Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -36%
-36% sur la pot à plante en lévitation ...
Voir le deal
53.63 €
-22%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
140 € 179 €
Voir le deal

 

- [terminé]Never give up || Ft. Fenrir -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 432 - Points : 1606
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Sam 12 Sep 2020 - 17:59 )
Never give up
Fenrir& Luca

Un sac en plastique entre les doigts, Luca attendait sagement que son coéquipier daigne bien venir lui ouvrir. Il avait conscience que celui-ci ne le portait pas vraiment dans son cœur, c’était comme ça depuis le début où leur paire avait été formé mais parce que le coréen avait l’habitude, il ne s’en était pas formalisé. On pouvait lui dire ce qu’on voulait, mal lui parler et le traiter de moins que rien, lui savait ce qu’il valait… Et ce n’était pas parce qu’on le rejetait, qu’il devait agir de la même manière. La situation de son collègue l’avait sincèrement touché, il avait compris sa peine et sa douleur, et dans un moment comme celui-là, Luca n’avait pas souhaité le laisser tomber. Il savait ce que cela faisait de perdre un proche, de vouloir à tout prix attraper les criminels puis leur faire payer leurs actions horribles… Non, il n’avait pas eu l’esprit vengeur comme son camarade, puisque pour lui, il estimait que les tuer était juste trop facile et préférait les punir par le biais de la justice. Chacun avait sa vision des choses, et bien qu’il n’était pas d’accord avec le comportement de Fenrir, avec sa façon de penser, il avait envie de le soutenir puis lui montrer qu’il n’était pas seul dans cette histoire. Peu importait ce que pouvait lui rétorquer son coéquipier ou même tenter de le repousser, Luca en avait plus dans le ventre que ce qu’on pourrait croire. Il avait beau être gentil, maladroit parfois, il ne se laissait pas faire non plus et quand il avait quelque chose en tête, il ne démordait pas. Si Francesco faisait encore partie de sa vie actuellement, il serait le premier à pouvoir en témoigner donc pour sûr que Fenrir n’avait qu’à bien se tenir, Luca n’était pas prêt de démordre.

Voilà pourquoi à peine la porte fut-elle ouverte qu’un somptueux sourire avait étiré ses lèvres avant qu’il ne salue son coéquipier d’un « Salut. » puis suivi d’un « J’espère que tu vas bien. » Il avait aussitôt pénétré à l’intérieur de l’appartement. Il n’était vraiment pas du genre à s’incruster de la sorte d’habitude hors avec le mauvais caractère de son collègue, il ne voulait pas prendre le risque de voir la porte se refermer sur son nez. « J’ai ramené de quoi grignoter. » Au cas où ils auraient faim puis une bonne soirée était toujours mieux avec un peu de nourriture. « Et des sodas aussi. » Pas d’alcool, parce que c’était à proscrire. Sur ses dires, l’officier avait machinalement levé son sac pour les compléter, sans jamais éteindre l’esquisse qui égayait sa figure. « Tu ne t’ennuie pas trop, ça va ? » Toutes ses phrases, il les avait enchaînées les unes après les autres, sans donner le temps à son camarade d’en placer une, n’ayant aucune honte, pour une fois, à faire comme chez lui. Dans le fond, il appréhendait la réaction du plus âgé hors il ne laissait rien transparaître extérieurement et se préparait au pire.



(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid


Dernière édition par Luca Wang le Jeu 1 Oct 2020 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Dim 13 Sep 2020 - 16:52 )
never give up
luca & fenrir

I've become so numb I can't feel you there Become so tired so much more aware I'm becoming this all I want to do Is be more like me and be less like you

Musique à fond dans la villa. Un besoin de penser à autre chose. J’ai été voir le psychologue du travail, encore. Je déteste ces entretiens qui ne me servent à rien. Sauf que cette fois, l’homme avait repéré quelque chose que je tentais de cacher…ma vie sentimentale. Comme si je n’avais pas assez de soucis, monsieur avait tenté de me faire cracher le morceau. Comme toujours, je lui offrais des brides d’informations, jamais davantage. Il avait beau me murmurer que plus je m’en tête, plus lentement je serais reparti au boulot. Mais je déteste l’idée de me confier, de parler de ce qui cloche chez moi. La peine me ronge, me tue à petit feu. Je picole, je fais n’importe quoi, je couche avec Cesare et après, je redescends sur terre avec davantage de questions. C’est loin d’être fameux, comme existence, mais c’est la mienne, sans aucun doute. Je compte bien venger mes parents…retrouver l’assassin, l’étriper, le faire mordre la poussière. Pourtant, actuellement, je suis à peine capable d’exister une journée en étant sobre. Pathétique, c’est certain. Donc oui, mon humeur est dégueulasse, et encore, le mot est faible…La musique m’aide, un peu, à me concentrer sur autre chose que mes pensées négatives.

Du moins, c’était avant que la sonnette de la villa résonne et que je grogne entre mes lèvres. Je n’attends personne et, sincèrement, l’envie de croiser la gueule de quelqu’un n’est pas mon but. Poussant un long soupire, je me dirige vers la porte d’entrée et tombe nez à nez avec mon coéquipier. Enfin, mon ancien coéquipier pour le coup… « salut. » J’ai même pas le temps de l’arrêter, que l’anguille se faufile chez moi. « Ben ouai, entre hein, fais comme chez toi. » Je ne suis pas dupe. Luca essaye de m’aider, de me faire sortir de mes pensées merdiques, mais disons-le clairement, je n’ai pas envie de son aide. J’ai beau l’envoyer chier, lui dire des horreurs, ce mec revient toujours en remuant la queue. Je l’apprécie, c’est mon coéquipier, mais là, de suite, j’apprécie personne à part ma tranquillité.

« Je pète la forme. » Annonçais-je avec ironie. Fermant la porte assez fort, pour montrer mon désaccord, comme un gosse râleur, je le vois agiter un sachet. Bravo, il veut une sucette ? « Ouai, et ? Tu veux le gîte et le couvert, Luca ? » Oui, ma mauvaise humeur est davantage marquée, aujourd’hui. Beaucoup plus agressif, beaucoup plus …tout. Entre Cesare, mon psy, la perte de mes parents, je sois loin d’être commode. Ses questions s’enchaînent, ses paroles aussi, ça me donne déjà le tournis. Fronçant les sourcils, je glisse vers le salon, lui tournant le dos pour aller me chercher une bière. Qu’il garde ses sodas à la con, j’ai assez d’alcool ici pour me faire gerber mes tripes… « Qu’est-ce que tu fous là, Luca ? Je t’ai pas invité à ce que je saches. Puis, j’attends quelqu’un pour tirer mon coup, j’suis pas pour une orgie. Mais si tu veux regarder… » Sourire légèrement mauvais, je vais faire en sorte qu’il se barre rapidement. Bien sûr, j’attends personne, mais ce n’est un secret pour personne, je me tape tout ce qui bouge. Sauf que depuis ma nuit avec Cesare, je suis sage comme une putain d’image…merde, je le déteste ce con, il me ramolli les couilles.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 432 - Points : 1606
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Lun 14 Sep 2020 - 8:00 )
Never give up
Fenrir& Luca

Bien sûr que non, Luca n’agissait pas de la sorte pour l’embêter ou parce qu’il espérait que son « ancien » coéquipier ne l’apprécie ne serait-ce qu’un peu plus. Il le faisait parce qu’il était déjà passé par là autrefois, parce qu’il avait assisté à la déchéance de son propre ami et qu’il savait que même si on tentait de le repousser, toute personne avait besoin de cette main qu’on lui tendait. Peut-être que tout ce que faisait le l’officier était vain, oui peut-être, hors lui n’avait pas envie de croiser les bras sans rien faire puisque ce n’était pas de cette façon qu’il aiderait son collègue. Ce dernier pouvait bien râler, l’envoyer balader ou même le frapper, Luca ne reculerait pas… Il était beaucoup plus borné que ce que l’on pourrait imaginer et s’il était d’un originaire très calme, patient, cela ne signifiait pas qu’il ignorait comment s’énerver. Donc non, cela n’avait aucune importance comment Fenrir réagirait devant son intrusion, comment il le traiterait et comment il essaierait certainement de le mettre à la porte.

Sans avoir été invité, le jeune homme avait pénétré à l’intérieur de l’appartement, le sourire aux lèvres, tel un innocent qui n’avait pas peur de la guerre qui s’apprêtait à se préparer sous ses yeux. Evidemment que l’hôte n’avait pas apprécié son attitude, son ironie s’entendait à des kilomètres mais elle n’était visiblement pas suffisante pour déstabiliser Luca. Fenrir n’avait pas l’air très ravi de sa présence, au contraire, il paraissait plus irrité, plus agressif encore que d’habitude toutefois pas un seul instant le lieutenant ne perdit l’expression calme et chaleureuse qui peignait son visage. « Et bien écoute, si tu le proposes si gentiment, je veux bien. » Avait-il répondu avec toujours autant d’innocence lorsque son interlocuteur l’invitait à profiter du gîte et du couvert. Certes, cette remarque avait été plein de sarcasme hors Luca avait choisi d’entendre que ce qui l’intéressait.

En silence, il l’observait, soufflant discrètement devant son comportement et fronçant les sourcils en constatant ce que le plus âgé était en train de faire. Nullement affecté par ses paroles, nullement effrayé non plus, il l’avait suivi et sans même s’annoncer, il lui avait arraché brusquement la bière des mains. « Ecoute-moi bien, tu peux essayer de m’envoyer balader autant de fois que tu le souhaites, je ne bougerais pas. » Son expression innocente avait entièrement disparu, devenant bien plus sérieuse, plus sévère et plus déterminé. La lueur dans ses pupilles brillait à une forte intensité et non, il n’avait pas l’intention de laisser tomber. « Si t’es pas foutu de te relever tout seul, il faut bien quelqu’un pour t’aider à le faire, que tu le veuilles ou non. » Sur ses dires,avec sa main libre, il le tira de l’endroit où il était, ne souhaitant pas qu’il s’amuse à prendre une autre bouteille. « Et tant que je serais là, tu ne toucheras pas à une goutte d’alcool. » Il aimerait bien que cela fonctionne également une fois qu’il aurait franchi la porte de son logement cependant il ne pouvait pas surveiller son collègue constamment et vérifier ce que ce dernier faisait en son absence. « Moi aussi je sais jouer au con et moi aussi, je sais m’énerver donc vas-y continue tes conneries, et tu verras bien ce qu’il t’arrivera. » Son ton restait toujours aussi sérieux, plus sec et encore plus stricte que précédemment. Fenrir n’avait jamais dû le voir réellement en colère, parce que Luca avait ce don de prendre sur lui et partait souvent du principe que s’emporter ne résoudrait jamais un problème ; on le disait trop gentil, trop naïf néanmoins lui aussi avait son caractère, il était humain comme tout le monde et il n’était pas du genre à abandonner devant l’adversité. Jamais.


(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Mar 15 Sep 2020 - 14:53 )
never give up
luca & fenrir

I've become so numb I can't feel you there Become so tired so much more aware I'm becoming this all I want to do Is be more like me and be less like you

« Et bien écoute, si tu le proposes si gentiment, je veux bien. » Toujours cet air innocent, qui me donne envie de lui enfoncer sa tête entre ses propres fesses. Oui, ça va jusque-là. Vous avez vu Hancock ? Je lui ferais bien la même chose, en remix. Au lieu de jouer au prisonnier, je ferais ça ici, dans ma villa, histoire qu’il arrête de me faire littéralement chier. Parce que pour le coup, je peux vous dire que j’ai l’impression qu’une diarrhée verbale de mots d’oiseaux va sortir de ma bouche. Je sais, ce n’est pas très propre comme comparaison, mais c’est ce qu’il m’inspire, là, de suite. « Rêve toujours ! » Que je grogne entre mes lèvres, glissant mes iris océaniques sur lui. Putain, je l’enverrais bien bouffer du riz, mais après, on va me traiter de raciste ! Hors, je ne le suis pas, mais avec Luca dans les parages, avec ma bonne humeur, je pourrais regretter que la loi de tuer les nana soit pas venue au monde en visant les garçons. Ouai, je sais, je suis cruel putain, je me dégoute parfois, mais là, je veux juste qu’il dégage et me laisse tranquille avec mon alcoolisme et ma mauvaise humeur.

Je vais chercher une bière dans le frigo et en prends une grande gorgée, avant que ce con me l’arrache des mains. Putain de merde ! A mort je dis ! « Non Mais tu fais chier ! T’es pas chez toi ici, m’emmerde pas ! » Et je perds déjà patience. Généralement, je suis un peu plus calme, mais ce psychologue m’a foutu les nerfs en vracs, puis Cesare aussi, ça aide pas. On dit toujours, faut rendre à Cesare ce qui est à Cesare. Ben pour le coup, je pourrais lui donner ma mauvaise humeur tiens ! Mais mon coéquipier s’énerve, montre les griffes. Mho, joli petit minou. Vous croyez qu’il sait ronronner aussi ? J’ai déjà eu affaire à bien plus méchant, je vais lui donner la fessée, on verra si il gueule toujours après ça ! « Mais je t’ai rien demander connard ! Déjà que tu t’imposes chez moi, si en plus tu m’emmerdes avec ma bière ! Mais ! Arrête de me trainer ! » Oui, parce que le flic, il me traine à travers la pièce et je sautille sur un pied, comme un con. J’ai déjà fait de l’exercice aujourd’hui…

Pas une goutte d’alcool ? Attendez, je vais reprendre l’expression des jeunes délinquants. « LOOL ». Il croit vraiment que, chez moi, il a un droit quelconque sur ma consommation ? C’est pas comme si, après, j’allais aller rouler et écraser une mémé hein…je veux pas laisser un chat orphelin moi…je suis pas con. Je crois. Un peu sûrement. Je me dégage brusquement, rageusement. Il va finir la gueule dans la piscine le con, si il continue à me saturer de cette façon. « OUUUUUH, attends, je fais pipi dans mon slip. Laisse-moi juste une seconde ou deux, Luca. » Foutage de gueule ? Totalement…j’assume…je suis un connard ambulant ces derniers temps. Et joyeusement, je lui montre mon majeur, avant de traverser la pièce vers mon bar. Il avait pas d’alcool ? Ben tiens…il a pas encore compris que m’interdire quelque chose, c’est me pousser à le faire ? Dis-moi : je t’interdis de baiser avec la voisine…et forcément, je le ferais, même si c’est la cousine de sauver Willy…Et ouai, un bon soldat ne renie jamais le danger ! Pourtant, je doute que Luca en reste là. Heureusement, j’ai déjà pas mal bu, donc, je suis encore plus chiant.

« Puis, me casse pas les coucougnettes, j’ai eu une sale journée, je suis frustré et j’ai besoin de picoler. T’es chez moi, un parasite qui s’incruste. Je t’aime bien, mais là, je te déteste. » Contradiction, bonsoir.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 432 - Points : 1606
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Mar 15 Sep 2020 - 17:15 )
Never give up
Fenrir& Luca

Luca n’était pas stupide, il avait parfaitement conscience que ça ne serait pas facile de tenir tête à son « ancien » coéquipier. Celui-ci avait un sale caractère et il ne démordrait pas rapidement, peut-être que le coréen devrait battre en retraite plusieurs fois avant de réussir à obtenir quelque chose. Quand l’autre était buté, parfois il était préférable de ne pas insister puis revenir plus tard, parfois c’était tout le contraire et il valait mieux rester même si son interlocuteur lui ordonner de partir férocement. Cela dépendait des situations et lui improviserait en fonction des tournures que leur conversation prendrait. Il ne souhaitait simplement pas abandonner quelqu’un qui avait besoin d’aide, quelqu’un qui vivait dans le déni et refusait d’admettre qu’il ne pouvait pas poursuivre sur cette route tout seul. Luca comprenait ô combien c’était difficile pour Fenrir, probablement même très douloureux mais se fermer au monde entier et se réfugier dans l’alcool n’était pas la solution. Son camarade était énervé, peu enchanté à sa visite et sûrement que la suite lui plairait encore moins hors l’officier ne s’en souciait guère. Il faisait ce qui lui semblait le plus juste. Peu importait les réactions et les rétorques de son interlocuteur, il ne fléchissait pas et gardait la même expression collée à sa figure, nullement impressionnée. Pas même après que l’hôte se soit emporté parce qu’il lui avait arraché la bière des mains et qu’il le traînait en arrière. « Je m’en contrefous que tu ne m’ais rien demandé. » Ses décisions, il les avait prises seul et il n’en avait que faire de l’importuner actuellement. L’alcool ne résoudrait pas ses problèmes, ça ne ferait que les accentuer encore et toujours et plus Fenrir se noierait là-dedans, moins il lui serait difficile de s’en sortir.

Plutôt que s’embêter à lui répondre à cette réaction complètement immature et idiote, Luca n’avait pu que lever les yeux au ciel et soupirer discrètement de plus bel. Cela aurait été bien que son collègue l’écoute et ne joue pas au gamin en voulant à tout prix boire pour atténuer ses émotions qui le rongeaient. Est-ce que cela faisait broncher l’officier ? Pas du tout. Ce dernier n’était ni vexé ni touché par les propos de son vis-à-vis qui était le seul à s’énerver dans la pièce. Luca, lui, n’avait fait qu’hausser le ton, il n’avait fait qu’essayer de le dissuader de faire des « conneries » mais cela n’était visiblement pas suffisant. Ce qui l’avait surpris néanmoins, même s’il n’avait pas relevé, même s’il n’avait rien laissé paraître, était ce « je t’aime bien » que Fenrir avait prononcé, non pas sans ajouter qu’il le détestait ensuite certes. Toutefois au vu de leur relation électrique et de tous ses reproches que lui balançaient son coéquipier à longueur de temps quand ils travaillaient, il n’aurait jamais cru entendre de tels mots sortir de sa bouche. Mais là n’était pas la question. « Vas-y alors. Boit si ça peut te faire plaisir. » Lui aussi se contredisait dans ce qu’il racontait puisqu’il avait déclaré quelques instants plus tôt qu’il ne lui permettrait pas… Hors, le ton froid et sévère qu’il employait ne présageait pourtant rien qui vaille. Sans laisser le temps à son camarade de lui répondre, marquant qu’un bref silence, Luca avait immédiatement ajouté. « C’est sûr que ça va arranger les choses de picoler. » Sa voix s’était soudainement faite plus sarcastique sur ses paroles. « Tu crois que ça va les faire revenir ? Tu crois que y'a de quoi être fier ? » Il entrait dans un terrain dangereux, il en avait conscience cependant s’il fallait en arriver là pour le secouer, il n’hésiterait aucunement. « Tu crois que ça va régler tous tes problèmes ? Alors vas-y, je t’en prie, picole et gâche ta vie stupidement. » C’était normal de souffrir, chacun vivait ses blessures à sa manière et on ne pouvait reprocher cela à personne… Il comprenait pourquoi Fenrir en était arrivé là, pourquoi il était tombé aussi bas et il ne le jugeait même pas en réalité. Tout ce qu’il lui disait, c’était pour le secouer, pour l’aider et bien qu’il se doutait que ses mots ne passeraient pas, que son coéquipier le frapperait probablement pour ça, il avait quand même tenu à en parler à haute voix. Parce que si personne ne le faisait, comment son camarade pourrait se rendre compte que le chemin qu’il empruntait en ce moment était loin d’être le bon ?

(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Sam 19 Sep 2020 - 16:32 )
never give up
luca & fenrir

I've become so numb I can't feel you there Become so tired so much more aware I'm becoming this all I want to do Is be more like me and be less like you

« Je m’en contrefous que tu ne m’ais rien demandé. » Et il est bien là le souci. Personne ne cherche vraiment à me laisser sombrer, me laisser tomber. Je ne demande rien à personne, je ne veux rien de personne. L’idée de rester seul avec mes soucis est quelque chose que j’accepte. Inutile de partager ma peine, ma rage, ma colère. Il ne sait pas. Ne sait rien. Il était pourtant là, lorsque j’ai appris la nouvelle. Il a vu l’homme si fort se briser, en quelques secondes, seulement. Je souriais l’instant d’avant et, ensuite, j’ai cessé de rire, littéralement. Je me suis écroulé, comme un putain de pion. J’ai sombré en quelques instants, sous la douleur cuisante d’une perte monstrueuse. « Va te faire foutre. » Grognais-je brusquement, lui lançant un regard rempli de rage. Pas contre lui…contre moi, surtout. Une rage qui m’accule, qui me mets les nerfs à vifs. J’aurais aimé qu’un instant, seulement, quelqu’un comprenne que tout ça, c’est plus facile pour gérer ma colère. Que toute cette merde, elle m’aide à ne pas crever sur place. Suicidaire ? Non, pas forcément. Pas avant de tuer le connard qui a ôté la vie des personnes que j’aimais le plus au monde.

Je peux la lire, la surprise, lorsque je lui dis que je l’aime bien, mais que je le déteste davantage. Il est vrai qu’entre nous, la relation a toujours été tendue, piquante. Mais pourtant, avec le temps, c’est devenu davantage un jeu, une habitude, que le reflet d’une vérité vague. J’ai appris à apprécier mon coéquipier, pour ce qu’il est. Capable de donner ma vie pour lui sur le terrain, j’en suis arrivé à souhaiter la mort, plutôt que la protection. Il me dit de picoler, avec ironie, ajoute que c’est certain, que ça arrangera les choses. « Au moins, ça rend les choses plus supportables. » Dis-je simplement en attrapant un verre où je me sers un whisky. Je passe de la bière au whisky, je sens que demain, la migraine va encore frapper. J’ai pris l’habitude de poser de l’aspirine sur la table de nuit, ainsi qu’une bouteille d’eau. La gueule de bois du matin, c’est devenu une ritournelle. Et là, Luca va trop loin, dans ses paroles. Il doit s’en douter, mais davantage, doit se douter de ma réaction imminente. Parler de mes parents, de cette façon, c’est s’enfoncer dans un gouffre dangereux.

Déposant mon verre sur un meuble – faut bien sauver l’alcool d’une chute certaine -, je me retourne et frappe. Un coup de poing en pleine poire. Un coup non calculé, mais d’une grande puissance. Je ne bosse peut-être plus, mais je n’ai pas abandonné les entraînements pour autant. Mes phalanges viennent percuter sa joue, me lançant une décharge de douleur dans toute la main gauche. Pourtant, la douleur est familière, ce n’est pas la première fois que je frappe, que je reçois un coup. Luca non plus. Notre métier est dangereux, nous ne chassons pas les bisounours et les tires peuvent se présenter – bien que rares -. Y’a qu’à la télévision, que ça canarde à tous les coins de rues… « Parle encore d’eux, une seule fois, et je te massacre, Luca. » Dis-je brusquement, en hurlant presque, le pointant du doigt. « Tu ne sais rien, absolument rien, de ce qu’ils étaient ! Alors ferme-la ! » Et la peine revient, frapper mes entrailles. Parce qu’il a raison. Ils auraient honte…je suis né dans une famille qui protège, qui mène la danse…pas dans une famille où on baisse les bras, où on se laisse aller. Ils auraient honte. Terriblement honte.

« Sors d’ici, laisse-moi tranquille. Va donc dire à ton boss que je suis incapable de travailler et de revenir, ça, tu sais faire hein. » Ricanais-je froidement, attrapant mon verre pour en boire une gorgée, tout en allant m’asseoir dans un des canapés. Franchement…je n’ai même pas envie de boire, je le fais davantage par pur impression de nécessité. Simplement. Et il est là le souci. Sans boisson la douleur est devenue trop grande, trop virulente. Sans l’alcool, je me sens étouffer, manquer d’oxygène.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 432 - Points : 1606
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Sam 19 Sep 2020 - 17:23 )
Never give up
Fenrir& Luca

Même si cela rendait les choses supportables, ça ne les résolvait pas pour autant. Hors à quoi cela servait de rétorquer ces propos à son collègue, il n’était certainement pas en état de les écouter et surtout pas de les accepter. L’alcool n’était pas la solution, Luca ne cesserait jamais de le penser cependant il avait conscience qu’empêcher Fenrir d’y toucher n’arrangerait pas la situation non plus. Ce dernier en prendrait dés qu’il aurait le dos tourné de toute façon. Voilà pourquoi le jeune homme n’avait pas insisté plus, qu’il avait usé d’ironie et de sarcasme afin de lui faire comprendre son désaccord sur le sujet sans agir contre son gré. A la place, Luca avait entrepris une autre tactique, une tactique qu’il savait d’avance où ça le mènerait mais qui aiderait peut-être à secouer un minimum son ancien coéquipier. Evidemment que parler de sa famille l’énerverait, que ça lui donnerait probablement envie de tout envoyer valser et de tout fracasser… La perte d’un proche, encore plus de cette manière là, était douloureuse et devait le bouffer jusqu’aux entrailles. Mais parfois, il fallait appuyer où cela faisait mal pour qu’un homme daigne se secouer et enfin se bouger. En échappant ses mots, l’officier n’avait pas eu peur de se faire frapper, il s’y était même préparé et non, il n’avait pas cherché à se défendre quand ce coup violent était venu se cogner contre sa joue. Sous la force de la poigne de son vis-à-vis, il en avait perdu l’équilibre, manquant de trébucher sur le sol mais avait réussi à se maintenir de justesse, la peine sur sa joue se faisant plus virulente. Est-ce que ça allait le faire reculer ? Est-ce qu’il était impressionné par l’expression furieuse et pleine de rage qu’arborait son camarade ? Pas même une seconde. Luca n’affichait aucun abandon, nullement déstabilisé par la colère du plus âgé, et laissait plutôt transparaître toute sa détermination et sa provocation face à ce dernier. Il souhaitait le frapper ? Qu’il le fasse. Cela ne le motiverait pas à faire marche arrière. Il en fallait bien plus à ce garçon pour baisser les bras puis tout laisser tomber. « Vas-y, fracasse-moi si ça te fait plaisir mais tu sais très bien que j’ai raison ! » Peut-être bien que Luca cherchait les ennuis, peut-être que le son collègue frapperait de plus bel toutefois ça ne l’effrayait pas le moins du monde. « Et oui, j’ignore tout de ce qu’ils étaient hors aucun parent qui se respecte n’a envie de voir son enfant se rendre aussi pitoyable ! Et ce n’est pas en agissant comme ça que tu leur feras honneur ! » Fenrir en avait certainement conscience seulement entre le savoir et l’admettre, la différence était large.

A sa réplique suivante, Luca ne put que le dévisager quelques secondes de ses yeux sombres avant de souffler discrètement. « Parce que tu te crois sérieusement capable de travailler dans cette condition ? » Il ne l’avait pas fait dans le but de le décevoir, il l’avait fait parce qu’il s’inquiétait pour son coéquipier, parce qu’il savait ô combien celui-ci n’était pas rationnel… On lui avait demandé son avis sur l’état de son collègue, et il n’avait fait que révéler la vérité. « Mais c’est sûr, c’est toujours plus facile d’accuser les autres plutôt que de se remettre en question. » Cette rétorque était également remplie d’ironie car Fenrir pouvait débattre avec lui autant de fois qu’il le désirait, cela ne changeait pas qu’il était le seul fautif de sa condition actuelle. Oui, il souffrait, oui c’était atroce de perdre des êtres chers, c’était déchirant et on aimerait tant pouvoir retourner en arrière toutefois aussi malheureux que cela puisse être, pleurer et s’apitoyer sur son sort ne les ferait pas revenir.

(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Mar 22 Sep 2020 - 14:03 )
never give up
luca & fenrir

I've become so numb I can't feel you there Become so tired so much more aware I'm becoming this all I want to do Is be more like me and be less like you

Et le coup tombe, se fracasse contre sa joue. Luca vacille, mais ne tombe pas. Ça ne m’étonne pas. Il sait comment garder son équilibre, autant que je sais comment accuser la douleur physique. Parce qu’elle est plus facile à gérer, que celle qui me tiraille jour et nuit. J’ai l’impression de crever un peu plus chaque jour. Je manque d’air. La nuit avec Cesare me revient, la finalité aussi. Et ça n’aide pas, ça empire les choses. La douleur d’un cœur déposé aux pieds du second, pour s’entendre dire qu’il n’aime pas les hommes. Et je sens l’incompréhension revenir. Remonter. Je veux le détester, j’ai besoin de le détester. J’ai besoin de haïr quelqu’un, quiconque, n’importe qui. J’ai besoin de détester Luca, d’en vouloir à Cesare. Et j’ai besoin de nourrir ma douleur, en quelque sorte, pour savoir que je ne suis pas encore mort, que je suis juste totalement bousillé. Luca continue à parler, à jouer avec le feu. Il est déterminé, je le sais, je le vois. Je le déteste pour chercher à me sauver. Il n’a donc pas compris, que son sauvetage est perdu d’avance ? Qu’il marche sur un champ dévasté, depuis trop longtemps maintenant ?

« Ta gueule Luca, sérieusement, ferme-là. La prochaine fois, je te pète la mâchoire. » Et il sait que j’en suis capable, dans cet état. Il a beau avoir raison, je ne l’accepterais pas. J’en suis incapable. Parce que le déshonneur des défunts est pire que de renier…elle me fera davantage plus de mal. Je ne peux pas. Je ne pourrais pas le supporter. J’ai été trop loin pour faire marche arrière. Seule ma vengeance sera amène à me rendre ma pseudo liberté…Je m’affale dans le canapé, un verre à la main, je ricane à ses paroles. Je dépose furieusement le verre et me plante devant lui, le regard haineux, contre lui. « T’étais mon coéquipier ! T’es censé couvrir mes arrières, pas me poignarder dans le dos ! » Que je lui dis froidement, le pointant du doigt. « T’es la déception de n’importe quel flic ! » Pestais-je à son visage. Il ne semble pas vouloir bouger…alors je fais quelque chose de dangereux, de vraiment stupide, certainement. Je me tourne et ouvre une commode, j’en sors un flingue…vide…mais ça Luca ne le sait pas. Et je le pointe sur mon coéquipier, la main sure, le doigt sur la détente.

« Maintenant, soit tu dégages, soit je te troue de part et d’autre, Luca. » Et inconsciemment, je sais que c’est n’importe quoi, que je vais loin, que c’est la peine, la honte, la colère qui me pousse dans mes retranchements. Et la preuve se faufile entre mes paupières qui se mouillent, un peu. Pas assez pour que les larmes puissent sombrer…pas encore. Mais assez pour que mon regard se trouble, devienne évident. « Dégage de chez moi…TOUT DE SUITE. » Et même si je tirais, rien ne sortirait. Parce que les balles ont été enlevées, sont cachées, au cas où…prévoyant, si un jour le besoin est trop lourd, trop macabre, je ne veux pas risquer de me foutre en l’air. Je n’en suis pas à ce genre de tentative désespérée. Mais là, je pointe une arme sur lui. Il sait que je sais viser, même bourré. Il sait que sont rares les fois où je rate ma cible. Que mon arme de service m’a été enlevée, mais qu’elle a déjà servie pour immobiliser, ou tuer, à deux reprises. Tout ça, il le sait. Mais la contradiction est évidente entre mes iris et la main sure et non tremblante qui tient l’arme.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 432 - Points : 1606
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Mar 22 Sep 2020 - 15:15 )
Never give up
Fenrir& Luca

Peut-être que le provoquer n’était pas la bonne solution non plus, peut-être que cela ne ferait que le blesser encore plus néanmoins Luca était prêt à tout essayer et même si son coéquipier ne voulait pas être sauver, il continuerait. Toujours. Parce qu’il partait du principe qu’on était censé se soutenir dans les bons et dans les mauvais moments et ce n’était pas parce qu’ils ne s’étaient jamais vraiment entendus que lui devait abandonner. Il avait envie de faire comprendre à son vis-à-vis qu’il était là, que quoi que ce dernier dise, lui ne baisserait pas les bras et persisterait à le soutenir. Si Fenrir n’était pas capable de se relever tout seul, alors il serait présent pour l’aider, c’était comme ça. Cela n’avait pas d’importance si son collègue ne voulait pas de son aide, il ne s’en rendait tout simplement compte mais évidemment qu’il avait besoin qu’on lui tende la main, évidemment qu’il avait besoin de quelqu’un pour le rappeler à l’ordre et juste pour se tenir à ses côtés, même silencieusement. Luca n’était pas effrayé par ses cris, pas même par ses paroles et encore moins par ces coups que le plus vieux pourrait lui infliger. Il était venu lui rendre visite avec plein de détermination, ce n’était pas pour faire marche arrière dés qu’une petite impasse se positionnait devant lui. Jamais.

Le lieutenant n’avait rien dit, se contentant de le fixer de ses yeux sombres, comme pour lui montrer qu’il n’était nullement impressionné. Que Fenrir lui pète la mâchoire s’il le désirait tant, ça ne le ferait pas reculer pour autant. Luca avait beau être un garçon doux et gentil habituellement, la bonne poire contre qui on aimait rire et se moquer, il n’en restait pas moins qu’il avait son caractère en réalité, qu’il en avait bien plus dans le ventre que ce qu’on pourrait croire. Il ne serait pas rentré dans la police s’il avait peur de se faire cogner par son adversaire et ce, même s’il n’avait jamais été un grand admirateur de violence. Il n’aimait pas ça, il n’avait jamais aimé ça puis préférer régler ces problèmes par les mots plutôt que par les coups, cependant il y avait malheureusement des situations où on n’avait pas d’autres choix que d’utiliser ses poings pour se défendre, même pour se faire entendre. Et la vérité était que les mots de son collègue avaient été bien plus blessant que ce crochet qui lui avait asséné plus tôt, une blessure qu’il n’avait pas laissé exprimer extérieurement mais qui lui avait quand même compressé son cœur. Parce qu’on passait sans arrêt son temps à le dénigrer, à refuser de reconnaître sa valeur et ce, même s’il faisait de son mieux pour prouver le contraire, pour prouver qu’il en valait la peine. Donc oui, entendre son coéquipier lui dire qu’il était la déception de la police, malgré lui, ça le blessait. Il n’avait pas cherché à le poignarder dans le dos, ce qu’il avait dit au chef, il l’avait également dit à Fenrir avant et c’était mieux pour lui s’il prenait une pause loin de tout ça. Mais comment lui faire comprendre dans l’état actuel des choses ? L’homme ne voudrait rien entendre. « Pense ce que tu veux, ça ne sert à rien de débattre avec toi en ce moment. » Sans se décaler, il avait soupiré de plus bel à ses propos.

La suite, bien sûr que non l’officier ne l’avait pas vu venir et il n’avait pu qu’écarquiller les yeux sous la surprise face au geste de son collègue. Plus rien n’allait et s’il devait être terrifié par cette situation, tout ce que Luca voyait était la détresse, ce trouble, qui se lisait dans le regard du plus âgé. Probablement que oui, il aurait dû reculer, faire demi-tour puis partir pour de bon hors à nouveau, il n’avait pas bougé d’un millimètre. La surprise qui avait brillé dans ses iris quelques instants plus tôt avait disparu, retrouvant son expression précédente et toute la détermination qu’il avait à l’affronter. Non, il ne partirait pas. Et la main qui avait soudainement agrippé son revolver pour la plaquer brusquement contre son propre front en était la preuve évidente. « Qu’est-ce que tu attends ?! Vas-y, tire. » Il le fixa du regard alors qu’il énonçait ses paroles, ignorant lui-même ce dont son camarade était capable mais il était prêt à tout risquer ce soir. S’il fallait aller jusque là pour que Fenrir comprenne qu’il n’abandonnerait pas, Luca le ferait. « Je ne partirais pas, quoi que tu fasses, je n’ai pas l’intention de quitter cet endroit. » Sa voix était froide, sévère, menaçante aussi alors que de ses phalanges, il renforçait l’emprise qu’il avait sur l’arme, la serrant avec force. « Alors tire si c’est vraiment ce que tu veux ! » Si son coéquipier espérait le voir flancher et baisser les bras, c’était raté.


(c) DΛNDELION


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le Mer 23 Sep 2020 - 19:07 )
never give up
luca & fenrir

I've become so numb I can't feel you there Become so tired so much more aware I'm becoming this all I want to do Is be more like me and be less like you

« Pense ce que tu veux, ça ne sert à rien de débattre avec toi en ce moment. » Discuter ne sert à rien, effectivement, pas quand la suite se déroule de cette façon. Arme sortie, pointée sur mon coéquipier. Rage au ventre, totalement paumé. Il doit partir. Qu’importe les moyens employés, les menaces. Il doit quitter ma villa, n’est pas le bienvenu chez moi. J’ai besoin de solitude pour épancher mes peines, pour finir bourré, explosé sur le sol. J’ai besoin d’en finir avec sa présence, avec sa témérité, son regard prétentieux. Je n’en veux pas de ses jugements, de ses conseils. Parce que Luca juge, encore et encore. Il ne cherche pas à comprendre, sûrement. Il se contente de provoquer, de dire les choses. Ne s’y prends pas de la bonne façon. A l’heure actuelle, je le déteste, d’une façon féroce. Ses yeux s’écarquilles durant quelques secondes, de surprise. Bien sûr qu’il ne s’attendait pas à une telle chose, une telle extrémité. Mais je suis capable de tout, totalement. Enfin, presque. Balles qui n’existent pas, qui ne sont que mensonges. Je veux juste qu’il aille peur, un peu. Qu’il déguerpisse, me laisse avec ma solitude pesante. Je veux ruminer mes peines de cœur, je veux pleurer sur ce que je n’aurais jamais, sur ce que j’ai perdu.

Il approche, attrape l’arme et le plaque contre son front. Je serre les dents, appuie l’arme, davantage encore. Il aura une marque, certainement. « Fais gaffe Luca, je sais m’en servir. » Dis-je menaçant, férocement. Mais qu’importe, le second ne semble pas vouloir partir, même sous la menace. Il m’annonce, froidement, sévèrement, qu’il ne compte pas partir, qu’il va rester, s’écharner et je ne comprends pas. Pourquoi ? Pourquoi rester là où je ne le veux pas ? Là où je le déteste, le vomi, purement, simplement. Il n’a pas besoin de moi, je n’ai pas besoin de lui. J’ai besoin de personne, je suis déjà trop loin, trop bas.

Alors, je le faire lâcher l’arme et c’est la crosse qui vient frapper le creux de son épaule, férocement. Une fois fais, je lâche l’arme à ses pieds. « Va chier. ». Douleur qu’il a dû sentir passer, une de plus, mais probablement pas la première, ni la dernière. Si j’ai honte ? Oui. Non.. Peut-être. J’avais prévenu, plusieurs fois. Il a cherché, plusieurs fois. Il devait s’attendre à une telle chose. Je ne cherche même pas à voir si il va bien, j’attrape ma bouteille et monte les escaliers du couloir de la villa. Je n’attends rien, ni lui, ni personne. J’entre dans ma chambre, plongée dans le noir et me glisse dans mon lit. Bouteille contre mon torse, comme seule amie. La chambre sent le renfermé, les draps sont quand même changés, mais le bordel est monstrueux. Je ne fais plus rien…vraiment. Heureusement, la femme de ménage passe trois fois semaines, mais elle n’entre jamais dans mon havre de paix. Avant, la pièce était chaleureuse, amicale, aujourd’hui, y’a vraiment plus rien de doux dans cette atmosphère de renfermé. L’envie d’y changer quoi que ce soit n’est pas, n’est plus. Dépression morbide qui s’installe.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé]Never give up || Ft. Fenrir Empty
Sujet: Re: [terminé]Never give up || Ft. Fenrir ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé]Never give up || Ft. Fenrir -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant