Revenir en haut
Aller en bas


 

- Dario | Parlons bien, parlons Sofia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
http://www.ciao-vecchio.com/t7581-erio-o-i-don-t-want-to-live-wi http://www.ciao-vecchio.com/t7582-erio-o-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©Carole71
Messages : 1147 - Points : 4238
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Empty
Sujet: Dario | Parlons bien, parlons Sofia ( le Mar 14 Juil 2020 - 23:09 )
« Sara m’a dit qu’elle faisait les magasins avec… » La voix de son collègue s’arrête en plein milieu de sa phrase. Dario penche la tête sur le côté, en même temps que celle d’Erio. Tous deux se jaugent, s’observent en silence. A travers cette remarque, il sait pertinemment que son ami cherche à en apprendre plus. Peut-être est-ce aussi un moyen de lui faire savoir qu’il va trop loin dans cette relation sur laquelle il n’y a aucun mot à poser. Il s’agit juste d’une colocation temporaire avec une victime, rien de très original… C’est ce qu’il se dit lorsqu’il veut se convaincre que c’est banal, mais ça ne l’est pas et au fond de lui, il le sait. « Aisha. Ouais, elle avait quasi plus de fringues. » se justifie-t-il, en se levant de son bureau. Dans peu de temps, l’italien a rendez-vous avec un ami d’une femme récemment décédée. Une autre enquête en cours qu’ils suivent. Ils ont exploré des pistes, ont quelques détails sur le tueur, des traces ADN délaissées, mais qui n’ont jamais été répertoriées et les prélèvements des suspects, des proches, n’ont absolument rien donnés. « Sara est la seule personne que je voyais faire ça. » soupire le policier qui sent le regard inquisiteur de son ami sur lui. Il sait. Il la fait rentrer un peu plus dans son cercle, dans sa bulle. Il sait aussi qu’une fois qu’Aisha aura fait la connaissance de la femme de Dario, il sera impossible de faire marche-arrière. Elle s’y attachera, parce que l’éthiopienne est attachante, lui demandera souvent de ses nouvelles et au final, il sera bien trop tard pour instaurer de la distance, chose à laquelle il ne désire pas songer aujourd’hui. « Bon, faut que j’aille… Tu sais, la patinoire, alors on reprendra plus tard. » Ou jamais. Son collègue n’insiste pas et de toute façon, s’il en avait eu l’intention, Erio est déjà parti, emportant son sac à dos avec lui.

Garé près de la patinoire, il prend deux minutes pour rédiger un message à l’adresse de Sara, afin de savoir comment la séance shopping se déroule, mais se ravise et l’efface. En quoi ça le regarde ? Il n’est pas supposé s’intéresser à ça. Erio sort du véhicule en lâchant un soupir exaspéré, puis s’engouffre à l’intérieur de la patinoire. Un lieu de rendez-vous extérieur au commissariat, mettant à l’aise celui qui l’a contacté plus tôt dans la journée, arborant le même prénom que son collègue. A l’intérieur, quelques personnes s’y trouvent, se jettent sur la glace. Après avoir envoyé un texto au concerné, il appuie ses avant-bras sur la rambarde, guettant autour de lui l'arrivée du proche de Sofia. Cette jeune femme qu'il a approchée après la découverte du corps de Jenna et qui s'est suicidée récemment.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
Dario LazzioLa jeunesse dorée et éclatante
Dario Lazzio
http://www.ciao-vecchio.com/t7261-dario-that-s-why-they-call-me- http://www.ciao-vecchio.com/t7280-dario-don-t-stop-me-now
Faceclaim : Joe Keery ; (c) Avenged in Chains
Je suis absent-e : présence réduite ; pleinement de retour d'ici mi-novembre
Messages : 215 - Points : 312
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Giphy.gif?cid=ecf05e47xzvrdy4ubrxqyd8fj6lfhifc3kr2fmm82j721obl&rid=giphy
Âge : 28 ans (21 juin 1992)
Métier : Guichetier au Modernissimo et parfois barman au Ghetto Crime Bar.
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Empty
Sujet: Re: Dario | Parlons bien, parlons Sofia ( le Ven 28 Aoû 2020 - 15:58 )
Parlons bien, parlons Sofia



Depuis plusieurs semaines, l’enthousiasme et le dynamisme légendaires de Dario avaient laissé place à un triste désoeuvrement. Ses entrainements étaient laborieux, il évitait la compagnie de ses colocataires et amis, ne répondant pas à leurs diverses sollicitations pour lui changer les idées. Il était bien conscient que cela partait d’une bonne intention, mais il n’avaient aucune envie de se changer les idées. Tout ce qu’il souhaitait, c’était comprendre. Et l’entrevue prévue plus tard dans la journée était censée l’aider dans cette voie-là. Il avait mis du temps à contacter ce lieutenant Mazzei, gardant précieusement sa carte dans la poche arrière de son jean pendant plusieurs jours. Cette carte, il l’avait trouvée dans les affaires de Sofia. Il avait proposé à sa mère de les trier et de lui remettre ses biens les plus personnels. Pour être honnête, quand il s’était retrouvé dans l’appartement de son amie, il avait vivement regretté cette proposition. Mais il l’avait fait quand même. Seul avec ses souvenirs encore douloureux. Il lui devait bien ça, à Sofia. Alors il avait trié ses affaires, mettant de côté ce qui, selon lui, pourrait faire plaisir à la mère de son amie. Et dans la poche intérieure de l’une de ses vestes, il avait trouvé cette carte. Un grade, un nom et un numéro de téléphone, et aucune autre information susceptible de l’aider à comprendre pourquoi Sofia gardait avec elle la carte d’un lieutenant de police. Mais cette simple carte confortait l'intuition qui le hantait depuis des jours : ce n’était pas un simple suicide, ça ne pouvait pas être “que” ça. Il lui avait encore fallu plusieurs semaines pour se décider à composer le numéro inscrit sur la carte. Une fois que la sonnerie avait commencé à résonner à son oreille, il avait su qu’il ne pourrait désormais plus faire marche arrière.

Ils s’étaient donné rendez-vous à la patinoire ; quitte à remuer le couteau dans la plaie, autant le faire dans un lieu qui, déjà, lui rappelait de mauvais souvenirs. Dario, assis au dernier rang des tribunes, face à la porte d’entrée, avait de suite remarqué le lieutenant. Il ne l’avait jamais vu, mais son attitude n’était pas celle d’un homme venu passer un après-midi à la patinoire. Son smartphone vibrant dans sa poche le lui confirma d’ailleurs très vite. Expirant profondément, le patineur se leva et marcha d’un pas rapide vers l’homme appuyé sur la rambarde. Arrivé à une distance respectable de lui, il le salua d’une voix qu’il voulait la plus assurée possible. « Bonjour lieutenant. Je suis Dario Lazzio, c’est moi qui vous ai appelé ce matin. » Quant à ce qu’il pouvait bien dire ou faire ensuite, il n’en avait aucune idée ! Il fallait dire qu’il ne s’était encore jamais retrouvé dans cette situation. Et à dire vrai, il croisait les doigts pour que cela soit la dernière fois...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
http://www.ciao-vecchio.com/t7581-erio-o-i-don-t-want-to-live-wi http://www.ciao-vecchio.com/t7582-erio-o-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©Carole71
Messages : 1147 - Points : 4238
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Empty
Sujet: Re: Dario | Parlons bien, parlons Sofia ( le Dim 18 Oct 2020 - 22:34 )
Spoiler:
 

Au son de la voix de son interlocuteur, Erio tourne la tête vers ce dernier, puis lui fait face entièrement en acquiesçant d’un signe de tête pour le saluer. « Bonjour. L’ami de Sofia, c’est bien ça ? » demande-t-il, pour avoir confirmation. Après la mort de cette femme, il a essayé de chercher des réponses ailleurs et en a eues, grâce aux proches de Jenna, mais ça n’a aucune logique. Son collègue en est même venu à la conclusion qu’il s’agissait d’un homme lambda, sur qui elle est tombée, par malchance, que, peut-être, Sofia en était tellement amoureuse qu’elle n’a pas su gérer son décès. Un scénario cliché auquel personne ne croit, même pas son auteur. Le fait est que la scène de crime était horrible. C’était trop sauvage pour que le meurtrier n’ait pas eu une dent contre sa victime. Sauf que tout le monde ne cesse de lui souffler que Jenna n’avait aucun ennemi, qu’elle était appréciée de tout le monde. Très à l’écoute des autres, de bons conseils, appréciant les bonnes soirées. Ses proches la décrivent comme étant quelqu’un de sympathique. Une bonne personne. Mais dans toute cette histoire, il y a quelque chose qui leur échappe. Et peut-être que ce quelque chose, Dario l’a en sa possession. Erio lui désigne le bar, en haut des marches qu’il commence à monter, pour se poser sur une table. « J’ai rencontré votre amie il y a quelques mois de ça. Je pensais qu’elle pouvait m’aider à résoudre une affaire en cours. Avant… » Qu’elle se suicide. Il lui adresse un regard compatissant, sans poser des mots sur l’empathie qu’il ressent à l’instant. Il se doute que ce ne doit pas être évident. « C’est vous qui l’avez retrouvée, c’est ça ? Vous étiez proche d’elle ? » questionne l’italien, sans passer par quatre chemins, tout en essayant de mesurer ses mots pour ne pas être trop brusque.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Dario | Parlons bien, parlons Sofia Empty
Sujet: Re: Dario | Parlons bien, parlons Sofia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Dario | Parlons bien, parlons Sofia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut