Revenir en haut
Aller en bas


 

- Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 954 - Points : 569
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) ( le Jeu 3 Sep 2020 - 22:21 )


Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce..
☾☾ - (Terrazio #1)



Sa fébrilité est conséquente. Il le perçoit dans le léger tremblement de ses phalanges autour de sa cigarette derrière laquelle il se cache pour contenir son émotion. Il est cruellement déroutant de se retrouver face à cet homme qui par le passé le connaissait sur le bout des doigts. Ce qui n’est plus vraiment le cas et il doit bien admettre que cette réalité l’ébranle au plus profond de son âme. Pourtant, il a conscience qu’ils ont évolué, séparément. Ignazio demeure l’homme qu’il a connu, mais les épreuves vécues sans lui ont modifié l’homme qu’il était à ses côtés. La prison l’a quant à lui changé. Il y a une signification profonde derrière sa volonté de changer de patronyme. C’est un moyen pour lui de fuir, d’accepter inconsciemment le fait qu’il n’est plus l’homme qu’il était avant que sa voiture ne renverse ces deux personnages sur un passage piéton. Sa menotte tremble à cette pensée qui accentue les battements de son myocarde dans sa poitrine alors qu’il se sent plus oppressé que jamais. Il y a un sentiment d’injustice qui vient envahir ses veines. Ils ne méritaient pas ce qu’il leur ait arrivé, tout comme ces destins qu’il a brisés. Il s’est toujours considéré comme un homme bon, respectueux et chaleureux. Il ne voulait faire de mal à personne et pourtant la vie en a décidé autrement. Est-il en colère contre la vie ? Parfois oui, souvent, mais il se rappelle que c’est lui qui était au volant de sa voiture et qu’en réalité, il est le seul responsable. Les paroles d’Ignazio sont tranchantes. Il y a une part de vérité dans ses propos. Si leur situation avait été inversée, aurait-il accepté son retrait de la vie du musicien. Assurément pas. Il ne lui aurait laissé aucun répit, se serait imposé à lui jusqu’à qu’il accepte l’évidence qu’eux deux, c’était à la vie à la mort. Seulement, inconsciemment, il a profité de la douceur d’âme du musicien, en jouant avec sa sensibilité et sa bienveillance naturelle pour le tenir éloigné de son enfer. Entendre ce surnom qu’il est le seul avec sa mère à user lui arrache un frison. Ce prénom qu’il a abandonné semble si légitime lorsqu’il sort de la bouche de son Tesaro… Entendre sa confiance aveugle en lui, lui fait comprendre à quel point cet homme lui manque. Encore plus qu’il n’en avait conscience. Mais quelle importance aujourd’hui ? Il est avec un autre, il a tourné la page et c’est sans doute mieux ainsi. Sans doute qu’il peut aller vers son propre bonheur même si la jalousie vient se tapir dans le creux de sa poitrine. Son regard brille de cette émotion qu’il ne peut contenir, mais qu’il s’efforce de masquer derrière une indifférence fausse. L’entendre parler de cette relation naissante lui retourne les tripes. Il s’efforce de se concentrer sur son bâtonnet de nicotine. Seulement, il ne peut s’empêcher de noter un certain détachement dans sa manière de parler de cette relation. Un homme qu’il a laissé derrière lui pour le confronter, le retenir à ses côtés quelques minutes de plus malgré la colère et l’agitation que cette rencontre impromptue ait provoquées au sein de sa poitrine. « C’est le plus important alors. » Il conclut en venant écraser sa cigarette pour déposer son mégot dans une poubelle située non loin de son ex-petit ami. Sa remarque le décontenance, car il prend conscience qu’Iganzio n’a pas fait qu’écouter, mais qu’il a dû surement chercher cette information. Ses prunelles claires viennent se perdre dans celles de son ex-amant. « J’ai arrêté. Je n’ai plus droit de faire de la compétition, mais je n’ai surtout plus le courage de prendre le volant. » Et putain si tu savais comme ça me manque. Ca me tue de ne pas pouvoir rester serein derrière le volant sans trembler, revivre les secondes de cet accident qui a tout détruit. « C’est peut être mieux ainsi… » Il finit par ajouter en venant se coller contre le mur non loin de son ex-petit ami. Le silence vient emplir la cour intérieure et une petite brise vient doucement fouler leurs visages. « Je ne suis pas en état de conduire. » Il déclare en venant redresser son visage vers le ciel pour profiter pleinement de cette sensation sur son visage qui agit telle une caresse. « Les médecins craignent que je sois en train de faire une rechute. » Il finit par déclarer, par besoin de mettre enfin cette crainte par des mots. Cela lui permet de l’affronter, de commencer à s’y habituer. « Rien n’est encore sûr, mais… » C’est sans doute le cas et c’est pour ça que j’avais envie de te voir, d’entendre ta voix. Parce qu’encore à ce jour, il demeure cet homme qui savait tout de lui, en qui il avait placé toute sa confiance, prêt à lui donner sa vie. « Il se fait tard. Je verrais mieux de partir. » Il conclut dans une voix absente. Il ne sert à rien de se torturer de la sorte et pourtant, il ne parvient pas à s’éloigner de lui. Cela lui fait du bien de le sentir là, à ses côtés. Il pourrait presque croire que ces quatre dernières années ne sont qu’un cauchemar.


Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 176 - Points : 287
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) ( le Mar 22 Sep 2020 - 16:57 )
Lui évoquer son petit ami actuel était étrange, bien peu naturel. Miguelangelo avait eu cette place si longtemps que ce début de relation paraissait bien bancale pour lui etre comparer. Mais il les avaient vu ensemble aussi traita til rapidement le sujet, sans vraiment s'y étendre, par égard ou par malaise. Il parle de Nino avec détachement, pour différencier ces deux pan de sa vie bien distinct, sa plus grande histoire d'amour et celle qu'il espérait vivre à présent. Ignazio pensait que ca lui convenait. Sa vie actuelle pourrait être pire, il finissait un tour d'Italie, il réussissait professionnellement, relationnellement il était plutôt pas mal. Il se concentre donc sur la vie de son ancien amant, il a besoin de s'assurer que tout vas bin pour lui aussi, qu'il a su rebondir, qu'il n paye pas trop cher le choix qu'il a fait. Il sait qu'il na pas repris la course, mais peut être as t'il pu trouver une autre flamme après la prison.

"Ca te manques, hein!"
Il pose sur lui un regard entendu comme il s'installe à côté de lui. Ce n'est pas une question. Bien qu'il ne l'ai pas toujours comprise, Ignazio savait que la course automobile était pour son ancien amant ce que la musique était pour lui. Il ne l'avait jamais empêcher de conduire, aussi dangereux ce sport pouvait il être. Dans leur quatre ans de relation, il ne lui avait jamais demandé d'arrêter, mais toujours de lui revenir entier. Ne plus conduire devait lui être difficile même si le blocage n'était pas seulement légal. Il ignore ce qui rend son ancien partenaire si silencieux et mystérieux. Son esprit s'agite pourtant à trouver une explication à sa dernière phrase laissé en suspend. Mieux ainsi? Il doute que ce soit vraiment le cas s'il ne pouvait conduire. "Comment ca, pas en état?" Était ce son état psychologique suite à l'accident qui avait détruit leur vie ou bien était ce autre chose? Physiquement ne se sentait il pas capable de conduire? Il faisait une rechute.


Ignazio se mord la lèvre en venant observer plus attentivement son ancien partenaire. Son regard tremble comme il prend conscience du sens de ses paroles. "Merde!" dit il sans retenue. Il n'y avait plus pensé! Comme il pouvait craindre cet simple épée de damoclès sur la tête de son ancien amant, cet ennemi interne qui pouvait se réveiller à toute instant pour lui prendre ses forces, son équilibre et sa santé. L'envie de le prendre dans ses bras lui fend les tripes, mais il ne s'y plie pas. Ignazio se tient en retrait mais ce n'est qu'une posture d'ex petit ami qui l'y maintient. Il le trouvait febrile, ce n'était donc pas seulement lié au fait qu'il se revoyait. La maladie l'affaiblissait elle à nouveau. Il passe une main dans sa nuque. "Comment tu te sens? Vraiment?" demande t'il en venant plonger son regard sur le profil de Miguelangelo? Sa voix camoufle dans sa douceur l'inquiétude qui grandissait , volcan qui sommeillait en lui et qui s'éveillait en grondant.

Le pilote estime qu'il est temps pour lui de partir mais il ne bouge pas pour autant, comme pour prolonger l'instant. Ignazio reste à ses côtés sans le presser de partir, se noyant dans cette familière proximité entre eux. Sa présence à ses côtés semble remettre en place l'ordre des chose, comme si ca lui était attitré. Etre avec lui est facile et naturel, se séparer, s'éloigner de lui est une nouvelle fois un défi. Il reste silencieux, incapable du moindre mots ou geste pour le pousser a partir plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Terrence Delaney
http://www.ciao-vecchio.com/t7225-terrence-seconde-apres-seconde http://www.ciao-vecchio.com/t7234-terrence-radioactive
Faceclaim : michael fassbender + @mary
Messages : 954 - Points : 569
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Tumblr_inline_p82biqOhKH1ro4fjb_540
Âge : 39 ans.
Métier : Propriétaire des écuries Ferrari dont il a repris la gérance après sa sortie de prison en collaboration avec son frère Jack.
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) ( le Ven 25 Sep 2020 - 22:35 )


Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce..
☾☾ - (Terrazio #1)



Ignazio possède cette compétence à lire au travers de son âme. Comme à cet instant où il énonce ces mots qu’il garde en lui, comme un lourd secret. Il souffre cruellement de ne pas pouvoir reprendre un volant entre ses phalanges, de laisser l’adrénaline envahir tout son être alors que la vitesse étrécit son champ de vision. Ce sentiment d’allégresse qui le gagnait dès lorsque sa voiture s’élançait sur un circuit de course à la recherche d’une première place. Il avait cette sensation d’être pleinement vivant, vibrant de tout son être pour garder ce contrôle sur son existence tout en succombant à l’excitation de ses sens. À cet instant, il a besoin d’avouer ce secret qui obstrue son esprit. Il a besoin de mettre des mots sur le mal qui le gagne inexorablement. Il sent bien que sa santé est en train de se dégrader. Il y a des symptômes qui ne trompent pas même s’il aimerait y être aveugle. Il accepte d’y faire face aux côtés d’Ignazio. Sans doute parce qu’Ignazio a été le premier homme dont il est tombé éperdument amoureux, qui a été à la fois son ami, son confident et amant. Il a besoin de sa force. Il veut s’en nourrir discrètement pour puiser en lui le courage d’affronter cet avenir qui lui semble plus que jamais incertain. Il perçoit dans les rétines de son Tesaro la fébrilité qui le gagne face à cette réalité qu’il lui dévoile. Leur proximité a un effet apaisant. Ils frôlent cette intimité qu’ils avaient auparavant. Le silence qui les enveloppe durant quelques instants lui permet de s’imprégner de la chaleur de ce regard qui le fixe avec intensité. Ses prunelles se perdent dans le ciel sombre dans un air absent. Comment je me sens ?  Bonne question. Cela fait bien des mois et des années qu’il s’efforce de fuir ses émotions. Sa respiration se fait plus lourde alors qu’il sent une légère inquiétude envahir ses tripes. « J’ai peur. » Un aveu soufflé dans un murmure. « J’ai peur de ne plus être assez fort. J’étais trop jeune pour me rappeler clairement de ce combat que j’ai mené enfant, mais je me souviens de ce sentiment de solitude qui m’a dévoré l’âme en silence malgré l’amour de mes parents. » Je ne sais pas si je pourrais supporter cette solitude de nouveau. Plus que je le suis déjà. Sa voix n’est que murmure alors qu’il sent ses émotions prendre le dessus. Il inspire profondément pour chasser le trouble qui assaille ses rétines qui luisent d’une émotion camouflée. Le silence qui enveloppe sa confession est lourd de sous-entendus. Il s’en veut de le faire devenir de nouveau le confident de son cœur. Je me dois de le laisser vivre sa vie, loin de moi. Il s’intime alors qu’il vient s’arracher de cette entrevue qui met ses émotions à fleur de peau. D’un mouvement lent, mais sans hésitation, il glisse sa menotte contre la nuque de son ex-petit ami pour venir embrasser sa tempe. Le baiser est léger, à peine un effleurement. « Oublie ce que je viens de dire. » Il lui indique pour le dédouaner d’un poids sur son âme qu’il n’a plus à porter. « Prends bien soin de toi, Te... » Il conclut en venant relâcher la pression de ses doigts contre sa peau douce. Ce contact brûle sa chair et son âme d’une chaleur addictive, mais il s’en éloigne. Il n’a aucun droit d’agir de la sorte. Il a poussé cette rencontre bien plus loin qu’il aurait dû le faire. Pourtant, s’arracher à lui demeure toujours aussi déchirant que quatre ans plus tôt, lorsque toute son existence a basculé du jour au lendemain. Il évite son regard alors qu’il vient lui tourner le dos pour rejoindre la porte du bâtiment, prêt à quitter cette salle de concert et cet homme qui demeure le gardien de son cœur, encore aujourd’hui.


Nuits blanches
Un canon sur la tempe, j'ai le cœur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plaît. C'est violent mais c'est tendre presque animal, quand la trajectoire de la balle epouse les formes de tes hanches. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio Zitello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ignazio Zitello
http://www.ciao-vecchio.com/t7322-ignazio-the-only-truth-is-musi http://www.ciao-vecchio.com/t7330-ignazio-zitello
Faceclaim : Will Higinson +©unreleased
Je suis absent-e : du 8 au 23 aout
Messages : 176 - Points : 287
Âge : 35 ans
Métier : Musicien ! Membre d'un groupe de Rock : ZYCOTROP
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) ( le Ven 23 Oct 2020 - 17:26 )
voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce.
@Terrence Delaney  & @Ignazio Zitello

Ignazio le sent plus vulnérable que jamais. L'ombre de la maladie qui ressurgissait par période, particulièrement quand Michelangelo devait se rendre à des examens médicaux, semblait envelopper son ancien compagnon plus menaçante que jamais. C'était une épée de Damocles qu'il avait toujours su présente au dessus de la tête de son ancien compagnon. toutefois,il était particulièrement bien suivi entre ses antécédents et son activité de pilote à l'époque. Ignazio avait toujours été rassuré par cette prise en charge médicale. A présent déconnecter de la vie du pilote, l'épée était plus basse, le fil plus fragile comme prête à se briser sur son ancien compagnon. L'idée est inquiétante. Ignazio vient perdre son regard sur l'homme qu'il a aimé, le détaillant dans l'espoir de ne pas détecter la moindre marque de cet ennemi silencieux. Ignazio sent la peur de Terrence autant que ne l'avoue le pilote. L'angoisse effleure ses lèvres et touche le musicien. Ignazio fixe son ancien amant avec douceur, bouleversé par ses parole et cette fragilité. Voir Michelangelo aussi fragile, effrayé était compliqué, l'envie de se rapprocher de lui, de le prendre dans ses bras le tenaille. Il ne peut rester insensible au trouble qui semble envellopé son ancien petit ami. Il ne veut pas l'imaginer à l'hopital,rongé par la maladie, ne pas être à ses côté, le soutenir simplement. Il craint que ce soit bien l'avenir de cette conversation pourtant. Le pilote vient de lui même passer sa main dans sa nuque.  Ignazio ne le repousse pas, se laisse étreindre dans cet élan de tendresse. Le contact est encore électrisant. La douceur du baiser est lui même apaisant, un rien qui le ramène des années en arrière.  Il semble qu'ils ai tout deux le meme besoin de cette intimité. Ignazio reste prisonnier dans ce bras, se mord les lèvres de frustration, le cœur chamboulé par ces retrouvailles. L’indifférence n'existe pas entre eux, la colère s'est enfuit. Il n'ose pas se plonger plus profondément dans ce contact, s'accrocher à son cou car pourrait il le lâcher alors, le laisser partir affronter ce combat sans lui, encore une fois. Il se recule pour ne pas tomber dans ses bras mais denie ses paroles, se sachant parfaitement inapable d'oublier la detresse qu'il a lu et qui le meurtrit.
« Ouais » soupire t'il. « Toi aussi, prend bien soin de toi ! » en plongeant son regard dans l'ocean des iris de son ex, celui-ci s'ébranlent avant que le pilote ne se retourne, se détachant de leur étreinte, de leur entrevue. Il laisse Ignazio silencieux et sidéré, encore paralyser par les paroles qui trotte dans sa tête, par l'effleurement de lèvres qui laisse une trace brûlante sur son front. Il le laisse partir cette fois ci, ne cherche pas à le suivre, le revoir est dangereux. Serait il jamais capable de le laisser à nouveau partir ?

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Voglio ancora sentire il dolce suono della tua voce. (Terrazio 01) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2