Revenir en haut
Aller en bas


 

- ((Fenrir)) abandonnes-toi -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fenrir Thalados10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Fenrir Thalados
http://www.ciao-vecchio.com/t7438-fenrir-abandonnes-toi#250324 http://www.ciao-vecchio.com/t7454-fenrir-soumettons-nous-a-la-tentation#250583
Faceclaim : Sebastian Stan (jenesaispas)
Messages : 103 - Points : 351
((Fenrir)) abandonnes-toi 2d7de2065f28faf1074f2004357f6f11
Âge : 35 années étalés dans les cieux
Métier : Policier mit à l'écart depuis deux mois maintenant.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 17:58 )
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
FENRIR THALADOS
rôle inventé
Identité :(fenrir thalados, Fen') identité placée sous les insignes et les honneurs. Famille qui défend la justice, qui aide son prochain. Un sang partagé, une malédiction familiale selon ses propres idées.

Naissance :(35 ans, 27 avril, Rome) les années se sont effritées avec le temps, laissant les rides apparaître silencieusement. Trente-cinq ans, bougies soufflées avec morosité. C'est pourtant à Rome qu'il a poussé son premier cri, lors d'une mélodieuse inspiration douloureuse.

Origines :(Italien) sans hésitations, aucunes. Pourtant, sa mère n'est pas née en Italie, ayant vu le jour en Angleterre. Un sang mélangé, aux origines doubles, mais à la nationalité unique.

Statut :(Divorcé, Bisexuel) marié durant trois ans à une femme qu'il n'a jamais vraiment pu aimer, pour des raisons qui lui sont propres. Aujourd'hui, libéré de son fardeau, il croque la vie à pleine dent et cherche à se complaire entre les bras d'inconnus et d'inconnues.

Métier :(Inspecteur de police) Actuellement suspendu, depuis deux mois. Une fusillade qui a tué ses parents, la soif de vengeance qui coule dans ses veines. Ses supérieurs l'ont trouvés explosif, instable et l'ont déchargé de son job tant qu'un psychologue n'a pas susurrer qu'il était apte au travail.

Argent :(Aisé) Par aisance familiale. L'argent ne manque pas, n'a jamais manqué. Risible, mais plutôt sympas. Ca lui permet de ne manquer de rien, même sans boulot.

A Naples depuis :(19 ans) Déménagement suite à un changement de poste de son paternel, aujourd'hui Naples est comme chez lui.

mystérieux - calme - attentif - charismatique - colérique - instable - charmeur - jaloux - possessif - grande gueule - tenace - têtu - emmerdeur - souvent maladroit - romantique - a du mal avec ses sentiments

poids :
77 kg
alcool :
6 verre
cigarettes :
15 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
numb linkin park


Conclusion de ta vie Conclusion évidente d’un échec cuisant, violent. Efforts pour ne rien garder, pour tous voir valser. Il pensait tout avoir…le job de ses rêves, des parents aimants bien qu’exigeants, une vie familiale stable. L’amour n’avait pas encore frappé à sa porte, mais qu’importe, il avait déjà tellement de choses. Et aujourd’hui, aussi risible que ça soit, tout a disparu, d’un claquement de doigts. Job envolé, parents décédés, famille brisée. L’alcool est son refuge, son remède. Il boit trop, se plongeant dans une dépression dévastatrice, violente. Soif de vengeance qui anime ses tripes, ses émotions sont une explosion de saveurs négatives. Aujourd’hui, Fenrir n’a plus grand-chose, du moins, à ses yeux. Il peine à voir le bon côté des choses, s’enfonce dans les saveurs fades, le sexe, la boisson, la cigarette. Conclusion finale ? Il est revenu à la ligne de départ…

(un)Fils unique. Précieux des siens. Il a toujours rêvé, Fenrir, d’avoir une sœur ou un frère pour partager son quotidien. Le sort en a décidé autrement, le laissant seul pour profiter de ses parents…A la place, le jeune a eu des amis, par dizaine. Caractère sociable, attirant, attrayant. Il était de ceux qui attiraient comme le soleil attire les regards. Il brillait en société, de part son humeur, sa loyauté, son sourire. Si de son sang, il n’a pu partager, des frères de cœurs il en a eu plusieurs. Alors, au final, Fenrir s’est formé sa propre fratrie. Les éclats de rires résonnaient souvent, chez lui. Et il se souvient encore, de ses parents, le regard rieurs devant tant d’excitation sous leur toit.(deux) Sexualité qu’il s’est vite découvert au lycée. Le regard qui traîne sur les corps masculins, les courbes féminines. Honteux, il en a parlé à son père, qui lui a sourit tendrement en lui disant que l’amour, ça ne vise pas le genre, mais le cœur. Alors, Fenrir à assumer et s’est protégé. Des bagarres, il y en a eu beaucoup, à cause de sa sexualité. Mais ça l’a aidé, il ne s’est jamais caché. Ses amis, pour beaucoup, ont acceptés et c’est probablement ce qui l’a poussé vers le haut. Mais c’est avec son ami d’enfance, Cesare, qu’il a fini par découvrir les plaisirs de la chaire. Une nuit improvisée, faite de soupires et de caresses nouvelles. (trois) Famille qui défend, famille qui aide. Les siens sont tous dans des branches proches de la population. Grands parents militaires, mère médecin, père policier. Les générations s’enchaînent, deviennent avocats, s’intègre dans les forces de l’ordre, dans la médecine. Une tradition qui perdure, qui donne un but, une envie d’avancer. Fenrir n’a pas fait exception à la règle, bien que souvent, il trouvait cette idée lourde à portée. Il n’a jamais pu s’imaginer autrement, que dans une branche proche de celles des siens…comme bloqué dans son évolution, parce qu’enfant, Fenrir voulait devenir vétérinaire…mais ça, c’est son petit secret. (quatre) Eternel souci avec ses émotions, aussi étrange que ça puisse paraître. L’homme a tendance à se fermer, comme une huître, quand son cœur palpite, quand le bonheur le frôle du doigt. Il a tendance, à exploser, lorsque la colère le consume, lui vrille les entrailles. Il ne sait pas d’où ça lui vient, de qui il tient ça. Seuls ses proches peuvent voir son visage détendu, ses véritables sourires. Avec les inconnus, Fenrir sourit faussement, se place un masque sur le visage, empêchant véritablement de le déchiffrer. Sa mère aimait lui murmurer qu’il se protégeait de trop, que personne ne pourrait vraiment le rendre heureux, tant qu’il ne s’ouvrait pas davantage. Peut-être aurait-il dû l’écouter ? (cinq) Gros défauts les plus marquant de sa personnalité…jalousie…possessivité. L’homme a du mal à ne pas être méfiant, lorsque son cœur palpite, lorsqu’il aime plus que d’amitié. Il ne supporte pas qu’on touche à l’être aimé, gronde de rage quand on le pique à ce niveau-là. Et ça, c’est un calevers pour ses partenaires. Au fond, Fenrir manque cruellement de confiance en lui. Et pourtant, physiquement, l’homme est beau, à ne pas en douter. Yeux bleus, musculature bien tracée, sourire enjôleur…mais mentalement, il doute, sans cesse, de ce qu’il peut offrir, de ce qu’il peut faire pour combler…Derrière ses airs surs, se cache un gosse apeuré. (six) L’amour, il y a gouté à deux reprises. Une femme, un homme. Première alors qu’il était jeune, liaison de quelques mois, mais un premier amour dévorant. Le second, plus tard, qui a duré, en silence, jamais vraiment réciproque à ses yeux. Ces deux relations l’ont blessé, d’une façon ou d’une autre, il s’est juré de ne plus retomber dans le piège. Se mariant par arrangement avec sa meilleure amie, lui évitant ainsi un mariage arrangé par ses parents…le pire, c’est que trois ans plus tard, elle divorce pour se marier avec celui qui lui avait été promis. Il en rirait presque de rage. (sept) Artiste, dans l’âme. Fenrir, il a toujours été doué dans l’art, ce qui est drôle quand on connait ses airs bourrus…Ses doigts glissent à merveille sur les notes blanches et noires d’un piano. Ses mains font des merveilles quand, avec un crayon, elles décident de dessiner des paysages, des visages. Souvent, ses parents ont cru qu’il allait finir dans l’art, échappant à la tradition. Ce ne fut pas le cas. Encore aujourd’hui, il aime jouer du piano, dessiner, ou même, écrire. Mais ce n’est qu’une passion, un passe temps, comme il aime les animaux depuis sa plus tendre enfance. (huit) Il a toujours eu tendance, à se fermer, lorsque la peine le ronge, lorsque rien ne va. Il se ferme, s’enfonce dans le silence, s’éloigne, repousse les siens. Comme une obligation de sombrer seul, de ne traîner personne avec lui, dans cette boue qu’est sa détresse. Alors, il s’évade dans le sexe, l’alcool, la clope. Parce qu’il fume depuis des années, parce que le sexe est une échappatoire radicale de quelques heures et que l’alcool…et bien, c’est une dépendance mauvaise. Et depuis qu’il a perdu son job, Fenrir, il boit trop, baise trop, fume trop. Il fait tous dans l’excès. (neuf) Et il est vulgaire, l’homme. Des putain, des merde, des fais chier, des conneries, des ta gueule…ça valse dans tout les sens. Ses parents avaient horreur de ça, ils ne cessaient de le réprimander à ce sujet. Mais quand Fenrir est énervé, seigneur, il jure comme un diable et ça fait mal aux oreilles. Si il changera ? Non…sa vulgarité l’aide, en quelque sorte, à ne pas imploser, ne pas devenir violent. Parce qu’il sent, en lui, cette noirceur qui gronde, qui grandit, qui le bouffe de l’intérieur. (dix) Au fond, l’inspecteur de police est perdu, paumé, dévasté. Il refoule ses blessures, cherche à s’accrocher sans y parvenir. C’est sûrement le plus difficile à comprendre, à voir, à accepter. Fenrir est un homme brisé, qui ne sait plus où est sa place, où se trouve son bonheur. Depuis que ses parents ont été tués, il a changé, est devenu plus sombre, plus sanguin. En quelques mois, il a perdu tellement de choses, qu’il ne voit plus la lumière au bout du tunnel. Il coule.
ton groupe :TIRAMISU ton avatar :sebastian stan


pseudo, prénom :spf/gaëllecombien de bougies ?29 ans...suis vieilled'où viens-tu ?pays des fritescomment t'as atterri ici ?une pub via facebook




Dernière édition par Fenrir Thalados le Dim 30 Aoû 2020 - 21:17, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir Thalados10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Fenrir Thalados
http://www.ciao-vecchio.com/t7438-fenrir-abandonnes-toi#250324 http://www.ciao-vecchio.com/t7454-fenrir-soumettons-nous-a-la-tentation#250583
Faceclaim : Sebastian Stan (jenesaispas)
Messages : 103 - Points : 351
((Fenrir)) abandonnes-toi 2d7de2065f28faf1074f2004357f6f11
Âge : 35 années étalés dans les cieux
Métier : Policier mit à l'écart depuis deux mois maintenant.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 17:59 )
once upon a timesouvenir d'un raté
"Le deuil est une réaction et un sentiment de tristesse éprouvée à la suite de la mort d'un proche. Souvent associé à la souffrance, le deuil est aussi considéré comme un processus nécessaire de délivrance, nommé résilience. Lorsqu'un événement provoque une crise dans la vie d'un individu, un changement radical est opéré dans la situation établie jusqu'alors. Le deuil possède aussi le sens de « perte définitive » d'un objet auquel un individu peut tenir. Le deuil est un processus actif, dit « faire le deuil ». L'individu en deuil peut sembler souffrir d'un état dépressif plus ou moins intense, mais un cheminement intérieur se fait. Dans un premier temps, il n'est donc pas simple de distinguer ce qui en est positif pour la personne."

Assis à terre, une bière à la main, je ricane face aux explications de Wikipedia. Le deuil. Processus douloureux qu’internet ne peu comprendre, ne peu véritablement expliquer. Devant la tombe de mes parents, je me laisse aller à l’alcoolémie, encore, attisant probablement leur déception là où ils sont depuis peu. Les tombes sont magnifiques, récentes, mais bientôt, le temps affligera à celles-ci les coups des années passées. L’idées me fait grogner, me donne envie d’hurler, alors que je fini ma bière d’un geste lourd. Une de plus…mais pas la dernière. Non. L’alcool me fait sombrer dans des néants plus sombres, mais où la douleur semble plus supportable. Seigneur…ils auraient tellement honte de moi. « Bof, vous êtes même plus là pour m’engueuler, m’en fou. » Non, je ne m’en fou pas, parce que les souvenirs sont douloureux, les souvenirs sont brutaux, cruels. Et des souvenirs, putain, j’en ai des tonnes…Fermant un peu les yeux, je me laisse emmener vers une époque où les rires résonnaient dans une maison pleine de gosses…

« Les garçons, ne perdez pas les menottes ! » La voix grave de mon père résonne, comme dans un lointain souvenir, alors que l’homme sourit en esquivant des enfants surexcités. « Fenrir, Cesare vous allez vous faire mal…seigneur…je remercie le ciel de n’avoir eu qu’un fils. » Qu’elle s’amuse, la femme élégante et brune assise près de mon père, alors que j’écrasais soigneusement mon meilleur ami sous mon poids. « Rends-toi, allez ! » Seuls les jeux comptaient à cette époque, du moins, aux yeux des autres. Pourtant, mes lèvres murmurent à l’oreille de mon meilleur ami, comme une caresse enchanteresse et provocatrice. Les années s’étaient écoulées, nos corps avaient changés. Cesare était devenu un adolescent, aussi vieux que moi et de part ce fait, le changement avait éveillé d’autres envies, d’autres sous-entendus. Mais ça, mes parents n’en avaient que faire, s’amusant davantage des deux gosses qui jouaient avec les accessoires du patriarche de la maison. Menottes, matraques…tant que nous rangions tous et que nous ne nous blessions pas, la maison était notre terrain de jeux. Un téléphone vibre et mon père décroche, attirant mon attention, assez pour que Cesare se retrouve étalé sur moi la seconde d’après. « Oui…oui j’arrive…le temps de récupérer mes affaires, Fenrir à de la visite. » Sans nuls doutes, le coéquipier de mon père à l’autre bout et moi, la fierté qui illumine mes iris bleutées. « Un souci au poste de police…je dois y aller, je n’en aurais pas pour bien longtemps. Allez les garçons, on me rend les menottes. » Je me débats sous mon meilleur ami qui rend les menottes sans broncher, alors que je reçois un baiser sur le front, toujours au sol. « Sois fort mon fils, anéanti la menace… » Offrant un sourire joueur à Cesare, mon père lui ébouriffe les cheveux et embrasse ma mère avant de partir. Ici, pas de fardeaux, pas de cris, pas de rage…cette maison, elle ne comporte que de l’amour, de la fierté et des rires. « Putain Cesare tu m’écrases une couille ! » « Fenrir Thalados ! Ton vocabulaire… »

• • •

Face à ce souvenir, je sens ma gorge se serrer. Mes paupières s’ouvrent, comme pour échapper aux images, aux sons qui résonnent dans ma mémoire. Lentement, je tends la main vers une autre bouteille de bière, l’ouvrant de façon rustre. « A votre santé. » que je murmure le cœur lourd. Dire que, quelques semaines plus tard, Cesare et moi finissions au lit, entourés de murmures, de soupires, de gémissements nouveaux. Mes parents avaient compris, rapidement, ce qui s’était passés et avaient juste demandés si j’avais besoin d’en parler…Non…j’avais gardé le silence, gêné, parce que mon meilleur ami avait coupé net notre pseudo liaison pour des raisons marquées sur sa peau. « Je tuerais ce crevard. » marmonnais-je entre mes dents, ne visant aucunement mon meilleur ami, mais davantage, celui qui avait bousillé ma vie.

« Je suis désolé, Fenrir, mais tu dois nous remettre ta plaque et ton arme. » Je m’y attendais, et pourtant, le sentiment de trahison ne se fait pas moins douloureux pour autant. « Il a tué mes parents ! » Ces paroles ont été dites un peu trop brusquement, de façon trop brute et le visage de mon supérieur se tort légèrement. « Justement, tu es trop impliqué émotionnellement ces derniers temps. Tu fais connerie sur connerie, tu te bats avec tes collègues, même Luca a approuvé le fait que t’étais plus toi-même. » Non, bien sûr que non. Je n’étais plus moi-même depuis deux mois, anéanti par le chagrin, rongé par la colère. Une fusillade, trois coupables, deux derrières les barreaux. Je devais retrouver le troisième, lui faire la peau, venger mes parents et enfin me sentir soulager. « Ta plaque et ton arme, Thalados » Je peste, lâche des jurons abominables alors que je balance mon arme et ma plaque sur le bureau. Je me lève furieusement, attrapant ma veste en lançant un regard noir à mes collègues, mon coéquipier. Je les déteste, tous. « Quand le psychologue du poste dira que tu es apte à revenir, tu reviendras. En attendant, repose-toi. » « C’est ça, ferme-là, ça m’arrangera » que je balance à mon supérieur, sans craindre quoi que ce soit. Après tout, il m’a déjà viré…quittant le poste de police, je fonce droit vers le bar, là où commencera ma débauche.

• • •

Et maintenant quoi ? Je picole dans un cimetière, la gorge nouée, le cœur serré. Je bois pour oublier, je fume pour me calmer, je baise pour…aucune raison. Ça m’aide à m’échapper de cette foutue réalité qu’est la mienne. J’ai plus rien. Plus de parents, plus de job, plus de fierté. Je crois que je sombre, que je suis déjà bien profondément dans la merde. Je suis en colère, constamment…Je suis désolé, papa, maman.


Dernière édition par Fenrir Thalados le Lun 31 Aoû 2020 - 10:24, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Henry Cavill @jenesaispas& littlewolf (sign)
Messages : 328 - Points : 1103
((Fenrir)) abandonnes-toi Tumblr_inline_p3mxxfZreo1t8bm8b_250
Âge : 39 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:01 )
Huuuuuu Sebastian Stan, on le voit si peu ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3858275945

Biiienvenue dans la famille, n'hésite surtout pas si tu as la moindre question ((Fenrir)) abandonnes-toi 761331379


There's a drumming noise inside my head.
That starts when you're around ✻ I would dive into the depths for you, screamed down the street til' my face turned blue. I wanna fall into the sun with you, wanna feel the cold of the mornin' dew. All of these words that are rife in my brain, but face to face, all I could say is, babe. Jerry Williams


Dernière édition par Adonis Contini le Dim 30 Aoû 2020 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 1270 - Points : 1695
((Fenrir)) abandonnes-toi Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:02 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773


say you won't let go ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Tami Saunders10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tami Saunders
http://www.ciao-vecchio.com/t6763-tami-and-from-your-lips-she-dr http://www.ciao-vecchio.com/t6776-tami-an-eye-for-an-eye-only-ends-up-making-he-whole-world-blind
Faceclaim : Antoinette Robertson - (c) Ealitya (merci Sandrine <3)
Messages : 234 - Points : 355
Âge : trente ans
Métier : Elle y est arrivée presque par hasard, mais Tami est art thérapeuthe et masseuse bien-être. Un comble quand on sait qu’elle n’a pas encore réussi à faire la paix avec elle-même. Mais bon nombre de ses patients pointent son empathie et la sensation qu’elle les comprend vraiment.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:08 )
Hanlala Stan ((Fenrir)) abandonnes-toi 3697232556 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3288895034
Bienvenue par ici & bon courage pour ta fiche ((Fenrir)) abandonnes-toi 1993868421
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir Thalados10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Fenrir Thalados
http://www.ciao-vecchio.com/t7438-fenrir-abandonnes-toi#250324 http://www.ciao-vecchio.com/t7454-fenrir-soumettons-nous-a-la-tentation#250583
Faceclaim : Sebastian Stan (jenesaispas)
Messages : 103 - Points : 351
((Fenrir)) abandonnes-toi 2d7de2065f28faf1074f2004357f6f11
Âge : 35 années étalés dans les cieux
Métier : Policier mit à l'écart depuis deux mois maintenant.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:09 )
@Adonis Contini Merci ^^ et oui, on le voit de moins en moins, ce que je trouve dommage (mais c'est souvent dû à son âge, vu que beaucoup apprécient pas de jouer des mecs de plus de trente ans) ♥

@Daya Raichand Merci ♥

@Tami Saunders Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Kalisha MooreLe vin est un puissant lubrifiant social
Kalisha Moore
https://www.ciao-vecchio.com/t5991-kalisha-entre-le-feu-et-la-gl https://www.ciao-vecchio.com/t6040-du-flair-un-esprit-commercial-un-grand-sens-relationnel-et-de-l-organisation#191391
Faceclaim : Halle Berry + © ilousilvere. (vava)
Messages : 761 - Points : 1340
((Fenrir)) abandonnes-toi Tumblr_nopqlwvErW1qgwf6po3_500
Âge : Née le 31/08/1979 à Toronto (Canada)
Métier : Agent artistique.. Ausssi féroce que Cerbère le chien des enfers, je veille sur mes artistes.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:10 )
Quel beau gosse et j'aime beaucoup le pseudo. ((Fenrir)) abandonnes-toi 3858275945 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3203843487

La police de Naples s'agrandit. ((Fenrir)) abandonnes-toi 3878876281 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3878876281

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche. ((Fenrir)) abandonnes-toi 1539114375 ((Fenrir)) abandonnes-toi 1293868782 ((Fenrir)) abandonnes-toi 942488215

édit : ici on adore ceux qui ont plus de 30 ans. ((Fenrir)) abandonnes-toi 2540509128 ((Fenrir)) abandonnes-toi 2540509128


IVRESSE
des souvenirs qui illuminent les nuits et assombrissent les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15670 - Points : 11461
((Fenrir)) abandonnes-toi Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:14 )
Olalalalaaaaa, bienvenue parmi nous !! ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773
Et cette jolie plume. ((Fenrir)) abandonnes-toi Herz



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Fenrir Thalados10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Fenrir Thalados
http://www.ciao-vecchio.com/t7438-fenrir-abandonnes-toi#250324 http://www.ciao-vecchio.com/t7454-fenrir-soumettons-nous-a-la-tentation#250583
Faceclaim : Sebastian Stan (jenesaispas)
Messages : 103 - Points : 351
((Fenrir)) abandonnes-toi 2d7de2065f28faf1074f2004357f6f11
Âge : 35 années étalés dans les cieux
Métier : Policier mit à l'écart depuis deux mois maintenant.
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:15 )
@Kalisha Moore @Dante Galeone Merci à vous deux ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773 ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ran94(avatar), wiise(sign), andromedagifs+ jennalouisecolemans(gifs)
Messages : 833 - Points : 2509
((Fenrir)) abandonnes-toi C35a56c4e9b0d34e0be0f8828cbf4785f8a1bee6
Âge : Trente six ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le Dim 30 Aoû 2020 - 18:26 )
Bienvenue, puis les plus de trente ans c'est chouette. ((Fenrir)) abandonnes-toi 3407175773


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
((Fenrir)) abandonnes-toi Empty
Sujet: Re: ((Fenrir)) abandonnes-toi ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- ((Fenrir)) abandonnes-toi -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant