Revenir en haut
Aller en bas

-54%
Le deal à ne pas rater :
CARE Kit Pilates avec ballon, tapis, anneau et pompe
22.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

- [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland
Messages : 47 - Points : 124
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Lun 28 Sep 2020 - 16:51 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifL’italienne s’étira un bon coup dans son lit, avant de se réveiller à 6h tapante la tête dans le cul suite à la soirée de la veille. C’était loin d’être une soirée arrosée mais elle était à la bourre dans ses recherches qu’elle devrait remettre d’ici la fin de semaine. Elle avait travaillé tard jusqu’à trois heures du matin, musique dans les oreilles. Mais il en fallait plus à Rosalia pour l’achever. Ce rythme de vie elle l’avait depuis plusieurs mois voire années maintenant. Elle se leva donc et se doucha avant de se poser à la fenêtre de sa chambre son rituel de café-clope prêt à être consommé en appréciant l’aube dans cette ville et probablement reconnaissante qu’elle et ses proches n’aient pas tant que ça de dégâts matériels ou autre suite au tremblement de terre qui s’est passé dans la ville un mois plutôt. Une ville qu’elle aimait particulièrement pour son calme et la sérénité qui s’y dégageait à cette heure de la journée. Après quelques fumés tirées, des souvenirs et beaucoup de nostalgie, elle se dirigea comme à son habitude chez sa soeur pour prendre de ses nouvelles et partager un petit déjeuner plus ou moins normal, c’était d’ailleurs son seul repas correct de la journée et elle tenait à cette routine.

Après le petit déjeuner où elle y est allée à pied, Rosalia revenait chez elle pour prendre sa Suzuki sportive, une GSX-250R noire qu’elle aimait plus que son propre appartement pour enfin se diriger vers l’établissement scolaire. Elle ne commençait pas très tôt aujourd’hui et elle en profita pour passer voir son pote le mécanicien, elle était peut-être douée mais elle aimait avoir d’autres personnes et lien dans le domaine, puis en stationnant et en enlevant son casque, elle reconnu une tête qu’elle ne connaissait que trop bien. Toujours assise sur sa moto elle lança, taquine comme toujours « Bonjour le lâche, tu es bien matinal dit donc ! » il était 8h30 passée mais elle avait une dent contre lui qui l’empêchait d’être plus agréable. Elle éteint le moteur et sauta de la moto, sa bonne humeur et son énergie toujours au rendez-vous « on te voit plus, ça va ? » pas qu’elle en avait à faire s’il allait bien ou non, mais elle espérait au fond que les choses s’arrangent entre lui et sa cousine et elle savait qu’elle devait faire des efforts pour le respecter un minimum. Si sa cousine l’entendait, elle lui aurait fait passé un sale quart d’heure. Mais Rosa s’en foutait aussi. Aaron était un homme en qui elle avait vraiment confiance, il avait l’air correct et confiant et fort aussi, elle n’arrivait pas à comprendre comment il a pu tout foutre en l’air et blesser Maia comme il l’a si bien fait..

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 9:49 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifParce qu’il avait encore un peu de temps devant lui avant de commencer le travail, Aaron en avait profité pour marcher en ville puis apprécier la fraîcheur matinale. Les rues étaient assez calmes à cette heure donc c’était agréable. Certes, il croisait quand même des gens qui s’en allaient certainement travailler, différents véhicules circulaient hors ce n’était rien comparé à comment cela se passait en soirée. Lui qui adorait faire la fête quand il était plus jeune et qui peinait à se lever le matin avait visiblement bien grandi et s’était même assagi pour apprécier ce genre d’atmosphère. Le temps avançait à une vitesse folle et la vérité était simplement qu’il était devenu un adulte voilà tout. Il ne s’inquiétait même pas de ces détails, observant les alentours pendant qu’il marchait et noter encore certains dégâts causés par le tremblement de terre du mois dernier. Des dégâts qui ne se répareraient probablement de sitôt et pour lesquels il faudrait plusieurs mois pour les arranger. Naples avait toujours été plus ou moins calme jusqu’à présent, c’était assez surprenant de constater qu’en quelques temps seulement la faille semblait avoir envie de faire des siennes, chamboulant ainsi la majorité des habitants. C’était une véritable catastrophe toutefois Aaron n’était pas assez altruiste pour avoir de la peine pour des gens qu’il ne connaissait pas. Bien sûr c’était triste, c’était dramatique même et il était rassuré que personne de son entourage n’avait été grièvement blessé par le séisme, toutefois il n’allait pas se morfondre sur leur sort constamment. Il en avait assez avec ses problèmes pour devoir aussi se soucier de ceux des autres.

Marchant tranquillement, l’homme avait machinalement interrompu ses pas à l’entente d’une voix qui lui était apparemment adressé. Son regard s’était égaré vers la jeune femme assise sur sa moto, jeune femme qu’il reconnut bien assez tôt et qui le fit souffler intérieurement. Il appréciait moyennement comment celle-ci s’adressait à lui hors il ne pouvait guère lui en vouloir après toute la peine qu’il avait causé à sa cousine. « Si tu as des choses à reprocher, fait le de suite. » Lui avait-il rétorqué d’un ton neutre, plutôt calme. « Je ne suis plus à ça près maintenant. » Il haussa les épaules comme pour dire que de toute façon, quoi qu’elle pense, cela ne changerait rien, cela ne l’affecterait pas plus que ça non plus. Contrairement à ce que l’on pourrait croire au vu de son comportement passé, il avait parfaitement conscience de ses torts et était capable de se remettre en question sans qu’on vienne lui prendre la tête. Rosalia pouvait le traiter de lâche autant de fois qu’elle le désirait, il n’avait clairement pas besoin d’elle pour le savoir puis de toute manière, elle n’était pas dans son esprit pour deviner ô combien toute cette histoire l’avait tiraillé lui aussi. Elle pouvait le juger, le critiquer et le détester, ça ne changeait pas le fait qu’elle ignorait tout de ce qu’il pensait en réalité.



≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland
Messages : 47 - Points : 124
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 10:43 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifLe caractère de Rosalia était plutôt simple : Elle apprécie les gens honnêtes et elle n’aime pas ceux qui se compliquent la vie et s’inventent des obstacles là où il n’y en a pas. Elle part du principe que l’humain est libre et qu’il a toujours le choix mais aussi, elle déteste justifier ses propres échecs à cause des autres. Les autres ne font jamais parti de l’équation. Or, elle pouvait comprendre que tout le monde n’est pas courageux et elle peut comprendre aussi que tout le monde n’a pas vécu la même vie qu’elle, la différence est quand même flagrante entre elle et sa soeur alors qu’elles ont eu plus ou moins la même vie… Mais pour le coup, elle ne comprend pas, certainement pas, qu’on puisse lâchement blesser les autres, qu’on ne porte pas ses bijoux de famille alors qu’on a dépassé le quart de siècle; dans le cas du Jenkins en particulier, la trentaine ! Cependant, elle ne lui en voulait pas plus que ça. Les histoires de coeur n’étaient pas sa tasse de thé et Maia ne semblait pas si dévastée par la chose. S’il l’aurait mise en dépression ou une quelconque autre forme de déprime sévère elle n’aurait sûrement pas hésité de lui en coller une bien forte, n’empêche, elle voyait clairement que l’ex était probablement plus affecté par l’histoire que sa cousine, à croire que c’est vraiment vrai la fameuse citation du “on ne se rend compte de la valeur des choses que lorsqu’on les perd”, mais c’était trop tard et s’il regrette comme il le montre, il n’a qu’à se bouger le popotin et arranger les choses. Il y a toujours des solutions.

« Non non, la seule chose que je te reproche c’est de ne pas avoir été chercher tes roubignoles quand tu en avais besoin. Sinon… » Elle leva les bras au ciel d’un air innocent, histoire de dire qu’elle ne se mêle pas plus que ça de l’histoire. Et c’était vrai en soit. Ce qui la poussait à agir ainsi avec lui c’était pour le secouer un peu, qu’il aille se remettre une fois pour toute avec Maia ! Si elle jugeait que c’était un vrai connard, elle n’aurait pas perdu du temps et de la salive et elle aurait plutôt menacer sa cousine “si tu te remets avec lui je te casse une jambe.” Aaron n’était pas mauvais et elle ne pouvait pas l’imaginer, ni lui ni Maia, avec quelqu’un d’autre. Leur couple était fusionnel et elle l’avait bénit ! Hors de question qu’ils se séparent ainsi. « D’où vient cette Apathie Jenkins ? Je t’ai connu plus… dynamique ? » Elle fit mine à réfléchir avant d’utiliser ce terme là bien qu’elle voulait y aller plus fort. Elle ne voulait pas jouer aux bonnes fées, elle se répète mais, si elle voulait les recaser ensemble, l’ex riche devait être en bon état de santé mental ou physique. « N’empêche, je suis vexée. J’étais sincère en posant la question. » d’un air faussement blessée, elle sortit une autre cigarette qu’elle s’empressa à allumer. Non elle n’en avait pas vraiment besoin, mais cette conversation la rendait nerveuse. « ça te dérange pas j’espère ? » Elle demanda d’un air désintéressé. Ils étaient en pleine air et une bonne distance les séparait mais encore une fois, elle lui balance la phrase en allumant quand même sa clope sans attendre sa réponse, ignorant complètement son avis.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 12:00 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifC’était difficile pour Aaron de savoir ce que Rosalia lui voulait hors vu la façon dont elle s’était adressée à lui, ça ne lui avait pas vraiment donné envie de discuter avec elle. Evidemment qu’il aurait aimé savoir comment elle allait, comment Maia surtout se portait cependant il avait conscience que ça ne le regardait plus à présent, que ça serait déplacé puis il n’était pas certain que la jeune femme aurait voulu lui répondre de toute manière. Le pourquoi il n’avait pas hésité à lui dire de faire ses reproches si elle en avait, histoire de ne pas tourner autour du pot pendant des heures et que lui puisse retourner vaquer à ses occupations ensuite. Il n’était pas vexé de ses propos, Rosalia avait raison de le traiter de lâche, c’était ce qu’il avait été et même s’il avait ses raisons, ça n’excusait en rien son comportement. Il aurait dû mettre un terme avant que ça prenne une telle ampleur, il aurait dû faire face à ses parents plus tôt et ne pas le laisser l’amadouer néanmoins on pouvait reconstruire un monde avec des « j’aurais dû ». Il était à présent trop tard pour regretter, cela ne modifierait jamais le passé et ça ne ferait pas avancer le futur non plus. Sa vis-à-vis restait fidèle à elle-même, toujours aussi franche et c’était d’ailleurs quelque chose qu’il appréciait chez elle. Elle ne se gênait jamais de dire ce qu’elle pensait, même si ça pouvait blesser et de ce fait, il ne lui tenait pas rigueur de ses paroles. Peut-être qu’à une autre époque, il se serait braqué et vexé de telles réflexions mais cela faisait longtemps qu’il n’était plus comme ça. Même lorsqu’il était avec Maia, il s’apercevait du mal qu’il commettait, de toutes ses larmes qu’il avait pu faire couler néanmoins c’était compliqué. Très compliqué. Et il était sincèrement désolé de l’avoir tourmenté de la sorte alors qu’il était celui qui aurait dû normalement la faire sourire puis la rendre heureuse. Mais ainsi était allait la vie, à présent chacun avait pris une route différente et c’était beaucoup mieux comme ça.

Nullement choqué par ses dires, Aaron n’avait pas riposté et s’était contenté de hausser les épaules. Il ignorait que Rosalia cherchait à le secouer par ses paroles et ce qu’elle ne savait pas était qu’il n’avait pas besoin d’elle pour le faire. Il n’avait aucunement l’intention de se remettre avec sa cousine et ce, malgré ses sentiments. Il n’était plus lié aux Jenkins, il aurait très bien pu lui courir après, la supplier puis s’excuser cependant il n’en avait rien faire. Parce qu’il estimait l’avoir assez fait souffrir, parce qu’il ne la méritait pas et qu’il ne voulait pas chambouler son existence une nouvelle fois. S’il avait coupé les ponts avec sa famille, ça n’empêchait pas le fait qu’il restait leur fils malgré tout, qu’il était le frère d’un minable et qu’ils seraient encore capable de venir embêter Maia afin de l’atteindre. Il ne voulait pas ça. « Je suis juste normal. » Lui avait-il rétorqué calmement, toujours neutre, alors qu’elle l’accusait de manquer de dynamisme. Comment aurait-elle souhaité qu’il agisse ? Il n’allait pas se mettre à danser la java ou s’extasier juste parce qu’il venait de la croiser. Il n’était pas plus différent que celui qu’elle avait connu auparavant, il en était d’ailleurs bien plus libre en vérité. « Non, ça ne me dérange pas, tu fais ce que tu veux. » Il avait accompagné ses propos d’un sourire en coin sans chercher à plus épiloguer. « Mais je vais bien. » Si elle était sincère, il pouvait lui répondre, il n’était pas particulièrement fâché ou remonté contre elle. Au contraire, ça lui faisait même plaisir de la revoir puis constater qu’elle allait bien, un détail qu’il ne répliquerait évidemment pas à voix haute. « Et toi ? Toujours avec ta bécane à ce que je vois. » Elle ne la quittait jamais mais il pouvait comprendre cela puis c’était aussi ce qui la caractérisait. Rosalia sans sa moto, ce n’était pas Rosalia.



≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland
Messages : 47 - Points : 124
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 18:52 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifElle regarda sa moto un moment, laissant quelques secondes s’écouler et en prenant le temps de sortir doucement la fumée de sa bouche avant de lui répondre en esquissant un sourire « Une maman ne sort jamais sans son bébé, si ? ». On ne saurait pas dire si ce sourire était sincère, signe de bonheur ou d’un quelconque autre sentiment positif ou au contraire, un sourire qui cacherait de l’amertume par rapport à sa vie. En effet, Rosalia aimait sa moto plus que tout. C’était la seule pièce qui lui permettait de se sentir vivante, elle lui offrait un sentiment mitigé entre la sérénité et l’adrénaline, la force et la faiblesse, mais malgré tous les risques qu’elle prenait et les chutes qu’elle a eu, elle n’a jamais vraiment pu s’en séparer, c’était dans le sang et pas autrement. « Mais je vais bien aussi, merci de demander ! » Un sourire taquin se dessina sur son visage cette fois. Tous les deux savaient qu’elle et la politesse n’allaient pas ensemble, mais que pouvait-elle bien faire ? Elle regarda sa montre pour se situer dans le temps, vérifier si elle avait un moment pour l’embêter encore ou le laisser partir et malheureusement pour l’ex riche, il devait encore subir sa présence. « Tu fais quoi dans le coin sinon ? » ne prenant même pas la peine de demander s’il était occupé ou non, mais il n’avait pas l’air pressé et de toute façon s’il l’était, il n’aurait pas pris le temps de faire des commentaires sur sa moto et aurait abrégé la conversation.

A vrai dire, l’italienne était assez culottée mais d’un autre côté, elle avait cette envie de discuter avec Aaron, demander de ses nouvelles, y glisser deux, trois mots à sa cousine, jouer le rôle d’entremetteuse bien qu’on lui a rien demandé. Elle savait que c’était mal et elle savait aussi que ses intentions n’allaient pas être compris forcément, d’ailleurs sa cousine elle-même ne voudrait pas qu’elle s’en mêle, mais comment laisser une si belle histoire filer ainsi bêtement ? Pas que Rosa soit une experte en amour, alors là ! Mais elle voulait que les ses proches soient heureux. Non pas qu’un homme ferait le bonheur d’une femme, là aussi c’est faux, mais … les gens avec qui on s’entend ne courent pas les rues et elle est persuadée qu’on ne tombe amoureux qu’une fois. Pourquoi gâcher toute une histoire pour une bêtise idiote ? Maia avait raison de partir certes, elle avait raison de le quitter et c’était son droit d’abandonner et de baisser les bras, mais parfois, c’est important d’arrêter et prendre du recul, se remettre en question et arranger ce qu’il y a à arranger puis comme on dit, reculer pour mieux sauter. C’est ce qu’il fallait pour cette relation et non pas un abandon total. Dans cette tornade de pensée, Rosa se remettait elle aussi en question, la cigarette n’aidant pas, elle a vu le film de sa vie défiler devant ses yeux à une vitesse grand V et contre toute attente, elle voulut s’excuser… À sa façon. « Tu peux taper dans la roue s’tu veux. » C’était si con mais aussi sa manière de dire qu’il pouvait la blesser en retour en s'en prenant à sa bécane.



Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 20:07 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifAaron n’était pas agressif envers Rosalia, encore moins rancunier, elle n’avait rien fait qui mériterait autant de haine. Ses réactions avaient été compréhensibles, et si forcément ça l’avait agacé de se faire accoster de la sorte, ça n’empêchait pas le fait qu’il comprenait. Maia était sa cousine, cette famille avec qui elle était si proche et lui, il lui avait brisé le cœur un nombre incalculable de fois, il y avait de quoi lui en vouloir. Et encore, certainement que la jeune femme face à lui était bien gentille, il ne l’aurait pas imaginé aussi ouverte à parler avec lui. Pas après sa rupture avec son ex-petite amie en tout cas. Dans le fond, il lui était reconnaissant qu’elle ne s’attarde pas plus que ça sur leur histoire puis qu’ils puissent avoir une conversation normale, comme deux adultes qui se respectaient et qui avaient déjà échangé par le passé. « En effet. » Lui avait-il déclaré en souriant à son tour, n’ayant pas la moindre idée que cette phrase pourrait également collée à son ex-petite amie et que bientôt lui-même allait être papa. Probablement que s’il avait su, cette rétorque aurait eu tout un autre sens à ses yeux mais heureusement – ou non – pour le moment, Aaron ne savait pas.

Rosalia allait bien, il allait bien aussi, il s’agissait là d’une discussion plutôt positive finalement. Le garçon n’avait pas cherché à lui répondre, jetant également un coup d’œil à sa montre pour être sur qu’il lui restait un peu de temps devant lui avant de se rendre à l’escape game. « Je me préparais à partir travailler. » Une remarque assez étonnante quand on savait que lorsqu’il bossait pour son père, c’était toujours un costume soigné qu’il était contraint de porter. Hors en ce jour, c’était une tenue beaucoup plus décontractée qu’il avait, un tee-shirt simple blanc, un jean puis des baskets. « Je suis en avance donc je me baladais. » Il aurait pu mentir, se cacher de sa nouvelle situation mais contrairement à ce qu’on pouvait penser, il n’en avait pas honte. Si Rosalia lui demandait où est-ce qu’il partait travailler vêtu ainsi, Aaron dirait la vérité. Ce qui l’étonna néanmoins fut la rétorque suivante de la brune, une rétorque qu’il préféra prendre à la rigolade tant ça n’avait pas de sens à ses yeux. « Pourquoi est-ce que je ferais ça ? » Il n’état pas stupide et avait bien compris où la jeune femme souhaitait en venir toutefois il n’avait réellement pas de raison d’aller aussi loin. « J’ai l’air aussi sauvage ? » Sa voix s’était montrée plus taquine sur ces paroles alors qu’une esquisse amusée étirait ses traits. Il ne faisait que plaisanter bien sûr.



≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland
Messages : 47 - Points : 124
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 22:25 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifAaron et Rosalia n’étaient pas de bons amis, ni de mauvais amis d’ailleurs. Ils se croisaient rarement pendant les repas de famille ou parfois quand elle passait en coup de vent à la guesthouse de sa soeur, c’était peut-être dû au fait qu’elle s’engouffrait beaucoup trop dans son travail. Son mode de vie ne lui permettait pas d’avoir des avis et des jugements clairs sur les gens qui l’entouraient ou qui entouraient ses proches mais le peu de fois qu’elle entendit sa cousine parler de son petit-ami elle n’entendait que du bien de lui, ça l’avait d’ailleurs un peu choqué lorsqu’elle apprit pour la rupture tant qu’elle ne s’attendait pas à ça. Un défaut chez la brune puisqu’elle choisissait son boulot au détriment des personnes qui lui sont chères. N’empêche, elle était reconnaissante de constater que malgré la distance entre elle et le Jenkins, il n’avait pas l’air de prendre mal ce qu’elle disait, encore une preuve qui vient confirmer ses doutes, c’était bel et bien un gentil homme. Lâche, mais gentil.
Elle le regarda de haut en bas comme pour juger sa tenue en arquant un sourcil. Aux dernières nouvelles, Aaron travaillait à l’entreprise familiale. Si elle, elle ne respectait pas vraiment les codes vestimentaires elle se doutait bien que ce n’était pas le cas de tout le monde, en particulier ce petit blond. « Travailler avec un jean et des baskets ? Tu te rebelles ? » elle était presque fière de lui, elle qui n’aime pas les riches arrogants, elle aurait bien aimé que quelqu’un embête le PDG.

Elle inspira une bonne bouffée de fumée toxique de sa cigarette comme si sa vie en dépendait avant de sourire à son tour. Elle ne connaissait pas le côté taquin de son vis-à-vis et ça, ça lui plaisait bien. Enfin bien. Elle ne voulait pas non plus lui faire plaisir de dire ouvertement ce qu’elle pensait. « Franchement ? Oui. » Elle exagérait mais il faut dire ce qu’il en est, contrairement à elle, Aaron avait une forte carrure et pour être tout à fait honnête, elle avait toujours un peu peur d’approcher des hommes avec de fortes corpulences, du moins, depuis ce qui s’était passé avec sa meilleure amie. Bien sûr, Aaron n’était pas dangereux, du moins, elle l’espérait, parce-que l’humain est quand même surprenant. « En y pensant, tu risques de te faire mal plus qu’autre chose, Suzie est robuste. » Elle tapota une nouvelle fois sa bécane fièrement qu’elle avait baptiséé Suzie, un nom féminin qui fait allusion à sa marque de fabrique, il faut croire que Rosa partait loin dans son délire.

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jenkins10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aaron Jenkins
http://www.ciao-vecchio.com/t7560-aaron-jenkins-o-relationships
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 60 - Points : 186
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Tumblr_pajtdocI7P1s7vjhgo2_r1_500
Âge : 35 ans
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Mar 29 Sep 2020 - 22:55 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifIl avait conscience que cela devait être étonnant hors plus que se rebeller, il avait finalement choisi de tourner le dos à sa famille. Trop tard peut-être mais au moins il l’avait fait. Comment aurait-il pu rester au sein d’une famille qu’il ne reconnaissait plus, qu’il n’avait probablement jamais connu en vérité ? Il s’était voilait la face, il s’était mis des œillères et avait refusé devoir l’évidence. Revenir à la réalité avait été douloureux, particulièrement intense et la déception avait été profonde cependant il avait dû se rendre à l’évidence. Il ne pouvait pas rester avec des gens qui utilisaient de leur argent pour avancer, qui n’était pas en mesure de réfléchir autrement que par les moyens qu’ils avaient et qui pensaient que tout leur était du. Aussi triste et cruel que cela puisse paraître, son frère n’aurait jamais dû s’en tirer ainsi. Il aurait dû être sanctionné pour son erreur, il aurait dû aller s’excuser auprès de cette pauvre femme qui avait perdu son enfant et il aurait dû être éduqué correctement. Parce que non, ce n’était pas ainsi qu’on éduquait son fils, pas en lui faisant comprendre qu’il pouvait commettre n’importe quel crime, que ce n’était pas grave parce que « papa » était là pour surveiller ses arrières. Aaron n’aurait pas aimé recevoir ce type d’éducation et il en venait même à se demander de qui il tenait sa personnalité, puisqu’elle n’était ni celle de sa mère ni celle de son père. Il lui était impensable de faire preuve d’autant d’immoralité et à chaque fois qu’il songeait à cette victime qui avait quitté ce monde, il ne pouvait que laisser la culpabilité le ronger. Ce n’était pas de sa faute, c’était celle de son frère seulement son frère partageait son sang, il ne pouvait que se le reprocher. Et oui, il était écœuré de faire partie d’une telle famille. Il n’avait pas eu d’autres choix que de s’en aller, il ne les supportait plus. « Je ne travaille plus à l’entreprise familiale. » Avait alors déclaré Aaron avec honnêteté. Il n’avait plus à se prendre la tête pour ses tenues et être forcé à porter des vêtements serrés. Non pas que son père lui-même l’y obligeait mais parce que lorsqu’on travaillait dans le monde des affaires, on n’en avait pas trop le choix. « Je bosse dans un escape game pas loin. » Et oui, elle était loin la société de ses parents, c’était le cas de le dire.

Il ne put que rire un peu plus en l’entendant confirmer qu’il paraissait sauvage. C’était vrai que sa carrure était impressionnante, ce n’était pas la première fois qu’on effectuait un tel sous-entendu, hors il n’était pas comme ça et quand on apprenait à le connaître, on s’en rendait bien vite compte. « Raison de plus, je ne voudrais pas me froisser un muscle. » Quel triple idiot il était à plaisanter une nouvelle fois, une esquisse amusée au bord des lèvres. « Puis, n’allons pas abîmer cette pauvre bécane, elle n’a rien demandé. » En vérité, s’il devait choisir, plutôt que frapper dessus, il aurait préféré faire un tour avec et partir se perdre loin avec. Malheureusement il n’avait pas vraiment le temps pour ça, discuter une chose, prendre la route à moto était une autre.



≈ I see it fades, our light it's all gone. it's crawling inside, our time is leaving out. I'm alive but I'm lost in pain and our world is in open haze but I'll be alright cuz you know I'll break it all
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland
Messages : 47 - Points : 124
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le Sam 17 Oct 2020 - 19:06 )
Aaron & Rosalia

1b2o.gifLa réponse d’Aaron étonna fortement l’italienne, lui quitter l’entreprise familiale ? Elle n’hésita pas d’ailleurs à relever un sourcil. Ce n’était pas plus mal au fond, elle ne savait pas grand chose de sa famille mais assez pour se douter qu’ils ne servaient à rien à part servir d’une banque pour leurs fils et juger le reste du monde, accessoirement se prendre pour les rois du monde et chier sur le commun des mortels mais ça, c’était surtout sa haine envers ceux qui ont fait pleurer sa cousine qui parle, autrement, Rosalia s’en fout au fond, il y en a des milliers de familles comme ça qu’elle a, heureusement, rarement croisé. « C’est bien ça, un escape game. Ca fait quoi d’avoir un boulot standard ? » la question était sortie toute seule même si elle ne voulait en aucun cas faire sa méchante. D’accord elle avait une dent contre lui, mais elle était consciente qu’elle ne connaissait rien de lui et puis bon, ce n’était pas tout à fait méchant ce qu’elle disait, c’était clairement différent entre bosser chez une entreprise reconnue eet… bah travailler dans un escape game. En parlant de sa chère et tendre, elle esquissa un sourire avant de tenter de faire une moue qui se voulait … mignonne ? En ajoutant un minable « pauvre chou… » Elle savait bien que le blond se moquait d’elle en parlant de se froisser un muscle mais toutes ces plaisanteries avaient une certaine complicité derrière, et honnêtement, elle était contente de la tournure de la conversation.

En dehors de tout ça, Rosalia voulait lui demander si sa cousine, son ex, était au courant de sa nouvelle situation, encore une fois, elle ne voulait pas jouer aux entremetteuses mais ça pourrait probablement faire avancer les choses entre eux. La brune n’avait pas connue l’amour jusque là, pas qu’elle n’y croyait pas, encore moins parce-qu’elle avait vécu une mauvaise expérience mais si elle avait une chose à laquelle elle croyait fort, c’était bien l’amour. Certes elle était consciente que c’était éphémère, mais malgré toute la science et l’esprit scientifique qu’elle avait, elle était persuadée que c’était ça et seulement ça qui retenait la part d’humanité chez les gens alors si on trouve sa moitié, si on aime quelqu’un et si la séparation a été causé par des pressions externes non, il ne fallait pas la lâcher aussi facilement. Mais elle s’abstint au final, ce n'était pas ses oignons. Elle sourit bêtement, limite tristement avant de se remettre sur sa bécane. « Je dois y aller, mes petits diables m’attendent. » C’était le surnom qu’elle avait décidé de donner à ses élèves, depuis l’histoire de la boule puante, « Je suis contente que tu ailles bien, on passera un de ces quatre pour une partie ! » elle lui offrit un clin d’oeil avant d’enfiler son casque et se positionner correctement sur la moto, prête à la faire gronder pour quitter les lieux.




To understand me, you have to meet me and be around me. And then only if I'm in a good mood.
- don't meet me in a bad mood.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins Empty
Sujet: Re: [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Koala mouillé. ft. Aaron Jenkins -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut