Revenir en haut
Aller en bas

-17%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Series sans fil
49.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

- the real first meeting (sowan) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Matteo Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Matteo Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7612-matteo-only-human http://www.ciao-vecchio.com/t7614-matteo-try-to-be-a-rainbow-in-someone-s-cloud
Faceclaim : julian morris, © oldmiserunt
Messages : 103 - Points : 164
the real first meeting (sowan) Fba6914c156255323388d1f5545b51fbd951d686
Âge : trente-cinq ans.
Métier : infirmer urgentiste
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: the real first meeting (sowan) ( le Dim 20 Sep 2020 - 20:33 )

Cette serviette avec un numéro de téléphone dessus. C'était bien pour lui et Matteo avait envoyé un message à ce jeune homme, pour discuter et potentiellement pour qu'ils puissent se rencontrer, c'était le but après tout non ? Il ne lui a pas donné son numéro pour rien, ce serait complètement stupide de la part du jeune homme.
Il a de la chance qu'il soit tombé sur Matteo, pas vrai ? Il aurait très bien pu tomber sur un gars mal attentionné. Ça arrive de plus en plus, malheureusement. Plus les années passent, plus il a l'impression que la société régresse de plus en plus.

Il est presque dix-huit heures trente et Matteo tente tant bien que mal de se grouiller dans les rues de Naples. Il va être en retard, il le sait pertinemment et manque de bol, son portable n'a plus de batterie. Il soupire, ça devait bien évidemment tomber maintenant, quand il en avait besoin. Il savait très bien qu'il serait en retard, avec les problèmes aux urgences qu'ils ont eu, impossible pour lui d'être à l'heure au rendez-vous. Il espère que Sowan ne va pas croire qu'il lui a posé un lapin. Il presse le pas Matteo et il arrive enfin devant le bar, il regarde à l'intérieur et il le voit, accoudé sur la table. Il doit probablement l'attendre et être impatient. Au moins, il est resté... Il aurait très bien pu partir. Matteo a quand même vingt bonnes minutes de retard. Il rentre, s'approchant alors de sa table salut... désolé pour le retard, j'ai essayé de me grouiller Il lance, avec un léger sourire et il s'installe en face de lui C'est cool que tu aies attendu. Je pensais que tu serais déjà parti, pensant que je t'avais posé un lapin Il dit, un rire s'échappant de sa bouche. On ne peut pas dire que ce rendez-vous commence bien pour les deux mais ils sont là tous les deux, c'est ce qui compte le plus après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
the real first meeting (sowan) Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Dim 20 Sep 2020 - 20:51 )

Dix-huit heure trente. C’est la panique. J’ai pas arrêté de flipper toute la journée, enchaînant les gourdes au travail. Mes collègues n’ont pas arrêté de rire de ma tronche, se demandant ce qui m’arrivait aujourd’hui. Bien sûr, j’ai évité d’annoncer que j’avais un rendez-vous, et, n’ayant pas l’habitude de ce genre de rendez-vous. Mais pour une fois, c’est moi qui ai fait le premier pas et putain, j’en suis fier ! ça ne m’arrive pas tous les jours. Bref. Entre le café renversé sur mon patron et son costume hors de prix, une mini chute dans les escaliers, et une douche rapide chez moi…me voilà au point de rendez-vous, attendant sagement que Mattéo rapplique. Sauf que…l’heure passe et toujours pas de jeune homme à l’horizon. Le stresse monte, le doute aussi. Et si il avait changé d’avis ? Bien sûr qu’il a changé d’avis ! J’aurais dû m’y attendre, cela dit.

Un soupire m’échappe, alors que ma confiance diminue, davantage, avec cet échec que j’entrevois. Pour la première fois que je fais un pas en avant, je me retrouve reléguer en arrière ? Portant mon attention sur mon verre à moitié vide, je décide qu’une fois celui-ci bu, je partirais, simplement…et c’est là que la porte s’ouvre et que Mattéo fait son apparition. Un soulagement étrange s’empare de moi, alors qu’un léger sourire vient naître sur le coin de mes lèvres. « Pas de soucis… » dis-je calmement alors qu’il prend place en face de moi. Directement, la nervosité reprend le dessus. Pour une fois, j’ai fait un effort vestimentaire, troquant mes t-shirts trop larges, pour un à la bonne taille de couleur kaki, et un jeans banal mais assez élégant aussi. Bon rien d’extravagant, mais voilà, c’est un effort. Mais ça, Mattéo ne doit pas le remarquer…enfin, je crois, étant donné qu’il m’a déjà vu avec mes habits habituels.

« Non, je suis toujours là…enfin, je commençais à me poser des questions, mais je suis quand même resté. » Souriais-je en haussant un peu les épaules, ne soutenant absolument pas le regard de Mattéo, par habitude. Oui, désolé, je suis loin d’être le mec avec une confiance en soit hors du commun, au contraire. « Tu bois quoi ? » Finis-je par demander, revenant caresser ses iris des miennes durant quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Matteo Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7612-matteo-only-human http://www.ciao-vecchio.com/t7614-matteo-try-to-be-a-rainbow-in-someone-s-cloud
Faceclaim : julian morris, © oldmiserunt
Messages : 103 - Points : 164
the real first meeting (sowan) Fba6914c156255323388d1f5545b51fbd951d686
Âge : trente-cinq ans.
Métier : infirmer urgentiste
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Dim 20 Sep 2020 - 21:25 )
Matteo n'avait évidemment pas pensé qu'il serait en retard pour ce rendez-vous et heureusement que Sowan est resté à l'attendre parce qu'il s'en serait voulu si ce n'était pas le cas. Il aurait sûrement cru qu'il n'était pas intéressé et qu'il lui aurait posé un lapin. Il n'a pas envie de passer pour un gars comme ça Matteo et puis ce n'est pas son genre. Quand il n'a pas de coup de coeur ou qu'il n'accroche pas avec une personne, jamais il ne donnera un rendez-vous, il est assez clair et il ne tourne pas autour de pot. Ici c'est différent, ils ne se sont jamais parlés tous les deux mais ils ont échangé des regards, parce qu'il a tapé dans l'oeil de Matteo, et sûrement que c'est exactement la même chose pour Sowan. Finalement, il a eu raison de laisser son numéro de téléphone sur la serviette ce petit, peut-être qu'au bout d'un moment, Matteo lui aurait parlé. Il n'en sait trop rien.

Des échanges sms et un rendez-vous donné. Il n'est pas très stressé, parce que ça n'a rien d'un date, si ? Ils sont là pour apprendre à se connaître et voir si une connexion se fait, probablement. Oui, Sowan est mignon mais il n'y a pas que ça qui doit jouer après tout. Il aime bien connaître la personne en face de lui, en savoir plus aussi. Ça lui arrive quelques coups d'un soir mais ça reste rare chez lui. Les coups d'un soir, c'est surtout quand ça ne va pas, qu'il n'a pas le moral. C'est arrivé souvent quand il a débarqué à Paris, la première année où il était complètement largué mais après, plus rien.

Il pose son regard sur lui, hochant la tête à ces paroles Ouais je suis désolé. Mon téléphone est à plat en plus, j'ai pas pu te contacter Il dit, montrant alors son téléphone qui n'avait plus de batterie. Vraiment pas doué quand il s'y met. Il regarde rapidement la carte Je pense que je vais prendre un spritz. Et toi ? Il demande alors, est-ce qu'il va sortir de sa zone de confort et choisir de l'alcool ? Ses yeux dans les siens, appréciant la vue. Il est pas mal, il faut bien l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
the real first meeting (sowan) Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Dim 20 Sep 2020 - 21:40 )
Je l’observe, avec une certaine attention. De près, il reste assez charmant, je ne vais pas nier l’évidence. Avec le temps, pourtant, j’ai appris à ne pas me fier à ces dites, apparences. Je travail pour le gouvernement, sur des affaires de criminologies, de terrorismes et j’en passe. Des êtres charmants physiquement, j’en ai vu passer, mais mentalement, ce sont des montres. Alors, forcément, la méfiance est de rigueur de façon naturelle. Pourtant, Mattéo ne semble pas méchant, loin de là, et peut-être suis-je naïf, mais j’ai l’impression qu’il a bon fond. Je verrais bien. J’apprendrais peut-être, davantage, à le cerner ce soir. Qui sais. D’ailleurs, Haley va probablement me harceler pour savoir comment ça c’est passé…mais là, je dois me concentrer sur lui, qui m’annonce que son téléphone était tombé en rade de batterie. Je souris calmement. « C’est pour ça que j’ai toujours une batterie portable, enfin, avec mon boulot, je ne peux pas me permettre de ne pas être joignable. »

Et ça, c’est foutrement chiant. Combien de fois ne m’a-t-on pas contacté, en plein milieu de la nuit, pour une urgence ? Je ne compte plus…souvent, les semaines sont difficiles et je manque cruellement de sommeil. Puis, ma paye, elle suit pas forcément. Passant une main dans mes cheveux, une fois encore, ceux-ci se foutent n’importent comment. J’ai l’art et la manière pour ne pas avoir une tronche coiffée. Il attrape la carte à ma demande et précise ce qu’il va boire. Ayant fini mon verre un peu avant son arrivée, je regarde les boissons et hésite. Un verre, ça ne peut pas me tuer si ? Sauf que, si je picole, je vais devenir tellement maladroit que ça va me mettre la honte…ouai, quand j’ai bu, les poteaux décident de se placer sur mon chemin, tout seuls ! Ils le font exprès, j’en suis certain. « Hm…je vais prendre un cocktail maison, ils sont pas mal ici. »

Et très peu alcoolisé…ça aide. Je repose la carte et appelle la serveuse qui vient près de nous. Je commande nos deux verres, un sourire poli à la demoiselle qui fait demi-tour après avoir noté dans son carnet nos verres. Revenant sur Mattéo, je pose mes avant-bras sur la table. « Alors…hm…parle moi un peu de toi. Je ne connais que ton prénom, après tout. » Vous voyez les efforts que je fais pour engager la conversation là ?!
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Matteo Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7612-matteo-only-human http://www.ciao-vecchio.com/t7614-matteo-try-to-be-a-rainbow-in-someone-s-cloud
Faceclaim : julian morris, © oldmiserunt
Messages : 103 - Points : 164
the real first meeting (sowan) Fba6914c156255323388d1f5545b51fbd951d686
Âge : trente-cinq ans.
Métier : infirmer urgentiste
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Lun 21 Sep 2020 - 20:05 )
Son regard qui se pose sur lui, il hoche la tête à ce qu'il dit. C'est vrai qu'une batterie portable lui serait utile mais il n'en voit pas l'utilité, pour lui en tout cas. Au boulot, on le contacte via son portable qu'il a là-bas mais jamais sur son téléphone, sauf si il y a une urgence au boulot mais là, il est chez lui et généralement, son portable est chargé ou il charge Ouais, je devrais peut-être investir dans une batterie externe un jour Il lance avec un rire, il y pense jamais à ce genre de chose et puis il faut bien l'avouer, il n'a jamais été très... téléphone. Il l'utilise pour rester en contact, pour le boulot mais ça s'arrête là. Il n'a pas trente six mille applications sur son smartphone par exemple. Il n'y passe pas des heures non plus, comme la plupart de la population aujourd'hui, triste réalité.

Il choisit sa boisson, un spritz fera très bien l'affaire et ça ne lui fera probablement pas de mal. C'est jamais simple les journées aux urgences et bien qu'il aime son métier, il y a des jours où ça va mieux que d'autres. Aujourd'hui, ça a été mais un petit remontant après une dure journée, il ne dira jamais non, comme aujourd'hui par exemple Ça marche ! Je pense que j'en ai testé un une fois, c'est vrai qu'ils sont pas mal Il ne se souvient plus quand mais c'était effectivement pas mauvais comme cocktail.

Il laisse le jeune homme commander et pose ensuite son attention sur lui. C'est vrai que dans les échanges sms, ils n'ont pas vraiment discuté, et le rendez-vous aujourd'hui est fait pour ça, pour apprendre à se connaître. Donner son numéro à un inconnu est une chose, le connaître en est une autre Alors.. Je pense que tu as dû comprendre que je travaillais à l'hôpital. Je suis infirmier urgentiste... J'ai grandi ici, à Naples avant de quitter la ville pour faire des études à Paris. J'ai travaillé là-bas jusqu'à ce que je revienne ici, donc.. y a plus de deux mois maintenant Il ne sait toujours pas si c'était une bonne idée de revenir ici mais bon... Avec le temps, peut-être qu'il le regrettera. Pour l'instant, il a pu retrouver ses amis d'enfance et ça, ça lui a fait beaucoup de bien. Il faut bien trouver une chose positive à son retour après tout. Et toi ? A part travailler pour le gouvernement ? Et ça ne doit pas être simple tous les jours. Les boissons arrivent quelques minutes après, il remercie la serveuse. Il lève son verre, pour trinquer avec Sowan A la tienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
the real first meeting (sowan) Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Lun 21 Sep 2020 - 21:27 )
Contrairement à lui, je suis totalement le contraire. Informaticien, geek, j’ai passé des journées et des journées le nez sur l’ordinateur. Qu’il soit portable ou sur tour. Deux téléphones, un personnel et un pour le boulot. Une pièce entière, dans mon appartement, est réservé à la technologie…parce que ce monde, je peux le contrôler, je peux m’affirmer dessus. Durant des années, j’ai été maitre dans l’art du dark web, c’est d’ailleurs ce qui m’a valu un séjour en prison pour mineur, avant que le gouvernement ne me propose une porte de sortie. Travailler pour eux, ou encore, purger ma peine de plusieurs années. Le choix avait vite été fait. J’avais dix-sept ans, mais j’étais déjà plus que doué. Aujourd’hui, je suis toujours en place chez le gouvernement, davantage par envie que par obligation. Je pourrais démissionner, mais à quoi bon ? J’ai mes marques…et j’aime ce que je fais. Il manque juste la paye.

« Pense-y on sait jamais. » M’amusais-je en souriant un peu. Je fini par décider ma boisson, et secoue positivement la tête aux paroles du jeune homme. Commandant nos deux verres, je reporte ensuite mon attention sur Mattéo. Si nous sommes ici, c’est pour discuter de nous, de voir si le courant passe…je crois. Franchement, j’en sais rien au final. Je n’ai pas l’habitude des rendez-vous, je ne sais pas m’y prendre, et j’ai peur de faire connerie. Il m’explique qu’il est infirmier urgentiste – l’idée est plaisante, moi qui me blesse souvent -, qu’il est originaire de Naples mais qu’il vient d’y revenir il y a peu. J’écoutes, attentivement. Parce que ça, je sais faire, écouter. Attentif à son visage, à ses gestes, ce qu’il dit, ce qu’il délivre sur sa vie. « Ton métier ne dois pas être facile tous les jours. C’est un métier à vocation. » Souriais-je.

Parce que oui, il faut vraiment aimer ce job pour s’y plonger corps et âme, sinon, on fait mal son boulot. « J’ai jamais été à Paris, un jour, j’aimerais y faire un voyage…la culture, les monuments. Il y a de belles choses à voir. » Pourtant, j’ai voyagé, plusieurs fois, mais jamais là-bas. Il me retourne la question et je me gratte la nuque par réflexe. « Et bien, j’ai été adopté en Amérique par une famille Japonaise. J’ai donc grandi là-bas, avec mon frère, Silver. J’ai été recruté par le gouvernement très jeune, suite à une erreur jeunesse…j’ai fini mes études d’informatiques et j’ai commencé à bosser pour eux. Y’a six ans, j’ai été muté ici et depuis, je suis resté. » Oui bon, rien de bien glorieux en soit. « Je voyage pas mal pour mon boulot, mais en urgence. Puis, chaque année je retourne au Japon voire mes parents avec qui je suis proche. » Et je ne parle pas de Silver…par habitude.

Les verres arrivent et je remercie également la serveuse. Attrapant mon cocktail, je lève également celui-ci. « Je dirais plutôt, à la nôtre. » Posant mon verre sur le sien, je bois une légère gorgée avant de redéposer le verre.

Revenir en haut Aller en bas
Matteo Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Matteo Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7612-matteo-only-human http://www.ciao-vecchio.com/t7614-matteo-try-to-be-a-rainbow-in-someone-s-cloud
Faceclaim : julian morris, © oldmiserunt
Messages : 103 - Points : 164
the real first meeting (sowan) Fba6914c156255323388d1f5545b51fbd951d686
Âge : trente-cinq ans.
Métier : infirmer urgentiste
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Ven 25 Sep 2020 - 21:15 )

Il rigole doucement, il y pensera oui, dès qu'il en aura l'occasion. Etant infirmier urgentiste, il passe la plupart de son temps à l'hôpital. Il lui arrive parfois de partir sur les lieux des accidents graves où ils ont besoin de soins rapidement. Il se repose rarement en réalité, c'est métro boulot dodo mais cette vie lui convient comme ça. Il a toujours vécu de cette manière, sauf pendant ses études et encore, ça n'a jamais été simple non plus. Il dormait pas énormément, entre les stages, les rapports de stage, les examens et les travaux de fin d'année, on ne peut pas dire qu'il ait le temps de se reposer, sauf pendant les vacances scolaires, bien qu'il travaillait souvent pour payer son loyer, pour payer ses études. Sa mère ne l'aidait pas à financer tout ça. Il est parti sur un coup de tête Matteo, à dix-huit. Il l'avait rien quand il est arrivé sur Paris alors il a dû s'en sortir seul. La première année à travailler, à apprendre la langue de Molière et la deuxième année, il s'est inscrit à l'université pour devenir infirmier.
Il l'écoute, souriant doucement à ce qu'il dit. Il a raison, ce n'est pas un métier facile et si on est pas passionné par ce boulot, alors il ne faut pas continuer et trouver quelque chose d'autre C'est pas simple tous les jours mais c'est le métier après tout Jamais il ne va se plaindre Matteo. Ils savent tous ce qui les attendent en faisait ces études, ce  métier Si on est pas passionné par ce qu'on fait, ça ne marchera pas. Mais c'est comme tous les boulots à vrai dire Il n'y a pas que le métier d'infirmier mais tous les métiers. Si on est pas motivé, si on traîne des pieds tous les jours, à quoi bon continuer dans cette voie ?

Il se présente, un peu plus qu'un prénom et Matteo l'écoute, avec attention Tu iras un jour, c'est pas si loin de l'Italie A quelques heures à peine en avion. C'est facile maintenant, de prendre les transports pour aller de pays en pays En Amérique ? Eh bien... Ça doit te changer alors, de te retrouver ici Un autre continent et ce n'est pas du tout la même culture là-bas qu'en Italie. Il a sûrement dû être perdu à son arrivée Le Japon doit être un pays magnifique, j'ai jamais eu l'occasion d'aller là-bas Il n'a fait que l'Europe, il n'a jamais été plus loin en réalité. Pas le temps de faire de long voyage non plus Et ton frère ? Il est au Japon alors ? Les kilomètres de séparation entre eux ne doivent pas être simple, à moins que ce soit comme pour sa soeur et lui. Ils ne s'entendent pas et ne se parlent pas. Depuis son retour ici, il n'a jamais adressé la parole à sa soeur, sauf pour les modalités des soins de leur mère mais ça s'est arrêté là.
Revenir en haut Aller en bas
Sowan ShimizuLe vin est un puissant lubrifiant social
Sowan Shimizu
http://www.ciao-vecchio.com/t7548-sowan-desesperement-votre http://www.ciao-vecchio.com/t7553-desesperement-votre-sowan#253757
Faceclaim : d o'brien (bigbadwolf)
Messages : 175 - Points : 416
the real first meeting (sowan) Tumblr_nebfwm6h3S1ts0pexo5_r1_250
Âge : vingt-neuf années à essayer de se faire aimer
Métier : Informaticien pour le gouvernement, ça sonne bien, mais la paye va moyennement avec
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le Mar 29 Sep 2020 - 20:29 )
« Sûrement, mais parfois, certains n’ont pas le loisir de faire ce qu’ils aiment. Malheureusement. » Heureusement, ce n’est pas mon cas. J’aime être devant un ordinateur, j’aime glisser dans ce monde virtuel qui ne juge pas, qui n’observe pas les apparences, ne fait attention à rien qu’à une série d’un et de zéro. A cause de ça, je me suis souvent fermé aux aventures, que je laissais derrière moi, préférant le concon familiale. Jusqu’au jour où on m’a choppé sur le Dark net, jusqu’au jour où j’ai fini en prison. Pourtant, je fais encore ce que j’aime, mon infraction, parmi tant d’autres, ayant attiré le regard d’un gouvernement qui sait où pêcher les véritables opportunités. Je n’ai pas à me plaindre, beaucoup sont moins bien loti que moi. Observant toujours Mattéo, je le vois souriant et ça fait du bien. Pas que je fréquente que des mecs qui tirent la gueule, mais au bureau, c’est pas la joie en ce moment.

Finalement, c’est à mon tour de me décrire un peu plus face à l’inconnu. Je n’ai pas grand-chose à cacher, mais j’évite quelques détails pour des raisons très évidentes. « J’y compte bien, mais ce n’est pas pour tout de suite. » M’amusais-je un peu. Disons que les vacances sont rares et qu’en plus, je les passe généralement auprès de mes parents. Puis, le Japon est un endroit que j’aime énormément, j’y ai des amis d’enfances, des connaissances et même mes petites habitudes. La population, les mœurs et coutumes sont très différentes d’ici, c’est ce que j’aime et ce que je déteste, en-même temps…là-bas, les mauvais souvenirs sont nombreux. « Au début, j’étais totalement, mais totalement paumé…je parlais Italien, grâce aux cours de langues, mais les coutumes sont différentes…c’était risible. Heureusement, les années ont passés, je m’y suis fait. »

M’amusais-je un peu, en repensant à cette époque. M’appuyant un peu sur mes avant-bras, je continue de l’observer, un léger sourire sur le bout des lèvres. Finalement, parler avec Matteo s’avère plus facile qu’il n’y paraît, pour l’heure. « J’y ai grandi, mais je trouve que c’est merveilleux. Maintenant, je regarde le Japon d’une façon différente, étant donné que j’y suis depuis l’âge d’un an. Mais si tu as l’occasion, penses-y tu ne seras pas déçu. » Et là vient la question sur mon frère. Je ne peux pas m’empêcher de grimacer un peu, sans savoir me contenir. Je déteste avoir cette réaction, mais parler de Silver, c’est comme vivre, une fois encore, dans son ombre…une vieille habitude tenace. « Non…enfin, je ne sais pas trop où il habite. » Dis-je un peu gêné, détournant les yeux vers mon verre que je porte à mes lèvres. « Nous ne sommes pas proches. On est jumeaux, mais y’a vraiment que le physique qu’on partage. »

Et encore, c’est peu dire.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the real first meeting (sowan) Empty
Sujet: Re: the real first meeting (sowan) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- the real first meeting (sowan) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut