Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

- Loterie | Juliana & Elio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
Faceclaim : Alison Brie ©Neverland
Messages : 8738 - Points : 2711
Loterie | Juliana & Elio Tumblr_inline_o0c3wf3lGh1rifr4k_500
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
Loterie | Juliana & Elio Empty
Sujet: Loterie | Juliana & Elio ( le Jeu 1 Oct 2020 - 14:36 )
ComiqueAnatolij & Emmanuel
Voici votre sujet aléatoire avec une situation préparée par nos soins. Si vous avez un souci, une question, n'hésitez pas à nous contacter. Bon jeu !

@Juliana Alesi, @Elio Benucci
Situation Alors qu'Juliana marchait dans la rue paisiblement, par inadvertance, elle a mis le pied dans une crotte de chien. Si seulement elle était compacte… Mais elle ne l'est pas. Voilà sa chaussure droite couverte et en voulant s'en débarrasser : elle a aspergé le manteau et pantalon d'Elio de fiente.
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Alesi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Juliana Alesi
http://www.ciao-vecchio.com/t7639-juliana-alesi-l-art-n-est-jama http://www.ciao-vecchio.com/t7649-juliana-we-can-be-friends-if-you-want-or-not
Faceclaim : Jodie Comer - (c) juicesfaces avatar
Messages : 321 - Points : 349
Loterie | Juliana & Elio Tumblr_oc9u11fBHV1tt92pwo7_400
Âge : 31
Métier : Galeriste
Loterie | Juliana & Elio Empty
Sujet: Re: Loterie | Juliana & Elio ( le Lun 19 Oct 2020 - 21:51 )

Ce n’était pas prévu au programme
C’était parfait, Juliana avait son après-midi de libre. Son collègue lui avait donné. Elle aurait pût s’en passer après tout, elle avait déjà travaillé toute seule à la galerie mais il semblerait que son collègue ait des choses de prévues et qu’il ne valait mieux pas ouvrir car si elle avait besoin d’aide, elle ne serait pas disponible. Elle avait eu l’impression de revenir dans l’ancien temps, lorsqu’elle était plus jeune et qu’on ne lui faisait pas confiance. Cela l’embêtait car elle avait sût prouver qu’elle était tout à fait capable de gérer des affaires toute seule. NE lui avait-elle pas sauvé plusieurs fois la mise en lui donnant les informations dont il avait besoin car son tour du monde lui avait apprit pas mal de choses que lui-même ne connaissait pas forcément ? Si bien sûr que si mais cela n’était pas pour aujourd’hui. Elle avait donc prit ses affaires pour sortir de chez elle légèrement ennuyée et énervée. Il était l’heure de déjeuner. Elle s’arrêta donc pour chercher des légumes cuisinés chez un des restaurateurs présents près de la galerie. C’était parfait. Tout était chaud lorsqu’elle alla chercher le paquet à emporter. Elle aurait pût manger sur place, il y aurait eu moins de papier et de contenants mais elle préférait rentrer chez elle voir ses chiens. Ses chiens chéri qui lui manquaient et son chaton qu’elle avait réussi à retrouver alors qu’il s’était échappé. Par chance, personne ne l’avait récupéré chez lui, ni roulé dessus. C’était ce dernier point qui lui avait fait le plus peur il fallait bien l’avouer. Elle avait eu peur qu’il se retrouve sous des roues malveillantes. Parfois certes, ce sont de purs accidents mais quand même, Juliana avait eu peur jusqu’à ce qu’il revienne le soir à la maison comme si de rien n’était. Elle l’avait alors enfermé dans la maison pour plusieurs jours pour qu’il comprenne que ce qu’il avait fait était mal mais elle n’était pas persuadée que Noiraud avait compris. Enfin pour le moment, il n’avait pas recommencé à s’enfuir ce qui était une bonne chose quand même.

Après avoir payé et récupéré ses aliments, Juliana marchait tranquillement dans la rue. Elle allait rentrer chez elle et se poser devant un film, elle le sentait bien comme ça. Elle regardait les gens autour d’elle, espérant peut être découvrir une tête connue avec qui elle pourrait passer un moment ou alors peut être juste trouver un air joyeux ou une expression qui sait vraiment. Elle-même ne le savait pas vraiment. Elle ne regardait donc pas vraiment où elle marchait, évitant les gens quant il le fallait. Elle était donc confiante jusqu’à ce qu’elle marche dans quelque chose de mou. Elle s’arrêta instinctivement. Elle le faisait toujours lorsqu’elle rencontrait quelque chose d’inconnu. Elle regarda son sa chaussure et découvrir un excrément qui devait avoir été fait peu de temps avant. Juliana commença à s’énerver. Comment pouvait-on laisser ça en plein milieu de la rue pour d’autres personnes à marcher dedans. Franchement, heureusement qu’elle n’était pas en tongs ce jour là. Elle secoua alors sa chaussure, tentant d’enlever le maximum, ne se rendant pas compte qu’elle était en train d’asperger un passant qui avait le malheur de se trouver sur le chemin.


life as always

Since the origins, nobody has been safe and never will be. At least try to be.
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 941 - Points : 2318
Loterie | Juliana & Elio ImpressiveEducatedGrosbeak-size_restricted
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chomage depuis son licenciement
Loterie | Juliana & Elio Empty
Sujet: Re: Loterie | Juliana & Elio ( le Sam 28 Nov 2020 - 18:03 )
Aujourd’hui était une journée importante. Maintenant que les enfants s’étaient habitués à la nouvelle routine et aux divers changements causés par l’emménagement d’Elio avec Ryu, l’Italien avait décidé de chercher un nouveau travail. Rester à la maison durant les premiers mois avait eu beaucoup d’atouts. Elio faisait les allers-retours pour emmener les enfants à l’école, il rendait visite à la grand-mère de son compagnon pour vérifier qu’elle allait bien et il s’était occupé de tout les papiers dus au déménagement. Mais maintenant que la routine était calée, il avait besoin de se trouver un emploi. Charlie demandait à faire certaines activités extra-scolaire – tout comme Mei – et Elio ne voulait pas que Ryu se retrouve à payer pour tout le monde. L’argent n’était pas un problème, le jeune père en était bien conscient. La place de son compagnon dans l’entreprise Samsung les mettait à l’abris du moindre manque. Mais c’était une question de principe. L’Italien avait toujours appris à assurer ses arrières en cas de coups durs. Et bien que la vie semblait décidé à lui sourire, les vieilles habitudes revenaient au galop.

Et cette après-midi, Elio avait justement un entretien d’embauche pour un travail à mi-temps. Il devait rester disponible pour que les enfants ne voient aucun changement. Leur bonheur était toujours sa priorité. Tout comme celle de Ryu. Partant en avance, le brun décida de marcher au lieu de prendre le bus. Habillé d’un costard acheté pour l’occasion, il descendit la rue d’un pas pressé. Il préférait largement arriver 10 minutes trop tôt que courir pour être à l’heure.

Elio vit une jeune femme s’arrêter mais n’y prêta aucune attention. Peut-être qu’elle prenait simplement son téléphone dans sa poche après tout. Il ne vit donc pas son air énervé en regardant ses pieds, ni le mouvement qu’elle fit pour enlever les excréments de sa chaussure. Excréments qui atterrirent d’ailleurs sur le pantalon de son costume, décorant par la même occasion son manteau. Il s’arrêta à son tour, recula en jurant entre ses dents. Il releva les yeux vers l’inconnue et dans une colère qui ne le définissait normalement pas, la regarda. « Vous ne pouvez pas faire attention ?! » Fallait que ça lui tombe dessus. Et aujourd’hui en plus. Il pouvait dire aurevoir à son entretien d’embauche. « Vous auriez pu regarder autour de vous » Elle n’est pas toute seule sur le trottoir. « Génial, j’ai plus qu’à aller me changer » Et en plus, il empeste maintenant.




No one's gonna love you like me

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Loterie | Juliana & Elio Empty
Sujet: Re: Loterie | Juliana & Elio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Loterie | Juliana & Elio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut