Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
Echo Flex : contrôle des appareils connectés par commande vocale ...
14.99 € 29.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
35.27 €

 

- Te revoila (Terminé) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Valentina Basini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Valentina Basini
https://www.ciao-vecchio.com/t5257-valentina-pas-d-idee-de-titre https://www.ciao-vecchio.com/t5259-valentina-basini
Faceclaim : Courtney ford + LOKIDDLES(avatar) , .plùm(sign), filmtv+michaelguerrin+ran94, (gifs)
Messages : 336 - Points : 1042
Te revoila (Terminé) 2f033a0ce708b89dc91ffcd1bf469935c83d7836
Âge : 37 ans (15/04/1983)
Métier : sans emploi actuellement
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Te revoila (Terminé) ( le Dim 13 Sep 2020 - 21:44 )
Cela faisait presque deux semaines depuis qu’elle avait eu cette discussion avec Donatello, elle n’avait plus de nouvelles. Autant dire qu’elle était en colère contre lui, comment il pouvait croire tout ce que son ex disait. C’était du n’importe quoi, leur dernière discussion s’était mal terminée, mais si Valentina avait été aussi dur, c’est qu’elle ne voulait pas que son petit ami se fasse avoir, elle le connaissait depuis le temps. Elle s’inquiétait vraiment pour lui, mais elle avait aussi d’autres préoccupation, en effet cela faisait quelques temps qu’elle se sentait mal et elle avait fini par reconnaître les symptômes. Elle avait fait un test et elle était enceinte. Il manquait plus que ça, bien sûr elle aimait Donatello, mais elle ne voulait pas que ça arrive tout de suite. Décidément, elle se retrouvait toujours enceinte sans prévenir et le père n’était pas là. Bon elle se disait qu’il allait revenir, une fois qu’il se serait rendu compte de sa bêtise. « Ton père est un idiot. » Oui elle parlait au fœtus, lors de sa première grossesse, elle avait fait de même. Elle était aller voir le médecin tout allait bien, elle était enceinte de cinq semaines, c’était le début. Elle était installée sur le canapé quand la porte s’ouvrit, elle s’attendait à ce que ce soit sa fille, mais elle fut surprise de voir Donatello. « Tu pourrais frapper avant d’entrer. » C’est vrai que normalement il entrait comme ça, mais bon elle était quand même fâchée, mais aussi soulagée. « Tu n’es pas avec ta nouvelle famille ? Ou alors tu t’es rendu compte qu’elle te prenait pour un pigeon. » Elle préférait se montrer un peu froide, histoire de le faire culpabiliser un peu. « Si tu crois que je vais te pardonner aussi facilement tu peux rêver. » Elle disait ça, mais elle allait lui pardonner, enfin s’il arrêtait de se comporter en idiot.


Valentina Basini
75d5b62361a50a00485cfd575e19f495f695cfab.gifv 72c0dfa910b358bc33a6ce18c588e19cb0e896e1.gifv
« uc. »


Dernière édition par Valentina Basini le Mer 13 Jan 2021 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Donatello Orlandini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Donatello Orlandini
Faceclaim : brandon routh, Ran94 (gifs et avatar)
Messages : 57 - Points : 391
Te revoila (Terminé) 21c63d15c7832cf14c605629e0915eacff211527
Âge : 37 ans
Métier : PDG d'une entreprise d'informatique
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Sam 17 Oct 2020 - 3:32 )
Donatello était tombé de haut ces derniers jours. Il s'était fait à l'idée d'être père. Bêtement, il s'était tout de suite imaginé rencontrer cet enfant, apprendre à le connaître et à l'aimer, jouer un rôle dans sa vie. Il s'était planté sur toute la ligne. Cette femme qu'il avait aimé l'avait trahi. Valentina avait raison depuis le début. Il n'était qu'un idiot incapable de comprendre les gens et de s'en méfier. Et dire qu'à cause de ça sa relation avec Valentina s'était terminée. Deux semaines qu'il ne l'avait pas vu. Deux semaines qu'ils s'étaient disputés et qu'elle l'avait mis à la porte, lui demandant de ne pas revenir.

Donnie n'était pas revenu tout de suite vers Valentina. Il lui avait fallu un peu de temps pour s'en remettre, comprendre comme il était naïf et trouver un moyen de s'excuser auprès de Valentina. Il avait longuement hésité, debout devant la porte depuis plusieurs minutes déjà, il hésitait. Devait-il sonner ? Entrer comme il le faisait avant leur dispute ? Elle lui avait dit de ne pas revenir et il ne serait sans doute pas le bienvenu, pourtant il entra, sans frapper, sans sonner. A tort, peut-être. C'était peut-être trop intrusif ? Il n'en savait rien, il ne réussissait plus à réfléchir correctement depuis tous ces événements. Évidemment, elle n'était pas heureuse et elle déversait tout cela en l'apercevant. Donnie resta silencieux dans un premier temps, la laissant parler. Il resta un peu l'écart, ne préférant pas trop s'approcher, tout en reprenant la parole : « Valentina, je suis désolé. Je suis désolé de m'être emporté de la sorte. Je n'ai pas supporté que tu remettes tout en doute, que tu ne m'accordes même pas le bénéfice du doute. » tenta-t-il de s'expliquer. Si elle lui avait dit différemment, il n'aurait sans doute pas réagi comme ça. Elle s'était vite emportée, affirmant d'emblée que tout était faux et ça l'avait vexé, même si au final, elle avait eu raison. « Tu avais raison, elle m'a menti. Et je comprends si tu ne veux pas me pardonner Valentina, mais je voulais au moins m'excuser. Et si tu veux que je reparte, je le ferai sans plus discuter. » parce qu'il ne lui imposerait pas sa présence plus de temps que ce n'était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Basini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Valentina Basini
https://www.ciao-vecchio.com/t5257-valentina-pas-d-idee-de-titre https://www.ciao-vecchio.com/t5259-valentina-basini
Faceclaim : Courtney ford + LOKIDDLES(avatar) , .plùm(sign), filmtv+michaelguerrin+ran94, (gifs)
Messages : 336 - Points : 1042
Te revoila (Terminé) 2f033a0ce708b89dc91ffcd1bf469935c83d7836
Âge : 37 ans (15/04/1983)
Métier : sans emploi actuellement
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Sam 17 Oct 2020 - 10:08 )
Il lui faisait de la peine, elle avait du mal à lui en vouloir, peut-être qu’elle s’était emportée trop vite, même si elle avait raison depuis le début. « Je crois aussi que je te dois des excuses, j’aurai dû rester calme, je voulais te protéger, mais je me suis énervé. » Est-ce qu’elle pouvait dire que sa réaction de la dernière fois était dû à sa grossesse, même si à ce moment-là, elle ignorait qu’elle était enceinte. « Tu peux t’approcher, je ne vais pas te tuer. » En tout cas Donatello préférait être prudent de toute évidence, il faut dire qu’elle s’était montrée un peu froide avec lui. Elle le laissa finir et s’approcha de lui pour lui mettre une claque derrière la tête, elle soupira. « Tu es sérieux, au lieu de me dire, je veux que tu reviennes avec moi, tu préfères choisir la facilité et partir. Bon sang ! Si tu m’aimes prouve le, bats-toi pour moi, je ne sais pas dis-moi que tu veux être avec moi et que tu n’accepteras pas que ce soit fini. » Toujours trop gentil cet homme, c’était mignon, mais bon il fallait le faire réagir un peu, c’était peut-être le moment de lui balancer la grande nouvelle. « Qu’est ce que je vais dire au bébé, ah ton père est un idiot qui n’a pas voulu se battre pour moi. » Voila elle lui avait dit, de manière assez originale. « Félicitation Donnie tu vas être papa. » Au moins c’était plus clair, elle attendait sa réaction. « Ce n’est pas le moment ou normalement tu me prends dans tes bras et tu m’embrasses ? » Elle ne put s’empêcher de lui sourire. La jeune femme n’arrivait pas à rester en colère contre lui, c’était impossible, puis elle était amoureuse, elle ne pouvait rien contre ça, il avait fait une erreur, mais il était revenu.


Valentina Basini
75d5b62361a50a00485cfd575e19f495f695cfab.gifv 72c0dfa910b358bc33a6ce18c588e19cb0e896e1.gifv
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Donatello Orlandini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Donatello Orlandini
Faceclaim : brandon routh, Ran94 (gifs et avatar)
Messages : 57 - Points : 391
Te revoila (Terminé) 21c63d15c7832cf14c605629e0915eacff211527
Âge : 37 ans
Métier : PDG d'une entreprise d'informatique
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Mer 28 Oct 2020 - 1:40 )
Donatello était en train de vivre l'une des pires périodes de sa vie. Il venait de vivre une grande déception et la femme qu'il aimait ne voulait plus le voir. Pourtant il était là, à essayer de recoller les morceaux, ou plutôt à s'excuser et à s'expliquer. Ils ne pouvaient pas finir sur ce qu'ils s'étaient dit l'autre fois. Ils devaient s'expliquer. Il restait loin d'elle, s'excusant donc et lui affirmant qu'il partirait si c'était ce qu'elle voulait. Lorsqu'elle prit la parole, il sentit son coeur tambourinait si fort qu'il ignorait comment il pouvait être encore debout. Il fut d'abord étonné de l'entendre s'excuser, mais il n'ajouta rien, se contentant de lui sourire timidement pour lui faire comprendre que ce n'était rien. Puis elle lui affirma qu'il pouvait s'approcher, mais il ne le voulait pas. Il serait bien trop difficile de se concentrer et de repartir ensuite s'il était trop proche d'elle. Elle lui manquait tellement qu'il n'avait qu'une envie : la serrer contre lui et oublier toute cette malheureuse histoire.

Ce fut elle, finalement, qui s'était approchée lui mettant au passage une claque derrière la tête. Alors elle ne lui en voulait plus ? Tout était un peu confus pour le pauvre Donnie. Il comprenait ce qu'elle disait, mais il ne pourrait pas changer. Bien sûr qu'il voulait qu'elle revienne, bien sûr qu'il ne voulait pas que leur histoire se termine, mais il ne s'imposerait jamais. Il n'en était pas capable. « Évidemment que je veux que tu reviennes.. Ce n'est pas la facilité de partir, tu peux me croire Valentina ! C'est même, peut-être, plus difficile de ne pas se battre et d'accepter que tout est terminé, mais je refuse de te faire du mal en t'infligeant ma présence ou mon insistance ! » et selon lui, ce n'était pas être trop gentil, c'était être humain de respecter un choix, aussi douloureux qu'il pouvait être. Simplement. Mais peut-être aurait-il changé d'avis avec le temps ou selon les circonstances, il n'en savait rien. « Bien sûr que je t'aime, assez pour te laisser partir, et que je veux me battre pour toi. Pour nous. Mais l'autre jour, tu as été claire et... Tu as dis que tu ne voulais plus de moi... Alors je préfère accepter plutôt que nous faire souffrir davantage... » insista-t-il, précisa-t-il. Il ne voulait pas qu'elle imagine qu'elle n'était pas importante, ou qu'il ne l'aimait pas. Au contraire, il l'aimait assez pour accepter que tout soit fini et pour la laisser partir sans se battre et la rendre malheureuse. Puis elle reprit. Il ne comprit pas de suite ce qu'elle lui avoua. Il fronça les sourcils à la recherche du sens caché de cette annonce. Le punissait-elle ? Non, ce n'était pas son genre d'être cruelle. Alors qu'est-ce que ça voulait dire ? Il ignorait combien de temps il était resté comme ça, bête, à la regarder. Puis il se mit à sourire comme jamais, attrapant les mains de Valentina. « C'est vrai ? Vraiment ? » lança-t-il les yeux humides, ému. Allait-il réellement, et enfin, devenir père ? Allait-il voir son plus grand rêve se réaliser grâce à Valentina ? « Oh Valentina, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie ! » ajouta-t-il, oubliant presque la peine qui l'habitait depuis quelques jours. Il l'attrapa alors dans ses bras, la serrant sans doute un peu fort, mais il était si heureux. « Après tout ça, je croyais que mon rêve de devenir père ne serait définitivement plus qu'un rêve ! » avoua-t-il avant de l'embrasser tendrement. « Tu le sais depuis quand ? Pourquoi ne pas être venue me le dire ? » Il ne faisait aucun reproche, mais se demandait pourquoi elle n'avait rien dit. Et s'il n'était pas revenu vers elle, quand l'aurait-il su ? Mais il était bien trop heureux pour y penser. « Je vais être papa... » souffla-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Basini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Valentina Basini
https://www.ciao-vecchio.com/t5257-valentina-pas-d-idee-de-titre https://www.ciao-vecchio.com/t5259-valentina-basini
Faceclaim : Courtney ford + LOKIDDLES(avatar) , .plùm(sign), filmtv+michaelguerrin+ran94, (gifs)
Messages : 336 - Points : 1042
Te revoila (Terminé) 2f033a0ce708b89dc91ffcd1bf469935c83d7836
Âge : 37 ans (15/04/1983)
Métier : sans emploi actuellement
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Mer 28 Oct 2020 - 22:59 )
« Moi qui pensais que c’était toi normalement l’optimiste. » Apparemment il avait cru que c’était une rupture, d’un côté, c’était elle qui l’avait jeté dehors en disant qu’elle ne voulait plus le revoir. Cependant c’était sur le coup de la colère, elle ne le pensait vraiment. « Donnie, j’étais en colère, je ne le pensais pas quand j’ai dit que je ne voulais pas te revoir. Puis tu sais, il ne faut pas que tu te sacrifies toujours pour les autres, toi aussi tu as le droit d’être heureux. » Ils avaient le droit d’être heureux ensemble, elle l’aimait, il l’aimait, former un couple c’était dans la continuité. Enfin Donatello était unique en son genre comme elle le disait souvent, ça lui donnait un certain charme.

Valentina avait décidé de lui annoncer cette grande nouvelle, elle ne fut pas si surprise de la réaction de son petit ami. « Bien sûr que c’est vrai, espèce d’idiot. » Ce n’était pas méchant de l’appeler comme ça, c’était même une sorte de plaisanterie. Elle l’observa, surtout ses yeux, elle se demandait s’il n’allait pas se mettre à pleurer, après tout c’était une sacrée nouvelle qu’elle venait de lui annoncer. « Doucement, je sais que tu es heureux, mais tu m’écrases. » Elle était plutôt menue par rapport à lui, mais bon elle était heureuse d’être à nouveau contre lui. C’était une nouvelle aventure qui commençait pour tous les deux. « Ce n’est pas parce qu’une femme t’a menti, que ça voulait dire que tu n’allais jamais être père. Puis le sujet avait été évoqué quand on a été voir tes parents. » Cela avait été un très bon moment. « Je l’ai appris quelques jours, après notre dispute, tu te souviens, je te disais que je me sentais bizarre depuis quelques temps. Puis j’ai reconnu les symptômes, je ne suis pas venu te voir, car je ne savais pas ce que tu faisais, si tu étais avec elle. Je me suis dit que tu finirais par revenir, et c’est ce que tu as fini par faire. » Elle l’embrassa à son tour. « Oui tu vas l’être, je pense qu’il est peut-être temps que tu t’installes ici. » Après tout avant leur dispute, ce n’était pas rare qu’il vienne dormir ici. « Puis ta cuisine me manque, je risque d’avoir un peu plus d’appétit bientôt, j’ai besoin de tes petits plats. » Son homme avait plusieurs talents et la cuisine en faisait partie.


Valentina Basini
75d5b62361a50a00485cfd575e19f495f695cfab.gifv 72c0dfa910b358bc33a6ce18c588e19cb0e896e1.gifv
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Donatello Orlandini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Donatello Orlandini
Faceclaim : brandon routh, Ran94 (gifs et avatar)
Messages : 57 - Points : 391
Te revoila (Terminé) 21c63d15c7832cf14c605629e0915eacff211527
Âge : 37 ans
Métier : PDG d'une entreprise d'informatique
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Jeu 3 Déc 2020 - 19:22 )
Il était optimiste, en général. Il avait perdu un peu de cette qualité ces dernières semaines après tout ce qui s'était passé. Les mots de Valentina avaient été, selon lui, très clairs : elle ne voulait plus le revoir. Alors, en effet, il avait supposé qu'il s'agissait d'une rupture. Brutale. Sans véritable raison. A la première dispute. Mais il y avait cru parce qu'il n'avait jamais vu Valentina dans cet état. Il avait été stupide sur ce coup-là. Il n'y avait aucun doute là-dessus. « Je ne me sacrifie pas Valentina, je fais ce qui doit être fait... » Parce qu'il avait le droit d'être heureux, en effet, mais pas au détriment des autres, de leurs envies ou de leur bien-être. Il prenait la plupart de ses décisions avec cette pensée, ou il essayait en tout cas. « J'espère que je ne te remettrai plus jamais en colère alors. » affirma-t-il, osant un petit sourire amusé. Parce que si à chaque fois il se retrouvait à la porte, ça allait devenir lassant à la longue.

Puis Valentina prononça des mots qui sonnèrent étrangement aux oreilles du jeune homme. Il resta bête un certain temps comme si l'information ne parvenait pas à être décryptée correctement par son cerveau. Il se demanda même, un court instant, s'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie. Il avait besoin de l'entendre confirmer, lui dire qu'il avait bien entendu, qu'il ne rêvait pas. Elle confirma, le traitant d'idiot au passage. Il ne put s'empêcher de lui attraper les mains puis de la serrer contre lui, tant il était heureux de cette nouvelle. Cette nouvelle qu'il espérait entendre depuis si longtemps. « Oh pardon ! Pardon ! » répéta-t-il plusieurs fois en desserrant son étreinte et en s'éloignant d'un pas, lui attrapant de nouveau les mains. Il lui fit alors part de sa peur de ne jamais être père. Il y avait eu ce mensonge de son ex-femme, puis sa séparation d'avec Valentina et son âge aussi... Il se disait qu'il ne rencontrerait plus quelqu'un avec qui il aurait envie de fonder une famille avant d'être trop vieux pour le faire. Il s'était fait un tas de scénarios, tous plus pessimistes les uns que les autres. Lui, Donatello, le plus optimiste qui soit n'avait même pas imaginé cette situation. Stupide. Il était stupide. « Je croyais que tu ne voulais plus de moi. » lui avoua-t-il, une fois encore, pour qu'elle comprenne le fond de sa pensée et son idée qu'il ne serait jamais père.

Il avait un million de questions à lui poser, la première était de savoir quand elle l'avait appris. « Tu aurais dû venir me l'annoncer dans la minute ! Même si son histoire avait été vraie, c'est toi que j'aime et c'est avec toi que j'ai envie d'être. » il était peut-être maladroit, à vrai dire, il parlait sans réfléchir tant il était heureux. Elle était directe par la suite, il fallait qu'il vienne s'installer ici. « Tu sais, j'aime ma maison, on devrait rester chacun chez soi. » Il plaisantait, évidemment. Il aimait sa maison, il s'y sentait bien et il aurait sans doute un pincement au coeur en la quittant, mais évidemment qu'il voulait venir vivre ici, avec elle. « C'est moi que tu aimes ou mes talents de cuisinier ? Je me demande si tu ne veux pas juste un cuisiner à domicile pour tes fringales de femme enceinte ! » c'était si étrange de s'entendre dire tout ça. Valentina était enceinte. Elle portait son enfant. Leur enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Basini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Valentina Basini
https://www.ciao-vecchio.com/t5257-valentina-pas-d-idee-de-titre https://www.ciao-vecchio.com/t5259-valentina-basini
Faceclaim : Courtney ford + LOKIDDLES(avatar) , .plùm(sign), filmtv+michaelguerrin+ran94, (gifs)
Messages : 336 - Points : 1042
Te revoila (Terminé) 2f033a0ce708b89dc91ffcd1bf469935c83d7836
Âge : 37 ans (15/04/1983)
Métier : sans emploi actuellement
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Jeu 3 Déc 2020 - 22:51 )
« Je crois que je ne te comprendrais jamais. » Son petit ami avait une manière d’agir que parfois Valentina avait du mal à suivre. Enfin elle s’était habituée à ça, elle ne devrait plus être étonné à force. « Parfois on a besoin de péter un bon câble. » Enfin, si à l’avenir, elle pouvait se contrôler, mais c’est vrai que ça l’avait pris au dépourvu et elle n’avait pas réagit de la bonne façon. Elle l’avait quand même fichu à la porte. Est-ce qu’elle l’avait regretté ? Peut être un peu, ça lui avait fait du mal aussi, mais bon elle n’avait pas eu envie d’aller après lui. Cela aurait été bizarre et au final, ça avait mis un peu de temps, mais il était revenu.

« Tu ne connais pas ta force. » Bon ça va, mais elle était toute menue comparé à lui. Au moins le contact n’était pas rompu vu qu’il lui avait pris les mains. « Tu sais sur le coup de la colère on peut dire n’importe quoi, j’ai perdu mon sang froid. » Elle ne l’avait pas pensé, mais au moins ça avait permis à Donatello de se rendre compte que son ex le manipulait. Au moins maintenant le couple pouvait avancer, en espérant qu’il n’y aurait aucun obstacle. Enfin pour sa part, son petit ami ne devait pas craindre qu’un ex à Valentina se pointe, elle n’a jamais eu de relations sérieuses, enfin ça n’a jamais duré longtemps.

« Essaye de te mette à ma place, ça n’était pas facile, je ne me voyais pas débarquer alors que t’étais avec ton ex, ça aurait été bizarre. » Puis elle n’aurait pas su comment aborder le sujet, elle aurait peut-être eu peur qu’il y ait vraiment un enfant dans l’histoire. « Puis je voulais attendre que tu en ais fini avec cette histoire. » Elle n’avait pas envie qu’il ait des doutes, donc il fallait malheureusement qu’il passe par cette vérité, aussi dur que ça a dû l’être. « Tu n’as pas perdu ton sens de l’humour. » C’était rassurant. « J’aime les deux, et je dois aussi avouer que tu es un excellent amant. » Autant le préciser, c’était vrai. « De toute façon, je ne vais pas te réveiller toutes les nuits pour que tu me prépares à manger. » Elle n’avait pas eu ce souci, lors de sa première grossesse, mais la situation était différente à l’époque. « Donnie, tu veux bien me raconter ce qui s’est passé avec ton ex ? Il y avait un enfant ou alors c’était juste un mensonge ? » Après tout si ça se trouve, il y avait bien un enfant qu’elle avait eu avec un autre. Puis ça ferait peut-être du bien à son petit ami d’en parler un peu.


Valentina Basini
75d5b62361a50a00485cfd575e19f495f695cfab.gifv 72c0dfa910b358bc33a6ce18c588e19cb0e896e1.gifv
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Donatello Orlandini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Donatello Orlandini
Faceclaim : brandon routh, Ran94 (gifs et avatar)
Messages : 57 - Points : 391
Te revoila (Terminé) 21c63d15c7832cf14c605629e0915eacff211527
Âge : 37 ans
Métier : PDG d'une entreprise d'informatique
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le Lun 21 Déc 2020 - 0:03 )
Il était l'homme le plus heureux du monde. Avec le temps, il avait l'impression de voir son rêve s'échapper peu à peu. Sauf que là, il devenait réalité. Il avait pourtant l'impression de rêver. Il ne pouvait s'empêcher de la serrer contre lui. Heureux. Heureux comme jamais. Il ne sentait pas sa force, tant il était heureux. Pourtant, il devait faire attention. Il devait apprendre à être plus délicat et doux parce que bientôt il aurait entre les bras un minuscule être qui serait le résultat de son amour pour Valentina.

Lui ayant attrapé les deux mains pour ne pas rompre ce contact qui lui avait tant manqué, il ajouta. « Tu perds souvent ton sang froid ! » s'amusa-t-il à ajouter, préférant désormais plaisanter de ce qui s'était passé. Il aimait la taquiner, même s'il ne voulait surtout pas la mettre en colère. Puis il lui demanda pourquoi elle ne l'avait pas prévenu plus tôt. Même séparés, elle devait savoir qu'elle pouvait toujours venir le voir et tout lui dire. Il n'était pas le genre à l'envoyer balader, surtout si elle lui avait annoncé l'excellente nouvelle. « Je comprends. » répondit-il. Bien sûr que ça ne devait pas être simple pour elle de lui rendre visite en l'imaginant avec son ex. Malgré tout, il trouvait ça dommage qu'elle n'ait pas compris comme il était réellement. Aux mots de Valentina, le jeune homme baissa la tête. Il avait été tellement stupide. Il n'en revenait pas lui-même. Puis ils blaguèrent de nouveau, détendant un peu l'atmosphère au passage. « Inutile de le préciser, je le savais déjà ! » précisa-t-il, se vantant, mais surtout ne se prenant pas une seule seconde au sérieux. Il aimait cette ambiance, pouvoir dire n'importe quoi pour s'amuser et plaisanter. Juste ça. Plaisanter et être heureux. Comme s'il ne s'était jamais rien passé. « Et pourtant, même si tu le faisais, je me lèverais toutes les nuits avec plaisir et tu le sais. » Parce qu'il était comme ça. Il ne pouvait pas lui dire non tant il l'aimait. Et il aimait rendre service aux autres, à ceux qu'il aimait. Il ne s'attendait alors pas à ce que Valentina relance le sujet de l'ex immédiatement. Baissant la tête de nouveau, il ajouta en relevant les yeux et en souriant, rassurant : « Je n'ai pas envie d'en parler Valentina. Pas maintenant. Je te promets que je te raconterai tout, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, j'ai envie d'oublier toute cette histoire, j'ai envie d'oublier que je ne connaissais pas si bien la femme qui a partagé ma vie toutes ces années et j'ai envie de profiter de toi, de notre futur bébé et de cette belle nouvelle. » Un nouveau sourire pour la convaincre d'accepter et de ne pas insister, et il espérait pouvoir profiter du reste de la journée, dans le canapé, tenant Valentina dans ses bras pour discuter de tout ce futur qui les attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Te revoila (Terminé) Empty
Sujet: Re: Te revoila (Terminé) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Te revoila (Terminé) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut