Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche remplaçable
24.70 €
Voir le deal

 

- Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @LUX AETERNA.
Messages : 600 - Points : 1496
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 NdWB
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy ( le Dim 29 Nov 2020 - 15:55 )
Était-ce l’alcool ou juste la légèreté du moment ? Stella ne savait pas, mais son cœur ne pouvait s’empêcher de s’emballer et de vouloir se rapprocher de Poppy. Comme au bon vieux temps. Comme si les années n’avaient pas endommagé leur relation. Il serait mentir de dire qu’elle n’avait pas pensé à plusieurs reprises ce qu’elles auraient put être si jamais la blonde n’était pas partie. Des pensées inutiles qu’elle chassait souvent, mais qui revenaient encore et encore bien malgré elle.

“Nah pas les pompiers ! Y’a que des hommes, rarement des femmes : tant qu’à faire autant appeler la police ou bien les urgences, avec un peu de chance il y aura des femmes en uniformes.” Cela serait bien plus au goût de Stella.

Sa talentueuse amie méritait tous les compliments et Stella avait dévoré tous ses ouvrages. Elle ne les avait pas achetés, mais ses yeux avaient caressé les mots sortis de l’esprit de Poppy et cela était déjà cela.

“Il ne saurait pas en être autrement.” Stella ne comptait pas changer de ci-tôt. “Ca risque d’empirer avec les années. En devenant vieille, je vais être exécrable. Je le sais déjà.” Au final, ce n’était peut-être pas un mal qu’elle soit seule. Cela épargnait des tourments à une autre âme.

Leurs verres à nouveau plein, elle alla se réinstaller et ne résista pas plus longtemps à caresser la joue de Poppy dans un geste tendre qui trahissait des sentiments encore endormis dans sa poitrine. Son sourire s’étira, son cœur s’allégea en l’entendant dire qu’elle dire vouloir rester. Frissonnant à son contact, elle mordit l’intérieur de sa lèvre en ressentant une douceur chaleur dans le creux de ses reins. Suivant du regard Poppy, elle en voulait plus. Alors, elle remonta le visage de la belle de sa main libre pour venir l’embrasser doucement. Un baiser rapide, mais qui faisait écho à des souvenirs en commun.

“Toujours aussi délicieuses…” Elle parlait des lèvres, avait-elle besoin de le préciser ? Stella se laissa entraîner dans l’instant et l’embrassa à nouveau avec un peu plus de passion cette fois-ci tout en laissant la possibilité à son invité de s’échapper.


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Poppy SkyesLe vin est un puissant lubrifiant social
Poppy Skyes
http://www.ciao-vecchio.com/t5903-poppy-keep-busy-and-aim-to-mak http://www.ciao-vecchio.com/t5907-poppy-you-step-onto-the-road-and-if-you-dont-keep-your-feet-theres-no-telling-where-you-might-be-swept-off-to
Faceclaim : Bojana Novakovic [avatar de Dante : merci)
Messages : 344 - Points : 780
tadam
Âge : 38 ans (03.03.82)
Métier : hippie à temps plein // Propriétaire (presque) responsable d'un café-littéraire
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy ( le Dim 3 Jan 2021 - 22:27 )
Par simple esprit de contradiction, je n’avais jamais vraiment senti bon d’adopter le vieux précepte qui prétendait qu’il ne fallait jamais coucher avec ses ex. J’étais un être de cœur et non pas de logique pragmatique. C’était selon mon humeur que je naviguais dans le labyrinthe de la vie et de l’amour. De lit aux ressorts ensachés en futon miteux sans jamais me sentir prête à jeter mon ancre pour une durée déterminée, j’avais vogué au courant des années. La belle rouquine avait été celle qui ressemblait le plus à un port d’attache pendant le plus longtemps. Et je m’en étais voulu d’avoir défait mon attache.

Quoiqu’il en fût, l’alcool et les lumières de son appartement n’aidait pas à garder les pages d’histoire tournées et de garder le passé définitivement résolu. J’avais (dans ma tête) cette fraîche vingtaine et je la trouvais encore belle : comme après une levée de rideau au cirque. Le nouveau départ pouvait tirer des ficelles de bonheur dans ses yeux. Et ce petit mot sur le fait d’appeler l’ambulance plutôt que les pompiers me fit éclater d’un rire : « Mais si on fout le feu… c’est les pompiers qui faut… et puis… je suis pas certaine que j’aurais envie de te partager avec une jolie demoiselle en uniforme. »

Nous voilà donc sur cette ravissante pente glissante entre lien amical et lien un peu plus intime. Je ne l’avais jamais sincèrement trouvé exécrable personnellement. Stella était à mes yeux une femme forte émotionnellement qui pouvait se montrer passionnée et déterminée mais qui pouvait également se brûler les ailes. « Mais tu serais un ravissant petit volcan de feu… avec un peu plus de cendres dans les cheveux. » Personnellement, vieillir ne me terrorisait pas. J’appréciais même doucement ces petites ridules qui se la jouaient jongleur et presque toujours teinte ne trahissais pas encore le passage grisonnant des années. Mais je finirais très bien par l’assumer quand il se perdrait dans ma tignasse poivre et sel.

Il me vint brièvement en tête que la chaleur de ses mains me manquait. Mes lèvres sur son épaules goûtait tout juste sucrée. Elle remonta mon visage pour venir chercher mes lèvres. Trop peu, trop bref à mon avis et qui me rappelait de vagues souvenirs de ces nuits qui commençaient pour ne sembler jamais aussi finir. Mais elle les relâcha au moment ou une véritable boule de chaleur envahissais toute la place dans mon ventre. Le temps de dire que mes lèvres étaient toujours aussi bonnes. Je souris doucement « Ah oui? Parce que les tiennes sont même meilleures… » dis-je avec un petit éclat de rire. Je me surpris à être presque docile lorsqu’elle revient chercher avec déjà plus de passion mes lèvres. J’avais beau dire que je n’avais pas si vieilli, je pensais à nos coupes de vin, encore dans nos mains et je rompis le baiser pour demander avec un petit sourire. « Puis-je vous débarrasser de votre verre mademoiselle…? » Mais aussitôt les deux coupes déposées sur la table, je repris ses lèvres contre les miennes laissant doucement mes doigts courir, une main dans ses cheveux, une main sur ses reins.



 
Don't seek happiness
♛ Happiness is like an orgasm: if you think about it too much, it goes away. Keep busy and aim to make someone else happy, and you might find you get some as a side effect. We didn’t evolve to be constantly content. Contented Australopithecus Afarensis got eaten before passing on their genes
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @LUX AETERNA.
Messages : 600 - Points : 1496
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 NdWB
Âge : 33 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy ( le Lun 11 Jan 2021 - 19:42 )
Stella ne pouvait pas refuser son corps la douce tentation de caresser le corps de Poppy, de redécouvrir du bout de ses doigts ses formes et sa peau si douce. Elle n’était qu’une humaine, une femme qui ne se refusait jamais les plaisirs de la chair. Surtout pas quand le terrain qui se proposait était connu. Elle voulait découvrir au combien elle avait changé, car oui, la jolie blonde avait évolué comme elle l’avait fait. Sans forcément se rendre compte que cette transformation, la vie ne laissait de répit à personne. Mettre le feu à l’appartement était une idée alléchante… Mais seulement si c’était des femmes qui arrivaient dans leur magnifique uniforme. Docteur, infirmière, pompier : elle ne ferait pas sa fine bouche même si cette dernière était pour l’instant obnubilée seulement par celle de l’auteur.

“Tu as raison… Restons sage et entre nous. Pour ce soir…” Précisa-t-elle, laissant tout de même sa phrase en suspens alors qu’elle cueillit un nouveau baiser. Ecoutant Poppy sans perdre une seule seconde de cet instant qu’elle pouvait partager avec elle, un sourire se dessina sur son visage alors qu’elle embrassait l’os de sa mâchoire. “Et toi ? Tu seras la mer qui me calme et ensemble on fera une île paradisiaque ?” En voilà un plan à la hauteur des deux femmes. Partir. Extrapoler. Inventer une vie où les seules limites seront celle de l’esprit.

Terminant la course de ses baisers sur son épaule, elle sentait de plus en plus le désir monter en elle alors que l’alcool laissait la place à la chaleur sensuelle qu’apportait la proximité du corps de Poppy au sien. Il ne suffirait d’un rien pour que Stella cède enfin à l’envie d’amener ces baisers dans un endroit plus intime comme la chambre à coucher… Pour ne citer qu’un des nombreux endroits où elles pourraient s’aimer. L’embrassa rapidement, elle se devait de faire un constat à voix haute : les lèvres de Poppy étaient toujours aussi délicieuses. Les années n’avaient rien changé à ça. Les siennes étaient meilleures, est-ce qu’une telle chose pouvait être possible ? Elle ne le savait pas. Mais cela était à ses yeux une invitation à l’embrasser à nouveau. Ce qu’elle fit. Fougueusement.

Laissant l’auteur enlever son verre de sa main, elle se recula pour pouvoir la regarder un peu intensément. Si seulement elle pouvait mettre cela sur le compte de l’alcool, mais elle ne ferait jamais une telle chose. Elle était redevenue cette jeune artiste de cirque tombé amoureux d’une femme incroyable. Elle ne pensait jamais retrouver cette partie d’elle-même et pourtant… La voilà. Elle posa ses mains sur ses hanches et l’embrassa passionnément en l’attirant à elle pour qu’elle s’allonge sur son corps. Ses doigts, avides de caresser sa chair, passèrent sous son chandail pour toucher sa peau. Grimpant le long de sa colonne vertébrale, la main droite se risqua à caresser le devant de son torse dans un soupir de passion. Elle avait faim. Faim de Poppy.

“Tu veux aller dans la chambre…? On sera mieux installé.” Dit-elle en reprenant son souffle, les pupilles dilatées de désir.


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nouvel appartement, nouveau départ ? // Poppy -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2