Revenir en haut
Aller en bas

-20%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 20% sur la barre de son Sony HT-SD35 2.1
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

 

- Hannibal || Knock knock -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 455 - Points : 786
Hannibal || Knock knock  Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Hannibal || Knock knock ( le Jeu 6 Aoû 2020 - 20:15 )
Sans emploie et sans perspective d’avenir, Tea avait l’impression de devoir tout recommencer à zéro. Quelques mois plus tôt, si on avait dit à la jeune femme qu’elle se retrouverait dans cette situation, elle… elle l’aurait peut-être cru en fait, se connaissant. Un soupir s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle lançait à nouveau le trousseau de clés qu’elle tenait entre les mains, dans les airs pour le rattraper avec ce même air déconnecté. Alors qu’elle rentrait chez elle, la brunette ne faisait pas vraiment attention à ce qui l’entourait. De toute façon, à quoi bon ? Elle connaissait le chemin par cœur et ne faisait que rentrer chez elle. Elle avait eu l’occasion de voir sa mère qui lui apportait des nouvelles de la maison et comme  à chaque fois qu’elles se voyaient, le moral de Tea chutait à vue d’œil. L’état de santé de sa sœur ne s’améliorait pas et les frais médicaux eux, n’avaient pas baissé. C’était sûrement la raison pour laquelle elle s’en voulait le plus d’avoir perdu son boulot ; elle n’était plus en mesure d’aider ses parents. Dans un coin de sa tête elle essayait de se persuader que ce n’était pas la fin du monde et qu’elle trouverait vite du boulot. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle n’avait pas parlé à ses parents de son licenciement, ni même de cette nouvelle colocation qui l’aidait à payer le loyer. Elle voulait garder ça pour elle, régler tout ça de son côté et éventuellement elle verrait s’il faut leur dire ou pas.

Prise dans sa rêverie, la jeune femme n’eut même pas le temps de réagir lorsqu’elle sentit qu’on la bouscule alors qu’elle lançait à nouveau ses clés dans les airs. Avec maladresse elle tenta de les réceptionner mais trop tard. La bouche d’égout sous ses pieds qu’elle n’avait même pas remarquée avant d’avoir baissé les yeux, engloutit ses clés. Le regard paniqué, elle poussa un juron avant de se passer une main nerveuse dans les cheveux. N’écoutant même pas les excuses de la personne qui venait de la bousculer, elle était déjà accroupie avec l’espoir vain de pouvoir rattraper ses clés. « Putain. » Lâcha à nouveau Tea qui sentait des regards qui commençaient à s’attarder sur elle. Voilà, sa journée était officiellement ruinée. Plusieurs solutions s’offraient à la jeune femme mais une seule avait envie d’être exécutée par cette dernière. Elle avait juste envie de s’asseoir là où était à présent ses clés, et de se mettre à pleurer de frustration à cause d’une situation face à laquelle elle se sentait totalement impuissante. Elle pourrait appeler un serrurier pour qu’il l’ouvre mais elle n’avait pas les moyens de s’offrir ce genre de service en ce moment. Elle pourrait aussi bien défoncer la porte de chez elle – en partant du principe que son petit gabarit arriverait à faire ça – mais encore une fois, elle ne pouvait pas se permettre de remplacer une porte en ce moment. Un cri de frustration plus tard, et Tea se mis en route tout de même vers son appartement. Elle allait bien trouver un moyen de rentrer chez elle d’une façon ou d’une autre. En face de son bâtiment, elle calcula pour se placer en face de ce qui devrait être la fenêtre de chez elle, puis récupéra des petits cailloux par terre. Avec toute la force qui lui restait, elle en lança un qu’elle rata. Puis un second tout aussi peu concluant. Au bout du troisième elle tapa juste, mais pas assez pour interpeller son colocataire selon elle. Alors elle redoubla d’efforts et comptait bien ne pas s’arrêter jusqu’à ce qu’on lui ouvre.


Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins. There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal CortesLe vin est un puissant lubrifiant social
Hannibal Cortes
Faceclaim : Seo Kang Joon
Messages : 27 - Points : 83
Hannibal || Knock knock  Tumblr_pgepo6XIgj1wsw07jo1_400
Âge : 29 ans
Métier : Flic
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Re: Hannibal || Knock knock ( le Dim 9 Aoû 2020 - 17:57 )
Knock knock ( Feat @Tea L'Amente)

C'était une journée assez normale, le genre de journée sans vraiment d'importance qu'on ne prend pas la peine de raconter et de toute manière il n'a personne avec qui la raconter. Il quitte le commissariat pile à l'heure, chose qui devient un véritable exploit au vus des heures supplémentaires non rémunérées qu'il doit faire habituellement. Une enquête non résolut et hop le voilà ici pendant toute la nuit cherchant les points faibles de l'enquête pour les exploiter et chercher d'autres indices. Oui il ne lâche pas le morceau et c'est sans doute pour ça qu'ils l'ont gardé, parce que son comportement solitaire joue clairement en sa défaveur. Il ne perd pas de temps et ne prend même pas la peine de saluer ses collègues et range son bureau avant de sortir, c'est une fois dehors que son ventre fait un bruit anormalement fort, oui, il crève la dalle. Oui sa pause du midi lui ai passé sous le nez, il n'avait pas vraiment le temps pour ça. Il esquisse un léger sourire avant de soupirer et de monter dans sa voiture. Il passe alors devant un nouveau restaurant de poulet, il plisse les yeux quelques secondes avant de se garer pas très loin de restaurant. Il a craqué... Il est faible lorsqu'on parle de poulet frit, se doutant qu'il ne doit pas aussi bon que celui qu'il a mangé une fois en Corée il veut le tenter et ce ne sera que 30 minutes plus tard qu'il ressortira avec deux gros saut de poulets frit dans deux sachets dans les mains. Il est tout heureux et pose son bien sur le siège passager avant mettant la ceinture pour les maintenir. Il ne perd pas de temps et se dépêche de rentrer espérant que Tae est déjà là pour manger avec lui ce qu'il vient d'acheter.


Malheureusement pour lui il trouvera l'appartement vide, il hausse les épaules et part prendre une douche posant les deux sauts sur la table de la cuisine. Tant pis elle rentrera peut-être avant qu'il sorte de la douche non ? Enfin il n'est pas certain de pouvoir l'attendre bien longtemps, il n'entend même pas les cailloux qui s'écrasent un à un contre la vitre de la cuisine. Il arque tout de même un sourcil lorsqu'il en voit un, encore en serviette de bain il ne tarde pas à arquer un sourcil et à ouvrir d'un vif mouvement la fenêtre. Oui, il se prend un caillou, il lâche un cri plus de surprise que de douleur avant de baisser la tête vers le trottoir d'en face. Il voit Tae, il penche d'abord la tête sur le côté avant d'éclater de rire et lui cris.

"Tu fais quoi ?! T'as oublié tes clefs ?! Attend je viens !"

Il referme la fenêtre et s'apprête à descendre avant de remarquer qu'il n'est vêtu que d'une serviette de bain. Il part d'abord se changer ne prenant pas la peine de sécher ses cheveux et descend les escaliers pour aller ouvrir à la brune. Il lâche un rire en voyant la tête de Tae et lui tient la porte tout en reprenant la parole.

"Dure journée ?"


Il la referme derrière elle et la suit avant de reprendre la parole espérant ne pas trop la saouler.

"Tu peux me remercier d'être le meilleur colocataire du monde, j'ai pensé à ramener du poulet frit"


Il lui esquisse un large sourire avant d'ouvrir la porte de l'appartement et de la laisser entrer, il ne perd pas de temps et part prendre les sauts de poulets ainsi que des bières. Il se doute qu'elle doit avoir gros sur la patate pour tirer cette tête.
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 455 - Points : 786
Hannibal || Knock knock  Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Re: Hannibal || Knock knock ( le Jeu 3 Sep 2020 - 16:40 )
Des cailloux dans une main, l’autre qui tentait de viser au mieux, Tea pouvait sentir le regard des gens glisser sur elle. Est-ce que ça allait l’empêcher de presque vandaliser son immeuble ? Pas du tout. Au contraire, c’était presque divertissant pour elle qui avait un public et qui avait même cette pointe de nervosité. Il ne fallait pas qu’elle se loupe. Lorsqu’un des cailloux tapa contre la fenêtre, elle lâcha un soupir de soulagement avant de répéter l’opération. Avec un peu de chance elle ne tapait pas en vain et son colocataire était chez eux. Pour multiplier ses chances, elle entreprit de lancer une petite poignée vers le ciel juste pour viser la fenêtre mais au même moment où elle le fit, elle vit la fenêtre en question s’ouvrir. « Oh, merde… » Souffla-t-elle avec la respiration presque bloquée en attendant la suite. Est-ce que c’était Hannibal qui avait ouvert la fenêtre ? Oh non, est-ce qu’elle l’avait blessé ? Est-ce qu’il s’agissait d’une autre personne parce qu’elle était en train de se faire cambrioler sans le savoir ? Les sourcils froncés, elle fit un pas en essayant d’ajuster sa vision – comme si ça allait vraiment l’aider – alors qu’elle était au bord de l’évanouissement. En voyant une tête qu’elle connaissait bien, pointer le bout de son nez,  un autre soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres. « Pire que ça. » Hurla Tea en réponse à son colocataire qui avait l’air amusé de la situation. Les quelques passants qui s’étaient arrêtés exprès pour la regarder et qui faisaient comme s’ils ne l’observaient pas, n’avaient pas bougé. Roulant des yeux, elle se dirigea vers l’entrée dans l’attente qu’on lui ouvre en essayant cette fois de se faire la plus discrète possible. Quelle journée quand même. Et quand à son moral qui était un peu remonté en lançant les cailloux, elle sentait qu’il chutait à nouveau. Appuyée contre le mur, elle tirait même la tête en repensant au bilan de cette semaine. Perdue dans ses pensées, elle n’entendit même pas Hannibal approcher, ce fut uniquement lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il se mit à rire que sa présence percuta la jeune femme. « Pourquoi tu rigoles ? » Demanda Tea qui n’était pas d’humeur avant de se joindre à ses rires en entendant sa propre voix. Elle devait avoir une sale tête. Il n’y avait rien de drôle, mais la pression retombait de savoir qu’elle allait pouvoir rentrer chez elle et oublier le monde extérieur qui n’était pas fait pour elle. « Dure vie plutôt. » Soupira Tea qui lui emboita le pas pour entrer dans leur appartement.

Une fois  à l’intérieur, elle enleva ses chaussures en grognant avant de se diriger vers le canapé sur lequel elle se laissa tomber avec un même cri de douleur qui traduisait son exaspération.  « Le meilleur colocataire du monde il aurait pas une baguette magique pour faire disparaître tous mes problèmes ? » Demanda Tea alors que sa tête s’était logée dans un des coussins du canapé. Les jambes cependant levé pour laisser une place à Hannibal de s’asseoir, elle décida de se redresser tout de même. Un peu de tenu. « Enfin bon, on a du poulet c’est déjà une bonne chose j’imagine. » Dans un soupir, elle ramena ses jambes vers elle, lasse de faire quoi que ce soit d’autre. « Si je décide de cambrioler une banque. Est-ce que tu m’arrêterais ? Ou mieux, est-ce que tu aiderais à couvrir mes traces ? » Demanda la jeune femme avec une voix mi-sérieuse, tandis qu’elle se poussa un peu plus pour laisser au policier l’espace nécessaire pour s’installer à côté d’elle. Elle devait explorer ses options pour se sortir de la panade et si elle devait se résoudre à faire dans la criminalité, elle devait se préparer avant tout.


Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins. There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal CortesLe vin est un puissant lubrifiant social
Hannibal Cortes
Faceclaim : Seo Kang Joon
Messages : 27 - Points : 83
Hannibal || Knock knock  Tumblr_pgepo6XIgj1wsw07jo1_400
Âge : 29 ans
Métier : Flic
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Re: Hannibal || Knock knock ( le Sam 31 Oct 2020 - 11:53 )
Knock knock ( Feat @Tea L'Amente)

Il remarque tout de suite qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, il le sait sa vie n'est pas des plus simples, mais il se contente de rester lui-même de ne pas trop compatir pour éviter de la prendre en pitié. Chose qui ne lui plairait sans doute pas, sa dernière phrase le fait sourire, bien sûr qu'il n'y croit pas un seul instant. Comment est ce qu'elle pourrait faire ça ? Elle n'en n'est pas capable il le sait ! C'est sans doute pour ça qu'il se laisse tomber à côté d'elle posant le saut sur le table basse avant d'ouvrir une canette et de la lui tendre un petit sourire amical étirant ses lèvres. C'est une fois la bière entre les doigts de la brune qu'il pousse un petit sourire et prend sa canette pour l'ouvrir et la porter à ses lèvres. Il lève par la même occasion les yeux au ciel et reprend la parole.

"Hum, je pense que je t'aiderais"


Il lui fait un grand sourire tout en se retenant de rire, bien sûr qu'il plaisante ! Tout comme elle non ? C'est une phrase lancée comme ça dans le vide, une phrase pour le faire comprendre qu'elle est au bout du rouleau non ? Il ne compte pas l'aider, non non il est flic et son devoir serait de l'arrêter et ça elle le sait très bien. Il porte son attention vers le saut de poulet avant de reprendre la parole.

"Chaque problème a sa solution, mais pour le moment tu dois manger"

Il lui montre le saut d'un signe de la tête avant de prendre un pignon de poulet de mordre dedans avec appétit, il regarde rapidement autour d'eux avant de laisser tomber ses mains sur ses genoux tenant toujours son morceau de poulet en main. Terminant sa bouchée avant de reprendre la parole

"Alors dis-moi qu'est ce qui se passe ?"

Il reporte son regard vers elle esquissant un petit sourire compatissant il se doute que ça ne va peut-être ne pas être facile de tout raconter et si elle ne veut pas il ne compte pas forcer. Il est là pour l'aider et être un soutien pas pour la rendre encore plus mal que ce qu'elle ne l'est déjà. Il lui tapote un peu l'épaule avant de reporter son morceau de poulet à ses lèvres.

"Si tu ne veux pas me le dire c'est pas grave hein"

Car lui il ne lui raconte pas vraiment sa vie, elle ne connait pas son histoire, il serait donc très mal placé pour lui en vouloir.
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 455 - Points : 786
Hannibal || Knock knock  Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Re: Hannibal || Knock knock ( le Sam 21 Nov 2020 - 20:48 )
Le pessimisme entourait Tea qui avait du mal à se sortir du merdier dans lequel elle était fourrée. Pourtant, elle n’était pas la plus mal lotie et savait qu’il y avait pire que sa situation. Certes elle n’avait plus de travail, mais elle avait un toit sur sa tête. De quoi manger. Et quelques économies qui l’aideraient à tenir encore un moment. Pas très longtemps oui, mais encore un moment. Puis elle avait du poulet. Portant sa bière à ses lèvres, elle en bu une gorgée. Mais à cause de ses pensées qui ne cessaient de tourner dans sa tête, elle en avait même du mal à apprécier le goût. Tandis que son cerveau toujours en marche proposa un plan farfelu à son colocataire, Tea dû s’arrêter de respirer face à la réponse du jeune homme. « Pour de vrai ? » Un sourire au coin des lèvres, c’était une information qu’elle recevait avec joie. Elle n’avait pas prévu de braquer quoi que ce soit, trop peureuse de se faire prendre. Mais elle était ravie de savoir qu’elle n’était pas seule. Et qu’elle n’était d’ailleurs pas avec n’importe qui. Elle se doutait bien qu’Hannibal était rodé en matière de braquage. Il savait sûrement quoi faire, quoi éviter. Qui éviter. Comment s’y prendre avec les systèmes de sécurité. Et surtout, comment couvrir ses traces. Dans la tête de la jeune femme, un vieux plan bancal commença à s’établir tandis qu’elle fixait le vide, toujours avec un mince sourire au coin des lèvres. Ce fut la voix du jeune homme qui sortit Tea de sa rêverie. L’imitant dans son geste, elle récupéra du poulet qu’elle porta à sa bouche. « C’est bon. » Commenta la brunette dont le poulet semblait être la seule chose d’encore appréciable dans sa vie. L’appétit lui manquait ces derniers temps, mais en compagnie de son ami, elle savait qu’elle pouvait laisser aller ses problèmes l’espace d’un instant. Prenant une autre bouchée de son poulet, elle récupéra une serviette en papier pour essuyer ses mains ainsi que sa bouche tandis qu’elle mâchait. Comment du poulet pouvait donner un sens à sa vie comme ça ? C’était que ça ne devait vraiment pas aller. En entendant la question d’Hannibal, elle déglutit avec difficulté. « Hum… » Répondit la jeune femme, hésitante. Elle n’avait pas spécialement envie de passer ce sujet sous silence et encore moins de faire la mystérieuse. Mais elle ne savait juste pas par où commencer. Peut-être par le début ? Mais où commençait le début exactement ? Depuis la période où elle a commencé à torturer celle qui est devenue sa remplaçante au sein de son entreprise ? Dans un soupir, elle prit une gorgée de sa bière pour faire passer le tout, et se redressa dans le fauteuil. « Tu sais que j’ai perdu mon emploi depuis quelques temps ? » Commença-t-elle. « Ca va, j’ai des économies sur lesquelles je peux encore vivre mais… ça commence à s’épuiser. » Soupir. « Donc le temps de trouver quelque chose et surtout, de trouver un sens à ma vie, je pense que je vais continuer à manger du poulet. Et à imaginer des plans de casse. » Amusée par sa propre blague qui n’en était pas vraiment une, elle ponctua sa phrase d’un petit rire. « Enfin, tant que tu voudras bien me nourrir. »


Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins. There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Hannibal || Knock knock  Empty
Sujet: Re: Hannibal || Knock knock ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Hannibal || Knock knock -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut