Revenir en haut
Aller en bas

-39%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy Note 10
479 € 779 €
Voir le deal

 

- Solution de secours. / Béasha -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Les bureaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kalisha MooreLe vin est un puissant lubrifiant social
Kalisha Moore
https://www.ciao-vecchio.com/t5991-kalisha-entre-le-feu-et-la-gl https://www.ciao-vecchio.com/t6040-du-flair-un-esprit-commercial-un-grand-sens-relationnel-et-de-l-organisation#191391
Faceclaim : Halle Berry + © bazzart (vava)
Messages : 853 - Points : 1584
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Giphy-downsized
Âge : Née le 31/08/1979 à Toronto (Canada)
Métier : Agent artistique.. Ausssi féroce que Cerbère le chien des enfers, je veille sur mes artistes.
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Solution de secours. / Béasha ( le Sam 7 Nov - 8:35 )
La liberté est un tyran qui est gouverné par ses caprices.
béatriz & kalisha
Frustration.
Je regarde médusée la nouvelle tenue que dans un temps express Béatriz a réalisé. Tout était contre nous, surtout le temps, mais après un moment de doute et avec une habileté désarmante elle a réussi l'impossible. Je n'en crois pas mes yeux, la robe est parfaite, une vraie petite merveille, peut être même mieux que la première proposée. Les finitions sont impeccables, le choix de la couleur, la forme, tout montre son talent et sa passion. Je l'avais remarqué la première fois que nos routes s'étaient croisées, j'avais vu ce feu dans son regard et cet or de création dans ses doigts. Et là je retrouve l'artiste, celle qui m'a donné envie de lui donner sa chance alors qu'elle sortait tout juste de formation. Et encore une fois elle me prouve dans la plus difficile des situations, que j'ai eu raison. Raison de croire en elle. Pourtant elle semble douter de la prouesse qu'elle a réalisé poussé par l'adrénaline de l'instant. Alors je la rassure, c'est mon rôle et puis je n'aime pas la voir fébrile. Déjà que Rosa en agissant de la sorte me l'a pas mal perturbé, pas la peine de laisser encore une fois les questions sur son travail envahir son esprit. Et je suis plus qu'emballée par le vêtement qu'on va à présent amener à la star qui va le porter. J'en profite même pour dire qu'on pourrait aller fêter cette victoire, on a bien mérité une pause, enfin surtout Béa vu que moi je n'ai été qu'une goutte dans son océan de professionnalisme. On récupère la robe et nous voilà partie vers la salle où se trouve la star qui doit s'impatienter vu qu'elle a un interview et pour l'instant pas de tenue à mettre. Et je compte bien sans non plus la déstabiliser, car Rosa est susceptible, lui faire comprendre que la prochaine fois qu'elle joue à ce jeu c'est en petite culotte qu'elle fera son émission. Elle se doit d'accepter sa taille et ne pas jouer les gamines en mentant dessus. Car là elle nous a bien mis dans la merde. Tout aurait pu finir bien pire. « Non travailler dans des conditions pareilles, alors que tu fais tout en amont pour que tout soit prés le jour J, ce n'est pas envisageable. Je te jure qu'elle ne recommencera pas. » J'aime beaucoup les artistes donc je m'occupe, je fais de mon mieux pour leurs faciliter la tache. Mais il y a des actions et des réactions que je ne peux tolérer. Et pas question de me faire marcher sur les pieds, certains prendraient de vilaines habitudes et on courrait à la catastrophe. Alors oui je compte bien montrer à Rosa que sur ce coup là elle a mal agi, et qu'elle doit s'excuser et surtout ne plus recommencer. Sinon elle va s'attirer les foudres du dragon que je suis quand on me cherche un peu trop.

Et nous voilà face à Rosa. Je le toise du regard restant silencieuse au départ, voulant voir si devant moi elle osera. Ou si elle se tiendra à carreaux. Béatriz lui tend sa nouvelle tenue. Et dans un premier temps je la laisse parler, elle se doit de dire les choses et surtout de profiter d'un moment de gloire face à une artiste qui se décompose un peu. Elle est en tord, elle doit l'entendre et le reconnaître, le regretter et dire que bon c'était idiot et qu'elle ne jouera plus à ce jeu puérile et débile qui a fait perdre du temps à tout le monde. Une fois que la belle a fini, je regarde Rosa, voulant lui mettre les points sur les I et les barres sur les T. « Je ne sais pas ce qui t'a pris ma belle de vouloir agir ainsi. Je te jure que tu as foutu un sacré bordel dans nos emplois du temps avec ce caprice débile. Béatriz se donne du mal pour trouver la tenue parfaite à chaque fois. Elle a tout mon aval la dessus. Et sur ce coup je suis avec elle. Et j'ai trouvé ta façon d'agir et de mentir déplacé. Irrespectueuse face au travail que fait Béa. Alors je ne veux plus que ça se reproduise. Je te jure que je serais intransigeante sur ce point là. » Ma voix est assez sèche et mon regard montre que je n'ai pas du tout apprécié la situation. « On a rectifié le tir cette fois, parce que Béa avec son talent a pu trouver des solutions dans l'urgence. Mais une fois et plus. OK Rosa. A une dernière chose je prélèverais un pourcentage de plus sur ton prochain encaissement pour le verser à la demoiselle, car pas question qu'elle travaille pour rien. » Rosa baisse les yeux gênée par ce qu'elle a fait. « Ok Kalisha, promis je ne ferais plus ce genre de blague. Je sais c'était déplacé et je m'excuse Béatriz. La robe présentée en plus était magnifique mais cela là semble encore plus belle. » « Alors enfile là qu'on voit si tout est parfait. » Ce que l'artiste fait avant de revenir vers nous, elle tourne pour nous montrer combien le vêtement tombe à merveille. « Merci beaucoup et encore désolée. Je n'ai pas réfléchi aux conséquences. » « C'est sur. On te laisse bon interview et je te revois après pour faire le topo. Là j'amène Béa manger un bout elle l'a bien mérité. » « Prenez du champagne Kalisha et tu le mets sur ma note. Je vous dois bien ça, vu comment vous vous êtes démenées. » « On prendra le meilleur dans ce cas. » Et je fais un clin d’œil à Béa avant de lui rendre son sourire. « On y va. » Et on sort laissant l'artiste aux mains de la maquilleuse et de la coiffeuse pour les dernières retouches.

Je passe mon bras sous le bras de Béa. « Bon du coup on se fait un repas au champagne. » Et je lui souris heureuse de son triomphe largement mérité. Cherchant où on va aller se poser pour manger, « Dis moi tu aimes tout ou tu as des préférences ? Genre tu aimes plus le poissons et les fruits de mer à la viande ? » On a pris quelques repas ensemble, mais c'était souvent sur le pouce. Là je veux lui offrir un beau moment ou on prendra le temps de savourer ce qu'on va manger.

vmicorum (fiche) Arté & lilousilver (vava).


Le passé
ce poids qui parfois pèse et nous malmène au point de n'éprouver que des regrets.
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz Tejeiro10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Beatriz Tejeiro
http://www.ciao-vecchio.com/t7397-beatriz-certaines-larmes-sont- http://www.ciao-vecchio.com/t7462-beatriz-nothing-left-to-say
Faceclaim : Justine LeGault (+) Ealitya
Messages : 194 - Points : 293
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Tumblr_opdb14OwRq1up5z2fo1_400
Âge : 33 ans
Métier : Personnel shopper de Kalisha Moore depuis 10 ans. & Influenceuse sur Instagram
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Solution de secours. / Béasha ( le Sam 21 Nov - 20:03 )


Solution de secours.
☾☾ - (Beasha #1)



Rosa adopte une posture totalement différente en présence de Kalisha. Ses traits empreints d’orgueils semblent s’adoucir et elle semble entrevoir à quel point, elle a manqué de réflexion lorsqu’elle lui a menti sur ses mensurations. Si Beatriz s’est efforcé de prendre sur elle pour avoir une posture maitrisée et professionnelle, Kalisha quant à elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. En tant que patronne de l’entreprise, elle remet les pendules à l’heure. Son soutien est une véritable bouffée d’oxygène pour elle. Sa confiance est résolument quelque chose qu’elle a très à cœur. Elle est toujours bouffée par l’inquiétude de la décevoir, car Kalisha lui a donné une chance incroyable. Elle lui fait aveuglement confiance dans le choix de ses tenues. Elle a toujours ce regard admiratif lorsqu’elle fait face à ses choix qui sauront absolument la sublimer dans toutes les situations. C’est quelque chose qu’elle a très à cœur. Sa petite fierté personnelle. Elle est touchée par l’initiative prise par Kalisha et sa rancune s’adoucit lorsqu’elle voit la lionne qui sommeille en sa patronne se déchainer avec maîtrise sur sa protégée. Elle en serait presque navrée pour la demoiselle si elle ne l’avait pas mise en port à faux, presque consciemment. Elle accepte même de bonne grâce son compliment, se disant qu’elle pourrait retravailler la robe pour la faire à ses mesures pour une autre occasion. Elle se contente de hocher la tête pour lui faire comprendre qu’elle fait l’impasse sur cet évènement, mais il est évident que Beatriz ne se fera pas avoir une nouvelle fois. Elle offre un sourire à sa patronne pour la remercier de son action tandis que l’actrice vient revêtir sa nouvelle tenue. Lorsqu’elle revient vers eux, le résultat est satisfaisant. La robe tombe parfaitement pour le plus grand soulagement de Beatriz qui laisse échapper un soupir de soulagement hors de ses lippes. Elle est surprise que la jeune femme s’efforce de se rattraper, mais elle ne refuse pas son offre de prendre une bouteille de champagne pour son compte. Comment refuser une telle proposition surtout en si bonne compagnie. Beatriz apprécie toujours le temps passé en compagnie de son amie. Son sourire se fait plus franc lorsque la belle Kalisha vient glisser son bras sous le sien. Ses prunelles océanes se font plus brillantes, car elle est encore toujours touchée par la posture qu’elle a prise pour la défendre. « Je n’ai pas vraiment de préférences, mais j’avoue que j’ai bien envie de manger de la viande. » Elle fronce le nez, car elle a conscience que ses émotions l’invitent à privilégier ce genre de plat. Elle a malheureusement l’habitude de consommer excessivement de la viande rouge lorsqu’elle doit manger ses émotions. Ce qui est résolument le cas présentement même si elle est moins tendue que quelques heures auparavant. « Mais tout me va, alors choisis pour nous, Kalisha. Je ne suis pas difficile. Tant qu’on a du champagne. » Elle lâche dans un petit sourire mutin alors qu’elles prennent la direction de la sortie de l’immeuble. « Je suis sûre que tu connais les meilleures adresses de Naples. » Elle indique dans un petit sourire complice, ravie de sentir le corps fin et svelte de cette déesse contre sa peau. Elle y est beaucoup plus sensible qu’elle le devrait, mais elle ne s’en formalise pas. Cela fait bien des années que Beatriz a conscience de son attrait pour les formes de son amie, de sa beauté qu’elle s’efforce de sublimer plus chaque jour. Elle a accepté d’être dans l’ombre d’une telle femme, de maintenir enfermé dans sa poitrine une affection qui n’est pas totalement innocente à son égard. Kalisha est le genre de femme qu’elle aimerait être. Une femme magnifique sur tous les plans. Une femme forte, mais qui a tant de fêlures qu’elle a apprise à découvrir. Seulement, son attrait, elle le garde pour elle, consciente de ne pas être à la hauteur d’une telle femme. Être son amie est déjà merveilleux. Cela lui suffit.


★ Certaines larmes sont invisibles ★
Mélanges de souvenirs, de blessures, de déceptions et de regrets. Des larmes que personne ne voit et qui pourtant, intimement, nous inondent et nous noient. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Kalisha MooreLe vin est un puissant lubrifiant social
Kalisha Moore
https://www.ciao-vecchio.com/t5991-kalisha-entre-le-feu-et-la-gl https://www.ciao-vecchio.com/t6040-du-flair-un-esprit-commercial-un-grand-sens-relationnel-et-de-l-organisation#191391
Faceclaim : Halle Berry + © bazzart (vava)
Messages : 853 - Points : 1584
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Giphy-downsized
Âge : Née le 31/08/1979 à Toronto (Canada)
Métier : Agent artistique.. Ausssi féroce que Cerbère le chien des enfers, je veille sur mes artistes.
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Solution de secours. / Béasha ( le Hier à 8:25 )
La liberté est un tyran qui est gouverné par ses caprices.
béatriz & kalisha
Frustration.
Le souci Rose est vite réglé, je ne m'encombre pas de bienséance face à l'actrice qui a voulu jouer. Les caprices j'ai l'habitude de les gérer et ils sont nombreux, ayant une large palette qui met souvent mes nerfs à vif. Mais ce caprice a impliqué involontairement Béa et son travail et je ne peux l'admettre. Car tout aurait bien pu finir mal et la belle se retrouvait sans tenue pour cette interview cruciale. Alors je ne peux laisser passer cette sottise puérile qui nous a mis a fleur de peau et nous a obligé de travailler dans l'urgence. Heureusement que la belle est super professionnelle et qu'elle a des idées à revendre. Qu'elle sait rebondir même quand elle se retrouve poings et pieds liés. J'avoue que je suis encore sous le charme de ce que je l'ai vu accomplir, de cette prouesse qui lui a demandé une concentration extrême et qui a donné un nouveau petit bijou. Je n'ai jamais douté du talent de Béa, je l'ai décelé dés notre première rencontre. Mais une situation peut rapidement basculé quand on se trouve acculé. Et j'ai bien vu ses peurs et ses angoisses avant qu'elle ne plonge tête baissée dans son travail pour sortir une perle encore plus incroyable que la tenue prévue au départ. Rose n'a plus qu'à s'excuser, ce qu'elle fait. Et elle n'a pas intérêt à moufter sinon je pourrais bien la remettre à sa place. En tout cas elle comprend que cette bêtise elle ne devra plus la faire, sinon on la laissera dans sa merde et tant pis pour sa réputation si elle se retrouve comme une souillon. Et bien sur cette victoire se doit d'être fêtée, accompagnée de champagne vu que Rose nous l'offre après s'être excusée. Elle peut faire ça. Du coup on laisse l'artiste à son interview et Béa et moi on file décompresser. Un bon petit repas quoi de mieux pour terminer cette matinée mouvementé. Et sans aucun complexe je viens passer mon bras sous celui de mon amie. Toute souriante on sort bras dessus, bras dessous, regonflée à bloc par cette superbe victoire. Et par une bonne dose de fierté de la tâche accomplie.

On sort de l'immeuble où se trouve mes bureaux et je demande à Béa ce qu'elle a envie de manger. Logique pour moi qu'elle choisisse le menu. « Allons déguster un bon plat de viande dans ce cas. » Je réfléchis un peu car j'aimerais un endroit tranquille où on pourra vraiment se poser. De un pour savourer la bouteille de champagne, de deux pour papoter de chose et d'autre. « Et je compte bien prendre la meilleure bouteille en plus. Rose doit se douter que sur ce coup là on ne va pas se contenter du premier prix. » Et je me mets à rire sachant qu'avec ce qu'il vient de se passer ce n'est pas l'actrice qui va venir me reprocher d'avoir prix un champagne hors de prix. Sinon je suis bien capable de lui facturer les honoraires supplémentaires que la fabrication de sa nouvelle robe. Heures que je compte bien payer à Béa. « En effet j'en connais quelques unes. Est ce que du foie gras et du magret de canard cela te conviendrait ? Avec des pommes flambées au calva. Parce qu'il y a un petit restau français pas très loin. Et tout y est savoureux. Ils ont même des escargots. » J'attends la réponse de Béa et une fois d'accord sur le lieu de dégustation on s'y rend. Toujours sourire aux lèvres. « La prochaine fois qu'il nous arrive ce genre de chose. Je mets en route la caméra de mon portable. Parce que la tête de Rose était vraiment trop parfaite au moment ou elle nous a vu avec la nouvelle robe. Je pense qu'elle a douté de ton talent, mais là elle n'en doutera plus. Après je ne souhaite pas que ce genre de situation se renouvelle. Mais c'était vraiment amusant et agréable pour ma part de t'aider. On devrait faire ça plus souvent. Même si je ne suis pas douée en couture et que pour toi cela a été très stressant. Mais passer du temps ensemble j'aime beaucoup. Et te voir bosser j'adore. » Et mes mots sont sincères car j'apprécie la jolie blonde. Elle est de très charmante compagnie, même dans un stress le plus complet et le plus complexe.  

vmicorum (fiche) Arté & lilousilver (vava).


Le passé
ce poids qui parfois pèse et nous malmène au point de n'éprouver que des regrets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Solution de secours. / Béasha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Solution de secours. / Béasha ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Solution de secours. / Béasha -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Les bureaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2