Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
LEGO : Le 2eme à -50%
Voir le deal

 

- Loin de la foule. / Ignazio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Francesco GrimaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
Francesco Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-viv http://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Messages : 293 - Points : 607
Loin de la foule. / Ignazio Tumblr_onna76ERlG1uyd47mo1_500
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Loin de la foule. / Ignazio ( le Ven 10 Juil 2020 - 9:41 )


Ignazio & Francesco
Les jours passent plus vite ces dernières semaines, surtout depuis que Francesco a eu la visite surprise de Luca et qu'il a décidé d'aller voir Serena. Il c'est pris de belles baffes dans la gueule le PDG. Autant au figuré qu'au réel. Ces deux échanges ont sérieusement secoué ses méninges. Au fond il sait que les deux ont eu raison de le mettre au pied du mur. Il a fait de sacré connerie il y a trois ans et il s'est tiré comme un lâche, refusant d'assumer le bordel qu'il avait déclenché. Il tourne et retourne dans sa tête, le pourquoi du comment il a agit de cette façon. Il ne s'était, jusqu'à présent, pas vraiment posé les questions. Pourquoi avoir trahi Luca alors qu'il le considérait comme un frère ? Pourquoi avoir craché et déversé son venin sur la seule main qui s'est tendue quand il a failli perdre pied ? Il n'aurait jamais du agir de la sorte. Ok Luca s'était dégoté une nana à tomber le cul par terre. Parce que Serena elle envoyait du lourd, elle en envoie encore. Mais ce n'était pas une raison suffisante pour faire ce qu'il a fait. Le rendre cocu et en plus foutre en l'air son mariage tout en abîmant l'essence même de son ami en le rabaissant. Pour au final se tirer quand la belle brune c'est retrouvée enceinte. Il était père d'un garçon qui allait sur ses trois ans, et il ne savait rien de ce gamin. Putain Francesco pourquoi tu as fais ça ? Il ne serait le dire. Trop égoïste. Trop jaloux. Trop envieux. Trop con. Trop pourri. Trop riche à se croire tout permis même le pire des affronts. Et toutes ses pensées, ses questions sans réponses, tournent et retournent dans sa tête. C'est pire qu'un tambour de machine à laver le linge. Avec la différence qu'à la fin du programme le linge sort propre. Lui au contraire il a tout sali, même la plus pure des amitiés. Alors cela le mine le PDG, au point qu'il n'a envie de rien. Il veut juste qu'on lui foute la paix. Surtout que ses parents le serinent pour fixer une date de mariage.  Comme s'il avait envie de se marier avec celle qui lui sert de fiancé. Elle sait juste ouvrir les cuisses et c'est tout ce qu'il cherche à avoir. C'est sûr que s'il l'épouse les deux fortunes associées vont peser lourd dans Naples, voir dans l'Italie toute entière. Mais il n'a nullement envie de cela. C'est le rêve de ses parents pas le sien. Lui ses rêves ils sont enterrés sous un tas de merde et de paperasses. Ses rêves ils sont morts quand il s'est détourné des deux autres mousquetaires.

Enfin aujourd'hui n'est pas jour à ruminer le passé que Francesco ne pourra de toute façon pas changer. Même avec tout l'or du monde. Alors il se doit d'avancer, peut être d'essayer de réparer. Si on lui en donne la chance. C'est mal barré en plus il c'est comporté comme un connard face à Luca et à Serena. A croire qu'il n'a encore rien piger. Mais il verra ses problèmes de conscience plus tard. Là il doit se préparer pour aller retrouver son cousin Ignazio, il rentre de tournée et ils ne se sont pas vu depuis un bout de temps. Du coup ils se sont donnés rendez vous dans un bar chic du bord de mer. Ils seront plus tranquilles pour discuter et l'artiste ne sera pas assailli par un tas de groupies en manque d'autographe. Enfin il l'espère, c'est parfois compliqué de sortir avec Ignazio vu que sa tête d'ange est pas mal connu. D'où le choix du bar pas certain que les clients qui y prendront un café soient au fait de l'actualité musicale. Il s'habille simplement tout en restant chic, lieu oblige, mais il oublie le costume cravate qu'il porte suffisamment au bureau tous les jours. Un pantalon à pince en lin bleu marine et une chemise blanche feront l'affaire. Il récupère ses clés de voiture et ses papiers. Il espère ne pas trop avoir de circulation, c'est dimanche et il fait beau, les napolitains risquent d'être de sortir. Même si la plus part seront à la messe, sur ce coup là Ignazio fait une entorse à son éducation pieuse. Mais bon ils ne vont pas pécher, ils vont juste papoter, rigoler, se reconnecter comme ils ont toujours aimé le faire. Pour Francesco, Ignazio est plus un grand frère qu'un cousin. Une image masculine. Même si parfois il ne suit pas son exemple. Il est sûr que ces conneries du passé viendront dans la conversation. Qu'il lui demandera s'il c'est racheté. Et il lui dira non, pas encore, mais il a plus enfoncé le clou alors le rachat va prendre du temps tout comme le pardon. Il soupire, il a vraiment été qu'un nul dans cette histoire le Grimaldi.

Francesco trouve une place rapidement et va se placer au niveau de l'entré pour que son cousin le voit. Il n'attend pas longtemps avant que sa silhouette apparaisse. Il s'avance et le prend dans ses bras pour une accolade. « Salut Zio. C'est tellement bon de te voir. » Une tape amicale dans le dos. « Tu m'as manqué, c'était long toutes ces semaines sans toi. » Francesco le regarde. « Tu me sembles en forme. La vie d'artiste te va bien. » Il lui sourit. « On rentre et on va s'installer à la terrasse intérieure. Au moins on sera au calme. » Et tranquille et loin de l'agitation de la terrasse extérieure. « Je veux tout savoir de ta dernière tournée. » Même s'ils gardent contact ils ne peuvent pas toujours parler comme ils le souhaitent. Les horaires de chacun n'étant pas toujours compatibles. Mais là ils ont le temps et le PDG compte le prendra. Ils ont pas mal de chose à se raconter et à rattraper.  

vmicorum.


Remord

Le mal qui ronge l'âme et le cœur.


Dernière édition par Francesco Grimaldi le Ven 28 Aoû 2020 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 173 - Points : 257
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Lun 13 Juil 2020 - 19:02 )

En ce levant ce matin, Ignazio a toujours les oreilles qui bourdonnent des applaudissements et des cris du public. Deux jours plus tôt leur tournée s'était finie non sur une grande salle mais dans une ancienne petite salle napolitaine comme à leur début. Il aimait l'ambiance intimiste de ces petits lieu, la chaleur et la frénésie qui s'en dégageait quand chacun bougeait à l'unisson sous le rythme que leur musique dictait naturellement. Il ferme les yeux et s'y voit encore, lui grattant sa guitare, grattant sa voix dans le silence religieux des chansons douces comme dans le chahut bordélique des acclamations sous le sons puissants des guitare et des instruments. S'il s'écoutait, il continuerait sans cesse de jouer pour le public tant il adorait cela, mais les prochaines semaines devait être dédié à la composition et à l'enregistrement de nouvelle chanson pour un nouvel album. Ils avaient droit à quelque vacances avant, il n'était pas vraiment sur qu'il les passerait à autre chose qu'à jouer, peut être faire un peu de vélo et voir sa famille. Il a rendez vous avec son cousin, un dimanche matin. Ignazio, il y avait longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds à l'Eglise. Rejoindre Francesco paraissait une occupation bien plus agréable. Le musicien ne l'avait pas vu depuis des mois, pas avant sa tournée bien qu'ils vivent dans le même quartier. Entre ses tournées et l'emploi du temps du PDG trouver un créneaux pour se rencontrer été un sacré défi.

Le lieu choisi est plutôt raffiné comme il l'attendait de son cousin. Bien que ce ne sois pas vraiment un choix de prédilections pour Ignazio, il pense qu'il pourra au moins profiter d'un peu de tranquilité pour boire un café. Peu de client devrait s'y préoccuper de qui était ses voisins. Il a tronqué ses t-shirt labelisés aux nom de ses groupes favoris pour une simple chemise noir mais enfile tout de même un jean clair et refuse tout simplement l'idée de porter une cravate. Même pour se présenter au directeur de sa maison de production il n'en portait pas. La chemise, c'était le summum de la distinction vestimentaire que l'on pouvait attendre de lui. Lunette de soleil, casquette et le voilà parti à vélo pour rejoindre le bar en toute sérenité. Super camouflage, qui irait que ce hipster à vélo était un musicien connu ?

Il aperçoit vite Francesco quand il arrive auprès du bar. Il lui fait signe en venant stationner son vélo sur contre un poteau. Il lui fait un signe de la main, un sourire s'étalant sur son visage. Il s'avance vers lui  en enlevant ses lunettes de soleil et les deux hommes se prennent naturellement dans les bras comme un frère.
« Salut cuginetto! Ouais, ca faisait un bail ! » dit il avec un sourire.« Toi pas du tout ! » dit il taquin « Tu n'as pas trouver un petit moment pour venir voir un de mes concerts pour palier ce manque? »Il n'y avait pas de rancune, il savait que le jeune homme avait un emploi du temps chargé, en plus il n'avait pas eut beaucoup de date dans la région. « Ouais, la forme !Et toi comment ca va ? » demande t'il avec interêt . Francesco propose d'entrer dans le bar pour s'installer au calme dans la terrasse intérieure. Ca semble une bonne idée et le musicien le suit jusqu'à une charmante terrasse quasiment vide. Quelques regards se pose sur lui mais ce n'est pas de reconnaissance, plutôt un jugement sur la présence d'un jeune à casquette dans ce lieux luxueux. Ignazio s'en fout.« Tu connais bien cet endroit? » demande t'il comme il prend place à une petite table ronde. Il commande un café au serveur avant de répondre à son cousin. « Tout ? Tu sais que ce qui se passe en tournée, reste en tournée ! » sourit il. « Mais pour la famille je pourrais faire un effort, si tu me raconte ce que tu as fait pendant toute ces semaines en dehors de ton travail. J’espère que tu n'as pas trop travaillé. » Il savait son cousin aussi accro au travail que lui, mais était ce vraiment comparable ? La musique et l'import export ?
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
Francesco Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-viv http://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Messages : 293 - Points : 607
Loin de la foule. / Ignazio Tumblr_onna76ERlG1uyd47mo1_500
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Jeu 30 Juil 2020 - 16:29 )


Ignazio & Francesco
Francesco serre fraternellement son cousin Ignazio entre ses bras. Il lui a manqué. Ce n’est pas la première fois qu’ils sont séparés durant plusieurs mois, le boulot d’artiste demandant toujours plus d’investissement et d’éloignement. Il n’en veut pas à son cousin parce qu’il est bon dans ce qu’il fait. Mais c’est vrai que cette fois la séparation a été plus pesante. Peut être parce qu’il s’est repris ses erreurs du passé en pleine tronche, un boomerang qui a mis du temps à revenir. Mais le temps qu’il a mis équivaut à la violence des mots échangés. Des gifles aussi. Il a encore du mal à réaliser l’étendu des dégâts que la visite de Luca et puis sa visite à Serena ont fait. Mais son cœur est lourd. Et il a l’âme en peine, même s’il ne le reconnaitra pas. Toujours cette putain de fierté de Grimaldi mal placé. Et par-dessus cette situation, ses parents qui le bassinent avec son futur mariage. Et sur ce sujet là il n’est pas prêt de céder du terrain. Même s’il ne fait rien pour prendre le large, trop occupé à faire plaisir à son papa. Comme il l’a toujours fait. Il a un peu essayé de larguer les amarres, merci Luca, mais il est revenu tété le sein nourricier. Au final il a rien gagné de plus. Il est encore dans un merdier monstre. Et pour en sortir il va devoir sortir les rames, les pagaies, les voiles, et tout le fatras. Mais Francesco pensera plus tard au foutoir qu’il a mis dans sa vie et dans celle de ses amis. Enfin ex ami. Là il est avec son cousin et il compte bien savourer ces quelques heures volées à la prière du dimanche. Son oncle et sa tante risquent de le tuer quand ils sauront que leur fils a été embarqué dans un bar, au lieu d’aller vendre son âme à Dieu. Une couche de plus dans le bordel de sa vie mouvementée.

« Non et cela m’a fait foutrement chier. J’ai failli mais un gros contrat et boum tous mes plans de liberté ont explosé. Tu sais comment est ton oncle, les affaires et le fric avant tout. Mais je suis prêt à louer une salle juste pour te voir en concert privé. » Et Francesco est très sérieux quand il dit ses mots. Il serait le super VIP et aurait les artistes pour lui tout seul. Bon il pourrait partager avec quelques proches, mais pas trop. « Je fais aller. Toujours à éviter de trouver une date pour mon putain de mariage. Je te jure j’en peux plus. Ce n’est pas la bague au doigt qu’on me passe mais la corde au cou. » Il soupire et entraine Ignazio dans le bar. « Je sais c’est huppé mais je voulais que tu es la paix. Et je te voulais que pour moi. Tes fans t’auront après. » Le PDG sait très bien que selon où ils étaient allés, son cousin aurait eu des autographes à signer, des photos à faire. Pas qu’il soit jaloux de sa notoriété, juste qu’il veut que se soit un moment à eux. Et les regards qui se posent sur son cousin sont plus un jugement du à sa tenue qu’autre chose. Mais Francesco s’en branle. Une fois qu’ils seront sur la terrasse on leurs foutra la paix. « J’y dépense suffisamment de fric au moment des gros contrats pour qu’on privatise la terrasse pour nous. » Un geste de la direction qui a eu la frousse de perdre un bon client. Mais c’est vrai que là les gens présents sont plus dans la tranche d’âge de leurs parents que d’eux. La jeunesse au pouvoir, il scanderait bien ce slogan à la figure de ses parents. Non trop soumis pour oser.

Une fois la commande passée, la discussion reprend. « Oui je sais, mais bon promis il n’y aura pas de fuite de mon côté. Je serais une tombe. » Mais c’est donnant donnant. Si le PDG veut tout savoir va falloir qu’il balance aussi. Ignazio veut s’assurer qu’il ne bosse pas trop. « C’est comme si je te demandais si toi tu n’as pas trop bossé pendant ta tournée. On sait tous les deux que nos boulots sont prenants et qu’il est compliqué d’y échapper. J’ai signé de beaux contrats avec l’Asie. Le marché des meubles exotiques prend une belle ampleur. Les occidentaux sont friands de leurs arts. J’ai donc surfé sur la vague et je me suis bien placé dans les transactions. » Le serveur revient avec les cafés, Francesco paie directement comme ça ils auront la paix. « Et toi j’ai suivi un peu ton parcours via tes posts internet. J’ai vu qu’à certains endroits cela avaient la folie pure et dure. Je suis vraiment content pour vous que ça marche si bien. Tu vas te poser un peu là ? On pourrait se prévoir un truc. Partir quelques jours loin de nos vies agitées. Et jouer les insouciants. » Comme lorsqu’ils étaient plus jeunes. C'est peut être ce qui manque le plus au PDG, l'insouciance de l'enfance.
 
vmicorum.


Remord

Le mal qui ronge l'âme et le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 173 - Points : 257
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Lun 3 Aoû 2020 - 21:00 )
Loin de la foule
@Francesco Grimaldi & Ignazio Zitello

« Et après on dit que c'est moi qui est excessif ! Tu passes à la maison et on te fais un petit gig gratuit. » lui dit il avec un clin d'oeil. Ignazio aurait parier que son cousin en était capable, il avait en tout cas le fric pour se l'offrir. Francesco semble préoccuper et ennuyer par ce mariage qu'il se concocte. Ignazio avait du mal à comprendre son cousin comme il le voyait tenter de fuir faiblement cette mascarade de mariage. N'était ce pas plus de travail que de couper court aux fiançailles.
« Ce serais pas plus simple de mettre fin à cette connerie ? Tu t’embêterais moins ! » Ignazio avait arreter de suivre les plans que son père avait prévu pour lui depuis bien longtemps, il était deshérité mais au moins il n'avait pas a suivre leur idées stupides. Francesco ne manquait pas de caractère mais il leur obeissait bien que ca puisse gâcher sa vie. Ca enerve Ignazio. Il le suit dans le bar, en se fichant de denoter, il sait que son cousin voulait profiter de lui, sinon il ne l'aurait pas trainer ici, surtout qu'il s'est assuré qu'il puisse profité d'un instant de calme et d'intimité sur une terrasse privatisé. « Mes fans m'on eu pendant plusieurs mois, je peut te donner quelques heures. » assure t'il, bien content d'avoir un moment qu'avec ce cousin qui était comme un frère.

Assis et commande passé, les deux jeunes hommes reprenne le fil de la conversation,avec le bonheur de se retrouver après des mois de séparation. « Bon je te fais confiance ! C'est bien parce que c'est toi ! » rit il avec un sourire, il avait l'intention de lui raconter de toute façon. « Ton père doit être content, c'est un marché important qui s'ouvre pour vous, non ? » Il était clair que son jeune cousin était dans son lement dans son travail. Peut être qu'il s'amusait autant avec ses contrat qu'Ignazio sur scène avec le public.« C'était de la pure folie ! On a fait des concerts tous les deux trois jours, on a ete dans une trentaine de ville, je saurais même pas te les citer toutes. Mais on a été super bien accueilli partout, les gens avait vraiment l'air de kiffer.  » dit il avec un sourire. « Désolé, j'ai pas eu beaucoup le temps de t'envoyer des photos et des sms. Notre assistant se chargeait de la communication sur le web. Mais ouais, c'etait assez dingue, surtout à la Cavea de Rome, on a jouer deux soirs de suite, complet à chaque fois en plein air. Il faisait à peine noir au début du concert, c'était comme avoir un mur noir de monde sous les yeux, du sol jusqu'au ciel. » Ses yeux brillent comme deux petites étincelles comme il se remémore ces deux soirées intenses, mais d'autre ville avait su capturer son cœur. Gènes ou sa mère était venu les voir, l'atmosphere vibrante de la Manifattura Tabacchi de florence, la majeste de la Cava del Sole a Matera, l'embouteillage créer par les venitiens patientant sur leur canaux.
" Mais vraiment, ils ont tous été super, ca chantait, ca sautait de partout! C'était super!"

« Oui, j'ai droit a deux semaines de vacances et de repos avant d'officiellement travailler à la composition du prochain album. »
Officiellement car il ne s'arretait jamais vraiment de composer si une idée lui venait. « Tu sais que je viens de parcourir plus de 40 000 kilomètres ces derniers mois en camping car. » sourit il. En vrai, voyager était son péché mignon, il pourrait repartir dans la jourée si on le lui demandait. « Mais je veux bien partir avec toi ! Ca ne ferait pas de mal un petit tour rien que toi et moi.  Tu voudrais aller ou ?» Il était partant, toujours mais il nota que le plus jeune semblait en avoir besoin.
« Y'as quelque chose en particulier auquel tu veux echapper? » peut etre seulement son idiot de mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
Francesco Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-viv http://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Messages : 293 - Points : 607
Loin de la foule. / Ignazio Tumblr_onna76ERlG1uyd47mo1_500
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Mar 18 Aoû 2020 - 15:28 )


Ignazio & Francesco
Les retrouvailles entre cousins sont chaleureuses. Ils y vont chacun de leurs mots pour montrer combien l'absence a été difficile à supporter. Même si Francesco comme Ignazio ont été occupés, leur métier étant prenant niveau investissement. Ce qui parfois leur fait mettre leur vie privée de côté. Là ils ont du temps pour eux et ils comptent le savourer loin du tumulte de leur vie publique. Même s'ils ont pris des routes professionnelles bien différentes, ils sont observés. Francesco par sa famille et ses investisseurs, Ignazio par ses fans. Le PDG serait prêt à pas mal de sacrifices pour pouvoir écouter en toute tranquillité son cousin chanter et jouer. « Moi excessif!! » Il fait le choquer. « Mais pas du tout la preuve je te partage avec des tas de personnes inconnus. » Il a quand même fait un peu jouer ses relations pour avoir un lieu juste pour eux. Et bien entendu dans cette discussion Francesco ne peut s'empêcher de parler de son futur mariage, une vraie comédie à laquelle il n'a pas su dire non. Et dans laquelle il s'enlise sans savoir comment en sortir. Dire non serait la solution mais il sait qu'il décevrait ses parents et surtout son père. Il l'a déjà fait par le passé quand il a fui comme un lâche la ville. Il ne veut pas tenter une nouvelle fois. « Oui sûrement. Ma future femme a quelques avantages … » Il parlera plus tard de la réalité de la situation qu'il partage avec la belle.  «  Mais cela ne va pas plus loin. Si j'annule je perds tout. Même ma boite, mon père a bien veillé à me bloquer de tous les côtés. Dire non voudrait dire repartir de zéro et avec rien sur mon compte en banque. » Il met bien de l'argent de côté, de l'argent qu'il gagne honnêtement en bossant comme un dingue dans son entreprise. Entreprise sur lequel son père a un droit de regard. Il a même vu des avocats pour trouver les solutions légales pour sauver ce qu'il a créé. Mais son père a les bras longs et il le tient bien en laisse. « Sauf si tu as besoin d'un homme à tout faire. » Et il se met à rire, même si bosser avec son cousin lui plairait beaucoup. Leurs univers professionnels sont bien différents, mais Francesco pourrait voir Ignazio plus souvent. Et ainsi sortir des griffes du père Girmaldi.

Ils s'installent, heureux de partager quelques heures sans être ennuyés. « Oui faut qu'ils partagent un peu. » Ils pactisent sur le fait que leur échange restera secret. Parce que le PDG compte bien avoir toutes les indiscrétions de la tournée, et en retour il offrira quelques anecdotes.  « Oui il l'est, mais pas assez vu qu'il ne me laisse pas carte blanche. » Son paternel lui rappelle sans arrêt ce qu'il a fait et qu'il pourrait refaire. Mais assez parlé boulot, Francesco veux se laisser griser au travers des mots de Ignazio. Lui qui connaît la folie des tournées, une ivresse qui semble l'emporter. Il l'écoute attentif. Et difficile d'ignorer combien il a aimé, sa voix enjouée, ses yeux qui pétillent. Tout prouve au PDG le bonheur que son cousin a éprouvé. « Cela devait être fantastique. Rien qu'en t'écoutant je sens ton enthousiasme. Alors sur place. Faut vraiment que j'assiste à ce genre d’événements. Tu vends du rêve là. Je me doute que l'adrénaline a du être à son comble. Et pas trop le trac ? » Il essaie de visualiser en fonction des images qui naissent sous les mots de Ignazio. Même si cela reste flou et qu'il ne peut pas ressentir les réelles émotions. Mais voir son cousin lui donne un réel aperçu de ce qui se dégageait de ces salles pleines. « Cela doit être super émouvant quand tu entends toute une salle reprenne tes chansons. Ton cœur a du exploser de bonheur. » Il avait vu des concerts et il se souvient qu'il avait vibré. Mais quand on est sur la scène face aux gens les sensations doit être décuplées. « Et ne t'en fais pas pour les nouvelles. J'ai quand même bien suivi ton périple, ton assistant a fait du bon boulot. Je ne t'en veux pas pour ça. » Il lui donne un coup de main amicale dans le dos. « Et puis je t'ai pour moi tout seul maintenant. »

Francesco propose à son cousin de prolonger l'instant, en partant quelques jours ailleurs tous les deux. Un moyen de souffler, de s'évader. Ignazio n'en a peut être pas besoin, mais le PDG oui. Il pourra peut être plus facilement après accepter son futur mariage. « Deux semaines cela fait court quand même après cette folie que tu viens de vivre. Mais je me doute que composer un nouvel album doit te tarder. » Tant bien son cousin fourmille déjà d'idée de nouvelles chansons. « Ah mais moi je sors le grand jeu, pas de camping car. Mais plus un jet privé et une belle Ferrari.  On ne va pas la jouer petit. Après on peut aussi choisir le bateau. » Il sourit cherchant à tenter son cousin pour qu'il craque sans problème.  « On peut aussi la jouer plus simple. Pas de destination précise, juste envie de voir un autre horizon. Toi tu aimerais aller où si on te donnais le choix ? » Francesco soupire quand Ignazio lui demande s'il cherche à fuir quelque chose. Oui son putain de mariage. « Mon père. Ma mère et leur idée débile de vouloir me mettre la corde au cou. La demoiselle qu'ils ont choisi est charmante, avenante, de bonne famille, pleine de fric. Mais je ne l'aime pas et je ne pense pas que j'en tomberais amoureux. Elle n'est pas le genre de femme avec qui j'ai envie de passer ma vie. » Même si pour le moment il ne sait pas avec quel genre de femme il aimerait passer sa vie. Peut être Serena à laquelle il pense encore. Pourtant leurs retrouvailles ont été des plus houleuses. « On s'entend plutôt bien au lit, elle est assez douée. Au départ on voulait rester des étrangers pour bien faire comprendre à nos parents que cette décision ne nous convenait pas. Mais compliqué quand il faut que tu sois présent aux repas, aux trucs débiles qui se mettent en place quand tu as du fric et que tu es connu. » Les garden party, les brunch le dimanche et bien d'autres. « On a joué le jeu, cela nous éviter de nous faire prendre la tête par nos pères respectifs comme si on était des gosses. Et puis un soir je l'ai raccompagné, elle m'a invité à boire un verre. Et boum .. j'ai passé la nuit avec elle. Depuis on remet ça de temps à autre. » Ce qui me m'empêche pas d'avoir d'autres aventures sur lesquelles je dois rester discrets, vu que nos fiançailles ont été officialisées. « Partir un peu m'éviterait d'avoir des envies de meurtre parce que ton oncle j'ai parfois envie de le tuer. » En sachant que j'en suis incapable.
 
vmicorum.


Remord

Le mal qui ronge l'âme et le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 173 - Points : 257
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Mer 26 Aoû 2020 - 16:08 )
« Ils sont ou les inconnus là ? » En vrai, il était plutôt satisfait d'avoir un peu d'intimité pour retrouver son cousin . Il ne resista pas au plaisir de le taquiner. Ca marchait à chaque fois.

« Je croyais que c'était l’âme d'un bon PDG de savoir prendre des risques ! » Il était bien content d'avoir fuit sa famille,  Les Grimaldi n'avait jamais rien attendu de lui, jamais mis la pression comme il le faisait de leur enfants quand il l'avait récueilli dans leur maison. Ses cousins ne pouvaient pas en dire autant. Mais Francesco aimait son travail et son entreprise aussi l'en privé était une vrai menace.
Comme il se sont installé sur la terrasse, Ignazio raconte son aventure et sa tournée.
« Ca l'était vraiment fantastique ! Toujours un peu de trac, c'est bon et ca part vite. »
Il tente de partager la magie de la tournée mais il était difficile de faire connaître le frisson de la scène à quelqu'un qui n'y avait jamais vraiment mis les pieds.
« Oui c'est juste indescriptible quand on entend ça. » Il n'avait pas les mots.


Il lui proposa de partir et de prendre des vacances, s'indignant de ses unique deux petite semaine comme s'il était capable de décrocher plus longtemps de son propre travail.« Tu sais que je vais passer la moitié de mes vacances à jouer et composer. » rit il « Decrocher d'une passion c'est difficile. Mais je n'aurais pas la pression de mon manager pour le faire ou d'horaire à respecter. Et je peux meme prendre quelque jours avec toi. »

Ignazio grimace face aux propositions luxueuses de son cousin. « T'es sur que tu veux pas juste un camping car? Le notre est super confortable maintenant, surtout pour deux.» Il rit à l'idée de faire vivre Francesco  dans 10m² avec un bac à vidanger tout les jours.  Il aimait ce mode de vie simple, loin de ce que lui proposait le PDG. Rien qui ne faisait vraiment revé Ignazio même s'il lui était accessible. Mais il se connaissait bien car il lui proposa un voyage plus simple sans destination precise. Ou irait il s'il avait le choix. Il avait pas mal vadrouiller dans toute leurope alors pour un autre horizon, ou irait il bien. Sa famille étant riche, il avait aussi eu la chance de voyager à l'étranger depuis l'enfance, mais la réponse s'impose.
« j'irais bien en Egypte, je connais pas. »

Il se rend bien compte que son cousin cherche à fuir quelque chose, il a une petite idée de quoi mais il veut l'entendre dire. Pas de surprise, ses parents, son mariage, cette idée stupide.  Au moins il a l'air de s'amuser avec la demoiselle et Ignazio ne le lui reproche pas. Il sourit.
« Au moins, ca n'a pas que des desavantage. Enfin tu ferais mieux de mettre fin rapidement aux fiancailles, plus ton père va y croire, plus ca va être difficile de t'en sortir. Si tu penses déjà que tu ne pourra pas passer ta vie avec elle, je doute que ca evolue positivement. Je sais que ca a bien tourné pour tes parents mais regarde les miens ! » C'était pas un mariage arrangé mais c'était tout comme, ils s'était marié car sa mère était enceinte et que c'était inacceptable. Leur mariage était une desastreuse mascarade, mais il ne divorçait pas pour maintenir l'image de la famille ou d'autre connerie du genre.

« Ton père est une tete de mule et il adore contrôle os vies mais lui ne m'a jamais rejeté de la famille tandisque j'était un vrai petit con rebelle. Il est pas completement con. » assure t'il parce qu'il avait toujours eu du respect pour cet homme qui l'avait recueilli.
« Franchement, on est en 2020 quoiqu'il gagne à ce mariage arrangé, je suis sur qu'il peut l'obtenir sans te mettre un anneau au doigt. Surtout si la demoisselle ne le veut pas non plus ! »
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiLe vin est un puissant lubrifiant social
Francesco Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-viv http://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Messages : 293 - Points : 607
Loin de la foule. / Ignazio Tumblr_onna76ERlG1uyd47mo1_500
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Lun 7 Sep 2020 - 17:36 )


Ignazio & Francesco
Les deux cousins se mettent à parler, heureux de se retrouver loin des tracas de leur vie respective. Bien sur ils se taquinent avec tendresse. Ils ne peuvent plus avoir des instants comme lorsqu'ils étaient gosses, notoriété d'Ignazio oblige. Mais le PDG c'est assuré qu'on leur fichera la paix. Il a besoin de pouvoir parler. Parce que certains sujets sont compliqués à aborder avec sa fratrie. Sa sœur aînée lui a plusieurs fois fait comprendre qu'il ne récoltait que ce qu'il avait semé. Qu'il avait qu'à, quand il en avait eu l'occasion, prendre la bonne décision. Et il sait à quoi elle fait allusion quand elle lui dit ces mots. Son petit frère lui fait plus la gueule qu'autre chose depuis l'histoire avec Luca et Serena. Quand à Clelia elle a assez avec son boulot et ses soucis, parce que la famille Grimaldi met autant la pression sur ses enfants par le sang que sur ceux adoptés. Tout le monde logé à la même ensuite dans cette famille. Alors face à son cousin il baisse le masque et en vient à ce sujet douloureux et épineux. « Oui mais là ce serait carrément sauter sans parachute de 10 000 mètres d'altitude. Tu imagines un peu les dégâts que cette chute ferait. » Après Francesco a de bons contacts dans son métier et il n'aurait aucun mal à trouver des investisseurs pour monter une nouvelle affaire. Mais il faudrait qu'il parte de Naples, l'Italie même. Car son père se ferait un malin plaisir pour faire capoter tous ses plans. Mais il veut également savoir comment la tournée de son cousin c'est passé. Il sait qu'il fait lever les foules. Et il se doute que l'ambiance des concerts doit être électrisante et enivrante. Et ses mots lui assurent qu'en effet Ignazio a pris son pied. C'est un monde intransigeant qui demande de l'énergie, qui peut être destructeur, mais quand tout se passe bien. C'est un vrai paradis. Et son cousin a du succès. Francesco sait qu'il le mérite car il a un énorme talent.

C'est pour cette raison que le PDG lui propose de partir tous les deux quelques jours en vacances. C'est aussi une façon pour lui de fuir la date de son mariage. Parce que son père le presse de plus en plus. Tout comme les parents de sa future épouse presse la belle. Marzia est fort désirable, adorable, mais il n'éprouve rien pour elle et il ne se voit pas avec une femme pour laquelle il n'éprouverait rien. Même s'il n'est pas doué pour les sentiments. Ou pour réellement les avouer. La peur de s'impliquer vraiment. Sa vie de tombeur de ses dames lui plaît beaucoup faut pas se le cacher. Même si avec les fiançailles il doit se montrer plus discret. Si les journalistes le voyaient avec une autre femme, ils s'empresseraient d'étaler ses frasques dans la presse à scandale. Son père pourrait le décapiter pour une connerie pareille. « Et pas grave ça. J'aime t'écouter jouer et chanter. Et puis je pourrais avoir la primeur de tous tes futurs titres. Une vraie chance pour moi. » Il sourit. « C'est avec moi tu n'aurais pas de pression. Je m'occuperais de toi comme d'un coq en pâte. » Francesco fait plusieurs propositions d'idées, mais il semble que ces idées de vacances grands luxes ne plaisent pas à Ignazio, qui verrait quelque chose de plus simple. « Oui on pourrait partir dans ton camping car. Cela pourrait être drôle. Et me changer vraiment les idées. » Après tout c'est pour ça qu'il veut partir, pour s'aérer la tête et oublier ce qui l'attend dans cette ville qui l'a  vu grandir. « En camping car se serait un peu difficile je pense. Je bosse avec des gens de là bas. Ils m'ont plusieurs fois proposé d'y aller mais pas toujours évident de me libérer. » Certains de ses contrats lui demandent d'être en permanence à Naples. « Mais je pourrais allier un voyage d'affaire avec des vacances comme ça on irait visiter ce beau pays. » Il a vu pas mal de photos et de reportages dessus et puis il vend des objets que font des artistes égyptiens. Des reproductions d'objets anciens. Il permet à ses riches clients d'amener l’Égypte dans leur quotidien.

Ils reviennent sur le sujet qui fait que Francesco aimerait disparaître quelque temps de la ville. De l'existence même des Grimaldi. « Heureusement qu'il y a cet avantage, sinon cette situation serait invivable. De plus je suis obligé de faire attention quand je suis avec d'autres filles. Si je me fais prendre je suis mort. Tout comme Marzia. On est dans le même cas tous les deux, poussés par nos parents. » Il soupire las de cette situation, las de ne pas avoir le courage de mettre un terme à ses fiançailles. « Je sais que plus j'attends et plus tout sera compliqué. Pour le moment j'essaie de me protéger financièrement. Je sais que si je romps mes fiançailles mon père détruira ma réputation. Il ne fera passer pour un con, il serait même capable de trouver des témoins. » Il passe nerveusement sa main dans ses cheveux. Ses parents ne le lâcheront pas. Jamais. « Je pense que pour toi il s'est dit que ce n'était pas à lui de te faire la leçon. Je suis son héritier. Celui qui transmettra le nom et le sang des Grimaldi. » Parce qu'il y a bien son petit frère pour le nom, mais ce n'est pas le sang des Grimaldi qui coule dans ses veines. Et s'il est aimé comme un membre à part entière, Francesco sait que cette petite différence compte aux yeux de son père. « Je suis poings et pieds liés Ignazio. Et ça me rend fou. » Ce qui rend dingue le PDG c'est qu'il a déjà un héritier, l'enfant qu'il a eu avec Serena et donc personne ne connaît l'existence. Le seul qui a découvert le poteau rose c'est Luca. Il s'en serait bien passé Francesco que son ex meilleur ami apprenne cette nouvelle. Ce qui a encore plus baissé l'estime qu'il avait de lui. Quoi qu'avec le sale coup qu'il lui avait fait Luca ne devait déjà plus l'estimer. Là il est en dessous du zéro et même très bas. « Les Amore sont mondialement connus. C'est un arrangement qui convient aux partis. Tu sais l'argent quand on y est accro, on est prêt à tout. Même à marier son fils à une femme pour lequel il n'a pas de sentiments. Et puis je n'aurais pas du jouer les cons. Si je ne mettais pas barré il ne m'aurait pas mis au pied du mur de cette façon. Je peux m'en prendre qu'à moi. » Et il ne peut pas revenir sur cette réalité passée. S'il n'avait pas dragué puis couché avec la fiancée de son meilleur ami. Ou s'il n'avait pas fui quand Serena lui avait annoncé sa grossesse. Il n'en serait sûrement pas là aujourd'hui.  Enfin avec des si on refait le monde. Il a vraiment joué au con et le destin se retourne contre lui. Et il doit l'accepter. Sinon faudra qu'il se rebelle.
 
vmicorum.


Remord

Le mal qui ronge l'âme et le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 173 - Points : 257
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le Sam 19 Sep 2020 - 17:01 )
Partir en vacancesavec lui, l'idée est tentante, celle de l'embarquer dans un camping car également? Toutefois, Ignazio ne pouvais jamais vraiment décrocher de son travail, car jouer et chanter etait davantage une passion et un plaisir.
"Seulement si tu es sage! lui accorde t'il pour ses morceaux. Il est vrai que l'idée d'aller en Egypte lui trotte dans la tête, et comme le remarque Francesco, il devra sans doute faire un trait sur le camping car c'est plutôt loin.
"Ben on peut en louer un la bas ou juste dormir à l'hotel comme tout le monde." Il y avait une chance qu'il puisse le faire en Egypte sans trop se faire remarquer. Il fronce les sourcil comme son cousin prevoit déjà un voyage d'affaire en complement de leur déplacement. "Pff! t'es vraiment incorrigible! Faut pas que ta future femme reve d'un voyage de noce romantique!"

Francesco se confie sur la situation difficile qu'il vit prit entre un marriage qu'il ne veut pas et le desir de satisfaire ses parents, sa famille. "Si tu penses que je vais te couvrir pour que tu puisse profiter des petites egyptienne, tu te mets le doigt dans l'oeil!" affirme t'il taquin. "Mais je vois au moins que tu as su tiré parti de cet affaire. Ne t'y complais pas trop ou tu va te retrouver coincé." Evidement, c'était compliqué pour son cousin, il ne pouvait se permettre comme lui de perdre sa place dans la famille car sa vie personnelle, sentimentale et professionnelle s'imbriquaient. Ignazio avait perdu son père (et son héritage) mais il avait pu vivre comme il le souhaitait. si sa vie sentimentale était le bazar, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même.
"Sans doute qu'il était plus indulgeant avec moi qu'avec ses propres enfants." Il avait vécu assez longtemps chez eux pour s'en rendre compte. Bien sur il avait toujours été moins strict et moins exigeant envers lui. Mr Grimaldi n'attendait rien du petit rebel qu'il était. Il mettait bien plus de pression sur les épaules des enfants Grimaldi.Toutefois ses cousins n'étaient que des adolescents à cette époque, pas des adultes responsable à une carrière flamboyante.

Lui n'avait pas hérité de ce vice familial, il était accroc à l'adrénaline de la scène, à l'éléctricité des cordes séches, à la puissance d'un riff, mais l'argent n'avait jamais été un besoin primordiale. Ca lui avait permis d'échapper à toute leur connerie.
"Tout ca c'est des foutues conneries, cuginetto! Vous n'êtes pas des choses toi et Marzia ! C'est vous les principal concerné par cet arrangement et votre parti ne compte pas?" Il était fils unique, ses cousins, c'était sa fratrie. Ca l'énervait "T'as agis comme un con ! Oui!" Piquer la fiancée de son ami pour la laisser tomber derriere n'était certainement pas une action très louable. "Mais c'est tes histoires de cul non? D'où ca sors que ton père puisse s'en servir pour te foutre la bague au doigt et la chaine au cou? " Bien sur chez les Grimaldi comme les Zittello, bien se marier était important, signe de richesse et de réussite qu'ils valorisait à outrance. Un gamin musicien et gay ne pouvait pas saisir, lui avait on dit un jour. Il avait grandi dans un monde dont il n'avait jamais aimé ni suivi les règles et les bonnes images. Il ne s'en tenait pas plus mal.
"A une époque, je souhaitais vraiment pouvoir me marier! Avec Miguelangelo!" précise t'il inutilement. Il avait découvert avec lui qu'il n'était pas contre l'idée de se marier quand bien même ca ne leur était pas permis. Promettre devant témoins de l'aimer toute sa vie avait semblé facile et beau."Mais ce ne sera jamais possible pour moi ici, ni avec lui, ni si je tombais éperdument amoureux d'un autre. C'est pas sensé etre une punition ou une mascarade pour clôturer un contrat d'affaire."Ca leur fera quoi pour leurs image si l'un de vous rencontrez quelqu'un et que vous divorcez? ou bien vivrez-vous d'amour extraconjugales en secret? Aucun de vous ne mérite ca. Il est encore temps d'arreter ca."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Loin de la foule. / Ignazio Empty
Sujet: Re: Loin de la foule. / Ignazio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Loin de la foule. / Ignazio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut