Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Cdiscount :1 jouet acheté = 1 jouet offert
Voir le deal
Le Deal du moment : -47%
Trottinette électrique Mi Electric Scooter ...
Voir le deal
240 €

 

- [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Isaac Calderini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Messages : 344 - Points : 973
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira CiR9NEE
Âge : 33 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Ven 30 Oct 2020 - 17:17 )
❖ Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
Time flies over us but leaves its shadow behind
Tranquillement, Isaac marchait dans les rues de la ville, ses yeux vaquant sur les vitrines des magasins qui défilaient sur son chemin, s’arrêtant parfois avant de poursuivre sa route. Sa petite sœur allait fêter ses vingt-et-un ans bientôt et même s’ils ne roulaient pas sur l’or, Isaac tenait à offrir un cadeau à sa cadette. Il avait toujours fait au mieux ces dernières années pour qu’elle puisse avoir une vie confortable, qu’elle ne s’inquiète pas de l’argent puis continue de poursuivre les études qu’elle aimait. Certes, il savait qu’Erena n’était pas idiote, elle ne dépensait jamais trop non plus, elle faisait attention et était, elle aussi, quelqu’un d’extrêmement responsable malgré son jeune âge hors ce n’était pas une raison pour la priver. Il avait envie de lui faire plaisir, de lui montrer qu’elle pouvait toujours s’appuyer sur lui quoi qu’il arrive et qu’il était contre l’idée de ne pas fêter son anniversaire sous prétexte qu’ils n’avaient pas énormément de moyens. Voilà pourquoi Isaac se retrouvait à faire du lèche-vitrine aujourd’hui et l’une d’entre elles avait paru enfin attiré son attention. Les vêtements présents à l’intérieur étaient originaux et ressemblaient à ce que sa sœur aimait, sans parler des prix qui lui paraissaient abordables.

En premier lieu, le jeune homme était resté quelques instants à observer les étiquettes, les habits étendus sur les mannequins avant de se motiver finalement à pénétrer à l’intérieur de la boutique. Sans se soucier des personnes autour s’il y en avait, ils se promenaient dans le magasin et regardait les vêtements sans grande conviction. S’il le pouvait, il aurait tout dévalisé parce qu’il était certain que la majorité de ces créations plairaient à sa cadette et ça le frustrait de ne pas lui offrir autant qu’il le voudrait. Toutefois, après de longues minutes de réflexions et plusieurs allers-retours dans les rayons, il avait opté pour deux jolies robes, espérant qu’Erena serait contente. Il ne s’y connaissait pas trop dans la mode et s’il faisait un effort pour ne pas acheter n’importe quoi, il avait conscience que ses goûts ne seraient peut-être pas forcément ceux des autres.

Les vêtements en main, il s’était dirigé vers la caisse puis avait laissé vaquer ses yeux autour de lui en attendant que quelqu’un ne vienne s’occuper de lui. Une voix pour le saluer le sortit de ses rêveries et il détourna machinalement son visage vers la provenance de celle-ci, ses iris s’écarquillant aussitôt en découvrant la jeune femme présente devant lui. A croire que ces dernières semaines étaient le temps des retrouvailles même si celle-ci lui faisait bien moins mal que lorsqu’il avait retrouvé son ancien collègue. Probablement que si cet instant s’était déroulé des années en arrière, Isaac aurait réagi différemment toutefois du temps avait coulé sous les ponts depuis. Zaphira l’avait blessé, c’était vrai, et il avait réellement souffert de leur relation à l’époque parce qu’il tenait à elle sincèrement mais qu’elle n’avait fait que le rejeter pour le retenir à chaque fois, jouant à maintes et maintes reprises avec son cœur. Dire qu’il ne lui avait pas voulu serait mentir, sa vie à cette période était des plus stables et il avait enfin eu l’impression que la roue avait tourné en sa faveur. Ils s’étaient rencontrés, ils avaient flirté pour au bout du compte décider de s’engager dans une relation… C’était beau, c’était rose et il y avait cru hors ils étaient jeunes et rien n’avait semblé jouer en leur faveur. Isaac avait choisi d’y mettre un terme une bonne fois pour toute parce qu’il en avait eu assez d’être pris pour un idiot, parce qu’il ne voulait plus laisser son cœur se faire piétiner de la sorte et s’il avait coupé tout contact, reprochant à cette fille de l’avoir fait souffrir de la sorte, à présent, il se disait que c’était bien mieux si ça s’était passé ainsi. S’ils étaient restés ensemble, Zaphira aurait été en danger, il aurait été très certainement celui qui l’aurait fait souffrir le plus et elle n’aurait jamais été heureuse. Six ans s’étaient écoulés depuis ce temps là, Isaac avait largement eu le temps de s’en remettre et dans le fond, ça lui faisait même plaisir de la revoir aujourd’hui puis constater qu’elle semblait bien se porter. Elle n’avait pas vraiment changé, ô bien sûr oui, elle avait grandi et faisait plus femme désormais néanmoins même dans la rue, il l’aurait reconnu sans la moindre hésitation.

« Hey. » L’avait-il salué calmement, ses lèvres s’étirant même dans un sourire, la surprise toujours présente quelque peu dans ses pupilles. « Ca pour une surprise, je ne m’attendais pas à te croiser ici. » Pas du tout. Sur ses dires, il avait déposé ses achats sur le comptoir avant de redresser son regard en sa direction. « Ça fait longtemps. » Très. « Tu vas bien ? » Les sentiments s’étaient dissipés avec le temps, il n’avait plus aucune raison de se montrer rancunier ou de l’accuser d’un passé qui avait existé il y a bien des années. Il l’avait aimé, oui, mais aujourd’hui seuls les souvenirs de leur relation d’antan restaient et c’était justement parce que fut une époque où il l’avait chéri sincèrement qu’il s’intéressait à elle aujourd’hui.  

⇜ code by bat'phanie ⇝


♫♫ Like the stars in the deep night, like the sun during the day, I want to be remembered forever. If the me back then was the me right now, I wouldn’t have left you alone and regretted. I would have had a more earnest heart and held you so you wouldn’t get farther away


Dernière édition par Isaac Calderini le Sam 28 Nov 2020 - 23:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 156 - Points : 524
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Ven 30 Oct 2020 - 20:49 )
Isaac x Zaphira

1b2o.gifUne nouvelle journée apporte toujours avec elle ses imprévus, certains sont positifs d’autres un peu moins mais ce qui est sûr, c’est qu’aucun n’effrayait Zaphira, du moins, elle avait compris qu’il fallait vivre sa vie au jour le jour, profiter de chaque instant, sourire plus souvent et se relever malgré tout, partager de la bonne humeur et de l’espoir et apporter de bonnes ondes autour d’elle. Certes elle avait déjà ce genre de caractère, mais elle essayait de le porter encore plus depuis l’annonce de sa meilleure amie. En tout cas, elle se disait que tant qu’elle, elle était en bonne santé, elle pouvait porter le malheur des autres. C’était sûrement une bêtise qui allait affecter sa santé mentale, ça m'étonnerait personne si elle ferait un burnout mais pour l’instant, ça la rendait heureuse et lui donnait l’impression de servir. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’était retrouvée dans son magasin alors que ce n’était pas prévu, la vendeuse ayant un empêchement, elle ne voulait pas lui mettre de pression ni obliger quelqu’un d’autre de prendre sa place, elle prit alors ce dont elle avait le plus besoin, aka son cahier de dessin, et ouvrit le magasin, mettant tout en place sourire aux lèvres, motivée à donner le meilleur d’elle-même aujourd’hui même avec les clients les plus lourds.

A un moment, elle s’engouffrait à l’arrière boutique pour vérifier les stocks, profitant du calme, elle se dit que profiter de faire une tâche supplémentaire lui permettrait de se libérer un autre jour, malheureusement pour elle, son téléphone sonna et elle ne put que décrocher, se lançant dans une conversation purement professionnelle, elle s’est mise à s’énerver et s’impatienter tant on l’appelait toutes les demis heures depuis l’atelier. Un appel téléphonique qui l’avait empêché d’entendre la venue d’un client et par conséquent, elle sortit presque en courant en entendant du bruit. « Je suis désolée je vous ai pas entendu arri- » Et. Merde. S’il y a deux heures elle pensait que la personne qui allait lui gâcher sa journée n’était pas encore née, elle ne s’était pas préparé à revoir Isaac. Six années s’étaient écoulées depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu. Six années qu’elle essaie de se déculpabiliser et se dire qu’elle n’est pas totalement horrible et six années depuis qu’elle évite qu’on parle de lui autour d’elle. Non, Isaac ne lui a rien fait de mal bien au contraire, et c’était justement ceci la source de son problème. En effet, la styliste tenait beaucoup à lui, elle l’appréciait plus que quiconque à cette époque là mais elle ne se sentait pas encore prête pour s’engager, ni prête pour le lâcher correctement. Blesser les gens n’était pas de ses habitudes pourtant, c’était la connasse de l’histoire, celle qui n’assumait pas et celle qui fuyait, elle avait même fini par penser que son célibat après toutes ces années n’était qu’une réponse du Karma par rapport à Isaac… Surprise et honteuse, elle ne réagit pas à son “hey” ni à la phrase qui suivait, ni à la suivante. Elle soupira enfin alors qu’il lui demandait si elle allait bien, probablement rassurée qu’il n’allait ni l’insulter ni la blesser d’une quelconque manière. « Pardon pour.. cet accueil. » gênée, elle baissa les yeux en enlevant et remettant nerveusement la coque de son téléphone en place. « Je vais bien. Et toi ? » elle se mordit la lèvre avant d’ajouter, beaucoup moins tendue qu’avant.. « ça fait longtemps en effet… Tu veux quelque chose à boire ? » Dans sa tête, elle se tapa le front à la paume de sa main regrettant de lui avoir proposer à boire. Sa conscience l’insultait fortement en lui répétant qu’il n’avait pas que ça à faire, qu’elle refait les mêmes erreurs du passé en agissant avec lui comme si de rien n’était ou même qu’elle est censée rester professionnelle, encaisser sa commande et le virer du magasin, mais elle ne fit rien de tout ça. Au fond, Zaphira était contente de revoir son ex petit-ami, elle voulait effacer les malaises et malentendus qui s’étaient installés entre eux-deux et peut-être, réussira-t-elle à se faire pardonner ?





Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Calderini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Messages : 344 - Points : 973
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira CiR9NEE
Âge : 33 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Sam 31 Oct 2020 - 15:30 )
❖ Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
Time flies over us but leaves its shadow behind
Zaphira, une longue histoire qui le ramenait dans un passé lointain, un passé qu’il avait mis de côté désormais et dans lequel il ne pourrait certainement jamais y retourner. Probablement que d’une certaine façon, ces deux ans qu’il avait vécu à ses côtés avaient été les meilleures années de sa vie. Non pas parce que leur amour était le plus beau et le plus fort de tous mais parce que sa vie était tranquille, parce qu’il n’y avait aucune menace qui valsait au-dessus de sa tête et parce que pour la première fois de son existence, il avait eu l’impression de vivre enfin un peu pour lui-même. La séparation avait été douloureuse, oui. Il en avait souffert bien plus que ce qu’il aurait imaginé, oui aussi. Cependant ainsi était la vie et il n’avait pas eu d’autres choix que de se relever pour avancer sauf que la réalité l’avait rattrapé. Il avait perdu celle qu’il aimait de tout son cœur et les démons de son passé étaient revenus le hanter, lui rappelant sans cesse qu’il ne pourrait jamais mener une vie normale comme tout le monde. Si sa rancune pour la jeune fille avait perduré, elle s’était naturellement estompée au fil des mois tandis qu’il avait réalisé ce qu’il serait arrivé s’ils n’avaient pas rompu. Puis, des années s’étaient écoulés sans que jamais leurs routes ne se croisent et après tout ce qu’il avait traversé, il n’avait plus de place dans son cœur pour une amertume futile. Il y avait bien pire dans la vie et même s’il lui en avait fallu du temps, il avait compris quels tourments avaient touché son ex à l’époque, le pourquoi elle n’était pas capable de le chérir complètement, le pourquoi elle hésitait sans arrêt et lorsqu’il avait réalisé cela, il ne lui en avait plus voulu. Leur histoire faisait à présent partie du passé, chacun avait tracé son chemin et lui n’avait aucune raison de lui reprocher quoi que ce soit alors que six années s’étaient écoulées depuis.

Parfois, c’était vrai, cela lui était arrivé de s’interroger à son sujet, se demander ce qu’elle devenait et espérait simplement qu’elle vive bien. Maintenant qu’elle se tenait devant ses yeux, il ne pouvait qu’être heureux de la revoir et rassurer de constater qu’elle paraissait en forme. Il ignorait si ce magasin était le sien ou non toutefois ce qu’il avait pu noter était qu’elle travaillait dans une boutique liée à sa passion d’antan. Il ne savait pas si Zaphira était toujours fervente de mode aujourd’hui cependant à l’époque, il se souvenait l’avoir entendu lui en parler à plusieurs reprises. « Ce n’est pas grave. » Son ex-petite amie semblait gênée de la situation et il ne pouvait guère lui en vouloir, c’était compréhensible. Peu importait les années s’étaient effacées depuis leur séparation, ça n’enlevait pas les souvenirs qu’ils avaient partagé et la triste finalité de leur relation. « Je vais bien aussi, merci. » Il lui offrit un sourire sincère sur ses dires avant d’arquer machinalement un sourcil à sa proposition. « Quelque chose à boire ? » Sa réaction avait été un peu idiote, à regarder aussitôt autour de lui et ne voir que des vêtements présents dans la pièce où ils se trouvaient. La demande de Zaphira était sortie tellement de nulle part que sur l’instant Isaac n’avait pas fait le rapprochement avec l’arrière-boutique et la possibilité de se servir à boire ou à manger. Il l’avait réalisé plusieurs secondes plus tard sans que la brune n’ait eu besoin de lui répondre et il n’avait pu que rire doucement, nerveusement, de sa stupidité. « Si tu veux, pourquoi pas. Je ne veux pas déranger non plus. » Après tout, elle était en train de travailler, il ne voulait pas lui mettre de pression et encore moins l’embêter.

⇜ code by bat'phanie ⇝


♫♫ Like the stars in the deep night, like the sun during the day, I want to be remembered forever. If the me back then was the me right now, I wouldn’t have left you alone and regretted. I would have had a more earnest heart and held you so you wouldn’t get farther away


Dernière édition par Isaac Calderini le Mar 17 Nov 2020 - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 156 - Points : 524
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Mar 3 Nov 2020 - 18:49 )
Isaac x Zaphira

1b2o.gifOn dit toujours que Naples est une petite ville, cependant, malgré tous les déplacements de la styliste elle n’avait jusque-là jamais revu Isaac. Six ans qu’ils s’étaient séparés et depuis, elle n’a eu aucune nouvelle, pas qu’elle n’en voulait pas, non, mais plus parce-qu’elle avait probablement beaucoup trop honte pour lui adresser la parole une nouvelle fois. En effet, elle avait, après plusieurs tentatives, pu enfin s’en séparer, le libérer de leur relation quelque peu toxique pour lui comme pour elle, histoire de le laisser pour une fois faire sa vie avec une personne qui l’aimerait plus sincèrement qu’elle et plus fort qu’elle pour ne pas avoir peur à s’engager. Car oui, Zaphira est Isaac se sont connus une année ou deux après sa fameuse rupture, une rupture pas du tout traumatisante mais relativement marquante qui a empêché la jeune femme de faire confiance à nouveau. Pourtant, elle avait fait confiance à Isaac. Elle l’avait trouvé à son goût, charmant, doux et sincère, pas manipulateur et en même temps viril, comme elle les aimait. C’était le mec parfait, le feeling parfait entre les deux, une entente parfaite maiiis malheureusement pas le timing parfait. Et si l’italienne voulait que ça marche, vraiment, ses méthodes n’étaient pas les meilleures. L’hésitation, le fait de partir et revenir et ne pas savoir ce qu’on veut réellement est un tue-l’amour.

Aujourd’hui alors qu’elle se retrouvait devant lui, elle ne savait plus où se mettre. Elle aurait voulu lui envoyer un long pavé il y a cinq ans de cela, lorsqu’elle a réalisé tout le mal qu’il a dû ressentir en l’ayant comme copine mais elle avait fini par supprimer le pavé, croyant qu’il n’y a que le temps qui guéri les blessures et que, si elle faisait une apparition une nouvelle fois elle n’allait que remuer le couteau dans la plaie. En vrai, les deux options étaient difficiles : le laisser guérir seul était un peu vache, mais traîner autour de lui l’était encore plus, sachant qu’il ne voulait plus du tout d’elle et ça, il l’avait bien fait comprendre. Le pavé a été supprimé tout comme les souvenirs qu’elle avait de cette relation, pas complètement bien sûr puisqu’il n’y malheureusement pas cette option, mais comme elle le fait toujours si bien, elle finissait par pousser ces souvenirs au fin fond de ses pensées, histoire de les zapper et ne plus se tourmenter avec toute la culpabilité qui la rongeait, toute sa vie elle a été correcte mais personne n’était parfait. Bien qu’Isaac ne le méritait pas forcément, elle avait fini par se dire “tant pis, je lui ai fait du mal, je suis une connasse et je l’assume finalement.” mais voilà, elle n’avait plus envisagé une quelconque rencontre depuis des années et de ce fait, elle se trouvait ainsi, perdant ses moyens et son assurance et toute la culpabilité qu’elle avait rangé se lisait de nouveau sur son visage. Puis lorsqu’il répétait sa question, Zaphira n’avait pas compris et encore une fois elle cogitait. Quelque chose à boire ? Est-ce mal de lui avoir proposé ça ? ça ne se faisait pas ? C’était une sorte de rentre-dedans ? Et la réponse du coréen ne la rassurait pas du tout au point qu’elle en perdit ses mots. « Tu ne veux pas ? Non ça me dérange pas mais t’es pas obligé d’accepter à boire. » oui elle ne voulait pas le forcer mais elle ne voulait pas non plus être irrespectueuse. Rentrer dans sa boutique est comme rentrer chez-elle et ça ne se faisait pas de ne pas inviter ses connaissances. « Tu sais quoi ? Attend deux secondes. » Tant pis. S’était-elle dit. Il est chez elle, dans son territoire, s’il ne voulait pas la voir il n’avait qu’à pas lui demander si elle allait bien, être plus froid et plus ferme. Se dirigeant vers l’arrière boutique, elle prit une grande bouteille d’eau, une canette de Soda et une bouteille de Jus, elle ne savait pas ce qu’il préférait, autant lui offrir toutes les possibilités. « Prend ce que tu veux ! Voilà un verre aussi. » Elle déposa le tout sur un petit comptoir en faisant bien attention à prendre les vêtements qu’il avait mis dessus plutôt, et pour la première fois depuis qu’il était rentré, elle les regarde. « Très bon choix ! » Elle était tentée de lui demander pour qui il achetait ça ou même si tout allait bien dans sa vie, s'il avait réussi à réaliser ses rêves ... mais en même temps, elle ne voulait pas non plus être trop intrusive, alors elle se tut et se contenta de complimenter ses choix.




Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Calderini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Messages : 344 - Points : 973
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira CiR9NEE
Âge : 33 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Ven 6 Nov 2020 - 16:10 )
❖ Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
Time flies over us but leaves its shadow behind
La situation pouvait paraître étrange néanmoins Isaac n’était pas plus mal à l’aise que ça de croiser son ex-petite amie après six ans de relation. Il était même heureux de la retrouver puis voir de ses propres yeux quel genre de femmes elle était devenue. Des tas de questions lui brûlaient les lèvres mais il s’était dit qu’il fallait prendre chaque chose en son temps et commencer par les formalités n’était pas une si mauvaise idée. Il avait dû se passer tellement de choses dans la vie de la jeune femme ces dernières années ; après tout le concernant, sa situation avait beaucoup changé même s’il n’en parlerait certainement pas à sa vis-à-vis. Elle n’avait pas besoin de connaître les difficultés auxquelles il devait faire face et auxquelles elle-même aurait dû affronter s’ils ne s’étaient pas séparés juste à temps. En tout cas d’un point de vue extérieur, Zaphira paraissait avoir mieux réussi que lui et il espérait que les apparences n’étaient juste pas trompeuses mais qu’elle avait réellement une vie heureuse désormais.

Lorsqu’elle lui proposa à boire, évidemment qu’Isaac avait été surpris, non pas à cause de la proposition en elle-même, mais parce que sur l’instant il n’avait pas compris d’où elle pouvait se permettre une telle initiative. Il aurait pourtant dû faire le rapprochement puisqu’il le faisait lui-même à son travail hors à ses yeux c’était différent car il exerçait dans une discothèque et non pas dans une boutique de vêtements. Cependant, le jeune homme avait finalement discerné la situation juste après lui avoir posé la question qu’il trouvait stupidement maintenant. « Je ne me sens pas obligé, ne t’inquiète pas. C’était juste sorti de nulle part, ça m’a surpris. » De manière à la rassurer, il avait accompagné ses paroles d’un doux sourire et il n’avait rien eu le temps d’ajouter d’autres que la demoiselle avait disparu pour revenir quelques instants plus tard, boissons en main. « Merci. » Il rigola doucement devant toute cette agitation. « C’est que tu es bien équipée. » Il ne s’agissait là que d’une simple constatation et sans se laisser prier, il avait pris la boisson qui lui convenait avant de la transvider dans le verre. Son regard avait ensuite suivi celui de son ex-petite amie qui avait complimenté ses choix. « Tu trouves ? » Lui avait demandé le jeune homme, ayant sincèrement le besoin d’un avis d’une experte. « C’est l’anniversaire d’Erena bientôt, je ne savais pas trop quoi lui prendre. » Erena, sa petite sœur que Zaphira avait également eu le temps de connaître et qui était encore toute jeune à l’époque. Hors, elle aussi, elle devenait un petit bout de femme désormais et ça l’inquiétait beaucoup plus que ce qu’il ne lui disait à chaque fois. Elle était très mature pour son âge et responsable, elle était même celle qui lui faisait la morale parfois seulement on ne pourrait jamais l’empêcher de se tracasser pour sa cadette. « Du coup, tu travailles ici ? » Il avait voulu lui poser cette question dés le début mais s’était retenu jusqu’à présent cependant à croire que sa curiosité avait été plus forte finalement, il avait envie de savoir.

⇜ code by bat'phanie ⇝


♫♫ Like the stars in the deep night, like the sun during the day, I want to be remembered forever. If the me back then was the me right now, I wouldn’t have left you alone and regretted. I would have had a more earnest heart and held you so you wouldn’t get farther away


Dernière édition par Isaac Calderini le Mar 17 Nov 2020 - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 156 - Points : 524
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Ven 13 Nov 2020 - 22:00 )
Isaac x Zaphira

1b2o.gifSix années ont passé pourtant Isaac semblait toujours aussi bienveillant avec Zaphira, il n’avait pas l’air en colère, gêné ou rancunier et la styliste en était plus que reconnaissante. C’est vrai que c’était son ex, mais c’était aussi un ami pour elle, ils ont partagé des moments romantiques ou moins romantique, mais ils avaient également beaucoup échangés sur des sujets plus ou moins sérieux, il faisait parti des premières personnes avec lesquelles elle avait partagé sa passion pour la mode mais surtout, son projet pour sa reconversion professionnelle et contrairement à d’autres, il ne l’a pas prise pour une folle de lâcher un avenir dans la littérature contre une entreprise sans aucun nom et aucun revenu de départ. C’était une idée de folie il fallait le dire, elle n’avait aucun diplôme de stylisme de quoi se présenter, mais elle y avait cru grâce aux personnes qui avaient cru en elles, dont Isaac. A vrai dire, elle avait une pièce en son nom lors de ses débuts. Isaac était un nom qui revenait régulièrement dans sa culture d’origine et par conséquent, c’était sa manière à elle de le mettre en avant et le remercier même s’il en a jamais eu vent.

« Oui, puis ils se vendent rapidement ces deux modèles, je crois que c’est le coup de cœur de beaucoup de gens. » elle répondit à sa question sachant qu’il demandait sincèrement son avis. D’accord c’était sa marque à elle et si elle n’aimait pas quelque chose elle ne l’aurait certainement pas présenté, mais ces deux pièces restaient toutefois très belles et elles ont été bien accuillis par le publique pour le bonheur de la jeune femme. Elle le remercia intérieurement d’avoir répondu à la question de lui-même sans qu’elle la pose à haute voix et son visage s’illumina. Erena… Bien sûr ! La soeur d’Isaac ! Elle ne la connaissait pas très bien et n’avait aucune de ce qu’elle était devenue néanmoins, elle l’avait croisé plusieurs et elles s’entendaient plutôt bien, Zaphira se sentit presque mal d’avoir oublié de demander des nouvelles de cette dernière mais au vu de la situation et tout le malaise qu’elle avait ressenti au départ ce n’était pas gagné pour qu’elle s’en rappelle… « Aaah ! Elle va bien ? Elle va faire combien maintenant ? » elle demandait en effet, elle n’avait pas non plus un agenda qui gardait l’âge de tout le monde… « Tu peux dire que je travaille ici oui ! » Elle sourit une nouvelle fois, cette fois la gêne s’était complètement dissipée. « Bienvenue dans mon magasin, Isaac. » d’un geste théâtral, elle se tourna sur elle-même pour appuyer ses paroles, toujours dans l’excès… « j’ai pu lancé ma marque, j’ai travaillé en magasin aujourd’hui exceptionnellement, je suis plus souvent en atelier ou en déplacement. » Maintenant qu’elle le disait, c’était quand même fou qu’elle le rencontre par le pur des hasards dans cette endroit mais bon, il semblait inoffensif. « Et toi, tu fais quoi de ta vie ? »





Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Calderini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Messages : 344 - Points : 973
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira CiR9NEE
Âge : 33 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Mar 17 Nov 2020 - 14:30 )
❖ Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
Time flies over us but leaves its shadow behind
Boisson en main, Isaac était rassuré d’apprendre que les tenues choisies pour sa sœur lui plairaient certainement. Il n’était pas un grand amateur de mode, il avait sélectionné les vêtements en fonction de ce qu’il pensait plaire à Erena néanmoins il n’était réellement pas sûr de ses choix. Tout ce qu’il s’était dit était qu’elle viendrait les changer si jamais elle n’était pas satisfaite et qu’elle ne comptait pas porter ce que son frère lui avait acheté. Cependant, Zaphira avait toujours eu un talent dans ce domaine là, elle en était passionnée donc avoir son avis sur le sujet était une bonne chose. « Oh, je vois. » Le sourire aux lèvres, le jeune homme avait hoché la tête tandis qu’il prenait enfin une gorgée de la boisson offerte par sa vis-à-vis. Cela avait été naturel pour lui ensuite d’expliquer qu’il s’agissait d’un cadeau pour sa cadette, non pas parce qu’il éprouvait un besoin de se justifier mais tout simplement parce que son ex-petite amie avait connu Erena également. Elles ne s’étaient peut-être pas vues souvent néanmoins elles avaient eu l’occasion de se croiser à plusieurs reprises puis sa sœur n’était encore qu’une enfant à cette époque-là. Certes, il était plus juste de dire qu’elle rentrait dans l’adolescence toutefois pour Isaac elle serait toujours cet enfant qu’il avait élevé et il avait d’ailleurs beaucoup de mal aujourd’hui à réaliser qu’elle était enfin une adulte, qu’elle devenait un petit bout de femme elle aussi.

Mentionner Erena avait apparemment enthousiasmé son ex-petite amie, cette dernière n’ayant sûrement pas oublié la petite sœur du jeune homme. Ils échangeaient tous les deux avec un certain naturel, signe malgré tout que du temps avait passé et qu’ils pouvaient avoir une conversation normale sans que l’atmosphère entre eux soit tendue. « Elle va très bien, en plein études supérieures maintenant. Elle va faire vingt ans. » Et oui, elle était loin cette époque où il se battait avec elle pour essayer de lui changer sa couche. Décidemment, il avait vraiment du mal à la voir grandir seulement ce n’était pas comme s’il pouvait faire autrement. « Mais c’est super ça. Tu as réussi du coup. » Il était sincèrement content pour elle, elle lui en avait tant parlé par le passé de cette passion qu’elle avait ; une passion qui s’avérait bien différente des études qu’elle faisait donc il était réellement heureux qu’elle ait pu atteindre son objectif. Au moins l’un des deux avait pu voler de ses propres ailes et aller jusqu’au bout de ses rêves. « Félicitation. » L’avait alors complimenté le garçon, sans relever pour autant le hasard qui avait forcé leurs routes à se croiser aujourd’hui. Ce n’était qu’un détail et il s’en fichait un peu en réalité ; il n’était pas de ceux qui s’arrêtaient sur ce genre de futilité. « Pas grand-chose en vérité, je travaille ici et là. Cela dépend des jours. » En dehors de son travail à la discothèque et certaines de ses activités illégales, ses tâches étaient plus que variés, il prenait ce qu’on lui donnait. « Mais je vais bien et je m’en sors parfaitement comme ça. » Il n’avait peut-être pas réalisé ses rêves comme elle néanmoins il avait toujours su que cela n’arriverait pas, il n’en était pas triste ou frustré. Il se contentait simplement de ce qu’il avait.


⇜ code by bat'phanie ⇝


♫♫ Like the stars in the deep night, like the sun during the day, I want to be remembered forever. If the me back then was the me right now, I wouldn’t have left you alone and regretted. I would have had a more earnest heart and held you so you wouldn’t get farther away
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 156 - Points : 524
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Dim 22 Nov 2020 - 20:07 )
Isaac x Zaphira

1b2o.gifZaphira avait complètement changé, il fallait le dire. La base était toujours là bien sûr, son éducation, ses principes et ses valeurs. Cependant en se remémorant la personne qu’elle était avant, elle se rend compte qu’elle n’est plus la même, c’était à la fois beau et angoissant. Beau dans le sens où elle a vachement évolué, en bien, elle jouit non seulement d’une liberté financière mais également d’une liberté créative, elle ne s’est pas retrouvée dans un boulot contraignant, le genre de boulot basique régulier avec la même routine et elle remerciait les cieux et les divinités pour ça. Angoissant ? Car elle ne se reconnaissait pas. Elle vivait à deux cents à l’heure, elle n’avait presque aucun contact avec ses proches d’avant si ce n’est ses parents, il n’y avait presque rien qui lui rappelait sa vie d’avant tant elle a évolué tout autant que ses meilleures amies. Du moins, jusqu’à ce jour. Et bizarrement, elle se sentait en ce moment fière d’elle. Elle ne le réalisait pas toujours mais effectivement, Isaac venait de débarquer dans son magasin, il avait acheté ses tenues qu’elle avait dessiné et confectionné elle-même et c’était probablement la seule personne qu’elle avait promis qu’elle y arriverait. Donc oui, Zaphira se sentait en ce moment satisfaite, heureuse et épanouie.

Puis la conversation dérivait vers Erena, elle ne la connaissait pas très bien mais connaissait l’amour de son frère pour elle et la réciprocité des sentiments. Cette famille était mignonne, elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle les enviait, pas du tout non, mais étant fille unique, elle avait à chaque fois les étoiles plein les yeux lorsqu’il en parlait et sans surprise, elle sourit en applaudissant, excitée par la nouvelle. « Vingt ans déjà ! ça grandit vite !! » Vingt-ans datait pour elle. Elle s’approchait à grands pas de la trentaine et quand elle y pensait, ça la faisait flipper ! A trente-ans, elle s’imaginait posée, non pas mariée mais probablement avec un compagnon qu’elle aimait, Anir qui courrait partout dans la maison et surement un autre chiot, un fœtus dans le ventre aussi, pourquoi pas. Mais elle n’avait encore rien de tout ça, pour l’instant. A trente-ans, elle vivait toujours à la guest house de sa meilleure amie et n’était pas vraiment prête émotionnellement pour la quitter. Elle n’avait pas trouvé l’amour et n’avait encore rien tenté depuis sa relation foireuse avec Isaac, quant à Anir, il était toujours là, toujours fidèle et toujours à donner beaucoup d’amour à sa maîtresse et ceux qui en avaient besoin à la guest house. Elle sourit à son vis-à-vis, sincèrement contente pour lui et du fait qu’il soit positif et qu’il s’en sorte bien. Malgré tous ses défauts, Zaphira était du genre à vraiment être heureuse pour les autres. Ni une ni deux, elle s’excusa auprès de son ex et se dirigea vers un des rayons pour prendre une robe au tissu de velours, une matière noble et la matière préférée de Zaphira, un tissu qui faisait habillé mais vu la coupe, il faisait décontracté aussi. En effet, la robe était plus ou moins courte avec un joli décolleté, des manches larges avec un tombé plissé. La couleur était grenat, elle n’était pas sûre que ça irait à Erena, elle ne se rappelait plus vraiment de son teint ni de la couleur de ses cheveux, mais encore une fois, le grenat était sa couleur préférée et ça allait à presque tout le monde alors c’est ce qu’elle choisi pour cette dernière. Elle la déposa sur le comptoir et sourit encore une fois, à plein dents « Les vingt ans se fêtent correctement, je ne sais pas si elle se rappelle de moi, mais tu lui diras que c’est de ma part ? » tout en parlant, elle enleva le dispositif antivol sur les vêtements et mit le tout dans un sachet sans encaisser. Peut-être Isaac n’accepterait pas, mais elle était têtue elle aussi et lui était d’une certaine façon redevable, et pour cette occasion aussi spéciale, par respect pour lui et pour exprimer par la même occasion sa gratitude, elle refuserait de le faire payer. Trois pièces n’étaient rien, elle en cousait souvent des pièces originales et illimités pour ses meilleures amies et il n’y avait pas mort d’homme.



Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Calderini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Messages : 344 - Points : 973
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira CiR9NEE
Âge : 33 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Jeu 26 Nov 2020 - 9:47 )
❖ Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
Time flies over us but leaves its shadow behind
Si pour certains, c’était gênant de se retrouver face à son ex-petite amie, aux yeux d’Isaac, la situation actuelle n’avait rien d’embarrassant. Des années s’étaient écoulées depuis leur rupture et s’il lui en avait voulu à l’époque, il n’y pensait pas plus que cela à présent. La vie ne lui avait jamais fait de cadeau donc ce n’était pas une séparation qui datait de six ans qui allait l’atteindre. Evidemment qu’il aurait espéré que cela se passe autrement à l’époque, qu’il aurait voulu que Zaphira cesse de jouer avec son cœur et qu’elle réalise plus tôt ô combien son comportement pouvait le blesser. Cependant, c’était du passé et s’il comparait avec tout ce qu’il avait vécu jusqu’à aujourd’hui, la souffrance laissée par leur rupture était minime à côté. Bien sûr que malgré tout, cela avait laissé quelques séquelles sur le cœur du garçon, s’il ne lui en voulait plus, il ne serait certainement plus capable de lui faire confiance entièrement et n’éprouvait pas plus que ça l’envie de la voir revenir dans son existence. Il était heureux de la revoir, de constater par lui-même qu’elle avait vraisemblablement réussi et qu’elle semblait mener une belle vie néanmoins cela s’arrêtait là. Leurs routes s’étaient séparées de longues années en arrière et ils n’avaient aucune raison de renouer désormais. Ils avaient vécu une belle histoire, Isaac ne l’oubliait pas, tout comme il n’oubliait pas les mauvais moments également, et lui préférait que tout cela ne reste que des souvenirs. Dans la vie, on était souvent conduit à prendre des chemins différents, des chemins qui se recroisaient parfois mais juste pour un vaste instant avant de retrouver sa bonne voie. C’était ce qui leur arrivait aujourd’hui, le destin les avait placés l’un devant l’autre pour un court moment et lorsque le jeune homme quitterait la boutique, tout redeviendrait comme avant. Alors, ils profitaient, ils échangeaient au maximum afin de prendre des nouvelles de l’autre, savoir ce qu’ils devenaient et comment ils allaient.

La discussion s’était machinalement dirigée sur la sœur d’Isaac, l’anniversaire de celle-ci étant pour bientôt et c’était la raison de sa présence ici. Lui-même peinait d’ailleurs à réaliser qu’Erena allait déjà avoir vingt ans, le temps passait si vite et à ses yeux, elle n’était toujours qu’une enfant. D’une certaine façon, il vivait quelque peu dans le déni et refusait de la voir grandir néanmoins tôt ou tard, il n’aurait plus réellement le choix. Un sourire avait toutefois étiré ses traits à la réaction de Zaphira alors qu’il se répétait dans sa tête que oui, en effet, vingt ans déjà. Un sourire qui disparut toutefois quelques instants plus tard devant le comportement de son ex-petite amie, cette dernière semblant vouloir lui offrir la totalité des vêtements, et il fut remplacé par une expression un peu plus surprise. Il n’aimait pas ça. Vraiment pas. Il se doutait que cela partait d’une bonne intention cependant lui détestait cela, parce qu’il avait l’impression d’être pris en pitié et si ça ne le dérangeait pas plus que ça avec des inconnus, c’était différent lorsqu’il s’agissait de ses proches. Alors oui, même si Zaphira pensait faire plaisir en agissant ainsi, lui ne pouvait pas le permettre, il le refusait catégoriquement. « Je ne les prendrais pas si tu ne les encaisses pas. » Avait-il déclaré calmement malgré tout, bien que le sérieux de ses propos se reflétait dans ses pupilles. « C’est un cadeau que je comptais faire à Erena, je ne peux pas lui offrir quelque chose que je n’ai pas payé. » Cette idée lui était impensable et c’était normal de vouloir le lui acheter avec ses propres moyens, ce ne serait plus un cadeau dans ce cas. « N’encaisse pas ce que tu comptes lui donner si tu veux mais ce que j’ai pris, je le paie sinon je m’en vais. » Elle était peut-être têtue mais lui aussi était capable de l’être et évidemment qu’il n’hésiterait pas à faire ce qu’il déclarait.

⇜ code by bat'phanie ⇝


♫♫ Like the stars in the deep night, like the sun during the day, I want to be remembered forever. If the me back then was the me right now, I wouldn’t have left you alone and regretted. I would have had a more earnest heart and held you so you wouldn’t get farther away
Revenir en haut Aller en bas
Zaphira HaninJe viens de débarquer parmi les fous
Zaphira Hanin
http://www.ciao-vecchio.com/t7119-zaphira-hanin http://www.ciao-vecchio.com/t7135-zaphira-o-30-ans-o-styliste
Faceclaim : Adelaide Kane - @PrettyGirl
Messages : 156 - Points : 524
Âge : 30 ans
Métier : Styliste
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le Jeu 26 Nov 2020 - 20:46 )
Isaac x Zaphira

1b2o.gifSi quelqu’un fait de sa passion un métier c’est pour gagner de l’argent, parce-que c’est bien de gagner de l’argent, pour vivre un certain luxe, autrement, tout le monde ferait n’importe quoi hein, on gagne de l’argent en travaillant en tant que serveur, on gagne de l’argent en gardant des enfants et des animaux de compagnie et on gagne de l’argent en volant aussi et en piquant aux plus riches, cependant, le métier en lui-même est toute la différence, comme le cas de Zaphira, elle ne fait pas tout ça juste pour pouvoir se nourrir, elle aime ce qu’elle fait et tout l’épuisement, le stress et son exposition constante aux critiques ne font que lui donner cette envie de se surpasser, d’aimer encore plus offrir aux gens ce qu’ils attendent d’elle, leur donner la chance de s’exprimer vestimentairement et d’affirmer leur identité à travers ces tissus. Voilà ce qu’était pour elle le métier de Zaphira. Et même si ça faisait toujours plaisir de toucher quelque chose, la satisfaction de ses clients était bien plus grande. Alors en faisant ceci à Isaac, lui offrir des pièces qu’elle avait elle-même soigneusement confectionnées n’allait pas la tuer, bien au contraire. Elle s’attendait à ce qu’il n’accepte pas facilement, il a toujours été quelqu’un plutôt fort mentalement bien qu’il était doux et attentionné, et elle se doutait qu’il n’allait pas accepter qu’on lui offre des cadeaux sans occasions particulières, mais son regard était devenu soudainement sérieux, faisant réaliser à Zaphira que non, même s’il lui parlait comme si de rien n’était ce n’était pas non plus son ami et ils n’allaient probablement jamais devenir de bons potes.

« Je comprends. » répondit-elle simplement. C’est vrai, elle comprenait qu’il voulait offrir son cadeau à lui à sa soeur et pour cela, il voulait le payer de sa poche, peut-être ça serait plus significatif, qu’il “investisse” dans quelque chose, cependant, elle n’appréciait pas plus que ça le “sinon je m’en vais”, il y avait trente-six milles façons de refuser quelque chose après tout et même s’il le disait, avec le sourire ça serait peut-être un peu plus agréable. Mais elle ne le connaissait pas ou plus du tout, elle ne savait pas à quel point il pouvait mal le prendre qu’elle lui propose tout ça, mais elle sourit, une nouvelle fois, après tout, elle jouait le rôle des vendeurs ce jour-là. « Très bien très bien, 50% de remise te gênerait aussi ? » Elle avait envie de lui dire “bah tu prends ça et tu vas lui acheter autre chose ailleurs si tu veux”, mais encore une fois, elle ne pouvait pas se le permettre, Isaac faisait parti de son passé, il la détestait probablement aussi alors risquer de lui sortir une phrase pareille c’est détruire encore une fois le peu qu’ils avaient pu échanger aujourd’hui. « Ça me gêne vraiment de devoir prendre ton argent, je ne le fais pas par charité ou quoi hein, c’est juste que voilà, je le fais en signe de … gratitude ? Remerciement aussi peut-être et même par respect ? Je ne sais pas honnêtement, mais ça me gêne. Je comprends que tu ne veuilles pas le prendre gratuitement tout ça, mais j’espère au moins que tu ne me feras pas encaisser la totalité ? » elle tenta une nouvelle fois, léger sourire en coin, presque triste, autant jouer sur la carte de l’honnêteté et espérer que ça marche...




Libere ta lumière
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
 [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira Empty
Sujet: Re: [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé]Time flies over us but leaves its shadow behind || Ft. Zaphira -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant