-ci ? Et si c’était la der des der ? Que se passerait-il alors ? Le docteur ne préférait pas y penser, mit rapidement un terme à ce genre de pensées qui n’aidaient pas. Pourtant, sa réponse, il l’avait : il ne serait pas en mesure de support un nouveau deuil. Mia était encore trop récente, serait toujours douloureux : il avait versé assez pour cette vie et toutes les autres qu’on lui donnerait. Il ne voulait plus souffrir, il ne voulait plus sentir le couperet de la faucheuse amputer des pans entiers de sa vie. Il avait déjà assez perdu. Il avait déjà assez vendu son âme au diable. La tentative de suicide en était la preuve : il ne pourrait plus combattre les démons morbides qui menaçaient de déchirer son âme à tout instant. Alors, il allait se battre contre cette maladie et sortir Terrence de là : même s’il devait aller le chercher en enfer et le ramener. Il ne se retournerait pas, non, il avancera avec son frère sur le dos s’il le faut.

L’ambiance retrouve un peu de légèreté quand son frère propose de mettre des règles de bonne entente : “Pff fait comme si tu ne la connais pas.” Il sourit : “Et je suis certain qu’elle te tiendrait aussi compagnie si jamais je dois m’absenter. Vous avez assez de point commun pour parler toute la nuit.” Parce que ce n’était pas n’importe quelle femme. “Promis, j'accrocherai une serviette blanche à la porte de ma chambre pour que tu saches que tu ne dois pas me déranger.” Un rire, franc et sincère. La situation serait incongrue, mais surtout imaginaire : Jack s’installait chez son frère pour prendre soin de lui. Point final. Il serait sa priorité, Ebba comprendrait : elle était si incroyable.

Le sujet reprit une tournure bien plus délicate. Ils ne devaient pas en parler à leur mère tant que ce n’était pas certain non. Son état était précaire, ils devaient faire attention à leurs faits et gestes : Jack le savait. C’est pour cela qu’elle n’avait toujours pas appris la nouvelle : “Je suis d’accord.” Il avala sa salive : “Elle ne sait pas pour Mia non plus. Il ne sert à rien de l’accabler.” C’est que de toute façon, son Dieu la rappellerait bientôt à elle : ils le savaient tous les deux même s’ils n’en parlaient jamais réellement. Là aussi… Il y aurait une lourde douleur à porter, à ajouter à celle qu’il avait au quotidien. C’est aussi pour cela que Terrence devait survivre : il ne pouvait pas perdre tout son entourage. Il allait couler sinon et les orphelins ne seraient peut-être pas suffisant pour le tenir à flots. Un homme ne pouvait pas supporter moultes deuils. Cela se serait.

Encerclant le poignet de son frère, Jack veut initier le contact, veut s’assurer que Terrence sait au combien il est là pour lui. Fumer n’est pas la solution, prendre une quelconque drogue d’ailleurs n’arrange rien. Elles temporisent les maux, elles ne les guérissent pas. Alors, il attend une réponse de son aîné. Elle finit par tomber, il la recueille doucement : sans juger, sans s’énerver et encore moins sans lui donner de la pitié. Ils n’étaient plus à ce stade.

“Te jeter la pierre, t’arrêter de vivre et te rendre malade ne la fera pas revenir, Terrence.” Jack n’était pas connu pour prendre des pincettes : “C’est terrible ce qui est arrivé et je ne peux même pas imaginer ce que tu vis, mais… Si la vie m’a appris une chose, c’est que tu n’as jamais le contrôle. Il semblerait que malgré toute notre bonne volonté, certaines choses sont inévitables.” Comme la mort de Mia ? “J’espère que tu trouveras la paix.” Il était sincère : “Parce que tu le mérites, tu fais déjà tellement de choses pour tenter de rattraper cette erreur.” Il glissa son pouce d’avant en arrière contre la peau de son frère adoptif : “Tu as essayé de parler à celui qui a survécu ?”


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 874 - Points : 489
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le Sam 22 Aoû 2020 - 18:02 )


I'll not let you go.
☾☾ - (Jackrence #1)



Évoquer les vieilles habitudes de leurs années de colocation à le mérite de les dérider. Terrence se sent résolument plus léger que quelques minutes auparavant. Le fait d’avoir de nouveau son frère de cœur et adoptif à ses côtés est apaisant. La solitude qui le dévore est telle qu’il se satisfait de pouvoir profiter de la compagnie de cet homme autant de temps qu’il voudra lui consacrer. Il est mal placé pour se plaindre. Il a conscience de la chance qu’il a de pouvoir compter sur cet homme à un moment où de vieux fantômes semblent mettre en péril le fragile équilibre sur lequel il a tenté de reconstruire sa vie. « Ne l’embêtons pas avec ça. » Il indique simplement à son frère lorsqu’il évoque de mettre sa dulcinée dans la confidence. Il ne désire absolument pas devenir une obligation pour quiconque. S’il l’accepte de la part de son frère, c’est parce qu’il en aurait fait de même. Il ne lui aurait pas laissé le choix. Il devrait le supporter au quotidien tant qu’il ne serait pas persuadé qu’il va mieux. Un sourire ourle ses lippes lorsqu’il évoque la serviette blanche, un signe qu’ils utilisaient aux états unis pour communiquer sur les besoins d’intimité qu’ils pouvaient avoir à l’époque. « Deal. » Il indique dans un petit sourire en coin alors que le passé vient se rappeler à son bon souvenir. À l’époque, ils étaient insouciants. Ils mordaient la vie en pleine dent et puis tout avait basculé lorsque leur père était décédé. Retourner auprès d’une mère inconsolable avait été difficile, reprendre les rênes de l’écurie en plus de sa propre carrière de pilote l’avait mis en proie à de nombreuses décisions à prendre. Il avait fait le nécessaire, quitte à se priver de son rêve à lui pour assurer la relève. Une mère qui à son tour était malade, atteinte d’un mal aussi destructeur que celui qui l’avait affaibli durant son enfance. Un mal qui semble revenir, près de trente ans comme un coup fatal du destin. Un juste retour de bâton pour une erreur qu’il avait commise qui avait arraché la vie d’une personne. Justice ne serait-elle pas rendue si on le priver de la sienne ? Il s’efforce de s’échapper de ses pensées sombres. « Oui, je suis d’accord avec toi. » Depuis l’annonce de son cancer, les deux frères s’efforcent de préserver leur mère. Ils gardent le poids de leurs mensonges sur leurs épaules, mais c’est pour le mieux. Elle meurt déjà assez d’inquiétude pour eux sans lui rajouter la douleur définitive d’une nouvelle perte. Il finit par dévoiler certaines raisons qui le poussent à fuir au travers du cannabis. La pression de la main de Jack autour de son poignet est agréable. Elle l’ancre à l’instant présent et l’apaise. Il l’écoute avec attention et comme toujours il s’exprime sans tabou, allant droit au but. Au plus profond de son être, Terrence sait que Jack a raison, mais il ne parvient pas à s’en tenir à ça. Il se sent tellement coupable que ça manque parfois de le faire tomber à genoux. Il ne dit mot à ses propos, simplement parce qu’il ne sait pas quoi lui répondre si ce n’est que sa raison comprend sa vision, mais qu’il n’est pas en mesure de l’appliquer. Alors lorsque son frère évoque le jeune homme que l’accident a privé de ses jambes, son cœur ne fait qu’un tour dans sa poitrine. Sa respiration se fait plus difficile alors qu’il ne peut s’empêcher de sentir cette culpabilité dévorer ses tripes. La caresse de ses doigts sur son poignet lui permet de se détendre un peu et de délier sa langue. « Pas encore. J’ai engagé un détective pour savoir comment il va, mais je n’ai pas encore eu les tripes d’aller à sa rencontre. Je ne m’en sens pas encore capable. » Il avoue dans une voix morne, dénuée de la force qu’il a d’habitude. Il se sent résolument amorphe, vidé de toute énergie et il a la sensation qu’il ne parviendra jamais à vaincre ce monstre qui le dévore jour après jour depuis le jour de l’accident. Pourtant, je sais que je devrais lui donner la possibilité de décharger toute sa frustration sur moi. Lui permettre d’expier sa douleur pour lui permettre d’avancer. Comme quoi, je suis plus égoïste que j’aurai pu l’imaginer…



Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) I'll not let you go. // Terrence Empty
Sujet: Re: (terminé) I'll not let you go. // Terrence ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) I'll not let you go. // Terrence -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant