Revenir en haut
Aller en bas


 

- Niccolo || I left my head on the dancefloor -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 442 - Points : 751
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Empty
Sujet: Niccolo || I left my head on the dancefloor ( le Lun 28 Sep 2020 - 23:24 )
Le regarde perdu au fond de son verre, Tea avait presque envie de s’y noyer. Les soucis n’avaient pas l’air de vouloir la quitter et ça, même si c’était le but de la soirée. Enfin bon. En toute honnêteté, la jeune femme n’avait pas envie d’être là et n’avait même pas les moyens de payer le verre qu’elle était en train de siroter. La seule raison pour laquelle elle avait fini par accepter de sortir ce soir, c’était parce qu’on l’y avait forcé la main et surtout, parce qu’on lui avait dit qu’elle ne paierait pas. Non, elle n’avait pas sauté sur l’occasion de se faire payer à boire comme la clocharde qu’elle était en train de devenir, mais elle n’avait pas mis longtemps avant d’accepter. Un point d’honneur qu’elle s’était fixée au début, lorsqu’elle venait de perdre son emploi, c’était de ne pas accepter la charité. Aujourd’hui elle en était à un point où elle n’attendait plus que ça. De tout le monde, sauf de Nino qui ignorait encore tout de la situation financière de la jeune femme qui se tenait bien de lui en parler. Elle n’avait pas besoin de son aide, ni de sa pitié. Dans un soupir, elle replaça une mèche de ses cheveux en place tandis qu’elle essayait de suivre la conversation qui ne l’intéressait même pas. Du coin des lèvres elle adressa un petit sourire à une de ses amies qui semblait attendre qu’elle le fasse. Devait-elle rigoler comme les autres ? Est-ce qu’elle venait de faire une blague ? Tea n’en savait rien. Elle n’était juste pas dans son élément, le seul point positif c’était que dès que son verre commençait à se vider, on claquait presque des doigts pour le remplir à nouveau.

Au bout de deux heures qui en parurent quatre à la jeune femme, elle commençait à se sentir mieux. Les quelques verres qu’elle avait descendus commençaient à faire effet, l’enveloppant dans cette couche chaude et rassurant de confiance en elle, qu’elle n’avait pas en temps normal. Plus joviale, moins stressée. Ce soir, Tea avait l’alcool joyeux. Les effluves de l’alcool embrumant presque son cerveau qui ne la faisait plus que réagir à coup de petits gloussements à chaque fois que ses amies disaient quelque chose, pour la première fois depuis des semaines elle se sentait juste… heureuse ? A grands coups de cocktails alcoolisés, la jeune femme noyait ses pensées ainsi que tous les problèmes qui allaient avec. Dans un coin de la pièce, les esprits commençaient à s’échauffer tandis qu’une des amies de Tea avait sorti un stylo sur lequel elle notait de un à dix les hommes dans le bar pour s’occuper. Au même du groupe, une hiérarchie semblait être établie et à chaque fois qu’un garçon apparaissait sur le morceau de papier, l’avis de la jeune femme était vivement attendu. Se laissant doucement prendre au jeu, des défis furent lancés dans le cercle secret des filles. Une devait se faire payer un verre par des hommes au bar. Une autre, obtenir un numéro de téléphone. Quand vint le tour de Tea, elle accepta son sort sans broncher. Elle devait choisir le plus mignon du bar et aller s’asseoir sur les genoux de ce dernier pour l’embrasser. En temps normal, ce n’était pas des pratiques qu’accepteraient la brunette, mais ce soir c’était l’alcool qui avait pris le pas sur sa raison. Ni une, ni deux, elle scanna les environs des yeux avant de repérer celui qu’elle voulait. Niccolo. Un des garçons du groupe. Elle lui avait à peine adressée la parole ce soir, mais elle était bien décidée à relever son défi.

Avec une certaine détermination que le courage en liquide lui donnait, la jeune femme vida son verre d’un trait avant de le déposer sur la table. Debout sur ses deux pieds, elle avait encore de l’équilibre, ce qui était une bonne chose. D’un pas lent qui se faisait séducteur, Tea se dirigea vers le jeune homme avec cette allure qui se voulait féline. Arrivée à sa hauteur, sans un mot elle prit la main de l’Italien pour l’obliger à se lever et à la suivre jusqu’à la piste de danse où certains gens sans coordinations essayaient de suivre la musique. Pour une fois, portée par une force dont elle ignorait l’existence, elle voulait être celle qui menait la danse. Dans tous les sens du terme. Son regard bloqué dans celui de Niccolo, elle bloqua les mains du trapéziste contre ses hanches qu’elle commençait à bouger au rythme de la musique. Si baiser il y aurait, ce serait selon ses conditions à elle.


Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins. There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ?
Revenir en haut Aller en bas
Niccolò CanzanoToujours frais après un litre de café
Niccolò Canzano
http://www.ciao-vecchio.com/t7667-niccolo-l-amour-est-aveugle-ma http://www.ciao-vecchio.com/t7695-niccolo-all-i-want-is-to-fly-with-you
Faceclaim : Michele Morrone + morphine
Messages : 99 - Points : 72
Niccolo || I left my head on the dancefloor  1a241f0df219a34f305ef386b304fb0427a613a3
Âge : 29 ans.
Métier : trapéziste, funambule, en duo avec Martino. Son désir est de devenir artiste dans un cirque, mais pour vivre et économiser de l'argent, il vent son corps depuis 11 ans. Escort boy, il vend ses services aux femmes délaissées, prêtes à le payer une fortune pour passer du temps avec lui.
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Empty
Sujet: Re: Niccolo || I left my head on the dancefloor ( le Mar 6 Oct 2020 - 22:52 )


i left my head on the dancefloor
☾☾ - (Niccotea #1)



La musique diffuse dans le bar une ambiance de boite de nuit. Les vibrations de la musique font trembler le liquide contenu dans les verres de la tablée. Niccolo savoure le calme apporté par les voix de ses potes. Il profite de leur bonne humeur communicative. L’alcool se dilue dans ses veines pour lui permettre de détendre ses nerfs et de chasser ses pensées parfois moroses. Il plaisante avec eux, rit de bonne grâce à leurs anecdotes qui ont le don de l’éloigner de sa propre existence. Niccolo n’est pas de nature morose. On dit même plutôt de lui qu’il est un boutentrain, qui ne semble jamais avoir de soucis, mais ce n’est qu’une façade. Comme tout le monde, il a ses propres problèmes, mais n’aime pas en parler. Seule une personne a connaissance de toutes les parts d’ombres de son existence : Martino. Il n’a besoin que de lui comme gardien de ses secrets. Cela lui convient parfaitement. Le reste du monde n’a pas besoin de savoir tout cela. Il se contente d’amitiés qu’il juge lui-même superficielles. Il n’a pas le temps ni le courage de veiller sur d’autres personnes que celles qu’il a triées sur le volet. L’assemblée autour de lui est un maillon de sa vie sociale. Des personnes qu’il connait et a appris à apprécier, mais qui resteront que des amis pour tronquer la solitude. Un groupe d’amis qui se réunissent pour passer une bonne soirée, passant son temps à parler de leurs vies, de ces anecdotes parfois drôles ou tristes, mais qui attireront une oreille attentive ou provoqueront des rires communs. L’alcool délie les langues et embrume les esprits. Niccolo participe à l’ivresse générale. Il ne se fait pas prier pour remplir de nouveau son verre à chaque tournée, car il apprécie l’état d’ébriété, qui lui permet souvent de lâcher prise et d’oublier vraiment ses tracas quotidiens. Sans doute qu’il finira dans les bras d’une déesse avec qui il passera une nuit d’ivresse avant de reprendre le cycle de son existence comme si de rien n’était. Niccolo n’est pas l’homme d’une femme. Il n’a aucune connaissance de la notion de couple et n’a jamais ressenti ce besoin de lier son existence à une autre sur le plan amoureux. Ce qui lui colle une réputation de coureur de jupon sans qu’il n’ait jamais cherché. Tout cela lui passe au-dessus de la tête. Les filles du groupe sont à l’écart et sont en pleine conversation. Les garçons essaient de savoir de quel sujet elles parlent, mais n’y parviennent pas. Elles gloussent sous l’effet de l’alcool tout comme ils rient comme des idiots. La bonne humeur est de mise alors lorsque la belle Tea s’invite jusqu’à lui dans une démarche élégante bien que mise à mal par l’ivresse, il se laisse naturellement tenter. Il lui offre un sourire amusé, car Tea est résolument la plus timide du groupe, celle qui fait le moins de vague à leur entrevue. Il ignore ce qui la pousse à agir de la sorte, mais il ne se passe pas réellement la question lorsqu’il se lève pour la suivre où elle veut le mener. Sa menotte glisser dans la sienne, il profite du parcours pour détailler le corps délicat de la demoiselle joliment mis en valeur par cette robe qui le rend résolument attirante. Ils retrouvent rapidement la piste de danse où elle l’intime à prendre la pose qu’elle désire. La proximité est évidente, dictée par la belle brune qui semble déterminée à mener la danse. Il respecte sa volonté et se contente de plonger ses prunelles noisette dans les siennes, un sourire charmeur sur les lèvres. « J’ai le droit de parler, Madame ? » Il la taquine dans un haussement de sourcil juste pour le plaisir de la taquiner. « Pas que je me plaigne d’être invité de manière si directive par une si belle femme. » Il lui indique dans une expression qu’il tâche de rendre complice. Il est curieux d’entrevoir les raisons d’un tel rapprochement. Serait-il au gout de la demoiselle ? Cela ne lui déplairait pas. Bien au contraire, Tea est une belle femme.    


All i want is to fly with you
You think I don't wanna grow onto you, yeah but there are mountains and there are doors that we can't walk through.
I know you’re wondering why, because we’re able to be just you and me within these walls. (c)exordium.
Revenir en haut Aller en bas
Tea L'Amente10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Tea L'Amente
https://www.ciao-vecchio.com/t6038-tealapeche https://www.ciao-vecchio.com/t6129-teal-ouest
Faceclaim : Adria Arjona ; ealitya
Messages : 442 - Points : 751
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Tenor
Âge : 29 ans
Métier : Assistante de direction de Demetrio Clarizio
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Empty
Sujet: Re: Niccolo || I left my head on the dancefloor ( le Mer 7 Oct 2020 - 22:53 )
La raison noyée sous les rasades d’alcool qu’elle s’était envoyée, Tea n’aurait jamais agi de la sorte en temps normal. Elle le savait. Ses amies le savaient, d’où les rires qu’elle avait pu entendre dès le moment où elle s’était levée pour mettre à exécution le défi qu’on lui avait lancé. Pour une fois ce soir, elle se laissait porter par cette insouciance qui lui manquait tant et dont elle n’avait jamais vraiment pu profiter. Très vite projetée dans un monde adulte où elle ne trouvait pas sa place, ce soir elle s’était servi du courage en liquide pour se lancer à son tour. La jeune femme aussi savait lâcher prise et ce soir elle voulait le prouver. A elle-même, à ses copines qu’elle avait l’impression d’entendre ricaner dans son dos malgré le son des basses qui faisait briser la moindre parcelle de son corps. Au milieu de ces gens qui ne leur accordait même pas un regard, Tea pris les commandes. Les mains de l’Italien, elle les posa sur ses hanches et au rythme de la musique, elle se mis à bouger comme s’ils n’étaient plus que tous les deux sur cette piste de danse. Elle ne savait pas si elle était en rythme – et à en croire les autres qui bougeaient autour d’eux, elle ne l’était pas – mais c’était cette liberté qu’elle avait envie de toucher du bout des doigts qui la faisait bouger. Cet esprit léger à l’arôme de rhum et de tequila qui avait chatouillé sa gorge toute la soirée, c’était ce dont elle avait envie.

Les bras glissés autour de son cou, le regard de Tea se perdit dans les traits de son visage en même temps que son corps bougeait. Elle ne le sentait même pas être mouvement et avait à peine conscience que les mains d’un homme se trouvaient sur elle. Et qu’elle avait même fait en sorte qu’elles le soient. Lorsque la voix du jeune homme arriva jusqu’à elle malgré le brouhaha dans lequel ils se trouvaient, un sourire étira doucement ses lèvres. Une de ses mains logée dans son cou se logea au niveau de sa nuque comme pour bloquer tout mouvement. Les yeux dans les siens, elle lâcha un petit rire tandis que son visage s’approchait dangereusement du sien. Lorsqu’ils ne se trouvèrent plus qu’à un souffle l’un de l’autre, elle baissa le regard pour suivre le mouvement de son doigt qui se glissa entre leurs deux lèvres pour lui demander de ne pas dire un mot de plus. Elle n’avait pas besoin de l’entendre, pour le moment elle avait juste besoin de son corps contre le sien. « Tu parleras quand je te le dirai. » La fermeté dans sa voix cachait à peine l’hilarité qui lui remontait le long de sa gorge, mais elle ne lâchait rien et était bien déterminée à se montrer sérieuse. Comme pour marquer le sérieux de ses paroles, elle empoigna le visage du trapéziste d’une main ferme, bloquant ses moindres gestes. « Et continue à m’appeler Madame. » Sur ces paroles, elle libéra son visage et se retourna. Le dos collé au jeune homme, elle guida les mains de ce dernier le long de sa silhouette tandis que son corps se mouvait contre le sien. Le regard des autres avait complètement disparu, pour Tea, il n’y avait plus qu’eux deux sur la piste.


Chasin' a fairytale, chasin' a lie. But everything changes and everything dies. You preyed for on innocence, tried to bury my name but now there's ice in my veins. There's a wolf at your door, there's a hound at your heels. There's a snake in your bed, tell me how does it feel ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Niccolo || I left my head on the dancefloor  Empty
Sujet: Re: Niccolo || I left my head on the dancefloor ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Niccolo || I left my head on the dancefloor -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut