Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -54%
CARE Kit Pilates avec ballon, tapis, anneau et pompe
Voir le deal
22.99 €

 

- (terminé) Un mois. ft Tobias -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Un mois. ft Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Sam 27 Juin 2020 - 10:26 )

C'est l'histoire de la vie.
TOBFYA & ARTHUR


Safya se réveille. Le jour se lève à peine. Devant elle se tient la plus divine des visions. Tobias est encore pris par le sommeil et juste à ses côtés, délicatement posé, se tient Arthur. A la dernière tétée les tous jeunes parents n'ont pas eu le courage de remettre leur enfant dans son lit. Il faut dire qu'il souriait aux anges tout en retrouvant les bras de Morphée. Alors ils l'ont gardé entre eux, écoutant ses soupirs et les battements de son cœur. Une douce mélodie dont l'égyptienne ne se lasse pas. Et là cette mélodie enfantine est en harmonie avec celle du papa. Elle est émue de les voir touché par cette grâce immortelle. Apaisés leurs visages rayonnent d'un bonheur profond et intense. Elle n'ose bouger de peur de les réveiller et de couper cette vision magique qui fait monter ses larmes. Elle a du mal à se dire qu'aujourd'hui cela fait tout juste un mois qu'Arthur est réellement avec eux. Elle sourit retraçant doucement dans sa tête le parcours de ces derniers jours. Que de moments de bonheurs partagés avec tous ceux qui leurs sont chers. Elle entend même les rires venir en écho s'ajoutant aux images qui traversent son esprit. Elle reste là, le regard protecteur et plein d'amour posé sur les deux trésors de sa vie. L'amour qu'elle éprouve est immense, plus grand que l'univers, et il semble même prêt à s’agrandir encore vu comme son cœur se gorge d'allégresse juste à cette vision. Elle les prend mentalement en photo, ajoutant ainsi une touche de couleur à son arc en ciel déjà bien fourni. Elle sait que d'autres instants tout autant intenses vont venir se joindre à cette ribambelle d'images magiques. Mais c'est de ces petits riens plein de douceur que sa vie s'écrit à présent. Elle qui avec Tobias a connu le pire, vit à présent le meilleur. Un nectar souvent cherché et enfin trouvé. Un souhait souvent demandé et enfin exaucé.

Et doucement son esprit l’entraîne dans ce mois passé, juste qu'à cet instant T : le 27 mai 2020.
Les douleurs éprouvées ont vite été effacées par la beauté de la vie qui est sortie de ses entrailles. Elle avait une idée du visage d'Arthur, les échographies ayant détaillées avec délicatesse ses traits de bébé. Et les émotions avaient été des plus sublimes dans ces moments avec Tobias. Mais le jour de la naissance, quand le premier cri a été poussé, quand son regard a croisé celui de son fils, quand on lui a posé Arthur sur sa poitrine. Ce jour là tout était parfait. Et le monde se réinventait. Neuf mois à attendre leur enfant. A vivre au rythme de son ventre qui s'arrondissait. A surveiller le moindre mouvement. Neuf mois à lui apprendre qui ils étaient. A lui faire écouter les voix des gens qui allaient compter. A lui faire découvrir le monde. Et ce jour là enfin ils ont pu serrer leur enfant dans leurs bras. Les larmes se sont jointent aux rires et aux sourires. Aux mots d'amour sincères. Aux promesses de vie. Et ce petit être posé contre son sein, couvé par les yeux de son père elle ne pourra jamais oublié Safiya ce qui a empli son cœur ce jour là. Ce qui s'y déverse depuis à chaque fois qu'elle regarde les hommes de sa vie. Chaque sourire est gravé dans sa chair effaçant toutes les cicatrices du passé. Éclairant son âme d'une lueur intense et divine. Elle avait remercié ses Dieux, ceux de Tobias et ceux de la terre entière. Après tout ils lui avaient offert une grossesse et une mise au monde sans problèmes. Son homme rassuré pouvait à présent vivre pleinement son rôle de père. De guide au travers les chemins de l'humanité. Elle a toujours su qu'il serait un père bienveillant. Lui qui était depuis bien des années un tout pour la belle, un ami, un confident, un pilier, un amant et maintenant un mari. Et depuis un mois Safiya voit son fils donnait de nouvelles étoiles dans le regard de Tobias. Et ces étoiles là elles ne sont pas prêtes de s'arrêter de briller. Et elle sait que se ne sont que les premières, bien d'autre vont suivre. Éclairant le chemin du père dans ses nuits sombres.

Safiya essuie d'un revers de la main les larmes qui perlent alors que son esprit, après avoir vagabondé, revient à l'instant T. Un mois écoulé. Son sourire s'agrandit quand elle voit Arthur bouger, le bambin s'étire. Et sa menotte vient se poser contre la joue de son père. Ce qui fait ouvrir les yeux de Tobias. « Bonjour mes amours. Vous avez bien dormi ? » Elle se baisse pour embrasser son fils. « Bon premier mois mon trésor. » Il lui sourit ressemblant sur le coup plus à son père qu'à elle. Puis elle dépose sur les lèvres de Tobias un baiser. « Vous étiez si beaux tous les deux. Deux petits anges endormis. » Une de ses mains câlinent Arthur alors que l'autre s'attarde dans la nuque de son mari. Ils sont dans leur bulle, heureux, amoureux. Tout est si intense que la belle se dit qu'elle a beaucoup de chance. Elle a bataillé dur, c'est certain, la vie ne l'a pas préservé, mais quand elle voit son bonheur, elle se dit que le combat valait la peine. Arthur attrape le doigt de sa mère et le porte à sa bouche pour le téter. « Est ce que tu as faim petit ange ? Petit déjeuner au lit cela vous tente ? Après tout c'est le weekend on a le temps d'en profiter. » Et son mari a tellement été attentionné pendant sa grossesse et ce premier mois, qu'elle se dit qu'elle peut le dorloter à son tour. Elle se lève et enfile son peignoir. « Je commence par le biberon, tu lui donneras pendant que je fais le thé et griller le pain. » Elle fait le tour du lit pour venir cueillir un autre baiser. D'abord Tobias et puis Arthur. Un dernier petit regard avant de filer dans la cuisine pour aller préparer de quoi rassasier les estomacs de ses hommes.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Un mois. ft Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Jeu 9 Juil 2020 - 10:53 )
Il était papa. Tobias avait un petit bout de chou : le plus beau de tous si vous voulez tout savoir ! Arthur était le rayon de soleil qui a fini de refermer les plaies du passé. Il parait encore des stigmates, mais il faisait des efforts : pour sa famille. Il était maintenant père et cela voulait dire garder les pieds sur terre et être là pour sa femme ainsi que son fils. Si la parité était de mise dans ce couple moderne, il n’empêchait que Tobias avait été élevé à l’école ancienne : celle où un homme doit se mettre en quatre et faire son possible pour que sa famille ne manque rien. Alors, il enchaînait le travail et les nuits blanches pour prendre soin d’Arthur et laisser Safiya dormir et se remettre. L’accouchement s’était heureusement bien passé. Il y avait eu des cris, des larmes, de l’anxiété et de la peur, mais quand on voit ce qui en a résulté : cela en valait la peine. Pourtant, Tobias savait qu’il ne serait pas capable de voir à nouveau Safiya souffrir de la sorte. Même si cela était pour lui donner le plus beau des trésors. Un petit bout de chou qui dormait parfois entre eux. Cela le rassurait, au fond, comme ça il pouvait garder un œil sur lui et le protéger, car il continuait de s’entraîner avec Raoul. Encore plus hardiment si cela était possible. Il avait pris l’habitude maintenant de faire du sport et il ne comptait pas s’arrêter. Safiya semblait apprécier les muscles qui se dessinaient : le petit bonus qui va bien. Il était normal de prendre soin de lui, il ne voulait pas que sa douce et tendre femme se détourne de lui. Elle ne le ferait pas, il en était convaincu, mais il ne voulait pas tenter le diable.

En se sentant sortir des bras de Morphée et la main de l’enfant sur son visage, il posa sa main sur le petit corps d’Arthur pour l’attirer à lui. Se conforter que son fils était bel et bien là : en sécurité. Puis il étendit son bras et sentit la place vide de Safiya, mais encore chaude. Elle avait dû se lever plus tôt. D’ailleurs, elle ne tarde pas à parler doucement :

“Hey…” Il ouvrit ses yeux, croisa le regard bien éveillé de son fils ce qui le fit sourire. Il se tourna pour regarder sa femme : si belle. Parfaite. Il l’aimait un peu plus chaque jour : une chose qui semble impossible et pourtant qui est vrai. “Il est quelle heure ?” Demanda-t-il en bâillant. Il réalisa alors que oui, cela faisait un mois. Il embrassa Arthur à son tour : “Et à tous ceux qui arrivent.” Proche de Safiya, leurs lèvres se retrouvent pour un baiser tendre et amoureux. Il prenait toujours soin de ne pas presser ce genre de choses : préférant savourer l’instant présent et mettre tous ses sentiments dans cet échange. Tobias referma les yeux en sentant sa femme maser sa nuque : “Ca va être l’heure oui.” Il bâilla encore en passant ses mains sur son visage pour chasser les derniers signes de sommeil. “Tu es sûre ? Je peux m’occuper de tout hein et toi, tu te reposes ?” Il se redressa juste à temps pour la voir couvrir ce corps à peine couvert de tissus. Proche de lui, il glissa sa main sous le peignoir pour caresser les cuisses de Safiya et l’embrasse tendrement : bien plus à l’aise avec son corps. Il avait pris de l’assurance oui. “Je t’aime.” Il ne lui avait pas encore dit ce matin.

Tobias la laissa partir et prit appuie contre le lit, plia ses jambes et posa Arthur dessus pour mieux le regarder lu parler en hébreux. Ils avaient convenu de parler dans leurs langues maternelles. Arthur apprendrait l’anglais de toute façon à l’école et l’italien alors autant lui enseigner l’arabe et l’herbeux à la maison. Finalement, il se mit à pleurer malgré tous les efforts de Tobias.

“Oh petit cœur… Je sais, je sais, ça arrive, maman est en train de le préparer.” Dit-il doucement et calmement, toujours en hébreux. En voyant Safiya arriver, il sourit et lui parla en arabe cette fois-ci : “J’espère qu’il ne va pas grogner : comment le blâmer de vouloir le sein plutôt que la bouteille.” Un sourire espiègle et il attrapa le biberon tout en le plaçant correctement dans ses bras. Il commença à lui donner, s’assurant de bien voir les petites bulles dans la tétine avant de regarder à nouveau Safiya : “Tu veux sortir aujourd’hui ou bien, on reste tous les trois ici ?"




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Un mois. ft Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Dim 26 Juil 2020 - 11:42 )

C'est l'histoire de la vie.
TOBFYA & ARTHUR


La vision de ses deux hommes endormis est magique pour Safiya. Le message que délivre cet instant est tout simplement l'espoir. La preuve que malgré le chaos il peut y avoir la paix, la douceur, la tendresse, l'amour. Les épreuves même les plus dures, les plus rudes, semblent s'effacer face à cet instant de bonheur intense. Ils sont beaux tous les deux, le père et le fils unis dans un même sommeil d'ange. Elle a presque les larmes aux yeux l'égyptienne prise par le tourbillon des souvenirs. De ce jour où Arthur est venu comblé de sa présence le couple amoureux. Ce fruit délicat, fabuleuse création de leur passion est un présent des Dieux. Même si mère Nature est aussi responsable de ce cadeau. Elle passerait sa matinée à les regarder ainsi tranquille dans leur repos. Mais elle sait aussi qu'au moment du réveil l'estomac du petit prince va crier famine. Alors elle devance sa faim en allant préparer le biberon et le mettre à chauffer, puis elle revient pour assister au réveil de ses deux hommes. Elle savoure chaque seconde, cette complicité déjà bien présente entre le père et le fils. Elle sourit en voyant Tobias attirer un peu plus Arthur vers lui. Elle ne précipite rien, elle laisse le temps faire son œuvre et ouvrir les paupières encore imbibé du voile de la nuit. « Il va être neuf heures. Il a fait une bonne nuit. » Ce n'est pas un matin comme les autres vu que l'enfant fête ses un mois. Safiya enchaîne sur un air taquin. « Oui cette année il y en aura douze. » Car elle compte bien marquer chaque mois avant que n'arrive celui de sa première année. Le baiser qu'il échange est des plus tendre, témoin brûlant de l'amour qui les unit et qui ne cesse d'augmenter chaque jour. Chaque lever de soleil renforce les sentiments qui les lient. Et la belle sait que cela durera toujours, rien n'usera ce qu'ils éprouvent, rien ne l'abîmera, rien ne le cassera. Entre eux c'est si puissant qu'aucun humain ne pourra y mettre un terme. Les Dieux eux même n'oseraient pas y toucher. Après tout c'est le courroux et la haine de l'homme pour l'homme qui avait fait naître, dans la poussière et le sang, ce qu'ils ressentent aujourd'hui.

Puis comme l'a prévu la maman, l'enfant réclame son petit déjeuner. Elle a pris de l'avance et n'a plus qu'à aller récupérer le biberon qui doit être à la bonne température. « Oui je suis sûre. Je vais bien et j'ai envie de dorloter mes deux amours. Alors laissez vous faire messieurs et profitez. » Elle sourit pleinement heureuse de cet instant simple. Elle aime ses petits riens qui font de sa vie une rivière calme ou sa vie aime s'abreuver et se reposer. L'égyptienne frissonne quand la main de Tobias vient effleurer la peau de ses cuisses. Elle ressent même une douce chaleur au bas des reins, signe de l'ivresse qu'il éveille en elle. Elle aime qu'il soit moins sage, qu'il cherche le jeu en attisant son désir. Elle sait qu'Arthur une fois l'estomac plein se rendormira, ils pourront alors profiter d'une matinée plus intime. « Je t'aime aussi . » Souffle t-elle alors que sa main joue sur la ligne du bas ventre de son homme. Elle s'éclipse enfin, pleine d'idée délicieuse et audacieuse sur la suite. Laissant le père et le fils papoter. L'écho des paroles de Tobias viennent jusqu'à la cuisine avant que ce ne soit les pleurs d'Arthur. Elle s'active et revient très vite. « Voilà monsieur le prince votre petit déjeuner est servi. » Elle parle en arabe jouant des sonorités de sa langue natale. Titillant l'esprit de son fils au parlé de ses racines. « Il faut bien qu'il apprenne que les seins de sa maman sont aussi réservés à son papa. » Elle dit ses mots en hébreux vu qu'elle manie cette langue avec aisance tout comme Tobias manie l'arabe. Ils savent que pour le moment leur fils ne fait pas la différence, mais son esprit capte les diverses intonations. Bien entendu sa réponse en plus d'être dans la langue natale de son mari a aussi une résonance coquine, intime. Pas question de stopper leurs jeux charnels, au contraire l'appétit est revenu et plus de petit ventre pour restreindre l'échange.

Et tout en disant cela, Safiya regarde le nouveau tableau qui s'offre à ses yeux. Tobias qui cherche la position idéale pour qu'Arthur prenne son biberon correctement. Tableau aussi touchant et attendrissant que celui qui lui ont offert pendant qu'ils dormaient encore. « Je pense que l'on pourra sortir un peu dans l'après midi. Aller se balader dans un parc ou en bord de mer. Histoire de prendre l'air. Pour le moment j'ai envie de traîner. Et puis j'ai une faim à combler. Et le petit déjeuner ne sera pas suffisant si tu vois ce que je veux dire. » Elle lui fait un clin d’œil, l'embrasse avant douceur alors qu'une de ses mains se glisse sous le drap et frôle la naissance de la virilité de son homme. Le toucher est léger, discret, sage. Mais le regard qu'elle pose sur son homme montre que l'égyptienne ne restera pas sage longtemps. « Je vais chercher de quoi prendre des forces avant ... » Elle laisse sa phrase en suspens. Arthur lui ne capte rien de tout ce qui se trame trop occupé à tirer sur sa tétine pour attraper jusqu'à la dernière goutte de lait. « Tu lui fais faire son rôt. » Elle retourne en cuisine et revient cette fois avec un plateau. L'odeur du thé se repend dans la chambre tout comme celle des tartines grillées et beurrées. Elle a ajouté un pot de miel et un de confiture, à voir s'ils agrémenteront leurs tartines de saveurs plus sucrées. Elle pose le plateau sur le lit, attrape le nécessaire pour changer leur fils, puis elle s'installe à côté de ses hommes. Arthur sourit, il a le ventre plein. Et rapidement il a les fesses au propre. Ses paupières commencent à cligner signe que le sommeil le reprend. « Il est beau notre fils. » Elle regarde Tobias fière de ce bonheur qui les enveloppe.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Un mois. ft Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Mer 29 Juil 2020 - 20:15 )
“En même temps, comment mal dormir quand on est entre papa et maman ?” Dit Tobias en rigolant et en embrassa les joues de son fils qui bâillai. Les yeux encore plein de sommeil, mais conscient d’où il était. Une position de choix. “Le temps passe si vite… Tu crois qu’on peut l’arrêter ?” Il aimerait oui, savourer chaque seconde encore plus longtemps. Personne n’avait malheureusement trouvé la recette miracle.

Embrassant sa femme, chaque levé et couché avait son rituel et dans les deux cas cela impliquait un baiser et un "je t’aime”. Des fois que Safiya oublieraient que Tobias lui est dévoué corps et âme, que son cœur ne demande qu’à être aimé par le sien. Arthur fit rapidement sentir qu’il était temps pour ses parents de s’occuper à nouveau de lui, ce qui n’était pas un problème, mais plutôt une joie qu’ils partageaient à tour de rôle. L’historien n’osait pas insister plus : si Safy avait décidé qu’elle menait le bateau, le seul choix possible était de dire oui et de sourire. De toute façon, l’homme de lettre n’était pas du genre à tenir tête. Il préférait largement suivre le mouvement que le mener. Attrapant son fils dans ses bras, il lui parla doucement en attendant que le biberon arrive dans l’espoir de calmer ce ventre sur pattes. Attrapant la bouteille, il l’installa confortablement et une fois, la tétine dans la bouche put reporter son attention sur sa belle.

“Disons que papa à un usage bien différent qu’il est bien trop jeune pour comprendre.” Il se pencha pour embrasser le sommet du crâne de son fils. “Je suis prêt à partager avec le petit prince le temps qu’il en a besoin, mais après, je reprends le droit unique. Je te préviens.” Dit-il en rigolant.

Tobias était bien plus soulagé, en paix avec lui-même. La naissance d’Arthur avait contribué à ça. Il s’agissait maintenant de trouver le programme de la journée. S’il était en repos aujourd’hui, il n’était pas question de rester enfermer si Safiya voulait sortir au parc. Lui se contentait de tout et une journée sur le canapé à regarder des documentaires restait un temps bien utilisé. Ils n’arrêtaient pas de se titiller et maintenant il n’avait pas peur de répondre, ni ne rougissait. Enfin… En très peu de circonstances :

“Alors toi je te jure…” Il lui fit un clin d’œil. “Je ne peux pas refuser telle demande, je dois faire mon travail conjugal.” Il prit un air faussement sérieux, car il ne l’était pas. Faire l’amour à Safiya n’était pas une contrainte, pas le moins du monde. “Diablesse…” Souffla-t-il en la sentant aventureuse alors que son esprit se bataillait pour garder des idées chastes alors qu’il donnait à manger à Arthur.

Hochant la tête pour répondre à la question du rot, il posa la bouteille et ouvrit le tiroir de la table de chevet pour en sortit une petite serviette qu’il mit sur son épaule. Il y a quelques semaines de cela, il était terrorisé, mais il prenait la technique. Redressant son fils, il le positionna bien et tapota doucement dans son dos jusqu’à ce qu’il fasse entendre son cri de guerrier, enfin, son rot. Son ventre gargouilla en sentant le thé et l’odeur du pain grillé. Il embrassa son fils qui rigola avant de le donner à Safiya pour qu’il le change. Partage des tâches. Même s’il prenait les cacas le plus souvent, pour épargner sa femme. Pendant qu’elle le changea, il lui fit une tartine de beurre et de confiture.

“Le plus beau tu veux dire. Et je pense que nous sommes très objectifs à ce sujet. Il y a des bébés moches, je le conçois et je suis le premier à le dire, mais lui est le plus adorable de tous.” Il tendit la tartine : “On échange ?” Et il prit Arthur pour aller le mettre dans le petit lit qu’ils avaient installé dans leur chambre avant de revenir au lit : “Au travail ils me demandent quand tu reviens.” Il commença à se faire sa propre tartine : “J’ai dit que tu reviendrais quand tu reviendrais, tu n’as pas de pression à avoir. Et quand tu voudras revenir on pourra juste le mettre dans mon bureau commença tu pourras retourner sur le terrain ou dans les entrepôts."




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Un mois. ft Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Ven 7 Aoû 2020 - 19:28 )

C'est l'histoire de la vie.
TOBFYA & ARTHUR


Le bonheur a l'état pur. Une pierre précieuse. Un trésor immense. Le cœur de Safiya s'en gorge de joie de voir Tobias et Arthur côte à côte. Oui le petit prince a une place de choix, une place de roi. Il est le centre de leur histoire d'amour. Bien sur que le couple s'accordera des moments à deux, en amoureux, des moments intimes. Mais leur vie à présent a un but ultime donner à ce petit ange tout l'amour qu'ils pourront et c'est bien parti vu comment la matinée commence. « Non malheureusement mon cœur. Sinon je crois que j'aurais déjà abusé de ce pouvoir. » Le temps on peut juste le regarder filer et s'étirer. Le prendre à bras le corps et amasser tous les instants qu'il nous offre. Les bons comme les mauvais. Même si elle ne veut à présent que les bons. En tout cas elle compte bien profiter de ses deux hommes. Les dorloter et leurs donner tout l'amour qu'ils méritent. Parce qu'elle en a en elle de l'amour l'égyptienne, c'est un puits sans fond qui ne sera jamais tari. Et il éclate aussi de la part de Tobias avec ses baisers journaliers, ses je t 'aime doux. Elle sourit de ses attentions qui s'ajoutent chaque jour et qui ont toujours cette saveur particulière. Une saveur liée à des odeurs enchanteresses donc elle ne se lasse pas. Mais il y a une priorité à ce début de matin, le repas du prince et il fait vite comprendre combien il est affamé. Pauvre chéri. Sa mère s'occupe de tout laissant le soin à son mari de gérer l'attente qui ne s'éternise pas. La belle devient prévoyante et apporte de quoi nourrir l'affamé rapidement. Elle ne peut s'empêcher de taquiner son homme par rapport au fait qu'Arthur va devoir se contenter du biberon plutôt que du sein doux de sa mère. Le petit est bien installé et ses lèvres entourent rapidement la tétine. «  C'est sûr. Et maman est très heureuse de l'usage que papa fait de sa poitrine. » Elle lui sourit complice de cette intimité qui se met en place. «  Je suis entièrement d'accord avec ce principe. Faut savoir rendre à César ce qui est appartient à César. » Et même si à la base les seins de Safiya sont en priorité à elle, Tobias en est le gardien et le propriétaire charnel.

Ils parlent ensuite programme de la journée. Promener Arthur en tout premier, parce que vu le temps pas question de rester enfermer. Mais avant c'est au tour des parents de prendre des forces. Surtout que Safiya a des idées derrières la tête. Elle sait qu'après la tétée le petit prince s'endort et elle compte bien mettre à profit ce petit dodo pour jouer à des jeux de grand avec Tobias. Surtout que son homme est de plus en plus à son aise avec les taquineries de la belle. Ses cours avec Raoul, qui font dessiner des courbes encore plus tentantes, accentuent les appétits de l'égyptienne pour le plus grand plaisir de l’historien. Qui jamais ne se plaint de ces jeux érotiques qu'ils partagent avec envie et ivresse. « Tu le fait tellement bien ton travail conjugal que je n'en ai jamais assez. Du coup logique que j'en redemande. » Ou comment retourner la faute de ses envies charnelles sur son homme. « Tentateur. » Mais il est vrai que là c'est elle qui met le feu aux poudres alors que Tobias est encore sage. Pas sûr que ça dure. Safiya abandonne une nouvelle fois ses hommes pour aller chercher le plateau. Arthur finit son biberon et fait son rôt. Elle ne tarde pas de venir embaumer la chambre d'odeur de thé et de pain grillés. Une fois le plateau posé elle récupère son fils pour le changer. Tobias s'attaque aux premières tartines. « Oui le plus beau. Faut dire que ses parents sont quand même bien gâtés par la nature. Nous ne pouvions faire qu'un chef d’œuvre. » La belle regarde avec douceur son mari. « Je sens qu'il va en faire craquer des filles. Va falloir que je surveille tout cela de prêt. Pas question de me faire voler mon petit ange avant l'heure. » Bien sur elle n'est pas sérieuse, les enfants ont les faits pour qu'un jour ils volent de leurs propres ailes. Mais avant ce sont juste les yeux de sa maman qui le couveront d'amour et cela le plus longtemps possible. Et non elle ne sera pas une mère possessive.

« Avec plaisir. » Safiya prend donc la tartine et donne Arthur à Tobias. Elle s'installe sur le lit pendant qu'il va mettre le petit ange au lit. De toute façon il est pratiquement dans les bras de Morphée. « On a la belle vie quand on est bébé. » En plus tout le monde se plie en quatre pour juste avoir une risette ou un gazouillis. Puis son homme vient la rejoindre. « Je leurs manque ? » Elle vient doucement piquer un peu de confiture sur la tartine que fait sa moitié. Avant de le porter à sa bouche et à la sucer sensuellement. Avant de venir mordre dans la tartine de son mari. « J'avoue que pour le moment je n'y ai même pas penser. Je veux profiter un max. Après je peux me remettre doucement au boulot en télé travail comme j'ai fais dans mes durant ma grossesse. » Elle attrape sa tasse et en boit quelques gorgées tout en savourant sa tartine. « Est ce que se sont les collègues qui veulent que je reviennes ou toi ? Qui es pressé parce que comme ça tu auras Arthur dans ton bureau et donc un bon moment de la journée. » Elle se met à rire avant de venir lui voler un baiser. « En tout cas là je me donne encore au moins deux mois. Arthur aura trois mois. On verra à ce moment là. » Ils finissent de déjeuner et la belle pose le plateau parterre. « Alors monsieur est prêt à accomplir son devoir conjugal ? » Elle fait un clin d’œil avant de venir se lover contre Tobias. Laissant ses mains retrouver le chemin de ses courbes et ses lèvres le chemin des siennes. Cet instant leur appartient et elle compte bien en savourer chaque seconde.

AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Un mois. ft Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Dim 9 Aoû 2020 - 0:01 )
Arthur montre déjà son caractère, fait entendre sa voix et ses envies dès qu’il en a envie. Tobias était rassuré, au fond, qu’il aille bien. Il avait peur de ne pas être à la hauteur, mais le petit cœur l’avait conquis. Littéralement. Aujourd’hui, il ne voyait pas sa vie sans ses deux amours dedans. Parce que oui, ils étaient devenus essentiels. Safiya l’était déjà, mais maintenant, il y avait aussi leur fils. La fierté, le bonheur, brûlait dans ses yeux à chaque fois qu’il regardait la chair de son sang. Il avait du mal à croire qu’ils avaient réussis une telle chose : eux qui revenaient de loin et que rien ne prédestinait à trouver une paix dans leur quotidien. Encore moins ensemble. Pourtant, les voilà dans le lit conjugal avec le petit glouton dans le creux de ses bras. Ils profitaient de pouvoir encore parler de la sorte sans qu’Arthur comprenne, cela ne sera probablement pas la même chose quand il sera plus grand. Il rigola en comprenant qu’ils étaient d’accord sur le fait que le prêt n’était que temporaire. Tobias se devait de protéger les magnifiques atouts de sa femme. Cela était dans son contrat de mariage non ?

Le programme devait être établi… Tout du moins dans les grandes lignes, Tobias n’aimait pas réellement improviser : il aimait avoir des fils rouges pour savoir quoi faire. Sans être à la minute prête : le bougre était bien trop organisé, minutieux dans sa vie de tous les jours qu’il en était presque énervant. Safiya, fort heureusement, le connaissait et savait habilement comment le rassurer. Avec elle, l’homme de lettres s’autorisait un peu d’imprévus… Mais juste un peu. Assez pour que sa vie ne soit pas la répétition de la veille comme elle l’avait toujours été. Ce n’était pas de sa faute s’il y avait quelque chose d’apaisant à toujours faire la même chose. Leurs joutes charnelles faisaient partit des choses qui n’étaient jamais prévu, mais qu’il aimait par-dessus tout. Comment ne pas aimer avoir une femme comme Safiya sous ses mains ?

Le rot fait, c’est l’heure de manger pour les parents qui ont bien mérités ce réconfort, d’autant plus que Tobias savait que les efforts allaient venir une fois qu’Arthur sera dans les bras de Morphée. Esprit d’équipe, alors que Safiya changeait la couche, le mari s’occupa de lui faire des tartines pour qu’elle ait des forces également. Hors de questions qu’elle ne soit pas en forme. Il veillait à ce qu’elle prenne soin d’elle. Il rigola alors qu’ils étaient littéralement en train de prendre tout le crédit de la beauté d’Arthur.

“Il est encore trop jeune pour ça de toute façon.” Tobias ne voulait pas se projeter comme ça. Il avait trop peur de ce que l’avenir leur réservait. “Profitons qu’il soit encore en âge de nous laisser le câliner hein ?”

Faisant l’échange de la tartine contre Arthur, il embrassa son fils qui avait déjà les yeux fermés pour le mettre dans son lit. Il était encore trop petit pour dormir tout seul comme un grand. Tobias aimait avoir le luxe de se réveiller dans la nuit et n’avoir qu’à se redresser pour le regarder dormir et s’assurer que tout va bien.

“Évidemment que tu leur manques ! Tu es un rayon de soleil pour beaucoup, Safiya. Même si je suis l’heureux élu qui profite principalement de tes rayons.” Il alla se réinstaller au lit et de faire sa propre tartine : laissant la gourmandise de Safiya prendre un peu de sa pitance. “Prends le temps, fais ce qu’il y a de mieux. Cela ne presse pas. Tout le monde comprend et te dirait la même chose que moi.” Et puis, il est surpris par les mots de sa belle. Prenant un air faussement offusqué, il posa dramatiquement sa main sur son torse : “Moi ? Tu penses vraiment que…” Il migra sa dextre contre son front : “Malheur femme. Comment peux-tu croire cela ?” Avant de rire et de croquer dans sa tartine avant de prendre à son tour une gorgée de thé.

Le petit-déjeuner terminé, Tobias pris soin de s’essuyer les mains et de les désinfecter rapidement : ne supportant pas avoir les mains sales puis termina son thé avant de poser son mug. À nouveau allonger, il sourit en sentant Safiya câline. Elle l’était souvent… Pour son plus grand plaisir. Répondant à chaque baiser, à chaque caresser : il la glissa sur lui pour qu’elle le domine. Il aimait cette vision. Elle était si forte, si admirable.





Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Un mois. ft Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Mar 18 Aoû 2020 - 19:20 )

C'est l'histoire de la vie.
TOBFYA & ARTHUR


Douce image du bonheur que délivre ce début de matinée ou le couple entoure de sa présence et de son amour l'enfant roi. Safiya est sous l'émotion, et elle est intense. Elle ne pensait pas un jour en éprouver autant. A présent son cœur est partagé à deux parts également, une qu'elle a donné depuis un temps à Tobias et l'autre que leur fils a prise depuis qu'il s'est logé au creux de ses entrailles. Et de l'amour elle en a à revendre pour les deux hommes de sa vie. Elle veut profiter et savourer chaque seconde. Se gorger de ce bonheur immense, de cet amour intense. D'abord ils s'occupent de leur petit prince, un vrai travail d'équipe. Le tout dans une ambiance légère, avec quelques touches subtiles de provocation, que Arthur ne peut pour le moment pas saisir. C'est certainement pour cette raison que la belle égyptienne en abuse sans se sentir coupable de quoi que se soit. Elle aime les joutes charnelles avec Tobias, et elle ne se prise pas pour le lui montrer. D'abord par ses petites provocations, par ses gestes encore discrets. Un avant goût de ce qui va suivre. Car il va y avoir une suite, pas question d'y échapper, surtout que son mari se laisse de plus en plus porter par leurs moments érotiques. Leur complicité est des plus intense. Et là il suffit d'un peu de patience, le temps que le petit prince fasse son rôt, le temps de lui mettre ses jolies petites fesses dans une couche propre. Et le tout se fait sous l'admiration des parents qui voient dans le progéniture la huitième merveille du monde. Parce que oui il est beau leur fils né sous les auspices d'un alliance parfaite entre les origines de sa mère et celles de son père. Et l'enfant sourit sous le regard attendri de ses parents. « Oui on va lui laisser le temps. Mais je ne compte pas me priver de câlins même quand il sera grand. » L'égyptienne compte bien rester la number one dans le top des femmes de la vie de son fils.

C'est ensuite au tour de Tobias et de Safiya de prendre leur petit déjeuner. Arthur lui est déjà happé par les bras de Morphée et après l'avoir tendrement embrassé, il rejoint son lit situé à côté de celui de ses parents. Les voilà seul pour quelques heures. Et même s'ils parlent au départ de la future reprise de travail pour la maman, elle garde en tête le moment intime qu'elle offrira à son homme quand ils auraient fini de manger. « A moi aussi ils me manquent. Même l'ambiance du musée, mais c'est vrai que là je ne donnerais ma place à personne. » Parce qu'elle veut se gorger de cette vie nouvelle qui va grandir bien vite. Déjà qu'elle n'a pas vu passer les neufs mois de grossesse. « Et mes rayons ils sont brûlant pour toi. » Elle en profite pour glisser quelques sous entendus. « Alors si on me laisse le temps je vais le prendre. » Même si elle sait qu'elle ne pourra pas vivre longtemps loin de son travail, trop impliquée dans ce qu'elle fait. En plus il semble que son mari est trouvé la solution idéale pour lui facilité la tache. Et il joue l'offusqué quand elle saisit son subterfuge. « Oui toi tu es un ange, tu n'aurais jamais des idées pareilles. » Elle continue de manger et de boire son thé. « Vraiment désolée monsieur Spilsbury d'avoir douté de votre droiture. » Et elle se met à rire, ils finissent leur petit déjeuner tranquille. Le plateau est mis en sécurité au sol et la belle vient se lover contre son mari. Ne voulant qu'une chose être comblée des délices qu'il sait si habillement délivrer.



AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Un mois. ft Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Mer 19 Aoû 2020 - 19:36 )
“Je te vois déjà comme la maman qui ne lâche pas prise et qui voudra savoir d’où provient ses conquêtes.” Inutile de préciser un homme ou une femme, Tobias savait Safiya ouverte d’esprit. Tant que leur fils était heureux : rien d’autre comptait.

Affamé, l’homme de lettres mangea avec appétit : il savait qu’il devait prendre des forces s’il voulait satisfaire sa tendre et douce femme qui était du genre insatiable. Pour sûre qu’il devait être au mieux de sa forme et ainsi satisfaire ses moindres désirs. Tobias le savait en la mariant : il allait devoir être à la hauteur de ses attentes, se refusant catégoriquement de refuser les avances de sa belle pour ne pas la contenter. En attendant, ils parlaient du possible retour de la belle au travail si elle le souhaitait. Tobias ne serait pas le genre d’homme à pousser sa femme à faire quoique ce soit. Si Safiya retournait au travail : c’était sous ses propres termes.

“Tu peux même faire seulement quelques jours à la fois le temps de t’habituer. Je ne vois pas en quoi ça serait un problème. Je suis certain que Leandro sera ravit de s’accommoder à tes demandes. Il ne semblait pas contre que je garde Arthur avec moi dans mon bureau tant que ça ne me déconcentre pas.” Cela serait peine perdue, car sa femme voyait juste : Tobias n’avait jamais assez de moments de complicité avec son fils, c’était certain.

Le petit-déjeuner avalé, l’historien prit soin de poser le plateau au sol pour laisser le lit libre tandis que son épouse grimpa sur lui. Rapidement, ses lèvres retrouvent cette peau qu’il connaît par cœur, il pourrait en dessiner les moindres cicatrices, les moindres grains de beauté : les courbes généreuses de sa femme qui avaient probablement enivré tant d’âmes, mais qui aujourd’hui lui étaient réservées.

“Tant mieux… On a signé pour plusieurs années maintenant vois-tu…” Tobias sourit avant d’insérer ses doigts un peu plus en profondeur, trouvant son clitoris pour commencer à jouer avec habillement : il savait ce qu’elle aimait maintenant. La sexualité ne lui faisait plus peur.

Sa bouche croqua avec douceur et tendre la pointe de ses seins que des baisers embrassèrent avec envie. Leurs baisers firent monter un peu plus la température. Tobias se débarrassa avec empressement de sa culotte et releva légèrement son bassin pour rentrer en elle et lui faire l’amour en gémissant de plaisir tout en cherchant avidement ses lèvres.




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4591 - Points : 6485
(terminé) Un mois. ft Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Sam 22 Aoû 2020 - 17:38 )

C'est l'histoire de la vie.
TOBFYA & ARTHUR


« C'est sûr que je vais avoir un œil sur les personnes qui vont graviter autour de notre petit prince. » Même si Safiya lui laissera le libre choix dans ses futures relations. Pas de barrière envers celles ou ceux qui partageront la vie de son ange. C'est un enfant né du métissage de culture et de religion. Elle ne voudra que son bonheur, et se mettra juste en travers du chemin si elle sent Arthur en danger. Et elle sait que Tobias sera à ses côtés dans cette tache. Ils veilleront et guideront, même s'ils ont tout à apprendre du rôle de parents. Mais elle est déjà persuadé qu'ils feront les bons choix. Arthur sera un enfant comblé et épanouie. S'ils veulent tenir le choc pour affronter la matinée ils doivent se restaurer. Surtout que la belle compte bien profiter de ce moment à deux. Chaque seconde est précieuse et elle veut les savourer. Le bonheur de leur famille en priorité et bien entendu ce bonheur passe par le bien être du couple. Alors elle se délecte du petit déjeuner tout en taquinant son homme. Ils en profitent pour parler de son éventuel retour au travail. Le musée lui manque, comme l'ambiance, ses collègues et ses recherches. Mais elle se doit d'abord de bien se remettre, même si l'accouchement a été plus facile qu'elle ne le pensait. Pour un premier enfant et en plus à quarante ans, elle n'a pas à se plaindre. Tout son être voulait ce bébé et tout son être le lui a offert le jour J. Mais elle reste prudente et consciente que précipiter les choses pourraient se retourner contre elle. Et puis Arthur a besoin de sa maman, même si le papa ne dirait pas non à l'avoir dans son bureau. Une façon pour lui de l'avoir un peu plus dans la journée. Elle sait très bien que tout le monde sur son lieu de travail se coupera en quatre pour leur rendre la tâche plus douce. Le couple a toujours été épaulé. Et ce n'est pas prés de changer. C'est sûrement pour cette raison qu'elle sait qu'elle peut se permettre de prendre son temps. Au moins quelques mois. « En effet c'est une idée quelques jours par semaine pour débuter. Je peux même te laisser Arthur une après midi pour aller me faire dorloter dans un institut ou pour juste souffler quelques heures. » Pas que son rôle de mère lui pèse, mais elle se doit aussi à son rôle d'épouse. Et aller faire quelques boutiques, se faire masser, la rendra à nouveau bien féminine et désirable pour son homme. Même si elle sait qu'elle a un pouvoir de séduction indélébile sur Tobias.

Le petit déjeuner pris, leurs corps se retrouvent. Les peaux frissonnent et le désir monte. Ils se connaissent par cœur et chaque caresses éveillent l'envie. Leurs baisers se font fiévreux et succomber devient un délice. Un miel exquis qu'ils butinent avec sensualité et érotisme. Sous les doigts de Tobias son corps devient plus beau, les cicatrices s'effacent et laissent juste place à son corps de femme désireux d'être aimé et envoûté. Elle se laisse porter par ce bonheur que Tobias distille habillement de ses doigts et de ses lèvres. « Et je compte bien t'aimer de la sorte toutes ces années. » Elle sait qu'un jour la tendresse sera plus présente que la luxure. Mais peu importe. Elle l'aimera toujours. Parce qu'avec ce qu'ils ont traversé plus rien à présent n'effraie l'égyptienne. Elle sait qu'ils ne peuvent que partager le paradis. Et une fois leurs corps nus ils se fondent l'un dans l'autre. Laissant juste leurs souffles et leurs gémissements rythmer la danse charnelle que leurs corps se livrent. Unis dans cette passion dévorante que leur amour éveille et renforce jour après jour. Ils se comblent avec délice et coulent ensemble dans la jouissance.

« Je t'aime. » Son corps frissonnant de douceur se colle au corps de son mari. « Ce petit déjeuner était des plus merveilleux. Tu sais me combler avec tant de passion que je suis toute chose après. » Arthur dort encore alors elle profite des quelques minutes qui leurs restent avant qu'il ne se rappelle à eux. Laissant ainsi son corps se remettre des émotions éprouvées. « Après une bonne douche on pourrait aller faire un tour au marché. Il nous faut des légumes et des fruits frais. Cela fera une petite sortie matinale. » Et ils pourront ressortir dans l'après midi pour une promenade plus longue dans le parc .



AVENGEDINCHAINS




Le petit prince s'épanouit et offre chaque jour des étoiles nouvelles dans les yeux de ses parents attendris.  
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1337 - Points : 2589
(terminé) Un mois. ft Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le Mar 25 Aoû 2020 - 19:17 )
Tobias sourit, couve du regard celle qui sortira les crocs et les griffes envers tout ceux qui oseraient faire du mal à leur enfant. Pour sûre que l’homme de lettre ne ménagerait pas ses efforts non plus pour le mettre en sécurité. C’était une des raisons qui le poussait à continuer ses entraînements intensifs avec Raoul : il se devait d’être au meilleur de sa forme pour pouvoir se mettre entre le danger et sa famille. Son père avait tenté de le préparer à être chef de famille, il n’avait jamais réussis. Il avait fallu bien des tourments pour que Tobias en arrive là. Il espérait de tout son cœur que son père soit fier là-haut, car chaque jour, il faisait son possible pour que ce dernier n’ait pas honte. En attendant de le retrouver, il devait continuer de s’assurer que Safiya et Arthur ne manquent de rien. Alors évidemment, s’il parlait déjà à sa femme de retourner au travail, ce n’était pas sans arrière-pensée. Il voulait savoir comment elle allait. Une part de lui avait peur qu’elle lui cache des choses pour le protéger, mais il se raisonnait en s’assurant qu’elle ne ferait jamais une telle chose. Après tout ce qu’ils avaient vécu : il serait dommage qu’ils se cachent leurs peines actuelles.

“Tu sais que cela ne serait pas un problème Love, il faut que tu prennes soin de toi. Après tout le travail que tu as fait : tu mérites un peu de repos et de douceurs. J’ai beau être doué… Je ne sais pas faire les massages, ni la manucure ou la pédicure. À la limite, je peux transformer la salle de bain en sauna, mais je ne suis pas certain que ça ait le même effet.” Tobias était réaliste quant à ses capacités à satisfaire et combler les moindres plaisirs de sa femme. Il y avait certaines choses qui ne serait jamais sa tasse de thé.

En revanche, il était en mesure de faire autre chose qu’elle appréciait. Outre lui donné son corps, il savait la faire danser sous son doigt de plus en plus certain à chaque ébat. Au début, il avait été mal à l’aise de le faire en présence d’Arthur, mais il s’assurait maintenant que le petit lit était tourné et d’être le plus discret possible. Naturellement, le nouveau-né ne se souviendrait pas de ces instants, mais il était comme ça, Tobias. Aimant Safiya tendrement, passionnément et parfois avec fougue : ses lèvres ne cessèrent de caresser sa peau ou de chercher avec avidité ses comparses alors que ses mains se perdaient dans sa chevelure ébène. Son épouse était de plus en plus belle et il ne cesserait jamais de se répéter au combien, il est chanceux.

La gardant contre lui, assis dans le lit, ses mains dans le creux de ses reins, il sourit en l’entendant affirmer que le petit-déjeuner était merveilleux. Il y avait pire oui. Quand vous aviez pour terminer votre repas une magnifique déesse comme l’Historienne qui était dans ses bras : il n’y avait pas de quoi se plaindre.

“Je fais de mon mieux, je te l’ai promis et je suis un homme de parole.” Il caressa sa joue et se redressa légèrement pour l’embrasser. “En voilà une excellente idée. J’ai hâte qu’on puisse faire découvrir à Arthur les saveurs de nos pays, lui faire manger des dattes et le convertir au thé à la menthe.” Il rigola doucement : “Enfin… Il est encore un peu jeune pour ça, mais… Je suis impatient quand il est question de notre fils bien que je suis également conscient que le temps passe assez vite comme ça.” Tobias ne cessait pas d’admirer sa compagne : “Je crois qu’il va garder mes yeux bleus, tu sais… C’est dommage, les tiens sont tellement plus beaux. Au moins, il a ta magnifique couleur de peau.” Ces derniers mots furent soufflés alors qu’il embrassa son épaule. “Va à la douche d’abord hm ? Je veille."




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) Un mois. ft Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Un mois. ft Tobias ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Un mois. ft Tobias -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant