Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
22.69 €

 

- silent passion // zaphira -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
silent passion // zaphira Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
silent passion // zaphira Empty
Sujet: silent passion // zaphira ( le Dim 20 Sep 2020 - 11:40 )
silent passion

zaphira & sowan

Dix-sept heures. La voiture s’arrête devant mon immeuble, offrant une vue imprenable sur la bâtisse où j’ai trouvé refuge, depuis plusieurs années maintenant. Six ans. Six ans que j’ai été transféré à Naples, fuyant la réalité que je m’étais imposé ailleurs. Six ans que je garde mes secrets, enfuis, comme la peste, en moi. Six ans. Je pourrais presque sentir le poids des années écraser mes épaules, me rappeler que je vis, en quelque sorte, dans le mensonge. Prison, conneries d’enfances, jumeau absent et davantage, une vie sentimentale complètement nulle. De ma faute, sûrement. Trop bon ami, jamais vraiment, le mec qu’on observe avec davantage d’attention. Au fond, ce n’est pas grave, je me réjouis pour mes proches, là où ma vie à moi, stagne dangereusement. En parlant de vie sentimentale…j’avais soigneusement envoyé un message à ma meilleure amie, l’invitant à passer la soirée chez moi. Soirée pizza, télévision et conneries. Tout ce que j’aime, tant que je suis coincé chez moi. Récemment, je n’arrête pas de sortir, me faisant traîner dehors par des collègues avides de combler ma solitude. Ils sont gentils, mais un peu trop envahissants, par moment. Je fus donc soulagé quand je reçu une réponse positive de Zaphira.

Remerciant le chauffeur, je sors avec Kiki, mon panda roux, amené sur le terrain. J’avais eu la mauvaise surprise, hier, d’être entraîné à trois heures de Naples pour une mission importante. Ça m’avait pris plusieurs heures, pour cracker les codes, pour arriver à stopper un événement fâcheux qui aurait pu se produire. Du coup, je ne rentrais que maintenant et, demain, c’est congé assuré ! Merci bien…Attrapant mes clefs, je rentre dans mon appartement au rez-de-chaussée. Mon hérisson et mes chats m’attendent sagement, m’accueillant avec animation – les chats, pas mon hérisson, lui, il dort -. Heureusement, l’espace de l’appartement est assez grand, m’offrant de quoi pouvoir bouger sans marcher sur tout le monde. Kiki descend et va se faufiler dans son assemblage, sa petite maison improvisée où il trouve ses repères. Filant sous la douche, j’enfile des vêtements propres et agréables. Un training blanc, un t-shirt kaki assez large ne laissant rien voir d’une musculature légèrement tracée. Rien de bien extravagant, mais qu’importe, Zaphira sait ce que je suis, comment je fonctionne. La preuve en est, avec la pièce montée exprès pour mes trois écrans, mes tours et l’assemblage informatique hors du commun pour travailler de chez moi en urgence.

Je commence à ranger lentement, une tasse de café fumante sur le plan de travail quand, enfin, la sonnette résonne. Directement, je suis mon myocarde bondir et me maudit silencieusement. Parce que Zaphira est ma meilleure amie, certes, mais également la fille pour qui j’ai un faible depuis près de quatre ans. Oui…quatre années à trouver une fille à son gout, à nourrir des sentiments pour elle, sans jamais rien en dire. Ça c’est moi. Silver me balancerait que je n’ai pas de couilles, que je suis stupide. Mais Silver est différent, lui, il accumule les conquêtes, là où moi, je n’ose pas les trouver. Barbe de plusieurs jours, j’avais carrément zappé de me raser et mes cheveux, n’en parlons pas, ils deviennent trop longs. Me dirigeant vers la porte, j’ouvre celle-ci, un sourire sur le visage. « Salut toi ! Entre. Fais pas attention au bordel, j’ai pas eu le temps de ranger en revenant. » Ce n’est pas que je sois bordélique…mais presque. On va dire ça autrement, j’ai ma façon bien à moi de ranger les choses…voilà !


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 155 - Points : 514
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Lun 21 Sep 2020 - 10:11 )
Silent Passion
Sowan & Zaphira


La chaleur était étouffante dans les ateliers de la styliste bien que les climatisations soient toutes allumées. Elle avait passer la journée à courir à droite et à gauche finalisant les dernières retouches et les derniers patrons pour le lancement de la nouvelle collection Automne/Hiver. Entre appels téléphoniques, paperasses, rendez-vous avec les différents membres de l’équipe et des stories sur instagram pour la transparence et la présence digitale pour le marketing des temps modernes, elle avait zappé de manger et surtout, oublié de se poser une dizaine de minutes histoire de reprendre son souffle. Cependant, Zaphira était amoureuse de son boulot et amoureuse de ce genre de journée. Elle avait l’impression d’être satisfaite et de faire quelque chose de sa vie et par conséquent, elle rayonnait comme à son habitude, en motivant celles et ceux qui n’en pouvaient plus. Et puis, il fallait aussi noter que Zaphira voulait finir le plus tôt possible pour libérer le personnel d’un côté, elle faisait attention à leur bien être et d’un autre, elle devait passer la soirée avec son meilleur ami qu’elle n’avait pas vu depuis plusieurs jours déjà.

Elle ferma et quitta les locaux à dix-sept heure trente et se dirigea vers la guesthouse aussi vite qu’elle le put, elle avait un excès d’énergie bien qu’elle se sentait épuisée au fond, ça faisait une dizaine de jours depuis qu’elle avait adopté cette routine mais heureusement, tout était fait, il ne manquait plus que la confection et le lancement, chose qu’elle appréhendait bien évidemment, comme à chaque nouvelle pièce qu’elle présentait. Durant le trajet, elle appela les quelques personnes qu’elle n’a pas eu le temps d’appeler plutôt dans la journée et continuait de parler “boulot” jusqu’à son arrivé chez elle. Encore là, elle grouillait pour enlever ses vêtements les jetant par ci par là avant de sauter dans la douche, ce n’était que lorsque l’eau chaude touchait son corps qu’elle se rendit compte à quel point elle était tendue, malheureusement, elle n’avait pas le temps d’en profiter, son ami l’attendait et elle était déjà en retard.

Une demi heure plus tard, elle était habillée, cheveux mouillés attachés dans un turban assorti à sa tenue devant l’appartement de Sowan. Elle sourit en voyant la tête de son ami et se jeta sur lui pour une forte étreinte. « Comment tu vas ? » Elle pénétra dans la pièce “ne faisant pas attention au bordel”. Sowan ne connaissait clairement pas la vraie définition du bordel, s’il venait chez elle, il ne lui ressortirait plus du tout cette phrase. Non pas que Zaphira était bordélique, mais elle comprenait les gens comme elle, passionnés par quelque chose et tellement actif et absents qu’ils ont rarement le temps de ranger. Du moins, c’est ce qu’elle se répétait pour éviter de culpabiliser et se mettre une énième pression. « Tu m’as manqué ! ça a été ton petit trip ? » elle posa la question sans le regarder, bien trop occupée à embrasser et papouiller ses chats qu’elle aimait comme si c’était les siens, les traitant par la même occasion comme des bébés humains qui comprenaient ce qu’elle disait.


(c) DΛNDELION


Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
silent passion // zaphira Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Lun 21 Sep 2020 - 13:26 )
silent passion

zaphira & sowan

Sourire qui glisse sur mes lèvres, alors que la porte s’ouvre, que son visage apparaît. Unique moment où, je me sens bien, et mal, en-même temps. Partagé en deux, fragilisé pour des raisons trop stupides, trop enfantines. Gosse qui a le béguin pour sa meilleure amie. Cliché ridicule qu’on voit dans les films romantiques…ma vie n’est pourtant pas un film à l’écran, chez moi, il n’y aura probablement pas de happy end. Ce n’est pas grave, j’ai appris à exister à travers mes sentiments. J’ai tenté, d’aimer ailleurs, j’ai réussi durant près d’un an…mais les émotions ne se sont jamais effacées, véritablement. Zaphira restait présente. Silver aurait foncé, aurait déjà fait fonctionner la magie, mais je ne suis pas lui, je suis moi. Le jumeau pathétique. Le jumeau trop calme, trop discret, pour être véritablement remarqué. Elle se jette dans mes bras et je ris légèrement, lui rendant son étreinte. Je retrouve ma normalité, mes secrets, mais également le plaisir de la revoir. Posant un baiser dans ses cheveux, je la relâche et ferme la porte derrière elle…pas convenablement. Par mégarde, une ouverture reste et causera bien des soucis, plus tard. « Je vais bien, un peu fatigué, mais ça va. Et toi ? »

Je me tourne vers elle, alors qu’elle est déjà sur mes chats. Gargouille ronronne avec son pelage gris clair. Chat trouvé au refuge, ramené sur un coup de cœur. Puis, il y a Zéphir, les yeux aussi bleus que l’océan, d’une fourrure blanc immaculé. Trouvée dans la rue, mal nourri, blessures couvrant son corps. J’avais craqué, manqué de le perdre à cause de soucis de santé. Mais aujourd’hui, il va bien. Paresseux, pacha, gros et câlin à souhait. Bébé est toujours dans son coin, mon petit hérisson…je crois, où peut-être est-il en vadrouille dans l’appartement ? Sûrement. Quand à Kiki, mon panda roux, il balance sa longue queue tout en observant la scène et en grignotant une friandise. Et je l’observe. Elle me tourne le dos. J’aimerais être à la place de Gargouille et Zéphir, j’avoue, je suis même jaloux de mes chats. Mais c’est un léger sourire qui vient caresser le coin de mes lèvres… « Tu m’as manqué aussi… » et il n’y a rien de plus vrai. Mais après tout, c’est une vérité. Un meilleur ami et une meilleure amie, se manquent, non ? La normalité…parfois j’aimerais m’en arracher, avec elle, silencieusement. Haley l’a deviné.

« Et bien, en considérant que c’était pour le boulot, disons que ce n’était pas super amusant. J’ai pas arrêté d’être sous pression, mon patron hurlait des ordres. Même kiki a fini par se cacher…mais j’ai fini par réussir ce que j’avais à faire. » Dis-je simplement en haussant les épaules. « Tu as faim ? » je passe à ses côtés, attrape mon téléphone portable. « Pizza ou autre chose ? J’ai encore rien mangé aujourd’hui et je meurs de faim… » et encore, le mot est faible. « J’ai à peine eu le temps de prendre une douche et de me changer, c’est pour te dire. » Soupirais-je en me laissant aller dans le canapé. Kiki saute de son perchoir et vient se placer sur l’accoudoir, au niveau de ma nuque.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 155 - Points : 514
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Lun 21 Sep 2020 - 14:14 )
Silent Passion
Sowan & Zaphira


Elle se sentit bien dans les bras de son meilleur ami. Si on lui demandait comment elle l’avait connu, elle ne s’en rappellera pas et c’était la seule fois d’ailleurs qu’elle remerciait l’Alcool. Elle était bourrée, il avait un hérisson en pleine sorte de soirée, elle est allée vers lui, aussi simple que ça. Elle n’a pas vomit normalement, du moins, c’est ce qu’il lui disait, mais elle savait que cette nouvelle rencontre allait durer pour plusieurs année voire toute une vie. En effet, Zaphira adorait le côté discret et mystérieux de Sowan, c’était un petit geek qui ne collait pas spécialement aux stéréotypes des informaticiens, il ne portait pas de lunettes rectangulaires et il n’était pas aussi maigre qu’une allumette, non. Sowan était timide mais relativement sociable, il savait rire et blaguer tout en restant calme et puis il n’était pas idiot, elle en avait plus que marre de ces hommes aux mains baladeuses qui se permettaient de tirer l’avantage des filles bourrées ! Sowan était tout le contraire, il ne la jugeait pas et il n’était pas méchant avec elle.

Puis ils vivaient tous les deux à Naples, ils ont gardé contact et se sont recroisés, il l’a vu dans presque tous ses états, elle ne se cachait pas avec lui et ne faisait pas semblant et elle espérait qu’il ferait de même, bien qu’il prétendait avoir une vie pas intéressante, elle se doutait qu’il lui cachait des choses mais elle était patiente, il lui en parlerait quand il serait prêt et jusqu’au moment venu, elle tâchait de rester à ses côtés, le soutenant dans tout ce qu’il souhaitait faire. « Me parle pas de fatigue, j’ai pas envie d’y penser ! » ce n’était pas méchant ce qu’elle disait, mais si elle s’entendait, ou si elle disait à haute voix qu’elle était aussi fatiguée, elle se serait endormie dans les cinq minutes qui suivraient. « Aanw pauvre Kiki. » dit-elle en faisant une moue triste en caressant la tête de l’animal en question. « Contente de ta réussite ! Je sais que t’es doué moi. » Elle sourit de toutes ses dents. Zaphira ne comprenait rien du tout au domaine de Sowan. Elle était curieuse et ça l’intéresserait d’apprendre à faire de petits programmes mais elle n’avait ni le temps ni la motivation pour s’y consacrer malheureusement. Cependant, elle était toujours admirative devant son ami, elle avait l’impression qu’il n’en faisait qu’un avec ses machines et ça la fascinait de le voir travailler, le voir concentré les yeux devant l’écran, le voir dans son élément changeait du Sowan timide, il laissait place à une personne vraiment confiante et passionnée.

Elle rit une nouvelle fois en se relevant enfin du sol pour s’installer correctement sur le sofa; « Parfois je suis choquée de comment on peut avoir des journées plus ou moins semblables sans qu’on soit ensemble. » Si Sowan n’avait pas de jumeau, elle se serait permis de l’appeler “mon double” car même si ça n’en a pas l’air, ils avaient plus d’un point en commun. « Pareil, mes cheveux sont encore mouillés d’ailleurs. Et je crois je veux un hamburger, je veux manger quelque chose de vraiment lourd. » dit-elle en enlevant son turban et en arrangeant ses cheveux grossièrement avec ses doigts, et puis tant pis pour son poids, c’est pas comme si elle faisait tout le temps attention, elle était gâtée par la nature, pourquoi s’en priver alors ? Même si elle courait pratiquement tous les matins. « Euh, Sowan ? Il est ou ton hérisson ? Je l’ai pas vu aujourd’hui. » Effectivement, Zaphira avait une routine quand elle rentrait chez son meilleur ami : papouiller les chats, papouiller Kiki s’il est de bonne humeur et saluer bébé, de loin. Elle avait toujours un peu peur de trop s’en approcher bien qu’il soit adorable.

(c) DΛNDELION


Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
silent passion // zaphira Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Mar 22 Sep 2020 - 14:55 )
silent passion

zaphira & sowan

Moi je me souviens, de cette rencontre. Je me souviens de cette femme qui approche, pleine de vie, bourrée, en train de regarder Bébé. Je me souviens avoir souri avec amusement, mais rougit comme un enfant face à sa vision. Je me souviens aussi l’avoir aidée comme je le pouvais, en la ramenant chez elle. Lui avoir laissé mon numéro, au cas où elle aurait besoin d’aide. Parce que je suis comme ça…Et puis, je me souviens, avoir commencé à éprouver davantage que de l’amitié, paralysé par cette idée. J’ai souvent essayé de le lui dire, de lui murmurer. Mais à chaque fois, je me ravisais, considérant notre amitié comme précieuse. Puis, je me murmurais qu’elle n’aurait rien à faire avec un mec comme moi, qu’elle méritait davantage. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, sans doute, mais je ne le saurais jamais. Enfermé dans mes idées, dans mes peurs, dans mes questionnements. Enfermé dans mes émotions, dans mes sentiments qui ne cesses d’exister, même quand je suis en couple avec une autre. Je vais devoir vivre avec, je l’ai accepté et ce n’est pas si dramatique que ça. Tant que je la garde comme amie, c’est le principal.

« D’accord… » Dis-je simplement quand elle me dit de ne pas parler de fatigue. Je comprends qu’elle doit être épuisée. Peut-être finira-t-elle par s’endormir sur le canapé, ce qui me fera sourire, comme toujours. Et je ferais en sorte de poser un plaide sur elle, comme un con, avant d’éteindre les lumières et activer son réveil pour le lendemain…ça ne serait pas la première fois. « Ma réussite, c’est un grand mot. » M’amusais-je un peu. Pour moi, ce n’est pas vraiment compliqué, je ne vois pas là une réussite évidente. Ma vie est banale. Je ne fais pas un grand métier qui rapporte énormément, je me contente de vivre par le gouvernement, mais beaucoup trouvent ça sympas. Si seulement ils savaient, comment ma vie a commencée…ils seraient surpris. Même Zaphira ne sait pas, que j’ai fais de la prison six mois. Elle ne sait pas, que je suis puceau. En réalité, elle ne sait que ce que je lui donne, pour me protéger, la protéger aussi. Ma maladie récente est mise sous silence, inutile de l’alerter, de la rendre nerveuse avec mon état de santé. Je ne l’accepterais pas. Elle se redresse et je ris un peu face à sa remarque. « Que veux-tu, on est pas si différents apparemment. »

Sur certains points, seulement. Quand elle me demande un hamburger, je secoue la tête positivement. Elle relâche ses cheveux encore humides et je souris, observant ses gestes, avant de me reprendre. Alors que je compose le numéro, je fronce les sourcils. « Bébé…il est… » Et c’est là qu’un hurlement retenti dans le couloir, un truc strident, atroce. « UN MONSTRE. » Un monstre ? J’échange un regard avec Zaphira, avant de me lever brusquement, trébuchant et me rattrapant de justesse à la jeune femme, mes mains posées sur sa taille. Je la relâche immédiatement… « désolé… » Murmurais-je, avant de m’élancer dehors et de trouver…bébé en boule, devant une femme tombée dans les pommes. Attends, Bébé, le monstre ? « Et merde ! Bébé ! » que je m’exclame brusquement, observant la femme et l’animal en boule. Pour l’heure, bébé est secondaire… « Madame ? Madame ? Vous allez bien ? » Que je murmure en tapotant un peu sa joue, complètement décontenancé par ce qui vient de se passer…Elle est vraiment tombée dans les pommes à cause d’un hérisson ? Chacun ses phobies vous me direz…




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 155 - Points : 514
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Mar 22 Sep 2020 - 17:03 )
Silent Passion
Sowan & Zaphira


Elle ne voulait pas le vexer, ni lui faire regretter ce qu’il venait de dire. Parfois elle avait l’impression d’être une vraie connasse avec son amie, une personne toujours blessante tellement leurs caractères étaient différents. Et le voir comme ça à être trop gentil et à répondre “d’accord”, à s’excuser pour des choses qui ne méritent pas de demander pardon lui donnaient envie de le secouer très fort pour qu’il se réveille. Elle n’arrêtait pas de lui répéter “si je suis trop bavarde tu me dis de me taire hein.” ou encore “je sais j'suis pas facile à vivre mais si je dépasse les limites ou je te dis des choses blessantes tu me dis hein” mais il ne l’a jamais fait et parfois, elle culpabilisait. Elle a apprit à vivre avec au fil des années, Sowan était comme ça avec tout le monde et quant à elle, elle faisait des efforts, elle essayait d’être plus douce avec lui, moins directe parce-qu’au fond, elle ne voulait pas profiter de sa gentillesse et de sa naïveté et pour le coup, elle décida de se taire aujourd’hui, elle ne voulait pas se lancer dans un énième monologue alors qu’ils étaient fatigués, tous les deux.

Un cri se fit entendre et Zaphira regarda l’informaticien surprise et paniquée aussi. Un monstre ? Il manquait plus que ça dans sa vie. Elle imaginait tout de suite un criminel dans les parages, une sorte d’agresseur qui tentait de faire des choses à cette voix féminine et ni une ni deux, elle prit son téléphone portable cherchant le numéro de Luca, un ex ami des Totally Spies dont elle n’était jamais vraiment proches, mais son cerveau ne réfléchissait pas et a directement pensé au Coréen, d’ailleurs, elle n’avait même pas fait attention au désolé de Sowan, pourquoi le serait-il ? Elle le suivit quand même pour voir ce qu’il en était, sa curiosité ne lui permettait pas de rester tranquillement à la maison, encore moins voir Sowan se mettre en danger seul puis en regardant la scène, elle ne savait pas si elle riait ou autre, elle avait peur de bébé elle aussi, mais pas au point de le traiter de monstre quand même. La femme était évanouie et pendant que Sowan lui parlait, elle essaya de voir si elle ne s’était pas faite mal à la tête, Zaphira avait une peur bleue des chutes dans les escaliers, ça pouvait être fatale alors que ce n’était pas spécialement dangereux. « Elle va bien ? » elle demanda alors à son vis-à-vis, ne voulant pas se mêler plus de cette histoire tout en rangeant plus ou moins les courses qui jonchaient le sol, on ne pouvait pas marcher correctement. « J’appelle une ambulance ? Tu as du jus ? Elle n’a pas l’air d’avoir pris un coup à la tête ne t’inquiète pas trop. Je reviens. »
Elle passa tant bien que mal le corps et les courses et rentra à l’appartement en laissant la porte grande ouverte - sait-on jamais - et se dirigea d’abord en cuisine pour en sortir une boite de jus puis vers son sac pour en sortir son flacon de parfum avant de rejoindre Sowan. « Elle s’est réveillée ? Fais rentrer bébé, il a l’air effrayé le pauvre, je peux m’occuper d’elle. » Elle ne savait pas trop quoi faire mais elle se doutait que son ami allait se sentir coupable et s’en voudrait d’avoir laissé la porte ouverte et d’ailleurs, ce n’était pas totalement de sa faute, mais aussi par rapport au fait que bébé “cause” des soucis. Drôle de soirée qui s’annonçait mais au moins, ce n’était pas plus grave.

(c) DΛNDELION


Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
silent passion // zaphira Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Jeu 24 Sep 2020 - 22:00 )
silent passion

zaphira & sowan

Et c’est probablement pour cette raison, que je n’ai jamais cherché à avouer, davantage, mes émotions envers elle. Les regrets qu’elle me lance, quand elle comprend que je suis trop gentil, trop doux. Que je sens qu’elle a envie de me secouer, de me dire de m’exprimer, davantage. Mais je suis comme je suis, je ne changerais pas, de suite, ou du tout. Elle a probablement besoin de quelqu’un de plus fort, de plus expressif, de plus caractériel, sans nuls doutes. Je suis trop gentil, trop amicale, pour elle. Du moins, sentimentalement, sûrement. Puis, que ferais-je avec elle ? Je finirais probablement par l’énerver, l’étouffer. Je n’ai pas que des qualités, et ma jalousie, ma méfiance, peut s’avérer très excessive…des défauts que je ne montre jamais, véritablement. Que j’évite d’imposer, quand ça ne s’avère pas nécessaire. Zaphira est ma meilleure amie, elle n’a pas à devoir gérer ma jalousie lorsqu’elle me parle d’autres hommes. Elle n’a pas à apercevoir, la déception, quand elle observe d’autres garçons. Tout ça, c’est de ma faute, je dois le supporter moi-même. Elle pas. Et c’est comme ça que je vis, depuis quatre ans. Que j’accepte, l’évidence que je me suis imposé. Elle mérite d’être heureuse, mais ça ne sera pas avec moi.

Lorsqu’un cri résonne, je sors avec elle pour apercevoir une femme, étalée sur le sol, devant la porte de son appartement. Ma voisine, du moins, l’une de mes voisines, je suppose. Ne sortant pas énormément, j’avoue ne pas connaître plus que ça mes voisins. Je suis un homme discret, personne ne se plaint de moi, mon propriétaire s’en contente et mes voisins sont heureux. Je me rue sur celle-ci, évitant soigneusement un bébé roulé en boule et terrifié. Le pauvre, il a dû avoir plus peur que la femme elle-même. Je tente de l’éveiller, observe un peu son état, sans bouger sa tête pour autant. On ne sait jamais. Je ne pense pas qu’elle se soit faite mal, mais que sa peur ait davantage prit le dessus. « Je crois qu’il a plus de peur que de mal, en réalité. » Annonçais-je à Zaphira, jetant un coup d’œil à celle-ci alors qu’elle me demande après du jus de fruit. « Non, pas besoin d’ambulance, elle s’est juste évanouie. J’en ai dans le frigo. » je parle calmement, sans paniquer, parce que les situations de crises, j’en ai l’habitude avec mon job actuel.

Ma meilleure amie fuit vers chez moi, et, doucement, la jeune femme reprends connaissance. Je me place de façon à ce qu’elle ne voit pas bébé, lui parle calmement en souriant, alors qu’elle se demande ce qui vient de se passer. « Ce n’est rien, vous avez juste fait un malaise, en voyant un hérisson. » C’est stupide, mais bon, je m’abstiens de le dire. Mon amie revient et je hausse les épaules, alors que la jeune femme se redresse déjà. Elle semble perdue, mais n’a absolument rien de mal. Lentement, je me redresse et enlève mon t-shirt, ne pensant même pas à l’image que je peux donner, pour une fois. « Allait bébé, on rentre à la maison. » Dis-je calmement en enroulant le hérisson dans mon t-shirt. Disons que le prends à main nue, c’est risqué, étant donné que ça pique ces affaires là quand ça a peur. Retournant dans l’appartement, je dépose mon animal dans son petit havre de paix pour qu’il reprenne ses esprits et attends sagement que mon amie revienne. Ayant laissé le t-shirt à bébé, je m’en procure un autre, en soupirant. Franchement, cette soirée commence mal…et je meurs de fatigue. Moi qui voulais juste passer un moment avec elle, c’est raté.




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 155 - Points : 514
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Ven 25 Sep 2020 - 19:44 )
Silent Passion
Sowan & Zaphira


Elle se doutait qu’elle brisait des coeurs autour d’elle mais elle a ses raisons. Zaphira est le genre de personne qui a bien vécu sa vie, elle n’a pas vécu vraiment de dramas, elle n’a pas été spécialement triste ni elle a eu une adolescence difficile, mais elle était humaine et même si elle pensait qu’elle exagérait parfois, elle restait humaine et chacun vivait les choses à sa manière. Côté coeur, elle ne voulait juste pas s’attacher, plus s’attacher, amoureusement parlant. Elle voulait se considérer comme une personne aromantique, mettre toute son énergie dans des choses qui en valent la peine et profiter des personnes en qui elle a vraiment confiance qui ne vont pas la lâcher du jour au lendemain. En effet, Zaphira n’avait toujours pas oublié l’infidélité qu’elle a vécu il y a une dizaine d’année. Oui elle exagérait à coup sûr, mais c’était la seule fois où elle s’était investie où elle avait réellement aimer une personne et tout avait l’air parfait d’ailleurs; pendant trois années, à aucun moment elle n’avait senti que ça ne se passait pas bien entre eux, elle n’avait pas ressenti de distance particulière c’était comme ça, du jour au lendemain, sans préavis lui faisant totalement perdre confiance en elle et lui faisant fuir l’engagement, la peur d’un certain abandon soudain. Sans Haley et Serena, elle n’aurait jamais pu se relever, elle aurait probablement fini son master en littérature pour se retrouver dans un boulot de 9h à 5h, quelque chose de standard et banal et elle aurait envoyé toute sa vie en l’air, mais ce n’était pas le cas, et elle ne voulait pas refaire la même erreur. Du moins, elle avait perdu cette confiance en elle au niveau du couple et se répétait que de toute façon, l’autre personne méritait mieux, c’était plus simple ainsi, ça lui évitera de pleurer et d’avoir l’impression qu’elle était au bout de sa vie.

En tout cas, elle ne voulait jamais envisager quelque chose avec Sowan et elle ne pensait pas, à aucun moment, qu’il ressentait quelque chose envers elle. Sowan était Sowan, une personne gentille et attentionnée avec tout le monde et Zaphira n’était pas une exception. Il méritait tout le bonheur du monde mais son ex n’a pas su le voir et n’a pas su le comprendre ni être patiente avec lui. Franchement, qui tromperait Sowan ? ça serait mentir de dire que Zaphira n’a jamais rien ressenti mais elle se répétait que c’était surement sa meilleure amie et ses idées, vous savez, le cerveau est facilement trompé, et si son coeur battait légèrement plus lorsqu’il lui embrassait le haut du crâne aka les cheveux, elle chassait toutes ces idées “stupides”. Sowan. Est. Son. Meilleur. Ami. Rien de plus et elle n’avait d’ailleurs pas le droit à penser à plus. Elle donna du jus à la voisine évanouie « nous sommes désolés madame. » et se sentit obligée de s’excuser, chacun ses phobies après tout et bébé n’était pas censé quitter l’appartement.

Une fois les choses réglées, elle suivait l’informaticien en s’affalant une nouvelle fois sur le canapé en détournant le regard le temps qu’il s’habille. Elle aurait mieux fait de se rincer l’oeil avec la vue qui s’offrait à elle, ce que cachait Sowan en dessous de ses t-shirt en ferait baver plus d’une ! Mais elle ne le fit pas, par pudeur et par respect, elle n’avait pas ce genre de relation avec son meilleur ami. « Bébé va mieux ? » Demanda-t-elle une fois qu’il avait fini de s’habiller, en tapotant la place à ses côtés pour lui indiquer de venir s'asseoir. La journée était exaspérante et la soirée ne s’annonçait pas meilleure, elle ressentait toute cette fatigue et ne voulait qu’une chose, se blottir contre son ami et regarder un bon film, et manger aussi, leur faim n’était toujours pas passé. « On n’a toujours pas commandé à bouffer, sinon si tu veux je nous prépare quelque chose rapidement ? » la styliste replie ses jambes et les attira vers son corps, un geste qu’elle faisait souvent lorsqu’elle était épuisée, indirectement et involontairement pour dire qu’elle n’avait plus envie de rien faire si ce n’est se rouler en boule et profiter de son ami, papoter de la pluie et du beau temps et les banalités du quotidien. Elle aimait l’entendre raconter sa vie après tout. Elle était curieuse et elle aimait s’immiscer dans son monde à lui, loins de la mode, loin du domaine extrêmement féminin qui l’entourait.


(c) DΛNDELION


Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
silent passion // zaphira Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Mar 29 Sep 2020 - 20:00 )
silent passion

zaphira & sowan

Avec des « si », des « mais » et des « peut-être », le monde serait différent, je serais différent. Néanmoins, on ne refait pas le monde de cette façon, ça serait bien trop facile, bien trop banal. Ma vie, elle est déjà bien comme ça non ? Un boulot stable que j’aime, mais qui ne paye pas énormément. Des amis sur qui je peux aisément compter. Des parents à qui je rend régulièrement visite, me rendant au Japon au moins une fois durant mes vacances…Ma vie n’est pas si mal, non, même si je pourrais avoir envie d’y faire quelques ajustements. Je suis le genre de mec à vouloir une belle maison, un enfant, un chien peut-être…le genre d’homme qui voit le rêve comme quiconque, de façon typique. Le rêve américain, comme on appel ça, sauf qu’ici, c’est davantage un rêve Italien. Mais après tout, rêver n’est pas un luxe.

Rentrant chez moi, je laisse Zaphira avec la voisine, m’occupant de Bébé qui a bien besoin de calme et de repos. Comme moi. Ma meilleure amie me suit de près et j’enfile un t-shirt propre, pour laisser à mon hérisson une odeur familière dans laquelle se rassurer. Apparemment, c’est ce qu’il y a de mieux avec les bêtes. La pudeur fait partie de mes défauts, mais avec elle, j’ai appris que ce n’était pas un souci. Zaphira détourne toujours les yeux, et j’ai toujours considéré ça comme du dégout, peut-être. Oui, allez savoir pourquoi…Elle doit super en avoir vu des hommes passer, des corps s’entrelacer et mon physique, lui, ne doit pas attirer ses beaux yeux sombres. Un point à rajouter sur la liste, déjà longues, de mes idées personnelles à l’égard de ma relation avec ma meilleure amie. Une fois apprêté, je me laisse tomber dans le canapé, tournant les yeux vers mon amie.

« Je te dirais ça d’ici une heure ou deux, voir demain. Je pense qu’il a eu vachement peur, et comme un hérisson est de nature peureuse, je ne te raconte pas…Généralement, il reste toujours sur moi quand on sort, donc, il ne stresse pas davantage. Mais là… » Marmonnais-je en poussant un soupire, tout en glissant une main dans mes cheveux déjà en bataille. Oui…manger…c’est vrai que nous n’avons pas eu le temps pour ça. Secouant la tête négativement, j’attrape mon téléphone laissé sur la table basse et compose le numéro d’un snack à emporter. « je vais commander, ça ira vite et t’es aussi crevée que moi. » Annonçais-je simplement. Je demande quel hamburger elle veut manger et me commande simplement des frites, avec un boulet sauce lapin. Rien de super lourd et gourmand, mais pas sur que mon estomac assume davantage.

Coupant la communication, je replace le téléphone sur la table basse. « Ils seront là dans vingt minutes…mais les connaissant, compte quinze minutes. Vu l’heure, les clients ne doivent plus affluer. » Je ferme légèrement les yeux, avant de les rouvrir aussi vite. Mauvaise idée… « Je t’ai dit que j’allais aller passer les fêtes avec mes parents, au Japon ? Et tu sais ce qu’ils m’ont demandés ?...si je venais seul ou accompagné. Connaissant mon frère, il viendra accompagner, comme toujours. » Et moi, je viendrais seul, comme chaque année depuis mon ex petite amie. Charmant hein.




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 155 - Points : 514
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le Dim 4 Oct 2020 - 12:49 )
Silent Passion
Sowan & Zaphira


Zaphira approchait la trentaine et pourtant, elle se sentait plus paumée que jamais. C’était peut-être justement l’âge qui lui donnait cette sensation. Vous savez, à vingt-ans on a l’impression de dominer le monde, d’avoir tout le temps devant nous pour faire ce que nous souhaitons faire et puis à partir de la vingt-cinquième année, on se pose des questions existentielles, avons-nous fait les bons choix ? Est-ce vraiment le domaine dans lequel je veux passer le reste de ma vie ? Puis on est rattrapé par la trentaine, on n’est plus considéré comme des jeunes filles, à trente-ans il faut bien se tenir, il faut avoir une vie stable, une situation financière stable, se poser avec quelqu’un parce-que l’horloge biologique n’est pas en pause. Des choses stressantes auxquelles la styliste ne voulait pas penser mais qui la stressait quand même. Certains jours elle regrettait même d’avoir suivi cette voie et se demandait à quoi ressemblerait sa vie si elle était toujours dans la littérature. Aurait-elle écrit un livre ? Aurait-elle fini ses études et enseignée à la fac ou autre ? Aurait-elle était traductrice ou aurait-elle pu décrocher un job dans une entreprise reconnue avec un patron ultra sexy dans ses pattes ? Elle chassait à chaque fois ce genre d’idée en câlinant Anir, son Yorkshire qui jusque là, était le seul être vivant qui l’avait vu dans tous ses états et avec lequel elle avait communiqué ouvertement. Bien sûr elle n’était pas sûre qu’il comprenait tout, n’empêche, il lui donnait cette impression et c’était suffisant pour la rassurer.

C’était peut-être ce qui avait rapproché Sowan et Zaphira. L’amour pour les animaux. Comme dit plutôt, les deux meilleurs amis étaient complètement différents mais ils avaient quand même pleins de points communs, des points communs qu’au fond, personne ne voulait relever. Ce genre de conversation sur le futur, la vie, les conversations nocturnes profondes… elle voulait les éviter. Cependant, elle était certaine que Sowan serait de bon conseil, il vivait une vie stable comparé à elle, et puis il était vraiment sage, quelqu’un d’assez observateur et calme et ses mots ne dépassaient pas ses pensées. Il savait être posé quand la situation l’exigeait et elle s’était d’ailleurs souvent retenu, probablement elle ne voulait pas déstabiliser l’écosystème qu’elle s’était créé, elle n’était pas prête à avoir un avis externe qui allait probablement faire effondrer tout ce qu’elle avait construit jusque là mais c’était mieux ainsi. Elle ne frôlait pas encore le burnout et elle ne faisait pas de crises existentielles, inutile d’alerter le monde, n’est-ce pas ?

Elle remercia son ami lorsqu’il commanda pour eux deux et se permit de prendre la télécommande pour allumer la télévision, ils n’allaient sûrement pas regarder la télé tout de suite, mais elle aimait bien avoir quelque chose en fond, pas économique comme réflex mais son geste fut arrêté par la petite annonce de Sowan. Elle ne savait pas sur le coup si elle devait être contente pour lui, du fait qu’il parte au japon, ou de se sentir un peu triste qu’il se sente toujours aussi inférieur par rapport à son frère. « C’est quand même bien d’y aller, ça va te changer. » Silver ? Elle ne l’avait encore jamais rencontré. Elle avait beaucoup entendu parler de lui et de ce qu’elle sait, ils n’entretiennent pas du tout une relation fraternelle normale pourtant, ils sont jumeaux, ils sont censés être pareils, si un jour va mal l’autre le ressentait aussi. Bon, elle n’avait encore jamais lu d’articles scientifiques prouvant ceci mais l’idée était là, tout le monde le disait. « Mais Soso, même s’il vient accompagné ça ne veut rien dire, aux dernières nouvelles ce ne sont pas des histoires qui durent non ? Puis je crois tes parents ça les attriste plus qu’autre chose qu’il ramène une fille différente chaque année. » Du moins, c’est ce qu’elle ressentirait si ses proches ne pouvaient pas se poser officiellement et pendant un bon moment avec la bonne personne. « Tu veux que je t’accompagne ? Pour lui faire fermer la gueule s’il dit quelque chose ? » Elle rigola, bien sûr elle n’était pas sérieuse mais elle avait quand même hâte de rencontrer ce fameux jumeaux et lui boucler la gueule s’il osait faire une remarque déplacée à Sowan, pas qu’il ne pouvait pas se défendre lui-même, mais il l’irritait beaucoup trop pour qu’elle reste de marbre devant.


(c) DΛNDELION


Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
silent passion // zaphira Empty
Sujet: Re: silent passion // zaphira ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- silent passion // zaphira -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant