Revenir en haut
Aller en bas

-54%
Le deal à ne pas rater :
CARE Kit Pilates avec ballon, tapis, anneau et pompe
22.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

- Sexy | Lucia & Zaphira -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
Faceclaim : Alison Brie ©méphistophélès
Messages : 8326 - Points : 2656
Sexy | Lucia & Zaphira Tumblr_inline_o0c3wf3lGh1rifr4k_500
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Dim 20 Sep 2020 - 0:09 )
SexyLucia & Zaphira
Voici votre sujet aléatoire avec une situation préparée par nos soins. Si vous avez un souci, une question, n'hésitez pas à nous contacter. Bon jeu !

@Lucia Gagliardo, @Zaphira Hanin
Situation Zaphira était en train de s'habiller quand elle entendit du tumulte dans la cage d'escalier. Ni une, ni deux, elle passa sa serviette autour d'elle pour cacher ses sous-vêtements et alla jeter un coup d'œil. Elle eut le malheur de trop s'avancer. Voilà qu'un courant d'air à fermer la porte derrière elle : coinçant sa serviette par la même occasion. Sans ses clés, il lui est impossible de rentrer. De toute façon, il est trop tard. Lucia se tient devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @fassylovergallery
Messages : 125 - Points : 338
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Dim 20 Sep 2020 - 11:00 )
Sexy || Lucia x Zaphira

1b2o.gifLa nuit précédente était fort sympathique. La styliste l’avait passée chez Juan, suite à leur rendez-vous, ça a fini en conversations sérieuses et elle n’a pas pu le laisser ce soir là, elle savait qu’il allait cogiter toute la nuit et de ce fait, elle voulait être présente à ses côtés, sait-on jamais. Mais ce matin il était parti à ses occupations pendant qu’elle prenait son temps avant de quitter l’appartement et revenir à son atelier. Un réveil digne d’une princesse des temps modernes, tout doucement, elle quitta son lit pour prendre sa douche et une fois propre, elle se rendit compte que son ventre gargouiller, elle se mit alors à chercher quoi manger pour enfin s’installer devant Netflix, scrollant en cherchant quelque chose à regarder pour l’accompagner pendant son repas, malheureusement, sa faim était plus grande et elle finit son bol de céréal avant de trouver quoi manger.

Elle souffla, exaspérée de ses hésitations mais se rassura que c’était pour le bien de toute façon, comme ça elle irait s’habiller, c’est cool de rester en serviette pendant cette chaleur, mais c’est encore mieux de porter des vêtements, sait-on jamais. Ni une ni deux, elle récupéra sa culotte propre qu’elle trimballait tout le temps dans son sac à main et hésita une nouvelle fois si elle porterait ses vêtements de la veille ou de piquer un haut à Juan et passer la journée dedans. Mais encore une fois, le temps de se décider, elle entendit beaucoup de bruit dans la cage d’escalier, et curieuse comme elle est, et surtout inquiète, elle ne put s’empêcher d’aller y jeter un coup d’oeil, ne pensant plus au fait qu’elle était quasi nue et puis tant pis, c’était peut-être une urgence.

Ne voyant rien du pas de la porte, elle s’avança pour vérifier si le bruit venait d’en haut ou d’en bas mais entendit surtout un claquement de porte qui la fait sursauter. Elle se retourna, posant sa main sur son coeur en tachycardie et par la même occasion sa serviette avant de se rendre compte que c’était la porte de l’appartement qui s’était enfermée. Un juron sorti de sa bouche et elle couru pour essayer de l’ouvrir, mais maudite porte des temps modernes, maudite technologie qui coince les portes systématiquement ! « Et merde ! » Elle tenta une nouvelle fois de l’ouvrir, paniquée à l’idée de croiser une autre personne autre que Juan et encore plus paniquée à l’idée qu’il ne revienne pas rapidement.




above the clouds.
Strive for progress, not perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Gagliardo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lucia Gagliardo
Faceclaim : Nina Dobrev (TAG)
Messages : 38 - Points : 85
Âge : 29 ans
Métier : Ancienne traductrice dans une grande maison d'édition. Elle décide de se lancer à son compte.
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Lun 21 Sep 2020 - 16:48 )
Comment ça, ce n'est pas le bon texte? Incrédule, j'ouvre la bouche pour répliquer mais les mots me manquent. Je me sens rougir comme une langoustine dans un bain d'eau bouillante. Mon ancien mari passe une bonne partie de son temps libre à bousiller ma réputation de traductrice, ce n'est pas le moment pour moi de lui donner raison.

— Je suis sincèrement navrée, Monsieur Rossi, finis-je par lâcher.
— Ce n'est rien. Je vous ai donné le mauvais texte à traduire, cela arrive. Mais c'est gentil à vous.

Un vague de soulagement me submerge aussitôt. Le soucis ne vient donc pas de moi! Une chance! Pour autant, j'ai comme l'impression que tout ne va pas se régler aussi facilement. Reste encore la question du paiement et va t-il, oui ou non, vouloir que je lui traduise le texte pour lequel il m'avait initialement engagé. J'ai parlé trop vite, mon soulagement se désagrège. J'ai mal au ventre.

— Peut-être pourrions-nous discuter à l'intérieur de votre appartement? hasardé-je.
— Non.

La réponse est sans appel, tranchante. Je me racle la gorge comme pour avaler la pilule de la honte. En travaillant en maison d'édition, j'ai côtoyé bon nombre de personnes excentriques, vindicatif et hautaine. A quelque part, je suis censée être blindée face à ce genre de comportement, mais non.

J'avise la cage d'escalier dans laquelle nous discutons et ne je peux m'empêcher de trouver cela douteux. J'ai l'impression d'être une demandeuse de crack qui négocie le prix de sa came.

— D'accord. Et concernant le paiement...
— Quel paiement? qu'il s'emporte à ma grande surprise. Vous avez traduit le mauvais texte!

Sa mauvaise foi me laisse pantoise. Complètement désarçonnée, je suis incapable de répondre dans l'immédiat. Tant et si bien qu'il pense la conversation terminée et ferme sa porte. Dans un élan de lucidité, je bloque la planche de bois en y incrustant mon pied.

— Quoi?! grogne t-il.
— Et bien, je comprend parfaitement que vous ne souhaitez pas payer pour un travail qui au final n'a pas été accompli comme vous le souhaitez...

Faux! Je ne comprend pas. C'est son erreur, pas la mienne. Toutefois, j'espère que lui passer un peu de pommade va adoucir sa mauvaise humeur. Pendant une seconde, je songe à lui envoyer le russe chez je loge. Monsieur Rossi agirait moins au con.

— Mais pourrais-je au moins récupérer la traduction que je vous ai faites?

Dès le début, son histoire puait l'arnaque. Il ne voulait aucun échange de fichier. Il m'a donné un texte au format papier. Il ne voulait aucun virement. Aujourd'hui avait lieu l'échange. Je lui remettais la traduction et en échange, il me donnait du liquide. Si d'ordinaire je m'y serais refusée, en ce moment je n'avais pas le choix. Mon compte bancaire est gelé.

— Pourquoi je ferais ça?


Pourquoi? Un rire nerveux agite mes cordes vocales. Il est sérieux?

— Et bien, j'ai travaillé dessus. Donc soit vous me payez, soit je le récupère.
— C'est une honte! Vous êtes chez moi! Comment osez-vous venir ici pour ainsi m'arnaquer?!
— Non! Ce n'est pas ça! C'est vous qui...


Son visage devient rouge de colère.

— Vous osez me traiter de voleur?!

La fureur dans le fond de ses yeux bordés de rides m'oblige à reculer. Il en profite pour me clamer la porte au nez, me laissant seule, sans argent et sans texte. Je toque une première fois. Pas de réponse. Une seconde, puis à la troisième, il hurle qu'il va appeler les flics si je continue.

— Okay, soufflé-je au bord des larmes.

C'est à se demander si je n'ai pas écrasé un bébé chiot dans une vie antérieure pour être aussi poissarde! La mort dans l'âme, je descends les escaliers en traînant des pieds et à peine ai-je atteint le palier d'en-dessous que je croise une voisine de ce monsieur Rossi.

— Bonjour, que je lâche machinalement avant de poursuivre ma route.

Puis je me stop, à peine ai-je tourné le dos à cette pauvre femme. Curieuse mais surtout ébranlée de trouver une inconnue à moitié nue, je repense à l'épisode de Desparate Housewifes, celui où Suzanne se retrouve enfermée dehors, en tenue d'Eve. Se peut-il que... Malgré-moi, un sourire s'affiche. C'est cocasse comme situation.

A tout hasard, je me tourne vers l'inconnue.

— Est-ce que par hasard vous seriez enfermée dehors?
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @fassylovergallery
Messages : 125 - Points : 338
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Lun 21 Sep 2020 - 19:30 )
Sexy || Lucia x Zaphira

1b2o.gifLa vie de Zaphira devenait de plus en plus chaotique ces dernières semaines. A chaque fois qu’un événement heureux se passait il fallait qu’une multitude de mauvaises situations lui arrivent, pourtant on dit que le Karma est bon et mauvais. Bon si tu fais quelque chose de bien, mauvais sinon. Or la styliste n’était pas une mauvaise personne, elle ne ferait même pas de mal à une mouche mais à force, elle se disait qu’il était peut-être temps de se remettre correctement en question, demander à son entourage si vraiment ils trouvaient que c’était une bonne personne, revoir ses défauts et les personnes qu’elle a pu blesser par le passé ! Entre temps, la porte ne voulait toujours pas s’ouvrir et ça criait au-dessus d’elle à l’arnaque et au vol, il ne manquait plus que ça, si en plus la police allait débarquer… Elle était frustrée et au bord des larmes, elle ne voulait pas qu’on la voit, de nature pudique… Elle n’était même pas chez elle et ne connaissait personne dans cet immeuble, et puis… Et puis elle avait une réputation à sauver aussi, et si c’était quelques uns de ses abonnées sur instagram ou des gens avec qui elle avait déjà travaillé ?

Zaphira était en panique totale, d’autant plus qu’elle entendait des pas descendre de l’escalier, elle espérait que ça soit la femme qui descende et non pas l’homme, à l’entendre crier, elle ne voulait pas du tout croiser sa route. Elle se mis au coin et s’accroupie, ne pouvant faire autrement. Elle était dans une position de vulnérabilité et ne voulait ni voir ni parler à quelqu’un et par conséquent, elle mit sa tête sur ses bras croisés, qui sont eux-même sur ses genoux. Avec un peu d’espoir, elle serait tellement discrète et l’autre personne tellement énervée qu’elle ne remarquerait pas sa présence. Malheur. Surprise, elle redressa sa tête suite au bonjour lancé. Elle pesait le pour et le contre, si elle répondait, la personne se douterait bien de quelque chose or elle avait l’air pressé maiiiis encore une fois la chance n’était pas aux côtés de la nord africaine.

« Euh… oui, j’en ai l’impression. » elle se redressa mal à l’aise, se frottant d’une main la nuque et de l’autre, retenant sa serviette, hors de question que la situation lui échappe encore plus que maintenant ! « ça va ? Je suis désolée je crois j’ai un peu trop entendu de votre conversation, mais ça va aller ? » la personne en face d’elle n’avait pas l’air d’aller bien, évidemment. Ses yeux étaient mouillés, on sentait bien qu’elle se retenait de pleurer, et puis ces gens qui utilisent leur pseudo force et leur voix haute à tort et à travers, Zaphira ne pouvait pas les supporter, et comme elle l’avait deviné, c’était une histoire de client et prestataire. Elle ne connaissait que trop bien ce genre de dispute et ce genre de personnes et c’était probablement pour ça qu’elle osait en parler avec la brune qui se tenait devant elle. « J’aurai appelé la police mais mon téléphone est à l’intérieur aussi. » Elle haussa nonchalamment les épaules en regardant tristement la porte.




above the clouds.
Strive for progress, not perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Gagliardo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lucia Gagliardo
Faceclaim : Nina Dobrev (TAG)
Messages : 38 - Points : 85
Âge : 29 ans
Métier : Ancienne traductrice dans une grande maison d'édition. Elle décide de se lancer à son compte.
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Mar 22 Sep 2020 - 22:23 )
C'est peut-être mesquin de ma part mais en un sens, je suis soulagée à l'idée de croiser une autre poissarde que moi. D'ordinaire, ce genre de mésaventures me tombent sur le coin de la binette et épargnent les âmes chanceuses qui gravitent autour de ma personne. Même si ça n'efface pas le comportement abject de monsieur Rossi, j'ai au moins la satisfaction de ne pas être seule dans les sables mouvants de la honte.

Consciente de son malaise, je refoule mon envie de pleurer pour arborer un sourire qui se veut bienveillant. D'ailleurs, je suis loin de la juger et l'idée même de me moquer me paraît abject. Comme dit, je sais ce que c'est. Et par chance, elle finira par rire de cette anecdote autour d'un bon chardonnay lors d'une soirée entre amis. Tout du moins je le lui souhaite. Tout comme j'espère rire des malheurs qui talonnent mon existence ces dernier jours, pour ne pas dire ces dernières années.

L'inconnue m'arrache un faible haussement d'épaules lorsqu'elle évoque l'altercation avec Monsieur Rossi. Est-ce que je vais bien? Non. Est-ce que je vais l'admettre? Non plus. Car le soucis est bien plus profond qu'un client qui a eu l'audace de m'arnaquer. Nerveuse et me laissant plonger dans les méandres de mon esprit torturé, je triture la hanse de mon sac à main.

— Ne vous inquiétez pas. Avec un bon verre de merlot, cette histoire sera vite oubliée, assurée-je en feintant la désinvolture.

L'évocation de la police me troue l'estomac d'angoisse. Une boule énorme qui me plombe, quand bien même elle explique que son téléphone est à l'intérieur de son appartement. J'ai suffisamment de soucis et même si je ne suis pas en tord dans cette histoire,la simple idée de me confronter aux force de l'ordre me tétanise. Beaucoup trop de remous pour si peu. Je m'assois seulement sur trois jours de travail intensif, à me nourrir de caféine par intraveineuse.

— C'est bien gentil mais de toute façon...

De toute façon j'ai été trop conne pour qu'il y'ai la moindre trace écrite de notre accord. Avide de vouloir de l'argent vite fait et en liquide, je me suis laissée avoir. Je soupir et laisse ma phrase en suspens. Soudainement, je me souviens que cette pauvre femme est à moitié nue devant moi et surtout, qu'elle est coincée à l'extérieur.

— Oh, attendez!

Prise d'un sursaut de lucidité, je pose mon sac à main dans les escaliers et en extirpe un cardigan fleuri, au tissus fluide mais surtout, long. Il lui arrivera au moins jusqu'au dessus du genou, je suppose.

— Tenez.

Je lui tend le vêtement et farfouille une nouvelle fois à l'intérieur de mon fourre-tout. J'y trouve des bonbons à la menthe, un mini lisseur à cheveux, un tournevis pour me défendre en cas de problème même si je doute avoir le courage de m'en servir, une multitudes de carnets et d'agenda et enfin, mon téléphone portable.

— Vous voulez peut-être appeler quelqu'un? Un serrurier? Votre petit ami?
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-once-in-a-while-blow-y http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-in-my-defense-i-was-left-unsupervised
Faceclaim : Adelaide Kane - @fassylovergallery
Messages : 125 - Points : 338
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le Mer 23 Sep 2020 - 12:15 )
Sexy || Lucia x Zaphira

1b2o.gif« Vous avez bien raison ! » elle sourit sincèrement d’un air compatissant. « Et je comprends, j’espère que tout va s’arranger pour vous ou du moins, que vous puissiez rebondir de plus belle. » elle venait toujours de la rencontrer mais la brune n’avait pas l’air d’une mauvaise personne. Zaphira était le genre de personne à faire confiance à son flair plus qu’aux faits réels et elle trouvait toujours une excuse, après réflexion, aux personnes qui font du mal autour d’eux, c’était peut-être naïf de sa part ou même idiot mais elle était comme ça et c’était probablement la seule qualité qu’elle aimait en elle, inutile d’essayer de la convaincre du contraire !

Puis encore une fois, son flair a vu juste. A quel moment on offre un cardigan aussi beau à une totale inconnue ? Elle hésita un moment, en fait, elle avait peur que celle-ci décide de partir sans qu’elle puisse lui rendre ce qu’il lui appartenait. « Oh non ne vous inquiétez pas, avec un peu de chance je vais pas croiser beaucoup de monde ! » en effet, même à la guest house elle croise rarement des gens dans la cage d’escalier, alors là un immeuble, à une heure où tout le monde, ou presque, est censé être au travail.
Elle observait la jeune femme devant elle en sortir un tas d’objets de son sac et sourit encore une fois, s’il y avait bien un point commun entre elles, c’était bien de trimballer des choses plus ou moins inutile pour allourdir son sac et souffrir après de douleurs à l’épaule, du moins c’était le cas de la styliste. « par contre je prendrai bien le téléphone oui ! »  son visage s’illumina; à notre époque, le téléphone était l’objet le plus important, sans lui on avait l’impression que notre vie est en danger ! « et non non c’est juste un… ami. » allez comprendre pourquoi elle avait paniqué et se sentit obligé de se justifier. D’un côté, même si elle partageait plus que de l’amitié avec Juan elle n’était pas encore prête à se lier à lui ou à n’importe quel autre personne d’ailleurs, puis d’un autre, elle ne savait pas réellement ce que pensait Juan vis à vis de leur relation, elle était dans son territoire et ne voulait pas lancer des rumeurs à tout va, sait-on jamais.

Malheureusement, elle ne connaissait pas le numéro par coeur, un détail qui lui a échappé, elle souffla d’exaspération avant de composer le numéro de sa meilleure amie. Elle ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour elle mais avec un peu de chance elle pourrait trouver son carnet d’adresses au milieu de sa chambre bordélique pour appeler Juan ou trouver une meilleure solution d’ailleurs. Mais après quelques échanges, elle allait venir la récupérer, heureusement qu’elles vivent ensemble et qu’elle peut avoir accès à ses vêtements. « Tenez merci beaucoup, vous me sauvez la vie. Elle va venir me récupérer. » elle rendit le téléphone à la demoiselle. « je vous aurai laissé ma carte de visite mais je ne l’ai pas aussi, mais si vous avez besoin de quelque chose, vous n’avez qu’à chercher Zaphira Hanin sur les réseaux sociaux vous pouvez me contacter. » elle ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour elle mais c’était le minimum qu’elle puisse proposer. Elle voulait en quelques sortes lui rendre la pareille car Zaphira lui était vraiment reconnaissante, non seulement pour le téléphone mais également pour sa bienveillance, ça faisait toujours plaisir de rencontrer des gens qui sont prêt à proposer de l’aide malgré leurs propres problèmes et soucis.




above the clouds.
Strive for progress, not perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sexy | Lucia & Zaphira Empty
Sujet: Re: Sexy | Lucia & Zaphira ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Sexy | Lucia & Zaphira -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut