Revenir en haut
Aller en bas

-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

 

- Aileen || Man down -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 451 - Points : 896
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 9:53 )
A ce stade il n’avait que faire de ce qu’elle disait, il faisait semblant de dormir. Tandis qu’il sentait sa respiration devenir plus régulière, sentant tout de même le sommeil commencer à le gagner, Ares préféra prendre la parole pour éviter justement de piquer du nez. Il la provoquait, elle répondait. Elle le provoquait, il répondait. Un schéma qui n’en finissait pas, à croire qu’ils trouvaient une certaine satisfaction tous les deux dans cet exercice. Un œil ouvert, il avait même vu son poing se lever, prêt à s’abattre sur lui. Elle avait un vrai problème avec la violence celle-là. « Toujours prête à me frapper à ce que je vois. » D’un ton aussi calme que neutre, il avait soufflé ces paroles sans la moindre intonation. Lorsqu’il se terra dans son demi-silence le temps de faire les présentations entre Aileen et son médecin, il garda les paupières closes pour éviter de les voir tous les deux. Il savait ce que ce dernier allait lui dire, c’était le même cinéma à chacune de leurs rencontres. Le souci était qu’il faisait déjà très attention, là aujourd’hui, ce n’était pas de sa faute. C’était en tout cas ce qu’il avancerait si on lui faisait une réflexion. Comme il l’avait prédit, le médecin lui ressortit le même discours qu’à l’accoutumé. Rien de nouveau. Rien de transcendant. Aucun renouveau dans ces paroles. Comme l’enfant qu’il était redevenu, il remonta même la couverture jusqu’à son visage pour disparaître totalement. En entendant les mots « petite amie », un sourire étira encore plus les lèvres d’Ares, qui descendit le drap doucement. Juste assez pour poser son regard sur Aileen, tout en recouvrant sa bouche. C’était drôle, bien que là encore, prévisible. Tout comme la réaction de la jeune blonde. Poussant un soupir, le psychologue fronça les sourcils faussement outrés du petit rire qu’elle avait même lâché pour ponctuer sa phrase. Cette situation l’amusait. Lorsqu’elle eut terminé d’exprimer tout son amour pour lui, le regard d’Ares croisa celui amusé du médecin, qui attendait sûrement qu’il prenne la parole. Ce qu’il fit. Se redressant dans le lit, il resta assis de longues secondes en s’étirant le cou. « Abruti, c’est le petit nom qu’elle me donne en privé. » Répondit l’Italien. « On s’est disputés avant ma crise, une part d’elle m’aurait voulu mort, lui fait dire qu’on ne se connait pas. L’autre me traite d’abruti parce qu’elle s’inquiète. » Ces mots-là, il les avait dits avec tout son sérieux. A aucun moment il n’avait adressé un regard à la concernée d’ailleurs, préférant s’entretenir avec le médecin directement. « Mais ce n’est pas ma petite-amie, elle marque un point. Fiancée serait un terme plus approprié. » Expliqua-t-il.  « Vraiment ? Eh bien félicitations. » Répondit le médecin, toujours aussi amusé. Ares savait qu’il ne le croyait pas, mais ils se connaissaient depuis assez longtemps pour qu’il cerne sa personnalité. « En tout cas, il faut que vous preniez soin de vous. Et que vous fassiez plus attention. Vos crises sont plus violentes à chaque fois, et…. » Il le coupa. « Oui docteur, je connais la chanson. Je ferai plus attention à l’avenir. » Un regard entendu entre eux, et le médecin poussa un soupir qui amusa l’Italien. « Du moins jusqu’à ce que je passe la bague au doigt de celle-là officiellement. » Il fit un signe de la tête, voulant à nouveau inclure Aileen dans la conversation. « Vous serez là pour mon grand jour ? » Si après ça, elle ne le tuait pas… « On a pas encore fixé de date, j’attends qu’elle dise oui. Hein mon sucre d’orge. Tu vas bien finir par dire oui ? » La tête inclinée sur le côté pour bien voir la jeune blonde, il souriait avec un certain sérieux dans le regard. Car il le savait, aussi amusante que pouvait être la situation, ses jours étaient comptés.


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen Da Valle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aileen Da Valle
http://www.ciao-vecchio.com/t7716-aileen-save-me-from-darkness http://www.ciao-vecchio.com/t7732-aileen-we-all-need-some-friends#257805
Faceclaim : Jennifer Lawrence
Messages : 145 - Points : 379
Aileen || Man down - Page 2 Tumblr_pekk8h8rsG1rd915do4_r1_400
Âge : 31 ans
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 10:28 )
Aileen aurait dû fuir quand elle en avait encore le temps ; elle aurait dû le frapper pour ses « conneries » puis s’en aller avant que la situation ne dégénère pour de bon. Ils ne faisaient que se provoquer et se défier depuis qu’ils s’étaient rencontrés, elle aurait probablement pu deviner que le garçon ne laisserait jamais tomber et persisterait à la taquiner encore et encore. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre, c’était d’ailleurs à se demander jusqu’à quand ce jeu durerait. Elle n’avait pas relevé ses paroles, haussant les épaules avec nonchalance alors que oui, elle était toujours prête à frapper si la situation le nécessitait. Elle détestait voir de la violence devant elle cependant elle était la première à utiliser de ses poings pour se défendre, c’était son unique moyen de protection et elle préférait toujours attaquer avant qu’on ne le fasse. Le médecin était arrivé quelques instants plus tard et c’était à ce moment précis que tout avait commencé à partir en vrille. Dés que l’homme avait prononcé le terme « petite amie », elle aurait dû se douter que ça prendrait une drôle de tournure et qu’elle ne pourrait guère y échapper. Arès avait profité de la situation, il s’en amusait encore et elle l’avait aussitôt foudroyé du regard en l’entendant parler du surnom qu’elle lui donnait. Cet homme ne tenait décidément pas à sa vie, elle n’y voyait pas d’autres éventualité. Néanmoins, s’il y avait bien une chose qu’Aileen pouvait admettre – pas à voix haute certes – était le fait que si elle s’était énervée un peu plus tôt, c’était parce qu’elle s’était inquiétée. A présent, elle le traitait d’abruti parce qu’elle le visualisait réellement de cette manière et qu’elle ne parvenait pas à le discerner complètement. Evidemment qu’il était un imbécile, il agissait comme un gamin avec elle à chaque fois qu’ils se croisaient et ça n’avait rien à voir avec l’anxiété qu’elle avait éprouvé auparavant.

Fiancée ? A ce terme, la jeune femme avait instinctivement détourné son regard en sa direction et plutôt que le tuer avec ses yeux bleus, elle avait arqué un sourcil. Elle l’avait déjà songé par le passé et elle y pensait encore aujourd’hui, ce type était définitivement bizarre. Evidemment qu’elle avait compris qu’il ne la considérait vraiment pas comme telle et qu’il n’avait aucunement l’intention de lui mettre la bague au doigt hors ça n’empêchait pas qu’il était étrange comme individu. Il n’avait apparemment peur de rien. Pas même de la blonde qui lui avait arboré une esquisse terriblement fausse à sa dernière demande. « Je ne sais pas. Il faut dire que tu me donnes beaucoup de fil à retordre. » Et tandis qu’elle rétorquait cela, elle s’était redressée afin de s’approcher de lui avant d’attraper sa joue de ses doigts puis la lui tirer, non pas trop fort non plus, elle n’avait pas envie de le tuer. « Arrête tes conneries et repose-toi avant que je t’étripe pour de bon. » Tout en disant cela, elle ne le lâchait pas et le réprimandait ainsi comme on grondait un enfant. N’était-ce pas ce qu’Arès était avec toutes ses bêtises ?


≈ Just take, one step, closer. Put one foot in front of the other. You'll, get through this, just follow the light in the darkness, you're gonna be okay. You never know just what tomorrow holds and you're stronger than you know
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 451 - Points : 896
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 10:57 )
S’il y avait bien une chose à laquelle ne s’attendait pas Ares, c’était qu’Aileen entre dans son jeu. Certes, il se doutait qu’elle ne le tuerait pas tout de suite pour éviter qu’il y ait des témoins. Mais tout de même. Intérieurement, le jeune homme s’était même mis à faire une petite prière – alors qu’il n’était même pas croyant – pour qu’elle l’épargne. A sa réponse, il arqua un sourcil avant qu’un rictus ne se dessine au coin de ses lèvres. Pris de court, il ne trouva aucun mot pour lui répondre alors il se contenta de lâcher un petit rire, sous le regard maintenant confus du médecin dont il avait presque oublié la présence. En la voyant s’approcher, l’Italien eut même un petit mouvement de recul. A chaque fois qu’elle s’approchait de lui, c’était pour le frapper. Et même si elle prétendait avoir voulu l’aider plus tôt, il n’en doutait pas qu’elle avait pris un malin plaisir à coller sa paume contre sa joue. La suivant du regard, il grimaça en sentant ses doigts fins tirer sur sa joue comme sur celle d’un enfant, mais il ne l’arrêtait pas pour autant. Se contentant d’une moue boudeuse, il fixait le médecin du regard. « Vous voyez ? Elle tient à moi. » Répondit le jeune homme face aux menaces de la blonde. Pour qu’elle arrête de torturer sa joue, il se trouva obligé de bloquer les doigts de la jeune femme dans les siens. Sa main agrippée à la sienne, il massa son autre joue de sa main libre. Elle avait réussi à lui faire mal, cette sorcière. Mais d’un autre côté et maintenant qu’il y pensait, il fallait être une drôle de personne pour marcher dans une telle combine. La théorie se confirmait, elle était folle. Ou en manque d’attention. Elle se donnait un genre pour faire fuir tout le monde alors que tout ce qu’elle voulait, c’était un peu d’attention. Un regard qu’on pose sur elle pour qu’elle se sente intéressante. Une main qui se glisserait dans la sienne pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas toute seule. Un simple signe. Perdu dans ses pensées de courtes secondes, il revint à lui lorsque le médecin repris la parole pour lui parler de sa sortie. « … vous pourrez sortir dans deux heures. » Ca lui suffit comme paroles avant de se remettre à se plonger dans ses pensées. Sans même s’en rendre compte, ses doigts s’étaient resserrés autour de ceux de la jeune femme, comme d’un geste sincère d’un fiancé qui tiendrait la main de sa future femme. « Merci docteur. » Répondit le jeune homme tandis que le médecin prenait congé. « Même quand vous essayez d’être tendre, vous êtes violente. » Reprit Ares en désignant sa joue. « D’ailleurs, vous allez devoir rester encore deux heures avec moi. Vous avez marché dans ma combine, si vous partez et me laissez seul, ça va faire louche. » Il haussa les épaules. « C’est pas moi qui fait les règles, c’est comme ça. »


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen Da Valle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aileen Da Valle
http://www.ciao-vecchio.com/t7716-aileen-save-me-from-darkness http://www.ciao-vecchio.com/t7732-aileen-we-all-need-some-friends#257805
Faceclaim : Jennifer Lawrence
Messages : 145 - Points : 379
Aileen || Man down - Page 2 Tumblr_pekk8h8rsG1rd915do4_r1_400
Âge : 31 ans
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 15:03 )
Cela avait été naturel pour la jeune femme de rentrer dans le jeu du psychologue et le réprimander en le torturant légèrement avec ses doigts contre sa joue. Il l’embêtait, elle ne faisait que faire de même parce qu’elle n’était pas le genre de personne à se laisser marcher sur les pieds, encore moins dominer par son adversaire. Si ça amusait Arès de la taquiner de sorte, elle refusait de lui donner plus d’opportunité de le faire et c’était la raison pour laquelle elle poussait toujours la provocation plus loin à chaque fois. Ce qu’elle non plus n’avait cependant pas prévu était cette main qui s’était soudainement appuyée sur la sienne avant que leurs doigts ne se retrouvent soudainement entremêlés. La surprise s’était aussitôt lue dans son regard et son cœur, lui, avait commencé à s’agiter sous la panique… Elle n’aimait pas ce genre d’initiative, elle n’aimait pas qu’on soit tactile avec elle et n’acceptait les contacts que lorsqu’elle était celle qui les entamait. Le jeune homme avait certainement dû la sentir se crisper face à ce geste, le pourquoi elle était même restée silencieuse, ailleurs, alors qu’Arès terminait de discuter avec le médecin, resserrant l’emprise de leurs doigts. Elle avait envie de les retirer cependant aussi bête que cela puisse paraître, elle avait peur de l’impacte que ça aurait si elle effectuait un tel geste sans réfléchir… Elle ne voulait pas qu’on lui en tienne rigueur ou que ça le mette dans une situation beaucoup plus horrible plus tard. Après tout, elle ne savait toujours pas de quoi cet imbécile était capable, si une part d’elle souhaitait lui faire confiance, l’autre n’était pas encore prête à cela.

« C’est parce que vous l’avez bien cherché. » Lui avait-elle déclaré une fois le docteur parti avant de se motiver enfin à retirer un peu trop précipitamment sa main de la sienne. « Pourquoi est-ce que je devrais me soucier que ça fasse louche ? » Elle avait utilisé une voix faussement soucieuse en prononçant ses paroles tandis qu’elle inclinait son visage sur le côté, mimant réfléchir. C’était vrai après tout, elle n’était pas le genre à s’inquiéter de ce que les autres en pensaient et n’était pas celle qui avait initié cette mauvaise blague. « Si vous avez envie de compagnie, il suffit juste de le demander gentiment vous savez. » A nouveau, elle l’embêtait à son tour alors qu’elle affichait une expression indifférente et qu’elle haussait simplement les épaules. En réalité, elle n’avait de toute manière pas l’intention de partir parce qu’elle restait tracassée de son état mais aussi parce qu’elle avait compris qu’Arès ne souhaitait pas être seul. Elle connaissait ce sentiment mieux que personne, il l’avait déjà aidé une fois, elle pouvait bien lui rendre la pareille aujourd’hui.


≈ Just take, one step, closer. Put one foot in front of the other. You'll, get through this, just follow the light in the darkness, you're gonna be okay. You never know just what tomorrow holds and you're stronger than you know
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 451 - Points : 896
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 16:00 )
Sa main toujours dans celle de la jolie blonde, Ares en oubliait presque que ce geste pouvait être intrusif. Plus il y pensait, plus il réalisait que son comportement était celui d’un homme lourd, qui au quotidien lui aurait inspiré de l’agacement. Cependant il y avait toujours ce quelque chose qu’il n’expliquait pas. Cette aisance qu’il avait à la taquiner – plus que les autres – et surtout, ce naturel dans ses doigts qui s’étaient entremêlés à ceux d’Aileen. Les pensées du jeune homme l’avaient déjà amené bien loin, tandis que des souvenirs se mêlaient au moment présent. La dernière personne qui lui avait tenu la main à l’hôpital, c’était sa mère. Génitrice qu’elle n’avait plus revue depuis presque 30 ans bientôt. Quand son père avait essayé de calmer l’enfant en pleine crise suite à un kiwi qu’il avait avalé exprès en pensant que sa mère reviendrait pour le voir, Ares l’avait mordu. Ce n’était pas sa main à lui qu’il voulait tenir. Mais la sienne.

Une fois seuls, il ne lâcha pas pour autant la jeune blonde à qui il parlait comme si de rien n’était. Ce fut elle qui le fit dès que la porte se referma sur eux. Comme pour garder une certaine contenance, il récupéra le verre qu'il avait placé entre ses jambes comme pour s'occuper la main. « Vous ne vous remettez jamais en question ? » S’enquit l’Italie qui massait à nouveau sa joue. Une vraie question qui, sur le ton demandé, faisait penser à de la taquinerie. Lorsqu’il lui exposa sa théorie comme quoi elle allait devoir poursuivre la supercherie, il ne fut même pas étonné de sa réponse. Elle était d’un prévisible. Ce qui dans un sens, amusait le jeune homme comme le piquait. Il n’avait pas besoin de compagnie. Et encore moins de la sienne. Ce n’était pas parce qu’il se retrouvait seul dans cette situation que cela voulait dire qu’il l’était. Il avait des amis et une famille aimante. Certes ils n’étaient pas là… Mais… Il poussa un soupir. Sa phrase l’agaçait et souligner quelque chose qu’il n’avait pas envie d’affronter. « La première fois que j’ai essayé d’être gentil, vous m’avez frappé avec votre sac, puis lancé vos chaussures. » Il ne compterait pas leur deuxième rencontre. Il avait fait la seule chose décente à faire dans ce genre de situation et ne s’attendait pas à ce qu’on l’applaudisse ou qu’on le félicite d’être venu en aide à une personne qui en avait besoin. « Alors ma chère fiancée, excusez-moi de ne pas savoir comment me montrer gentil avec vous. » En prononçant ces paroles, il décida de mettre de la distance entre eux et sortit du lit. Titubant, devant chercher son équilibre pendant de longues secondes en s’appuyant à son lit, il réussit enfin à se mettre debout. A la recherche de ses vêtements qu’il retrouva plié dans un coin de la pièce, il prit la direction de la salle de bain mis à sa disposition et alla se changer. Il en profita pour passer un peu d’eau sur son visage. « Vous n’avez pas mieux à faire ça veut dire ? » Hurla Ares depuis la salle de bain, avant de s’approcher pour éviter d’user ses cordes vocales. « Si je vous demande de rester gentiment, et que vous dites oui. Ca veut dire que vous n’avez pas mieux à faire ? » S’enquit le jeune homme. « Bien que. Rien que votre présence me donne un aperçu de la réponse… »


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen Da Valle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aileen Da Valle
http://www.ciao-vecchio.com/t7716-aileen-save-me-from-darkness http://www.ciao-vecchio.com/t7732-aileen-we-all-need-some-friends#257805
Faceclaim : Jennifer Lawrence
Messages : 145 - Points : 379
Aileen || Man down - Page 2 Tumblr_pekk8h8rsG1rd915do4_r1_400
Âge : 31 ans
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Jeu 5 Nov 2020 - 16:52 )
Pourquoi devrait-elle se remettre en question ? Même si en soit, Aileen le faisait bien plus que ce que son interlocuteur imaginait. Elle avait conscience que ses réactions pouvaient être mal perçues et qu’elles étaient exagérées parfois, elle savait qu’elle était constamment sur la défensive, qu’elle démarrait souvent au quart de tour puis se braquait très vite, hors elle avait de très bonnes raisons. Des raisons que le psychologue n’avait pas besoin de connaître et dont elle ne chercherait pas à justifier non plus. Il pouvait penser ce qu’il voulait, elle s’en fichait en vérité et elle l’avait prouvé en haussant les épaules pour la énième fois aujourd’hui. Et lui, est-ce qu’il se remettait en question ? Cette question lui avait frôlé les lèvres néanmoins la blonde avait préféré la garder pour elle plutôt que se lancer dans un nouveau débat inutile.

Le médecin parti, la jeune femme avait immédiatement retiré sa main de la sienne avant qu’il lui déclare de rester ici à cause de la supercherie que tous deux avaient engendré. Une remarque qui avait fait tiqué la demoiselle et l’avait obligé à mettre directement les pieds dans le plat. Elle n’avait pas songé aux conséquences, elle n’était pas psychologue elle et n’aurait pas pu deviner qu’une telle rétorque agacerait son interlocuteur autant que le frustrerait. Peut-être parce qu’elle avait raison et qu’il était difficile pour Arès d’admettre cette réalité. Il n’y avait rien de mal à avouer que la solitude nous effrayait, qu’on avait besoin d’être entouré et qu’aujourd’hui plus qu’un autre jour, on était plus vulnérable que d’habitude. Des détails qu’Aileen ignorait bien sûr cependant elle avait voulu souligner qu’il ne lui était pas nécessaire de la charrier pour lui demander de rester. Hors sa remarque l’avait fait soupirer et sur l’instant, la blonde n’avait pas su comment prendre une telle réaction. « Vous savez très bien que c’était un malentendu. » Avait-elle soufflé à son tour avant de reporter son attention sur le malade puis froncer les sourcils en le voyant s’agiter. Il n’avait pas l’intention de partir maintenant tout de même ? Le médecin avait dit deux heures.

Les bras croisés à sa poitrine, elle avait levé les yeux au ciel en l’entendant hurler de la salle de bain, ça n’avait été qu’une simple constatation, rien de plus. « Je suis en repos aujourd’hui. » Lui avait-elle répondu calmement. « Mais si ma présence dérange, je peux y aller. » Elle était prête à rester, oui, hors si c’était pour recevoir des réflexions, rien ne l’obligeait à continuer de le faire. « Ce n’est pas une question d’avoir mieux à faire ou non. Vous êtes stupide ou quoi ? » Sérieusement, c’était à se le demander. Elle avait beau avoir son caractère, elle n’était pas sans cœur non plus et ne comptait pas abandonner quelqu’un dans le besoin, encore plus quand ce quelqu’un lui avait déjà tendu la main l’autre jour. Seulement ce dernier semblait apprécier la pousser dans ses retranchements à chaque fois et elle-même ne savait plus quoi en penser.


≈ Just take, one step, closer. Put one foot in front of the other. You'll, get through this, just follow the light in the darkness, you're gonna be okay. You never know just what tomorrow holds and you're stronger than you know
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 451 - Points : 896
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Dim 22 Nov 2020 - 21:46 )
La réponse de la blonde l’amusa. Il savait que c’était un malentendu, mais il aimait la provoquer. Ca l’amusait. Toujours avec sa façon taquine de parler aux gens, quitte à leur donner des envies de meurtre il se lança dans le sous-entendu qu’elle n’avait rien de mieux à faire que de passer du temps avec lui. Ce qui était une question légitime. Ils se connaissaient à peine. Et même si elle avait fait acte de civisme en lui sauvant la vie – il lui dirait vraiment merci plus tard – elle aurait très bien pu le laisser seul ici après s’être assuré qu’il était hors de danger. Il l’était, en l’occurrence. « Oh, je vois. » Répondit Ares amusé. Oui en d’autres termes, elle n’avait rien d’autre à faire que de rester avec lui. C’était du moins l’interprétation sur laquelle il resterait.  « Il semblerait que je le sois, effectivement. » Avait-il répondu avec calme. Sur ces mots, il était sorti de la salle de bain. Il ne lui restait plus qu’à lasser ses chaussures et il pouvait partir. Il savait que le médecin avait dit deux heures, mais Ares n’était pas connu pour écouter les conseils de ce dernier, encore moins lorsque c’était pour lui dire de rester en place. Contrairement à certaines personnes, il avait mieux à faire de sa journée que de rester enfermé dans une chambre. Il pouvait très bien se reposer chez lui. Avant d’enfiler ses chaussettes, il récupéra son téléphone sur lequel il pianota à toute vitesse pour répondre aux messages de sa sœur qui s’était inquiétée de ne pas le voir au point de rendez-vous. Le visage soudainement sérieux, il hésita à lui dire la vérité. Il n’avait pas envie qu’elle soit elle aussi sur son dos, alors dans un soupir il tapa son mensonge. Il avait eu un empêchement de dernière minute sur un cas sur lequel il travaillait et promettait de se rattraper plus tard. Une fois le message envoyé, il balança son téléphone sur les couvertures et enfila ses chaussettes et ses chaussures. « Je dois avouer que, de toutes les personnes qui m’ont accompagné aux urgences, vous êtes la moins agaçante. » C’était sa façon à lui de dire quelque chose de gentil. « Au moins avec vous, je suis sûr que vous n’allez pas m’harceler pour que je prenne soin de moi. Que je me repose. » Il haussa les épaules tandis qu’il lassait ses chaussures avec habileté. A la même vitesse, il passa une main dans ses cheveux et enfila sa veste. Récupéra son téléphone et se dirigea vers la porte avant de se raviser et de faire demi-tour. Il récupéra son carnet dans la poche de sa veste et un stylo. Il arracha une feuille sur laquelle il inscrit un mot à l’attention du médecin qui avait maintenant l’habitude d’Ares, et le posa sur le lit. Peu satisfait de l’emplacement, il déplaça la feuille sur l’oreiller avant de le remettre au milieu des couvertures. « Comme ça c’est bon. » Souffla-t-il. Il rangea son carnet et son stylo, tâta ses poches pour être sûr de n’avoir rien oublié. Il scanna avec attention la pièce, passant très rapidement sur la jeune blonde toujours présente et se dirigea vers la sortie. « Vous venez ? Si mes calculs sont bons, on a 5 minutes avant qu’une infirmière ne vienne et qu’ils ne rendent compte de mon départ. » La main sur la poignée, il la tourna et sortit de la chambre en adressant un dernier regard à Aileen.


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen Da Valle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aileen Da Valle
http://www.ciao-vecchio.com/t7716-aileen-save-me-from-darkness http://www.ciao-vecchio.com/t7732-aileen-we-all-need-some-friends#257805
Faceclaim : Jennifer Lawrence
Messages : 145 - Points : 379
Aileen || Man down - Page 2 Tumblr_pekk8h8rsG1rd915do4_r1_400
Âge : 31 ans
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Mar 24 Nov 2020 - 18:05 )
Ce type était stupide, Aileen ne voyait pas d’autres options et puisqu’elle ne cessait de le penser, c’était que cela devait être vrai. Si cela lui faisait plaisir de continuer à la taquiner qu’il le fasse, la jeune s’en fichait royalement, ce n’était pas son problème puis au moins, elle était honnête avec elle-même. Elle savait très bien que même si elle avait eu mieux à faire, elle serait restée ici afin de s’assurer que le jeune homme était vraiment sorti d’affaire et qu’il n’y avait plus de quoi s’inquiéter. Il lui avait fait une belle frayeur et tant qu’elle n’avait pas confirmé sa bonne santé de ses propres yeux, elle n’aurait pas pu partir. Certes, ils ne se connaissaient pas plus que ça, ils n’étaient pas proches et ils n’étaient clairement rien pour l’autre ; il était d’ailleurs juste de dire que la blonde se méfiait également de lui et qu’elle ignorait souvent sur quels pieds tanguer en sa présence hors elle n’avait pas oublié que malgré son attitude agaçante, il l’avait aidée puis s’était même montré compréhensif à son égard. Rien que pour ça, cela lui semblait normal de le soutenir aussi en retour puis de ne pas le laisser tomber alors qu’il semblait avoir besoin d’aide. Elle ne disait pas qu’il s’agissait de sa bonne action de la journée et qu’elle ne recommencerait plus sous prétexte qu’ils étaient quittes à présent, puisqu’elle savait très bien qu’elle l’aiderait à nouveau s’ils se retrouvaient dans le même type de situation. Ils n’étaient peut-être pas proches seulement le jeune homme n’était pas entièrement un étranger non plus, elle ne serait sûrement pas capable de détourner les yeux ailleurs… Surtout dans des circonstances comme aujourd’hui où le psychologue avait manqué d’y laisser sa vie.

En le voyant revenir et enfiler ses vêtements, Aileen s’était retenue de lui demander ce qu’il faisait cependant elle connaissait la réponse et ce n’était pas son rôle de l’arrêter s’il n’avait pas envie d’écouter les conseils de son médecin. Les hôpitaux n’avaient rien de joyeux donc elle pouvait comprendre qu’Arès n’éprouvait pas une profonde envie d’y rester puis s’il se sentait assez en forme pour partir, ça devrait aller. Après tout il connaissait son corps mieux que quiconque et elle, elle n’était personne pour lui faire la morale. « En effet, ce n’est pas mon problème. Vous ne vous en prendrez qu’à vous-même s’il vous arrive une merde. » Elle avait haussé les épaules sur ses propos cependant elle espérait pour lui qu’une telle chose n’arriverait pas pour autant. En silence, les bras croisés à sa poitrine, elle l’avait observé faire son petit manège, arquant même un sourcil en le voyant revenir pour retourner placer le papier dans une autre position. Il était taré, bizarre aussi, elle en était certaine. « Vous êtes pire qu’un gosse. » Avait-elle soupiré, non pas sans secouer la tête, un brin blasée, tandis qu’elle le suivait à l’extérieur de la chambre. Ce gars devait croire que la vie était comme un plateau de jeu, ce n’était pas possible autrement.


≈ Just take, one step, closer. Put one foot in front of the other. You'll, get through this, just follow the light in the darkness, you're gonna be okay. You never know just what tomorrow holds and you're stronger than you know
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 451 - Points : 896
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Ven 27 Nov 2020 - 22:18 )
Il avait vu sa tête et avait même entendu les paroles qu’elle avait soufflé. Lui, ça l’amusait. Un sourire au coin des lèvres qu’il essayait de cacher en se mettant dos à elle rapidement, il prit la direction de la sortie. Galant, Ares n’allait pas non plus la laisser seule et lui avait donc proposé de la suivre. Aileen avait raison de dire qu’il n’était qu’un gosse, parce qu’il se comportait exactement comme tel. Cela dit, il connaissait le fonctionnement des hôpitaux et surtout de celui-là. Une telle attitude n’étonneront ni le médecin qui allait sûrement être prévenu de son départ par une des infirmières, et encore moins l’infirmière en question qui découvrirait son petit mot.

D’un pas confiant, sûr de lui, la tête haute, il se posta devant l’ascenseur qu’il appela. Les mains dans les poches, il fit comme si de rien n’était. Lorsqu’il se rendit compte de la présence de la jolie blonde à ses côtés, il sourit. Mais toujours en ne la regardant pas de face. Il n’avait pas envie de la voir sourire, elle pourrait penser que sa présence lui fait plaisir. Ce qui était le cas quelque part. Mais fier, emmerdeur qu’il était, il ne voulait pas lui donner la satisfaction de savoir que sa présence le rassurait presque. Il n’était pas seul. Dans un soupir, il fit mine de s’impatienter face à l’ascenseur qui n’arrivait pas, alors qu’il savourait tout simplement la compagnie d’Aileen. Qui ne devait pas partager cet avis, il en était sûr. « Vous allez me ramener chez moi ? » Lança-t-il l’air désinvolte. « Je demande parce que je suis pas certain que mon taxi qui m’a amené là, pourra me conduire chez moi. » Il faisait bien sûr référence à l’ambulance dans laquelle il était arrivé. Au vu des conséquences, il avait laissé sa voiture sur le parking du centre commercial. « Je peux payer l’essence si vous voulez. » Pour la première fois depuis qu’il avait quitté la chambre, il tourna la tête dans la direction de la jeune femme, tandis qu’un « ding » se faisait entendre.


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen Da Valle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aileen Da Valle
http://www.ciao-vecchio.com/t7716-aileen-save-me-from-darkness http://www.ciao-vecchio.com/t7732-aileen-we-all-need-some-friends#257805
Faceclaim : Jennifer Lawrence
Messages : 145 - Points : 379
Aileen || Man down - Page 2 Tumblr_pekk8h8rsG1rd915do4_r1_400
Âge : 31 ans
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le Sam 28 Nov 2020 - 13:55 )
Sans rien dire de plus, Aileen l’avait suivi à l’extérieur puis jusqu’à l’ascenseur, ses yeux explorant les lieux autour d’elle par réflex. Elle n’était jamais à l’aise en dehors de chez elle et même si elle était accompagnée, que l’hôpital était loin d’être désert, c’était plus fort qu’elle de se méfier. En cinq ans, elle avait réussi à se stabiliser et mener plus ou moins une vie normale toutefois ça n’effaçait pas le traumatisme qu’elle avait vécu et la peur qui lui rongeait le ventre à chaque fois qu’elle mettait un pied hors de son appartement. On pouvait la traiter de folle autant de fois qu’on le souhaitait, elle préférait l’être plutôt que rester insouciante puis voir sa vie tourner en enfer de plus bel. De temps à autre, oui, son regard se perdait sur l’homme qui se tenait à ses côtés avant de reposer ses iris aussitôt devant elle, sans trop savoir quoi dire. Elle n’était pas plus mal à l’aise que cela cependant elle n’éprouvait aucune envie de faire la discussion avec un idiot, elle estimait avoir déjà fait assez d’effort pour aujourd’hui puis le principal était probablement qu’Arès allait mieux.

Son sourcil s’était toutefois arqué à la demande du psychologue tandis que son attention se portait à nouveau sur ce dernier. Elle non plus n’était pas venue en voiture et si elle avait pensé pouvoir rentrer à pied, cette idée semblait doucement disparaître dans son esprit ; elle ne s’imaginait pas le laisser rentrer seul après la crise qu’il avait eu et elle ne serait pas entièrement sereine tant qu’elle ne serait pas certaine que l’homme ne ferait aucune bêtise. « Payez le taxi, ce sera plus simple. Je ne suis pas venue en voiture non plus. » Sur ses dires, la blonde ne s’était pas gênée pour hausser les épaules et lui arborer une esquisse un peu moqueuse. Elle n’était pas pauvre, elle aurait très bien pu payer sa part elle-même cependant parce que son vis-à-vis avait proposé de son plein gré pour régler l’essence, elle en avait profité. Et sans même attendre de réponse de sa part, elle avait pénétré à l’intérieur de la cabine, ses doigts se croisant entre eux tandis qu’elle se plongeait dans le silence.

Les portes s’ouvrant, elle ne s’était pas fait prier pour sortir puis avait aussitôt appelé un taxi qui arriverait d’ici quelques minutes. « Il ne va pas tarder. » Probablement que cela faisait une belle jambe à Arès mais elle avait au moins eu l’amabilité de le tenir informer, sans trop lui accorder d’intérêt pour autant, se contentant simplement de marcher jusqu’à l’extérieur de l’hôpital. Le véhicule n’avait, en effet, pas trop traîné et lorsque le chauffeur était sorti pour lui tenir la porte, la jeune femme n’était pas immédiatement montée dans la voiture. Non, tout d’abord, elle s’était penchée afin de détailler le tout puis d’éliminer toute suspicion ; ce n’était qu’ensuite qu’elle était partie s’installer à la place derrière le conducteur, laissant à l’autre homme de rentrer s’il le voulait bien également. Elle n’était vraiment pas à l’aise avec cette situation, n’ayant pas trop l’habitude de prendre un quelconque transport et encore moins celui d’un inconnu, cependant ce n’était pas comme si elle avait trop le choix. Il fallait qu’elle prenne sur elle et fasse des efforts si elle espérait un jour parvenir à surmonter son traumatisme, elle n’avait qu’à prendre cela comme un simple exercice. Ce qui était plus facile à dire qu’à faire, certes.


≈ Just take, one step, closer. Put one foot in front of the other. You'll, get through this, just follow the light in the darkness, you're gonna be okay. You never know just what tomorrow holds and you're stronger than you know
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Aileen || Man down - Page 2 Empty
Sujet: Re: Aileen || Man down ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Aileen || Man down -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant