Revenir en haut
Aller en bas

-25%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur l’Ecran incurvé PC 31,55″ Lenovo G32qc-10 QHD 144Hz
299.99 € 399.99 €
Voir le deal

 

- i'm busy ; do not disturb | ft Julian -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: École Leonardo da Vinci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
i'm busy ; do not disturb | ft Julian SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Jeu 1 Oct 2020 - 21:36 )


Accoudé au bureau, ta main tournait d'un air las les pages d'un nouveau magazine qui venait d'arriver, ton autre main retenant ton visage, pinçant maladroitement ta joue. Tes prunelles détaillaient les pages sans réellement les lire derrière tes lunettes. Tu levais de temps en temps le regard quand un mouvement attirait ton attention avant de faire la moue. Parce que non, personne n'avait besoin de toi. Tu trouvais ça un peu triste, aujourd'hui. T'avais déjà lu le magazine sous ton nez mais t'étais en train de le relire parce que ça t'occupait. T'avais fait le tour de la bibliothèque, t'avais rangé les livres que les élèves avaient rendu ou oublié de ranger. T'avais rangé ton espace de travail qui était déjà très bien rangé à la base. T'avais refait un tour, au cas où. Parfois les étudiants erraient entre deux rangées de livres totalement paumés et t'allais les aider. Parfois ils n'osaient simplement pas venir, trop timides. Et tu pouvais comprendre parce que t'étais du même genre. T'avais parfois peur d'aller voir les gens, de leur adresser la parole. Peur de les déranger dans ce qu'il faisait. T'avais adopté une technique avec le temps : tu restais dans les alentours en levant un regard insistant et suppliant vers la personne à qui tu voulais parler... jusqu'à ce qu'elle te demande ce que tu voulais. T'avais vite pris conscience que ça ne marchait pas tout le temps et qu'à part être louche tu ressemblais pas à grand chose. Donc quand tu voyais ce genre de comportements, tu allais naturellement vers la personne. Parce que tu compatissais. Mais là, rien. Personne. Les étudiants semblaient savoir où aller, quoi chercher. Ou alors ils demandaient à leurs voisins de table. T'avais fait un tour là-bas aussi d'ailleurs. Vers les tables. T'étais passé avec plusieurs bouquins dans les mains, attirant l'attention de quelques personnes mais sans plus. On ne te demanda rien. On ne t'interpella pas. T'étais repassé et toujours rien. Tu t'étais alors installé sur ta chaise et t'attendais, ce magazine entre les mains. Tu lanças un regard à ta collègue un peu plus loin qui sembla tout aussi occupé que toi. Tu lui souris quand elle te regarda à son tour et elle haussa simplement les épaules dans un rire discret. Elle paraissait méchante avec ses lunettes et son air strict mais elle était réellement gentille – tu devais avouer que quand t'étais étudiant, t'avais eu peur de lui demander un renseignement. Mais maintenant que tu la connaissais, tu l'appréciais.

Tu fis pianoter tes doigts sur le morceau de bois, baissant une nouvelle fois le visage vers ta lecture de fortune. T'allais peut-être changer, tant qu'à faire... sinon t'allais vraiment le connaître par cœur. Tu t'adossas sur ta chaise, laissant ton regard traîner sur les ouvrages qui attendaient paisiblement un peu plus loin. Il y avait une revue scientifique et tu l'envisageais très sérieusement. Ton attention fut capté par un mouvement devant toi et tu te redressas. On venait vers toi. Et t'étais là, t'étais prêt à aider, à faire de ton mieux, à aller, à venir, à... Tu fixas la personne en face, le nez plissé... « Tu as besoin de quelque chose ? », que tu demandas, la motivation balayée plus loin, la moue coincée dans un air boudeur. « Tu peux attendre un peu ? Je suis occupé », occupé à rien faire oui mais ça... Julian n'était pas obligé de le savoir. Ca se voyait que t'étais occupé en plus..  non ? Tu t'humectas rapidement les lèvres, fixant le magazine dans une mine presque dévastée. Tu fis mine de ranger le catalogue, allant le déposer un peu plus loin, bougeant quelques papiers pour faire comme si tu faisais quelque chose alors que pas du tout. Puis tu reviens vers lui. « En quoi puis-je t'aider ? », que tu articulas avec professionnalisme et.. peut-être un petit air blasé. Peut-être. 
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 681 - Points : 1623
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Dim 4 Oct 2020 - 12:49 )
Les recherches sur le Svetlana avancent bien. Elles sont même presque terminées. Il reste plus qu’à sortir l’épave en toute sécurité pour pouvoir le remettre au musé. Mais il y a encore des choses à découvrir, à comprendre. Enfin selon Julian, il y a toujours à apprendre de toute façon. Et après avoir regarder longuement cette boite à musique. Il a décidé de faire des recherches sur celle-ci. Peut-être que Dario voudra la récupérée. Et dans ce cas, il lui expliquera d’où elle vient. Même si ça ne l’intéresse pas tellement. Dans tout les cas, il en gardera quand même une photo et ça rejoindra l’ensemble des découvertes que l’équipage remettra au musé de la ville. Et il sera fier de pouvoir retourner là-bas pour aller voir ce que ça donne. Il aimerait d’ailleurs lui-même aller expliquer les choses, mais il n’a pas fait les études nécessaires pour pouvoir travailler dans un musé alors bien sûr qu’il n’aura jamais le droit de faire quelque chose dans ce genre. Chacun à sa place et heureusement finalement.

Ca fait un moment qu’il a quitté l’université maintenant. Mais il a gardé une carte et il s’arrange toujours pour en obtenir une auprès des étudiants. Il est plus facile pour lui de se rendre à la bibliothèque de l’université plutôt qu’ailleurs. Il connaît cet endroit très bien, même si pas parcoeur non plus. Et il comptait bien se rendre là pour trouver toutes les informations qu’il lui faut. Il a mit une tenue classe, il part en quête pour son boulot. Et même si les pirates ont leur réputation. Il essaie d’être présentable et bien habiller. Sans doute à cause du milieu d’où il vient. Il a prit avec lui la boite à musique. Il y fait attention depuis qu’il l’a sortie de l’océan. Et après quelques minutes de routes, il arrive enfin sur le lieu désiré.

Il arrive, boite dans les mains, devant le comptoir. Et il s’apprêtait à parler mais il ne lui en laisse pas le temps. Il hausse un sourcil directement avant de lever les yeux au ciel. « - Bonjour, je suis ravi de te voir aussi Tian. » Ce qui n’est pas faux en soit. Ca ne le dérange pas de le voir. Mais le passé fait que ça n’est pas non plus facile. A l’époque, il l’aurait appelé le Jaune. Ou il aurait peut-être trouver pire que ça. Il n’était pas vraiment très respectueux en vers lui. Il ne voyait en ce jeune homme qu’une personne capable de faire ses devoirs à sa place. Il se moquait de lui ouvertement devant ses amis. Il était complètement stupide de faire ce genre de chose. Il ne le mérite pas. Mais il pensait que ça lui donnait du crédit aux yeux des autres. Il a comprit en grandissant. Et il s’en veut. Par contre, il continue de faire des choses stupides, comme insulter les personnes qui lui ressemblent un peu trop. « - Ca a l’air très… Intéressant ton occupation. » Dit-il en posant la main contre sa joue, attendant de pouvoir avoir son aide finalement. Il patiente. Il regarde autour de lui. Il pourrait aller voir sa collègue, mais il n’a pas envie. Et quand enfin il lui porte un peu plus d’attention. Il pose la caisse et en sort la boite à bijoux. « - J’aimerai trouver des informations sur cette boite à bijoux. Je ne sais pas si je peux en trouver dans les livres. Mais il doit quand même y avoir quelque chose. Elle date d’il y a au moins deux générations. Elle appartement, dernièrement, à un pirate du bateau Svetlana. » Il préfère passer par les livres que par le net, même si parfois c’est nécessaire.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
i'm busy ; do not disturb | ft Julian SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Ven 9 Oct 2020 - 22:53 )


Plissant finement le regard, tu plissas le nez et fis la moue, levant simplement le menton dans un petit « Uh uh » qui ne voulait absolument rien dire. T'étais pas spécialement heureux de le voir mais t'étais pas non plus attristé de l'avoir en face de toi. T'étais juste... boudeur ? T'oubliais pas ce qu'on te disait. T'oubliais pas ce qu'on disait de manière générale. T'utilisais toujours ta mémoire pour rappeler aux autres qu'ils avaient pu être blessant ou méchant à tel ou tel moment. T'étais le pire de tous pour ça. T'oubliais jamais et ça t'arrivait de le répéter, parfois. Tu prévenais les gens, tu leur disais. T'étais gentil, généreux, tu faisais tout pour ce que t'appréciais... mais à part du moment où on te faisait une crasse, t'oubliais jamais et tu rendais la pareille dans des mots forts. T'aurais pu utiliser la violence mais t'aimais pas ça. Tu ne trouvais pas ça harmonieux puis clairement t'avais pas la force de mettre une raclée à ceux et celles qui pourraient te blesser. T'aurais pas le courage non plus de frapper. C'était tellement pas toi. Mais aussi et surtout parce que les mots pouvaient laisser une empreinte plus marquante. Un bleu, ça guérissait, ça finissait par disparaître. Un coup, ça faisait mal sur le coup et pendant quelques jours puis la douleur s'évaporait doucement. Un mot, par contre pouvait blesser le cœur et l'âme. Un mot pouvait laisser une marque. Une marque invisible mais bien poignante. Une marque qu'on ne pouvait pas oublier. C'était cruel, tu le savais. T'étais cruel, en un sens. Mais tu te défendais simplement quand on te titillait le cœur. C'était normal non ?

T'avais pas oublié Julian, du coup. T'avais pas oublié ce qu'il avait dit et fait. T'avais tout retenu et t'étais tellement rancunier que tu pourrais tout écrire et tout décrire. Tu te souvenais de tout. A l'époque t'avais fait ses devoirs à sa place, il s'était moqué de toi. T'avais pas oublié. Jamais. Mais même si t'étais rancunier, tu pourrais pardonner si on reconnaissait ses torts. « Ca l'est », que tu fis, les sourcils froncés. Non clairement ça l'était pas mais tu devais toujours faire comme si. Tu lui proposas finalement ton aide. Parce que c'était ton boulot, t'avais pas le choix. Tu fixas la boîte devant toi, les sourcils levés. Alors celle-là.. on te l'avait jamais faite. T'observas Julian, la boîte, Julian, la boîte... t'espérais peut-être qu'une réponse allait tomber du ciel. Mais bon t'étais pas bijoutier ? Boîte à musiquier ? T'inventais des métiers, plus rien n'allait. Tu lâchas alors un « Euh » très intelligent. « Je ne sais pas si tu vas pouvoir trouver quelque chose. Mais qui ne tente rien n'a rien je suppose », tu fronças un peu les sourcils, te penchant ensuite pour pianoter sur ton ordinateur. « Il y a le journal d'un pirate disponible apparemment », tiens t'apprenais des trucs. Tu vérifias une dernière fois les informations avant de quitter ta place et d'aller vers les rangées de livre, lui faisant signer de te suivre. « Ca doit être quelque part par là... », tu t'arrêtas, observas la rangée de livres et secouas le visage. « Par là » et tu partis de l'autre côté. « C'est pour le boulot ou pour ta curiosité personnelle ? », que tu lui demandas, lui lançant un rapide regard. « C'est là », tu désignas la rangée dans un sourire, agitant brièvement ta main pour lui dire d'y aller. T'allais un peu le laisser chercher avant de lui montrer le livre – t'allais pas faire ses devoirs à sa place, hein. Pas encore. 
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 681 - Points : 1623
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Mer 14 Oct 2020 - 13:44 )
Julian sait qu’il a été ignoble avec lui. Il s’est amusé de lui pour faire rire ses amis. Pour se sentir plus puissant et avoir l’impression d’être plus fort. De l’avoir sous son contrôle sans qu’il ne puisse rien faire. Il n’a pas du se sentir très bien durant ces moments. Il a dû ressentir ce que lui-même ressent quand son père le traite comme un moins que rien. Et sans rancœur est compréhensible. Il le laisserait même lui faire subir ce qu’il lui a fait subir s’il le fallait. Bien qu’il ne le dira pas car il n’en a pas envie. Il doit se rattraper pour ce coup-là. Mais est-ce que c’est réellement possible de le faire ? Ce n’est pas trop ? En plus, il ne sait pas comment s’y prendre. Il pense à lui donner de l’argent. C’est ce que son père lui a appris, il faut parfois acheter les gens. Il va y réfléchir.

Il est concentré sur l’objet de sa venue ici. Il a envie d’avoir des réponses. Ou au moins des petites informations à écrire sur le bout d’une feuille et pouvoir trouver des choses ailleurs. Il ne pense pas qu’il pourrait aller voir un antiquaire ou un bijoutier. Ca pourrait pourtant bel et bien lui être d’une grande utilité. « - Exactement. Parfois on trouve des choses dont on ne s’attend pas. » Et il sait de quoi il parle maintenant qu’il est devenu pirate. Ce n’est pas la première fois qu’il cherche des informations précises. Il le laisse chercher en tout cas. « - Oh intéressant. Même si ça ne concerne pas cette boîte, je pense que ça me sera utile dans tous les cas. » Le journal d’un pirate. C’est un trésor ça comme livre. Et il est enthousiaste à l’idée de pouvoir le lire, découvrir qui est ce pirate. Tian ne s’imagine peut-être pas à quel point cette information réjouit le jeune homme. Il attrape sa boite, hors de question de laisser cet objet si important là, avant de le suivre pour aller vers les allées adéquates.

« - Un peu des deux. Ca sera utile pour les informations de l’épave que l’on a trouvé. Mais cette boite à musique, bien que ça la concerne également, est plus personnelle. Puis elle est jolie tu ne trouves pas ? » Bien sûr elle est ancienne, mais ça lui donne encore plus de beauté, de vie. Elle raconte une histoire, d’où son importance. Puis peut-être que ça fera plaisir à Dario. Enfin il n’est pas sûr mais ça lui fait plaisir à lui. « - Euh… Là ? » Là ça peut être n’importe où. Il hausse un sourcil en le regardant avant de se rendre dans l’allée. Il regarde vers l’étagère. Il recherche par la lettre. Bien que ça peut être un tout autre ordre. En réalité, il cherche un livre un peu ancien. Il ne voit rien de spéciale. Il attrape un tout autre livre. Ce n’est pas le titre qu’ils recherchent. « - Si je te donne 200 euros est-ce que tu veux bien être moins rancunier pendant… 1 minute ? » Il le regarde avec un petit sourire. « - Je suis vraiment désolé pour ce que je t’ai fait. J’ai été nul. » Il n’aime pas s’excuser. Ca lui tord l’estomac mais il n’a pas le choix.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
i'm busy ; do not disturb | ft Julian SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Dim 18 Oct 2020 - 12:57 )


Tu pouvais pas dire que t'étais heureux de le revoir. T'étais pas spécialement enjoué par tout ça. Tu pouvais pas oublier ce qu'il s'était passé et même si ce n'était pas la chose la plus horrible auquel quelqu'un pouvait faire face, ça te laissait tout de même un goût amer. Un de ces fameux moments où tu regrettais de ne pas avoir parlé ou agi avant. Ces moments où tu te revoyais face à lui, silencieux. Ces moments où t'entendais encore les rires ou les remarques désobligeantes. Il y avait pire mais il y avait mieux. Tu te revoyais surtout en train de bouger, de parler, de répondre. En train d'agir pour tout cesse immédiatement. Au lieu de ça t'avais laissé le temps filer et tu l'avais laissé filer, lui. Jusqu'à ce que tu finisses par tout arrêter. Mais t'aurais dû le faire avant et c'était ce regret-là qui pompait ton cœur. C'était ce sentiment-là qui coulait dans tes veines en même temps que la rancœur. Mais à qui en voulais-tu le plus ? A lui, pour avoir été ainsi, ou à toi pour l'avoir laissé faire ? Peut-être les deux. Tu t'en voulais autant que tu lui en voulais. Tu voudrais recommencer, être plus fort, te sentir plus en confiance pour te permettre de répondre. Te sentir plus fort pour pouvoir dire non, dire stop et ne laisser personne user de tes émotions.
Sauf qu'aujourd'hui encore, tu laissais les gens utiliser tes sentiments – même si tu pensais que non en te cachant derrière des mots.

« Parfois », que tu marmonnas dans un léger mouvement d'épaules. C'était toujours quand on ne cherchait pas que l'on trouvait, non ? « Il peut peut-être en parler ? », tentas-tu dans une petite grimace. Ou peut-être pas. Tu savais pas ce que tu pouvais trouver dans le journal d'un pirate – et tu te rendais compte que t'en avais jamais lu un, finalement. Peut-être que tu devrais y songer. Peut-être que t'apprendrais des choses. Comme Julian l'avait dit, peut-être que tu trouverais quelque chose sans chercher. Tu l'emmenas vers les rangées de livres, vérifiant qu'il suivait.
Jetant un coup d’œil vers la boîte, tu penchas le visage dans une petite moue contemplative. « C'est vrai qu'elle est jolie », tu pouvais pas dire le contraire. Même pas pour l'embêter. Parce que la boîte était réellement belle et que ce serait une insulte de dire le contraire, même pour simplement tenter d'agacer quelqu'un. Puis t'en voulais à Julian, pas à la boîte. « T'aurais peut-être eu plus de chance chez un bijoutier non ? », t'y connaissais rien, en soit, mais l'idée t'avais traversé l'esprit et t'étais obligé de demander. «  », que tu répétas, les mains indiquant les allées. Tu l'observas faire, les bras croisés sur ton torse, les lèvres scellées. Tu haussas un sourcil à sa remarque, une grimace presque dégoûtée à la figure. « T'es donc du genre à acheter le pardon des gens », tu secouas doucement ton visage. L'idée ne t'enjouait pas du tout. T'étais pas de ce genre-là, à accepter l'argent sous la table pour fermer les yeux. Tu trouvais ça ignoble, d'ailleurs. Comme si le pardon pouvait s'acheter. Comme si des émotions pouvaient s'acheter. Il n'avait probablement pas assez de zéros sur le compte pour acheter ton pardon, en tout cas. « Hm ? », tu fronças un peu les sourcils avant de t'approcher. « J'ai pas bien entendu... », oh t'avais parfaitement entendu mais... t'allais pas le laisser filer comme ça. « Tu peux répéter ? », tu plaças ta main sur ton oreille, lui faisant signe de l'autre de parler. « Enfin je t'arrête. Si c'est pas sincère t'as même pas besoin d'essayer », tu secouas ton visage. T'en voulais pas, d'excuses plates, molles, sans aucune honnêteté derrière. Ca te servirait à rien et à lui non plus. Tu voulais pas qu'il s'excuse parce qu'il avait besoin de toi pour trouver ce livre. Tu voulais qu'il s'excuse parce que... c'était la chose à faire non ? « T'étais pas loin cela dit », tu pointas les bouquins dans un sourire malicieux. Tu plaças ton regard vers les livres, laissant les prunelles cavalant sur les titres avant de détourner le regard vers lui, taquin. « Tu pensais quand même pas que ça allait être aussi simple hein ? », il devait pas savoir que t'étais un sale gosse... mais maintenant il le savait, tu supposais.
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 681 - Points : 1623
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Ven 23 Oct 2020 - 10:45 )
Julian est venu là pour chercher des informations importantes à ses yeux. Et il ne quittera pas cette bibliothèque tant qu’il n’aura pas obtenu ce qu’il désire. Il sourit doucement. « - S’il l’a écrit, c’est sans doute que c’était bien trop long à raconter. Puis je ne sais pas de quand date ce journal, mais à tout les coups ce pirate est déjà mort. » Il faut être positif certes mais ce n’est pas utile de se voiler la face. Probablement qu’il n’est plus là. Ce qui fait de cet ouvrage quelque chose d’encore plus important, puisqu’il contient des informations d’antan. Et ça peut peut-être lui permettre de découvrir de nouvelles choses, qu’il pourra ensuite partager avec son équipe. Alors oui, il va sans doute louer ce journal et en faire son livre de chevet jusqu’à ce qu’il ait terminé de le lire jusqu’au bout. Il n’appartient pas à la famille de Dario en tout cas, il ne concerne donc pas l’histoire du Svetlana. Sinon il aurait trouvé quelque chose là-dessus dans ses affaires. Il est content que Tian se rende compte qu’elle est bel et bien magnifique cette boite à musique. Et il n’a pas entièrement tord non plus de son côté. « - Bijoutier ou antiquaire. J’irai jeter un œil là-bas tu as raison. Je devais de toute façon m’y rendre pour d’autres choses. » Il avance avec lui pour se retrouver devant un rayon et ne pas savoir où chercher puisqu’il le laisse dans un flou total avec son là qui veut rien dire en réalité. « - Mais non. Je n’achète pas ton pardon mais ton service. » Il avait envie d’ajouter que ça ne serait pas la première fois, mais ça serait mal venu étant donner les circonstances et ça serait complètement maladroit. Heureusement qu’il arrive des fois à se retenir de parler avant que ça n’aggrave les choses.

Et il en profite pour s’excuser. Du mieux qu’il le peut. Il n’aime pas du tout ça. Et il prend sur lui. Il sait ses tords et ce qu’il a fait mais l’exprimer à haute voix de cette manière c’est tout de même assez délicat. « - C’est sincère Tian. Je suis désolé pour ce que je t’ai fait. J’ai été stupide. » Dit-il en s’arrêtant quelques secondes pour reprendre. « - Je pensais que m’en prendre aux autres. En plus d’avoir une certaine réputation, m’aiderais à me sentir mieux… Ca n’a jamais été le cas mais je continuais quand même. J’étais con. » Jeune et con. Attiré par l’image qu’il pouvait rendre aux yeux des autres. S’il avait dit stop, probablement qu’il se serait fait jeter par ses amis. Qui ne sont au final pas vraiment des amis puisqu’ils ne font plus partie de sa vie aujourd’hui. Qu’est-ce qu’il croyait de toute façon, qu’ils allaient restés des années à ses côtés… « - Après j’ai pas besoin de pitié ni rien du tout, je m’en fiche. Je voulais juste que tu le saches. » Il s’en fout du reste. S’excuser était la moindre des choses. Le reste importe peu. Il le regarde avant de secouer la tête en voyant qu’il reste encore une fois vague. « - Satisfaction du service, deux étoiles sur cinq. » Dit-il pour plaisanter. Enfin en espérant que ça passe comme tel, car il n’est pas doué pour faire preuve d’humour. On pense toujours qu’il est sérieux quand il dit quelque chose. Probablement parce qu’il est souvent froid. Qu’importe. Il avance et regarder attentivement, avant de finalement tomber dessus. Il le sort directement et regarde rapidement si c’est bien ce qu’il cherche. « - Je vais l’emprunter en tout cas. » Il a hâte de pouvoir le lire. Puis quel étudiant s’intéresserait à ça ici de toute façon. Personne n’en aura besoin.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
i'm busy ; do not disturb | ft Julian SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Ven 6 Nov 2020 - 15:20 )


« Zut, moi qui pensais t'arranger un rendez-vous pour que tu puisses l'interviewer », commentas-tu dans une fausse mine déçue, les lèvres finement pincées et les sourcils froncés. Ca t'embêtait bien tout ça. Ou pas. Toi-même t'étais pas clair là-dessus. Tu levas brièvement les yeux au ciel avant de hausser les épaules. Cela dit il aurait encore pu être en vie... et ça aurait pu donner un entretien intéressant. Même toi t'aurais été intéressé alors que tu connaissais rien au navire, à la boîte à musique ou à quoi que ce soit. C'était pour ta curiosité personnelle. Et peut-être bien que tu devrais baisser d'un ton avec les sarcasmes. Tu te le répétais chaque matin au réveil pourtant tu dosais jamais bien tes mots une fois totalement réveillé. T'étais un sale gosse, Tian. « J'ai souvent raison », que tu marmonnas comme le gamin que t'étais, la moue doucement boudeuse. T'avais souvent tort, aussi. Tu te retins d'en demander plus, d'en dire plus, de lui dire de faire tourner les informations une fois qu'il les aura. En quoi ça t'intéressait ? En rien, toujours. Mais ta curiosité personnelle était piquée et t'avais envie de savoir. Qui avait fait cette boîte, pour qui, comment... C'était bien de savoir les choses et toi, t'aimais un peu trop en savoir parfois. « Mon service... », que tu répétas, le sourcil arqué. « L'université me paie pour ça, t'es au courant ? Et j'accepte pas les pots-de-vin », en plus d'être un peu débile et caractériel, t'étais chiant. Et t'aurais bien voulu discuter de tout ça ou de la formulation de sa phrase mais tu supposais aussi que c'était mieux de garder le silence.

« Uh uh » que tu dis simplement, les sourcils haussés, comme si t'en revenais pas. Et tu hochas le visage à ses mots. « Très », que tu commentas même. T'étais vraiment le meilleur pour réconforter les gens, on te l'avait jamais dit mais tu le supposais... « Pourquoi tu continuais si ça t'aidait pas ? », demandas-tu, le visage sur le côté, le sourcil levé. « Ah oui non t'as répondu à cette question déjà », tu haussas les épaules, faussement désolé et courbant quelque peu l'échine malgré tout. Toi aussi, t'étais con. « Ca n'apporterait rien », que t'aies pitié de lui ou non. En plus t'aimais pas ça, la pitié. C'était négatif. Tu préférais la compassion. « Je note », que tu dis, tapotant ton index contre ta tempe comme si tu gravais tout ce qu'il venait de dire. « Mais je risque peut-être d'oublier d'ici... deux secondes, tu disais quoi ? », tu te mis à sourire, idiot. T'allais pas le laisser tranquille avec ça. Tu voulais encore l'entendre s'excuser. Juste une fois. Après peut-être que t'arrêterais de demander. Ou peut-être pas. « Eh », que tu lâchas, l'air boudeur. « Si tu voulais le service cinq étoiles, il aurait fallu montrer patte blanche dès le départ... ou demander à ma collègue de t'aider », tu plissas le nez comme un gamin mécontent. Un fin sourire amusé vint tout de même se dessiner sur tes lèvres tout en l'observant. « Oublie pas de le rapporter », que tu commentas en lui faisant signe de te suivre alors que tu retournais à l'accueil. Tu repris place derrière le comptoir, pianotant rapidement sur le clavier de l'ordinateur. « Nom Prénom et date de naissance et domaine des études et groupe sanguin », tu redressas rapidement ton regard vers lui. « Je rigole. Nom et Prénom ça suffira », tu fronças quelque peu les sourcils en fixant l'écran, tendant ta main par réflexe dans un « Ta carte étudiante... que tu n'as pas », tu le regardas un moment, bougon. « Tu vas devoir le lire ici », tu faisais vraiment tout pour rendre la vie des gens compliquée... Tu restas impassible quelques secondes avant de lui offrir un sourire parce que ça passait mieux avec un sourire. « Ou alors je le lis pour toi. J'ai l'habitude », tu fis un bref mouvement d'épaules, le regard pétillant de malice, l'air amusé. Non, vraiment, t'étais chiant.
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 681 - Points : 1623
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Mer 11 Nov 2020 - 14:33 )
« - Haha. » Dit-il de manière ironique avant de lever les yeux au ciel. Il sait très bien qu’il se moque de lui pour ce qu’il a probablement dit avant. N’empêche qu’il aurait bien aimé avoir la chance d’en avoir une d’interview avec un ancien pirate. Mais c’est tellement un vieux métier que pour la plus part, ils ne sont plus là. Et c’est pourquoi l’histoire existe, les musés existent. Ils retracent leur histoire. « - Ouais, ‘fin tu as surtout pris la confiance d’après ce que je vois. Bien plus qu’à l’époque. » Qui n’est pas si lointaine quand on y pense, enfin, d’une certaine manière elle l’est tout de même si mais chacun à sa notion du temps qui passe. « - Enfin ce n’est pas négatif, tant mieux pour toi je dirais même. Ca t’évitera de mauvaises situations. » Comme se faire marcher dessus par exemple. Mais il n’a pas envie de remuer un peu plus le couteau encore alors qu’il l’a déjà fait assez. Et il ne connait pas assez Tian pour savoir ce qu’il est réellement devenu, comment ça se passe dans sa vie. Ca ne le regarde pas vraiment. Puis il le voit mal venir se confier à lui en réalité. « - Ouais, enfin ce que je peux t’offrir est certainement bien au-dessus que ton salaire de bibliothécaire à l’université. Tu dois tourner autour de 1500 ici et encore. » Enfin il dit ça mais il ne gagne pas plus non plus en tant que pirate. Il a juste de l’argent sur son compte parce qu’il est le fils Verrecchia. Mais justement, il ne serait pas contre de s’en débarrasser un petit peu. « - Enfin tant pis. » Il hausse les épaules avant de lui adresser un petit sourire, il ne le forcera pas à prendre de l’argent. Surtout qu’au final, il se débrouille seul pour retrouver le journal qu’il cherche. Et qu’il a maintenant entre ses mains.

Et pourquoi pas profiter d’être là pour s’excuser auprès du garçon. Julian déteste ça mais il le lui doit bien après ce qu’il s’est passé. Il met sa fierté de côté pour parler de ça, essayant de ne pas mélanger ses mots ou dire n’importe quoi comme il le fait toujours. Il n’est pas doué pour les relations humaines. Il a d’ailleurs que très peu d’amis. « Je pense que tu en sais déjà bien assez. » Il ne rentrera pas dans les détails de sa vie privée. C’est inutile et ça ne l’intéressera vraiment pas. Il rit légèrement avant de secouer la tête. « - Alors là, même pas en rêve. C’est déjà difficile de faire ça une fois, alors je ne me répèterai pas. » Il n’a pas envie de mettre d’autres mots là-dessus. C’est déjà bien assez à ses yeux. Alors il espère qu’il ne sera pas trop amnésique non plus finalement. « - Non. Je préfère aller vers les personnes que je connais un minimum généralement quand j’ai le choix. » Il n’avait aucune envie d’aller vers sa collègue. D’autant plus qu’il n’a normalement pas le droit de venir là. Et bizarrement, il a plus confiance en Tian pour ne pas lui attirer des ennuis qu’envers cette dame.

Il se pose devant le guichet, près à repartir avec le livre comme prévu. « - Bien sûr, je ne suis pas un voleur. » Il hausse les épaules. Enfin, la piraterie est associé au vol généralement. Mais il ne considère pas son métier comme ça. Il en a une image très positive. « - Julian Verrecchia mais tu le sais déjà. » Il regarde autour de lui un instant, en lui laissant le temps de taper et de faire de l’administratif car il n’a pas le choix de toute façon. « - Détrompes-toi, j’en ai une. Mais elle date d’il y a 5 ans… » Bien sûr qu’elle n’est plus valable et il le sait très bien. Il grimace directement avant de soupirer longuement. « - Super… Rester plus de temps entouré d’étudiants prétentieux. » Ca ne l’enchante pas tellement, il préfère sa solitude et son calme à lui. « - Très drôle… A moins que tu as envie de me le lire à haute voix et perdre un peu de ton temps. Je t’en prie. » Il hausse un sourcil finalement en restant appuyer là devant lui, laissant son regard sur son visage. « - Par contre, j’aimerai bien photographier certaine partie du coup. » Il préfère garder quelques traces. Et donc faire des photos. « - Ou alors… Je peux te donner au caution pour le livre. » C’est aussi une idée après tout. Il se tourne vers la salle directement en regardant s’il y a des places tranquilles tout de même. Et lui qui pensait avoir du temps, il s’est trompé.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
i'm busy ; do not disturb | ft Julian SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Mar 17 Nov 2020 - 10:50 )


Un léger sourire taquin aux lèvres tu levas le sourcil dans une sorte de moue fière. T'avais pas du tout pris la confiance depuis. Au contraire t'avais dû la semer sur la route entre ton travail et ton appartement à chaque fois que tu te mettais à avancer plus vite quand t'assumais qu'on te suivait. Ou peut-être que tu l'avais laissé dans ton panier plein au supermarché la dernière fois. Parce que t'avais eu trop peur et t'étais parti sans te retourner. Mais t'allais pas lui dire, non. C'était sans doute mieux qu'il pense que t'avais changé. En soit oui, tu te laissais un peu moins marcher sur les pieds – en théorie, t'étais pas sûr qu'en pratique ce soit vraiment le cas. « C'est... mieux quand on travaille ici », tu fronça quelque peu les sourcils. Parce que oui, c'était mieux d'avoir de la répartie quand tu te retrouvais parfois face à des étudiants un peu trop sûrs d'eux – ou qui te prenais littéralement pour un larbin. « Comme notre rencontre », que tu dis dans un haussement d'épaules. « Exemple que j'ai pris totalement au hasard », t'en croyais pas un mot et t'étais sûr que lui non plus mais tu lui offris un sourire comme pour prouver ton innocence. Sourire qui disparut progressivement, laissant place à un air bougon, tes sourcils se fronçant. « Est-ce un air condescendant que je viens d'entendre là ? », tu te penchas, ta paume entourant ton oreille comme si tu cherchais à écouter le vide. Tu émis un léger son en te redressant et secouas ton visage. « T'as pas changé d'un poil, c'est adorable », tes paumes vinrent se retrouver devant toi comme si t'étais ému de cette image. Alors que non. Pas du tout. Tu venais tout de même de sous-entendre qu'il était tout aussi hautain que dans tes souvenirs. Tu lui offris un sourire, forcé au possible, presque crispé.

T'étais cependant surpris de l'entendre s'excuser. Agréablement surpris. « Hmmm », que tu fis, les lèvres poussées en avant, faussement songeur. Tu te doutais qu'il allait pas s'étaler sur ce genre de choses. « Quel dommage », soufflas-tu en secouant la tête. « Ca te va tellement bien au teint les excuses tu sais ? Tu devrais en dire plus souvent », tu disais ça comme ça.. conseil d'ami. Presque ami ? Conseil d'ancien camarade. Bref un conseil. « Quelle chance que je travaille aujourd'hui alors. Cela dit elle aurait probablement eu plus de réponses que moi... je devrais peut-être aller lui demander de nous aider » et tu te mis à sourire comme si tu venais de trouver l'idée du siècle, faisant même claquer des doigts.

Arquant un sourcil tu te contentas de le fixer sans rien dire, supposant que ton regard en disant long sur tes pensées. Tu plaisantais pas, il devait rendre ce livre. Bougeant mollement le visage, tu acquiesças. Bien sûr que tu te souvenais de son nom. Tu te souvenais de tout et d'un peu trop de détails. « Cinq ans ? Elle est périmée », t'allais pas accepter sa carte en sachant qu'il n'était plus étudiant. Tu clignas des paupières, l'observant un instant avant de regarder brièvement les étudiants présents. Un sourire se dessina doucement sur tes lèvres. « T'en fais pas, tu t'entendras très bien avec eux », le rassuras-tu sans vraiment le faire. Tu penchas le visage sur le côté et fis la moue avant de hausser les épaules. « Tu veux que je te fasse la lecture ? », demandas-tu dans un air amusé. « T'es au courant que tu peux utiliser la photocopieuse ? », machine que tu désignas de ton index dans un air tout aussi idiot que quelques auparavant. « Le prêteur sur gages est certainement de l'autre côté de la ville », tu fis une petite grimace « Ca ne fonctionne pas vraiment comme ça ici donc... je te laisse t'installer », tu lui souris, désignant les tables libres d'un signe de tête. « J'espère que t'avais rien de prévu », tu fixas le livre un instant, l'étudiant en silence. En soit, il devait vite se lire mais s'il fallait prendre des notes... ça allait prendre plus de temps. « J'espère que tu trouveras des réponses, aussi », t'étais pas sûr que le livre en contienne mais t'étais pas un monstre au point de souhaiter qu'il perde son temps pour rien. « Reviens me voir si tu as encore besoin de quelque chose »
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 681 - Points : 1623
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Ven 27 Nov 2020 - 8:59 )
Julian approuve d’un hochement de tête. En effet, c’est mieux quand on travaille ici, en présence d’étudiant de tout âge et avec des caractères sans doute différents. Ce n’est pas un endroit où il aimerait bosser, même s’il adore les livres et découvrir autant des histoires que des informations sur ses recherches. En tout cas, tant mieux pour lui s’il arrive à être mieux qu’avant, c’est tout à son avantage. « - Non, mais j’y ai pensé aussi. Notre rencontre c’est sûr oui… » Il ne va pas lui en vouloir de le lui dire, puisqu’il dit vrai. Il n’est pas vexé de ça. Et non, il ne croit pas que ça soit prit au hasard, il s’amuse à le piquer. Il le mérite bien sûr. Mais il ne cache pas que c’est quand même bien triste. Julian ne sait pas s’entourer généralement, bien au contraire. « - Condescendant ? Pas du tout. » Il fronce les sourcils quand il entend ses mots. « - C’était juste un constat. » Il ne va pas mentir non plus. Il a plus d’argent que son salaire. Il est quand même vexer par ce qu’il dit ensuite. « - Si tu crois que c’est facile de changer. J’aimerai bien t’y voir toi. » Dit-il plus froidement. Car bien sûr qu’il essaie de changer. Qu’il essaie d’être moins mesquin, moins froid, moins… Lui tout simplement. Mais il a été éduquer à être ainsi et il en a pris l’habitude. Donc bien sûr que des fois, il fait les choses par automatisme sans penser à comment ses mots peuvent être interprétés. Il est inutile de s’énerver pourtant, il ne faut pas qu’il ait plus loin dans ses mots. Il veut être agréable ou essayer de l’être pendant encore quelques heures. Le bon point c’est qu’il a réussi à dire des mots d’excuses. Même s’il ne pense pas que ça change beaucoup les choses, au moins c’est fait. « - Hm. Ouais, on verra ça. » Il n’a pas besoin de faire d’autres excuses selon lui. Il lui adresse un sourire presque obliger avant de lever les yeux au ciel. Puis tourne le regard sur la dame avant de grimacer. « - Non, tu ne lui demanderas rien du tout. » Il n’a pas envie qu’elle intervienne, ni envie de voir mis dehors.

Au final, tout ce qu’il veut c’est avoir son livre, pouvoir le lire tranquillement et avoir des informations en plus concernant son métier. Puisqu’il doute que ça l’aide beaucoup pour la boite à musique mais il ira voir ailleurs pour celle-ci, ce n’est pas grave. « - Tu n’as pas envie de faire un petit effort ?» Dit-il en le fixant du regard. Mais visiblement pas. Il ne sait même pas pourquoi est-ce qu’il en vient à poser la question. C’est ridicule. Il soupire longuement avant de hausser les épaules. « - Tu es entrain de dire que je suis comme eux ? » Il hausse un sourcil directement. Il garde le livre dans ses mains, en jouant un peu avec celui-ci. Il hausse les épaules finalement avant de regarder vers la machine un instant. « - Ouais. Enfin économiser les arbres c’est peut-être pas une mauvaise idée non plus. » Bien que ça pourrait lui être utile, mais il ne veut pas faire des copies s’il sait que ça ne lui servira pas. « - Mais, faire quelques copies pourquoi pas. » Il verra bien ce qu’il trouvera dans le bouquin finalement. Il se redresse en soupirant longuement. « - Bien sûr que j’avais des choses prévues. J’ai un travail moi aussi. » Mais ça peut donc attendre. De toute façon, il est en avance sur ses recherches. Surtout avec les récents évènements. Il s’installe à une table proche du comptoir finalement. Il ouvre le livre, réfléchissant un peu. « - Peut-être que tu pourrais m’apporter à boire, à manger, du papier, des crayons… » Il sourit en coin finalement en sortant son portable pour le poser devant lui. « - Ah moins que ça ne soit pas compris dans le service. » Bien sûr que non, il le sait, mais il le fait exprès aussi. « - Peut-être que je peux te noter le numéro des pages pour que tu me les photocopies aussi. » Il réfléchit un peu avant de poser les yeux sur son livre essayant de le lire quand même. Même s’il va avoir beaucoup de mal à se concentrer. « - J’ai besoin d’un bon massage aussi. Ca me donne des courbatures tout ça. » Il grimace en appuyant sur son épaule.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
i'm busy ; do not disturb | ft Julian Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- i'm busy ; do not disturb | ft Julian -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: École Leonardo da Vinci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant