Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une sélection d’articles
Voir le deal

 

- se retrouver... comme avant | ft Luca -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Lettura Passione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 118 - Points : 438
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: se retrouver... comme avant | ft Luca ( le Sam 19 Déc 2020 - 14:53 )


Il avait l'air heureux, Luca. Il avait l'air détendu. C'était plaisant à voir, plaisant à regarder. C'était agréable à détailler, et rassurant. Tout se passait bien dans sa vie, et c'était mieux. Il avait réussi à aller de l'avant ? Probablement. Du moins c'était tout ce que tu espérais. Tout ce que tu voulais pour lui. Qu'il ait tourné la page et qu'il ne soit pas bloqué dans un passé qu'il ne pourrait plus changer. T'étais content de le revoir, content de pouvoir lui reparler. Content d'entendre qu'il s'était marié. La terre ne s'était pas arrêtée de tourner pour lui après tout ça, et encore une fois, c'était tant mieux. En comparaison, t'avais l'impression d'avoir stagné de ton côté. De ne pas su te débarrasser du passé pour pouvoir te créer un présent plus confortable. T'étais tout aussi paumé que tu l'étais à l'époque. T'étais tout aussi perturbé de l'avoir vu partir alors que t'avais rien fait. T'avais tout vu s'écrouler et t'avais réussi à rien reconstruire depuis. T'avais pas essayé, en soit. Pas vraiment. Peut-être que t'étais trop lâche pour tenter de le faire. Peut-être que t'étais trop faible pour y arriver. Peut-être que t'étais juste trop bloqué dans le passé pour réussir. Tu voulais retrouver ce que vous aviez avant. T'espérais. T'implorais. Pourtant tu savais que ce n'était pas possible. Pas après toute cette histoire, pas après que vos vies aient changé. Tu ne pourras plus retrouver ce que vous aviez, pas de la même façon. Tu pouvais essayer, en soit, mais le voulait-il ? Il avait jugé que c'était mieux de tout arrêter, qui te disait qu'il avait envie de tout reprendre ? Votre rencontre aujourd'hui était grâce au hasard. Qui te disait qu'il avait envie de te revoir demain ?
« C'est une bonne idée », chuchotas-tu dans un léger sourire et un faible mouvement de tête. Tu trouvais ça mignon, quand les mariés renouvelaient leurs vœux. Ca avait un côté attachant, un côté véridique. Comme une façon de se prouver que l'amour était le même qu'au premier jour. Tu trouvais ça beau, et intime. Un cercle duquel tu ne faisais probablement plus parti aujourd'hui.

« Okay », tu secouas le visage à plusieurs reprises sans trop savoir pourquoi l'angoisse commençait à te nouer l'estomac. Ou peut-être que ce n'était pas l'angoisse qui te titillait le cœur, mais l'espoir. L'espoir de pouvoir enfin reconstruire tout ce que vous aviez perdu. Levant vers lui un regard incertain mais brillant, le coin de tes lèvres se leva doucement, une once de soulagement s'y dessinant alors que tu lâchais un léger soupir. Ca valait dire que vous alliez vous revoir, non ? Qu'il était d'accord pour ça, non ? Tu doutais qu'il dise ça uniquement pour te faire plaisir sans réellement le penser. Il n'était pas comme ça, Luca, et t'essayais d'éteindre cette petite voix qui te le susurrait amèrement au creux de l'oreille. « Ce sera plus simple », tu souris, un peu plus réconforté mais pas totalement détendu et tu te dirigeas vers une caisse. Tu laissas Luca payer pour son livre, patientant en bout de caisse comme un gamin qui attendait son père, les mains jointes devant toi et les lèvres scellées, le regard curieux allant et venant entre la caissière et le policier. Tu saluas poliment la jeune femme et sortis de la bâtisse avançant directement vers le café, le silence aux lèvres. Tu ne savais pas quoi dire, tu ne savais pas quoi demander. Pourtant t'avais des tas de questions en tête mais rien ne sortait. Tu te sentais... perdu mais rassuré tout en étant grandement intimidé. C'était étrange, comme sensations.

Entrant dans le café, tu laissas Luca choisir l'endroit où il voulait s'asseoir pour finalement prendre place. Ton regard se mit à tourner, observant chaque personne présente avant de se caler vers la vitrine, où tu calas tes iris quelques instants, détaillant l'extérieur. Tu reposas ton attention sur Luca, lui offrant un fin sourire timide. T'avais tellement de questions à poser, de choses à dire, et pourtant, tu ne disais rien, tu ne demandais pas. Tu restais là, à le regarder, incertain, mais si heureux de pouvoir le revoir.
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Luca Wang10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Luca Wang
http://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown http://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Messages : 437 - Points : 1617
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: se retrouver... comme avant | ft Luca ( le Sam 9 Jan 2021 - 17:28 )


Cela avait été naturel pour Luca de parler de cérémonie, il ne l’avait pas évoqué pour jouer la comédie et le grand amour avec Na Young mais simplement parce que l’idée lui avait réellement traversé l’esprit. Il ne savait pas encore où leur relation les mènerait cependant le jeune homme s’avérait plutôt positif sur le sujet, il était à l’aise en sa compagnie, il avait envie d’en apprendre plus sur son épouse autant qu’il souhaitait partager ses passions avec cette dernière. Chose qu’il n’avait jamais vraiment fait avec Serena, préférant uniquement se concentrer à ce qu’elle faisait, à ce qu’elle aimait et l’encourageait sans confier ce que lui adorait le plus. Ô bien sûr, il lui en avait parlé au début cependant parce qu’elle n’était pas plus enthousiaste que cela, le garçon avait préféré ne pas l’embêter avec cela… Après tout, ce n’était pas parce que lui était passionné que les autres devaient l’être, c’était ce qu’il avait pensé en se disant que son ex-fiancée n’était pas intéressée par ses hobbies et que c’était mal de lui imposer quoi que ce soit. Qu’est-ce qu’il avait pu être idiot sérieusement, et aveugle aussi ?! La jeune femme avait dû tant rire derrière son dos pendant qu’elle passait ses nuits dans les bras de son meilleur ami et à chaque fois qu’il y songeait, Luca ne pouvait s’empêcher de se sentir si ridicule. Hors, c’était du passé, et si c’était plus fort que lui de comparer, il se sentait beaucoup plus serein au côté de Na Young, beaucoup plus heureux également, petit à petit les papillons s’installaient doucement dans le creux de son cœur. Evidemment, ça l’effrayait quelque peu lorsqu’il y songeait, qu’il analysait tout ce qu’ils avaient partagé jusqu’à présent cependant lui préférait prendre son temps.

Sans lui répondre, l’officier s’était contenté d’un doux sourire jusqu’à ce que la discussion ne tourne autour du livre qui les intéressait tous les deux. Et comme une promesse silencieuse, Luca lui avait proposé de le lui prêter, sous-entendant ainsi à son tour qu’il ne comptait pas tirer à nouveau un trait sur leur relation alors qu’ils se retrouvaient tout juste. Certes, peut-être que Tian ne voulait plus de lui dans sa vie à présent, peut-être même que le garçon lui reprochait d’avoir coupé les ponts si brusquement et que de ce fait, il n’était pas prêt de lui pardonner si facilement. Si cela avait été le cas, certainement qu’il ne lui aurait pas fait la conversation dans cette bibliothèque toutefois il aurait très bien pu le faire par simple politesse… Luca n’en savait rien finalement et même si l’attitude de son vis-à-vis lui laissait de l’espoir, il préférait ne pas trop en attendre non plus. Seulement, si le jeune homme était fâché contre lui, il n’avait pas l’intention d’abandonner pour autant, il lui devait en premier lieu des excuses et peut-être aussi des explications. Tout s’était passé si rapidement à l’époque, il n’avait même pas eu le courage de lui dire au revoir en face à face et il se doutait que son ami avait dû être terriblement blessé par cette attitude. Tian n’était pas Francesco cependant il avait payé pour les fautes de ce dernier et aujourd’hui Luca se rendait compte ô combien ça avait été injuste pour les autres. « Je pense, oui. » Lui rendant son sourire, il s’était alors également dirigé vers la caisse afin de payer son bouquin.

Ce n’était que quelques minutes ensuite qu’ils avaient quitté les lieux en silence, s’échangeant parfois de brefs regards sans pour autant chercher à combler le calme qui régnait entre eux. Des choses à dire, le lieutenant en avait aussi des tas toutefois il préférait être confortablement installé avant de pouvoir lancer une véritable discussion. Très vite, ils arrivèrent au fameux café et c’était dans un coin tranquille, prêt de la vitre, qu’ils avaient décidé de s’asseoir. A nouveau, plutôt que parler, tout ce qui s’échangeait entre eux était de faibles sourires, un brin timides, jusqu’à ce qu’une serveuse ne vienne prenne leurs commandes. Cette dernière partie, Luca avait secoué un instant l’arrière de ses cheveux, nerveux malgré lui, tandis que son attention se reportait sur son vis-à-vis. Il l’observa quelques secondes, silencieux tout d’abord, avant de se motiver enfin à prendre la parole. « Désolé. » Non, il n’y allait pas par quatre chemins toutefois il estimait qu’avant toute chose, c’était son devoir de s’excuser. Même si Tian ne donnait pas l’impression de lui en tenir rigueur, ce n’était pas une raison pour le prendre pour acquis et faire comme si rien n’était arrivé par le passé. « Je suis sincèrement désolé de t’avoir laissé comme ça à l’époque. » Peut-être que cette explication soudainement surprendrait le plus jeune seulement lui estimait que ce n’était jamais le bon moment pour aborder ce genre de sujet de toute façon. « Je comprendrais si tu m’en veux, mais je tenais tout de même à m’excuser. » Parce qu’ils étaient censés être amis et lui l’avait lâchement abandonné.

AVENGEDINCHAINS


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 118 - Points : 438
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: se retrouver... comme avant | ft Luca ( le Jeu 14 Jan 2021 - 22:58 )


T'avais toujours supposé que c'était comme ça, que c'était la vie. Les personnes allaient et venaient, venaient pour repartir ; mais elles ne revenaient pas. C'était ainsi, logique, et rien ne pouvait le changer. Pas même toi ou ta volonté de vouloir les garder à tes côtés. On s'en allait parce que c'était la vie qui le voulait, c'était la vie qui changeait, ces battements d'ailes de papillons qui faisaient que tout changeait, tout tournait. On s'en allait et on ne revenait pas même si toi tu crevais d'envie de les revoir, ces personnes. Tu pouvais pas te plaindre, t'avais rien fait pour les retenir à chaque fois. Tu les laissais s'éloigner parce que t'avais toujours supposé que c'était ce qu'il fallait faire. T'avais tenté, parfois, de les garder. De les laisser trouver un intérêt à rester près de toi... mais l'intérêt finissait par faner et on s'en allait. A la fin, tu restais celui qui avait le plus mal. A la fin, c'était toi qui ne pouvais plus fermer la blessure et c'était toi qui ramassais les miettes d'une amitié à laquelle t'avais cru. C'était toi qui te remettais en questions, qui supposais que t'avais pas ce qu'il fallait pour qu'on ait envie de rester près de toi. Les personnes allaient et venaient, mais ils ne restaient pas. A l'époque, t'avais cru que Luca était l'exception, qu'il était cet ami spécial qui resterait. Parce que c'était comme ça que t'avais vu les choses, c'était ainsi que tu les avais ressenties, aussi. T'avais eu cette sensation qu'il resterait, qu'il te soutiendrait et qu'il t'écouterait tout comme tu resterais, le soutiendrais et l'écouterais. Une amitié où la balance était au juste milieu, une amitié qui durerait. T'avais trouvé en lui un repos, un moment de pause et quelqu'un qui partageait ta passion pour les étoiles. Quelqu'un qui avait la même curiosité pour elles que toi. Et c'était agréable d'en discuter avec quelqu'un qui comprenait. T'avais cru en cette amitié plus que tu ne croyais en l'univers et toutes ces choses. T'avais cru qu'il serait l'exception, qu'il resterait – t'avais oublié ce foutu effet papillon. T'avais oublié que les choses bougeaient, que tout remuait et que les gens s'en allaient. T'avais oublié que Luca était un humain comme un autre et qu'il s'en irait. T'aurais dû t'en douter, c'était comme ça et ça l'avait toujours été. T'étais pas fait pour garder les gens à tes côtés, et si en plus des éléments extérieurs s'en mêlaient... personne ne resterait jamais. T'en étais arrivé à cette triste conclusion avec le temps, le message de Luca claquant dans un bruit sourd, te ramenant dans la réalité.

T'avais loupé trois ans de sa vie – il avait loupé trois ans de la tienne. Les choses avaient changé. Vous aviez changé. T'aurais voulu que rien ne change. T'aurais voulu qu'il soit là durant ces trois années et t'aurais voulu être à ses côtés durant ces trois années aussi. Et te retrouver là, face à lui, après avoir appris qu'il était marié te faisait te rendre compte que toi, t'avais pas avancé. Et que peut-être, t'avanceras jamais. Ca te faisait te rendre compte qu'on pouvait avancer sans toi mais que toi, t'avais du mal à avancer sans eux. Ridicule, n'est-ce pas ? Peut-être que t'étais trop dépendant, ou trop naïf. Ou peut-être bien que t'étais juste trop con. Tu te sentais bien en le revoyant et en même temps tu te sentais pas à ta place. Tu te sentais à nouveau mal à l'aise, timide alors que t'étais pourtant face à quelqu'un que tu connaissais. Ce n'était pas un inconnu... mais tu te rappelais alors que trois années étaient passées et que tu ne connaissais plus autant de choses qu'avant. Tu te rendais compte qu'il ne te connaissait peut-être plus non plus comme avant et que vous étiez redevenus des étrangers l'un pour l'autre, des connaissances tout au plus, tout au mieux.

Et c'était pour ça que tu ne parlais, tu profitais simplement de pouvoir le revoir. Tu ne savais pas combien de temps ça durerait, combien de temps il resterait. Tu clignas des paupières, posant sur lui un regard perplexe et crédule. Désolé ? Pour quoi ? Tu levas les sourcils dans une question que tu n'eus pas besoin d'articuler, la réponse venant directement. Un petit « Oh » quitta ta bouche, tes paupières clignant rapidement, ton cœur se sentant soudainement soulagé, et anxieux. Tu sentis tes lèvres trembler et ta vue se brouilla – t'aurais jamais cru qu'entendre ces mots te feraient autant de bien tout en te faisant du mal. C'était... étrange. T'avais cette envie de sourire à en avoir mal aux joues tout comme t'avais ce besoin de pleurer à en avoir le souffle couper. Etrange... vraiment étrange. Tu ravalas cependant tes larmes, te frottant les joues furieusement même si elles n'étaient pas humides en décalant le regard, gêné. « Je ne t'en veux pas », dis-tu avant de te racler la gorge pour masquer l'émotion dans ta voix. « Je t'en ai jamais voulu », tu levas le regard vers lui dans un léger sourire. Triste, effacé, peut-être un peu perdu aussi. « Je comprends pourquoi... », pourquoi il était parti, pourquoi t'avais pas pu rester. « C'est normal » que tu ajoutas, ton regard humide vers lui avant de le baisser, tes lèvres tremblant à nouveau – t'allais quand même pas te mettre à pleurer comme un abruti devant lui ?? Tu reniflas discrètement, redressant le visage dans un sourire et tu haussas les épaules. « C'était mieux comme ça je pense... J'aurais probablement fait pareil », tentas-tu de le rassurer, masquant que ça t'avait tout de même blessé. Mais aurais-tu fait la même chose ? Tu te connaissais... tu savais que la réponse était « non ».
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
se retrouver... comme avant | ft Luca - Page 2 Empty
Sujet: Re: se retrouver... comme avant | ft Luca ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- se retrouver... comme avant | ft Luca -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Lettura Passione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2