Revenir en haut
Aller en bas

-33%
Le deal à ne pas rater :
Echo Dot (3ème génération) – Enceinte connectée avec Alexa
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

- Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Artyom VolkLe vin est un puissant lubrifiant social
Artyom Volk
http://www.ciao-vecchio.com/t7521-artyom-volk-les-limites-de-mon http://www.ciao-vecchio.com/t7526-artyom-volk-do-you-want-to-become-my-friend
Faceclaim : Mads Mikkelsen (Haru/Moi-même)
Je suis absent-e : Nope
Messages : 48 - Points : 66
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Ve74
Âge : Tel un bon vin, tu prends de l'âge tout en ne cessant de t'embellir. Cinquante ans. Une bonne cuvée, n'est ce pas ?
Métier : Anciennement linguiste et négociateur au sein de la Bratva. Depuis 2013, tu es Chef de la Sécurité au sein du Ruby.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 14:24 )
It is always people with the best of intentions who become monsters.
Artyom Orphée Volk
Pré-lien Wayland Collins
Identité :Bien loin de ta terre natale, tu ne conserves que cet héritage. Artyom Volk. Rappel à l'ordre de tes racines et d'un passé que tu aimerais parfois oublier. Quant à Orphée, il s'agit du prénom de ta défunte jumelle ; une façon glauque et subtil d'adoucir la froideur et tranchant de ton premier prénom. Pour les surnoms, ils sont communs. Arty', Titi, L'autre connard, Krovavyy Volk (loup sanglant).

Naissance :C'est dans un patelin paumé quelque part en Russie que tu vis le jour. Plus précisément à Chechourino, un 13 février 1970.

Origines :Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Babidi Bou ! Vous vous attendiez à quoi ? Tu es Russe, tout simplement.

Statut :Tu eues, as des aventures, mais rien de sérieux jusqu'à présent. À croire que tu cherches encore la bonne personne, qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme ; autrement dis, tu es désespérément célibataire. Tu t'es toujours considéré comme un hétérosexuel, amoureux des femmes -ou plutôt de leurs corps-. Mais les années et certains hommes ton appris que tu ne l'es peut-être pas tant que ça. La bisexualité te colle plus à la peau.

Métier :Lorsque tu étais en Russie, notamment dans les rangs de la Bratva, ton rôle consistait principalement à dialoguer avec vos potentiels acheteurs. Parler oui, de manière posée ou musclée. On pourrai donc dire que tu es un linguiste/négociateur, enfin, c'était avant que tu ne quittes ton pays natal pour rejoindre l'Italie et le Ruby. En ce lieu, tu maintiens l'ordre tout en veillant aussi bien sur les nouveaux employés que les clients qui rejoignent le club. En somme, tu es chef de la sécurité.

Argent :Au vu des affaires passées, tu as su mettre suffisamment d'argent de côté pour être tranquille longtemps. Ta situation est donc aisée, sans soucis.

A Naples depuis :Tu es arrivé en Italie il y a tout juste sept ans, soit depuis 2013.

Juste ¤ Courageux ¤ Honnête ¤ Charismatique ¤ Familier ¤ Franc ¤ Abrupt ¤ Intransigeant ¤ Charmant ¤ Obsessionnel ¤ Drôle ¤ Violent ¤ Patient ¤ Obstiné ¤ Impulsif ¤ Intelligent ¤ Méfiant ¤ Possessif ¤ Paranoïaque ¤ Calculateur ¤ Doux ¤ Attentif ¤ Papa poule

poids :
80 kg
alcool :
~ 6 verres
cigarettes :
1 Paquet/Jrs


la chanson la plus écoutée en boucle :
The Light Disturbed


Conclusion de ta vie Refaire ta vie avec des “Si” est un luxe, une option que tu n'aurais pas hésité à prendre si celle-ci était réalisable. Non pour tout changer, mais dans l'espoir que cela t'évites pas mal de soucis, notamment la mort de Léna et de votre fille. Ainsi, tu aurais peut-être cessé toutes activités illégales, tu te serais rangé. Peut-être aurais-tu arrêté de fumer et/ou de boire également. À vrai dire, tu n'en sais trop rien et il est trop tard pour avoir des regrets. Alors que la page est tournée, tu regardes devant toi, prêt à croquer le restant de ta vie à pleine dent.

(un) En vrac : Polyglotte, tu parles couramment : russe, français, italien, chinois, danois, norvégien, anglais, grec, irlandais & roumain. Ψ Tu possèdes une moto et plus exactement une BMW R NineT Scrambler. Ψ Ton corps est une toile qui fut marqué aussi bien par l'encre que les blessures. Une petite et fine cicatrice orne ta pommette droite, tandis qu'un impact de balle habille le dessus de ton pectoral et omoplate gauche ; le tir effectué à coup portant, la balle a traversée. Quelques brûlures de cigarettes parcourent ton dos, comme-ci quelqu'un, c'était servit de toi pour y écraser son mégot. Diverses entailles jonchent tes avants bras, bien qu'elles soient camouflées par tes tatouages. Tu en possèdes quatre, sommet du bras droit, avant bras droit, avant bras gauche & pectoral gauche. Ψ Tu sais et aimes jouer du piano, tout comme lire à tes heures perdues. Ψ Amateur d'arme à feu, tu sais les manier, peut importe leurs calibres. D'ailleurs, dès que l'occasion se présente, tu te rends au stand de tir. Ψ Tu sais te battre au corps-à-corps, soit en usant de techniques de Krav-maga ou à l'arme blanche. Ψ Ton accent s'est allégé avec le temps, il ne se prononce qu'en de rares occasions, notamment lorsque tu es énervé. Ψ Tu fumes depuis que tu as seize ans, le tabac ayant façonné ta voix, la rendant très légèrement plus grave et rauque. (deux) Tu vis le jour dans un petit et minable village perdu au fin fond de la Russie. Vous auriez dû être deux, néanmoins, ta jumelle ne survécus point à la naissance ; d'où ton deuxième prénom, Orphée, c'est ainsi qu'elle aurait dû s'appeler. Ta génitrice avait jugée “bon” de te le confier, souvenir d'une sœur que tu ne connaîtras jamais. (trois) Loin de rouler sur l'or, ton père avait conscience de ton intelligence, de ton potentiel. Ne voulant le gâcher, il fit son possible pour t'envoyer à la capitale et ainsi te permettre d'étudier en toute liberté. Pour se faire, tu fus hébergé par de la famille, un oncle & une tante. (quatre) De la “famille” oui, de parfait inconnus à ton égard ou tout du moins, des personnes que tu aimerais oublier, chasser de ton esprit. Tu vécus avec eux un enfer. La maltraitance devient un quotidien, entre les gifles ou les brûlures meurtrissant ta chair. Rentrer chez toi ? Inimaginable et encore moins réalisable, tu appris plusieurs mois après être arrivé chez eux que tes parents n'étaient plus. (cinq) Lorsque tu eues vingt-deux ans, tu appris et compris que la mort de tes parents n'était pas le fruit du hasard, mais un règlement de compte ayant mal tourné. Ton géniteur devait de l'argent à certaines personnes et pas de n'importe quel acabit. La Bratva. Et comme ci cela était de famille, tu intégras leurs rangs une année après. (six) Pourquoi les avais-tu rejoints Artyom ? Tout simplement parce que tes parents n'avaient pas fini de régler leurs dettes. Mêmes dans la mort, ils étaient redevables envers “la confrérie”. Tu ne connaissais pas les tenants et les aboutissants, l'accord qui avait été passé entre eux et pour tout dire, tu t'en fichais quelque peu. Le travail était dur, loin d'être gratifiant, mais le fait de trimer pour la mafia te tenait loin des autres, ton oncle & tante. (sept) Âgé de vingt-sept ans maintenant, tu avais pris un peu en grade. Ton talent pour les langues fût remarqué et vite mit à contribution, notamment lors de négociations ; de très gros “contrats” étant souvent à la clef. Tu deviens un élément de confiance et relativement important au sein du “groupe”, chose guère étonnante en soit ; tu étais au courant de tout ce qu'il se tramait au sein de la Bratva. (huit) À contrario des traductions, on te demandait également d'aller récupérer l'argent gagné par les filles ; c'était là une chose que tu n'aimais guère, et ce, pour une raison toute simple. Si l'une d'entre elles n'avait pas obtenu la somme attendue, tu te devais de leur rappeler leurs conditions. Les passer à tabac ne te disait rien, mais tu n'avais guère le choix, sinon, c'est toi qui en ferais les frais. La vie était cruelle et dégueulasse, tu en étais conscient ; mais c'était ainsi, alors tu agissais en connard pour ta propre survie. Bien entendu, il y eut des “exceptions”, surtout lorsqu'il s'agissait de la même fille. La tabasser deux fois ? Hors de question. (neuf) C'est comme cela que tu fis la rencontre de Léna, une jeune femme de deux ans ton aîné. Elle avait du caractère et contrairement aux autres, celle-ci ne te craignait pas. Dépendante de la Bratva depuis quatre ans maintenant, elle leur devait se “service”. C'était une façon de les rembourser, après avoir avancé les frais médicaux pour sauver sa mère. Vérité ou mensonge ? Tu l'ignorais mais quelque chose te disais que tu pouvais la croire. (dix) Tu avais trente ans lorsque Sorsha vient au monde. Qui est ce ? Eh bien, ta fille, tout simplement. Léna et toi aviez eu une, enfin, plusieurs aventures ; il faut dire qu'elle avait su te charmer, tu ne pouvais le nier. Et de votre étrange relation naquit Sorsha. Ce n'était pas prévu, mais loin d'être un monstre ou un connard sur ce point, tu les pris sous ton aile ; assurant ainsi leur confort de vie et sécurité. (Onze) Cela fût mal vu par la Bratva -tu leur “volais” une source de revenu-, il t'avait donc à l’œil et comme ci les choses n'étaient pas assez compliqué, tu travaillais à présent pour la dette de tes défunts parents, mais également la tienne. La faute d'avoir pris en charge Léna. Il faut dire qu'étant la mère de ta fille, tu ne pouvais la laisser continuer à jouer les prostituées. (Douze) Au cours d'une négociation qui tourna mal, tu manquas de perdre la vie, le coup de feu n'étant pas passé loin de ton cœur. Tu ne te rappelles pas exactement le pourquoi de ce dérapage, mais il y eut pas mal de sang versé ce jour-là et de vies prises. Ce fut un coup dur pour la “confrérie” qui perdait un excellent client. Une faute ajouté à ton ardoise, bien que tu niais celle-ci. À quoi avais-tu la tête Artyom ? (Treize) Histoire d'ajouter un peu plus de tension et pression à l'épée de Damoclès pesant au-dessus de ta tête, tu t'étais interposé à une “sanction”. Le hacker -qui devait se faire passer à tabac- avait manqué de se faire violer à la place et ça, non, ça ne passait pas à tes yeux. Étant intervenu pour lui venir en aide et malgré tes explications, on vit ton geste d'un mauvais œil ; à vrai dire, tu commençais à craindre le retour de bâton. Pas seulement pour toi, mais pour Sorsha et Léna. (Quatorze) 2013. L'année du grand changement, le genre qui marque et pas forcément dans le bon sens. Putain que tu as pu la détester cette année, elle ne t'a apporté que des emmerdes, de la tristesse et souffrance. Les ennuis ont continué, on te collait davantage de fautes sur le dos, à vrai dire, tu étais devenu le bouc émissaire de la Bratva. Les choses ont dégénéré, à un tel point que ta vie en fut totalement chamboulé. Pour régler cela, la vie de Léna et Sorsha fut prise, sous tes yeux. Une journée rouge, le regard noyé sous les larmes ou peut-être leurs sangs. Une journée qui fut le déclique, il fallait t'en aller et vite. Dans la continuité de la semaine, tu ne mis pas longtemps à prendre contact avec Pasha, l'ancien hacker de la Bratva. Puisque tu lui avais sauvé la peau, il te devait bien ce qui allait suivre. Délaissant la Russie, la mafia et tous les souvenirs qui pouvaient y être associés, tu mis les voiles en direction de l'Italie et plus précisément Naples. Là, tu y serais tranquille, mais pour combien de temps ? Cette question demeure en suspend, encore aujourd'hui à vrai dire. (Quinze) Avec l'aide de Pasha, tu intégras le Ruby et fis la connaissance de Monsieur, le gérant. À présent à son service, tu œuvres comme Chef de la Sécurité au sein de l'établissement. Il faut dire qu'avec le C.V. que tu traînes, il n'y avait pas de meilleur rôle pour toi. Quant aux restes, il t'arrive de donner des cours de langue en dehors du travail ou des leçons de piano. “Curieux pour un homme comme toi”, voilà ce que tu entends ces derniers temps.
ton groupe :BARBARESCOton avatar :Mads Mikkelsen


pseudo, prénom :Haru/Élodiecombien de bougies ?Bientôt trente.d'où viens-tu ?Haute-Normandie.comment t'as atterri ici ?Une amie m'a montré le chemin et voyant de la lumière, je suis entré.




Dernière édition par Artyom Volk le Mer 9 Sep 2020 - 20:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leonardo Bellini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Leonardo Bellini
https://www.ciao-vecchio.com/t4563-leonardo-le-retour https://www.ciao-vecchio.com/t4567-leonardo-liens
Faceclaim : Cole Sprouse, ran94(avatar), plùm(sign),coopJonesy(gifs)
Messages : 590 - Points : 3847
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 192d078706129b4c7358b046487c6e09320d781b
Âge : 31 ans (18/09/1989)
Métier : vendeur de jeux vidéos
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 14:55 )
Bienvenue Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3407175773


Leonardo Bellini
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4868 - Points : 2166
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 17:04 )
Bienvenue officiellement sur le forum!

Je te souhaite une rédaction inspirée et une bonne intégration!

Au plaisir d'avoir un lien!



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Artyom VolkLe vin est un puissant lubrifiant social
Artyom Volk
http://www.ciao-vecchio.com/t7521-artyom-volk-les-limites-de-mon http://www.ciao-vecchio.com/t7526-artyom-volk-do-you-want-to-become-my-friend
Faceclaim : Mads Mikkelsen (Haru/Moi-même)
Je suis absent-e : Nope
Messages : 48 - Points : 66
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Ve74
Âge : Tel un bon vin, tu prends de l'âge tout en ne cessant de t'embellir. Cinquante ans. Une bonne cuvée, n'est ce pas ?
Métier : Anciennement linguiste et négociateur au sein de la Bratva. Depuis 2013, tu es Chef de la Sécurité au sein du Ruby.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 17:17 )
@Leonardo Bellini Merci ~ Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2491463887
@Constello Alma Merci beaucoup & avec plaisir pour un lien. En espérant que mon personnage t'inspire pour ce faire. Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2805480963
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1601 - Points : 3083
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 18:43 )
Bienvenue officiellement parmi nous. Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3878876281 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3878876281 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3878876281 Contente que tu nous rejoignes et que tu lies Artyom au Ruby. Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 1081330135 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2540509128 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3132305143 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2376702121

Bon courage pour la suite de ta fiche, Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3126859329 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3126859329 le début est très prometteur et quelle jolie plume. Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3288895034 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2127119564 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2127119564

Si tu as des questions n'hésite surtout pas on est là pour ça. Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3938929842 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3938929842




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Artyom VolkLe vin est un puissant lubrifiant social
Artyom Volk
http://www.ciao-vecchio.com/t7521-artyom-volk-les-limites-de-mon http://www.ciao-vecchio.com/t7526-artyom-volk-do-you-want-to-become-my-friend
Faceclaim : Mads Mikkelsen (Haru/Moi-même)
Je suis absent-e : Nope
Messages : 48 - Points : 66
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Ve74
Âge : Tel un bon vin, tu prends de l'âge tout en ne cessant de t'embellir. Cinquante ans. Une bonne cuvée, n'est ce pas ?
Métier : Anciennement linguiste et négociateur au sein de la Bratva. Depuis 2013, tu es Chef de la Sécurité au sein du Ruby.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 19:26 )
@Raoul de St Ange Merci Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3407175773 Ahw, merci ça fait plaisir à lire Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 786453169 Et okay, compte sur moi pour venir te harceler de MP au besoin Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3126859329 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2805480963
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 19:30 )
WOOOW le choix de malade ♥

Mads Mikkelsen Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 895265198 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 895265198 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 895265198

Je te souhaite la bienvenue, et amuse toi bien!



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 1255 - Points : 1690
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 19:32 )
Mads Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3407175773
Bienvenue sur le forum Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3858275945 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3407175773


say you won't let go ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Artyom VolkLe vin est un puissant lubrifiant social
Artyom Volk
http://www.ciao-vecchio.com/t7521-artyom-volk-les-limites-de-mon http://www.ciao-vecchio.com/t7526-artyom-volk-do-you-want-to-become-my-friend
Faceclaim : Mads Mikkelsen (Haru/Moi-même)
Je suis absent-e : Nope
Messages : 48 - Points : 66
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Ve74
Âge : Tel un bon vin, tu prends de l'âge tout en ne cessant de t'embellir. Cinquante ans. Une bonne cuvée, n'est ce pas ?
Métier : Anciennement linguiste et négociateur au sein de la Bratva. Depuis 2013, tu es Chef de la Sécurité au sein du Ruby.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 19:34 )
@Red Guarana Oui hein Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 895265198 /out Merci beaucoup ! Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 2198200818
@Daya Raichand Merci Mlle Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3407175773
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le Mer 9 Sep 2020 - 19:42 )
Si jamais tu cherches des liens, je suis là ... en plus tu as de la chance, REd adore les p'tits vieux Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3098803002 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3098803002 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3098803002 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 3098803002

Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 1729798242 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 1729798242 Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” 1729798242



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” Empty
Sujet: Re: Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Artyom Volk — “ Les limites de mon langage sont les limites de mon univers. ” -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant