Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -55%
Machine Expresso Beko 1200 W – Inox – ...
Voir le deal
59 €

 

- La famille que nous étions... [Romana] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©KANE.
Messages : 386 - Points : 1392
La famille que nous étions... [Romana] Tumblr_inline_p4qb75sJtu1vtdfrp_540
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
La famille que nous étions... [Romana] Empty
Sujet: La famille que nous étions... [Romana] ( le Mar 10 Nov 2020 - 11:18 )
 La famille que nous étions...

Léandro finissait se préparer, aujourd'hui était un jour un peu spécial vu que c'était l'anniversaire de son fils cadet. Ce n'était pas le vrai jour, car cette petite fête avait été préparé en amont. Malheureusement Léandro ne faisait plus parti intégrant de la famille Gallini, alors il ne pouvait pas se rendre à la fête qui serait organisée en l'honneur de son petit garçon.

Il avait était plutôt surpris quand Romana lui avait envoyé par sms l'invitation, bien sûr l'argument était tout à fait honorable. Ezio voulait voir son père, qu'il soit présent pour fêter avec lui le fait est qu'il prenait un an de plus. Son petit garçon grandissait et Léandro ne pouvait assister à cela. Même si beaucoup pensait qu'il n'en avait plus rien à faire de ses enfants, c'était totalement faux. Cela resterait le plus grand regret de sa vie, d'avoir tout foutu en l'air et privé ses enfants d'un père, et d'un père de ses enfants.

Alors il avait bien dit à Romana qu'il serait présent, sans faute. Sans retard et sans imprévu. Coûte que coûte il se rendrait à cette fête d'anniversaire. Il devait bien cela à son fils. Léandro avait été acheté un cadeau pour son fils, malgré ses pauvres économies il avait fait l'effort de prendre des choses de bonne qualité et bien. Ezio méritait bien évidemment le meilleur.

Puis Léandro avait pris la route en direction de l'ancienne maison où il habitait autre fois avec sa famille qui n'était plus une famille. Il était presque à l'heure, il n'aurait pas de retard pour une fois. Il avait tout fait pour, et il savait aussi que voir ces enfants en cette occasion était pour lui un privilège. Léandro ne savait pas combien de temps il lui restait... Car il savait que ses jours étaient compté, pas tout de suite... Cela le serait juste après qu'il aurait mis son plan à execution.

Enfin devant la maison il resta quelques minutes dans la voiture à observer au dehors, cela le rendait vraiment mélancolique, des scènes de sa vie passée avec Romana lui revenait en mémoire. Il secouait la tête pour finir, s'interdisant d'être aussi émotionnel. Puis il sorti de la voiture, et pris le sac qui contenait les quatre cadeaux qu'il avait pris pour Ezio et dedans il y'avait quelque chose pour sa grande fille et les jumeaux. Ce n'était pas leurs anniversaires, mais il voulait quand même leur donner quelque chose. Fermant la voiture à clé, par habitude il regardait quand même autours de la voiture et autours de la maison. Il avait quand même peur d'être suivi, où que quelqu'un vienne... Il ne sentirait jamais tranquille et en sécurité de toute manière.

Traversant l'allée, il arrivait devant la porte d'entrée. Prenant une grande respiration, il toquait à la porte. Il préférait toquer, ne sachant pas si les jumeaux dormaient ou non, ils étaient encore des bébés... Enfin des bébés qui grandissaient à vu d'oeil, mais que lui ne voyait pas. Jamais ces bébés ne le connaitrait et cela, était terrible pour lui. Léandro attendait donc, il avait joint ses mains tenant le sac de cadeau, et attendant qu'on lui ouvre. Il était un peu nerveux, cela faisait un moment qu'il n'avait pas retrouvé Romana en présence de ses enfants et pour un tel événement.



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1312 - Points : 2324
La famille que nous étions... [Romana] Tumblr_inline_odbyy2uwdI1rifr4k_500
Âge : 35 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
La famille que nous étions... [Romana] Empty
Sujet: Re: La famille que nous étions... [Romana] ( le Lun 16 Nov 2020 - 4:07 )

Romana avait passé une bonne partie de la matinée à décorer la maison. Ezio allait très bientôt fêter son quatrième anniversaire et pour l’occasion une petite fête avait été organisée par Romana. Enfin, deux fêtes pour être exact. Une journée d’anniversaire était prévue le jour j, avec toute la famille de Romana. Sauf qu’Ezio avait très envie de fêter son anniversaire en présence de son père. Léandro ne pouvait pourtant pas se présenter alors que toute la famille de Romana allait être présente. C’est pourquoi, la brune avait pris la décision de contacter Léandro. Pour faire plaisir à son petit garçon, Romana avait pris sur elle et avait fait en sorte de trouver une date possible avec Léandro.

Romy voulait que cette journée soit la meilleure possible pour son petit garçon. Elle avait pris sa journée, avait préparé le gâteau préféré d’Ezio et avait décoré la maison du mieux qu’elle pouvait. Plus l’heure avançait, plus Romana était stressée à l’idée que Léandro ne vienne pas. Il lui avait promis de venir et semblait déterminé, mais pouvait-elle encore lui faire confiance ? Après tout ce qu’il avait fait, après tous les mensonges et tous les oublis concernant leurs enfants, Romy avait raison de douter de son ex-fiancé. Ezio semblait très heureux à l’idée de passer un moment en famille, comme autrefois. Il sautait partout et venait demander à sa mère, aussi souvent que possible, quand allait arriver son père.

Romana et les enfants étaient en train de peaufiner les derniers petits détails, mais la peur de voir son petit garçon déçu était de plus en plus présente. « Ezio. Je sais que je te l’ai déjà dit des centaines de fois, mais je préfère de le dire une fois de plus. Tu sais que papa est parfois très occupé ? Il m’a promis de venir pour toi aujourd'hui, mais il aura peut-être un imprévu et ne pourra peut-être pas venir. Promets-moi de ne pas être triste, si papa ne vient pas, mon ange. » Le petit garçon avait laissé son sourire, pour une mine plus attristée. Il n’avait pas eu le temps de répliquer que quelqu'un venait de toquer à la porte. Romy avait jeté un coup d’œil à l’horloge, c’était sans doute Léandro. Elle voulait s’en assurer et Ezio également. En ouvrant la porte d’entrer, la brune fut contente de constater que le père de ses enfants avait tenu sa promesse pour une fois. La porte était à peine ouverte que le jeune Ezio avait déjà sauté dans les bras de son père. « Merci d’être venu. Entre. » Romy s’était décalée de la porte pour laisser Léo entrer. La situation allait sûrement être très étrange. Ils allaient se retrouver tous les six à faire quelque chose rien qu’entre eux, comme une famille, sauf qu’ils n’en étaient plus une. Léo et Romy allait devoir prendre sur eux pour ne rien gâcher de cette journée d’anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©KANE.
Messages : 386 - Points : 1392
La famille que nous étions... [Romana] Tumblr_inline_p4qb75sJtu1vtdfrp_540
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
La famille que nous étions... [Romana] Empty
Sujet: Re: La famille que nous étions... [Romana] ( le Ven 27 Nov 2020 - 16:51 )
 La famille que nous étions...

Léandro était vraiment nerveux, il espérait être bien habillé. Avoir choisi de bons cadeaux et faire juste une bonne impression. Heureusement cette fois, il n'avait pas de blessure visible sur le visage. Il était propre sur lui, et avait rêveti une tenue décontracter. Le père de famille avait hâte de voir ses enfants, ils lui manquaient terriblement, c'était difficile à se l'avouer, mais c'était la vérité. Cela devenait de plus en plus dure de vivre loin d'eux, de se lever et sentir ce vide dans son cœur.

La porte finit par s'ouvrir et la première personne que vit Léandro était son ex fiancée, Romana. Elle était toujours aussi belle, Léandro ne l'oubliait pas. Il l'aimait toujours, et parfois dans ses rêves égarés il rêvait d'elle et d'un temps où ils étaient heureux. Il ne pu rien dire qu'une petite boule toute excitée vint attérir dans ses bras. Le brun s'était penché à cet effet pour le prendre dans ses bras.

« Hé bonhomme, joyeux anniversaire ! »

- Papa !!! Tu es venue ! Je le savais papa, que tu allais venir.

« Bien sûr, jamais je ne l'aurais loupé ca. »

A ses mots, le père de famille regardait Romana qui le remerciait en effet d'être là et l'invitait à rentrer. Cela faisait toujours aussi bizarre, d'être invité à entrer alors que cette maison lui avait appartenu autre fois. Il n'était plus qu'un étranger.

Léandro franchit la porte, ayant libéré Ezio qui était tout content, au bout du couloir Léandro vit sa fille. Il lui sourit et lui tendit les bras.

« Tu ne viens pas embrasser ton père ? »

Le brun savait que sa grande lui en voulait, mais il essayait de faire au mieux. Elle regardait sa mère, puis finit par venir voir son père, venant ses bras. Léandro embrassait le haut de sa tête.

« Tu as encore grandit, c'est fou ca. »

Pour l'instant il se concentrait sur ses enfants, c'était compliqué de se retrouver en famille alors qu'ils n'en étaient plus une. Il était vraiment nerveux, surtout que lui et Romana n'avait plus de si bon rapport que ca. Il regardait son ex fiancée pour finir, et lui montrait le sac qu'il tenait.

« Ce sont les cadeaux pour les enfants, tu veux que je les poses où ? »



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1312 - Points : 2324
La famille que nous étions... [Romana] Tumblr_inline_odbyy2uwdI1rifr4k_500
Âge : 35 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
La famille que nous étions... [Romana] Empty
Sujet: Re: La famille que nous étions... [Romana] ( le Mer 13 Jan 2021 - 1:26 )

Romana et les enfants avaient tout préparer pour la fête d'anniversaire d'Ezio. Enfin, pour celle qui était prévue avec Léandro, quelques jours avant son véritable anniversaire. Il était hors de question de réunir les Gallini et Léandro autour de la même table, même pour les enfants de Romana. Mais il était également hors de question de décevoir Ezio et de le laisser fêter son anniversaire sans son père. Alors Romy avait tout fait pour essayer de trouver la bonne solution. La seule option était de faire deux fêtes, une avec Léo et une autre avec le reste de la famille. Le petit n'allait pas s'en plaindre, il allait avoir deux fêtes d'anniversaire et en plus de cela, il allait passer un moment avec son papa et un anniversaire comme les autres, avec sa famille, comme si rien n'avait jamais changé.

Alors que Romana pensait que le père de ses enfants n'allait pas venir, elle fut surprise de l'entendre se manifester à la porte. Pour une fois, il avait respecté ses promesses. Romana n'allait pas avoir besoin de consoler son petit garçon déçu une fois de trop pas son père. Une fois la porte ouverte, Ezio n'avait pas tardé à courir dans les bras de son père, heureux de voir qu'il avait tenu sa promesse et qu'il était bien là rien que pour lui. Romana était aussi surprise que lui, mais préférait se taire, gardant de possibles réflexions pour elle. Elle se contentait de le remercier d'être là et l'avait invité à entrer. En entrant, Léandro avait aperçu Eliana, qui se tenait éloignée, mais après la phrase de son père et après avoir lancé un regard à sa mère, la jeune fille s'était avancée pour embrasser son père à son tour. Eliana lui en voulait toujours et c'était compréhensible. Romy essayait de faire de son mieux, mais ça n'y changeait rien, Eliana était têtue et en voulait à Léandro, Romana ne pouvait pas la forcer à changer d'avis. Romana restait silencieuse, observant de loin Léandro et les enfants. Cela lui rappelait des souvenirs, des sensations étranges. Elle avait l'impression d'être remontée plusieurs mois dans le passé, elle avait l'impression que rien ne s'était jamais passé, mais pourtant tout cela était bien réel. Léandro constatait que les enfants avaient bien grandi. En effet, ils grandissaient tous les quatre très vite et Léandro était en train de tout rater à cause de toutes les erreurs qu'il avait pu faire par le passé. « Pour les enfants ? » Il était là pour l'anniversaire d'Ezio, pas pour celui des trois autres. En réalité, Romana pouvait comprendre, que le père de ses enfants ait voulu offrir un cadeau pour tous les petits, il était trop peu présent pour eux et c'était sans doute une façon de se racheter, en partie du moins. « Tu peux les déposer sur la table de salon. C'est là qu'Ezio ouvrira ses cadeaux. » Romana avait elle aussi fait quelques achats pour ce jour, même si ce n'était pas le véritable jour de l'anniversaire d'Ezio. Elle voulait lui offrir une partie de ses cadeaux pour cette fête et l'autre partie pour son véritable anniversaire. Romana et les enfants étaient partis au salon. Sans les enfants, la maison serait restée très calme, car pour être honnête, Romana n'osait pas lever les yeux vers Léandro et elle osait encore moins lui parler. « Tu as combien de temps devant toi ? » Romana voulait simplement savoir si Léandro était là en coup de vent ou pour l'après-midi tout entier. S'il comptait s'éterniser, la brune allait devoir faire un effort et lui parler, ou elle allait devoir compter sur ses enfants pour combler les longs silences.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
La famille que nous étions... [Romana] Empty
Sujet: Re: La famille que nous étions... [Romana] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- La famille que nous étions... [Romana] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut