Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
NIKE : 25% SUR TOUT LE SITE
Voir le deal

 

- La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Charlie Dagostino
http://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 http://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 904 - Points : 2209
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Empty
Sujet: La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo ( le Ven 30 Oct 2020 - 23:03 )
Dimanche 1er novembre, jour de la Toussaint. C’est un jour particulier, où les vivants rendent hommage aux personnes qui ne sont plus là. Est-ce qu’il faut attendre ce jour pour le faire ? Pour Charlie, nullement, il s’y rend souvent sur la tombe de son meilleur ami, ainsi que sur celle de son père. La seule différence, c’est qu’en ce jour particulier, il se vêtit de son uniforme de soldat pour réellement avoir une pensée pour eux, pour ce qu’ils ont fait et pour la vie qu’ils ont menée. Il est dans sa chambre et il se prépare. Il veut être présentable comme toujours. Et il le sera. C’est tellement important à ses yeux. Quand il termine enfin, il descend jusqu’au salon. Retrouvant sa mère assise dans son fauteuil habituel. « - Tu ne viens pas ? » Il est un petit peu surprit. Mais il comprends que cette année, elle n’ait pas envie de venir. Avec le tremblement qu’il y a eu il y a peu, ses émotions ont déjà été mises à l’épreuve. Et elle préfère se reposer. A la place, elle a allumée une bougie. « - Très bien. Alors on se retrouve tout à l’heure. » Il lui sourit et pose un baiser sur sa joue. Il attrape sa veste rapidement et quitte la ferme sans plus attendre.

Sur le chemin, il s’arrête à un fleuriste et dans une supérette. Les fleurs sont pour son père et pour son meilleur ami, il opte toujours pour une bouteille de Jack Daniels. Simplement parce que c’était une petite tradition entre eux et qu’ils parlaient souvent d’aller boire un verre une fois revenu à Naples ensemble. Ils l’ont fait pendant certaines permissions. Et c’était toujours des moments agréables ou les horreurs de la guerre étaient oubliés le temps de quelques heures. Qu’est-ce que ça lui manque… Qu’est-ce qu’il lui manque… En tout cas, après avoir récupérer ce qu’il cherchait, il s’est mit en route vers le cimetière et y arriva sans problème. Il y a quelques personnes sur place, ce qui est normal. C’est en silence qu’il se rend vers la tombe de son meilleur ami. Mais il constate que sa famille et là. Sa femme, son enfant. Bien sûr, il les salue, il fait un câlin au petit directement. Il parle un peu avec eux, mais ne dérange pas plus longtemps. Il reviendra après. Il se rend plutôt sur celle de son père. Il prendra son temps sur celle-ci en attendant d’être seul pour aller voir son ami. Il pense que ses proches ont envie de l’être tout comme lui. Car il aime lui parler.

Il dépose les fleurs sur la tombe de son père. Il reste silencieux un moment avant de dire quelques mots. Pour sa mère, pour lui. Peut-être que c’est ridicule de parler à une tombe. Mais ça le mettrait mal à l’aise d’être là sans rien dire. Il prend son temps. Puis après un moment il en vient à son meilleur ami. Et il se pose pour pouvoir mettre la bouteille et bien la cacher et reprendre celle de l’année dernière. Il s’autorise à en boire un peu. Il ne se soulera pas c’est juste pour le geste. Pour Tiago.  





♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lorenzo Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t7538-lorenzo-gallini http://www.ciao-vecchio.com/t7563-lorezo-o-39-ans-o-boxeur#253997
Faceclaim : Chris Evans, © Schizophrenic
Messages : 218 - Points : 600
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Tumblr_inline_nrhpo1Lw9N1qlt39u_250
Âge : 39 ans (18/02/1981)
Métier : Boxeur professionnel depuis quelques mois, ancien aide-soignant
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Empty
Sujet: Re: La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo ( le Mer 11 Nov 2020 - 21:41 )
Tous les ans, c'était le même rituel. Tous les ans, depuis dix-neuf ans maintenant, tu rendais visite à Roberto. Tu pourrais venir à un autre moment, seulement, tu n'en avais pas tellement le courage. C'était presque un supplice de venir ici quand tu sais que tu n'avais pas pu assister aux funérailles à l'époque. Tout cela te paraissait tellement loin et tellement proche à la fois. D'ici quelques temps, tu rendrais visite aux parents de Roberto, comme tous les ans. Tu savais qu'ils préféraient se recueillir sur la tombe de leur fils un peu avant la Toussaint, afin de croiser le moins de monde possible. Les Cometti ne s'étaient jamais vraiment remis de leur seul enfant et tu ne pouvais que les comprendre. Tu avais perdu ce jour-là ton meilleur ami, tu avais perdu celui qui comptait le plus pour toi à cette période, celui sans qui tu ne pouvais pas avancer. Tu en pinçais pour lui à l'époque, tu ne lui avais jamais dit et tu t'en étais toujours voulu. Mais près de vingt ans après, tu avais guéri de cette blessure, mais pas de sa perte. Alors comme tous les ans, tu lui rends visite.

Tu connaissais le chemin par cœur. Tu prends l'allée principale que tu parcours pendant une centaine de mètres avant de bifurquer sur la droite, puis sur la gauche. Tu croises quelques personnes, tu fais un signe de tête par politesse et tu continues ta route en direction de sa tombe. Tu avais beaucoup à lui dire cette année, ça aussi c'était ton petit rituel. Tu ne croyais pas en l'existence d'une toute puissance, mais tu croyais en certaines choses notamment le hasard des rencontres ou encore le fait que les personnes disparues veillent sur ceux qui restent, ça tu y crois, tu en as envie du moins. C'est justement pour cela que tu te confies à Roberto tous les ans, tu lui fais part de tes malheurs ou tes bonheurs, tu te libères de tout ce poids. Et tu avais beaucoup à dire. Tu avais justement prévu de venir accompagné aujourd'hui, mais tu es bien seul. Aiden était retourné en Ecosse il y a maintenant trois semaines et la seule chose que tu avais ressenti, c'était du soulagement. Tu étais soulagé que toute cette mascarade soit maintenant terminée, même si tu en souffrais encore un peu à cette heure. Mais tu chasses cet homme de son esprit, il ne méritait même pas qu'il effleure tes pensées. Tes pas t'ont mené presque automatiquement devant la stèle de marbre noir et tu soupires, rattrapé par la réalité. « Salut vieux. » tu dis simplement en relevant la tête, cherchant par où commencer, mais tu sens une présence tout près, un homme qui semblait se recueillir lui aussi. Un homme que tu n'avais jamais vu, mais tu te sens un peu gêné pour le coup, tu te vois mal te livrer alors que des oreilles trainent près de toi. Alors tu te tais et tu t'accroupis afin de remettre l'une des plaques qui menaçait de s'effondrer à tout instant.

Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Charlie Dagostino
http://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 http://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 904 - Points : 2209
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Empty
Sujet: Re: La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo ( le Mar 24 Nov 2020 - 15:42 )
Qu’est-ce qu’il fait calme dans ce genre d’endroit, parfois un peu trop. Mais c’est le respect des choses, c’est logique et ça sera, normalement toujours ainsi. En tout cas, il y a beaucoup plus de monde que d’habitude, mais le jour se veut d’être comme ça. C’est très difficile de venir là pour certains. Pour lui aussi ça a été longtemps difficile, bien qu’il avait l’habitude de venir sur celle de son père. Être là, ça fait remonter les souvenirs, heureux comme joyeux. Bien que Charlie préfère cent fois se concentrer sur les bons moments. C’est ça qu’il faut avoir dans la tête, pas le reste. Il n’a connu Tiago que durant l’armée, ce qui est bien dommage. Il aurait aimé pouvoir le rencontrer avant et faire des milliers de choses civils. Mais il a été un ami exceptionnel, son meilleur ami. Un  homme remarquable, même s’il parlait parfois un peu trop. Il lui manque beaucoup. Il avait imaginé pouvoir l’invité à sa table pour un dîner. Invité sa famille durant les fêtes de fins d’années. Pourquoi pas devenir le parrain d’un futur enfant, même s’il avait déjà un petit garçon. Ca n’arrivera jamais, c’est plutôt triste. Mais ça rappel à tous que le temps est précieux et qu’il faut profiter de chaque instant à fond et arrêté de remettre au lendemain les choses qu’on peut faire de suite.

Il reste posé là. Il aime habituellement prendre le temps. Parler. Boire ce verre comme s’il le faisait avec son ami comme avant. Il se demande souvent ce qu’il dirait, s’il était devant lui. Quels conseils il lui donneraient par rapport à sa vie en général et les questions que Charlie se pose sans cesse. Il est un peu distrait par la voix d’un homme non loin. Il relève donc la tête et pose le regard sur lui. Et il comprend rapidement que ça rend les choses un peu gênante. « - Je vais m’éclipser, ne vous en faites pas. » Dit-il calmement, ne voulant pas l’empêcher de rendre visite à la personne qu’il a perdue. Ni l’empêcher de dire ce qu’il a envie. Il se redresse doucement, en arrangeant rapidement la tombe de Tiago. Prenant l’ancienne bouteille. Il réfléchit un peu, allant vers cet inconnu pour lui offrir. « - Cadeau. A boire avec modération. Mais un verre ne peut que faire du bien en ce jour. » Il lui adresse un sourire. Non, il ne le connaît pas et rien ne le poussait sans doute à agir de la sorte. Mais il en a envie. Et puis, sa compassion et son amabilité prend souvent le dessus sur tout le reste. « - Courage. » Il ne sait pas à qui il rend visite, mais c’est quelqu’un d’important pour qu’il se donne la peine de venir jusqu’ici.

Il bouge ensuite. Il lui a dit qu’il le laisserait tranquille pour se recueillir alors il le fait. Il rejoint la sortie du cimetière en saluant quelques personnes au passage. Et une fois en dehors, il retire au moins le chapeau de sa tenue. Il le pose sur le dessus de sa voiture, s’adossant à celle-ci pour prendre le temps de fumer une cigarette puis de faire redescendre ce sentiment de tristesse et ce poids qu’il a sur le cœur.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lorenzo Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t7538-lorenzo-gallini http://www.ciao-vecchio.com/t7563-lorezo-o-39-ans-o-boxeur#253997
Faceclaim : Chris Evans, © Schizophrenic
Messages : 218 - Points : 600
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Tumblr_inline_nrhpo1Lw9N1qlt39u_250
Âge : 39 ans (18/02/1981)
Métier : Boxeur professionnel depuis quelques mois, ancien aide-soignant
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Empty
Sujet: Re: La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo ( le Jeu 26 Nov 2020 - 13:18 )
Tu n'aimais pas tellement venir ici, mais c'était devenu un petit rituel depuis presque vingt ans. Un rituel qui te rappelait sans cesse que tu avais survécu et lui non. Cette pensée te faisait horreur. Mais le pire dans tout cela, c'est que les parents de Roberto n'avaient pas une once de ressentiment envers toi, bien au contraire. Ils auraient pu d'ailleurs et tu l'aurais compris. Pourquoi lui et pas toi ? Tu te l'es demandé pendant des années. C'étaient eux qui t'avaient rassuré, entre autres, te demandant de passer régulièrement si tu le souhaitais, ce que tu faisais souvent au début. Seulement les Cometti faisaient une fixette, voulant te voir de plus en plus souvent et tu avais dû t'éloigner à regret avant que cela ne vire au malsain. Des parents déchirés qui avaient perdu leur enfant unique, voilà ce qu'ils étaient. Roberto et toi aviez le même âge alors évidemment, tu aurais été parfait, mais tu avais ta famille à toi et tu avais l'impression de trahir ton meilleur ami en prenant une quelconque place que tu ne voulais pas. Le temps avait fait son œuvre, mais les Cometti n'avaient pas changé, toujours très heureux de te voir débarquer chaque année pour un week-end et le malaise était toujours présent, la maison restait la même, un sanctuaire pour Roberto. Tu avais pris la décision de prendre plus de recul, notamment en ne voyant que ses parents au cimetière et une dernière fois chez eux, cette année. C'était le moment de tourner la page.

C'est ce que tu te dis alors que tu t'adresses à sa tombe en marbre avant de repérer la présence d'un homme situé non loin de là ce qui te freine. Tu avais l'habitude de parler sans retenue à Roberto, mais tu te voyais mal faire un monologue à cet instant avec un inconnu à quelques mètres. « Je vais m’éclipser, ne vous en faites pas. » Tu esquisses un sourire, tu étais soulagé à vrai dire et tu te remets à fixer la tombe un instant, attendant patiemment qu'il s'en aille pour dire tout ce que tu avais à dire, tu avais tout ton temps. Du coin de l'œil, tu le vois se redresser et se diriger vers toi avec ce qui semble être une bouteille. « Cadeau. À boire avec modération. Mais un verre ne peut que faire du bien en ce jour. » Tu ouvres la bouche pour répliquer que tu ne bois pas, mais tu la refermes aussitôt, touché par un tel geste venant d'une personne que tu ne connaissais même pas. « Je... merci. » tu te contentes de dire en prenant la bouteille entre tes doigts alors que l'inconnu s'éloigne peu à peu. « Courage. » De nouveau tu souris, agréablement surpris par un tel comportement qu'on ne pouvait pas croiser tous les jours. C'était quand même dingue d'être étonné par la politesse des gens, mais ainsi était le monde. Alors qu'il quitte l'allée et qu'il est à une distance suffisante pour qu'il ne t'entende pas, tu te mets à parler.

Tu parles encore et encore, pas très longtemps en fin de compte. Tu as l'impression de ne plus avoir grand chose à lui dire dernièrement, mis à part cette histoire totalement stupide avec Aiden qui était sorti de ta vie aussi vite qu'il n'y était entré. Une déception de plus à vrai dire. À croire que tu n'auras pas la chance de croiser la personne idéale pour toi, même si cela s'avère faux, mais ça tu ne le sais pas encore. Tu ne t'éternises pas très longtemps et après avoir redressé un pot de fleurs sur la tombe de Roberto, tu quittes l'allée à ton tour, rejoignant tranquillement la sortie, la bouteille toujours dans les mains et l'air morose. Tu aperçois finalement l'homme que tu avais croisé dans le cimetière et tu t'approches doucement, un peu hésitant. Sa compassion t'avait clairement fait plaisir et tu comptais lui rendre la bouteille qu'il t'avait donnée. Tu arrives à quelques mètres de l'autre homme, esquissant un léger sourire et hochant de la tête poliment. « Encore merci pour la bouteille, mais je viens vous la rendre. Même si la situation pouvait s'y prêter, je ne bois pas. » tu expliques en lui tendant la bouteille. « Les gens ici sont sûrement plein de compassion, mais pas à ce point. Ou alors je suis tombé sur les mauvaises personnes. » tu ajoutes avec un léger rire histoire d'alléger l'atmosphère un peu pesante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo Empty
Sujet: Re: La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- La Toussaint n'est qu'une excuse pour vous rendre visite •• Lorenzo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut