Revenir en haut
Aller en bas

-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

 

- A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessandro GianniottiToujours frais après un litre de café
Alessandro Gianniotti
Faceclaim : David Gandy + ©Pretty Young Thing
Messages : 41 - Points : 43
Âge : 37 ans
Métier : Barman
A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno Empty
Sujet: A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno ( le Dim 7 Juin 2020 - 11:17 )

" A la recherche de l'être aimé. " - @Alexis Moreno .


Alessandro était angoissé et inquiet depuis la sortie de prison du père d’Alexis. Il ne se serait jamais attendu à une pareille nouvelle. Comme un homme de sa trempe, un homme avait pu recouvrer la liberté. Il avait tout de même brutalisé et séquestrer ses enfants, il ne méritait pas de sortir de ses quatre murs qu’étaient sa cellule de prison. Et pourtant, le voilà donc dehors. Une nouvelle que le barman n’avait pas bien accueilli du tout et le jeune Moreno non plus. Bien évidemment, le garçon était apeuré et stressé à l’idée de pouvoir tomber nez à nez avec son tortionnaire. Gianniotti comprenait tout à fait le stress ressenti et cette peur qu’il pouvait sentir au plus profond de lui. Il tentait de l’accompagner au maximum pour tenter de l’apaiser mais c’était bien plus facile à dire qu’à faire. Il voulait être son roc. Mais cette place n’est pas facile à occuper quand on doit également gérer un bar et être derrière son comptoir. Sandro ne pouvait donc pas être tout le temps aux côtés de son petit protégé. Un soir, en rentrant, il n’eut pas la joie de retrouver le joli minois de son colocataire. Il n’y avait personne, il avait compris, mais espérait se tromper. C’est en trouvant un message sur la table de la cuisine que son cœur se serra et qu’il fit face à cette réalité qu’il connaissait déjà. Le jeune homme lui annonçait ne pas pouvoir vivre dans la peur comme ça. Il avait fait son baluchon et était donc parti.

Cela faisait maintenant des semaines qu’Alessandro cherchait à le retrouver. Il était bien mieux chez lui que dans la rue. Si son bourreau de père le cherchait, il aurait peut-être plus de faciliter à le trouver s’il errait dans la rue. En tout cas, c’était son point de vue. Alexis ne le partageait très certainement pas sinon il ne serait pas parti comme ça. En tout cas, il ne pouvait pas s’empêcher de tenter de le retrouver. Tous les soirs après le travail mais également durant ses journées de repos, il arpentait les rues de Naples en vain pour l’instant. Il tentait de voir avec le peu de connaissances qu’il connaissait d’Alexis mais ce n’était pas toujours facile. Et puis, un soir, un ami du jeune homme lui parla du quartier Spagnoli. Il n’avait pas encore été chercher dans ce coin-là de la ville. Une fois le bar fermé, il avait donc pris la direction de ce quartier pour voir s’il arriverait à le trouver. Il espérait en tout cas finir par tomber sur le jeune homme. Il angoissait de plus en plus face à l’idée de le savoir de nouveau dans la rue. Il haïssait le père de son protégé, depuis des années maintenant, mais encore plus depuis sa sortie de prison. Alexis semblait enfin apaisé, se relever et avoir une vie meilleure et il avait fallu que cette tuile lui tombe sur le coin de la figure.

Le barman marchait tranquillement, la tête enfouie dans de noires pensées. Il se demandait si la solution ne serait pas de partir tous les deux quelques parts. Mais était-ce la solution de fuir un homme ? Peut-être devaient-ils tout simplement lui montrer qu’ils ne les intimidaient plus et qu’ils étaient prêts à vivre une vie paisible sans se soucier de lui ? Alessandro n’en savait rien mais une chose était sûre, il était totalement perdu face à tout ça. Il voulait retrouver Alexis pour tenter de trouver une solution viable à deux. La rue n’en était clairement pas une. Il fallait que le jeune homme l’entende et le suive. Il marchait, scrutant les moindres recoins du quartier. Il finit par voir une silhouette dans une ruelle sombre. Il espérait que ce soit son protégé. Il était peut-être un peu fou de faire ça tout seul, sans avoir la certitude de le trouver. Il pourrait très bien se retrouver dans un guêpier… Mais il s’en foutait, la seule chose qui lui importait, c’était Alexis. Lorsqu’il fut à quelques mètres, il interpela cette silhouette sombre.

« - Alexis… »

Son cœur battait un peu plus fort, il espérait vraiment voir le jeune homme se retourner. En tout cas, si ce n’était pas lui, il continuerait à le chercher. Il s’était déjà cassé le nez à plusieurs reprises, prenant des inconnus pour son protégé. Si c’était encore une occasion ratée et bien il se relèverait et repartirait à sa recherche, toujours aussi déterminé à le retrouver et à le reconduire chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo https://www.ciao-vecchio.com/t5519-love-me-like-you-do-alexis#174406
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 468 - Points : 945
A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Minerva
A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno Empty
Sujet: Re: A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno ( le Sam 13 Juin 2020 - 10:45 )
Alexis a décidé de prendre ses distances avec la société. La peur a eu raison de lui, et tout ce qu’il a dans la tête c’est le fait que son père soit à nouveau dans la nature. La peur au ventre, il est complètement bloqué par rapport à ça. Il a posé des congés au boulot, le plus possible en tout cas. Pour ne pas risquer de se faire viré complètement. Il vit juste dans le quartier espagnole dans les rues en espérant que personne ne le trouvera ici. Il pense à des milliers de choses pendant ce temps. Il s’en veut d’avoir disparu comme ça mais c’est plus fort que lui. Il est en pleine crise et ça ne va pas du tout. Il n’a plus dormi depuis, ou très peu. Il a bu, il a prit plusieurs fois de la drogue, c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour pouvoir tenir le coup. Il a envoyé un dernier message à son meilleur ami avant que son téléphone n’ait plus de batterie et le lâche. Il évite les gens au plus possible. Il reste de son côté et il se méfie de tout. Il ne savait pas que Alessandro était entrain de le rechercher. Il pensait qu’il était juste partit. Et il ne s’attendait pas à ce qu’il arrive exactement à l’endroit où il se trouve actuellement. Il avait même déjà la main sur le bout de son arme après avoir entendu du bruit. Puis il a entendu sa voix. Il soupire doucement en laissant sa main relâchée finalement. Il se retourne doucement, laissant sa capuche sur sa tête.

« - Qu’est-ce que tu fais là Sandro ? Tu ne devrais pas être là. C’est tellement dangereux… Je pensais que tu étais partit. Que tu avais pris tes affaires et que tu étais partit comme je te l’ai dit… T’imagine même pas ce qu’il pourrait te faire pour m’avoir aider. »
Lui il imagine très bien et ce n’est une solution pour personne. Il a tellement peur qu’il soit là pas loin. Il a mit des affiches d’Alexis partout dans la ville pour faire croire que c’est la police qui est à sa recherche. Il cherche donc à lui faire peur. Ou vraiment le retrouver pour pouvoir se venger du fait qu’il se soit retrouver en prison par sa faute. « - J’ai même pas trouvé ma sœur. Je ne sais pas où elle est… J’espère qu’il n’a pas mis la main dessus. » Dit-il en étant plus que stressé par cette idée. Il ne peut pas lui faire de mal encore une fois. Il ne sait rien du tout en réalité. Il ne sait pas quoi faire. « - Si ça se trouve… Il est revenu dans cette maison… Ou alors je ne sais pas… En tout cas il a de l’aide ça c’est sûr. Il a peut-être même rejoint… Un groupe. » Il a tout imaginé. La mafia, tout ça. Il a tout en tête, toutes les possibilités. Et c’est assez dangereux. Il regarde autour de lui. Il espère qu’il n’a pas été suivit. Il espère qu’il est vraiment seul. Qu’il n’est pas avec la police non plus.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Alessandro GianniottiToujours frais après un litre de café
Alessandro Gianniotti
Faceclaim : David Gandy + ©Pretty Young Thing
Messages : 41 - Points : 43
Âge : 37 ans
Métier : Barman
A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno Empty
Sujet: Re: A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno ( le Hier à 19:20 )

" A la recherche de l'être aimé. " - @Alexis Moreno .


Alessandro le savait, depuis le retour en liberté du père d’Alexis, tout était compliqué. Le jeune homme lui avait demandé de prendre ses affaires et de partir pour ne pas subir les foudres de cet homme cruel. Pour le jeune homme, le fait que le barman l’ait aidé à s’en sortir, qu’il lui ait permis de sortir de cette maison et de cette condition d’enfant prisonnier ne plairait pas à son géniteur et il chercherait donc à se venger. Sandro ne pouvait pas se résigner à partir, à se montrer lâche. Non pas qu’il cherchait à mourir. Mais il espérait pouvoir le réduire au silence totalement. Peut-être que s’il répliquait, que s’il cherchait à nouveau à s’en prendre à ses enfants ou bien même à lui et bien il retournerait en prison jusqu’à la fin de sa vie. C’était ce que le grand brun espérait. Et puis, il s’inquiétait énormément pour Alexis et pour sa sœur. Il ne pouvait pas se résigner à les laisser seuls, sans aucune aide. C’était donc pour cette raison qu’il avait décidé de rester et de partir à la recherche de son jeune protégé. Il l’aimait éperdument et ne pouvait donc pas l’imaginer une nouvelle fois dans la rue et surtout avec la peur au ventre de se faire débusquer par ce monstre. Cela faisait maintenant des jours et des jours qu’il recherchait le jeune Moreno sans succès.

Finalement, ce soir avait été le bon. Son cœur fut plus léger mais en même temps, il battait la chamade. Il l’avait enfin retrouvé. Il savait pertinemment qu’il ne l’accueillerait pas chaleureusement. Pour preuve, il venait de lui dire qu’il n’avait rien à faire ici, qu’il était en danger et qu’il aurait dû fuir comme il le lui avait demandé. Mais Alexis était tout aussi en danger. Il ne pouvait donc pas le laisser seul affronter cette épreuve. Il fallait qu’il comprenne que ce n’était pas bon d’être seul et que le mieux pour rester en vie, c’était d’être accompagné. L’unité fait la force, pas la solitude.

« - Tu devais te douter que je ne t’écouterais pas. Je me fiche bien d’être en danger. Je ne peux décemment pas te laisser tout seul. Je ne veux pas avoir cette angoisse permanente en moi sur comment tu vas. Et puis, si tu veux on peut fuir tous les deux non ? Pourquoi veux-tu rester si seul Alexis ? »

Alexis s’inquiétait pour sa sœur, qu’il n’avait pas encore trouvée non plus. Il était stressé et angoissé, cela se sentait. Alessandro avait remarqué le réflexe du jeune homme lorsqu’il s’était approché de lui. Il devait très certainement avoir une arme. Il était persuadé que son géniteur avait de l’aide qu’il avait très certainement intégré un groupe. Il devait très certainement parler de la mafia.

« - Il faut qu’on retrouve ta sœur et qu’on s’en aille d’ici tu ne penses pas ? Laisse-moi t’aider. Je ne peux pas rester comme ça, sans rien faire et surtout à attendre qu’une catastrophe arrive. C’est impensable et surtout hors de questions. Alors tu vas devoir faire avec moi ! Tu sais bien que je suis têtu ! »

Sandro lui fit un sourire tendre en espérant qu’il allait accepter son aide. En tout cas, il ne partirait pas d’ici sans lui. Il fallait qu’il dorme dans un lit et qu’il prenne soin de lui. Son père, ils finiraient par s’en occuper. A voir comment et de quelle manière…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno Empty
Sujet: Re: A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- A la recherche de l'être aimé. | Alexis Moreno -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut