Revenir en haut
Aller en bas

-31%
Le deal à ne pas rater :
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable robuste
68.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

- Haley || So no one told you life was gonna be this way -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 1304 - Points : 1795
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Lun 14 Sep 2020 - 21:40 )
Dans un soupir, Daya remis en place ses longues manches qui lui couvraient les bras. Les températures pourtant plus que douce, donnant envie aux gens de se balader avec des robes légères, mettaient mal à l’aise la créole. Tous les ans c’était la même chose. A chaque période de chaleur elle se retrouvait à devoir se justifier de ses choix vestimentaires qui en faisaient rire plus d’un. Elle se contentait de sourire, de répondre à la boutade qui pourtant pesait lourd, et poursuivait sa vie. Les marques sur ses bras, bien que le temps les ait rendus à peine visible, elles ne l’étaient pas tant pour la métisse qui avait l’impression de les voir à chaque fois qu’elle posait les yeux dessus. Les rares moments où elle acceptait de montrer ses bras était lorsqu’elle était chez elle – et encore, pour une courte période parce qu’elle n’était pas à l’aise – et depuis quelques temps en présence de son Italien. Ce soir ne serait donc pas une exception. Alors qu’elle mettait une touche finale à ses préparations en remettant en place ses cheveux pour qu’ils tombent bien sur ses épaules, elle comptait sortir avec un pull sur le dos.

Un dernier regard dans la direction de la maison qu’elle quittait, un dernier soupir en disant au revoir le temps de quelques heures à sa zone de confort, et Daya quitta chez Dante. Ce soir elle passait la soirée avec une amie, Haley. Elle était d’ailleurs l’une des rares personnes qui arrivait à faire sortir la métisse de son cocon. D’un pas lent, pourtant assuré et enjoué, elle se dirigea vers la guest house de son amie. A mesure qu’elle s’avançait et que le bâtiment se dessinait, le sourire de la jeune femme se dessinait doucement. Tant de souvenirs résidaient entre ces murs et pour Daya, c’était un peu là où tout avait commencé pour elle. Sans sa rencontre avec la jeune blonde, elle savait qu’elle n’aurait jamais remis les pieds dans un pays toute seule. Elle a été ce signe qu’elle avait bien fait de prendre la route seule, libre. Comme à chaque fois qu’elles se voyaient, Daya avait fait un petit stock de nourriture qu’elle comptait bien partager avec son amie. Même si elle ne mangeait pas beaucoup, elle adorait faire découvrir les spécialités de son île aux gens. Du moins à Haley. Alors à chaque fois, elle préparait un panier avec de la confiture locale que sa mère lui envoyait, ainsi que des épices soigneusement emballés dans l’aluminium pour conserver les saveurs et donc elle adorait sentir les odeurs. Il y avait de quoi faire ce soir.

Lorsque Daya arriva à l’entrée de la guest house, elle ne prit même pas la peine de s’annoncer. Elle connaissait déjà les lieux et les gens l’avaient déjà vu dans les parages. Avec la discrétion habituelle, elle ne prit même pas la peine de prévenir Haley qu’elle était arrivée. Elle alla au contraire, s’installer dans un des sièges de l’entrée au milieu des résidents, son panier à ses pieds, attendant sagement. Elle finirait bien par deviner que la créole était arrivée. Ou pas.


say you won't let go ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Haley SandersLe vin est un puissant lubrifiant social
Haley Sanders
http://www.ciao-vecchio.com/t7125-haley-peace-begins-with-a-smil http://www.ciao-vecchio.com/t7132-haley-there-s-always-a-reason-to-smile
Faceclaim : Emily Bett Rickads
Messages : 117 - Points : 532
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Jso4
Âge : 31 ans
Métier : Propriétaire d'une guest house
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Mar 15 Sep 2020 - 16:11 )
Passer des soirées avec ses amies, Haley adorait ça ; cela avait don de lui changer les idées à chaque fois mais aussi de passer toujours d’agréables moments. Il n’y avait pas si longtemps elle en avait d’ailleurs bien profité avec ses deux meilleurs amies… Si elle avait l’occasion de croiser Zaphira tous les jours, ce n’était pas le cas de Serena qui avait quitté la maison il y a des années déjà donc ça lui avait fait plaisir. Elles avaient pu discuter et avait eu le droit aux différentes péripéties qui s’étaient immiscées dans la vie de sa camarade, le karma semblait lui être retombée dessus trois années plus tard. La blonde n’avait pas parlé d’elle, elle les avait écoutées et l’espace d’un temps, elle en avait presque oublié tous ses soucis actuels. Et ça faisait un bien fou. Alors, quand Daya l’avait contacté pour qu’elle passe un petit moment ensemble, Haley n’avait pu qu’en être ravie… Elle non plus, elle ne la voyait plus tous les jours alors que pourtant, fut un temps où la jeune femme arpentait également les couloirs de la guest house. Haley se souvenait encore du premier jour de sa camarade mais également de son dernier, parce qu’à ses yeux chaque instant était précieux et elle refusait d’en oublier une miette. Daya et elle étaient différentes sur de nombreux points cependant elles semblaient se compléter sur d’autres et c’était ce qui faisait tout le secret de leur amitié.

La maison avait été entièrement nettoyé, rangé convenablement et elle avait même osé faire les yeux doux à Nolan pour que ce dernier leur prépare quelques petits encas. Du vin et des boissons sans alcool se trouvaient au réfrigérateur tandis que c’était au salon qu’elle avait décidé de les installer, ayant prévenu les clients qu’elle avait une invitée ce soir. Elle n’avait pas dit cela pour les empêcher de venir mais simplement pour qu’ils ne soient pas surpris puis elle savait qu’en règle générale, ils se montraient respectueux et pas trop intrusifs. Mis à part le cuisinier lorsque Serena était dans les parages, c’était toujours plus fort que lui à celui-là et pour sûr que s’il s’amusait encore à faire des siennes aujourd’hui, elle le foutrait dehors à coups de pieds aux fesses.

Elle était en train de finir de se préparer quand son amie était arrivée à la guest house, elle ne l’avait donc de ce fait, pas entendu. Hors, il lui avait suffi d’un bref coup d’œil à son portable pour s’apercevoir qu’il était presque l’heure et que Daya ne devrait plus tarder. Fraîchement habillée, elle s’était dépêchée de descendre les escaliers et quelle ne fut pas sa surprise de retrouver sa camarade installée dans la pièce principale, au milieu des autres résidents. La blonde ne put qu’en rire, amusée puis la salua aussitôt. « Tu es là depuis longtemps ? » Elle espérait ne pas l’avoir fait trop attendre. « Tu vas bien ? » Sur ses propos, elle s’approcha afin de s’emparer du panier, non pas sans la remercier, puis de faire un bref signe aux autres personnes pour leur dire qu’elles disparaissaient. « Viens, on va se caler au salon, on sera mieux. » Et plus tranquilles surtout.


I'll break it all
☾ ☾ ☾ I want to know how long it will takes get there Anyone can’t make me fall Though I am go astray in deepest maze I’m the one who make it real
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 1304 - Points : 1795
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Dim 20 Sep 2020 - 0:08 )
Tranquille dans son coin, elle essayait de se faire la plus petite possible. Pourtant elle savait où elle mettait les pieds. C’était même elle qui avait proposé qu’elles passent une soirée ensemble. Mais c’était dans la nature de Daya de vouloir se faire discrète. D’aussi loin que pouvaient remonter ses souvenirs, elle ne se souvient pas d’une seule fois où elle avait voulu être le centre de l’attention. Peut-être dans sa jeunesse lorsqu’elle avait tout juste commencé à faire du piano. Un mince sourire étira ses lèvres face à ce souvenir qui commençait à la submerger. Dans sa tête une mélodie que des doigts pianotaient défilait, alors que sans même s’en rendre compte, sa main qui tenait le panier commençait à agiter des doigts. Mais bien vite la réalité la rattrapa lorsqu’elle essaya de bouger un peu plus ses doigts et qu’une douleur se réveilla. Une grimace traversa le visage de la créole qui poussa un soupir tandis qu’elle observa le bout de ses chaussures, la tête baissée. Elle ne pouvait même plus faire semblant de jouer sans que ses douleurs ne la rappellent à l’ordre. Mais ça ne l’arrêterait pas pour autant. Elle refusait d’arrêter le piano et ça, même si sa santé lui en coûtait. Complètement déphasée, elle ignorait même les regards curieux qui glissaient sur elle alors qu’elle attendait son amie. Pas une seule fois elle n’avait d’ailleurs pensé à prévenir de son arrivée. Dans la tête de la créole, elle ne voulait pas la déranger et lorsqu’elle serait prête, elle viendrait la rejoindre. C’était la logique de Daya.

Et peut-être que ce n’était pas une mauvaise logique après tout. Lorsqu’un rire la sortit de ses pensées et qu’elle leva la tête surprise, son regard croisa celui amusé de la jeune blonde qui s’approchait d’elle. Le même sourire étira les lèvres de Daya qui se leva à son tour pour saluer son amie et la serrer doucement dans ses bras. « Pas longtemps, non. » Souffla la jeune femme qui mentait peut-être. La Réunionnaise n’avait pas vraiment la notion du temps, elle ignorait depuis combien de temps elle était arrivée. Elle savait juste qu’elle avait eu le temps de s’installer et de repenser à un passé tellement douloureux que les années n’avaient même pas suffit à faire disparaître les séquelles physiques. Et quant aux séquelles émotionnelles, elle préférait ne même pas se pencher dessus. « Ca va très bien et toi ? » Malgré le volume bas de sa voix, cela n’enlevait rien au fait qu’elle était contente d’être là. « C’est pour toi. » Dit-elle en montrant le panier qu’Haley n’avait pas tardé à récupérer. « C’est principalement des confitures et des épices. Ma mère m’en a envoyé pour toi. Elle ne t’a jamais rencontré mais elle veut te faire goûter des spécialités. » Elle savait que ce n’était d’ailleurs pas anodin que sa mère agisse ainsi. Daya n’avait que très peu d’amies. Le peu qu’elle en avait, sa mère voulait qu’elle les garde dans sa vie pour avoir quelqu’un sur qui compter alors qu’elle était loin d’elle. Hochant juste la tête en signe d’acquiescement, elle suivit son amie, la laissant ouvrir la marche. Elle connaissait déjà bien les lieux et aurait pu faire le trajet les yeux fermés, mais elle restait une invitée et agissait comme telle. « Alors, quoi de nouveau depuis la dernière fois ? L’endroit ne désempli pas à ce que je vois. » Commenta la jeune femme qui lança un regard vers un petit groupe qu’elle avait aperçu au loin en arrivant.


say you won't let go ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Haley SandersLe vin est un puissant lubrifiant social
Haley Sanders
http://www.ciao-vecchio.com/t7125-haley-peace-begins-with-a-smil http://www.ciao-vecchio.com/t7132-haley-there-s-always-a-reason-to-smile
Faceclaim : Emily Bett Rickads
Messages : 117 - Points : 532
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Jso4
Âge : 31 ans
Métier : Propriétaire d'une guest house
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Sam 26 Sep 2020 - 16:49 )
Heureusement, elle n’avait visiblement pas fait trop attendre son amie et c’était tant mieux, Haley était d’origine ponctuelle, elle n’aimait pas être en retard. Et maintenant que Daya se tenait devant elle, elle constatait ô combien ça lui faisait vraiment plaisir de la revoir, elles devraient réellement s’organiser ce genre de soirée un peu plus souvent. « Je vais bien aussi. » Elle lui avait souri sur ses dires, refusant de se morfondre sur son sort puis mentionner ses problèmes. Evidemment que ça l’inquiétait, qu’elle était toujours aussi perdue et qu’elle ignorait quoi faire à ce sujet, hors Haley n’avait pas envie de se plaindre. Elle voulait profiter de cette soirée pour se changer les idées et non pas penser au fait qu’elle était malade, et que si elle n’écoutait pas rapidement les conseils du médecin, son état risquait de bien vite empirer. Tout était tellement compliquée et de voir prêter plus attention au temps qui s’écoulait la perturbait beaucoup plus qu’elle n’osait l’avouer. « Oh ? » Surprise, la jeune femme s’était penchée sur ce que sa camarade avait apporté et ce n’était pas son cœur qui s’excitait, mais son estomac qui faisait des siennes. Tout cela lui donnerait presque faim tant ça avait l’air délicieux. « Ta mère me gâte, tu la remercieras de ma part, elle est adorable. » C’était vrai qu’elles ne s’étaient jamais rencontrées cependant à chaque fois qu’Haley recevait quelque chose de sa part, elle aimerait sincèrement avoir l’opportunité de la voir un jour. La mère de Daya avait l’air d’être une bonne personne et si douce.

Tranquillement, elle avait guidé son amie au salon, déposant le panier sur un coin de la table et elle n’avait pu s’empêcher de détailler chaque chose présente à l’intérieur, curieuse. La confiture avait l’air bonne, est-ce qu’elle pouvait se faire un goûter à cette heure-là ? Si elle s’écoutait, Haley le ferait certainement cependant ce n’était pas vraiment raisonnable. « Qu’est-ce que je peux faire pour la remercier ? » Parce qu’avec toute cette attention, elle souhaitait sincèrement lui rendre la pareille seulement elle ne savait pas ce que la mère de son amie aimait. « Eh non, ça marche même plutôt bien. Je suis contente de voir que ça fonctionne et que les gens ont l’air d’apprécier. Certains décident même de revenir, ça fait plaisir. » Son sourire s’était illuminé sur ses propos car elle était réellement heureuse de voir que ce qui n’était qu’un projet au départ était véritablement concret et abouti désormais. Elle l’avait son petit cocon et son environnement familiale, c’était agréable. « Et toi ? qu’est-ce que tu racontes ? ca fait un petit moment qu’on ne s’est pas vu, tu dois bien avoir des choses à me raconter. » La vie était tellement pleine de surprises, bonnes ou mauvaises, qu’il n’y avait en vérité pas un jour sans qu’il ne se passe quelque chose. Et c’était ce qui la rendait si intéressante.  


I'll break it all
☾ ☾ ☾ I want to know how long it will takes get there Anyone can’t make me fall Though I am go astray in deepest maze I’m the one who make it real
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 1304 - Points : 1795
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Sam 17 Oct 2020 - 18:44 )
Pour toute réponse elle lui adressa un mince sourire. Au moins ça lui donnerait une bonne raison d’appeler sa mère, pensa-t-elle dans un coin de sa tête. Car oui, pour que Daya daigne appeler ses proches il lui fallait une bonne raison. Rien que cette année, elle n’avait dû appeler ses parents que trois fois dans l’année pour souhaiter les fêtes et les anniversaires, pas plus. Elle était connue pour être celle qui donnait le moins de nouvelles à sa propre famille. Ce comportement lui donnait d’ailleurs la réputation d’ingrate, de celle qui oubliait d’où elle venait. Jamais personne ne s’était dit qu’elle agissait de la sorte justement pour se distance de la personne qu’elle était autrefois et qui n’existe plus. Qu’avoir été conditionnée à penser qu’elle était seule, n’avait fait que renforcer cet éloignement qu’elle subit aussi bien que les autres. Elle le savait d’ailleurs que chacun de ses coups de fils était un sujet de conversation intense entre sa mère et ses sœurs. Dans un soupir, elle chassa ces pensées de son esprit et préféra se concentrer à nouveau sur la jeune blonde qui venait de reprendre la parole. « Tu n’as pas besoin de faire quoi que ce soit tu sais, juste ton merci suffira. » Répondit la métisse qui passa une main dans ses cheveux tandis que ses yeux se baladaient entre les personnes qui allaient et venaient dans le couloir.  

Naturellement, Daya s’intéressa à son amie dont le business avait l’air de fonctionner. Elle était contente de voir que les couloirs ne se vidaient pas d’ailleurs. Certes elle ne pourrait plus rester dans un tel endroit, ayant besoin de son calme à elle et la vie en communauté n’était pas vraiment son truc. Mais c’était tout ce qu’elle avait espéré pour la jeune femme pour qui elle eut un véritable coup de cœur la première fois où elle avait posé ses valises à Naples. « Même ceux qui n’y séjournent plus finissent par revenir. » Lâcha la créole avec une pointe d’humour mêlé à la nostalgie dans sa voix. « Je suis contente en tout cas, de constater que ça marche. Tu mérites. » Ses paroles étaient sincères. Lorsque la conversation se détourna sur la métisse, Daya lâcha un petit rire, mal à l’aise d’un soudain intérêt pour sa personne. Elle ne savait même pas par où commencer pour lui parler de sa vie actuelle. Il ne se passait pas vraiment grand-chose. Enfin, elle ne saurait pas vraiment juger de ça. Elle se laissait principalement porter par la romance qu’elle vivait depuis plus d’un an avec le père de son fils décédé. Encore une pensée qu’elle ferait mieux de chasser de son esprit. « J’ai effectivement des choses à te raconter, oui… » Toujours avec cette pointe de nervosité dans la voix, elle se racla doucement la gorge tandis qu’elle se calait au fond de son siège. « Dante m’a demandé de vivre avec lui. » Elle sortit cette information avec un regard fuyant. Elle ne se souvenait même pas si elle avait une seule fois employé son prénom dans l’une de leurs conversations d’ailleurs. Sûrement que non. Sûrement parce qu’elle l’avait appris il n’y avait pas si longtemps. Mais détail. « Ce qui est drôle quand on sait que je passe déjà presque tout mon temps libre chez lui, mais c’est… » Elle haussa les épaules l’air de remettre de l’ordre dans ses pensées. « Drôle. » C’était le seul mot qui lui venait à l’esprit. « Mais c’est bref… Sinon on a de nouvelles flûtes à l’école de musique. Les premières années sont contents. » Elle essayait de détourner la conversation, au moins parler de ça était moins embarrassant pour Daya.


say you won't let go ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Haley SandersLe vin est un puissant lubrifiant social
Haley Sanders
http://www.ciao-vecchio.com/t7125-haley-peace-begins-with-a-smil http://www.ciao-vecchio.com/t7132-haley-there-s-always-a-reason-to-smile
Faceclaim : Emily Bett Rickads
Messages : 117 - Points : 532
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Jso4
Âge : 31 ans
Métier : Propriétaire d'une guest house
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le Mer 21 Oct 2020 - 16:27 )
Si Daya et Haley étaient proches, elles ne connaissaient pas tout de la vie de l’autre et de ce fait, la blonde n’avait pas idée que sa camarade n’était plus particulièrement proche de sa famille. Elle ignorait tout de son passé et c’était le pourquoi elle était touchée à chaque fois qu’elle recevait quelque chose de la part de la mère de Daya. Le geste était adorable et une partie d’elle ne pouvait qu’en être envieuse parce qu’elle ne recevait jamais rien de sa propre génitrice. Si elle avait des nouvelles une à deux fois dans l’année, c’était déjà pas mal néanmoins elle ne s’attendait plus vraiment à rien maintenant, sa famille avait été remplacée par ses amies et ça lui convenait ainsi. Elle était reconnaissante envers tous ses proches qui l’entouraient et avec qui elles s’entendaient à merveille. La vie lui avait déposé sur sa route des personnes merveilleuses et elle ne changerait cela pour rien au monde. « Hum. Mais quand même. » Elle n’aimait pas recevoir sans jamais rien donner en retour. Haley était comme cela, elle aimait faire plaisir autant qu’on lui faisait plaisir puis ça lui semblait être la moindre des choses.

Le sujet de la guest house arriva naturellement dans la conversation et la jeune femme exprima sa joie quant au bon fonctionnement de la maison. Les affaires marchaient bien, oui, et en plus de cela de très belles amitiés s’étaient formées et Daya en était le parfait exemple d’ailleurs. « Merci, et tu sais très bien que tu seras toujours la bienvenue ici si besoin. » Certes, des années s’étaient écoulées depuis et nombreux étaient ceux qui désiraient vivre indépendamment, hors parce qu’on ne savait jamais ce que l’avenir réservait, Haley préférait lui répéter encre et encore qu’elle l’accueillerait toujours, quoi qu’il arrive. Confortablement installé, leur discussion avançait de bon train et la blonde avait machinalement détourné sur le sujet sur sa camarade, désireuse de savoir ce que celle-ci devenait et comment fonctionnait sa vie actuellement. « Dante ? » Sa réaction avait été instinctive, entendant ce prénom pour la première fois et si elle aurait dû faire le rapprochement avec ce garçon dont son amie lui avait déjà parlé, sur l’instant, Haley n’y avait pas songé. Elle le comprit lorsque l’indienne poursuivit ses explications et elle ne put que rire de plus bel en la voyant essayer de changer de sujet, pas du tout discrètement. « Ne pense pas t’échapper si vite, jeune fille. » L’avait-elle alors repris d’une voix grave, faussement outré. « Je suis ravie que vous ayez reçu de nouvelles flûtes mais pour le moment, c’est ce Dante qui m’intéresse. » Evidemment qu’elle était curieuse, comment ne pas l’être ? « Tu lui as répondu quoi ? Tu as accepté ? » Parce qu’il y avait une différence entre passer les trois quarts de son temps chez lui et vivre définitivement en sa compagnie.


I'll break it all
☾ ☾ ☾ I want to know how long it will takes get there Anyone can’t make me fall Though I am go astray in deepest maze I’m the one who make it real
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Haley || So no one told you life was gonna be this way  Empty
Sujet: Re: Haley || So no one told you life was gonna be this way ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Haley || So no one told you life was gonna be this way -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut