Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -24%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
212 €

 

- i'm busy ; do not disturb | ft Julian -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: École Leonardo da Vinci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 118 - Points : 438
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Sam 19 Déc 2020 - 14:57 )


T'étais vraiment un sale gosse, et t'avais l'impression que ça devenait pire avec l'âge. Peut-être que tu devenais aigri avant l'heure ? Tu hochas doucement le visage, les lèvres pincées dans un air presque solennel. Oui, votre rencontre, c'était sûr. Et tu radotais mais c'était un exemple que tu avais pris totalement (presque) au hasard. C'était le parfait exemple pour illustrer que t'étais un sale gosse, à piquer et à être sarcastique à tout bout de champs pour montrer que t'étais pas content – au lieu de simplement le dire, que t'étais pas content. T'avais pas été fait avec la logique, apparemment. « Oh », que tu lâchas, les sourcils haussés, presque surpris. Ca sonnait pourtant très condescendant à tes oreilles... ou alors t'avais juste mal entendu. « Un constat hautain », tu fronças les sourcils dans une moue boudeuse parce que, vraiment, ça restait condescendant pour toi. T'avais la sensation qu'il vendait presque l'argent qui débordait de ses poches. T'aimais pas ça. « Qui te dit que je n'ai pas changé ? », il l'avait dit, non ? Sous-entendu. T'avais « pris la confiance » par rapport à l'époque. Alors que non, t'avais rien pris du tout. Ni la confiance, ni l'assurance. C'était peut-être juste le fait de grandir qui te permettait de dire les choses de manière détournée. C'était peut-être les événements, la vie, qui faisaient que t'étais capable à l'heure actuelle de dire non. Peut-être bien que t'avais changé, au final. Avant, tout ce que tu disais aujourd'hui tu le pensais mais tu ne le prononçais pas. Ca ne t'empêchait d'être tout aussi timide qu'à l'époque encore maintenant. Tu l'étais probablement moins face à des personnes comme Julian, face à des gens qui t'avaient blessé. Si Julian entendait tout ce que tu pouvais dire à Francesco, il ne verrait un peu plus le changement, sans doute. « On verra », que tu répétas dans un mouvement d'épaules, gardant tes lèvres dans un trait droit, haussant simplement le sourcil à son sourire. « Pourquoi ? Elle est super gentille », t'étais offusqué ? Oui, un peu. Parce que vraiment, elle était adorable, et vraiment serviable. Et t'étais sûre qu'elle en savait plus sur ce que Julian cherchait que toi. Elle paraissait un brin stricte mais elle était adorable. T'étais sûr qu'elle ferait même pas attention de savoir si Julian était un étudiant ou non.

« Je fais déjà un effort », tu le fixas un instant, l'air bougon. T'étais un effort sur pieds, ça se voyait pas ?? Vu tes mots, probablement pas mais tu essayais. Vraiment. Tu taquinais peut-être trop, en fait. « J'ai rien dit du tout, c'est toi qui l'as dit », soulignas-tu en le pointant du doigt avant de lever les mains en signe d'innocence. T'avais juste dit qu'il s'entendra bien avec eux, c'était lui qui avait dit le reste – oui tu jouais sur les mots. « Ah j'aime bien cette réflexion », avouas-tu dans un sourire, l'index levé. Tu te demandais si c'était sa mission, maintenant, de sauver des arbres. Combien en avez-vous déjà sacrifié ? Même petit, un bon geste restait un bon geste. « Tu me diras si tu préfères les copies ou les photos. Tout dépend si tu as envie de gribouiller des choses dessus ou non », tu savais que certains aimaient entourer ou surligner des choses, par exemple. « Tu pourras toujours revenir pour le relire », que tu dis en levant les yeux au ciel. C'était pas comme si les étudiants allaient se battre pour emprunter ce bouquin-là. Tu clignas des paupières ensuite, penaud, avant de croiser les bras sur ton torse, le regard blasé. « Vu les services que tu demandes, je pense que tu t'es trompé de quartier, désolé de te l'annoncer », tu posas une main sur son épaule dans un air pas vraiment désolé mais presque. « T'es un comique », dis-tu en l'observant. « Tu peux les noter », tu hochas doucement le visage, ce serait plus facile pour tout le monde. Pour toi surtout. Tu lui lanças un air outré à ses mots suivants – il te prenait pour qui ? Pour quoi ? « C'est une bibliothèque, pas un salon de massages », tu savais qu'il le savait mais tu précisais, au cas où il avait oublié. Tu fis la moue, pinçant son épaule comme un gamin pincerait son camarade qui venait de le vexer. T'étais sûr de pas lui faire mal, tu devais à peine le chatouiller. « T'aurais dû devenir humoriste », que tu dis avant d'aller aider un étudiant un peu plus loin.

Tu revins vers Julian après une bonne demi-heure, observant par-dessus son épaule d'abord avant de te décaler pour te mettre à côté de lui. « Ca va ? Tu t'en sors ? », tu te penchas pour regarder son visage. « Tu t'es pas encore foulé un neurone ? Je dois appeler l'ambulance ? », tu souris, parce que toi aussi, t'étais un comique. Tu déposas une barre chocolatée sur la table. « Du sucre, pour les neurones. Histoire de les booster », tu t'en voudrais s'il en perdait un ou deux.
AVENGEDINCHAINS


HRP:
 


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 682 - Points : 1624
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Dim 10 Jan 2021 - 11:54 )
Le blond roule des yeux et soupire. « - Peut-être bien… » Peut-être que c’est hautain de dire les choses comme ça. Il n’en sait rien, il a eu l’habitude d’entendre ce genre de chose. Il a été plongé dans le luxe et la richesse dès sa naissance et n’a jamais manqué de rien. Sauf durant sa fugue bien évidemment. Et encore, il avait quand même prit de quoi tenir le bout ne serait-ce qu’un peu. Et il a eu la chance de rencontrer Virgil qui lui a permis d’avoir un endroit d’encrage. Et c’est probablement grâce à ça qu’il est revenu vivre à Naples par la suite. « - Oh si tu as changé. » Il en est persuadé, il suffit de le voir agir et l’entendre parler. Probablement qu’il ne lui aurait pas répondu ainsi à l’époque. Julian l’aurait vite fait se taire en tout cas. Il n’aurait jamais permis à qui que ce soit de s’adresser à lui de cette manière et d’insinuer des choses. Il a grandit lui aussi. Il n’agit plus sur un coup de tête, bien que ça lui arrive encore de temps en temps. Il se souvient encore de cette séance de cinéma en plein air où un vieux con lui a renversé de la bière dessus. Bien sûr qu’il s’est énervé. Et ça ne lui a pas plu du tout. Il n’était pas là pour se faire des amis de toute façon. Il s’en fiche bien de savoir ce qu’il a pensé de lui. « - Peut-être gentille avec toi, son collègue… » Il lève les yeux au ciel. Il n’a aucune envie de se tourner vers elle. Elle ne lui inspire aucune confiance, elle a un visage fermé, elle semble autoritaire. Le genre de femme à aller droit au but… A se débarrasser des choses le plus rapidement possible car elle a d’autre chose à faire. Alors qu’elle doit drôlement bien s’ennuyer.

Quand à Tian, non, il ne fait pas beaucoup d’effort. « - Bien sûr… » Dit-il avant de sourire faussement. Bien sûr qu’il vient de le comparer à ces stupides étudiants. Il le prend pour un con. Qu’est-ce que c’est agaçant. « - Je vais faire les deux, ne t’en fait pas. Je me contenterai de faire photocopier que ce qu’il faut. » Il ne veut pas non plus prendre le tout. Autant prendre le livre dans ce cas. Ce qui n’est pas possible malheureusement, ça aurait été tellement plus simple. « - C’est un service une étoile ici. Pas plus. C’est dommage. » Dit-il en faisant une grimace alors qu’il se pose à une table. Il sort un papier ainsi qu’un crayon pour pouvoir noter ce qu’il a envie. Comme il vient de le lui dire. Il se mit à rire directement quand il lui répond. « - Dommage… Je maintiens, service une étoile. » Bien sûr, il l’embête aussi. Il sait très bien ce qu’il en est, il n’est pas stupide. Il tourne les yeux un instant sur le jeune homme avant de hausser les épaules. « - Je préfère l’histoire, c’est plus intéressant. » Puis il n’a aucune envie de rentrer dans la célébrité. Ca apporte beaucoup de choses négatives. Et les gens sont toujours envieux, curieux… Quelle horreur, il en a déjà assez en étant le fils Verrecchia. Il n’amplifiera pas le phénomène.

Il se concentre sur le livre ensuite. Plus vite c’est fait, plus vite il est sorti. Il note petit à petit les pages sur son papier. « - Mes neurones vont bien. D’autant plus que je ne prends pas de drogue. Et qu’ils ont l’habitudes de travailler correctement. Mais c’est aimable de t’en faire pour ceux-ci. » Il hausse un sourcil avant de secouer doucement la tête. « - Ca va autrement. J’ai ça pour toi. » Lui dit-il en lui donnant le papier finalement. Ainsi, il sait ce qu’il va devoir lui faire photocopier. Il n’aura sans doute pas le temps de lire tout maintenant. Il va devoir remettre le reste à plus tard. « - Oh merci. Tu vois que tu sais être adorable quand tu veux. » Il lui adresse un petit sourire, avant de pincer sa joue bêtement. Il prit la barre chocolatée pour pouvoir manger un petit peu. C’est vrai que ça fait du bien. Et il peut en même temps continuer à découvrir le journal. C’est parfait. « - Bon… Je t’invite à manger une pizza, si ça te dit. Histoire que tu continues à me lancer des piques évidemment. » Il a quand même droit à manger un petit peu. Et puis pourquoi pas après tout ? Il lui a quand même été d’une grande aide pour trouver ce bouquin. Même si c’est pas pour ça qu’il était venu ici à la base. Mais bien pour trouver des informations sur la boite à musique.

HJ:
 




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 118 - Points : 438
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Jeu 14 Jan 2021 - 22:56 )


Peut-être bien que oui ou... peut-être bien que oui. Tu trouvais ça hautain et t'allais pas changer d'avis en quelques secondes. Ou peut-être que c'était ton esprit de contradiction qui te poussait à ne pas être d'accord avec Julian. Parce que t'étais un sale gosse, fallait pas l'oublier et que tu pouvais être buté, parfois. Haussant un sourcil tu le fixas un instant avant de grimacer finalement. Peut-être que t'avais changé. T'assumais que non mais tu te voyais pas comme les autres te voyaient. T'avais changé parce qu'on t'avait forcé à le faire. T'avais changé parce que t'avais pas eu le choix, parce que t'avais dû t'adapter. A quoi, à qui, t'en savais franchement rien mais t'avais pas eu le choix. T'avais dû te forger une carapace, une armure et même si elle était fine, elle était là. T'avais pas eu le choix. T'avais pas le choix. T'en avais assez de laisser les gens t'atteindre. Ils le faisaient toujours mais tu le montrais moins. Tu montrais moins quand ça piquait, tu te défendais avec des mots durs. T'avais pas eu le choix. T'avais pas le choix. Sinon on allait user de tes faiblesses, on allait les retourner contre toi. Ces sujets qui te faisaient du mal, on allait les utiliser pour te faire plier. Et tu voulais pas. Cela dit il ne dirait pas ça, Julian, s'il te voyait face à un insecte à une heure avancée de la nuit. Il ne dirait pas ça s'il te voyait paniquer en un rien de temps parce que t'avais l'impression de pas être seul dans le couloir. Ou peut-être qu'il le dirait, que t'avais changé. Peut-être que t'étais devenu plus peureux avec le temps. T'étais peut-être moins comme ça, avant ? Tu saurais pas vraiment le dire. Encore une fois, tu te voyais pas – tu savais cependant que t'avais jamais vraiment été l'image du courage alors... « Peut-être que tu as changé aussi », rétorquas-tu en haussant les épaules. A l'époque aucun de vous deux n'aurait réagi ainsi. Peut-être que le temps l'avait forcé à changer. Peut-être que quelqu'un l'avait forcé à changer, lui aussi. Tu secouas le visage, sûr de toi, comme si tu voulais rien entendre. « Elle est gentille avec tout le monde », dis-tu, jetant un regard vers elle dans une légère esquisse. « Elle en donne pas l'impression, elle le sait, mais elle est vraiment gentille », c'était dommage de s'arrêter à cette première impression qu'elle donnait. Certaines personnes avaient le visage plus dur de nature, d'autres encore avaient vécu des choses plus dures à supporter que la plupart. Et d'autres encore étaient juste comme ça. Tu savais pas dans quelle catégorie la placer mais tu en savais suffisamment pour dire qu'elle était quelqu'un de très serviable une fois qu'on avait fait l'effort d'apprendre à la connaître.

Et toi, bien sûr, t'en faisais des efforts. Toujours. Le roi des efforts. Presque. Tu souris à Julian, un air angélique au visage. Tu levas la main, mimant un « Okay » silencieux, l'esquisse un peu plus naturelle et détendue. « T'es dans une bibliothèque universitaire », tu levas les yeux au ciel avant de soupirer discrètement. T'étais pas sûr qu'il ait bien lu ce qu'il y avait noté avant d'entrer. Franchement, si maintenant il confondait l'hôtel avec la bibliothèque, tu pouvais plus rien faire pour lui. « C'est toujours mieux que zéro », osas-tu assumer dans une petite grimace, le nez finement plissé. Tu savais qu'il savait et il savait que tu savais. Tout le monde savait. « Tu dois découvrir des trucs super intéressants cela dit... », tu te pinças les lèvres, la curiosité pétillant dans tes prunelles, te retenant de poser tout un tas de questions, contenant ton envie de savoir, de connaissances. Et puis tu préférais le laisser plutôt que le déranger pour rien.

« Oh », fis-tu, les sourcils levés. Ses neurones allaient bien. « C'est normal, je me fais toujours du souci pour eux », ses neurones, ceux des autres... c'était vague, toi-même tu ne savais pas vraiment de quels neurones tu parlais. Peut-être les tiens. Attrapant le papier, tu observas rapidement ce qui était noté et tu hochas le visage, comprenant ta tâche. Ce serait rapide. Tu te mis à cligner des paupières, lui lançant un regard penaud avant de froncer les sourcils, mimant un air blasé bien que tes joues rougissaient doucement. Tu savais pas accepter les compliments, même ironiques. Tu te massas la joue, marmonnant un « Je suis toujours adorable ». Tes paupières clignèrent à nouveau, mais de surprise cette fois alors que tu le fixais sans rien dire. Tes doigts se crispèrent un peu sur le bout de papier et tu redevenais soudainement moins sarcastique et beaucoup plus timide. Tu t'attendais pas à ce qu'il te propose ça. C'était pas une blague ? « Vraiment ? », demandas-tu d'une petite voix, les iris posées sur lui, le visage confus mais presque plein d'espoir. Tu gardas à nouveau le silence, étudiant son visage et sa proposition. « Allons-y », parvins-tu à dire dans un mouvement de tête. Avant qu'il ne change d'avis. « Une pizza achetée, trois piques offertes ? », un rire léger roula dans ta gorge avant que tu n'agites le papier qu'il t'avait donné. « Je dois d'abord faire ça. Et ensuite on peut y aller ? Sauf si t'en as pas besoin tout de suite ? Tu veux repasser pour les chercher ? », tu inspectas à nouveau le papier. « Quoi que ça peut aller vite en fait », t'étais toujours du style à courir pour rendre service, au final. Tu te pinças les lèvres, dubitatif, et lui lanças un regard. « C'était pas une blague, hein ? La pizza », parce que ça tu ne le pardonnerais pas et t'en ferais un scandale et il en entendrait parler jusqu'à la fin de sa vie – et toi aussi, parce que tu te serais affreusement ridiculisé en disant oui et en y croyant.
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Julian VerrecchiaLa jeunesse dorée et éclatante
Julian Verrecchia
http://www.ciao-vecchio.com/t6667-julian-verrecchia-o-mom-why-di http://www.ciao-vecchio.com/t7456-julian-o-25-ans-o-pirate#250628
Faceclaim : Dacre Montgomery (Ealitya)
Messages : 682 - Points : 1624
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Tumblr_inline_p8qn27boGU1vqt5rn_400
Âge : 25 ans
Métier : Chercheur de trésor, pirate, apprentis en tout cas
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Dim 17 Jan 2021 - 14:59 )
« - Peut-être. » Dit-il avant de hausser les épaules. Enfin c’est pas peut-être. Oui il a changé. Il a rit en maturité et c’est sans doute grâce à son expérience de pirate. Grâce à l’expérience que Virgil lui a donné et surtout sa confiance. A ses côtés, il apprends à être lui-même. Il est valorisé. Et ça remonte sa confiance en lui, il est donc moins en colère. Puis quand il retourne auprès de son père et qu’il l’insulte de tout les noms en plus de dire que c’est un incapable et bien son comportement change. Mais il essaie de ne pas s’en prendre aux autres sans raison. Ne pas en venir aux mains trop rapidement. Sauf s’il est vraiment énervé ou si on lui a fait quelque chose. Il reste quand même sanguin. Il suffit qu’un homme le touche ou lui tourne autour pour que sa colère et sa frustration ressorte. Il ne contrôle pas toujours ses réactions. Il aimerait apprendre à le faire mais il n’y arrive pas. Mais Tian n’a pas besoin de savoir tout ça. Il lui semble quand même tout gentil, tout cool. Et même s’il lui lance des piques à la figure, il sait que venant de lui, il l’a bien cherché après toutes les choses qu’il lui a faite. Il lui laisse donc la possibilité de se venger sans rien dire. Tant qu’il ne va pas trop loin bien évidemment. « - Je vérifierai peut-être une prochaine fois. Mais c’est ton service à toi que j’ai demandé. » Il lui fait un petit clin d’œil. Peut-être qu’en effet, la femme n’est pas ce qu’elle montre. Mais pour le moment, il n’a pas envie d’essayer d’apprendre à la connaître. Et il n’a pas envie d’être traîner dehors par la peau des fesses car il est dans un endroit où il ne peut être normalement. Le blond sourit ensuite, bien sûr qu’il sait qu’il est dans une bibliothèque, il dit juste ça pour l’ennuyer un peu. Puis cet endroit est plutôt agréable, c’est pour ça qu’il revient là plutôt que d’aller ailleurs. « - Oh oui, très intéressants ! Si tu savais. » Enfin, lui est passionné, donc tout lui paraît intéressant dans l’histoire. Et ça ne concerne pas que la guerre, enfin les guerres, mais bien de tout un tas de choses. Enfin, c’est vraiment magique de se plonger dans le passé pour savoir comment le monde s’est fait petit à petit. Même si beaucoup de personne préfère se concentrer sur l’avenir. Ce qu’il essaie de faire dans sa vie privée puisque son passé n’est pas des plus joyeux.

Julian s’est concentré, jusqu’à ce que Tian ne revienne jusqu’à lui. Et bien sûr, il lui a répondu. Ca fait du bien de prendre une petite pause. Et de pouvoir manger un petit quelque chose. « - Ca c’est toi qui le dit. » Qu’il est toujours adorable. Il laisse les yeux sur le garçon un peu plus longuement. Il le trouve bien mignon comme ça. Il lui adresse même un sourire. Avant de le perdre automatiquement quand ses pensées reviennent à la réalité. Il ne faudrait pas qu’on croit qu’il drague un homme. Il ne veut pas qu’on pense à ça. Il ne fait pas ça. Et non, il ne le trouve pas mignon. Il doit aussi prendre sur lui, pour ne pas être désagréable d’un coup sans aucune raison. Tian ne comprendrait pas. Il serre doucement ses doigts contre le crayons avant d’entendre sa réponse. Il reste silencieux un moment avant de se redresser. « - Mais non ce n’est pas une blague. On va aller la manger cette pizza. » Il se relève et remet sa veste correctement sur lui. « - Tu feras les copies après. Je te ramène de toute façon. On reviendra, tu les feras et je m’en irai. Et je te laisse faire tes piques, pour le moment. » Il ne lui promet pas d’accepter ça tout le temps. Mais ça n’a rien de méchant. Il reprend quand même sa boite, ne comptant pas laisser ça là. Avant de finalement sortir de la bibliothèque pour pouvoir rejoindre sa voiture. Il met la boite dans le coffre une fois à celle-ci, avant de se poser dans la voiture. Il regarde la pizzéria la plus proche avant de poser le gps à son emplacement principal. « - Tu vois, je ne suis pas si méchant que ça. Quand je veux. » Il le regarde quelques secondes avant de se concentrer sur la route. Ils ne sont pas bien loin. Il s’arrête une fois devant le restaurant, à un emplacement libre un peu plus loin. « - Prêt ? » Il lui demande directement alors qu’il prends ses affaires avant de sortir du véhicule.




Ma douleur, ma force. Qui suis-je vraiment ? La poupée de mon père certainement. Juges-moi, tu le regretteras.  
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 118 - Points : 438
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le Jeu 21 Jan 2021 - 16:29 )


« Eh », que tu lâchas dans un souffle, clignant doucement des paupières comme un chiot égaré. Bon, il avait pas tort, c'était toi qu'il était venu voir. Mais... un clin d’œil ? Wow. Là tu pouvais dire que les choses avaient vraiment changé. Quoi qu'il était ironique, ce mouvement, non ? Alors ça revenait au même probablement. « C'est... mon service alors que je t'offre », c'était quoi cette réponse ?? Tu fixas un instant le vide comme si t'étudiais les mots seulement après les avoir prononcés. T'étais pas vraiment sûr du sens et … et de rien, en fait. Tu fronças les sourcils, perplexe avec toi-même. Tu redressas le regard vers lui, la curiosité y pétillant et un fin sourire levant le coin de tes lèvres, la mine intéressée. « J'aimerais bien savoir », dis-tu. Parce que c'était vrai. T'étais curieux sur tout, sur rien. Tu voulais savoir, comprendre, apprendre. T'en ferai rien, de toutes ces connaissances. T'étais pas du genre à étaler ta science durant les repas de famille le dimanche. C'était juste pour toi, pour ton propre plaisir, pour ta propre soif de connaissances. T'avais envie de t'asseoir et de poser des questions – mais surtout t'entendre les réponses. De l'entendre te parler de toutes ses recherches, ses découvertes. De tout.

« Bien sûr. Et tu le penses », et ce fut à ton tour de lui offrir un clin d’œil dans un air malicieux. Et si tu ne le disais pas, qui le dirait hein ? Tu te tournais en ridicule parce que tu te trouvais tout sauf adorable. Tu te raclas faiblement la gorge, les lèvres pincées, se calant dans le léger silence qui planait. Tu sursautas faiblement en le voyant se redresser. « Okay », articulas-tu, suivant chacun de ses gestes comme si tu t'attendais soudainement à ce qu'il te dise non, qu'il avait menti ou qu'il avait rigolé. Mais non, rien. Tu clignas des paupières, penaud, analysant le programme. « T'aimes trop les piques que je te lance hein ? », crétin. Tu plissas le nez, amusé, bien que gêné, ta timidité revenant t'enlacer et te border. « Ca me va », susurras-tu, pas certain qu'il l'ait entendu. Mais ça t'allait. Si ça tenait comme programme, ça t'allait. Tu te revoyais, étudiant, rêvant que ce genre de moments arrive plus souvent. T'avais pas eu masses d'ami.e.s au cours de ta vie ; t'en avais pas masses aujourd'hui non plus. Tu récupéras ta veste au passage, le suivant jusqu'à sa voiture, observant le véhicule avant de grimper à l'intérieur. Tournant la tête vers lui, tu le regardas un instant. « Mais seulement quand tu veux », un léger rire ronronna dans le fond de ta gorge avant que tu ne souris, le regard vers lui puis finalement vers la route.

Tu sortis de la voiture, t'enroulant un peu mieux dans ta veste alors que tu le suivais à l'intérieur, détaillant la bâtisse dans laquelle vous veniez d'entrer. Tu ne connaissais pas l'endroit. Tu savais même pas que c'était là. Peut-être que tu devrais sortir plus souvent... même si en ce moment ça te faisait peur, de sortir. Tu t'installas sans bruit sur une chaise, le regard levé, curieux, comme si tu découvrais le monde pour la première fois. Tu restas silencieux, d'abord. La confiance que t'avais pu « avoir » dans la bibliothèque était totalement effacée ici. T'étais dans un lieu que tu ne connaissais pas. Tu attrapas alors le menu, détaillant ce qui s'y trouvait, les lèvres pincées. Tu savais pas vraiment pourquoi tu regardais cela dit : le choix était toujours le même quand tu devais choisir une pizza. Tu te redressas, te calant contre le dossier de ta chaise, les iris à nouveau sur Julian. T'étais nul pour faire la conversation – t'étais clairement meilleur pour balancer des piques, ça, tu te l'accordais. T'étais du genre à garder le silence et à attendre qu'on pose les questions. Tu te raclas faiblement la gorge, t'humectant les lèvres, hésitant, incertain. « Tu es déjà venu ici ? », vraiment nul pour lancer la discussion...
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
i'm busy ; do not disturb | ft Julian - Page 2 Empty
Sujet: Re: i'm busy ; do not disturb | ft Julian ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- i'm busy ; do not disturb | ft Julian -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: École Leonardo da Vinci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2