Revenir en haut
Aller en bas


 

- i need to tell you something ft. aaron -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maia Sanders10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Maia Sanders
http://www.ciao-vecchio.com/t7547-maia-sanders-someday-let-s-mee
Faceclaim : Margot Robbie ©Kidd
Je suis absent-e : nope
Messages : 26 - Points : 54
i need to tell you something ft. aaron  Original
Âge : 30 ans
Métier : Médecin légiste en devenir. Elle travaille dans une clinique privée liée à la police.
i need to tell you something ft. aaron  Empty
Sujet: i need to tell you something ft. aaron ( le Ven 25 Sep 2020 - 15:30 )




we met within the circle of time and i believe in the me who was with you

Le moment décisif fut enfin arrivé. Maia ne pensait pas que les jours allaient courir si vite et en arriver là aussi rapidement, mais voilà que ça faisait maintenant six mois qu’elle était enceinte. Six mois à protéger ce qui l’unissait encore à Aaron qui ne savait même pas encore qu’il allait devenir papa. Lorsqu’elle avait appris la nouvelle, elle savait déjà qu’elle n’allait pas vouloir se séparer de son futur enfant et que l’annoncer à Aaron serait du suicide. Sachant comment étaient ses parents, Maia avait tellement peur de leur réaction et de ce qu’ils pourraient faire à son enfant. Ils étaient une grande cause de leur séparation, mais alors leur annoncer cette nouvelle, elle savait déjà ce qu’ils allaient lui dire. Malheureusement pour eux, Maia n’était pas prête à faire ce pas et ne le fera surement jamais. Elle aurait voulu se rappeler des moments tendres qu’elle avait passés avec son ex, mais à la place, il n’y avait que les cris et les disputes qui refaisaient surface. Elle voulait pouvoir se reposer, pouvoir faire sa vie, mais Maia savait qu’elle ne pourra jamais pour autant oublier Aaron ou même oublier qu’il était le père de son futur enfant. Elle savait qu’à un moment ou un autre, elle devra le lui dire. Mais la blonde n’avait pas cherché à se donner une date limite, un jour où elle pourra enfin lui révéler la vérité. Elle ne pensait pas que ce jour arrivera aussi vite. Et voilà où elle en était.

Maia n’était pas aussi cruelle que ça, sachant qu’il avait le droit de savoir qu’il avait un enfant. Elle n’allait rien lui imposer, bien sûr, mais ce dont elle avait peur, c’était surement les actions qu’auraient les parents de son ex envers le bébé. Elle ne pouvait imaginer ce que ces gens là pourraient bien leur faire et elle ne voulait pas vivre loin de son enfant ou que quelque chose de mal lui arrive. Aaron devait être au courant non pas parce qu’elle avait besoin de lui, mais bien parce qu’il était le père. Haley l’avait aussi un peu aidé pour se préparer mentalement et Maia avait finalement fait son choix. Elle lui avait téléphoné, la première fois depuis leur rupture, pour lui donner rendez-vous. Leur séparation n’avait pas été des plus faciles et le jour où elle était venue chercher ses affaires non plus. Il y avait eu plein de choses non dite, et Maia n’avait même pas cherché à ouvrir la conversation. Un silence des plus stressants s’était emparé de la pièce et la blonde avait finalement quitté la maison sans même lui adresser un dernier regard. Lui téléphoner n’avait donc pas été la chose la plus simple à faire et écouter de nouveau sa voix non plus. Ils s’étaient mis d’accord pour se retrouver donc dans un café qu’ils avaient l’habitude de fréquenter souvent.

Et voilà qu’elle se retrouvait assise, à une table pour deux, attendant l’arrivée de celui qui n’avait jamais réellement quitté ses pensées. Le serveur était venu lui demander si elle voulait commander, mais lui demanda de patienter un peu puisqu’elle attendait quelqu’un. Légèrement nerveuse, ne sachant pas vraiment par quoi commencer lorsqu’elle le verra, Maia se mordait sa lèvre inferieure alors que des scenarios se produisaient dans son esprit. Que faire... ? Et lorsqu’elle le vit franchir la porte et se diriger vers sa table, elle avait senti son estomac se nouer, incapable de faire le moindre geste. Incapable de se relever, elle resta alors à sa place, hochant doucement la tête lorsque celui-ci fut proche d’elle, afin de le saluer « Merci d’être venu » Maia savait de quoi il s’agissait, mais lui, il ne savait encore même pas pourquoi il était là. Maia lui avait dit qu’ils allaient devoir parler de quelque chose d’important et qu’ils devraient se voir. Elle savait que s’il avait refusé ou que s’il lui avait dit qu’il était occupée pour le moment, elle n’allait pas refaire le même pas et n’allait peut-être pas l’appeler pour un bon moment. Alors le fait qu’il soit là, devant elle à cet instant, la rend des plus nerveuses. « Tu as envie de boire quelque chose ? »
(c) SIAL




come back to my embrace
From dream to reality, the flames that prevent me willingly walking back the place where you are is my halo
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
i need to tell you something ft. aaron  Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
i need to tell you something ft. aaron  Empty
Sujet: Re: i need to tell you something ft. aaron ( le Lun 28 Sep 2020 - 16:14 )




we met within the circle of time and i believe in the me who was with you

Aaron n’avait pas compris, il s’était même retrouvé surpris lorsque son portable avait affiché le nom de son ex-petite amie sur l’écran. Il n’avait pas non plus compris pourquoi elle souhaitait soudainement le voir ni de quoi elle souhaitait tout à coup lui parler. La seule hypothèse à laquelle il avait été en mesure de songer était que ses parents étaient certainement responsables de quelque chose. Il les connaissait parfaitement, il savait de quoi ces derniers étaient capables et cela n’aurait pas été étonnant d’apprendre qu’ils avaient approché Maia dans le but de la menacer puis le faire revenir. Il s’était pris plusieurs fois la tête avec eux après le départ de la jeune femme, il leur avait dit de la laisser tranquille, qu’elle ne méritait pas toute la haine qu’ils lui balançaient et il leur en avait voulu autant qu’il s’en était voulu de n’avoir été qu’un pauvre lâche. Hors, son amour pour Maia était profondément sincère, il n’avait jamais menti là-dessus, il ne s’en était jamais caché non plus et ses géniteurs en avaient conscience mieux que personne. Cela lui avait donc paru évident qu’ils étaient liés à cette affaire et qu’ils ne l’avaient pas écouté comme il le leur avait demandé. Entendre sa voix une nouvelle fois lui avait vraiment bizarre, son cœur l’avait aussitôt reconnu et il s’était affolé, se compressant un peu plus par nostalgie, par nostalgie mais aussi par regrets. Parce que leurs derniers mois avaient été particulièrement horrible, parce qu’il l’avait plus fait souffrir qu’il ne l’avait fait sourire et qu’il n’avait pas été un homme assez fort pour se battre entièrement pour elle. Non pas qu’il n’avait pas essayé toutefois il ne l’avait pas fait assez puissamment et il n’avait aucune excuse concernant sa lâcheté, la crainte qu’il avait d’affronter ses parents qui ne méritaient en réalité aucunement son attention. Il était désolé de ne pas avoir su la rendre heureuse et lui souhaiter sincèrement tout le bonheur du monde, même si ce n’était pas avec lui à ses côtés.

Evidemment que non, il n’avait pas hésité à lui répondre ; il n’avait pas hésité à accepter son rendez-vous non plus, s’assurant qu’elle allait bien malgré tout sans que la discussion ne s’éternise vraiment. Puis le moment était arrivé, il marchait lentement jusqu’à ce café dans lequel ils étaient tant allés, habillé d’une tenue simple et décontractée, le cœur battant d’apprendre ce qu’elle comptait lui annoncer. S’il connaissait ses parents, il savait à quel point ceux-ci étaient en mesure de le surprendre et faire bien pire que ce qu’il aurait pu imaginer. Alors, c’était plus fort que lui de stresser… Pas parce qu’il avait peur de les affronter de plus bel, mais peur que Maia en ait une nouvelle fois pâti par sa faute.

Après avoir pris une profonde inspiration, il avait pénétré à l’intérieur du bâtiment, cherchant du regard cette femme qu’il avait aimé un jour et dont les sentiments ne s’étaient sûrement pas estompés complètement. Ses yeux la repérèrent rapidement et Aaron s’était instinctivement avancé à sa table, la saluant d’un doux sourire. Il avait longuement hésité sur le comment l’aborder, principalement à cause de la fin de leur rupture et du fait qu’ils ne s’étaient pas vraiment quittés en bon terme, toutefois il avait jugé mieux de rester naturel. « C’est normal. » Avait-il ajouté avant de s’installer à table, s’asseyant en face d’elle. « Hum. Je vais prendre un café. » Et sur ses propos, il avait appelé un serveur afin de passer commande, laissant à Maia l’opportunité de faire de même si elle le désirait. A peine l’employé fut-il parti que le garçon reportant son attention sur sa vis-à-vis, la détaillant discrètement en silence. « Tu vas bien ? » Ce n’était pas qu’une question de formalité, il était réellement curieux et souhaitait savoir comment elle se portait, comment elle avançait dans sa vie, si elle s’en sortait tout simplement.

(c) SIAL




≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Maia Sanders10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Maia Sanders
http://www.ciao-vecchio.com/t7547-maia-sanders-someday-let-s-mee
Faceclaim : Margot Robbie ©Kidd
Je suis absent-e : nope
Messages : 26 - Points : 54
i need to tell you something ft. aaron  Original
Âge : 30 ans
Métier : Médecin légiste en devenir. Elle travaille dans une clinique privée liée à la police.
i need to tell you something ft. aaron  Empty
Sujet: Re: i need to tell you something ft. aaron ( le Sam 17 Oct 2020 - 8:34 )




we met within the circle of time and i believe in the me who was with you

Maia savait qu’elle n’avait plus d’autre choix. Dans tous les cas, il était déjà trop tard. Elle avait voulu attendre pour que ça soit le cas, pesant les pours et les contres. Il était hors de question qu’on la sépare de son futur enfant et hors de question qu’on brise ses rêves et espoirs de devenir un jour maman. Elle l’avait voulu depuis longtemps, sachant que ce n’était pas la vie qu’elle voulait pour son enfant, vivre sans un père, mais elle allait faire en sorte qu’il ne manque de rien. Maia ne pouvait plus se cacher et son ventre en était bien la preuve. Elle savait qu’un jour ou l’autre ils allaient se revoir, ne pensant pas que celui-ci avait eu comme projet de partir vers de nouveaux horizons. La jeune demoiselle ne voulait rien de lui, ni même de sa famille, mais après avoir discuté avec sa cousine et après la certitude de ce qu’elle voulait, la blonde ne pouvait pas tourner les yeux sur le fait qu’elle savait parfaitement qui était le père de son enfant, mais que celui-ci devait le savoir... Savoir qu’il allait devenir papa. C’était une situation assez difficile pour la jeune femme, ne sachant comment faire pour lui parler de ce qui se passe actuellement, mais elle avait déjà fait le pas, l’ayant ainsi invité pour se revoir. Elle ne savait pas si ça sera la dernière fois qu’ils se verraient, mais Maia devait le lui dire. C’était obligé.

La demoiselle attendit, non longtemps, avant de voir sa silhouette approchée. Son cœur battait si fort à ce moment qu’elle n’avait même pas osé se lever pour l’accueillir. Le moment fatidique était arrivé et Maia n’était pas du tout préparée. Elle lui sourit doucement, l’invitant alors à s’asseoir et lui demandant ce qu’il voulait bien boire. Un café. Elle hocha doucement la tête avant que celui-ci appela le garçon qui prit leur commande. Un jus d’orange pour elle. Une fois parti, son regard se posa  de nouveau sur le jeune homme. Il était tout simplement rayonnant. Maia ne pouvait l’expliquer, mais elle savait qu’il était difficile pour elle de l’oublier aussi facilement, même si ses amis le lui disait souvent. Partir sur quelque chose de nouveau, essayer de passer à une autre étape en l’oubliant. Mais comment pourrait-elle simplement le faire ? Il avait accepté son appel et son invitation, et il lui demandait même comment elle allait. Il n’avait pas changé... Un sourire assez amusé se dessina sur les lèvres de la jeune demoiselle. Elle se demandait, si jamais ses parents n’étaient pas ceux qu’il avait aujourd’hui, ou s’ils ne s’étaient pas comportés de la sorte, seraient-ils enfin heureux ? Elle posa instinctivement sa main sur son ventre, avant de reporter son attention sur le blond « Tu n’as pas changé... Toujours à te faire du souci » Elle le savait, elle le connaissait... Son ton qu’il avait abordé. Elle comprenait qu’il ne le disait pas pour être formel, mais voulait vraiment savoir. « J’avance beaucoup mieux dans mon travail, et d’ici la fin de ce mois, je risque de me faire embaucher pour de bon » Son stage allait bientôt finir, annonçant ainsi la fin de son année et de ses études. Elle avait eu de la chance de tomber sur la clinique où elle travaillait aujourd’hui. « Et toi alors ? Je suppose que tu étais pas mal occupé ces derniers temps »

Parler un peu de leur situation actuelle aidait un peu la jeune femme à continuer la discussion, mais aussi à pouvoir mieux voir comment aborder le sujet. Ce n’était pas facile, surement pas pour Aaron et elle le savait parfaitement... Elle ne pouvait le lui dire sur le coup et surement pas finir par ne pas le lui dire. Maia était dans une position délicate et ne voulait pas lui annoncer la nouvelle aussi sèchement et sur le coup. Ce n’était pas dans ses intentions. Elle eut un léger soupire, presque inaudible. Elle devait faire ce pas, mais résistait encore à le faire. « Je sais que je t’ai un peu surprise avec mon appel, je voulais te voir pour parler un peu, mais parce que tu sais... Comme je te l’avais dit, c’était important » Important... Surement... Maia continuait de perdre du temps, mais savait qu’elle finira par de tenir devant un mur, sans impasse. Elle devra le lui annoncer à un moment ou un autre.
(c) SIAL




come back to my embrace
From dream to reality, the flames that prevent me willingly walking back the place where you are is my halo
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
i need to tell you something ft. aaron  Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
i need to tell you something ft. aaron  Empty
Sujet: Re: i need to tell you something ft. aaron ( le Mer 21 Oct 2020 - 16:36 )




we met within the circle of time and i believe in the me who was with you

Quand Maia l’avait contacté parce qu’elle souhaitait le voir et lui parler de quelque chose, Aaron n’avait pas su quoi penser. Il n’était pas idiot au point de croire que son ex-petite amie souhaitait retisser des liens et se doutait qu’il y avait un souci quelque part. Tout ce dont le jeune homme avait été en mesure de songer était que ses parents étaient probablement derrière l’histoire et se préparait mentalement à aller planter un scandale – oui vraiment – s’ils s’étaient réellement permis de retourner s’immiscer dans la vie de Maia. Ils n’étaient plus ensemble depuis plusieurs mois et s’ils n’avaient pas cherché à la récupérer, ce n’était pas pour que ses géniteurs l’utilisent comme menace contre lui ou dieu ne savait quelle autre raison. Une part de lui était inquiète même si ça lui faisait plaisir de la revoir puis constater de ses propres yeux qu’elle semblait en bonne santé. Si un léger malaise était présent entre eux alors qu’ils étaient désormais tous deux installés à table, Aaron ne s’était pas empêché de la détailler du regard et de lui offrir un doux sourire. Des mois avaient beau s’être écoulé, Maia n’avait pas changé, malgré quelques traits de fatigues, elle restait celle qu’il avait aimé et dont il s’était entiché un peu trop profondément. Peut-être n’était-il tout simplement pas objectif hors selon lui, elle était toujours aussi belle.

« Comment faire autrement ? Cela fait des mois qu’on ne s’est pas vu. » Et elle l’appelait parce qu’elle devait lui parler, il ne pouvait que s’en inquiéter. « C’est super ça si tu as pu avancer et si on t’embauche définitivement. Je te le souhaite en tout cas. » Maia était une bosseuse, elle le méritait plus que quiconque. « Un peu, oui, mais ça va. » Sur ses dires, il avait haussé les épaules sans chercher à épiloguer plus que cela. Il aurait aimé que la jeune femme aille droit au but et qu’ils n’aient pas à tourner autour du pot pendant des heures hors c’était peut-être difficile pour elle de se lancer. Et finalement, elle se motiva à le faire quelques instants plus tard sans pour autant aller directement à l’essentiel. « Ne t’inquiète pas. » L’avait-il rassuré d’une tendre esquisse. « Tu peux tout me dire. » Vraiment tout. Certes, Aaron ne s’attendait probablement pas à ce qu’elle comptait lui annoncer en réalité néanmoins tout ce qu’il savait était qu’il ne fuirait pas cette fois. Il le promettait. « Est-ce que mes parents t’ont fait quelque chose ? » Parce que c’était tout ce qu’il était capable de penser et qu’il priait sincèrement à ce qu’ils n’avaient pas continué à lui mener la vie dure en son absence.


(c) SIAL




≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
i need to tell you something ft. aaron  Empty
Sujet: Re: i need to tell you something ft. aaron ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- i need to tell you something ft. aaron -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut